tessin

  • Célèbrités ...enfants de suisses: Manuel Valls, Steve Jobs

    Les Helvètes qui ont marqué le monde intéressent et sont soigneusement répertoriés parmi les personnalités notables.  Un Musée leur est dédié.

    Autre cas de figure, plus discret : les célébrités étrangères... enfants de suisses.

    On ne l'apprend souvent qu'à la lecture de biographies, au détour de données éparses, lorsque le stade de l'information privée est dépassé parce que l'individu acquiert  une dimension publique.

    Remarque... les identifications sont  moins porteuses lorsqu'il s'agit de lignées ....maternelles !

    Analyse de deux cas liés aux branches maternelles :

    -*Manuel Carlos Valls.

    En mai 2012,  le député -maire  d'Evry devient le nouveau ministre de l'Intérieur. Ce, alors qu'en 1981, il ne pouvait voter   n'ayant pas encore obtenu sa nationalité française, qu'il reçut par naturalisation à l'âge de 20 ans !

    Un parcours notable pour cet... espagnol d'origine né à Barcelone, fils d'un artiste-peintre catalan.

    Les médias glosent, s'emparent du sujet pour exprimer toute la force pédagogique de l'intégration d'un français d'origine étrangère en réalité quadrilingue  (espagnol, catalan, français, italien)

    Evidemment qu' il pratique la langue de Dantes: tout le monde omet de citer que sa mère est... suissesse italienne!

    Luisangela Galfetti- du Tessin, dont le frère, l'architecte Aurelio Galfetti est  connu pour la rénovation du Château de Castelgrande, à Bellinzone.

     

    -*Steve Paul Jobs.

     

    La parentelle de l'icône mondiale récemment disparue est plus compliquée. Abandonné à sa naissance, il   a en fait quatre parents : deux de sang et deux de cœur, les Jobs-Hagopian qu'il nommait ses parents à 1000%.

    Sa biographie rédigée par  Walter Isaacson  indique que sa mère biologique (toujours vivante) Joanne Carole Schieble est une américaine du Wisconsin d'origine suisse allemande.

    Le père biologique de Steve Jobs,  Abdulafatah John Jandali est syrien d'une famille de notables homsi, venu très jeune aux Usa pour enseigner les sciences politiques.

    Anecdote: au décès du fondateur d'Apple, le monde arabe sur le net vibrait d'un hommage enthousiaste à Steve Jobs. Au point que certains médias anglo-saxons pouvaient parler de « récupération ».

    Erreur, aucune récupération ! Le fait est culturel : il leur "appartient"aussi.

    La société arabe fonctionne à 1000 pour 100 sur le mode patriarcal, patrilinéaire.

    La filiation biologique paternelle  est acquise de facto. Règle immuable : le père étant arabe  syrien, le fils génétique est automatiquement considéré comme tel par ce pays.

    Cas de figure imaginaire mais administrativement réel : si Steve Jobs était rentré en Syrie avec un document mentionnant uniquement sa filiation (fils de A. Jandali) il pouvait entrer sans visa international. Un visa national lui aurait été accordé et suffisait.

    Constat  l'attention  médiatique autour des parents biologiques de Steve Jobs a  majoritairement été dévolue au géniteur  A. Jandali, plutôt  qu'à la génitrice, Joanne Carole Schieble.

    Par curiosité pour son ascendance orientale  inconnue du grand public probablement ?

    Mais aussi parce que les branches maternelles finalement donnent moins matière à  discussion, car moins visibles, moins citées en règle générale.

    Dans le cas de Manuel Valls, de Steve Jobs et de .... tous les autres !

    Voire, en généalogie, certains ne remontent que les branches paternelles, celles du nom porté et laissent de côté les mères.

    Dans les sociétés traditionnelles  méditerranéennes tout comme  dans nos univers modernes, féministes et post-féministes, les lignées maternelles feraient -elles moins rêver?

    Une  constante qui en dit long sur la structuration inconsciente des  schémas familiaux  suivant le mode patriarcal antique dans sa représentation symbolique, toujours présent même  au cœur de nos sociétés hightech.

    Question provoc: quels sont les noms des ventres (utiles et essentiels, probablement ) où  se concoctent   les chers enfants...

                                                                                    Sylvie Neidinger

     

     

    www.swisscastle.ch/tessin/bellizone web /        architecte Galfetti

    Tags : USA, Suisse, Steve Jobs,Manuel Valls, Abdulafattah Jandali, Joanne Carole Schieble, Galfetti, Bellinzone, Castelgrande,Tessin, Syrie , généalogie

     

     

    Note de la blogueuse Mon article  date  2012 . La suite en 2016 : l'info sur Jobs franchit la barre grand  public suite à la crise syrienne . http://www.directmatin.fr/monde/2017-01-30/steve-jobs-etait-le-fils-dun-refugie-syrien-rappelle-le-pdg-dapple-747800

     

     

    usa,suisse,winconsin,steve jobs,généalogie,manuel valls,abdulfatah jabdali,joanne schieble,galfetti,bellinzone,castelgrande,tessin,syrie

     

     

    .

     

  • Semaine contre le racisme.ch

    150320122921.jpg

    La diversité est- elle une valeur suisse ? Telles est la réflexion  lancé par les cantons romans et le Tessin, associés autour des  valeurs de l'anti racisme lors d'une semaine médiatique intitulée  Semaine contre le racisme.ch

    Le thème se décline concrètement dans quatre secteurs : à l'école, au sport, à l'hôpital, sur les lieux de résidence.

    Ces Autorités politiques helvètes ont pris très courageusement le taureau par les cornes.  L'air du temps n'est pas très sain.

    Les dénégations de l'Autre (quel qu'il soit : le gros, l'immigré, le coloré de peau, le  handicapé, le frontalier , la femme etc.) deviennent courantes dans le discours ambiant.

    Cela peut tenir de la simple conversation de café généralisante (  telle celle  dénoncée dans le dernier article du blog web )  de simple mots mais à l'impact démultiplié s'ils sont prononcés dans  la sphère publique plus large.

    STIGMATISATION  : LA  RESPONSABILITE SYMBOLIQUE DES POLITIQUES

    L'actualité « raciste » côté France est terrible avec ce tueur fou de Toulouse, comme l'Europe eut  récemment le tueur fou d'Oslo à la "Anders Breivik" (suivant les premiers élements de l'enquête décrivant un homme solitaire déterminé et professionel -sous réserve)

    Une folie très idéologisée (laquelle ?)  car ciblée : des militaires français d'origine antillaise et maghrébine, des écoliers de confession juive, ce  en pleine campagne présidentielle.

    François Bayrou (et quelques autres )  a pourtant cassé volontairement la mise entre parenthèses par les deux grands partis PS et UMP de toute action  médiatique ou meeting autour d'une « union sacrée » ainsi baptisée par la presse.

    Bien au contraire, le centriste demande à réfléchir sur l'opportunité d'aborder certaines  thématiques  en début de campagne par le candidat Sarkozy qui a hyper- droitisé son discours pour attirer à lui  l'électorat bleu Marine .

    Le Président  évoque régulièrement  des thèmes jamais traités ainsi par ses prédécesseurs  tels l'identité, la civilisation,  l'abattage rituel etc.

    Le Premier ministre François Fillon se mèle lui aussi de...boucherie. Il  ajoute que ces pratiques...religieuses (hallal et cacher)  sont d'un autre âge, qu'il faut les moderniser. Le ministre de l'Intérieur poursuit dans cette voie.

    Les confessions juives et musulmanes ont exprimé leur désapprobation à voir une préscription rituelle inscrite au coeurs d'enjeux...électoraux.

    Tout le code historique politique français laic s'en  trouve bouleversé ! Cette nouvelle droite sarkoziste qui intégre les valeurs de l'extrême déroute. La différence est immense entre la conversation de café (supra privée) et la parole publique d'un homme politique.

    Quand les politiciens  abordent sans complexe des thématiques brunes, ils ouvrent les vannes symboliques, hors de contrôle.

    S'y engouffrent les extrêmistes de tous bords bien au delà de ce que l'homme politique pouvait imaginer.

    Certes, directement imputer le passage à l'acte d'un criminel au dernier discours entendu est parfaitement  inacceptable.   Mais poser la question de propositions qui tendent à bouc-émissairiser des catégories de population semble légitime.

    Tout  « Politique » (parti/discours/homme/femme)  en Suisse, en France comme ailleurs est en représentation. Il porte en symbolique la voix du nombre.

    L'anthropologue sait que l'organisation démocratique  vient réguler les violences internes à toute société par la symbolisation collective de la voix unique.  Il s'agit bien de réguler.

    Tenir des discours stigmatisants est dangereux en matière de passages à l'acte.

    Une boucherie spécialisée   subit une explosion la semaine dernière en France. Un passage à l'acte très concret a bien marqué le nauséabond débat carné.

    Un cran au dessus dans la violence sociétale:  le passage à l'acte innommable  d'élimination d'hommes , d'enfants avec les  récents crimes du sud ouest.

    Oui, la campagne électorale française doit repartir sur d'autres bases argumentaires !

    A partir d'aujourd'hui, les cantons de Fribourg, Freibourg, Genève, Jura, Neuchatel, Ticino, Valais, Wallis et Vaud  lancent d'une seule Voix cette semaine contre le racisme.

    Le genre de parole publique officielle et donc politique bien venue dans un air du temps général délétère et xénophobe.

     

    Sylvie Neidinger

    Semaine contre le racisme.ch : web

     

    semaine contre le racisme,suisse,racismepolitique,bayrou,sarkozy,fillon,tessin