richard ferrand

  • Rwanda: Mitterrand co-responsable du génocide. On parle de UN MILLION de morts!

    Imprimer

    François Mitterrand a lancé l'armée française en 1994 dans un combat indigne: le soutien au président Hutu, soit  l'assistance directe aux massacreurs. Trois mois de massacre intensif à partir de avril de cette année noire.

    Il s'agit d'un génocide,  de UN MILION de morts, contre les Tutsis alors officiellement nommés les ..."cafards" localement. Dans une lourde ambiance raciste qui avait démarré trois ans plus tôt contre cette minorité.

    Extrêmistes au sommet de l'Etat rwandais, amis de la France, médias haineux dont la  radio Mille collines aboutissent au massacre de masse.

    Hutus formés par l'armée française devenus escadrons de la mort "efficaces". Gouvernement hutu de transition formé à l'ambassade française...

    Le rapport Duclert vient de sortir. A savoir toutes les  archives ne sont pas encore accessibles: "Rendu public  le rapport de la commission Duclert était censé faire la lumière sur les archives concernant le rôle de la France au Rwanda entre 1990 et 1994. De la censure de certains fonds jusqu’à un étrange traitement médiatique, le document contient quelques parts d’ombre."

    Richard Ferrand ancien socialiste, actuel président de l'assemblée nationale macroniste,  a refusé l'accès des chercheurs à la déclaration de Michel Rocard de 1998.

    https://www.liberation.fr/international/afrique/rwanda-la-declaration-censuree-de-michel-rocard-sur-le-role-de-la-france-20210526_TJB53RG5EBA2LHFMVEWYVNW6JY/

     

    (Libération 28/3/21 ) "En 1998, Rocard est donc invité à s’exprimer devant la mission parlementaire d’information (MIP) mise en place pour examiner les interventions militaires françaises au Rwanda entre 1990 et 1994. La MIP est présidée par un socialiste, Paul Quilès. Mais le 30 juin 1998, son «camarade» Michel Rocard ne sera apparemment pas autorisé à lire la déclaration qu’il a rédigée, selon ce qu’il avait déjà révélé à l’époque à Libération.

    Qu’est devenue cette longue déclaration, nourrie par une visite au Rwanda l’année précédente ? Malgré les mots forts utilisés, elle n’est pas mentionnée dans les annexes, pourtant abondantes, des travaux de la MIP, celles qui sont accessibles à tous. C’est déjà curieux.

    Elle doit bien figurer dans les archives complètes de la MIP abritées par l’Assemblée nationale. Mais de façon encore plus surprenante, la commission Duclert s’en verra refuser l’accès. La lettre de mission du président Macron annonçant la création de cette commission en avril 2019 précisait bien que les chercheurs seraient pour la première fois autorisés à examiner tous les fonds d’archives français sans exception. Le bureau de l’Assemblée nationale, présidé par Richard Ferrand, ancien socialiste et désormais membre du parti présidentiel, en décidera autrement. Sans jamais justifier cette décision incohérente".

                                    QUE RESTE-IL DE PIRE A DECOUVRIR ?

    Qu'a encore voulu cacher  Richard Ferrand au niveau des archives par cette non communication de pièces? 

    Que reste-t-il donc  de PIRE à découvrir concernant la responsabilité voire la complicité de la France dans ce génocide? De cette élimination méthodique de la minorité Tutsi.

    Mitterrand et le Parti Socialiste français sont à classer dans les poubelles de cette Histoire génocidaire.

    Emmanuel Macron vient  d'affronter cette réalité militaire passée lors d'une visite sur place à Kigali hier.

    Toutefois, les rwandais observent que les responsables POLITIQUES français du massacre n'ont  pas été désignés précisément par le président de la république lors de sa récente visite. 

    "Un million de morts"!!!!  Rappel ici de  ce chiffre ENORME.

    Observation:  la reconnaissance officielle  récente des faits n'a pas entraîné de grand remous médiatiques dans l'Hexagone autour de ce passé récent inacceptable.

    Rôle de la BNP,  de plusieurs proches mitterrandiens dont le capitaine Paul Barril, absence de réaction de Bill Clinton, des Belges,  silence de Kofi Annan pour l'ONU, Hubert Védrine sur la défensive : l'histoire globale du Rwanda des années 90 commence seulement à s'écrire. Tous les procès n'ont pas eu lieu.

    Beaucoup de génocidaires ont été accueillis en France!  Et même... naturalisés. Exemple de Marcel Hitayezu, "Ce prêtre avait été visé par une demande d’extradition du Rwanda, que la Cour de cassation avait définitivement rejetée en octobre 2016, comme ce fut le cas pour tous les suspects de participation au génocide réclamés par Kigali."

    Question fondamentale: combien de Tutsis vivent au Rwanda en 2021 ? 

    La voix directe  des Tutsis s'exprime peu en ce mois de mai 2021.  Et pour cause. Les massacres s'étaient terminés d'eux-mêmes faute de survivants.

    Un million de mort, cela démolit. Leurs voix se sont éteintes. Définitivement.

    Et ce silence là est probablement le plus lourd à entendre en 2021.

                                                                       Sylvie Neidinger

     

     

    *Excellent documentaire à visionner:  Retour à Kigali, une affaire française par le grand reporter Jean Christophe Klotz.

    *https://www.liberation.fr/international/europe/rwanda-je-reproche-au-president-de-ne-pas-avoir-designe-qui-en-france-avait-mene-cette-politique-20210528_NSUGSUM4GRGZ5L3JUWUD7UYBQE/

    *https://www.lefigaro.fr/international/rwanda-le-lourd-heritage-de-mitterrand-encombre-les-socialistes-20210527

    *https://www.lemonde.fr/afrique/video/2021/05/27/video-la-france-a-ete-de-fait-aux-cotes-d-un-regime-genocidaire-declare-emmanuel-macron-au-rwanda_6081713_3212.html

    1994,richard ferrand,jean christophe klotz,génocide,mitterrand,hutus,tutsis,armée francaise,#rwanda,radio mille collines

    Position de déni ou de minimisation des responsabilités  du conseiller diplomatique de Mitterrand  Hubert Védrine en 2021 dans sa lecture des faits et contrairement aux conclusions du rapport.

    richard ferrand,génocide,mitterrand,hutus,tutsis,armée francaise,#rwanda,radio mille collines,1994,jean christophe klotz,hubert védrien

  • Riotton, députée factieuse: scandale démocratique de la haut-savoyarde en séance

    Imprimer

    L'attitude de la députée Véronique Riotton fut inconvenante, impolie, méprisante, autoritaire, injurieuse en séance. Inédite. Forcément scandaleuse vu à l'international.

    Alors que le député Alexis Corbières s'exprime depuis sa place (sur la loi anticasseurs) elle se lève, se positionne ostensiblement près de l'orateur, loin de son propre groupe, bras croisés, tête tournée vers lui  et l'insulte pendant qu'il s'exprime. Conneries dira-t-elle. Elle assume et récidive (tweet)

    De quelque bord que soit le député qui subit l'incident (ici France Insoumise),  cet acte d'INTIMIDATION est choquant, signe d'un actuel état délabré de la  démocratie française.

    Cette dame estime illégitime ce que raconte le député. Elle vient ipso facto le menacer à son banc, le fusille des yeux, l'insulte.

    Colère de celui qui tente de s'exprimer.#scandale,alexandra louis,assemblée nationale,#riotton  véronique riotton,député,insultes,"connerie,#blogneidinger,alexis corbiere,haute-savoie,républiqe en marche,#larem,#macron,macronisme

    L'affaire Riotton est juste  la négation de ce que signifie une parole différente, négation de la pluralité, négation de la démocratie.

    En tous cas une parfaite illustration, caricaturale,  du mental des membres du  parti de Emmanuel Macron qui entendent démolir "tout ce qui ne pense pas comme eux, comme lui au final".

    Annihiler toute opposition: pas une tête de dépasse. Cela tient de la volonté présidentielle dirigiste carrément affirmée.

    Voir l'incident Riotton: vidéo sur le site de l'Assemblée Nationale par LCP

    Le député de Haute-Savoie ne s' excusera pas.

    Celle qui est  vice-présidente du groupe La République en Marche ne sera pas sanctionnée par le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand, du même bord, soutenue même par une autre LREM du même acabit Alexandra Louis (députée des Bouches-du-Rhône, tweet).

    De l'intimidation pure  en séance, ce après la  stigmatisation vindicative des maires: macronisme en perte de repère.

     Députés LREM.... factieux.*

                                                                           Sylvie Neidinger

     

    Factieuses....suivant la définition adjectivale: "qui cherche à créer des troubles politiques"

    #zcandale,assemblée nationale,#riotton  véronique riotton,député,insultes,"connerie,#blogneidinger,alexis corbiere,haute-savoie,républiqe en marche,#larem,#macron,macronisme(capture)

     

     

  • "Ni-ni" devient NI Macron, NI Le Pen : pas de front républicain mais une colère froide

    Imprimer

    Le "Ni droite ni Gauche" fait  un flop car il s'est transformé en choix entre la peste et le choléra.

    Les français, quand on les interroge, estiment aucun des deux candidats en capacité de diriger le pays.

     La colère  à droite  est immense avec la sensation d'une élection volée par les médias et leur mise sur orbite de l'inconnu Macron (combien de Unes people ? ) et dans le même temps la  démolition systématique du candidat Fillon une fois le résultat de la primaire de droite  connu.

    Macron inconnu  : le pape se prononce et dit ne pas savoir "d'où vient Macron"! Un pape probablement choqué par l'autopromotion de ce candidat qui a osé se comparer au Christ ! A Jeanne d'arc aussi et  Jupiter n 'en jetez plus.....

    Candidat purement marketing chaperonné, pris en charge  par le député PS Richard Ferrand. Candidat de la hollandie .

    Les rumeurs fleurissent sur ce candidat : difficile de trier le vrai du faux...

    "Le ni ni "de Macron, ce candidat banquier d'affaire qui déclare sans rire le même patrimoine que M Poutou, qui s'enivre indécemment de sa qualification par un discours déplacé, qui se prend sans rire pour le Messie et booste inconsidérément sa Brigitte  est en train de se transformer par les électeurs en REFUS.

    Refus du front républicain que les médias et nombreuses personnalités s'acharnent désormais à installer.macron,front républicain,vol d'élection,fillon,fronde; fn,peste et choléra

    Soit 1) le refus d'aller voter.

    Soit 2) carrément le vote de colère du type" notre vote a été volé par des méthodes antidémocratiques" Alors, bien que l'on déteste l'extrême-droite, on refuse de se soumettre à l'ordre de  voter Macron au profit  son opposante.

                                             PESTE ET CHOLERA

    L'éloignement idéologique de certains électeurs ouvriers de Macron  est majeur( se rappeler combien il avait stigmatisé les ouvrières)  Mais pas seulement. Le monde rural n'a rien à voir avec lui.

    Allez visiter certains  petits villages du GRAND EST et discuter avec les habitants, ils vivent une explosion interne (baisse de démographie donc sentiment de dégradation avec forte dégradation de l'habitat en raison de maisons, anciennes fermes vides  en mauvais état, chômage)...leur vote FN majoritaire du premier tout  est à des années lumières du blingbling people superficiel de Macron.

    Un macron machine  à préjugés qui avait traité les ouvrières de Gad d'illettrées et certains nordiste d'alcooliques.

    A gauche, les mélenchonistes et autres se pincent le nez de la même façon. Voter Macron leur est impossible. Beaucoup  vont s'abstenir.

    Et pour le 3ème tour législatif, il faut s'attendre évidemment à un vote qui  va probablement  contrer le résultat présidentiel, vu l'esprit de FRONDE actuel.

    Cohabitation en vue avec un(e) président(e) nini. Mal élu(e) par DEFAUT.

     

                                                   Sylvie Neidinger