kimyongür

  • Syrie et purée médiatique occidentale

    Imprimer

    La presse reflète les positions des contrées  ultra impliquées dans le conflit.

    Conférence sur la Syrie au Palais des Nations en marge de la 22ème session du Conseil des droits de l'homme Intervention de Bahar Kimyongür Genève 28 février 2013


    Ces pays en question, USA, France ( très à la pointe; Paris voulait distribuer encore plus d'armes que celles officieuses !) GB, Allemagne etc. et leurs alliés orientaux dont l'Arabie Saoudite et le  Qatar ont fort intérêt à démembrer ce pays comme l'Irak a déjà été démembré. Israel pour garder le Golan, idem.

     L'Occident, l'Otan  aident à  mettre en place avec leurs alliés  un islamisme radical.

    Oui Adnan Ahrour  prêche et chauffe les esprits depuis l'Arabie Saoudite. L' islam wahhabite qui n'existait pas en Syrie, pays pluri-communautaire,  est actuellement importé. La troisième armée.

    Une internationale des quasi- talibans venus de Libye, du Maghreb,(estimation 5000 tunisiens en jihad auprès de l'ALS-celle que soutien nos gouvernements  occidentaux et d'al nosra cf  Le courrier international) d'Egypte, de France (oui il y en a) et d'Angleterre (oui il y en a)  et autres se sont donnés rendez-vous au pays de Cham pour y appliquer leur pureté qui passe par l'égorgement de tout ce qui ne correspond pas au critère de leur radicalité.

    Armes lourdes pour Al nosra et autres jihadistes. Mais aussi l'armée libre ALS .

    Ils comptent  installer un émirat dirigé par l'ancien miltaire Ahrour entre autres prédicateurs. Chaque tir rebelle filmé qui passe sur nos écrans tv est accompagné du retentissant cri jihadiste. Pas besoin d'être grand spécialiste pour décoder...

    Rappel: il se lisait sur certaines pancartes dans la toute première manifestation initiée à Deraa "chrétiens au Liban, alaouites au cimetière" .Tout un programme d'épuration ethnique, transfert massif de populations.

    Avec la complicité occidentale. Oui c'est bien ce terme qui s'applique. L'occident en revanche  dit lui,  participer à  la "libération démocratique et libre" de la Syrie. Paroles, paroles....

    Cette  guerre civile confessionnelle en Syrie  créé le chaos, détruit les infrastructures, les biens personnels, les biens culturels.

    Elle ainsi  va permettre aux "libérateurs" qui se disent démocrates  de ramasser la mise si leur objectifs sont atteints:  : gérer le gaz syrien, attribuer définitivement le Golan à Israel, séparer l'Est pour l'annexer au néo-kurdistan irakien, redéfinir pourquoi pas les frontières turco-syriennes.

    Russie, Chine, Iran et dans une moindre mesure les Brics s'opposent au  projet hégémonique planifié.

    Quelques remarques :

    1) Si le peuple syrien avait voulu dégager son dirigeant comme les Tunisiens ne l'ont fait, il y a longtemps qu'il ne serait plus là ! Il  n'aurait jamais pu tenir jusqu'à ce jour.

    Or, ni les Chrétiens , ni les Druze , ni les Chiites ni surtout  la majorité Sunnite du pays n'ont  basculé aux thèses occcidentalo-rebelles. Suite à un attentat récent à Damas, une damascène, sunnité, voilée,  dans  la rue hurlait face à la camera : "pourquoi ces morts, vous l'émir du Qatar, pourqoi ces morts, vous les occidentaux"(armes envoyées par les pays du Golfe)

    Les petits artisans sunnites du souk d'Alep redoutaient le conflit. Avec justesse. Le souk est aujourd'hui en partie détruit.

    Les morts sont dans les deux camps. Sale guerre. Dans les deux camps.

    2) Les médias occidentaux décrivent" l'armée de Assad" comme au service d'un clan. Elle est en fait constituée de  toutes les composantes de la nation, de tout les communautés ( sunnites, alaouites, chrétiens, druzes etc...) C'est l'armée du pays, de la conscription.

    3) Il n'est pas certain que le peuple syrien dans sa majorité  veuille que le dirigeant actuel  quitte le pouvoir dans les conditions actuelles : sur les ordre des étrangers. Etrangers dont les anciens colonisteurs , les Français très actifs sur le sujet avec les annonces  incessantes du Ministre des affaires étrangères Fabius. Nouvelle diplomatie française: l'attaque ad nominem. Ce, après l'activisme belliqueux de N Sarkozy repris par son successeur.

    Les témoignages (receuillis dans le pays)   ne sont pas issus "d' esclaves idéologiques pris dans les affres de la propagande gouvernementale".Depuis que le satellite existe, il y a plus de 20 ans, par la "dish" , l'assiette, les syriens ont  accès à toutes les chaînes , CNN tout autant qu'aux médias nationaux partisans.

    4) Les analystes occidentaux qui évoquent le départ éventuel du président dans le "réduit alaouite" sont ignorants de la réalité du pays. Cette notion de réduit confessionnel est une fiction ou alors un rappel  du découpage du colonisateur français au début du XXème siècle.

    Ou plutôt ,bien briffés, ils expriment effectivement au grand jour l'idéologie du redécoupage confessionnel prévu dans le programme de  prise de possession de la Syrie.

    Or, sur place la réalité c'est des juxtapositions de villages de différentes communautés ( elles sont plus de 18 dans le pays) Tartous, Lattquié, Banias sont mixtes.

    Le point de vue sur le terrain  des syriens de l'intérieur -non rebelle-  est clair :

    Pas de carte blanche donnée à Bachar El Assad. En 2014, il  doit remettre son mandat en jeu et partir si les urnes le décident. Ou toute autre solution interne au pays avant.

    Mais pas d'élimination du  numero un de l'Etat pour complaire aux désideratas des occidentaux alliés aux théocraties islamistes étrangères du golfe.

    Car cela signifierait de facto  éliminer la Souveraineté de ce pays et laisser le champ libre à son déchiquetage programmé.

    Il y a 30 ans on  parlait de libanisation, cette guerre civile intracommunautaire.

    Il y a 10 ans on a parlé d'irakisation : la prise de possession violente d'un Etat nationaliste arabe laic par les USA. Etat depuis lors démembré désintégré. Société  aujourd'hui malade avec ses attentats réguliers aux cinquantaines de morts. Des atteintes majeures à un patrimoine culturel inestimable (la bibliothèque de Badgad , le musée archologique) Mais un pétrole bien extrait et commercialisé.

    Les occidentaux pousuivent dans le monde arabe, par le "printemps" la voie de la néo-colonisation pour prise de contrôle géo-stratégique. Ce  que l'existence des Etats nationalistes, laics  certes à caractères  le plus souvent hyper contrôlés  leur avaient empêché de faire jusqu'à présent.

    Cette guerre qui fait rage en Syrie est l'une des plus dures observées en terme de massacres mutuels.

    L'occident et ses alliés agissent par la voie des rebelles. Les rebelles agissent par la voie de l'occident.

    Depuis le premier jour. Le véritable premier jour n'étant pas finalement à Deraa mais le soir de l'execution du leader libyen par des alliés islamistes locaux (Mirsata) de l'Otan   Souvenir du commentateur du 20 heures de nos écrans: "et maintenant au  suivant : Assad"

    Jamais parole n'est donnée aux syriens de l'intérieur, à ceux qui n'acceptent pas la logique importée. Lorsqu'un homme religieux, un prêtre local s'exprime pour demander aux occidentaux et leur alliés de cesser d'alimenter le conflit en armes, il est immédiatement taxé d'être un suppot gouvernemental. Diabolisation médiatique immédiate.

    Ce magnifique pays à la source de la culture occidentale comme tout ce croissant fertile, également pays initial de la chrétienté se détruit sous nos yeux. Qui a écouté la sagesse du Patriache Maronite et ses  pires craintes lors de sa venue en France ?

    Des morts interconfessionnels, des réfugiés, d'immenses dommages au patrimoine. Un avenir sombre.

    Va-t-on vers un néologisme noir: la syrianisation à défaut d'une voie de sortie  politique et INTERNE au pays qui garantirait, non pas tant le maintien d'un dirigeant mais profondément la SOUVERAINETE de cet Etat?

    Sylvie Neidinger

     

    Série Surya sur blog TDG "neidinger" :

    Article 1-Baal Hadad lance ses foudres en Syrie.

    Article 2-Le printemps néo-colonial arabe

    Article 3- Clinton-Israël en "intelligence amie". Les Etats Arabes le sont-ils?

    Article 4- Michel Aflak est mort trois fois

    Article 5- Elimination progressive, systématique des leaders nationalistes panarabes

    Article 6- 2007: Quand le général Wesley Clark dénonçait le projet US d'attaque de 7 pays arabes

    Article 7- Néo-colonisation  arabe, Démocratie®, Freedom

    Article 8-ADONIS, le nobelisable syrien publie son «  kitâb  II »

    Article 9-Qatar: flagrant délit autour du... Croissant Rouge. Double-jeu occidental.

    Article 10-Syrie et purée médiatique occidentale

                                          RUBRIQUE PROCHE-ORIENT SERIE SURYA