immunité collective

  • L'immunité collective: juste une théorie. Un calcul.

    Imprimer

    L'immunité dite collective ou grégaire ou de groupe ou de masse  ou de ...troupeau  (herd immunity en anglais) est une théorie selon laquelle on laisse faire la pandémie. La propagation d'une maladie étant supposée  s'enrayer quand une proportion de la population a rencontré la maladie, développé des anticorps,  s'est immunisée. 

    L'immunisation vient soit de la vaccination. Soit de la rencontre avec la maladie ce qui permet la production des anticorps.

    Mathématiquement, avec un grand nombre d'immunisés, le risque pour un individu non immunisé de rencontrer un malade diminue. La maladie s'éteint alors d'elle-même.

    L'immunisation collective n'est pas une méthode mais un laisser-faire basé sur une observation STATISTIQUE. 

    Or c'est assez dangereux que de laisser faire.

    1- Le Covid-19 est une maladie nouvelle. On ne connait PAS ce virus qui prend des formes étranges, inédites: symptômes de  perte de goût, d'odorat, réactions dermatologiques...

    1*-Dès lors on ne sait si, une personne l'ayant attrapé elle en est bien immunisée. Et ni combien de temps dure l'immunisation ! Une amie médecin me dit que le covid-19 présente cette caractéristique : une personne l'ayant attrapé présente cette dualité: avoir des anti-corps, mais rester contagieux comme "porteur sain" Dès lors la stratégie d'attendre l'immunité collective s'avère plus longue que prévue !

    2-Le virus  est hyper contagieux et mortel.

    3- Le propre d'une action politique est de ne pas laisser faire mais d'agir. A l'échelon d'un pays, entendre laisser mourir une partie de sa population est juste inquiétant, anxiogène sinon criminel.

    4-Les adeptes de ce genre de théorie savent pertinemment que ceux qui vont être éliminés naturellement seront les plus déprimés immunitaires. Au hasard les personnes âgées, les plus malades, les plus précaires....Laisser mourir ces catégories sans réagir pour suivre la théorie  tient juste de l'eugénisme.

    5-Il faut plusieurs mois pour qu'une population s'auto-immunise.

    6-Il faut plusieurs vagues d'épidémies pour qu'une population s'auto-immunise. Deux mois ne suffisent pas pour le covid-19! 

    7- A quelle proportion de population la maladie s'enraye-t-elle : 40,50, 60%? 66% ? Aucune donnée connue par définition.

    8- Ceux qui, en Europe du nord  ont prôné récemment cette théorie ont fait  prendre du retard  à leur pays. Ce, avant de renoncer.

    9-Boris Johnson montre que la théorie ne fonctionne pas. Il le démontre en payant de sa personne, lui-même étant touché. En l'espèce, de jeunes enfants, des ados décèdent. Monsieur Madame Tout le monde peut  décéder.

    10-C'était un pari risqué que l'imaginer laisser faire le virus.

     

    Les "théoriciens" ont désormais rangé leurs... calculettes. Place aux médecins.

                                                       Sylvie KHOLI

     

    *Oui, le confinement freine le mouvement d'immunisation "naturel". En même temps, il est fait pour  "lisser" les prises en charge aux urgences.

    *Le Russie annonce aujourd'hui être prête à tester un vaccin sur les humains en juin.

    *

    immunité collective,herd immunity,immunité giégaire,pari,#covid-19,#blogneidinger

                   

     

                                                                  RUBRIQUE Covid-19

     

  • Boris Johnson en soins intensifs ce soir !

    Imprimer

    Covid-19- Boris Johnson, tout comme Donald Trump fut adepte initialement du laisser-faire. La fameuse  théorie de l'immunité collective. (Exacte mais pas adaptée ici question délais, coût humain etc.)

    Du coup, pas d'action initiale pour préparer la population au combat contre le virus, à  l'image du monde anglo-saxon qu'ils représentent,  libéral. A savoir:  Pas de confinement, pas de blocage de la vie économique.

    Pire Johnson- comme Trump- a fanfaronné initialement. Délit d'orgueil. Avec cette immunité du troupeau (herd immunity) le virus allait s'éteindre de lui même avec un pourcentage atteint.

    Les épidémiologistes s'arrachaient les cheveux...Il faut en réalité plusieurs mois, plusieurs pandémies pour que par exemple 60 % de la population ait produit ses propres anti-corps. 

    Résultat, le Royaume-Uni a pris du retard dans le traitement de la crise. Les USA aussi, devenant aujourd'hui le principal foyer épidémique au monde.

    Quel retournement de situation...La réalité dépasse la fiction.

    Boris Johnson est lui même tombé malade. Soigné à domicile. Hospitalisé depuis hier soir à son 10ème jour. Soit, ce fameux "pic du  10ème jour" (propre  au covid-19) qui fait plonger le patient.

    Ce soir, le premier ministre britannique  entre en soins intensifs, sous oxygène. Il présente probablement les facteurs d'aggravation: poids etc.

    Comme homme politique, il a serré des centaines de mains, sans protection. Tout en se moquant  du coronavirus dans les discours: sa stratégie de la roulette russe.

    Johnson  était présenté jusqu'à ce soir par Downing Street comme "gouvernant toujours le pays".

    C'est ce soir terminé. Personne  ne gouverne en soins intensifs !

    C'est historique que cette atteinte d'un chef d'état en exercice, au Roayume-Uni. Plusieurs autres membres du gouvernement dont le ministre de la santé sont également touchés.

    Un scénario fou car Johnson est touché par une épidémie qu'il avait refusé de gérer sérieusement (par confinement). La livre sterling baisse ce soir..

    La situation politique induite est inédite car le système politique britannique ne prévoit pas de remplaçant institutionnel.

    Dominic Raab assure un intérim. Juste un interim.

    On souhaite un rétablissement rapide à Boris Johnson, habituellement tellement dynamique. Et courage aux britanniques forcément désorientés par cette annonce sidérante.

                                                                                Sylvie Neidinger

     

    Boris Johnson un peu fou, a tout de même provoqué, fanfaroné, qu'il allait continuer à serrer les mains de personnes malades en plus.Irresponsable.

    #covid-19,boris johnson,soins intensifs,immunité collective,laisser-faire,#blogneidinger,rrab,royaume-uni

                                               RUBRIQUE Covid-19