haute-marne

  • Dégât patrimonial: 14 oeuvres du XIXème "restaurées" par un barbouilleur en Haute-Marne

    Imprimer

    Incompétence à tous les étages. Quatorze tableaux d'un Chemin de Croix bicentenaire viennent d'être "massacrés" par un peintre très amateur à qui le maire de Chatonrupt-Sommermont, Haute-Marne, Joël Agnus a confié la "restauration" de ces biens issus de  l'église du village...

    Dans une ambiance d'autocongratulation générale en plus. Tout le monde se félicitant de " l'exploit": la presse, le « restaurateur » , le maire, certains villageois sans analyser  que les tableaux « restaurés » sont désormais  détruits.

    Vandalisés dira  La Tribune de l'Art qui liste les disfonctionnements du dossier. Et ne mâche pas ses mots face au barbouillage  psychédélique.

    Didier Rykner  réfléchit aux moyens d'éviter, à commencer paru une action d'information en direction de  l’Association des maires de France: "Quid des Service de l'Etat,  la DRAC  ? Elle  ne peut être tenue responsable d’une affaire qu’elle ignorait absolument, le maire et le « restaurateur » croyaient eux bien faire… Et pourtant, onze tableaux d’un chemin de croix ont été vandalisés. Si le ministère de la Culture n’est objectivement responsable de rien, il faudrait qu’il réagisse de manière forte, à un niveau autre que local, pour s’assurer que des affaires de ce type, qui ne sont pas rares, ne soient plus possibles . Une action via l’association des maires de France serait à mener"(La Tribune de l'Art) 

    L'oeuvre religieuse en question: une peinture à l'huile de 14 toiles au  format 30 (92 cm/73 cm) fabriquées a priori "en série" dans des ateliers spécialisés du XIXème.

     Le retraité, un certain Patrick Quercy  "restaure" (=détruit!)  la série de tableaux centenaires et magnifiques.

    Son ego ne doute pas une minute. Pire, il ose dénigrer les peintres originels ! "J'ai vu qu'elles n'étaient pas signées et qu'il ne s'agissait que d'un Chemin de croix dérisoire, a précisé le peintre bénévole au Figaro. Je me suis documenté. La mode de ce genre de peinture s'est installée en France après 1815 . C'était des toiles de troisième ordre, faites à la va-vite, en série, par de petits peintres locaux travaillant dans des manufactures et qui les vendaient sur catalogue. En plus elles étaient au rebut et couvertes de fiente de pigeons.» Bref, des épaves de productions à sujet sacré, certes, mais de nature alimentaire et "bâclées par des tâcherons", d'après les mots du retraité enthousiaste et peu modeste"

    Le barbouilleur rejoint ses homologues espagnols célèbres pour avoir également  démoli des oeuvres dans une démarche de ...restauration, à un niveau caricatural: l'Ecce Homo de Borja et la fameuse  statue  Saint-Georges du XVIème.

    Derrière ces affaires médiatisées: combien de biens d'églises dégradés dans l'anonymat.  Ici une  paroissienne croit bien faire en repeignant de couleurs criardes une statue de bois de plusieurs siècles (anecdotes  rapportées). Là une chapelle de forêt vosgienne est démolie, les objets cultuels disparaissent, une coupelle en pierre pouvant être d'époque mérovingienne.

    STOP.

                                          Sylvie Neidinger

    Capture d’écran 2022-04-04 205253.jpg

  • Printemps de l'Archéologie, Saint-Dizier du 30 mars au 3 avril

    Imprimer

    En terre gauloise.... 

    L'association ArchéOlonnA installée dans le nord-est de la Haute-Marne (52) organise prochainement son second Festival d'Archéologie dans la ville de Saint-Dizier avec un programme des plus complets qui cible plusieurs aires géographiques mondiales: paléo, Mésopotamie, Egypte, Grèce, Asie, Afrique, Amérique...

    De doctes conférences mais aussi le visionnage de films d'archéologie récents, des expos et  reconstitutions: un Festival incontournable pour les amateurs d'archéologie!

    L'association compte dans son équipe (membre du Bureau)  l'excellent archéologue  Denis Schmitter.#archéolonna,haute-marne,saint-dizier,printemps de l'#archéologie,#festival Le Bragard, pétri d'humour avec son chapeau à la Indiana Jones, a parcouru sans relâche les bois (et pas seulement). Le Président de l'association "Espaces Bévaux"  réalisé sur plusieurs années un important inventaire des sites néolithiques/ âge du fer, "avec extension hors forêt pour ce qui concerne quelques sites du haut moyen-âge dont certains se blotissent dans les méandres de ruisseaux ou rivières. Voire aux coeurs des villages".

    ô surprise: les forêts de la Haute-Marne (point positif pour la culture car département fort peu  urbanisé) recèlent des dizaines de sites inconnus jusqu'alors. Il compte publier encore.

                                                                                             Merci Denis.

                                        Sylvie Neidinger

     

    Printemps ArchéOlogiA  2019 sur le site INRAP                                                                                                                   

                                                                                                                                   (photo Denis Schmitter =capture JMH)                     

    #archéolonna,haute-marne,saint-dizier,printemps de l'#archéologie,#festival

    Capture d’écran 2022-03-04 053945.jpg

    Capture d’écran 2022-03-04 054618.jpg

     

    CELA DEMARRE ! 

    #archéolonna,haute-marne,saint-dizier,printemps de l'#archéologie,#festival,#gaulois,denis #schmitter,#denisschmitter

    https://www.lavoixdelahautemarne.fr/actualite-8233-saint-dizier-festival-d-archeologie-le-passe-present

     

     

  • Enfermée dans le Couvent des Augustins et délivrée par la...Gendarmerie ! (merci).

    Imprimer

    Ce gag est une histoire vraie puisqu'elle m'est arrivée hier 23 septembre 2021...

    Pratiquant la "route buissonnière" à savoir flâner en quittant les sentiers battus des autoroutes, je  découvre au fil du trajet, sans repérage préalable des perles qui n'attendent qu'un coup de frein pour se laisser découvrir.

    Hier : Bourmont, petite  Cité de Caractère, l'un des trois moulins de Illoud puis l'Ermitage XIIème de Brevannes-en-Bassigny, le château des Choiseul cette famille  noble connue dès l'an 1000, le Musée de la Coutellerie de Nogent-en-Bassigny, le sublime dolmen Pierre Alot (intéressant au plus haut point: affaire à suivre...)

    Inconvénient: l'agréable flânerie, au passage fait souvent passer un trajet de quatre heures au double voire au  triple sinon quadruple...

    Ayant réussi -tout de même!- à changer de département après ces péripéties haut-marnaises, je décide de filer DIRECT.

    Mais c'était sans compter  un panneau indiquant un Couvent des Augustins au 4, rue des Casernes à Champlitte, Haute-Saône.#bassigny,#gendarmerie,#champlitte,couvent des augustins

    Du coup, le pied appuie sur le frein. Je laisse le véhicule (porte non verrouillée, fenêtre ouverte   avec sac à main et ordi à l'intérieur..)  pour juste prendre quelques  photos du site. Genre 4 minutes en tout maximum.

    Entrée dans le lieu désert. Personne. De la doc sur place autour des récentes Journées du Patrimoine. Visite au pas de charge des trois galeries du Cloître.

    Problème, au moment de ressortir: la grille était fermée.

    Encloîtée !

    Bon pas emmurée vivante: la cour du Cloître était bien ensoleillée avec ce magnifique temps digne d'un été indien.

    Pas un chat. Pas une tourterelle. Pas une souris. Pas un clocheton  pour sonner l'alerte. Bigre. 

                                       ô 17 ô GENDARMERIE! 

    Par chance, je n'avais pas pris l'appareil photo basique mais bien le téléphone portable.

    Appel au 17 où j'indique 1) être enfermée dans le Couvent des Augustins 2)  ne pas avoir encore décidé d'entrer dans les Ordres. 3) encore moins  décidé de   faire voeu de silence car toujours hyper bavarde.

    Aucune volonté de porter la coule noire et d'entamer une carrière d'augustine.

    Aucune intention d'intégrer cet Ordre mendiant erémitique pontifical  comme moine. Ni comme groupie...

    Un auguste gendarme  comprend immédiatement l'humour de la situation. Il me répond qu'il allait tout mettre en oeuvre me... délivrer !

    (et ne nous soumets pas à la tentation mais délivre nous du Mal. Amen

    La Maréchaussée  a tenu sa parole (d'évangile): une responsable de la Culture de la mairie de Champlitte est assez rapidement venue ouvrir les portes du Paradis. Voiture retrouvée.#bassigny,#gendarmerie,#champlitte,couvent des augustins,maréchaussée,haute-marne,#bourmont,nogent-en-bassigny,monument historique,route buissonnière

    Tous remerciés en direct, encore remerciés ici.

    En tous cas, pas besoin de traverser la terre jusqu'au Mexique pour vivre l'Aventure...La rue de la Caserne (ô enfermement) suffit!

    Bon. Tout ceci aurait mérité in fine un petit vin de messe  (au hasard, un cru du vignoble de... Champlitte daté du Xème siècle) pour se remettre de ces émotions...

    Mais 1) quand on conduit, on reste sobre! 2) les moines hélas, ne sont plus là pour signaler la porte de la bonne cave.

     Alors, à la santé des Augustins, de la Maréchaussée, de celui ou celle  qui a fermé la grille sans vérifier. A la santé surtout de la sympatique personne qui possédait le sésame-ouvre-toi.

                                                             Sylvie Neidinger

     

    Nota

    1-visiter aussi le Couvent  des Augustins de Fribourg!

    2-Patrimoine et/Technique : un point de l'arc de voûte semble en faiblesse à Champlitte avec une pierre de l'arc décrochée.

    #bassigny,#gendarmerie,#champlitte,couvent des augustins

    #bassigny,#gendarmerie,#champlitte,couvent des augustins