francois fillon

  • FILLON ENTRE EN RESISTANCE

    Imprimer

    France.  Interrogez des électeurs de droite. Vous sentirez une colère palpable.

    On leur vole leur Primaire et le candidat Fillon qu'ils se sont choisis pour son PROGRAMME.

    François Fillon entre en résistance.

    Il dispose toujours de la présomption d'innocence même si les médias le bombardent depuis un mois.

    Il compte ses fidèles: Ciotti, Baroin, Longuet, Luc Chatel, Chartier, Retailleau, Damien Abad etc.

    Les "rats" , en ce trois mars 2017 commencent à quitter le navire. "Rats en chef":  Bruno Lemaire, Thierry Solère, Morano, le trouble Fenech, Gérard Larcher (ambigu part ou reste?)  , Stefanini, Bussereau, Debord, Duby-Muller, Pécresse, l'UDI de JC Lagarde....etc. 

    Fillon les nomme les déserteurs.

     

    Un grand  ridicule les tue  car il n' y a pas d'alternative, la date des présidentielles étant  trop proche. On est en phase d'envoi des parrainages au Conseil Constitutionnel !

     Juppé, perdant de la primaire, repousse  définitivement une partie de cet électorat droitier.

    C'est une période que l'on pourrait qualifier de  sarcastique.

    Ou le bal des tartuffes.

    Sarcasme n°1-Hollande, sainte-nitouche jure les grands dieux qu'il n' est pour rien dans tout ce tintouin...

    On se rappelle qu'il devint un jour des années 80 Caton se prenant pour un mini machiavel de salon fort ridicule une fois la piteuse affaire mitterrandienne éventée.

    Il est capable de tout ce brave homme. Le livre Davet-Lhomme plaide pour cette compétence attestée.

    Il est président de la république qui chapeaute le ministère de la justice qui chapeaute la chancellerie laquelle chapeaute le parquet, lequel...

    Sarcasme n°2-Hollande se pose en donneur de  leçons, style " il ne faut pas insulter la justice". Ce qui est une bonne chose, de ne pas insulter la Justice. Ni insulter personne d'ailleurs.

    Il aurait tout de même dû se l'appliquer à lui-même lorsqu'il a gravement insulté les juges dans l'ouvrage qu'un président ....n'aurait jamais du commettre ! Jamais l'Institution n'avait été aussi atteinte par le mépris.

    Sarcasme n°3- Mélenchon se plaint de ne pouvoir faire campagne à cause de l'affaire Fillon. Il fut journaliste. Il connait le problème. Effectivement l'affaire sature l'espace médiatique et plus rien ne passe. Sauf que ses militants de la France insoumise tapent sur des casseroles et perturbent les meetings et déplacements de François Fillon.     Ils occupent ainsi un peu plus les médias....

    Sarcasme n°4-Macron, ce faux-nez du hollandisme  roule pour le Ps mais ne le dit pas. Lui aussi donne des leçons sur le travail des proches qui selon lui devrait être interdit chez les élus.

    Sauf que lui placarde  sa femme partout avec lui. Il l'avait même à ses côtés à Bercy jusque dans les bureaux du ministère ( !!) aux cocktails qu'il offrait généreusement sur le compte dudit ministère de l'économie. Brigitte Trogneux serait même son mentor, son auréole, sa Jeanne  à lui, le messie Macron auto-glorifié.

    Sarcasme n°5 Une madame Macron qui semble gagner en grosse tête et apprécier le luxe à bon compte (à force faire les Une des magazine people...) Gala signale  qu'elle s'habillerait gratuitement et régulièrement  auprès de grands couturiers tout heureux de trouver en elle un porte-manteau médiatique.

    Sarcasme n°6- Les médias décident désormais ouvertement des élections. Le résultat de la primaire de droite ne leur convenant pas, ils ont voté Macron.

    BFM Tv  soutient massivement ce candidat.

    Le rapport entre justice/média n'est pas net dans ce dossier. Beaucoup de fuites d'eau trouble...

    La période est  réellement  sarcastique...

    La droite classique, en colère,  peut commettre un vote de dépit, au risque de l'extrême-droite ou de l'abstention, si son candidat  Fillon, est éliminé avant les élections par la campagne de dénigrement  dirigée contre lui.

                                                                                  Sylvie Neidinger

    Fillon en difficulté  résiste à l'offensive des  juppéistes

    Luc Chatel seul vainqueur de primaire a toute légitimité

     

                              Les parrainages au 3 mars 2017

    francois fillon,resistance,sarcasmes,présidentielles françaises,lemaire,hollande,mélenchon

     

    Présidentielles 2017: Blog-série n°14 du #blogneidinger

  • Fillon doit tenir bon !!!!

    Imprimer

    François Fillon vainqueur de la primaire à droite subit une curée médiatique.

    Les médias tonnent  sur son cas en continu depuis 10 jours, laissant au passage Macron largement tranquille alors que ce dernier n' a  pas franchement répondu aux questions de la presse sur ses frais de représentation pro-présidentiels à Bercy.

    Personne ne  vient chercher de poux à l'ancien locataire de Bercy  "chouchou des médias" au programme encore imprécis et qui a ....sous évalué son patrimoine personnel (ni au ministre Le Guen/Qatar, ni à S Royal/gestion de Poitou-Charentes)

    Contrairement à Fillon, qui lui entend diminuer sensiblement le poids de la fonction publique française. Ceci explique probablement cela...

    Les français certes sidérés par l'affaire Pénélope commencent à trouver l'hallali médiatique largement exagéré.

    Les sondages le disent. Un ras-le bol se fait jour.françois fillon,tenir bon,hallali médiatique,les républicainsinsa,caquetages,canard enchaîné,#lr

               DESINFORMATION: BARJON

    Encore hier  ( vendredi 3/02 ) sur "C dans l'air" les journalistes.....de gauche (Express, Nouvel Obs...)  ont tiré les plans sur la comète  jusqu'à déjà donner... eux (!)  les noms des remplaçants qui... conviendraient pour LR.

    Ils dézinguent à tout va.

    En illustration Carole Barjon chef du service politique intérieure au Nouvel obs, hebdo de gauche très hollandiste qui affirme sans rire connaître les plans secrets (dits plans B) du parti de droite LR ! Une parmi d'autres.

    La base du journalisme étant la preuve. Il n'y en a pas ici. Elle est donc dans la manipulation de l'info ou a minima dans l'exagération. BFM étant lui,  un  média en continu c'est de la manipulation à ....grande échelle.

    Par eux et  tous les autres dont  Médiapart (extrême gauche)  le Canard enchaîné,   animal  grassouillet car bien alimenté  en caquetages par le pouvoir en place.

     

      UNE  VIOLENCE MEDIATIQUE A CHARGE

     

    Les médias votent ...Macron et démolissent Fillon avec délectation.

    Et les mêmes de dire ce qu'il convient pour les Républicains et leur parti de faire face à la crise actuelle (on se pince!).

    Dans le même temps, certains  sarkozistes montrent des dents, prêts à la curée eux aussi (le lyonnais Georges Fenech déjà en train de mordre)

    Des prétendants du camp sarkoziste s'imaginent  déjà à la place du vainqueur de la primaire !

    Sans oublier l'inénarrable Bayrou, homme seul au parti en berne et sans militant, mégalo qui se la joue faiseur de rois,  qui vient, dans cette affaire demander le départ de celui que le parti LR s'est choisi par le vote primaire à deux tours.

    LR qui n'a rien à voir avec lui.

                RESPECTER LES PRIMAIRES DE LA DROITE!

    Pour les électeurs  qui se sont déplacés aux primaires, qui  ont donné 2x2 euros pour choisir  LE PROGRAMME DE FRANCOIS FILLON, il est hors de question de le voir évacué si facilement et/ou par une cooptation  de parti qui nommerait un  tiers.

     Le reniement de  la primaire serait  la démolition de la droite sur le long terme, ce    qui coûterait cher aux républicains sur plusieurs années.

    Réaction de l'électeur des primaires de la droite en cas d'élimination :

    " J'ai voté et choisi Fillon.   Sauf mise en examen-  pas du tout avérée à ce stade ...si on   force Fillon  à se retirer ( les médias ou les sarkozistes)  acte anti-démocratique au regard de la Primaire :

    Alors soit :

    1) je ne vais plus jamais voter

    2) je vote n'importe quoi et limite pour l'extrême-droite.

    3) je déconsidère Les Républicains définitivement

     

    François Fillon doit tenir la barre. Les présidentielles sont dans 80 jours.

    Cette affaire politico-médiatique arrive pile dans un timing ultra proche des élections.

    Ce qui accrédite la thèse de la manoeuvre politique de la part d'opposants.

    Le Fol,  porte parole de François Hollande, a démenti.

     

                                                                                      Sylvie Neidinger

     

    Suite  au 6 février: les journalistes du Monde ( de gauche) ont accès aux pièces du dossier, carrément aux déclarations devant la justice des époux Fillon et s'en vantent: une instrumentalisation claire et nette.

    françois fillon,tenir bon,hallali médiatique,les républicainsinsa,caquetages,canard enchaîné,#lr,manipulation de l'info,carole barjon

     

     Le Monde accède au dossier de justice et là tout est normal ???!

    françois fillon,tenir bon,hallali médiatique,les républicainsinsa,caquetages,canard enchaîné,#lr,manipulation de l'info,carole barjon

     

    Présidentielles 2017: Blog-série n°14 du #blogneidinger

  • FILLON pilote expérimenté et préparé à gouverner

    Imprimer

    Le 20 novembre 2016 aura été historique pour la droite française.

    -Pour la première fois, elle organise  une primaire. Elle choisit son challenger, probable futur président , démentant tous les pronostics de commentateurs qui signalaient l'exercice impossible pour elle (en raison d'une supposée culture du  'chef ', un  chef bonapartiste s'imposant naturellement selon eux, regards tournés vers Sarkozy)

    -Fillon hier gagne contre toute attente médiatique  à 44%, il écrase. 28% (Juppé) 20% (Sarkozy) En tête dans 87 départements! Un raz de marée.

    Les militants et proches sentaient eux le terrain bouger.

    Notamment quand ceux de  la droite dite "dure" du sud-est traditionnellement sarkoziste disaient vouloir se positionner pour Fillon à qui voulait bien l'entendre. .

    Mais jamais ces signes n'annonçaient une victoire avec une telle avance!

    Personne n'a prévu un tel écart, pas même lui.

    -Sarkozy se retire très dignement. Et appelle à voter pour François Fillon. Fair play, bon joueur.

    Oubliée la phrase vacharde sarkoziste "le premier ministre est un collaborateur, le patron c'est moi" qui rappelle toutefois que Fillon a  tenu la boutique Matignon cinq années durant contre vents et marées. Solide comme un roc, un menhir sarthois. Dans un gant de velours et toujours calme.

    Il fut benjamin du parlement: plus jeune député de France à 27 ans.

     

                                  4 millions de votants !

     

    Le vrai patron de l'élection  primaire aura été... les Quatre millions de votants. Enorme chiffre. Totalement imprévu.

    Les français  ont choisi nettement François Fillon en dépit des commentateurs qui se sont trompés et/ou qui avaient décidé par avance  du ticket Sarko-Juppé.

    Juppé plus atlantiste et étatique  que Fillon,  n'a pas le courage de revenir aux 39 heures pour le service public, par exemple.

    Le  sportif sarthois  a fait un travail préparatoire de fond.

    Fillon, ce notable gaulliste social, proche du spinalien Philippe Seguin, parle économie, famille, territoires dans son programme, veut reformater le code du travail à 200 pages, compte ré-installer les "allocations familiales pour tous" supprimées par les socialistes.

    Un traitement de choc à l'anglaise: il entend supprimer ...500 000 postes de fonctionnaires !

    En politique internationale, il compte détricoter les errements hollandais et tenir la Russie comme un interlocuteur valable, sans insulte type  Fabius/Hollande.

    S'éloigner diplomatiquement du Qatar et de l'Arabie saoudite.

     Les français ont choisi lors de ce premier tour François Fillon, ce candidat nettement à droite, au programme économique libéral (à la Thatcher, moins étatiste que Juppé ) et conservateur (il avait reçu le soutien de Sens Commun émanation de la Manif pour tous, lui, et non JF Poisson)

    Il ne mâche pas ses mots. Il ne manipule pas la langue de bois.

    Les français hier ont cantonné en 2ème position un  Juppé qui ratissait plus largement vers le centre.

    Choisissant nettement  Fillon  ce gaulliste social, d'une droite certaine qui appelle aujourd'hui au rassemblement derrière lui,   centristes compris. Droites au pluriel plutôt, car  il réunit désormais  toutes les droites de France (cf René Rémond)

     

                                   FILLON COMME JACKY ICKS

     

    Pilote de course (son hobby dans le privé) sa première parole fut hier une comparaison.... avec le pilote belge Jacky Icks vainqueur au Mans (sa ville de naissance) en 1969  (rappel: ce belge  part mal mais lance une attaque fulgurante de dernière minute et gagne)

    Pourtant lui, Fillon,  était bien parti ! Très tôt, avec un programme structuré.

    Le Sarthois  a commencé avant tout le monde par un bon réglage du moteur.

    Mais les médias l'avaient négligé. Tous béats devant un supposé effet Le Maire et tenant Fillon pour un "éternel second" de la course. En l'espèce ici un  "4ème de la course" avec  des sondages discutables.

                                                FAIRE

     

    9782226318992-j.jpg

    François Fillon annonce sa candidature dès 2013 (au Japon) puis confirme en avril 2015 avec un projet de rupture.

    Il publie il y a un an son programme dans un ouvrage titré FAIRE. Puis récemment un essai sur le thème de "vaincre le totalitarisme islamique". Un livre sur les chrétiens d'orient publié en septembre.

    Il nomme un chat un chat. Un engagement hyper ferme toujours dans un gant de velours, très policé, calme.

    Il ne revient pas sur la mariage homosexuel mais bien sur l'adoption:  pas de GPA, pas d'adoption plénière.

    Il lance officiellement  sa candidature cet été en signalant qu'un président de la république sans "casserole" judiciaire serait un mieux...

    Les médias hurlent mais l'argument est reçu à 100% dans les chaumières...

    Paradoxe, les médias ont snobé le sarthois  mais ce sont  les émissions Tv qui vont le révéler au plus grand nombre(débats+ l'émission people "Une ambition intime" de Karine Le Marchand)

    Fillon   va crever l'écran lors des trois débats. Présidentiel, il recadre les journalistes dont l'innommable Elkabbach;  ce  papy de  79 ans qui sévit toujours...Le sarthois ne se laisse jamais emmener là où il ne veut pas.

    Il parle avec douceur de ses positions fermes et affirmées. Libre jusque dans ses vêtements,  n'hésitant pas à porter des vestes à col Mao.

    Sa femme Pénélope mère de ses cinq enfants, galloise,  est son inconditionnelle. Conseillère municipale de Solesmes, elle monte actuellement  en visibilité.

     

    Fillon n'a rien d'un politicien distant. Il répondait personnellement aux courriels. (oui....)

    Son temps maintenant est pris pour gagner la primaire la semaine prochaine. Et la présidentielle ensuite.

    François Fillon  veut diriger la France et faire oublier l'épisode Hollande.

                                                                     Sylvie Neidinger

     Suite Fillon pilote de course

     

     Hollande a tout faux dans son analyse

     

    Présidentielles 2017: Blog-série n°14 du #blogneidinger