françois #hollande #sahel

  • Afrique, Barkhane: échec de la France de Emmanuel Macron et François Hollande

    Imprimer

    Alors que s'ouvre ce jour à Bruxelles un sommet Union Européenne-Union Africaine, plus respectueux car donnant mieux la parole aux chefs d'Etats par des tables rondes en lieu et place d'interventions minutées, la France annonce la fin de l'opération Barkhane dite  anti-terroriste largement contestée sur le terrain.

    Une grande amertume pour les familles des 53 soldats  français décédés au combat.

    En effet, autorités locales et citoyens  ne supportent plus l'intervention française ni tout le verbal politique qui l'accompagne. Le colère a gagné les populations choquées  par une attitude décrite comme néo-coloniale.

    Le départ réclamé par les autorités locales est : "immédiatement".Soit sans délai.

    Sous Macron, la "Francafrique" de Papa a viré au vinaigre: un total ratage. 

    Le mieux est d'entendre ce que disent les africains eux-mêmes:

    https://mondafrique.com/macron-et-le-drian-organisent-le-naufrage-de-la-diplomatie-francaise/

    Mondafrique du 27 octobre 2021 (article d'un supposé Francis Sahel: que d'ironie) : Emmanuel choque en 2019 en annonçant la tenue d'un G5 Sahel ...sans avoir informé les dirigeants  intéréssés... Il  morigéne  médiatiquement  le président camerounais Paul Biya, alors  âgé de 88 ans, sur sa gestion d'un opposant: affaire qui a hérissé l'Afrique toute entière.

    Le ministre des Affaires Etrangères Le Drian (ministre de la Défense sous Hollande)  lui aussi dresse des réquisitoires publics ad hominem contre des dirigeants et leur politique Contre Denis Sassou Nguesso en 2011.

    A Bangui, la ministre des Affaires étrangères  Sylvie Baïpo-Temon sort de ses gongs.. Elle accuse son homologue Le Drian de chercher à infantiliser son pays« Les propos de mon homologue français sont inacceptables car mensongers »,déclare la cheffe de la politique centrafricaine.

    En 2013 contre Ibrahim Boubacar Keita. Récemment le même et Florence Parly ministre des Armées fustigent ouvertement la politique malienne: la goutte de trop !

    L'ambassdeur français est convoqué à Bamako. Le départ des français exigé. 

    "Outre son caractère inédit, la stratégie française de la confrontation avec les anciennes colonies africaines surprend par son ampleur"

               MACRON : SOMMET AFRIQUE DU 8 OCTOBRE A MONTPELLIER CATASTROPHIQUE

    Mondafrique suite : "A Paris, au lieu de prendre la mesure des dégâts que cette confrontation large et permanente avec les ex-colonies peut avoir sur l’image de la France en Afrique, on échafaude des plans de reconquête des opinions publiques africaines à travers « la guerre de l’information » confiée aux armées françaises ainsi que la signature d’accords entre le Quai d’Orsay et des acteurs de l’information pour inonder le continent de contenus gratuits favorables à la politique française en Afrique.  

     Loin de réinventer les relations entre la France et l’Afrique à travers « le Nouveau sommet Afrique » organisé le 8 octobre 2021 à Montpellier,  le quinquennat de Macron a réussi à déstabiliser la sérénité dont il a hérité de la diplomatie française en Afrique." La relation avec l'Algérie également destabilisée. Ce pays interdit alors son survol par l'armée française pour l'opération Barkhane. 

    TOUT EST DIT, par les Africains eux-mêmes...

    Aujourd'hui, le rejet de la France en  l'Afrique est  notoire. La guerre entamée autour de Barkhane est perdue. Echec de la guerre expéditionnaire. La guerre macroniste de l'info est perdue. La guerre de l'opinion africaine est perdue.

    Un échec cuisant de Macron qui a dépassé en Afrique toutes les bornes par son attitude  impérative,  d'un temps passé.

                                                                      Sylvie Neidinger

    Capture d’écran 2022-02-18 060707.jpg