cyberfrance

  • Souriez, vous êtes filmés, scrutés, scannés, scrollés, écoutés...

    Imprimer

    Pour faire suite à l'article CyberFrance en espionnage  qui montre combien l'hexagone n'est pas en reste avec la NSA....cette petite réflexion.

    Qui ne concerne pas que la France d'ailleurs.

    Le citoyen moderne est  effectivement  suivi à la trace dans l'espace public depuis le réveil jusqu'au coucher, caméras de surveillance et/ou de reconnaissance faciale partout (péages d'autoroutes, transports en commun etc...)

    Par l'usage des cartes bleues. Et le reste.

    Cela devient gênant effectivement quand l'intrusion se fait dans son espace privé par écoute des  téléphones persos ou lecture de la messagerie internet.Voire la caméra sur le portable  et semble-t-il l'écran TV !

    Pourquoi le citoyen ordinaire devrait-il  être gêné par cette cyber-surveillance alors qu'il n'a rien à se reprocher ????

    On lit cet argument ça et là.

    Et pourtant si!  Il  est  bien perturbé.

                                                     VOLETS FERMES !!

    Monsieur ou Madame Tout le Monde, à la nuit tombée, va évidemment fermer ses volets.

    Monsieur et  Madame Ordinaire ne fait rien de mal. Se meut dans son appartement, prépare le repas, lit, range, lave, repasse, mange, étudie, regarde sa télévision.

    C'est banal. Parfaitement partagé avec son voisin. Et le voisin de son voisin.

    Pourtant, les volets sont bien volontairement   fermés.

    Pour bien dire que le regard de la rue ne peut s'immiscer à l 'intérieur. Il dérange.

    Idem pour internet et les mobiles ! Inacceptable surveillance par la complicité active des opérateurs. Un insupportable oeil orwellien .

    Scruter l'intimité par les services d'Etat- voire des sociétés privées sans lien juridique avec le citoyen- fait entrer la-dite  société dans un régime qui alors ne se nomme plus démocratie.

                                                                                 Sylvie Neidinger