brel

  • MERCI ! JULIETTE GRECO

    Imprimer

    Adieu muse immortelle finalement  déshabillée!

    Merci essentielle existentielle.juliette #gréco,#insoumise,#arte,#chanteuse,#germanopratin,#france,miles davis,brel,queneau,sagan,sartre,saint-germain des près

    Juliette Gréco laisse dans le sillage de sa vie un parfum à nul autre pareil.

    Effet  Boeuf... sur le Toit. Les jeunes générations ne comprennent pas trop l'émotion générale au décès de l'artiste germanopratine. Alors, se dépêcher de visionner le magnifique documentaire Riou/Pouchain sur l'Insoumise pour la retrouver !

    Précurseur de la Femme Libre ("je fais ce que je veux de mon corps")  la jolie Môme  se décline sous mille facettes.

    Icône de LIBERTE.

    CharlesTrenet dira d'elle que le Paris intello  d'après guerre   était totalement à ses pieds  alors qu'elle n'avait encore rien fait, rien produit, rien chanté:  "Elle avait réussi à être La Gréco sans rien avoir fait que paraître" Si tu t'imagines...

    Prototype de l'INFLUENCEUSE dans Paris Canaille, sur le Pont des Amants.

    Elle possédait dans le registre artistique la même force familiale qui poussa sa mère et sa soeur à résister. Elles seront déportées.

    Ses potes se nomment Vian, Sartre, Queneau, Prévert, Cocteau, Ferré, Béart, Roda-Gil, Gainsbourg...

    Existentialistes et pas que. Elle est faite comme cela et rit aux éclat. Elle aime celui qui l'aime. Pardon tous ceux qui l'aiment.

    Tout simplement parce qu'elle n'a pas été aimée. Par sa mère qui lui préférait sa compagne. 

    Celle que l'on décrit comme fleur vénéneuse est surtout une enfant abandonnée par son père puis sa mère. Famille désocialisée, Gréco désocialise et par là ouvre facilement  la voie à une libération des moeurs et des coeurs.

    Son constat "Je suis faite pour plaire et n'y puis rien changer"   "Ma nourriture, c'est l'autre !"

    Ses maris : Philippe Lemaire,  Darryl F Zanuck "on a le droit d'aimer un homme riche " dira-telle à son propos., Michel Piccoli, Gérard Jouannest. Les copines: Duras (qui l'a "endoctrinée" dira-t-elle)  Sagan..

    Tous ces intellos souvent de la mouvance de gauche impressionnés par son intelligence, sa force un brin  " macheuse". Belle révolutionnaire du temps des cerises mais des  cerises d'Amour.

    Toujours en progrès, ce terme si important à ses yeux!

    Accordons nos accordéons.. Ses paroliers sont juste le top du top des poètes et écrivains d'après guerre. Ce,  jusqu'aux contemporains des années 80 tels Claude Lemesle, Bénabar, Biolay,  Olivia Ruiz. Ici, l 'Hommage 2009 à Gréco lors de la Fête de la Chanson française.

     

      Au final, ses textes vibrent plus encore que ses cordes vocales.

    Elle découvre Brel débutant avec qui elle se lie d'une amitié profonde, irrémédiable."une grande silhouette avec au bout une guitare" décrit-elle ainsi le chanteur belge inconnu.juliette #gréco,#japon,#nothomb,#brel,pont #juliette,#gallienne#allemagne,#paris canaille,#jouannest,#insoumise,#ramatuelle,#arte,#chanteuse,#germanopratin,#france,miles davis,brel,queneau,sagan,sartre,saint-germain des près

    Influenceuse avant l'heure. De mode aussi: la couleur noire, le pantalon d'homme en zazou.

     A la Libération, les jazz men débarquent en France, surpris de voir que leur couleur noire était à Paris... un privilège!  Au Tabou, Juliette signale qu'il y a une cave voûtée en bas qui pourrait servir de lieu musical. Et zou la mode des caves à javanaise démarre. Du bibop sous "trompinette" de Boris Vian. Ne vous déplaise ! 

    Gréco, fille et soeur  de déportées pour résistance sera la première artiste à se produire en Allemagne, volontairement mais en larmes tout de même au regard de son histoire familiale.

    Avec Gréco "ca va le diable".. Jusqu'à Belphégor.

    Les seuls véritables  couples selon elle sont les oiseaux, fidèles eux! Difficile pour les non oiseaux d'être couple.

                                MON DOUX MON TENDRE MON MERVEILLEUX AMOUR

    La chanteuse craignait plus que tout l'ennui. Particulièrement le mortel ennui du couple parfois.

    Attention !  Au moindre signe, la dame prend la poudre d'escampette laissant les maris...pantois,  groggis:  schlak ! La schlag du coeur.  Les amours perdus ne se retrouvent plus ! Et les amants délaissés peuvent toujours chercher. Ils peuvent toujours courir!

    Juliette Gréco n'a jamais été quittée. Elle a toujours  quitté. "Schlak "dit-elle dans le documentaire.

    Comme c'est dur, schlak ! 

    Exception: son fidèle pianiste, Gérard Jouannest  mari  de trente ans. Il  la faisait tellement rire, lui. Seul l'humour gagne sur tout. Tout rit, tout jouit à l'intérieur du corps et du coeur, chante-t-elle en le regardant et sous ses doigts de pianistes. Véritable couple, enfin.

    Elle gardera toutefois  jusqu'à sa mort,  intact dans le souvenir,   son Amour Diamant pour Miles Davis (deux jeunes inconnus de vingt ans lorsqu'ils se rencontrent) . Amour impossible dans l'Amérique raciste des années 50.

    A propos d'Amérique, sa carrière d'actrice hollywoodienne ne donnera pas grand chose: plus chanteuse qu'actrice finalement !

                     GRECO A L'ESTHETIQUE DE FAIRE CE QU'ELLE ENTEND DE SON VISAGE, DE SON CORPS

    Une chose toutefois me  dérange: son VRAI visage était si beau...Elle l'avait totalement modifié par la chirurgie esthétique pour un résultat si bizarre, étrange, lunaire, japonisant. [Japon qu'elle adorait et qui le lui rendait bien,,,] Elle assumait  totalement ses choix, Maîtresse de sa nature, de son corps surtout que personne ne dompte sinon elle-même,  vampe  noire, intelligente qui traverse six décennies de présence professionnelle ! 

    Sa messe des obsèques est donnée ce jour, ô Saint-Germain des Prés, avec comme maître de cérémonie sa petite fille adorée Julie-Amour Rossini.

    Abd Al Malik qui chanta en duo avec elle  l'accompagnera jusqu'à la fin, en l'église

    « Juliette, non, je ne pleure pas, tu ne voudrais pas. Je ris, même si ça ne se voit pas. Une image me revient, quand tu chantes J'arrive sur scène. Je t'entends encore, je te sais vivante. » 

    La terre est ronde. Mais il n'y a plus d'après, plus d'après demain, plus d'après-midi au coin de la rue du four. Il n'y a plus d'autrefois. Que des vieux amants (car il faut bien que les corps exultent ...) et des éclats de vieilles tempêtes qui font voler les feuilles mortes en mille pièces.

    ô Pont Juliette de Gallienne-Nothomb

    Il manque ce lundi 5 octobre 2020 un Pont à Paris ! Et le rimel fout le camp.

    JULIETTE, belle égérie, on n'oublie RIEN DE RIEN  pour RIEN au monde.

                                                                        Sylvie  Neidinger

    juliette #gréco,#chanteuse,#germanopratin,#france,miles davis,brel,queneau,sagan,sartre,saint-germain des près

                                                 

     

  • STROMAEOUTAI ?

    Imprimer

    Il a bon dos le médicament contre le paludisme, nommé Lariam....

    Plusieurs articles ne prennent pas de recul et donnent cette cause unique aux problèmes de santé du célèbre chanteur belge (dans le droit fil de la mode médiatique actuelle de stigmatiser certains médicaments!)

    Paul Van Haver dit Stromea joue dans la cour des grands de la chanson. A l'écouter, on entend  du Brel mais version XXIème siècle.

    Le chanteur belge vient de faire une pause dans sa carrière...pour raison médicale: une forte décompensation psychique.

    Il dit lui même "je perds la boule à cause d'un traitement anti-paludique."

    Il vient de re-sombrer, hospitalisé lundi dernier.

    Attention toutefois. C'est un déni que d'attribuer la cause unique de ses soucis à un médicament. L'histoire de Stomae est beaucoup plus complexe.

     

                 STROMAE ET LA PERTE ...IRREMAEDIABLE DU PERE

     

    Il porte lourdement au fond de lui-même son manque  de père. Donc de repère.

    Sa chanson Dipapaoutai a fait un carton justement  sur le thème lié à l'absence regrettée du Père dans la société. Il est lui-même un  enfant du divorce.

    A ceci s'ajoute que le Papa est un architecte rwandais qui a disparu dans les affres du génocide... Du très lourd à porter. Car Stromae se voit  définitivement coupé de lui, physiquement du contact.

    Alors que la figure paternelle est hyper structurante pour un garçon.

    Le chanteur d'ailleurs verbalise parfaitement ce qui vient  de lui arriver et révèle des sources autres à sa maladie psychique : la fatigue (210 concerts en 2 ans....!) mais pas seulement:

    "Le chanteur révèle avoir traversé à cette époque une crise psychique profonde. A mesure que se rapprochait la date de son concert au Rwanda, le chanteur aurait ainsi été soumis à de fréquentes insomnies, accompagnées d'hallucinations.

    «Le Rwanda, c'est un sujet délicat pour moi, rappelle-t-il. Je ne dormais plus, la date de concert au Rwanda approchait. La première fois que j'y suis allé, j'avais 6 ans. Et vous le savez, mon père s'est fait tuer pendant le génocide». Son anxiété, combinée aux effets secondaires de son traitement contre le paludisme, aurait conduit le chanteur à la «décompensation psychique». «Après 150 dates, j'étais à plat, explique-t-il. Je n'ai pas supporté mon traitement anti-paludisme, ça m'a filé des hallucinations. J'ai cru que j'avais basculé dans la folie, on m'a diagnostiqué une décompensation psychique. J'aurais pu faire une connerie, je n'étais plus moi-même»'...) Il retournait au Rwanda un mois plus tard pour donner son concert dans la capitale, Kigali. Très ému lors de l'événement, Stromae avait notamment tenu à saluer son père. Alors qu'il chantait sa célèbre chanson Papaoutai, le chanteur avait ainsi modifié ses paroles: «Dis-moi où t'étais? À Kigali... au Rwanda...», avant de lancer «Il est là!».

                                

                                                  A KIGALI...

     

    A Kigali, il s'est retrouvé face au...fantôme de son père massacré. Sa tournée a basculé dans la folie.

    Rencontre posthume avec son père lors du concert donné au Rwanda:

    Dans ce contexte, l'explication publique  donnée autour d'une prise de médicament est un peu courte.

     De même, une relecture des faits s'impose autour du clip de 2013 où il semblait totalement ivre dans les rues de Bruxelles. Idem, sa participation déglinguée à l'émission Ce soir ou jamais. La production disait à l'époque qu'il avait trompé son monde. Qu'il jouait à être saoul. On ne demande désormais si ce n'était pas un signe prémonitoire d'une maladie psychique.

    La relecture: "bourré", le chanteur interpellait  des passants interloqués: «Tu t'es regardé, tu t'crois beau parce que tu t'es marié? Mais c'est qu'un anneau mec, t'emballe pas. Elle va te larguer, comme elles le font chaque fois».

    Filmé en caméra caché, Stromae interprétait de manière très convaincante l'homme inventé dans sa chanson: un ivrogne, déchu, qui vient de se faire quitter par sa copine. Il l'interprétait réellement trop bien....

    Stromae été quitté par son père, tout petit. Père violemment disparu lors du génocide, avec qui il ne peut renouer le contact.

    Il ne s'en  remet pas. Pas formidable. Triste. Ce n'est pas qu'une histoire de Lariam.

    STROMAEOUTAI?*

                                                                                    Sylvie Neidinger

    * Ceux qui l'apprécient sont là!

    stromaeoutai?,papaoutai,absence de pere,belgique,brel,paul van haver,kigali,rwanda,massacre,décompensation psychique,traitement anti-paludisme,divorce,stromae

                                       BLOG NEIDINGER RUBRIQUE #SANTE