branches

  • Le "reportage généalogique" ou comment croiser les branches avec le réel géographique

    Imprimer

    En 2022, les arbres généalogiques sont plantés, les forêts reconstituées. De nombreux sites numériques (Geneanet, Filae etc.) abritent les dites plantations.

    Si un arbre publié par un généalogiste en ligne (MERCI) correspond à un ancêtre, on peut assez souvent  remonter aux sources des registres   parfois à des dates fort anciennes. (15xx rarement ,16xx parfois, 17xx le plus souvent). 

    Une véritable démocratisation! Désormais, les familles non aristocrates trouvent  elles aussi l'intérêt  de l'information familiale de filiation ancienne. Certes sans pouvoir remonter au XIIème et sans chartrier héréditaire.

    La bonne surprise humoristique de l'activité généalogique est bien cette confirmation: oui nous avons... tous des ...ancêtres! 

    Les données informatives étant visualisées, le reportage généalogique peut alors commencer.

    Il n'est pas à confondre avec la "tournée des cimetières" où les inscriptions sont relativement récentes (2 siècles max le plus souvent)

    Le reportage généalogique consiste à croiser les branches virtuelles avec le réel.

    En démarrant par les villes et/ou villages les plus anciens jusqu'aux plus récents dans la logique temporelle de l'évolution géographique de cette branches (2/3 jours).

    Des points de compréhension surgissent!

    Si l'ancêtre était meunier par exemple, les lieux de vie  sont encore le plus souvent identifiables. Pour les autres professions, c'est plus difficile de localiser les habitats.

    Tout le monde n'est pas sensible à la recherche généalogique. Beaucoup disent regarder plutôt devant vers le futur que derrière. 

    D'autres- dont je fais partie- voient la meilleure connaissance des branches comme un facteur de compréhension de la personne apparemment unique que nous sommes individuellement mais en  réalité le fruit de tant d'histoires personnelles et culturelles croisées ! 

    Une compréhension qui rend le présent en "Réalité Augmentée"!

    Merci à ceux qui ont sauvegardé les précieux actes. Certaines villes bombardées ont tout perdu.

    Vous rencontrez parfois la Grande Histoire avec un ancêtre du XVIIIème siècle incorporé dans un régiment particulier. Vous êtes  catholique et vous retrouvez d'anciennes branches protestantes ou autres découvertes passionnantes. 

    Ce n'est absolument pas une démarche de psycho-généalogie, cette fausse voie.  

    Il s'agit de croiser  des informations plurielles pour une compréhension plus grande.

                                        EPAISSEUR DE 14 GENERATIONS PARFOIS

    Les romantiques pourront, en observant les porches des lieux de cultes, visualiser  les lieux précis où  les  ancêtres sont tous passés pour le triptyque classique: naissance/mariage/décès ( plus sympa que les visites de cimetières...)

    Toutefois, si on a la chance de l'épaisseur de 14 générations sur une branche : "2 puissance 14", cela fait bien du monde à reconnecter au réel!!

    Un travail? Non. Plutôt un bon  prétexte à des visites touristiques de région parfois inconnues. Certes pas les pyramides d'Egypte ni la forêt d'Amazonie mais la découverte des arbres enfouis au fond de nos gènesQue du bien!

    Un enfant de la famille me demandait en 2002 si j'allais chercher les ancêtres jusqu'aux dinosaures? Chiche.

                                                             Sylvie Neidinger