bicyclette

  • Romuald Hazoumè: artiste africain vraiment... bidon

    Imprimer

    Romuald Hazoumè, célèbre sculpteur béninois s'était déplacé à Genève pour l'expo Ici l'Afrique / Here Africa, le 7 mai 2014 dernier à Penthes.P1130519.JPG

    Intéressant personnage, le seul de tous les artistes présents a avoir choisi le vêtement traditionnel.

    Intéressant pour son Art  évidemment.

    Plein d'humour en plus, si l'on compare son couvre-chef et l'une de ses oeuvres accrochées.

    Le peintre-sculpteur Azoumé  présente  des similitudes certaines avec le mode de création d'un certain...Picasso [objet lui, d'actualité culturelle parisienne avec  la réouverture du musée Picasso prise ici - aparté-  sous l'angle de la respectable et malmenée Anne Baldassari... ] 

    Comparaison-raison avec  Picasso et  sa "Tête de  taureau" fabriquée en 1942 en réunissant simplement une selle et un guidon de vélo.

    Deux objets basiques rapprochés. Idem pour le béninois qui associe un basique bidon et un ski par exemple.

    Dans les deux cas, même démarche de rapprocher deux rebuts de poubelle pour composer une oeuvre d'art. Subversion partagée.

    Dans les deux cas, un rendu saisissant. Mais au final un résultat  ... fort différent. Explications.

    romuald hazoumè,sculpteur,ici l'afrique,here africa,art for the world

     

    romuald hazoumè,penthes,baldassari,sculpteur,ici l'afrique,here africa,art for the world

    PICASSO dans sa démarche- ce que démontre la "Tête de taureau"-  se débarrasse de  l'histoire de l'art occidentale qu'il porte en lui  en passant de la peinture figurative à la ligne minimale. Un anti-académisme notoire. Son animal aurait une fonctionnalité, il serait classé dans la catégorie "design".

    Le célèbrissime "Minotaure espagnol" artiste démiurge  est en recherche de  la  ligne la plus épurée, simple, conceptuelle possible. Froide même. Le minimum qu'il  fallait pour construire un taureau. Processus de "dés-académisation" pour  toucher à un essentiel.

                                           ESSENTIELS BIDONS

    R. HAZOUME donne, lui  dans l'essence de l'essentiel. Surtout, ses bidons africains ne sont pas silencieux, ne tiennent pas en place!  Ses bidons "tamtament", clament,  s'agitent, bougent.

    A Genève, ils skient même!

    -bidons par millions.

    -bidons masques qui abritent et bruissent des âmes des ancêtres (notamment Yoruba)

    -bidons de l'histoire culturelle de l'Afrique qui a complètement influencé le continent des surréalistes et autres Picasso. Avec eux, l'Europe  entre dans son Art Moderne.

    romuald hazoumè,penthes,baldassari,sculpteur,ici l'afrique,here africa,art for the world

    -bidons ethnographiques, images des vrais masques africains anciens désormais collectés,  muséifiés, raréfiés, souvenirs d'une Afrique mythique.

    -bidons vaudous très puissants. Incantations. Sacrifice du sang du coq. Papa Legba, Ioa, Iwa. Rites. Inaccessible Mawu.

    -bidons ethno' comme les masques nouvellement montrés au nouveau MEG (Genève) cette semaine.

    -bidons masques exilés qui s'ennuient, loin de leurs foules adorées, archivés  dans les musées occidentaux, hygrométrisés, frisquets. Loin de leur Afrique natale. Le Musée Branly,  bien gentil, bien "architecté'" mais un peu juste côté température pour le bidon de base ...comparé à la moiteur de Cotonou évidemment.

    -bidons nostalgie des odeurs et couleurs, bruits de la place du marché au coeur d'Afrique City.

    -bidons issus du pétrole (Nigeria voisin...) en plastique.

    -bidons du trafic d'essence, notamment à Porto Novo, ville natale de l'artiste.

    -bidons explosifs si on jette son mégot  dans le carburant par inadvertance.

    -bidons déjà explosés, irrécupérables.romuald hazoumè,meg,anne baldassari,royaume du dahomey,vaudou,esclavage,traite négriere,art contemporain,genève,penthes,met,bénin,afrique,porto novo,essence,artiste africain,sculpteur,picasso,british museum,musée du quai branly,ong bpo,baldassari,ici l'afrique,here africa,art for the world

    -bidons masqués, en combi, inquiétants," ébolisés"ou Ebola'isés" microbisés, médicalisés. Diabolisés aussi, rejetés. Comme la peste.

    -bidons anti-douanier, le métier du père de l'artiste qui aurait aimé  voir son fils chasser  fraude et fraudeurs tout comme lui.

    -bidons poubelles qui hantent, inondent, salissent les rues, les champs. Problème majeur de pollution sur le continent africain. Et pas seulement. Partout.

    -bidons récup' et débrouille.

    -bidons logistiques qui vont de pair avec une bicyclette, une petite moto, une pirogue, un bus. Ils se promènent.

    -bidons musicaux si on leur tape dessus.

    -bidons contenants universels. De tout: du riz à l'essence. De l'air aussi.

    -bidons sociologiques: usités par les plus pauvres, surtout.romuald hazoumè,meg,anne baldassari,royaume du dahomey,vaudou,esclavage,traite négriere,art contemporain,genève,penthes,met,bénin,afrique,porto novo,essence,artiste africain,sculpteur,picasso,british museum,musée du quai branly,ong bpo,baldassari,ici l'afrique,here africa,art for the world

    -bidons bagages sur les camions, les embarcations et les toits des bus surchargés.

    -bidons politiques des revendications de justice.

    -bidons-ONG  de la Solidarité Béninoise pour l'Occident en Péril créé spécialement  par Hazoumè, le provocateur, pour venir en aide aux populations pauvres de France ou des USA, type Nouvelle-Orléans! Bouches ouvertes pour de petits billets bienvenus à remettre par l'artiste aux Ambassades concernées. Rire.

    -bidons-ONG, parfois bidons elles aussi...

    -bidons sculptures artistiques de Romuald Hazoumè.

    -bidons Art et ADN: aucun ne ressemble à l'autre dans les mains du créateur.

    -bidons transportés/ déportés. Trajet direct vodoun:  ancien Royaume Dahomey/Haïti. Aller simple sans billet retour. Estimation: 20% de la déportation liée à la Traite sont  en provenance du Dahomey,  terre "hazouméenne".

    -bidons vodoun: les Esprits participent aussi au voyage avec un billet aller simple.

    -bidons grisgris.

    romuald hazoumè,royaume du dahomey,vaudou,esclavage,traite négriere,art contemporain,genève,penthes,met,bénin,afrique,porto novo,essence,artiste africain,sculpteur,picasso,british museum,musée du quai branly,ong bpo,baldassari,ici l'afrique,here africa,art for the world

    -bidons gris.  Prisonniers indifférenciés tous de couleur sombre. Utiles. Utilitaires. Marchandises humaines à forte valeur ajoutée si elles atteignent l'une des côtes de la longue Amérique.

    -bidons esclaves, prisonniers de "cales navigantes", rangés comme des sardines (304 exactement) comme dans l'oeuvre La bouche du  Roi.

    -bidons sans voix. Bouche cousue.

    -bidons en cours d'esclavagisation: plus de nom, plus de visage, plus de cheveux. Inertes. Plus d'âme.

    -bidons  solides à toutes épreuves. Au transport. Aux coups. Aux privations. Aux maladies. Aux angoisses.

    -bidons en opération de dés-humanisation.

    -bidons de familles séparées jamais réunies.

    -bidons humains vendus au litre ou au mètre cube selon le négociant. Bon poids. Belles dents. Belle bête.romuald hazoumè,meg,anne baldassari,royaume du dahomey,vaudou,esclavage,traite négriere,art contemporain,genève,penthes,met,bénin,afrique,porto novo,essence,artiste africain,sculpteur,picasso,british museum,musée du quai branly,ong bpo,baldassari,ici l'afrique,here africa,art for the world

    -bidons crânes  couleur ivoire, tous de même couleur une fois lessivés par la  grande nettoyeuse. Qu'elle se nomme mer (médit') ou océan (atlant').

    -bidons négoce. Du verbe négocier "discuter pour parvenir à un accord/monnayer un objet"

    -bidons pour  négrier. Bidons qui négrient.  Du verbe "négrier", néologisme certes que j'invente ici. Mais je vous garantis, ce verbe existe depuis longtemps! Tu négries, il négrie, nous négrions, vous négriez,  ils négrient. Ce terme est lié au précédent "négocier". Négoce d'os, de chairs et de sang, de force motrice.

    -bidons de l'humain rendu objet.

    -bidons de l'humain rendu carburant. Exploitation de sa force motrice mécanique. Mais pas forcément dédiée au transport. Pour cela il y a les mulets et les baudets. Quoi que l'esclave est aussi très bon cheval.

    -bidons négriers qui ont grillé les vies par tous les bouts.

    -bidons JB: Jolies Bidonnes. Belles reproductrices. Belles bêtes. Belles formes. Egalement nommées bidonnes PP:  Plastique Parfaite.

    -bidons inutiles jetés par dessus bord.

    -bidons mourants qui étaient poussière et ne redeviennent pas poussière. Mais déchets plastiques  d'océan, bouffés par les requins.

    -bidons marrons. Pas la couleur: le marronage, la fuite libératoire.

    -bidons Toussaint Louverture,  Aimé Césaire, Franz Fanon. La révolte et le cri de la révolte. Bidon Haiti.

    -bidons "rendez lui ses poupées noires"!

    -bidons noirs de sombre négritude enfin retrouvée.

    -bidons qui se font des cheveux.


    -bidons dits de "secours au secours" : le bidon nommé "t'es solide, tu survis" est optimiste, il flotte. Celui nommé. "T'es faible, tu crèves" est pessimiste, il coule. Phénomène de flottaison  valable encore en 2014.

    -bidons poussée d'Archimède.

    -bidons géométriques de l'Afrique d'Est à Ouest qui se précipite au Nord.

    -bidons  Méditerranée qui coulent au large de la Libye et près de Lampedusa, dans des embarcations trop petites que les sinistres passeurs  sabordent. Jeunes hommes dans leur plein avenir, femmes et enfants et bébés compris.

    -bidons des galeries d'art, cotés, à la valeur certaine, dispatchés aux quatre coins de la planète

    -bidons définitivement genevois installés au Musée de la Croix-Rouge.

    romuald hazoumè,meg,anne baldassari,royaume du dahomey,vaudou,esclavage,traite négriere,art contemporain,genève,penthes,met,bénin,afrique,porto novo,essence,artiste africain,sculpteur,picasso,british museum,musée du quai branly,ong bpo,baldassari,ici l'afrique,here africa,art for the world

    -bidons-pierre philosophale, alchimie qui transforment le plastique en or, en livres sterling, euros ou dollars.

    -bidons magiques.

    -bidons sans papiers.

    -bidons en règle avec les papiers, les passeports, les visas. Eux  voyagent, partent prendre l'air en Europe, au Brésil...

    -bidons de l'injustice dans l'usage du vocabulaire. Il y a ceux qui sont autorisés à conjuguer le verbe "voyager", souvent en avion et destiné aux happy-few, ceux qui se contentent du verbe "quitter"ou "émigrer". En général, ce verbe  se décline avec le vocabulaire suivant: "galérer" "pour survivre" "pour tenter sa chance'. En réalité pour tenter sa malchance...

    -bidons-frustration de celui qui reste sur place en Afrique et croit avoir échappé à son destin miraculeux supposé hors sol natal. Alors que la Sagesse et le réalisme  dictent de ne pas perdre patrie. De savoir rester soi-même.

    -bidons chevelus, moustachus, paumés, fiers, bigleux, idiots, malins, rieurs, tristes, pas toujours polis, skieurs, hâbleurs...de  Hazoumè.romuald hazoumè,british museum,musée du quai branly,ong bpo,penthes,baldassari,sculpteur,ici l'afrique,here africa,art for the world

    -bidons futurs pas encore fabriqués et qui croiseront - pour leur bonheur- l'artiste béninois et finiront dans le luxe des galeries de New-york, Londres ou Rio.

    -bidons-cabotins   qui termineront leur carrière d'acteurs, retraite et vie éternelle dans les musées type  British Museum ou Branly ou MET.

    -bidons imbuvables à l'ego surdimensionné. Ils côtoient du beau linge qui leur rend visite dans les expos, les admirent sous toutes les coutures, un verre de champ' à la main. Ils  prennent la grosse tête, ces pauvres plastiques de Porto-Novo sauvés de leur déchéance certaine par un certain Romuald Hazoumè. Ils en  gonflent même d'orgueil. Boursouflés.

    -bidons cultures du monde

    -bidons qui se bidonnent à voir toutes ces têtes humaines défiler devant leurs yeux lors des expos.

    -bidons-mains d'hommes ou de femmes. Organes de préhension  de ceux qui les touchent, les soulèvent. Un bidon sans une main, c'est comme Genève sans le lac ou l'artiste sans couvre-chef...

    -bidons emplis...d'Afrique en mouvement.

    -bidons de subversion.

    -bidons urbains de bidonvilles

    -bidons-bouche qui ont... beaucoup, à dire. Beaucoup.

                               Sylvie  Neidinger

     

     

    BIOGRAPHIE DE L'ARTISTE ROMUALD AZOUME,  "MAITRE D'ART CONTEMPORAIN  EN DISCOURS POLITIQUE"

    romuald hazoumè,ong bpo,penthes,baldassari,sculpteur,ici l'afrique,here africa,art for the worldSa biographie trouvée dans un excellent  article de Pierre Cherruau (2008 modifié en  2010) montre combien Romuald Hazoumé possède un esprit de contradiction à la base.

    Quand tout le monde apprend l'anglais, il choisit l'allemand. Il quitte ses études pour parcourir au ras du sol, son pays de village en village avec deux amies allemandes...à bicyclette.

    "Mes parents me prenaient pour un malade. Ils ne comprenaient pas pourquoi je voulais me lancer dans l'art" a-t-il confié. Il a fait le bon choix visiblement! 

    Sa carrière internationale  est lancée en 1989 lorsque un certain David Bowie lui achète trois masques bidons à 2000 dollars l'unité.

    Révolutionnaire "pour un africain" telle que le véhicule, alors  l'image un peu déniée  de l'artiste local. 

    Personne du grand continent n'avait  encore percé à ce niveau de chouchou des grandes galeries avant lui.

    SA LUTTE PAR LA VOIE ARTISTIQUE CONTRE l'AFRO-PESSIMISME

    L'art de transformer le plastique en création contemporaine certes. Et surtout, avec cet homme émerge une conscience artistique africaine très sûre d'elle.

    Il participe à l'ouverture en 2006 du Musée Branly avec son installation" la bouche du roi" (le British Museum achètera  cette oeuvre bateau)

    Sa bouche à lui n'hésite pas à une dénonciation  toujours contemporaine:

    " La bouche du roi, c’est l’estuaire du fleuve Mono. Là où les Portugais venaient acheter leurs esclaves. Si j’utilise des éléments modernes pour parler du thème de l’esclavage, c’est parce que je pense que cela reste un problème très actuel. Aujourd’hui, il y a des esclaves modernes avec la mondialisation sauvage. Pas simplement en Afrique. Quand je vais à Londres, je vois tous ces Polonais paumés qui ont dû  leur pays pour des raisons économiquesromuald hazoumè,penthes,baldassari,sculpteur,ici l'afrique,here africa,art for the world

    Toujours très politique et indigné, le personnage. A Genève lors de la conférence de presse, il s'est aventuré sur ce terrain: le comparatif entre les pays à bidon et ceux aux 4X4. La critique des dirigeants africains qui ne développement pas leurs pays et cachent leurs avoirs dans les zones à banques...


                  UN  JUDOKA EN ACTION POLITIQUE: SON ONG, BPO

     Ne pas oublier son côté combat version  judoka car il fut sélectionné aux jeux Olympiques pour ce sport. C'est à dire qu'il possède à la perfection l'art et la manière d'utiliser la force de l'autre à son profit. Ajimé. Maté.

    En l'occurrence, savoir  inverser l'image "négativée"de l'artiste africain. Confère :  l'ONG Solidarité Béninoise pour l'Occident en péril  qu'il fonde avec grand sourire pour récolter des  fonds au Bénin et les remettre aux ambassades de France et  des USA !

    Une façon de dire avec un humour redoutable combien l'image misérabiliste d'une Afrique pauvre le  dérange :

     “L’aide occidentale est souvent l’expression d’une forme d’arrogance vis-à-vis de l’Afrique. Comme si nous étions les seuls à avoir des pauvres. Les événements de la Nouvelle-Orléans ont montré au monde entier que la pauvreté pouvait être terrible aux États-Uniallons remettre l’argent aux ambassadeurs de France et des Etats-Unis”, propose-t-il, un sourire aux lèvres. Au-delà de la plaisanterie, alors qu’en Afrique, hors les situations de guerre, on ne vit pas si mal. L’ Africain a toujours un toit et une famille.”  Hazoumé veut rompre avec l’“afropessimisme” : “J’essaie de faire entendre ce message : si on reste chez nous, on peut réussir. J’y crois, mais je le fais aussi parce que je suis bien obligé de dire ça pour calmer la frustration des jeunes qui n’ont plus le droit de quitter le continent. Aujourd’hui, si tu n’es pas un artiste ou un sportif célèbre, tu ne peux plus sortir de ce continent.”(citation article  le Monde)


    Pour lutter contre l'arrogance, la condescendance toujours existantes Romuald Azoumè se devait d'être dans le système.

    La place d'Hazoumè dans l'Art Africain est unique et irremplaçable.

    Bouche des bouches, bouche du Roi Artiste.

    C'est bien parce qu'il est magnifiquement accueilli en Occident, qu'il se vend cher, parce qu'il "joue le jeu",  des codes, des cotations d'un artiste contemporain complètement "galérisé " que Romuald Azoumè peut se permettre de renvoyer ...le bidon.

                                                                              SN 

     

                                                                               

     

    romuald hazoumè,meg,anne baldassari,royaume du dahomey,vaudou,esclavage,traite négriere,art contemporain,genève,penthes,met,bénin,afrique,porto novo,essence,artiste africain,sculpteur,picasso,british museum,musée du quai branly,ong bpo,baldassari,ici l'afrique,here africa,art for the worldA quand l'expo masques anciens traditionnels /masques Hazoumé?

    Ici masque visible Musée Quai Branly

     

                                                

     

     

     

     

    Blog Série n°8 "Ici l'Afrique"ou " Here Africa" sur #BlogNeidinger

    1-Ici l'Afrique sur Léman. Que reste-t-il après l'expo?

    2-Romuald Azoumè. Artiste africain vraiment bidon

    Pour info marché des masques anciens en Afrique pillée

              romuald hazoumè,meg,anne baldassari,royaume du dahomey,vaudou,esclavage,traite négriere,art contemporain,genève,penthes,met,bénin,afrique,porto novo,essence,artiste africain,sculpteur,picasso,british museum,musée du quai branly,ong bpo,baldassari,ici l'afrique,here africa,art for the world            

     

    Crédit images © Neidinger .  Tête de Taureau/Picasso : capture copie d'écran site web en lien.Pour images de bidons : capture sites web

     

     

     

     

  • Le cycle du vélo

    Imprimer

    Culture Vélo.

    Le basique acte de pédaler génère désormais toute une organisation  économique, du développement durable -moins d'empreinte carbone- à l'économie solidaire en passant par les politiques de gestion urbaine.vélos,bicyclette,vosges,repérages,sschéma écolo-économique,benin,holande,velo hollandais,grenoble,metrovelo,pro vélo genève,rubrique vélo,vélibois,vélo en bois,développement durable,économi solidaire

    -De l'innovation technologique aussi. La Tribune de Genève présente dans ses colonnes Vélibois, le premier vélo électrique urbain  en bois, un produit vosgien.

    -A 130 km de Genève, la ville de Grenoble organisait ce week-end la "Vélorution".

    Tellement d'anniversaires sur place liés à la petite reine ! Les 40 ans de ADTC, 20 ans de "Un p'tit vélo dans la tête" et 10 ans de Métrovélo, le service public local de la bicyclette  avec démonstrations et stages de sécurité...

    Il faut dire que le terrain local est très favorable au développement de ce mode de transport vu la configuration plane de la ville, ses larges avenues et son importante population estudiantine.

                                       VELO + ECONOMIE SOLIDAIRE

    Dans cette agglomération Repérages une association liée au deux-roues intéresse particulièrement par son originalité.vélos,bicyclette,vosges,repérages,sschéma écolo-économique,benin,holande,velo hollandais,grenoble,metrovelo,pro vélo genève,rubrique vélo,vélibois,vélo en bois,développement durable,économi solidaire

    Elle développe un schéma économique fort innovant, inédit dans son approche du "cycle de vie du vélo" qui comme tout bien, change de mains, se répare, se jette.

    Pour le changement de mains, le modèle classique est souvent celui des bourses d'échange.L'association genevoise Pro Vélo par exemple en organise régulièrement.

    Repérages, elle, présente une structure encore plus complexe.

    vélos,bicyclette,vosges,repérages,sschéma écolo-économique,benin,holande,velo hollandais,grenoble,metrovelo,pro vélo genève,rubrique vélo,vélibois,vélo en bois,développement durable,économi solidaireElle relie le monde du vélo à celui du travail solidaire  avec pas moins de 13 emplois de réinsertion sociale à la clef. 

    A regarder de près le schéma est très sophistiqué:

    - Les vélos proviennent de dons de particuliers ou autres, de campagnes de récupération ou objets abandonnés. Réparés, ils peuvent non seulement revivre mais revivre deux vies!

    - Ils sont soit remis en vente sur place. Soit envoyés au Burkina Faso. Une fois par an, un camion remorque quitte l'Isère pour ce pays d'Afrique où les besoins sont criants pour le mode de déplacement humain sans carburant. Une association sur place prend le relais.

    France, Burkina-Faso... Ajoutons pour compléter la Hollande, pays du vélo devant l' Eternel puisqu'un partenariat est signé avec la commune d'Amsterdam.

    En effet, Repérages  récupère  régulièrement aux Pays-Bas des grands "hollandais" hauts sur pattes (attention il ne faut pas avoir le vertige pour rouler avec) les révise et les remet en vente sur le marché local (notamment sur les campus universitaires)

    Dans ce type de configuration, l'argent tourne. Il en faut ! Il n'est pas mal venu. Des subventions sont également accordées par les organismes publics notamment pour  le nombre important des emplois solidaires  créés.

    vélos,bicyclette,vosges,repérages,sschéma écolo-économique,benin,holande,velo hollandais,grenoble,metrovelo,pro vélo genève,rubrique vélo,vélibois,vélo en bois,développement durable,économi solidaireAu final,  l'association  génère à Fontaine une quinzaine d'emplois, fournit aux burkinabés les vélos qu'ils ne pourraient se procurer autrement, approvisionne les grenoblois dont les étudiants en vélos "pas chers".

    La bicyclette  déjà usagée, recyclée, poursuit elle sa courbe de vie  grâce à cette action  concrète, active, productive et collective. Les pièces détachées sont également récupérées avec intérêt.

    Le modèle économique est donc  très intéressant en terme de de développement  durable pour:

    - favoriser le mode de transport deux-roues en mettant à disposition les vélos soit aux moins fortunés localement ou au Burkina, soit aux plus fortunés mais militants de la cause écologique du recyclage.vélos,bicyclette,vosges,repérages,sschéma écolo-économique,benin,holande,velo hollandais,grenoble,metrovelo,pro vélo genève,rubrique vélo,vélibois,vélo en bois,développement durable,économi solidaire

    - valoriser des vélos qui sans ce Sav partiraient à la déchetterie dans un gaspillage général (non durable et  quelque part immoral !?)

    - former des personnes en difficulté d'emploi et donner sens à leur travail présent, à leur futur, à reprendre confiance en eux.

    - installer une véritable communauté de travail structurée avec horaires légaux, vacances..

    - disposer d'un atelier ouvert, qui peut réparer tout vélo de particulier à un coût très intéressant. Qui entretient aussi les vélos de la Ville.

    -mener des actions de quartiers pour à la fois récupérer des bicyclettes données mais aussi procéder  aux réparations accessibles financièrement . Car une fois sur place, les demandes sont souvent importantes, du vélo d'enfant à celui d'adulte!

                                           ACTION  ECOLO-ECONOMIQUE

    "De l'insertion à la coopération " : les mots ont ici pris une résonance concrète.

    On n'a à aucun moment évoqué la "politique"...politicienne. Mais on est entré  dans le Politis absolu au sens grec de vie commune.

    La démarche est profondément, viscéralement écologique =logique de faire ces économies!

    Logique de ne pas jeter des tonnes de vélos alors qu'ils peuvent être valorisés. Logique de fournir du travail. Logique des efforts croisés entre particuliers, associations et pouvoirs publics. Logique d'une action de solidarité internationale connectée entre trois pays, entre Europe et Afrique.

    Un schéma écolo-économique 100% adopté.

                                                                  Sylvie Neidinger

     

    Sur Genève, récupération des vieux vélos pour seconde vie à la fourrière.


       Crédits photos ©Sylvie Neidinger +capture d'écran site web /repérages/TDG

     

    Rubrique cycle du vélo,

    Rubrique économie solidaire

     

     

  • Chaussez vos bicyclettes pour mieux voir le monde!

    Imprimer

     

    caricature neidinger bicyclette 001.jpg
    rubrique rire blanc.png

     

  • Le goût du vélo

    Imprimer

    La bicyclette dans tous ses écrits ! Hélène Giraud a eu la bonne idée  de réunir divers  textes consacrés à la « petite reine » : son premier ouvrage et premier livre sur le thème des diverses facettes du moyen  de locomotion roulant.

     

    La journaliste parisienne, elle -même passionnée par ce mode de transport dans sa version urbaine - a mis en exergue la « Révolution »  induite par ce nouveau moyen de locomotion qui s'élance au XIXème siècle.

     

    Vélo sportif du Tour de France certes, mais aussi vélo émancipateur, vélo de la balade, vélo de ville, vélo en temps de guerre etc.

     

    Elle choisit ses textes d'auteur  dans un rapport charnel entretenu avec le deux-roues, tous les sens étant en éveil : vélo pour sentir et ressentir, vélo pour changer le monde, vélo pour rire, vélo pour se dépasser. Une approche féminine très originale.

     

    Tour d'horizon littéraire et sensitif autour du vélo         velo z 001.jpg

     

    Un auteur helvète va d'ailleurs ouvrir le bal :

    « Voilà ce que fait la bicyclette : une race libérée, écrit en 1940 le poète suisse Charles-Albert Cingria ( « les beaux engins » La Tribune de Lausanne, 1er septembre 1940) au lieu de faire «une- deux », « une-deux » qui est métrique et de la dure condition humaine, vous puisez dans un long temps complexe qui fait jouer et jouir toutes vos articulations, une capacité de franchir qui ravit l'âme. L'âme ou l'être ? L'âme qui est être car tous les sens y ont leur compte et connaissent moins de frontières »

    Petit bémol : dans sa recension de la littérature cycliste, d'Albert Londres  à Emile Zola, Hélène Giraud a omis de citer  le voyage immobile du vélo ...d'appartement qui a aussi des adeptes acharnés.

    Un grand manque dans la « vélosophie » ! Peut-être parce que ce texte n'est pas encore rédigé?

    Pour compléter le panorama  littéraire du vélo sensation,  un écrit  sur le vélo statique d'appartement est attendu : à vos plumes.

    Avec beaucoup..d'imaginaire !

    Sylvie Neidinger

     

    Le goût du vélo. Hélène Giraud.Mercure de France.Isbn 978-2-7152-3196-2

     

    Tags: Le goût du vélo,Hélène Giraud,Mercure de France, Cingria, Tribune de Lausanne, bicyclette, vélosophie

     

     A lire aussi :Les bienfaits de la velocipédie

    crédit image /scan de couverture

     

     RUBRIQUE A LIRE


     RUBRIQUE LE CYCLE DU VELO