barbara #polla

  • 8 mars 2021 avec Barbara Polla et ses 25 os+1: l'astragale. Sans Meghan.

    Imprimer

    Pas voulu en ce 8 mars 2021, Journée internationale de la Femme, trop commenter la mégalomanie, le narcissisme, le circus de l'interview planétaire des Sussex qui crachent dans la soupe. Duo hypocrite censé quitter la "Firme" pour leur ...intimité (rire).

    A savoir Meghan Markle a volontairement choisi cette date pour récupérer à bon compte la cause "Femme" qu'elle entend  associer à son image pour "pas un cent ni un penny". La privilégiée qui eut un mariage mondial  dénigre désormais  le système royal. Par un show au psychologisme de supermarché.

    La monarchie  nourrissait directement les Sussex. Elle les nourrit encore, certes. Indirectement désormais avec  les accords financiers mercantiles passés chez Netflix, Spotify par le couple dont le fait d'arme professionnel consiste juste à être  petit-fils de la Reine et son épouse. Il reste donc "bankable" par ce lien avant tout et non par sa propre action. 

    D'ailleurs Meghan Markle tient beaucoup au titre de Duke& Duchess dont elle se gargarise sur le site web Sussex Royal, sur  l'acte de naissance de son fils. Elle  se décrit comme  carrément "supérieure", terme employé dans un communiqué.

    Elle joue même  à  s'approprier de façon malsaine l'image publique de sa belle-mère Diana (interview larmoyante, yeux soulignés de khol, bijoux, évocation du suicide putatif, se présenter comme martyr...) Harry aussi convoque facilement le fantôme de sa mère dans un mode show à l'américaine...

    Pour intégrer la famille royale, l'actrice divorcée s'était  forcément  engagée à en respecter le protocole, l'éducation et les règles du jeu. Au lieu de quoi, celle qui fut surnommé "la duchesse difficile" harcèle ses collaborateurs ! (selon les témoignages) Le racisme subi ? Aucun nom. Aucune preuve: facile. 

    Les jérémiades des "pauvres petits riches et gâtés " sont juste inaudibles.

    Harry qui nage dans le luxe, achète facilement une demeure à 10 millions $, ose lui, évoquer ses...problèmes d'argent. A savoir, les Sussex, pathétiques  réclamaient beaucoup à la Couronne après leur départ. Charles devant payer le train de vie du couple, les habits onéreux, la sécurité etc.  Cette interview  rapporte beaucoup d'ailleurs. A CBS, à eux-mêmes.            Couple indécent, pathétique, immature qui accuse les autres de sa propre INCAPACITE...   Passons.

    *********

    J'ai donc décidé de lire en  ce 8 mars 2021  l'ouvrage de Barbara Polla "25  os + l'astragale": Edité chez Art et Vision à Genève.  Le bon jour pour prendre en main ce livre (paru en 2016) par la genevoise qui a réfléchi au Nouveau féminisme. post Weinstein (2019)

    Le pied. Semblant compliqué au départ- avec tous  les auteurs cités en nombre- le petit ouvrage de 110 pages est en fait un puzzle hyper intéressant à reconstituer. Merci Barbara.

    Commentaire de lecture à venir.

                                                                               Sylvie Neidinger

  • Barbara fait entrer Champ-Dollon à Penthes

    Imprimer

     Barbara Polla est en état de récidive !penthes,barbara #polla,champ-dollon,prisons,art
    Commissaire d'expo, elle commet "La prison exposée: Champ-Dollon à Penthes"A voir jusqu'au 31 octobre.
     
    Cette démarche genevoise s'inscrit dans un parcours intellectuel suivi.
     
    Après  sa conférence  Art et Prison  invitée par Art Jonction en octobre 2014...
     
    Après son expo aux Adhémar (Montélimar) et une journée conférence autour de La belle échappée, le jeudi 4 décembre 2014...
     
    Désormais Genève.
     
     Autour de son action en direction d'une jonction entre l'univers carcéral et l'Art, je la laisse s'exprimer en toute... LIBERTE :
    "Cette nouvelle exposition sur un thème qui m’est cher — Art & Prison, une manière pour moi d’aborder la question de la liberté — est tout à fait particulière dans la mesure où elle a été réalisée en étroite collaboration avec une prison — celle de Champ-Dollon. 

    Comme l'écrit le Président de la Fondation pour l'Histoire des Suisses dans le Monde, c'est à l'occasion des 40 ans de Champ-Dollon en 2017 et des 40 ans de présence de la Fondation pour l'Histoire des Suisses dans le Monde au Château de Penthes en 2018, que Penthes et Champ-Dollon s'unissent pour présenter cette exposition, "qui traite de la question des droits humains, essentielle au centre de la Genève internationale, et qui nous concerne tous, Suisses ici et dans le Monde ou étrangers en Suisse. Respect de l'autre et acceptation des différences sont au cœur de cette exposition. L'univers carcéral reçoit à travers le regard des sept artistes impliqués et des détenus eux-mêmes un éclairage nouveau."
     
                                                                                                  
                                                                                 Sylvie Neidinger
     
     
          penthes,barbara #polla,champ-dollon,prisons,art                                                                       
                                                 
     
                                                  RUBRIQUE BARBARA POLLA