#racisme

  • Harry de Sussex: l'homme dit vivre "dans la peau de sa femme"

    Imprimer

    Le couple narcissique Harry&Meghan développe une thématique offensive dès la moindre critique émise contre eux...en réaction à leurs propres dires. 

    Un jeu de miroirs en abîme auquel se prêta Diana en son temps. C'est assez dictatorial de s'agiter devant les médias puis de venir râler publiquement ou devant Tribunal quand le monde finalement  les suit à la trace. Puisque l'Univers est la dimension (mégalomane?) de leur communication globale.

    Le couple nage dans les contradictions.

    Par exemple, les deux  entendent développer la démocratie (ils  appellent à voter aux USA sortant de leur obligatoire réserve)  tout en   se classant  d'emblée dans la catégorie  individus  "supérieurs " car "royals"  ...dont les Etats doivent assumer la protection évidemment  (cf: post sur leur compte Instagram 2019 )

    Ils donnent toutes les cinq minutes des leçons de morale à la planète entière autour de vidéos forcément reprises, citées dans la presse et sur les réseaux sociaux. Mais fustigent les mêmes réseaux sociaux (dont ils sont  "dealers"! affirme un internaute avec humour)

    Ils donnent des leçons de morale sur l'écologie mais présent  un bilan carbone terrible. Ils sont dépensiers et pollueurs

    Quand, en retour, les remarques fusent, le couple toujours hyper sûr de lui (psychorigide?) se défend par l'argument le plus inadapté: le racisme qu'il subirait! 

    Dernière sortie sur le thème par  Harry « Un parti pris inconscient, de ma compréhension, de mon éducation, je n’avais aucune idée de ce que c’était. Je n’avais aucune idée que cela existait » a-t-il indiqué, tout en soulignant que la situation a changé à cause de sa femme. « Et puis, aussi triste que cela puisse être à dire, il m’a fallu de très nombreuses années pour le réaliser, surtout vivre un jour ou une semaine dans la peau de ma femme » a-t-il ajouté. Le prince Harry a par ailleurs estimé qu’il est injuste qu’une personne fasse l’objet de critiques, après avoir pris parti de manière inconsciente sur ce sujet. Cependant, il a fait comprendre qu’une fois qu’elle se rend compte de la réalité, elle doit se faire éduquer, puisqu’à ce moment l’ignorance ne constitue plus une excuse.Notons que ce n’est pas la première fois que le prince Harry affiche clairement sa position en faveur de la communauté noire. Un peu plus tôt en octobre, il avait reconnu l’existence d’un racisme systémique, mettant l’accent sur le fait que « le monde que nous connaissons a été créé par les Blancs pour les Blancs ».

    Un peu facile pour  Sir Harry, d'accuser son éducation, à propos de son éveil tardif à la prise de conscience du racisme .

    Comme d'habitude chez lui, l'enfer  c'est les autres. Et notamment chez lui : les autres, c'est   la monarchie#harry,#maghan,pollueurs,dépensiers,#racisme,narcissiques britannique dont il bénéficie à outrance. Dont le couple porte les titres de noblesse "The Duke and Duchess of Sussex" .

    Un monogramme  avec couronne les rend même Rois d'Instagram!

    Le frère de William n'hésite pas à pourfendre la monarchie de l'intérieur.

    Ceci se nomme "Avoir le beurre et l'argent du beurre."

    Son Altesse royale le prince Henry Charles Albert David  duc de Sussex, comte de Dumbarton, baron Kilkeel est né le 15 septembre 1984 à Londres. Il a aujourd'hui 36 ans. Il rencontre "la peau de sa femme" (au point de s'y lover psychologiquement)  en 2016. Il a 32 ans.

    Un peu facile pour le petit fils de la Reine d'accuser aujourd'hui son éducation autour du racisme face à son propre... vide ou son absence d'action, a minima à l'âge adulte ! 

    Un peu facile de nommer racisme les réactions à leur autoritarisme ( cf leur personnel verbalement brutalisé, renvoyé ou ayant démissionné en nombre)

    Qu'a fait le dit- Prince sur le thème du racisme de sa majorité jusqu'à  à ses 32 ans. RIEN.

                                        ABIMé ET NARCISSIQUE

    Son ancienne fiancée Cressida Bonas n'en pouvait plus de lui "abîmé et narcissique"dira-t-elle en confidence. Elle l'a quitté.

    Il voyait les micros de la presse partout. Même quand  il n'y avait rien.

    Par là  Harry rejoue le même rôle que Diana sa mère (... Diana et ses amants dans le coffre de sa voiture, Diana nue dans les couloirs du Palais etc.). L'époux de Meghan prend la parole publiquement plusieurs fois par semaine, depuis son domicile (!!) déborde dans sa vie privée, tout en critiquant en mode paranoïaque  l'intrusion dans sa.... vie privée. Contradictoire! #harry,#maghan,pollueurs,dépensiers,#racisme,narcissiques

    Harry Windsor affirme cette semaine qu'il est  désormais installé   dans la peau de sa femme:  très fort du point de vue psychanalytique!

    Sur leur compte Instagram, on trouve un étonnant texte en faveur des mères et grands-mères.

    Pas du tout certain de la Reine Mère apprécie le circus médiatique du couple Sussex. Ni qu'elle les remercie en retour.

    Sylvie Neidinger

  • Les zoos humains pour exhiber les "sauvages"jusqu'en 1930

    Imprimer

    "Kamasutra de l'ensauvagement de la presse" de E Macron. Suite des positions sur cette question: ici les zoos humains pour présenter ceux que l'on nommait "sauvages".

    Humains réduits à l'état de bêtes curieuses.  Etres humains exhibés dans les jardins d'acclimatation. Expos coloniales pour  justifier la hiérarchisation des races, les bienfaits du pouvoir "civilisateur".

    Illustration du racisme ordinaire: 35 000 exhibés, 1,5 milliards de visiteurs en tout, en France, Allemagne, Suisse, Angleterre...Barnum et la manipulation de l'histoire aux USA.

    On vient voir des "sauvages en chair et en os" venant de contrées lointaines.

    Du pur cinéma avant l'heure: il leur est même demandé de jouer aux cannibales ! Pendant que sur le terrain les peuples sont souvent éliminés. ( Fuégiens de Patagonie, dernier survivant disparu en 1960. Peuple décimé de maladies pulmonaires, Vénus Hottentote exhibée comme un monstre, aborigènes,..) 

    Ils sont présentés comme étrangers,  anormaux...sauvages par des entrepreneurs de spectacle certes. Par les empires coloniaux, les Etats eux-mêmes dans le cadre d'expos universelles! Un modèle "racialogique" pour exposer la force supposée  bienfaitrice du modèle colonial.

    France. Guyane. Saint Laurent du Maroni. La jeune Moliko , amérindienne kalina, exposée au jardin d'acclimatation. Peuples "ensauvagés", humiliés, objets d'études pseudo scientifiques à caractère racialiste ! Elle rentrera chez elle en Guyane, traumatisée du calvaire des exhibés.

    Passage du racisme scientifique de différenciations humaines au racisme populaire au contact direct d'individus dits primitifs , le pygmée représentant le modèle parfait  de la sauvagerie absolue par sa petite taille.

    Aux USA,  dans la culture du spectacle américaine mais aussi à l'expo de Saint-Louis  où Ota Benga du Congo est exposé dans une cage avec un singe carrément ! L'homme se suicidera.

    On ne peut que signaler l'excellent documentaire sur Arte.

    https://www.arte.tv/fr/videos/067797-000-A/sauvages-au-coeur-des-zoos-humains/

    (ARTE)  :Pendant plus d'un siècle, les grandes puissances colonisatrices ont exhibé comme des bêtes sauvages des êtres humains arrachés à leur terre natale. Retracée dans ce passionnant documentaire, cette "pratique" a servi bien des intérêts.

    Ils se nomment Petite Capeline, Tambo, Moliko, Ota Benga, Marius Kaloïe et Jean Thiam. Fuégienne de Patagonie, Aborigène d’Australie, Kali’na de Guyane, Pygmée du Congo, Kanak de Nouvelle-Calédonie, ces six-là, comme 35 000 autres entre 1810 et 1940, ont été arrachés à leur terre lointaine pour répondre à la curiosité d'un public en mal d'exotisme, dans les grandes métropoles occidentales. Présentés comme des monstres de foire, voire comme des cannibales, exhibés dans de véritables zoos humains, ils ont été source de distraction pour plus d'un milliard et demi d'Européens et d'Américains, venus les découvrir en famille au cirque ou dans des villages indigènes reconstitués, lors des grandes expositions universelles et coloniales. Racisme populaire
    S'appuyant sur de riches archives (photos, films, journaux…) ainsi que sur le témoignage inédit des descendants de plusieurs de ces exhibés involontaires, Pascal Blanchard et Bruno Victor-Pujebet restituent le phénomène des exhibitions ethnographiques dans leur contexte historique, de l’émergence à l'essor des grands empires coloniaux. Ponctué d'éclairages de spécialistes et d'universitaires, parmi lesquels l'anthropologue Gilles Boëtsch (CNRS, Dakar) et les historiens Benjamin Stora, Sandrine Lemaire et Fanny Robles, leur passionnant récit permet d'appréhender la façon dont nos sociétés se sont construites en fabriquant, lors de grandes fêtes populaires, une représentation stéréotypée du "sauvage". Et comment, succédant au racisme scientifique dominant/dominé. Expo coloniale d eMarseile en des débuts, a pu s'instituer un racisme populaire légitimant la domination des grandes puissances sur les autres peuples du monde.

    https://www.laliberte.ch/dossiers/histoire-vivante/articles/le-succes-suisse-des-villages-negres-434722

    https://pages.rts.ch/docs/histoire-vivante/9216250-sauvages---au-coeur-des-zoos-humains.html

    https://www.letemps.ch/opinions/suisse-exhibait-sauvages-geneve

    https://www.nouvelobs.com/monde/afrique/20181128.OBS6158/pendant-150-ans-des-hommes-ont-exhibe-d-autres-hommes-dans-des-zoos.html

    https://www.monde-diplomatique.fr/2000/08/BANCEL/1944

    Le statut de "sauvage" se présentait évidemment par opposition celui de "civilisé." L'un mettant en valeur l'autre. Expo coloniale de Marseille en 1922 par exemple.

    Les populations coloniales seront finalement considérées comme "civilisables" quand les besoins se font sentir de troupes coloniales  combattantes pour la première guerre mondiale...

    Joséphine Baker, en 1925, libre, intelligente, adulée et détestée va se jouer de l'image du sauvage avec sa ceinture de banane. Son spectacle "exotique" à Paris fait exploser le mythe colonial de l'intérieur par cette artiste majeure.

    Expo coloniale de Vincennes (1931) 33 millions de tickets vendus. Le "Sauvage" étant entre temps devenu "brave" indigène.

    Marius Kaloie, kanak, sera dans les années 30 parmi les derniers piégés du cirque zoologique. Un retour au XIXème siècle avec  sa troupe -brutalisée. La troupe kanak se révolte, elle aussi piégés. Des hommes ordinaires kanaks, de la vie ordinaire, douaniers et autres ayant accepté ce voyage en Europe qui a viré au cauchemar pour eux. L'exhibition n'est plus acceptée. Ligues de droits de l'homme, partis politiques: la mise en scène heurte désormais. Les kanaks sont rapatriés. Maius Kaloie reste et se marie avec une française. Magnifique symbole d'une page qui se tourne.

    La fin des zoos humains marque le début des guerres de décolonisation.

    L'image du sauvage ne passe plus effectivement  par les exhibitions.  Mais elle perdure ! Commence l'ère du cinéma et ses représentation des "sauvages" (ô King Kong!).

    Au milieu des année 1990, chercheurs et historiens ouvrent les archives coloniales. Les artistes s'emparent du sujet . Ayana V. Jackson par exemple revisite les clichés anthropologiques du XIXème siècle.

    Le barbare, c'est d'abord l'homme qui croit à la barbarie ! Claude Levi Strauss.(Race et histoire 1961) 

                               

                                                                            Sylvie Neidinger

    #sauvage,#ensauvagement,#darmanin,#macron,#kamasutra de la #presse

     

    #barbare, claude levi strauss, #sauvage,#ensauvagement,#darmanin,#macron,#kamasutra de la #presse

    #sauvage,#ensauvagement,#darmanin,#macron,#kamasutra de la #presse,#barbare,claude levi strauss

    #sauvage,#ensauvagement,#darmanin,#macron,#kamasutra de la #presse,#barbare,claude levi strauss

    #BlogNeidingerEnsauvagementSémiologie

    1) Ensauvagement : terme inacceptable dans la bouche de responsables politiques

    2) Kamasutra ensauvagé d'Emmanuel Macron contre la presse

    3)Avant " l'ensauvagement", le mythe du bon sauvage

    4) Le "sauvage" a-t-il une âme? La controverse de Valladolid

    5) Les zoos humains pour exhiber les "sauvages" jusqu'en 1930

    #photographie,ayana v #jackson,#sauvage,#ensauvagement,#darmanin,#macron,#kamasutra de la #presse,#barbare,claude levi strauss,#blogneidingerensauvagementsémiologie,#racisme

  • La réalité raciste des USA démolit l'image "démocratique" du pays

    Imprimer

    Les actuelles  contestations liées au racisme américain  institutionnel, ancré,  opèrent un véritable retour au REEL  de la violence sociale communautaire des Etats-Unis. Laquelle explose au regard du monde.

    Ahmaud Arbery fait son jogging. Il est descendu comme un lapin le 23 février 2020. L'enquête initiale patine. Suite au scandale et grâce à la  vidéo choquante, les auteurs (un père ancien policier, son fils, le vidéaste) sont finalement arrêtés, longtemps après. Etat: Georgie.

    Le 13 mai, les policiers déboulent de nuit dans l'appartement de l'ambulancière Breonna Taylor. Elle dort avec son compagnon. Elle est liquidée de 8 balles. Elle est noire. Une violence raciale inouïe au Kentucky. Un avis de recherche erroné en plus. Quelle recherche...Tirée comme un lapin.

    Le 25 mai à Minneapolis, Minnesota,  l'assassinat par un policier de George Floyd -M. Chauvin qui presse 8 mn 46 seconde  sur la gorge-   fait entrer le pays dans l'indignation massive. Des manifestations historiques qui rappellent  1968.

    "I can't breath". Certaines communautés ne peuvent respirer. Noire, hispanique...

                                  L'ONU RECLAME QUE CE RACISME CESSE 

    L'ONU appelle les Etats-Unis à réagir face aux meurtres racistes.

    Des affaires racistes  encore et encore...

    C'est un problème persistant jamais résolu d'une partie de la société américaine qui a son logiciel mental toujours bloqué sur l'ESCLAVAGE (400 ans d'esclavage).

    ô scandale quand pour certains la vie d'un homme, d'une femme noire vaut moins que celle d'un poulet.

    Les esclaves n'étaient pas considérés comme des êtres humains:  à mi chemin entre objets et animaux. Ils avaient une valeur marchande issue d'une force de travail (dans les plantations sudistes le plus souvent). 

    Un blog canadien signale combien l'Allemagne nazie s'est inspirée du modèle racial de ségrégation américain "C’est ce que révèle le Pr James Whitman de la faculté de droit de l’université Yale dans son livre Hitler’s American Model: The United States and the Making of Nazi Race Law. " Le côté sombre du pays...

    En 2020, on peut toujours  tirer sur  un homme noir...comme un lapin, entrer de nuit dans une chambre et tuer par erreur une ambulancière ...noire qui dort paisiblement, étouffer 8,46 mn durant. Soit tuer en toute impunité.

    Ce que dit la mort de George Floyd de l'Amérique.

     

               QUELLE DEMOCRATIE  EN INTERNE ET EN EXPORTATION?

    Le problème N°1 est que en 2020, la  mentalité esclavagiste perdure.

    Le problème N°2 est que les Etats-Unis vantent leur modèle démocratique comme phare du monde. Souvent par la voie militaire: ils s'appuient d'ailleurs sur cette base pour "justifier"   leur politique étrangère jusqu'à engager des conflits.

    Ici une analyse de la promotion de la démocratie post guerre froide.

    Autre analyse par Stephen Walt professeur de Harvard  dans un article paru dans  Foreign Policy en 2016 : il constate que les tentatives d'exportation  de la démocratie ont justement échoué. Parmi ses arguments,  le constat qu'on exporte mal la démocratie par la violence militaire. ..Certes !  :

    "Croire que l'armée américaine pouvait exporter la démocratie rapidement et à moindre coût exigeait un degré d'orgueil qui est encore à couper le souffle.Deuxièmement, le recours à la force pour propager la démocratie déclenche presque toujours une résistance violente. Le nationalisme et d'autres formes d'identité locale restent des caractéristiques puissantes du monde d'aujourd'hui, et la plupart des gens n'aiment pas suivre les ordres d'occupants étrangers bien armés" 

    C'est évident que la voie de la force militaire pour exporter  la "démocratie" est suspecte d'emblée. Effectivement, l'argument donné face aux opinions publiques mondiales pour justifier une occupation- comme en Irak  par exemple- masque souvent d'autres objectifs (contrôle de ressources pétrolières et autres).

    Au delà de cet argument militaire, pour avoir l'orgueil de vouloir exporter son modèle de société au monde, encore faut-il que le modèle démocratique américain en soit vraiment un!

    En aucune manière la violence interne   aux USA, pays  aux armes en nombre dans la population, à la gâchette facile (cf les rafales dans les lycées!) et au racisme institutionnel, ne peut être "modèle".

                                  DONALD TRUMP CASSE LES LIENS DIVISE

    L' actuel dirigeant, Donald Trump souffle sur les braises des affaires racistes dans sa manie narcissique et  tweetesque. Il entendait même envoyer son armée face à sa population en interne (question: pour transmettre la ...démocratie par la voie ...militaire à son propre pays ??? ) L'intervention d'une l'armée dans son propre pays correspond à une guerre civile, le sait-il ?

    De hauts gradés, fait rarissime prennent la parole contre le président.

    Le tweetos compulsif agresse verbalement ses ennemis qu'il a nombreux, jusque chez ses meilleurs partenaires : européens et autres, stigmatisés et qui désormais le lui rendent bien. ..Il a cassé des liens diplomatiques anciens. Son plaisir: hurler "fire", "viré".. Donald  Trump est-il sain d'esprit d'ailleurs?  

    Au delà du racisme, les USA sont inégalitaires. Les protections sociales faibles, l'accès aux soins: difficile. 

    Les actuelles manifestations montrent évidemment les populations "noires" en colère mais aussi de nombreux autres: blancs, hispaniques etc. en solidarité avec eux. 

    Une partie de l'Amérique est révoltée, à juste titre.

    Le démocratie américaine est malade: des journalistes en action sur le terrain des manifestations sont pris pour cible, eux aussi visés. La presse est normalement un pilier démocratique. Là aussi les lignes bougent.

    Une vague mondiale de protestation secoue la planète.

    They can't breath. We can't breath. Black Lives Matter.

                                                                    Sylvie Neidinger

    Suites

    Journaliste de CNN arrêté pendant son direct!

    ahmaud #arbery,#breonna taylor,#usa,#policiers,#émeutes,#racisme,#esclavage,george #floyd,we can't breath,i can't breath,général #mattis

    L'ONU réclame un débat sur le racisme systémique américain.

    "Sans mentionner les Etats-Unis, Mme Bachelet a dénoncé "la violence raciale, le racisme systémique et les pratiques policières discriminatoires d'aujourd'hui", déplorant "l'incapacité à reconnaître et à affronter l'héritage de la traite des esclaves et du colonialisme".

    "Nous devons faire amende honorable pour des siècles de violence et de discrimination, au travers notamment d'excuses officielles, de processus de vérité et des réparations sous diverses formes", a-t-elle dit.

    Avant l'ouverture des débats, une vingtaine de hauts fonctionnaires des Nations unies d'origine ou d'ascendance africaine, parmi lesquels le chef de l'Organisation mondiale de la santé Tedros Adhanom Ghebreyesus, avaient eux aussi signé à titre personnel une déclaration pour indiquer que "la simple condamnation des expressions et des actes de racisme ne suffit pas".(17 juin  citation) 

  • Ryanair: le scandale d'une scène raciste absolue. La vidéo tourne en boucle

    Imprimer

    Une vidéo tourne en boucle  depuis hier: l'enregistrement dans un avion en partance d'une altercation violemment raciste entre un personnage, anglais et sa voisine qu'il insulte copieusement et agresse pour sa couleur de peau noire, traite de batarde et on en passe.

    De plus, c'est un passager qui tente de s'interposer pour protéger la dame. Non pas le personnel de bord qui ne fait rien.

    Ryanair est dans la tourmente pour ne pas avoir débarqué le passager. Puisque l'avion n'avait pas encore  décollé.

    Certes, cela aurait été une opération probablement lourde et causant un énorme retard car l'individu semblait difficile à maîtriser physiquement. Il fallait évacuer l'avion pour faire intervenir la police.

    Au lieu de quoi on a demandé à la victime un changement de place!

    A vrai dire, la compagnie ne pensait certainement pas que la scène allait être filmée....

    Du coup elle annonce  avoir transmis la vidéo à la police de la ville d'arrivée au Royaume-Uni (Sussex), visiblement la patrie dudit David Lawrence.

    La scène reste totalement choquante. Alors que Ryanair évoque juste le terme de "perturbateur".

                            TEMOIN CITOYEN

     

    Sans la vidéo, la scène raciste réelle aurait pu difficilement être traitée judiciairement. Celui qui a eu l'excellent réflexe de filmer laisse de témoignage.(Même si juridiquement discutable pour ne pas avoir flouté les personnes présentes sur les lieux.)

    C'est un acte de "citoyen responsable" ou de "témoin citoyen"

    On entend d'ailleurs celui qui filme demander au steward de faire sortir l'individu raciste. Ce que Ryanair n'a pas fait

    C'est à la suite judiciaire de l'affaire que l'on mesurera le degré de réponse de la société britannique à cet acte raciste.

    Le visionnage se compte en millions.

     

                                           Sylvie Neidinger

    #racisme,#scandale,david lawrence,#ryanair,vol barcelone-londres,uk,témoin citoyen,citoyen responsable