#mawa

  • CAPITOL: MEGA MAGA MAWA

    Imprimer

    L'acte  insurrectionnel du 6 janvier 2021 contre le Capitole (Capitol en anglais) a sidéré le monde et meurtri.

    MEGA EVENEMENT La violente  sédition a vu des individus remontés  rentrer au coeur des lieux du pouvoir de la démocratie américaine. Jusqu'au bureau de Nancy Pelosi qui fut dévasté, dévalisé  par un individu qui en mettant ses pieds sur les dossiers, entendait écraser l'état de droit. Les représentants réunis en session eurent  la peur de leur vie. .  L'enquête et les arrestations en cours révèlent la violence de l'assaut. Cinq morts sont à déplorer au total. L'image de la démocratie américaine est touchée. Les centaines d'inculpations démarrent.

    MAGA EVENEMENT. Les vidéos, photos et profils des individus arrêtés montrent clairement que  les insurrections sont trumpistes, chauffés à blanc par le discours de  Donald Trump lui même qui  a demandé à ses suppôts d'aller vers le Capitole. Ils portent le slogan trumpiste "Make America Great Again" sur les drapeaux, les casquettes. Le signe Q est visible. La confusion informationnelle est totale par ceux qui estiment l'élection "volée" en dépit des décomptes revérifiés.

    Donald Trump qui a perdu le sens de la réalité, englué dans son combat narcissique est TOTALEMENT responsable de la dérive. Il en a d'ailleurs subi le coût politique depuis: son second impeachment vient d'être voté. Tout est tenté désormais pour qu'il ne puisse se représenter.

    La bascule principale  de la dérive anti-démocratique se fait le 3 novembre: jour de élection de Joe Biden dont le président  orangé (cheveux et maquillage) conteste le résultat. Sa pathologie personnelle décrite par sa nièce Mary fait qu'il ne peut admettre son échec. Sa pulsion de mort personnelle est transmise aux autres par ses réseaux sociaux tournée en violence. Il fait entrer ses supporteurs dans une transe collective liée à leur thématique du "vol" de l'élection.

    Il chauffe à blanc. Ce blog avait signalé la violence, vulgarité des "pourriels" r de l'équipe Trump, en recherche de financements pour contester. Les courriels  insultaient l'autre camp. Un lourd climat de guerre civile toxique s'installe après le 3 novembre.

                                         TRUMP= MEGA GAGA

    En choisissant de ne pas reconnaître sa défaite, le président GAGA sombre dans la descente aux enfers qui mène à cette insurrection collective L'attaque du Capitole est une conséquence directe et annoncée de la contestation virulente tendant à délégitimer l'autre camp.

    MAWA EVENEMENT Cette expression vient d'un excellent article du psychanalyste Michel Schneider qui confronte l'individu Trump et sa pathologie aux développements sociaux et politiques des USA. L'article exprime clairement l'idéologie du trumpisme.

    On a psychanalysé Donald Trump

    "Le problème est que le délire de Trump rejoint celui d'une bonne partie de l'Amérique. "Make America great AGAIN", dit-il. Ou encore, plus significatif d'une involution narcissique régressive, "America is back." Y a-t-il là autre chose que la nostalgie d'une époque où la toute-puissance des Etats-Unis et, au sein du pouvoir, la domination des mâles blancs et riches ne faisait pas question? Or les deux mandats d'un président noir et la victoire annoncée d'une présidente, deux événements sans précédent, ont renvoyé les Américains les plus fragiles sur le plan identitaire, et aussi, dans l'ensemble, les plus démunis sur le plan économique, à se réfugier dans un passé révolu pour refuser un futur où ils risqueraient de se dissoudre."(...)

                                   TRUMP =MAWA "MAKE AMERICA WHITE AGAIN" 

    (...) Quand il promet aux white trash qui l'ont élu – dont il dit, non sans clairvoyance : "Je suis comme eux, en plus riche" – de restaurer la grandeur de l'Amérique, il sait fort bien qu'a sonné l'heure du déclin, démographique et culturel, même s'il n'est pas encore politique et économique. Répliquer comme Obama que les Etats-Unis sont encore un grand pays, c'est méconnaître qu'est menacé de l'intérieur le pouvoir de l'Amérique blanche et mâle.

    Même si au fond il n'est peut-être pas raciste, parce qu'il n'est rien de particulier, l'Amérique profonde, elle, l'est toujours, comme l'ont montré les violences de Ferguson et Charlottesville. Le mot d'ordre subliminal de Trump est "Make America white again". C'est cette Amérique-là qui veut faire retour. Pas l'Amérique libérale et instruite des côtes Est et Ouest, des grandes universités et de la Silicon Valley"

    Trump a usé de slogans  issus des mouvements White Power. Souffler sur les divisions est son fond de commerce.

    Suite à l'insurrection du Capitole, le danger d'implosion en guerre civile a été pris au sérieux, les appels à mobilisation le jour de l'investiture par les opposants sont scrutés à la loupe,

    Par sécurité, les militaires occupent le terrain en prévision de l'investiture. 

    Le trumpisme a chauffé à blanc les fractures de son pays qu'il a paradoxalement contribué à affaiblir, à l'opposé de l'objectif MAGA. 

    MEGA DANGER. Quelle va être l'attitude à venir  de la base trumpiste?

                                               Sylvie Neidinger

     

    Symbole très fort que l'armée US  appelée en renfort et qui littéralement vit dans les lieux de pouvoir.

    attaque du #capitole,#capitol sédition,#trump #maga,#mawa,#suprémacistes,#usa

     

    Suite La Justice américaine  recule sur la notion d'assassinats programmés  d'élus au Capitole. Visiblement une fausse piste de l'enquête.