#irlande

  • Irlande/France : l'envol méconnu des Oies sauvages jacobites

    Imprimer

    Drôle d'espèce  sauvage! Les dites "oies sauvages... jacobites"  se sont bien installées massivement en France, Espagne, un peu en Autriche, Russie,  Etats-Unis (Louisiane surtout) : un évènement historique du XVIIème siècle finalement méconnu dans les pays d'installation.

    Le terme est péjoratif. Leurs détracteurs dont nombre d'anglais   nommèrent  "Flight of the wild geese" par dérision ces...soldats irlandais  qui combattaient  pour le roi catholique Jacques II et  le   suivirent en exil.oies sauvages #jacobites,#irlandais de #nantes

    Les évènements datent de 1690: bataille de la Boyne et 1691: chute de Limerick. Ceux-ci, dont les nobles se mettent alors au service du pays d'accueil comme mercenaires. Cette brigade irlandaise fournira à l'armée française  quatorze de ses lieutenants-généraux et dix-huit maréchaux de camp. Ils  se sont assurés un quasi-monopole des hauts postes de l'empire colonial français dans la seconde moitié du XVIIIème siècle. D'où leur présence très forte aux Antilles et en Louisiane.

    C'est à la base une conséquences des  "guerres de religions" :  "L'historien Gabriel Audisio raconte que dans l'armée du duc de Savoie et du marquis de Pianezza, qui participe à la répression des Pâques vaudoises de 1655, on trouve des soldats catholiques irlandais victimes de Cromwell"(in wiki Irlandais de Nantes)

    oies sauvages #jacobites,jacques stuart vii d'ecosse,#jacobites,jacques ii d'#angleterre,#irlandais de #nantes"Jacobites"? Soit : les adeptes de Jacques Stuart VII d'Ecosse et II d'Angleterre, le dernier roi catholique de la monarchie britannique.

    Louis XIV les accueille à bras ouverts. Ces aristocrates disposent même d'une cour: "La cour jacobite de Saint-Germain en Laye, formant une population aristocratique estimée à 2500 personnes de 1690 à 1702 (source: registres paroissiaux de la ville.

    La plus forte communauté de ces aristocrates  Irlandais "voyageurs" fidèles à leur roi  s'installe à  Nantes. Ils sont nommés comme tels : les "Irlandais de Nantes". Cadix est également une importante ville d'accueil.

    "Ce sont pour une grande part des aristocrates, rompus au maniement des armes et à la direction des soldats ; ils vont se lancer, avec leurs descendants, dans le grand commerce colonial avec les Antilles, parfaitement s'intégrer dans la ville de Nantes, multiplier les mariages avec des filles de la noblesse locale, et créer de nombreuses compagnies coloniales françaises"

    On compte dans cette communauté les premiers opérateurs du commerce triangulaire", "Nantes est le premier port d'attache de leur flotte. Sur 60 raisons sociales de maisons de commerce jacobites en Europe au milieu du XVIIIème siècle, les deux tiers sont hébergées dans quatre ports : une douzaine dans l'ensemble StockholmGöteborg (mais essentiellement des filiales), 12 à Nantes, 9 à Bordeaux et 8 à Cadix."( in wiki Irlandais de Nantes)

    Nombreux domaines viticoles actuels du Médoc sont tenus par leurs descendants.

    Patrick Clarke de Dromantin est l'un des leurs. Il est l'historien spécialiste des Jacobites frnçais (de l'ouest surtout) et  de leurs descendants. 

    Charles-Edouard Fixary, inventeur oublié du groupe frigorifique était un descendant du jacobite Fitz Harry installé lui en Lorraine.

                                                                                             Sylvie Neidinger

  • Irlande discrète sur l'anniversaire des 100 ans de son Indépendance

    Imprimer

    Les relents  du terrible Brexit aux conséquences incalculées ont gâché la Fête. Celle du centenaire de l'Indépendance de l'Irlande, commémorée en toute discrétion. Le 6 décembre dernier était la date anniversaire du Traité anglo-irlandais qui organisa la partition du pays.

    En effet, combien est compliquée  cette notion de "non frontière intérieure entre l'Irlande membre de l'UE  et son nord-est géographique".

    Soit  l'Irlande du Nord, partie du Royaume-Uni.

    Mais du coup une  frontière douanière  se pose entre l'Ulster et sa mère patrie britannique,  source de tensions.

    Or, la notion de "tension" dans cette zone est juste potentiellement source de conflit civil. 

    Au delà du Brexit, le gouvernement Johnson compte ne pas  respecter  les accords de départ de l'UE  qu'il a lui même signés. Son premier ministre remet tout en cause dont les accords douaniers hyper compliqués en Irlande du Nord.

    Malheureusemement, sur le terrain, cela a DEJA commencé à bouger entre catholiques et protestants en Irlande du Nord.

    Ce qui n'était pas arrivé depuis les accords du Vendredi Saint du 10 avril 1998, accords de paix plus que précieux. 

    Le président américain Joe Biden d'origine irlandaise accuse, le 10 juin dernier  le gouvernement Johnson de mettre de l'huile sur le feu en refusant les contrôles douaniers pourtant prévus. Il demande expressément  à Boris Johnson de se calmer à propos de l'Irlande du Nord.

                                             SAGE IRLANDE

    Certes cette réorganisation des douanes est compliquée sur le terrain en Irlande du Nord...Mais c'est bien une conséquence non prévue par des initiateurs  du Brexit !

    Dans ce contexte tendu, l'Irlande, très sagement n'a pas accentué la commémoration de cette date historique. Le choix du présent a été préféré à celui d'exposer le passé. 

    La cuillère  commémorative n'a pas été tournée dans la marmite qui bout encore un peu. Choix diplomatique de la classe politique irlandaise, de ses médias, de sa population.

                                                               Sylvie Neidinger

    Indépendance de l'Irlande

    https://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2021/12/05/irlande-la-grande-famine-la-revolution-vus-par-le-realisateu-318915.html

    La révolution Irlandaise

    La Grande Famine

    Indépendance: la guerre

    #irlande,#indépendance,#brexit,irlande du nord,discretion,#commémoration

    https://www.lesechos.fr/monde/europe/lirlande-fete-le-centenaire-de-son-independance-dans-lombre-du-brexit-1370143

    Sur arte Une histoire d'Irlande: 100ns entre Indépendance et Séparation

    #irlande,#indépendance,#brexit,irlande du nord,discretion,#commémoration,#ulster,sagesse

  • Irlande, la Grande Famine, la Révolution vus par le réalisateur Ruan Magan

    Imprimer

    La chaîne européenne Arte donne à voir deux films ultra documentés sur deux épisodes majeurs de l'histoire irlandaise traitée par un témoin essentiel car ...irlandais: Ruan Magan, réalisateur, scénariste, producteur:

    La Grande Famine  en Irlande (2020) 

    La révolution irlandaise (2019)

    La plongée dans la période sombre de la famine (1845-1851) est douloureuse. Un million de morts, un million de migrants souvent partis sur des bateaux cerceuils.

    Alors que nos souvenirs scolaires (nous, non irlandais...) évoquaient le mildiou, maladie qui affecte la pomme de terre nourriture  essentielle du peuple irlandais, une autre réalité se fait jour : l'impact de la colonisation britannique sur cette famine, en amont et pendant la crise.

    Premier questionnement : pourquoi cette mono-alimentation? Quels processus économiques conduisent à cette subsistance  de survie. Ce, avant la famine? #irlande,#grandefamine,révoution,ruan #magan

    Certes, d'autres pays européens furent touchés à cette époque par le miliou et ses conséquences. Mais l'ensemble se chiffre à 100 000 tous autres pays confondus contre UN MILLION d'irlandais mourant de faim aux côtés de la Grande-Bretagne et ses réserves alimentaires.

    Une histoire douloureuse. A savoir: le système colonial des grandes propriétés britanniques en Irlande permit tout de même en cette même période de disette d'exporter des biens alimentaires vers Londres !! 

    Le reportage, à la fin n'évoque pas un génocide au sens onusien de la "programmation". Mais un témoin parle de "génocide par indifférence": ne pas avoir fait grand chose pour éviter la tragédie dans un pays si proche et dominé.

    La société  irlandaise qui chantait et dansait, parlait gaélique a sombré à cette époque. Un grand silence s'est abattu. Avant la reprise en main par la Révolution puis la République.

    La somme des souffrances est incommensurable. UN MILLION. L'ancien monde irlandais a sombré.

                                                         Sylvie Neidinger

    https://www.ruanmagan.com/documentary

    Sur Arte, « La Grande Famine en Irlande », dernière tragédie avant l’indépendance. Cette première catastrophe humanitaire à être couverte par les médias, négligée par Londres malgré un million de morts entre 1845 et 1851 ouvrit la voie à la révolution puis à la République irlandaise.

    https://www.guide-irlande.com/culture/grande-famine/

    #irlande,#grandefamine,révoution,ruan #magan

     

    100 ANS D'INDEPENDANCE FETES CE 6 DECEMBRE 2021

  • PAS de "CHANCE" dans les négociations entre Boris-Hulk Johnson et l'UE sur le backstop

    Imprimer

    Le Brexit Circus continue, imposé à l'Europe par l'un des 28, le désormais Royaume-Désuni.

    Ce feuilleton est inquiétant pour l'économie dudit pays qui a les dirigeants qu'il mérite.

    L'actuel premier ministre, pris en flagrant délit de mensonge lors du vote LEAVE (sur le financement de services de santé) vient de comparer UK à ...Hulk. 

    Mais que ce passe-t-il dans sa tête ?

    N'ayant toujours pas mesuré les enjeux exacts du 1 contre 28, Bojo est plus venu fanfaronner que proposer lors de son repas du lundi 16 septembre avec Jean-Claude Juncker:  - Nième échec-

    Il ne participe pas à la conférence de presse, filant " à l'anglaise" ou comme Hulk son super héros de cartoon, ligoté et qui s'échappe toujours. Boris Johnson s'échappe en permanence (à sa fonction, ses obligations, à la vérité)

     

    Le backstop cristallise ce dialogue de sourd

    #e;#uk  hulk,boris #johnson,#irlande,backstop

    Analyse de la terminologie usitée par Boris Johnson:

    Alors que les négociateurs européens dont Michel  Barnier développent une approche JURIDIQUE (rappel c'est un TRAITE...) Le  Jojo - pardon Bojo  évoque la "CHANCE", de ce qui "en gros"  "peut être fait"

    Bojo demande à l'UE de bouger ses lignes. Mais pas lui! En gros....

    Il n'apporte aucun élément nouveau pour régler le problème de la frontière physique entre les deux "Irlande" actuellement garanti par les Accords du Vendredi Saint.

    Personne n'a oublié la GUERRE nord-irlandaise.

    Retirer le filet donnerait en outre à UK le beurre et l'argent du beurre: s'être retiré de l'UE tout en pouvant introduire les marchandises avec les droits de douane européens par cette porte.

    Bojo-Hulk Johnson reste  perché comme beaucoup de brexiteurs sur la notion de REALITE du problème à la fois parce qu'il évoque le facteur  CHANCE dans l'aboutissement des négociations.

    Mais surtout  ...le délire passéiste national impérial  britannique fonctionne toujours à plein autour du Brexit ! 

     

                                                                                   Sylvie Neidinger