#génétique

  • Généalogie: la révolution génétique. Attention !

    Imprimer

    Se méfier des  tests ADN génétiques...

    Ils se présentent comme pouvant établir facilement une généalogie.

    Magique:vous frottez un coton tyge dans votre bouche, vous envoyer, vous payez et hop vous voilà informé sur votre arbre familial. 

    Erreur ! C'est peu précis.Voir ces témoignages:

    "Contrairement à la recherche généalogique, qui demande du temps et de la minutie, le test ADN récréatif a l'avantage d'offrir une cartographie de ses origines en quelques semaines seulement, sans effort. Pour une majorité de personnes, qui en usent sans savoir pour autant ce qu'ils recherchent, il est cependant bien moins précis que la première méthode". C'est d'ailleurs ce qu'a constaté Anne : ses résultats ADN ont été le point de départ d’une recherche généalogique finalement plus classique mais surtout l’amorce de discussions intimes avec son père.
    Pour Pierre-Luc Racine, l’imprécision a été une source d’amusement. “Le site m’indique que j’ai 20 % d’Amérique du Nord, Amérique Centrale et d’Amérique du Sud, ce qui est la description d’un lieu la plus large que j’ai vue de toute ma vie”, commente-t-il. Dans les deux cas, le test a partiellement répondu à une question de fond."(Le Temps

    Premier problème. Ce que promet la pub d'un site est assez général et comme le témoignage supra ne l'indique: peu précis : "Le simple test ADN." MyHeritage révélera votre origine ethnique unique et vous mettra en relation avec de nouveaux parents. Découvrez les groupes spécifiques dont vous descendez parmi les 2 114 régions géographiques, et faites passer l'histoire familiale au niveau supérieur avec le test ADN le plus abordable du marché"

    Second problème. Les tests ne mettent en lien que ...de ceux qui ont passé les tests!  Soit une info parcellaire comparée aux Etats civils écrits.

    Troisème problème. Ces tests sont intrusifs des secrets de famille voire d'alcove...

    Dans le sens négatif : des enfants apprennent que leur père n'est pas le biologique. C'est l'employeur de la Maman qui est le père. Choc brutal.

    Dans le sens positif certains se réconstruisent après avoir fait un test : ceux dont la recherche d'Etat civil est bloquée: enfants nés sous X ou d e père inconnu, ou trouvés , enfants illégitimes, enfants d'un viol etc...

    Des histoires très lourdes d'enfants sans passé peuvent se résoudre dans le bonheur. Telle cette lyonnaise  sans famille paternelle qui fait un test à 76 ans. Elle ne comprend RIEN au résultat. Elle serait d'Asie mineure?? Un monsieur d'origine arménienne se voit offrir un test par sa fille au même moment. Cela matche:   ils se retrouvent enfants du même père arménien! Elle est accueillie à  bras ouvert et avec affection dans sa nouvelle famille. Ils se nomment frère et soeur!

    Ce qui étonne dans l'histoire surtout réside dans ce coup du destin qui les fait se tester au même moment ! 

    Quatrième problème. Deux mutinationales basées hors Europe se partagent le marché. Que font-elles ensuite des données personnelles  hyper précises?

    Cinquième  problème. Si vous réalisez  le test, vous ne donnez pas seulement vos infos génétiques persos à une multinationale étrangère mais de factio celles de tous vos apparentés génétiques: vos enfants, vos frères et soeurs, vos parents....

    Vous impliquez tout le monde dans cette transparence inntrusive!

    Les problèmes générés par ces tests dits "récréatifs" sur les sites sont en réalité plus graves que les infos reçues. Le jeu n'en vaut probablement pas la chandelle.

                                               Sylvie Neidinger