#esclavage

  • La réalité raciste des USA démolit l'image "démocratique" du pays

    Imprimer

    Les actuelles  contestations liées au racisme américain  institutionnel, ancré,  opèrent un véritable retour au REEL  de la violence sociale communautaire des Etats-Unis. Laquelle explose au regard du monde.

    Ahmaud Arbery fait son jogging. Il est descendu comme un lapin le 23 février 2020. L'enquête initiale patine. Suite au scandale et grâce à la  vidéo choquante, les auteurs (un père ancien policier, son fils, le vidéaste) sont finalement arrêtés, longtemps après. Etat: Georgie.

    Le 13 mai, les policiers déboulent de nuit dans l'appartement de l'ambulancière Breonna Taylor. Elle dort avec son compagnon. Elle est liquidée de 8 balles. Elle est noire. Une violence raciale inouïe au Kentucky. Un avis de recherche erroné en plus. Quelle recherche...Tirée comme un lapin.

    Le 25 mai à Minneapolis, Minnesota,  l'assassinat par un policier de George Floyd -M. Chauvin qui presse 8 mn 46 seconde  sur la gorge-   fait entrer le pays dans l'indignation massive. Des manifestations historiques qui rappellent  1968.

    "I can't breath". Certaines communautés ne peuvent respirer. Noire, hispanique...

                                  L'ONU RECLAME QUE CE RACISME CESSE 

    L'ONU appelle les Etats-Unis à réagir face aux meurtres racistes.

    Des affaires racistes  encore et encore...

    C'est un problème persistant jamais résolu d'une partie de la société américaine qui a son logiciel mental toujours bloqué sur l'ESCLAVAGE (400 ans d'esclavage).

    ô scandale quand pour certains la vie d'un homme, d'une femme noire vaut moins que celle d'un poulet.

    Les esclaves n'étaient pas considérés comme des êtres humains:  à mi chemin entre objets et animaux. Ils avaient une valeur marchande issue d'une force de travail (dans les plantations sudistes le plus souvent). 

    Un blog canadien signale combien l'Allemagne nazie s'est inspirée du modèle racial de ségrégation américain "C’est ce que révèle le Pr James Whitman de la faculté de droit de l’université Yale dans son livre Hitler’s American Model: The United States and the Making of Nazi Race Law. " Le côté sombre du pays...

    En 2020, on peut toujours  tirer sur  un homme noir...comme un lapin, entrer de nuit dans une chambre et tuer par erreur une ambulancière ...noire qui dort paisiblement, étouffer 8,46 mn durant. Soit tuer en toute impunité.

    Ce que dit la mort de George Floyd de l'Amérique.

     

               QUELLE DEMOCRATIE  EN INTERNE ET EN EXPORTATION?

    Le problème N°1 est que en 2020, la  mentalité esclavagiste perdure.

    Le problème N°2 est que les Etats-Unis vantent leur modèle démocratique comme phare du monde. Souvent par la voie militaire: ils s'appuient d'ailleurs sur cette base pour "justifier"   leur politique étrangère jusqu'à engager des conflits.

    Ici une analyse de la promotion de la démocratie post guerre froide.

    Autre analyse par Stephen Walt professeur de Harvard  dans un article paru dans  Foreign Policy en 2016 : il constate que les tentatives d'exportation  de la démocratie ont justement échoué. Parmi ses arguments,  le constat qu'on exporte mal la démocratie par la violence militaire. ..Certes !  :

    "Croire que l'armée américaine pouvait exporter la démocratie rapidement et à moindre coût exigeait un degré d'orgueil qui est encore à couper le souffle.Deuxièmement, le recours à la force pour propager la démocratie déclenche presque toujours une résistance violente. Le nationalisme et d'autres formes d'identité locale restent des caractéristiques puissantes du monde d'aujourd'hui, et la plupart des gens n'aiment pas suivre les ordres d'occupants étrangers bien armés" 

    C'est évident que la voie de la force militaire pour exporter  la "démocratie" est suspecte d'emblée. Effectivement, l'argument donné face aux opinions publiques mondiales pour justifier une occupation- comme en Irak  par exemple- masque souvent d'autres objectifs (contrôle de ressources pétrolières et autres).

    Au delà de cet argument militaire, pour avoir l'orgueil de vouloir exporter son modèle de société au monde, encore faut-il que le modèle démocratique américain en soit vraiment un!

    En aucune manière la violence interne   aux USA, pays  aux armes en nombre dans la population, à la gâchette facile (cf les rafales dans les lycées!) et au racisme institutionnel, ne peut être "modèle".

                                  DONALD TRUMP CASSE LES LIENS DIVISE

    L' actuel dirigeant, Donald Trump souffle sur les braises des affaires racistes dans sa manie narcissique et  tweetesque. Il entendait même envoyer son armée face à sa population en interne (question: pour transmettre la ...démocratie par la voie ...militaire à son propre pays ??? ) L'intervention d'une l'armée dans son propre pays correspond à une guerre civile, le sait-il ?

    De hauts gradés, fait rarissime prennent la parole contre le président.

    Le tweetos compulsif agresse verbalement ses ennemis qu'il a nombreux, jusque chez ses meilleurs partenaires : européens et autres, stigmatisés et qui désormais le lui rendent bien. ..Il a cassé des liens diplomatiques anciens. Son plaisir: hurler "fire", "viré".. Donald  Trump est-il sain d'esprit d'ailleurs?  

    Au delà du racisme, les USA sont inégalitaires. Les protections sociales faibles, l'accès aux soins: difficile. 

    Les actuelles manifestations montrent évidemment les populations "noires" en colère mais aussi de nombreux autres: blancs, hispaniques etc. en solidarité avec eux. 

    Une partie de l'Amérique est révoltée, à juste titre.

    Le démocratie américaine est malade: des journalistes en action sur le terrain des manifestations sont pris pour cible, eux aussi visés. La presse est normalement un pilier démocratique. Là aussi les lignes bougent.

    Une vague mondiale de protestation secoue la planète.

    They can't breath. We can't breath. Black Lives Matter.

                                                                    Sylvie Neidinger

    Suites

    Journaliste de CNN arrêté pendant son direct!

    ahmaud #arbery,#breonna taylor,#usa,#policiers,#émeutes,#racisme,#esclavage,george #floyd,we can't breath,i can't breath,général #mattis

    L'ONU réclame un débat sur le racisme systémique américain.

    "Sans mentionner les Etats-Unis, Mme Bachelet a dénoncé "la violence raciale, le racisme systémique et les pratiques policières discriminatoires d'aujourd'hui", déplorant "l'incapacité à reconnaître et à affronter l'héritage de la traite des esclaves et du colonialisme".

    "Nous devons faire amende honorable pour des siècles de violence et de discrimination, au travers notamment d'excuses officielles, de processus de vérité et des réparations sous diverses formes", a-t-elle dit.

    Avant l'ouverture des débats, une vingtaine de hauts fonctionnaires des Nations unies d'origine ou d'ascendance africaine, parmi lesquels le chef de l'Organisation mondiale de la santé Tedros Adhanom Ghebreyesus, avaient eux aussi signé à titre personnel une déclaration pour indiquer que "la simple condamnation des expressions et des actes de racisme ne suffit pas".(17 juin  citation) 

  • Harry et Meghan maltraitent leurs gardes du corps

    Imprimer

    H&M CIRCUS Suite- Episode 2:#NarSussex continue de maltraiter son personnel.Le couple continue à défrayer la chronique. Alors qu'il réclame de l'apaisement pour...lui-même,  son attitude dure vis à vis de l'entourage immédiat détonne: ici les gardes de sécurité.

    Les policiers  se disent traités de larbins, esclavages même : le terme est lancé!

    Le couple "Roi et Reine d'Instagram" réclame en effet de la gentillesse  Et s'attire au passage un flot de commentaires négatifs, preuve que toute communication des Sussex est actuellement vouée à l'échec: ils se sont grillés.

    Les policiers de Scotland Yard s'expriment tellement cela déborde...Comme c'est rare!

    Le couple d'enfants gâtés et inconscients, imbus de leur petite personne est plus qu'exigeant. "Dai Davies, anciennement à la tête de la Protection Royale a livré les dessous de la protection du couple. "Leur priorité est leur sécurité et ils veulent qu'ils restent collés à eux sans interruption", a-t-il expliqué. "Mais il faut construire une relation avec votre employeur et faire preuve d'une approche de bon sens dans ces situations", ajoute-t-il."

    Les policiers -une quinzaine: la protection est énorme- n'en peuvent plus des caprices de divas. Plus que des caprices, il y a maltraitance. Et ce n'est pas la première fois. Le divorce d'avec les britannique s'explique justement par la découverte des comportements... autoritaires de Meghan Markle avec la Reine (de facto ceux de Harry) relativement tôt, avant le "mariage du siècle".

    *Quand Meghan réclame -en vain- de porter la tiare de Diana. Harry sous emprise, sans recul, annonce que "ce que Meghan veut, Meghan l'obtient". Ce à quoi répond la Reine : «Non, Meghan ne peut pas avoir tout ce qu’elle veut», aurait froidement tranché la souveraine, «elle aura la tiare que je lui donnerai». Tout est dit. Dès le départ, M Markle  affronte juste son excellence...  la Reine. Le peuple britannique et les célèbres tabloïds l'ont immédiatement noté et commence dès 2018 à s'agiter, intrigués.

    *Quand elle maltraite Kate (qui va jusqu'à essuyer quelques larmes en public lors d"un essayage à la période du mariage déjà)

    *Quand Meghan M. maltraite le personnel de Buckingham, les réveille à 5 h du matin pour ses exigences, leur parle mal. Personnel que Kate va défendre.

    *Quand l'actrice de catégorie B qui joue à la diva hollywoodienne maltraite son secrétariat proche. Plusieurs démissions rapprochées face à sa tyrannie. Neuf démissions en peu de semaines! 

    *Quand le couple impose des règles  comportementales strictes aux voisins à leur égard, du "juridique procédurier à l'américaine " jamais vu dans les résidences royales. H&M transforme Frogmore Cottage en forteresse, version parano. Certains habitants de Windsor semblent déconcertés: "C’est incroyable. Nous n’avons jamais rien entendu de tel. Tous les habitants du domaine travaillent pour la famille royale. Et ils savent comment se comporter avec respect".

    *Quand M Markle fait vivre l'enfer aux nounous de son fils. Le couple en limite du sadisme autoritaire paranoïaque surveille les moindres faits et gestes des candidates. On dirait qu’elle fait passer des castings. C’est humiliant pour ces pauvres femmes” A expliqué une source pour le média Fabulous Digital. Un cauchemar pour les gouverantes.

         H&M: COUPLE AU COMPORTEMENT AUTORITAIRE ABERRANT

    La cote H&M ou #NarSussex plonge au fur et à mesure des révélations sur leur comportement aberrant. Le couple a un sentiment de supériorité égocentrique. Sur leur nouveau site web, ils mentionnaient- avant de l'effacer- qu'ils sont des" personnes protégées au niveau international et ont le droit à la sécurité personnel quand ils le souhaitent."Diantre !

    Le couple traumatise des tiers mais sans rien assumer car ils font payer les frais de leur caprice sécuritaire au Royaume-Uni, au Canada, au prince Charles! Pour des individus qui veulent vivre "comme tout le monde"...

    Piers Morgan, journaliste vedette représente assez bien l'opinion britannique à leur encontre. Désormais il ne "rate "plus ce couple qui veut le beurre et l'argent du beurre. H&M qui réclament la gentillesse pour eux-mêmes mais d'un autoritarisme limite sadique avec tout "personnel" autour, les exemples sont nombreux.

    Il ne mâche pas ses mots: "Harry est passé d’un garçon fêtard, aimant, extrêmement populaire et charismatique, un homme qui était un capitaine d’armée intrépide dans les zones de guerre, à cette lavette malmenée par sa femme américaine plus âgée que lui. Et ce, au point qu’elle se tire de la famille royale et qu’elle l’emmène dans un autre pays. »Vous avez dit lavette? 

    La déviance du couple est désormais de notoriété publique. Même les policiers par nature silencieux expriment leur ras le bol. Bien évidemment les Sussex n'assumeront rien. Et dans leur attitude victimaire H&M crieront à la face du monde que "l'enfer c'est les autres". 

    L'enfer, c'est bien eux...Les britanniques ne s'y sont pas trompés. Harry et Meghan  construisent leur image négative plongeante  au fur à à mesure de leurs actes de la vie quotidienne. Hypocrites ils viennent ensuite se plaindre d'être médiatiquement maltraités!

    Alors qu'ils alimentent eux-mêmes le film de série B. De série H&M  plutôt !

                                           Sylvie Neidinger

     

                                      Rubrique H&M les Déroyaux

  • Romuald Hazoumè: artiste africain vraiment... bidon

    Imprimer

    Romuald Hazoumè, célèbre sculpteur béninois s'était déplacé à Genève pour l'expo Ici l'Afrique / Here Africa, le 7 mai 2014 dernier à Penthes.P1130519.JPG

    Intéressant personnage, le seul de tous les artistes présents a avoir choisi le vêtement traditionnel.

    Intéressant pour son Art  évidemment.

    Plein d'humour en plus, si l'on compare son couvre-chef et l'une de ses oeuvres accrochées.

    Le peintre-sculpteur Azoumé  présente  des similitudes certaines avec le mode de création d'un certain...Picasso [objet lui, d'actualité culturelle parisienne avec  la réouverture du musée Picasso prise ici - aparté-  sous l'angle de la respectable et malmenée Anne Baldassari... ] 

    Comparaison-raison avec  Picasso et  sa "Tête de  taureau" fabriquée en 1942 en réunissant simplement une selle et un guidon de vélo.

    Deux objets basiques rapprochés. Idem pour le béninois qui associe un basique bidon et un ski par exemple.

    Dans les deux cas, même démarche de rapprocher deux rebuts de poubelle pour composer une oeuvre d'art. Subversion partagée.

    Dans les deux cas, un rendu saisissant. Mais au final un résultat  ... fort différent. Explications.

    romuald hazoumè,sculpteur,ici l'afrique,here africa,art for the world

     

    romuald hazoumè,penthes,baldassari,sculpteur,ici l'afrique,here africa,art for the world

    PICASSO dans sa démarche- ce que démontre la "Tête de taureau"-  se débarrasse de  l'histoire de l'art occidentale qu'il porte en lui  en passant de la peinture figurative à la ligne minimale. Un anti-académisme notoire. Son animal aurait une fonctionnalité, il serait classé dans la catégorie "design".

    Le célèbrissime "Minotaure espagnol" artiste démiurge  est en recherche de  la  ligne la plus épurée, simple, conceptuelle possible. Froide même. Le minimum qu'il  fallait pour construire un taureau. Processus de "dés-académisation" pour  toucher à un essentiel.

                                           ESSENTIELS BIDONS

    R. HAZOUME donne, lui  dans l'essence de l'essentiel. Surtout, ses bidons africains ne sont pas silencieux, ne tiennent pas en place!  Ses bidons "tamtament", clament,  s'agitent, bougent.

    A Genève, ils skient même!

    -bidons par millions.

    -bidons masques qui abritent et bruissent des âmes des ancêtres (notamment Yoruba)

    -bidons de l'histoire culturelle de l'Afrique qui a complètement influencé le continent des surréalistes et autres Picasso. Avec eux, l'Europe  entre dans son Art Moderne.

    romuald hazoumè,penthes,baldassari,sculpteur,ici l'afrique,here africa,art for the world

    -bidons ethnographiques, images des vrais masques africains anciens désormais collectés,  muséifiés, raréfiés, souvenirs d'une Afrique mythique.

    -bidons vaudous très puissants. Incantations. Sacrifice du sang du coq. Papa Legba, Ioa, Iwa. Rites. Inaccessible Mawu.

    -bidons ethno' comme les masques nouvellement montrés au nouveau MEG (Genève) cette semaine.

    -bidons masques exilés qui s'ennuient, loin de leurs foules adorées, archivés  dans les musées occidentaux, hygrométrisés, frisquets. Loin de leur Afrique natale. Le Musée Branly,  bien gentil, bien "architecté'" mais un peu juste côté température pour le bidon de base ...comparé à la moiteur de Cotonou évidemment.

    -bidons nostalgie des odeurs et couleurs, bruits de la place du marché au coeur d'Afrique City.

    -bidons issus du pétrole (Nigeria voisin...) en plastique.

    -bidons du trafic d'essence, notamment à Porto Novo, ville natale de l'artiste.

    -bidons explosifs si on jette son mégot  dans le carburant par inadvertance.

    -bidons déjà explosés, irrécupérables.romuald hazoumè,meg,anne baldassari,royaume du dahomey,vaudou,esclavage,traite négriere,art contemporain,genève,penthes,met,bénin,afrique,porto novo,essence,artiste africain,sculpteur,picasso,british museum,musée du quai branly,ong bpo,baldassari,ici l'afrique,here africa,art for the world

    -bidons masqués, en combi, inquiétants," ébolisés"ou Ebola'isés" microbisés, médicalisés. Diabolisés aussi, rejetés. Comme la peste.

    -bidons anti-douanier, le métier du père de l'artiste qui aurait aimé  voir son fils chasser  fraude et fraudeurs tout comme lui.

    -bidons poubelles qui hantent, inondent, salissent les rues, les champs. Problème majeur de pollution sur le continent africain. Et pas seulement. Partout.

    -bidons récup' et débrouille.

    -bidons logistiques qui vont de pair avec une bicyclette, une petite moto, une pirogue, un bus. Ils se promènent.

    -bidons musicaux si on leur tape dessus.

    -bidons contenants universels. De tout: du riz à l'essence. De l'air aussi.

    -bidons sociologiques: usités par les plus pauvres, surtout.romuald hazoumè,meg,anne baldassari,royaume du dahomey,vaudou,esclavage,traite négriere,art contemporain,genève,penthes,met,bénin,afrique,porto novo,essence,artiste africain,sculpteur,picasso,british museum,musée du quai branly,ong bpo,baldassari,ici l'afrique,here africa,art for the world

    -bidons bagages sur les camions, les embarcations et les toits des bus surchargés.

    -bidons politiques des revendications de justice.

    -bidons-ONG  de la Solidarité Béninoise pour l'Occident en Péril créé spécialement  par Hazoumè, le provocateur, pour venir en aide aux populations pauvres de France ou des USA, type Nouvelle-Orléans! Bouches ouvertes pour de petits billets bienvenus à remettre par l'artiste aux Ambassades concernées. Rire.

    -bidons-ONG, parfois bidons elles aussi...

    -bidons sculptures artistiques de Romuald Hazoumè.

    -bidons Art et ADN: aucun ne ressemble à l'autre dans les mains du créateur.

    -bidons transportés/ déportés. Trajet direct vodoun:  ancien Royaume Dahomey/Haïti. Aller simple sans billet retour. Estimation: 20% de la déportation liée à la Traite sont  en provenance du Dahomey,  terre "hazouméenne".

    -bidons vodoun: les Esprits participent aussi au voyage avec un billet aller simple.

    -bidons grisgris.

    romuald hazoumè,royaume du dahomey,vaudou,esclavage,traite négriere,art contemporain,genève,penthes,met,bénin,afrique,porto novo,essence,artiste africain,sculpteur,picasso,british museum,musée du quai branly,ong bpo,baldassari,ici l'afrique,here africa,art for the world

    -bidons gris.  Prisonniers indifférenciés tous de couleur sombre. Utiles. Utilitaires. Marchandises humaines à forte valeur ajoutée si elles atteignent l'une des côtes de la longue Amérique.

    -bidons esclaves, prisonniers de "cales navigantes", rangés comme des sardines (304 exactement) comme dans l'oeuvre La bouche du  Roi.

    -bidons sans voix. Bouche cousue.

    -bidons en cours d'esclavagisation: plus de nom, plus de visage, plus de cheveux. Inertes. Plus d'âme.

    -bidons  solides à toutes épreuves. Au transport. Aux coups. Aux privations. Aux maladies. Aux angoisses.

    -bidons en opération de dés-humanisation.

    -bidons de familles séparées jamais réunies.

    -bidons humains vendus au litre ou au mètre cube selon le négociant. Bon poids. Belles dents. Belle bête.romuald hazoumè,meg,anne baldassari,royaume du dahomey,vaudou,esclavage,traite négriere,art contemporain,genève,penthes,met,bénin,afrique,porto novo,essence,artiste africain,sculpteur,picasso,british museum,musée du quai branly,ong bpo,baldassari,ici l'afrique,here africa,art for the world

    -bidons crânes  couleur ivoire, tous de même couleur une fois lessivés par la  grande nettoyeuse. Qu'elle se nomme mer (médit') ou océan (atlant').

    -bidons négoce. Du verbe négocier "discuter pour parvenir à un accord/monnayer un objet"

    -bidons pour  négrier. Bidons qui négrient.  Du verbe "négrier", néologisme certes que j'invente ici. Mais je vous garantis, ce verbe existe depuis longtemps! Tu négries, il négrie, nous négrions, vous négriez,  ils négrient. Ce terme est lié au précédent "négocier". Négoce d'os, de chairs et de sang, de force motrice.

    -bidons de l'humain rendu objet.

    -bidons de l'humain rendu carburant. Exploitation de sa force motrice mécanique. Mais pas forcément dédiée au transport. Pour cela il y a les mulets et les baudets. Quoi que l'esclave est aussi très bon cheval.

    -bidons négriers qui ont grillé les vies par tous les bouts.

    -bidons JB: Jolies Bidonnes. Belles reproductrices. Belles bêtes. Belles formes. Egalement nommées bidonnes PP:  Plastique Parfaite.

    -bidons inutiles jetés par dessus bord.

    -bidons mourants qui étaient poussière et ne redeviennent pas poussière. Mais déchets plastiques  d'océan, bouffés par les requins.

    -bidons marrons. Pas la couleur: le marronage, la fuite libératoire.

    -bidons Toussaint Louverture,  Aimé Césaire, Franz Fanon. La révolte et le cri de la révolte. Bidon Haiti.

    -bidons "rendez lui ses poupées noires"!

    -bidons noirs de sombre négritude enfin retrouvée.

    -bidons qui se font des cheveux.


    -bidons dits de "secours au secours" : le bidon nommé "t'es solide, tu survis" est optimiste, il flotte. Celui nommé. "T'es faible, tu crèves" est pessimiste, il coule. Phénomène de flottaison  valable encore en 2014.

    -bidons poussée d'Archimède.

    -bidons géométriques de l'Afrique d'Est à Ouest qui se précipite au Nord.

    -bidons  Méditerranée qui coulent au large de la Libye et près de Lampedusa, dans des embarcations trop petites que les sinistres passeurs  sabordent. Jeunes hommes dans leur plein avenir, femmes et enfants et bébés compris.

    -bidons des galeries d'art, cotés, à la valeur certaine, dispatchés aux quatre coins de la planète

    -bidons définitivement genevois installés au Musée de la Croix-Rouge.

    romuald hazoumè,meg,anne baldassari,royaume du dahomey,vaudou,esclavage,traite négriere,art contemporain,genève,penthes,met,bénin,afrique,porto novo,essence,artiste africain,sculpteur,picasso,british museum,musée du quai branly,ong bpo,baldassari,ici l'afrique,here africa,art for the world

    -bidons-pierre philosophale, alchimie qui transforment le plastique en or, en livres sterling, euros ou dollars.

    -bidons magiques.

    -bidons sans papiers.

    -bidons en règle avec les papiers, les passeports, les visas. Eux  voyagent, partent prendre l'air en Europe, au Brésil...

    -bidons de l'injustice dans l'usage du vocabulaire. Il y a ceux qui sont autorisés à conjuguer le verbe "voyager", souvent en avion et destiné aux happy-few, ceux qui se contentent du verbe "quitter"ou "émigrer". En général, ce verbe  se décline avec le vocabulaire suivant: "galérer" "pour survivre" "pour tenter sa chance'. En réalité pour tenter sa malchance...

    -bidons-frustration de celui qui reste sur place en Afrique et croit avoir échappé à son destin miraculeux supposé hors sol natal. Alors que la Sagesse et le réalisme  dictent de ne pas perdre patrie. De savoir rester soi-même.

    -bidons chevelus, moustachus, paumés, fiers, bigleux, idiots, malins, rieurs, tristes, pas toujours polis, skieurs, hâbleurs...de  Hazoumè.romuald hazoumè,british museum,musée du quai branly,ong bpo,penthes,baldassari,sculpteur,ici l'afrique,here africa,art for the world

    -bidons futurs pas encore fabriqués et qui croiseront - pour leur bonheur- l'artiste béninois et finiront dans le luxe des galeries de New-york, Londres ou Rio.

    -bidons-cabotins   qui termineront leur carrière d'acteurs, retraite et vie éternelle dans les musées type  British Museum ou Branly ou MET.

    -bidons imbuvables à l'ego surdimensionné. Ils côtoient du beau linge qui leur rend visite dans les expos, les admirent sous toutes les coutures, un verre de champ' à la main. Ils  prennent la grosse tête, ces pauvres plastiques de Porto-Novo sauvés de leur déchéance certaine par un certain Romuald Hazoumè. Ils en  gonflent même d'orgueil. Boursouflés.

    -bidons cultures du monde

    -bidons qui se bidonnent à voir toutes ces têtes humaines défiler devant leurs yeux lors des expos.

    -bidons-mains d'hommes ou de femmes. Organes de préhension  de ceux qui les touchent, les soulèvent. Un bidon sans une main, c'est comme Genève sans le lac ou l'artiste sans couvre-chef...

    -bidons emplis...d'Afrique en mouvement.

    -bidons de subversion.

    -bidons urbains de bidonvilles

    -bidons-bouche qui ont... beaucoup, à dire. Beaucoup.

                               Sylvie  Neidinger

     

     

    BIOGRAPHIE DE L'ARTISTE ROMUALD AZOUME,  "MAITRE D'ART CONTEMPORAIN  EN DISCOURS POLITIQUE"

    romuald hazoumè,ong bpo,penthes,baldassari,sculpteur,ici l'afrique,here africa,art for the worldSa biographie trouvée dans un excellent  article de Pierre Cherruau (2008 modifié en  2010) montre combien Romuald Hazoumé possède un esprit de contradiction à la base.

    Quand tout le monde apprend l'anglais, il choisit l'allemand. Il quitte ses études pour parcourir au ras du sol, son pays de village en village avec deux amies allemandes...à bicyclette.

    "Mes parents me prenaient pour un malade. Ils ne comprenaient pas pourquoi je voulais me lancer dans l'art" a-t-il confié. Il a fait le bon choix visiblement! 

    Sa carrière internationale  est lancée en 1989 lorsque un certain David Bowie lui achète trois masques bidons à 2000 dollars l'unité.

    Révolutionnaire "pour un africain" telle que le véhicule, alors  l'image un peu déniée  de l'artiste local. 

    Personne du grand continent n'avait  encore percé à ce niveau de chouchou des grandes galeries avant lui.

    SA LUTTE PAR LA VOIE ARTISTIQUE CONTRE l'AFRO-PESSIMISME

    L'art de transformer le plastique en création contemporaine certes. Et surtout, avec cet homme émerge une conscience artistique africaine très sûre d'elle.

    Il participe à l'ouverture en 2006 du Musée Branly avec son installation" la bouche du roi" (le British Museum achètera  cette oeuvre bateau)

    Sa bouche à lui n'hésite pas à une dénonciation  toujours contemporaine:

    " La bouche du roi, c’est l’estuaire du fleuve Mono. Là où les Portugais venaient acheter leurs esclaves. Si j’utilise des éléments modernes pour parler du thème de l’esclavage, c’est parce que je pense que cela reste un problème très actuel. Aujourd’hui, il y a des esclaves modernes avec la mondialisation sauvage. Pas simplement en Afrique. Quand je vais à Londres, je vois tous ces Polonais paumés qui ont dû  leur pays pour des raisons économiquesromuald hazoumè,penthes,baldassari,sculpteur,ici l'afrique,here africa,art for the world

    Toujours très politique et indigné, le personnage. A Genève lors de la conférence de presse, il s'est aventuré sur ce terrain: le comparatif entre les pays à bidon et ceux aux 4X4. La critique des dirigeants africains qui ne développement pas leurs pays et cachent leurs avoirs dans les zones à banques...


                  UN  JUDOKA EN ACTION POLITIQUE: SON ONG, BPO

     Ne pas oublier son côté combat version  judoka car il fut sélectionné aux jeux Olympiques pour ce sport. C'est à dire qu'il possède à la perfection l'art et la manière d'utiliser la force de l'autre à son profit. Ajimé. Maté.

    En l'occurrence, savoir  inverser l'image "négativée"de l'artiste africain. Confère :  l'ONG Solidarité Béninoise pour l'Occident en péril  qu'il fonde avec grand sourire pour récolter des  fonds au Bénin et les remettre aux ambassades de France et  des USA !

    Une façon de dire avec un humour redoutable combien l'image misérabiliste d'une Afrique pauvre le  dérange :

     “L’aide occidentale est souvent l’expression d’une forme d’arrogance vis-à-vis de l’Afrique. Comme si nous étions les seuls à avoir des pauvres. Les événements de la Nouvelle-Orléans ont montré au monde entier que la pauvreté pouvait être terrible aux États-Uniallons remettre l’argent aux ambassadeurs de France et des Etats-Unis”, propose-t-il, un sourire aux lèvres. Au-delà de la plaisanterie, alors qu’en Afrique, hors les situations de guerre, on ne vit pas si mal. L’ Africain a toujours un toit et une famille.”  Hazoumé veut rompre avec l’“afropessimisme” : “J’essaie de faire entendre ce message : si on reste chez nous, on peut réussir. J’y crois, mais je le fais aussi parce que je suis bien obligé de dire ça pour calmer la frustration des jeunes qui n’ont plus le droit de quitter le continent. Aujourd’hui, si tu n’es pas un artiste ou un sportif célèbre, tu ne peux plus sortir de ce continent.”(citation article  le Monde)


    Pour lutter contre l'arrogance, la condescendance toujours existantes Romuald Azoumè se devait d'être dans le système.

    La place d'Hazoumè dans l'Art Africain est unique et irremplaçable.

    Bouche des bouches, bouche du Roi Artiste.

    C'est bien parce qu'il est magnifiquement accueilli en Occident, qu'il se vend cher, parce qu'il "joue le jeu",  des codes, des cotations d'un artiste contemporain complètement "galérisé " que Romuald Azoumè peut se permettre de renvoyer ...le bidon.

                                                                              SN 

     

                                                                               

     

    romuald hazoumè,meg,anne baldassari,royaume du dahomey,vaudou,esclavage,traite négriere,art contemporain,genève,penthes,met,bénin,afrique,porto novo,essence,artiste africain,sculpteur,picasso,british museum,musée du quai branly,ong bpo,baldassari,ici l'afrique,here africa,art for the worldA quand l'expo masques anciens traditionnels /masques Hazoumé?

    Ici masque visible Musée Quai Branly

     

                                                

     

     

     

     

    Blog Série n°8 "Ici l'Afrique"ou " Here Africa" sur #BlogNeidinger

    1-Ici l'Afrique sur Léman. Que reste-t-il après l'expo?

    2-Romuald Azoumè. Artiste africain vraiment bidon

    Pour info marché des masques anciens en Afrique pillée

              romuald hazoumè,meg,anne baldassari,royaume du dahomey,vaudou,esclavage,traite négriere,art contemporain,genève,penthes,met,bénin,afrique,porto novo,essence,artiste africain,sculpteur,picasso,british museum,musée du quai branly,ong bpo,baldassari,ici l'afrique,here africa,art for the world            

     

    Crédit images © Neidinger .  Tête de Taureau/Picasso : capture copie d'écran site web en lien.Pour images de bidons : capture sites web