#députés en colère

  • Débat glauque et mortifère en macronie sur le deuil de l'enfant.

    Imprimer

    Depuis une semaine, la macronie s'écharpe autour d'un débat hyper mortifère: la mort d'un enfant.

    C'est assez odieux à entendre. Ils s'insultent en plus  !!  Le premier ministre dit "merde"à ceux qui rendent la ministre DRH Pénicaud responsable. Elle même charge les ...centristes. Un ministre déclare les députés LREM "cons" mais en off. Personne n'assume la volte face.

    Les députés eux déplorent de s'être faits insulter par Macron. Une FRONDE inédite se fait jour: une grande colère inédite contre le président pointe à l'Assemblée Nationale:

    (Figaro 04/02/2020) "Il y a de la colère, des blessures, de l’incompréhension, de l’amertume, de la rancune, de l’humiliation, du ressentiment, du ras-le-bol…: la macronie est entrée en dépression. En crise, elle se met à douter, pire, à en vouloir à son «père», le président de la République en personne.Fréquentée comme jamais, la réunion du groupe LREM a servi de séance de psychothérapie à des députés qui ont le sentiment, avec cette détestable histoire de congés pour un décès d’enfant, de se faire tirer dans le dos par ceux-là mêmes qui les envoient au feu. Incendiés par leurs opposants et sur les réseaux sociaux pour leur «inhumanité» et traités de «cons» par un (une?) ministre, cela fait trop pour ceux qui sont partis à la bataille électorale la fleur au fusil et qui mesurent aujourd’hui que la vie politique est tragique, cruelle, et même injuste".

    Un amateurisme politique certain indigne. Mme Pénicaud commet, elle, l'erreur mais n'assume pas.
     
    Macron, donneur de leçons gratuites  met de l'huile sur le feu en réclamant de "l'humanité" qu'ils seraient supposés ne pas avoir alors que les députés ont juste obéi aux consignes gouvernementales, elles-mêmes liées à ...Macron.
     
    Les députés macronistes craquent.  Effectivement, le président de la république se mêle de tout, du moindre détail. Celui qui a provoqué le mouvement GiletsJaunes provoque ici ses propres troupes par sa médisance à l'encontre de ses propres "troupes".
     
    Enfin au moment de cette séquence absolument glauque liée à la  thématique de la... mort d'un enfant, on  apprend que Cédric Villani [qui remit vertement Macron à sa place pour les municipales à Paris provoquant une vague médiatique] annoncé à grandes pompes comme exclu du parti LREM est... toujours inscrit LREM comme député! 
     
    Toutes ces  positions avec, par, autour de Macron Jupiter sont un peu comme la lie  de la pratique politique: sombres.
     
    A quelques semaines des municipales la macronie est en crise de nerfs et de sens.
    Dont le sens moral.
     
                                                                      Sylvie Neidinger