Médecine- #médecins #coronavirus #covid19

  • Comorbidité: quel vocabulaire...anxiogène

    Imprimer

    La pandémie covid-19 a fait  sortir de l'hôpital des expressions hyper médicales qui jusqu'à présent ne concernaient que ce secteur professionnel. Dommage.

    Elles auraient du y rester.

    Telle l'affreuse notion de "comorbidité" prise pour "pathologie associée" déclinée à toutes les sauces sur tous les plateaux TV, radio, presse et reprises dans le langage courant. 

    Résultat: 

    Je comorbide

    Tu comorbides

    Il/elle comorbide

    Nous comorbidons

    Vous comobidez 

    Ils comorbident...

    Rire: ce verbe n'existe pas. Mais tout de même covidons ensemble notre lourd sac personnel ! Comorbidons nos efforts pour atteindre l'immunité collective...

    "comorbidité" tient en deux sens associés  "co=avec+ morbidité=pathologie" . Il passe mal dans le grand public qui confond parfois "morbide" et "mortel". 

    Ce terme  dès lors rappelle  que nous ne vivons non pas en vue de la mort. Mais avec  la mort, co-associée. Toutefois non invitée.

    Bon.

    La vie étant une maladie sexuellement transmissible constamment mortelle, la comorbidité effectivement est une sacrée partie de rigolade en commun.

    Pour se rassurer il faut quitter la définition n°1, liée à la maladie:

    (Adjectif 1) Du latin morbidus (« malade, maladif »), dérivé de morbus (« maladie », « désordre physique », « malaise général »).

     Pour la définition n° 2  plus gaie:

    (Adjectif 2) De l'italien morbido (« souple », « mou », puis « beau », « harmonieux », « délicat »). Ce mot italien vient lui-même du latin morbidus, dont le sens devint « souple », « mou » aux XVIIIe-XIXe siècles.

    C'est facile: il suffit juste  de changer de langue...

                           ATTENTION AU VOCABULAIRE MEDICAL

    Les terminologies médicales sont à prendre avec précaution. En témoigne un  Chef de service en pédiatrie oncologique qui bannit l'usage du terme "tumeur" à l'oreille des patients -enfants-  dans ses locaux.

    Il a mille fois raison.Les petits entendent en fait " tu meures"!

    Le poids de certains termes médicaux  est d'une lourdeur telle que tout usage mérite effectivement de tourner plusieurs fois sa langue avant usage !

     

                                                       Sylvie Neidinger

    Capture d’écran 2021-03-02 200955.png

    cnrtl

  • Tirage au sort: Macron dirige la France par hasard... Jupiter prend ses auspices !

    Imprimer

    Les jeux du hasard dignes de la Française des jeux prennent le pouvoir!

    Alors que le débat sur la vaccination fait rage, le président de la République impose un gadget sorti de son imagination: le tirage au sort de 35 citoyens qui vont statuer sur sa gestion des vaccins. 

    Les "tirés au sort" pourront "interpeler" les responsables en charge de la vaccination  Olivier Véran, Alain Fisher. Du coup ces derniers ne se précipiteront pas pour venir rendre des comptes devant la représentation nationale, ce que la démocratie leur impose de faire CQDF.

    Ce dernier  jouet de com' agit  donc comme un véritable  déni de démocratie populiste qui fonctionne comme un contre-feu. Il a pour mission de s'imposer médiatiquement en parallèle à la représentation nationale: l'Assemblée de députés ELUS et le Sénat, ELU par les ELUS.

    Il a pour vocation d'occuper le champ médiatique en parallèle aux Commissions d'enquête.

    Cette xième atteinte à la démocratie tombe la même semaine où l'on apprend en catimini que trois décrets entament encore plus  les libertés individuelles. Décrets validés par le Conseil d'Etat : il suffira d'émettre une opinion syndicale, politique, d'avoir une maladie  pour être fiché! 

    Les possibilités de fichage de la police discrètement élargies par trois décrets (franceinter.fr) 

    Le Conseil d'État valide l'élargissement des fichiers de renseignement (lefigaro.fr)

    Le Journal du Dimanche, relaie la "bonne parole",  donne les explications sur le choix de 35 individus par  tirage au sort:

    https://www.lejdd.fr/Societe/suivi-de-la-campagne-vaccinale-le-tirage-au-sort-du-collectif-citoyen-voulu-par-macron-commence-lundi-4015908

    Ce loto-circus médiatique agace, hyper mal ressenti par la population, objet de moqueries. 

    Macron entend être réelu, il met tout en oeuvre,  plus soucieux de   communication que de  gouvernance, plus soucieux de l'image produite que de l'action initiale.

      La ficelle est grosse.

    La démocratie française, ancienne, mature est profondément ancrée dans les esprits, la population: pas dupe d'un artifice supplémentaire de communication.

    Emmanuel Macron avait commencé son quinquennat en se comparant SANS RIRE, très sérieusement à Jupiter le dieu des dieux, maître des cieux et de ce qui bouge sur terre. En toute modestie. A vrai dire: un comparatif borderline car sérieusement ...mégalomane.

    https://www.franceculture.fr/politique/president-jupiterien-comment-macron-compte-regner-sur-lolympe

    Du coup quand on s'instaure Jupiter chef du ciel, le meilleur, le plus grand, celui qui décide de tout, tout seul, qui écrase et foudroie,  il semble logique de convoquer les auspices:(France Culture) "Théoriquement, les humains peuvent observer les signes qu'envoie Jupiter, ce qu'on appelle "prendre les auspices" ; ça se faisait à un moment par le vol des oiseaux, mais tout ça se fait de façon muette. C’est le consul qui prend ces signes, qui décide, parfois même automatiquement si c’est bon ou mauvais. Mais si un impie manipule carrément les signes de Jupiter pour faire de mauvaises actions, il peut prendre un coup de foudre, ou être victime d'une belle défaite militaire"

    Observer à la romaine  le vol des oiseaux pour comprendre la situation politique de la France de 2021 ou tirer au sort 35 citoyens pour  analyser la politique macroniste autour des vaccins , c'est juste une présidence qui se moque des électeurs.

    Personne ne rit.

                                                                 Sylvie Neidinger

                                  

     

  • Pénible fermeture des Universités pour la jeunesse en souffrance

    Imprimer

    Le titre de l'article précise bien "Emmanuel Macron" et non "gouvernement français" au sens large car depuis l'Elysée le Président de la République concentre tous les pouvoirs (la constitution de la Vème le permet)  et tend à diriger seul. Celui qui se nomma Jupiter sans rire tend à vouloir tout faire. Il gouverne par ordonnances le plus souvent, met à genoux le Sénat et le Parlement. Cela s'accentue avec la crise sanitaire.

    Comment est-il possible de continuer à empêcher une génération complète d'étudier dans les Universités toujours fermées pour lutter contre l'épidémie?

    La colère gronde.

    Les scolaires jusqu'au bac vont en présentiel à l'école. Au delà de 18 ans : plus rien.

    Avec en plus cette  l'inégalité républicaine du système duel français rendue encore plus visible. En effet, les étudiants inscrits en classe prépa des Lycées (soit post-bac) ont bien leur cours eux puisque dépendant du système Lycée.

    En quoi les procédures sanitaires valables dans le système scolaire français ne sont elles pas valables dans les Universités ? MYSTERE.

    Des étudiants se suicident, sont en graves troubles psychiques de par les incertitudes, l'enfermement , le manque de moyens, la fin des stages, des petits boulots. Fiasco.

    Vite que les Universités ouvrent leurs portes. Les étudiants acceptent mal d'être ainsi sacrifiés. Ils sont le futur d'un pays.

                                                 Sylvie Neidinger

     

    Suite La détresse est immense chez les étudiants. D'ailleurs pourquoi les fac fermées et les lycées dont classes BTS et prépas ouvertes?

    Suite Plusieurs étudiants quittent leurs études. 

    Suite: plusieurs signalent être bloqués à domicile puis convoqués en  présentiel....à outrance:. Genre: 5 examens le même jour!

    Qui a conscience de la GALERE dans laquelle le gouvernement  a plongé les étudiants! 

                                                                            SN 

    https://www.20minutes.fr/societe/2950971-20210113-coronavirus-indicateurs-mal-etre-etudiants-rouge

    https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/universite-je-n-ai-pas-besoin-aller-voir-psy-j-ai-besoin-aller-cours-repondent-etudiants-jean-castex-1915244.html

    https://www.francetvinfo.fr/politique/eelv/covid-19-on-se-saisit-tardivement-du-mal-etre-etudiant-regrette-julien-bayou-secretaire-national-d-eelv_4267775.htm

    https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/les-jeunes-sont-prives-de-tout-ce-qui-permet-d-evacuer-le-stress-olivier-pelissolo-psychiatre-1611137858

    https://www.ouest-france.fr/education/etudiant/covid-19-le-malaise-des-etudiants-est-une-bombe-a-retardement-7116177

    https://www.gen-sacrifiee.org/publications/noam-leandri-interview

    https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/isere/grenoble/grenoble-tous-les-samedis-la-croix-rouge-organise-des-distributions-alimentaires-pour-les-etudiants-precaires-1933249.html

    https://www.allodocteurs.fr/se-soigner/professions-medicales/pass-les-etudiants-en-medecine-positifs-au-covid-exclus-du-concours_30424.html

  • Bonne année 2021 GREGOIRE ! Merci pour la sublime chanson

    Imprimer

    MERCI pour votre création sensible, bien chantée, Grégoire Boissenot.

    Ceux qui pratiquent whats'app reçoivent en ce passage à la nouvelle année 2021 un festival de voeux souvent esthétiques, souvent humoristiques. Que l'on repartage. Ou non.

    J'ai reçu la dernière chanson de Grégoire. Elle est juste sublime.

    Grégoire - Je te souhaite une bonne année (INÉDIT - Live au studio 1719) - YouTube

    En menant une (petite) enquête, cliquant sur mon téléphone, je constate que le chant est récupéré -soit détourné pour dire vrai- par un site qui le diffuse pour son propre compte. Plusieurs sites youtube le reproduisent pour attirer la manne des clics.

    La vidéo cartonne en plus.

    Du coup, je retrouve la chanson du site OFFICIEL  et vous la partage.

    Un beau moment, tellement réconfortant.

    De toute la période covid depuis un an déjà, ce ne sont surtout pas les paroles des politiciens qui apaisent (ils ne prennent pas toujours les bonnes décisions)  ni surtout pas celle des médecins qui défilent devant nos écrans (ils se disputent entre eux) qui nous réconfortent.

    Le chant de Grégoire est pour moi, à ce jour le seul moment carrément hors-sol, magique, qui nous apaise socialement  en cette période épidémique.

                                           Sylvie Neidinger

                                            

     

     

  • Autorisation de sortie...

    Imprimer

    En cette période pandémique l'humour reste un salutaire exutoire, en 2020 comme en 2021...

    Bonne année, bonne...santé à tous. Sylvie Neidinger

    PHOTO-2020-12-16-18-46-50.jpg

  • Crèche covidée de 2020: si l'on peut en rire...

    Imprimer

    La crèche va bientôt être retirée. Le millésime 2020 sous covid reste gravé dans nos mémoires! 

     

    PHOTO-2020-11-24-19-06-40.jpg

     

    Texte de source inconnue reçu d'une amie fribourgeoise  par Whatsapp

  • Nativité 2020 à Bethléem.com

    Imprimer

    rubrique #nativité,#blogneidinger,nativité sous #covid

    Le 24 décembre 2020 à Bethléem.com, @Marie à @JosephCharpentier:

    "-ô @Joseph Chéri. Ils veulent me faire accoucher avec un masque, question covid. C'est ignoble!

    -Habibti Maryam, viens vite à Bethléem.com. Ici, les animaux,

    hyper humains, vont t'accueillir dans l'étable pour accoucher

    dans la tranquillité!"

     

    Nota-2020: les maternités imposent le port du masque!

     

                                           Rubrique Nativité 

     

  • Délicieux humour british et covid: les anglais vaccinent Shakespeare !

    Imprimer

    Un peu d'humour dans un océan de sauvagerie diplomatique et autres problématiques difficiles contemporaines, carrément stressantes pour les populations : covid, brexit, megxit et autres joyeusetés.

    En effet, le Royaume-Uni annonce avoir vacciné comme premier citoyen masculin un dénommé...William Shakespeare! 

    Baptisé le 26 avril 1564 à Stratford-upon-Avon, l'individu écrivain semble vacciné à coups d'eau de jouvence et de vie éternelle. Quel optimisme grand breton! 

    De l'autre côté du Channel, la vie reste un émerveillement. Le passé source d'éternel miroir gratifiant.

    Bonne nouvelles: les services de com' britanniques ont encore la ressource de plaisanter: bonne idée!

    Ceci dit, le monde entier apprend à l'occasion qu'un certain William Shakespeare a vécu une vie complète avec l'homonymat parfait.

    Il faut effectivement que la vaccination anti-covid profite à ce bien nommé pour encore cinq siècle au minimum.

    Longue vie au poète-dramaturge Shakespeare William de son prénom !

                                    Sylvie Neidinger

    royaume-uni,#blogneidinger,#uk,humour brintanique,british humour,william #shakespeare,#covid(capture)

     

  • RH et "Ikigaï":concept philosophique japonais à la mode

    Imprimer

    Trouvez votre ikigaï!

    Bigre. Qu'est-ce? 

    En fait, une façon japonaise de trouver sa raison de vivre. Ce concept est fort à la mode dans le monde des RH et de la recherche d'emploi.

    Logique car il s'agit de trouver le travail le plus épanouissant, donc correspondant le plus à l'individu.

    En cette période covid caractérisée par des pertes d'emploi massive liées à des secteurs impactés, à la fragilité des indépendants confinés, de multiples  acteurs, coachs et autres méthodes de la recherche d'emploi mettent en oeuvre leurs techniques.

    Ikigai est un bilan personnel assez facile. il faut répondre à quatre questions:

    -Qu'aimez-vous faire dans la vie?

    -Quels sont vos talents?

    -Qu'est-ce qui peut vous rapporter un revenu?

    -de quoi le modèle a-t-il besoin ?

    La réflexion consiste à croiser le moteur de vie personnel et son idéal.

    Le microcosme professionnel lié au retour à l'emploi adore les  tests psy-pros méthodes et schémas.

    De multiples pistes pour mieux se connaître: définir ses talents, ses compétences pour mieux évaluer son "offre" sur le "marché" de l'emploi.

    Ici le  schéma ikigai:

    #rh,#schéma ikigai,#méthodes,#emploi #ikigai,#japon,#coach

    Des exemples:

    https://www.welcometothejungle.com/fr/articles/method

    https://lesnouveauxtravailleurs.fr/comment-trouver-son-ikigai-ma-methode-en-4-etapes/

    https://www.frontalier.org/conferences.htm

    Ikigai est en fait chez les nippons  " la raison de se lever le matin".AVEC ENTHOUSIASME

    Ce qui motive en fait.

    Alors levons nous, forts et assurés ....dans ce monde de brute covidé.

    Co-vidés. Vidés en commun. Et qui ne veulent plus l'être! 

                                                                                                     Sylvie Neidinger

  • Coro-Mode d'emploi du protocole Fondue (...de rires)

    Imprimer

    Covid-19 survit-il dans la fondue? Le débat fait rage en suisse - et surtout sourire! - autour du danger putatif du repas convivial par excellence.

    La  Switzerland Cheese Marketing SA (organisation à but non-lucratif active au niveau international comme centre de compétences) a rassuré sur l'éventuel problème de la... fourchette. La brave mixture appétissante n'est tout de même pas associable à une transmission virale, d'autant qu'elle cuit. Sinon cela serait à en perdre tout sens gastronomique.

    Le véritable questionnement serait-il finalement: "autour d'une table, attrape-t-on le covid?"

    Certains internautes suisses plaisantent et proposent de tremper le pain au bout de ...cannes à pêche.

    Le danger du virus transmissible par le fromage en acte de liquéfaction semble donc écarté. Une fondue moitié-moitié se cuit autour de 80°. La fondue fribourgeoise se cuirait elle à 50/55° (sinon le vacherin est supposé  se déphaser.) Bon 50°, ça vous tue un coro, de toutes façons  si il pointe son nez -ce qui n'est même pas certain.

    Une amie de Courtaman me précise:"Pour l’exactitude des détails, la fondue fribourgeoise c’est la moitié moitié vacherin-gruyère et en plus nous avons la fondue au vacherin fribourgeois qui ne doit effectivement pas bouillir et qui est beaucoup plus douce"

    ô douceur.

            INVENTION DU  PROTOCOLE FONDUE FENDANT DE RIRE

    Avant de partager le  caquelon d'une fondue et son fendant, partageons le dessin  dit CQFD du "diablotin", Arthur-Claude Fourmy-Devenoges (Grande Beroche-NEU) au départ envoyé à un groupe pour rigoler face à l'info "fourchette ".#covid-19,switzerland cheese marketing,#suisse; #helvétie,#covid,#protocolefonduefendant,vin #fendant,#fondue suisse,#fromahe,#diablotin,#danger,#protocolefondue,#manger en distance sociale

    #covid-19,switzerland cheese marketing,#suisse; #helvétie,#covid,#protocolefonduefendant,vin #fendant,#fondue suisse,#fromahe,#diablotin,#danger,#protocolefondue,#manger en distance socialeIl me permet aimablement de le reproduire. Ce malin devant l'Eternel invente un Protocole Fondue parfait. 

    La procédure sanitaire réclame un mètre de distance. Donc être debout. Donc se servir d'une épée ou d'une lance. Donc, être chevalier. Du coup, obligatoirement:  servir l'autre avec sa propre fourchette/lance/épée ou longue-perche-fourchette. Respecter  la distanciation sociale en ...hyper interaction sociale puisque chacun nourrit la bouche d'un autre, placé en face.

    Alors plutôt que manger avec le diable et sa longue fourchette ou caqueler avec le démon -ce bougre douteux qui vous choisit un pauvre humain et le tue au virus baladeur- on peut faire gabegie d'excellentes fondues aux fromages, aux fendants. paradisiaques, ô trésors du Valais. ô chassez-là les mauvais génies!

    A vos lances-fourchettes! Pour se fendre de rire, bel exercice de détente sociale.

                                                                   Sylvie Neidinger

    cqfd fondue.JPG

    Ce blog est  NON commercial. Si il parle (raprement) d'un produit/marque  c'est en lien avec l'actu,  l'info et/ou le fou-rire.
  • Le centenaire de Boris Vian 100% caviardé par covidé: il ne crachera pas sur les tombes!

    Imprimer

    Pas de chance pour Vernon Sullivan/Vian,  poète, chanteur, ingénieur, écrivain copain de Juliette Greco.

    L'hommage du monde du jazz  à Vian était prévu comme ample et logique : normal car en mémoire de celui qui milita en sa faveur dans les années 50. Hommage du monde du théâtre aussi.

    Annulations sur annulations : tel ce concert récemment supprimé à Le Poët-Laval (Drôme)

    Laurent Courtois,  adorateur absolu et passionné de Django,  musicien de jazz suisse installé sur Grenoble, souffre comme tous les artistes de toutes les conséquences  de la crise covid.

    Lors d'un concert privé donné dans le Grésivaudan cet été, le guitariste adepte du style manouche, a pu lui aussi signifier son regret de ce qui avait été programmé autour du centenaire de Boris Vian, finalement annulé. 

    Boris Vian est décédé à 39 ans d'une crise cardiaque dans une salle de cinéma en visionnant l'adaptation cinématographique de son livre "j'irai cracher sur vos tombes"

    Constat : avec toutes ces annulations, la pédale médiatique a été plus douce concernant la célébration du centenaire.  Il faut dire que, en pleine pandémie par ce virus covid-19 tueur, il n'était pas trop opportun de claironner  dans trompettes, saxos  et trombones qu'il allait venir...cracher sur ...les tombes.

    Qu'il se nomme Vian, Sullivan ou autre célébrité rive gauche ! 

                                                                    Sylvie Neidinger

     

     

    Le musicien Laurent Courtois a pu lui décliner son hommage à Vian, fort heureusement ! Il m'en fait part: 

    Medley de la soirée :
     
    Une chanson peu connue de Boris Vian : « Il faut me jurer de m’aimer"
    La vidéo en noir et blanc
     
    Un lien sur mon site vers tout ce qui concerne Vian suite à ce concert (vidéo, presse) :
     
  • Laver ses masques chirurgicaux!

    Imprimer

    Lutte anti-covid-19. Quel gaspillage tous ces masques chirurgicaux  jetés (souvent à base plastique). On ne parle pas ici de ceux "balancés" dans la rue (ô scandale)covid-19,#masque,réutiliser les masques; lavage masques,écologie,économies

    Mais de ceux qui passent à la poubelle, en bonne conscience après parfois quatre heures d'usage seulement.

    Ils sont supposés "à usage unique".

    Leur utilité après lavage  a été testée en laboratoire UFC Que Choisir: ils peuvent être lavés une dizaine de fois!

    UFC :« Au-dessus des exigences minimales »Les masques,  restent par ailleurs suffisamment respirables pour être portés plusieurs heures « sans trop d'inconfort ». « Même en ayant subi plusieurs cycles de lavage, ils sont bien au-dessus des exigences minimales des masques en tissu portant la garantie filtration officielle Afnor/DGA », qui ont servi de référence au test."

    Tel le masque ici à droite. La couleur se modifie légèrement.

    Bonne nouvelle pour la planète. Et les porte-monnaie.     

    Alors, utilisons un max les masques!                          

                                                      Sylvie Neidinger

    covid-19,#masque,réutiliser les masques; lavage masques,écologie,économies

     

     

  • Les Animaux malades de la Peste, Jean de la Fontaine, 1678

    Imprimer

    Ils ne mourraient pas tous mais tous étaient frappés...  17 millions de visons abattus au Danemark

     

    "Un mal qui répand la terreur,

    Mal que le Ciel en sa fureur

    Inventa pour punir les crimes de la terre (1),

    La Peste (puisqu’il faut l’appeler par son nom),

    Capable d’enrichir en un jour l’Achéron (2),

               Faisait aux animaux la guerre.

    Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés :

              On n'en voyait point d'occupés

    À chercher le soutien d'une mourante vie (3) ;

              Nul mets n'excitait leur envie ;

              Ni loups ni renards n'épiaient

              La douce et l'innocente proie.

              Les tourterelles se fuyaient :

              Plus d'amour, partant (4) plus de joie.

    Le Lion tint conseil, et dit : « Mes chers amis,

              Je crois que le Ciel a permis

              Pour nos péchés cette infortune ;

              Que le plus coupable de nous

    Se sacrifie aux traits du céleste courroux ;

    Peut-être il obtiendra la guérison commune.

    L'histoire nous apprend qu'en de tels accidents (5)

              On fait de pareils dévouements : (6)

    Ne nous flattons (7) donc point ; voyons sans indulgence

              L'état de notre conscience.

    Pour moi, satisfaisant mes appétits gloutons,

              J'ai dévoré force moutons.

              Que m'avaient-ils fait ? Nulle offense (8) ;

    Même il m'est arrivé quelquefois de manger

                                    Le berger.

    Je me dévouerai donc, s'il le faut ; mais je pense

    Qu'il est bon que chacun s'accuse ainsi que moi :

    Car on doit souhaiter selon toute justice

              Que le plus coupable périsse.

    - Sire, dit le Renard, vous êtes trop bon roi ;

    Vos scrupules font voir trop de délicatesse.

    Eh bien, manger moutons, canaille, sotte espèce.

    Est-ce un péché ? Non non. Vous leur fîtes, Seigneur,

              En les croquant beaucoup d'honneur;

              Et quant au berger, l'on peut dire

              Qu'il était digne de tous maux,

    Étant de ces gens-là qui sur les animaux

              Se font un chimérique empire. »

    Ainsi dit le Renard ; et flatteurs d'applaudir.

              On n'osa trop approfondir

    Du Tigre, ni de l'Ours, ni des autres puissances,

    Les moins pardonnables offenses.

    Tous les gens querelleurs, jusqu’aux simples mâtins, (9)

    Au dire de chacun, étaient de petits saints.

    L’Âne vint à son tour, et dit : « J’ai souvenance

    Qu’en un pré de moines passant,

    La faim, l’occasion, l’herbe tendre, et je pense

    Quelque diable aussi me poussant,

    Je tondis de ce pré la largeur de ma langue.

    Je n’en avais nul droit, puisqu’il faut parler net. »

    À ces mots, on cria haro (10) sur le baudet.

    Un Loup, quelque peu clerc (11), prouva par sa harangue

    Qu’il fallait dévouer ce maudit animal,

    Ce pelé, ce galeux, d’où venait tout leur mal.

    Sa peccadille fut jugée un cas pendable.

    Manger l’herbe d’autrui ! quel crime abominable !

    Rien que la mort n’était capable

    D’expier son forfait : on le lui fit bien voir.

    Selon que vous serez puissant ou misérable,

    Les jugements de cour (12) vous rendront blanc ou noir."

    In Sermonnaires

                                                                                    SN

  • MASQUES: attention à la perte de prothèses AUDITIVES!

    Imprimer

    Voici une conséquence covid peu connue. Les professionnels de la prothèse auditive notent le nombre important de clients ayant perdu leurs prothèses en retirant ou mettant le masque.

    Notamment de nombreuses personnes âgées.

    Or ces instruments pour malentendants valent de l'or. Ceux qui en portent le savent.

    Une entreprise  d'Orléans invente une languette pour accrocher le masque ailleurs qu'à l'oreille. Il est évident que l'idéal serait de ne plus avoir à porter de masque.

    Et là, on n'y est pas encore ! 

                                                                           Sylvie Neidinger

     

    Autre problème : les malentendants qui lisent sur les lèvres souffrent aussi des  masques...des autres: à quand les masques transparents

    https://www.franceculture.fr/societe/je-suis-dans-un-monde-de-fantomes-lisolement-des-personnes-sourdes-face-a-une-societe-masquee sourd enfants 

    https://www.bfmtv.com/lyon/une-entreprise-lyonnaise-remplit-ses-carnets-de-commande-grace-a-ses-masques-transparents_AV-202008280168.html

     

    masques,#perte,#masques,prothèse #auditive,#covid19,masque transparent,#malentendant

    photo capture La République du Centre (cf article sur languette)

  • Rubrique vocabularia: la résilience

    Imprimer

    2020: globalement la société, traumatisée par la pandémie Covid-19, les attentats islamistes et autres, a besoin de résilience.

    Ce terme présente une définition moderne en psychologie signifiant la capacité à surmonter les épreuves.

    De prime abord, on pense  Boris Cyrulnik cet excellent neuropsychiatre français qui a théorisé en psychiatre/ psychanalyse  la nécessaire résilience. Il a lui même malheureusement expérimenté le traumatisme dans son enfance en perdant ses parents, déportés. Il fut pris en charge par des réseaux de Résistance. Résistance, terme non anodin.

    Ce médecin issu des hôpitaux de Marseille anime actuellement un groupe de recherche en éthologie clinique à Toulon.

    Ses ouvrages portent en partie  sur la résilience. Exemple "Résilience, connaissance de base" chez Odile Jacob.

    A savoir, ce concept en psychologie entre dans le dictionnaire Larousse dans les années 30.

    En réalité - et les dictionnaires dont le site CNRTL, ne le mentionnent pas:(dommage) c'est bien Paul Claudel qui introduit le terme signifiant capacité à surmonter les épreuves ."En 1936, Paul Claudel se gratte la tête devant une page blanche. Comment traduire le mot « resiliency » ? Revenu d’Amérique, l’écrivain-diplomate médite sur la crise économique de 1929 qu’il a vue se dérouler là-bas : malgré la vie « suspendue », la « gaieté et la confiance éclairaient tous les visages ». Il ne « trouve pas en français » de correspondance exacte pour ce trait du « tempérament américain », qui « unit les qualités d’élasticité, de ressort, de ressources et de bonne humeur »

    Comme toujours entre la langue anglaise et française les allers-retours sont constants. Le terme anglais resilient serait issu du "resiliens" latin participe présent de resilire= résilier.

    dans l'acceptation courante, e terme -féminin !-s'applique en français  à la physique, soit une  valeur qualifiant la résistance au choc.

    MÉCAN., PHYS. [En parlant d'un matériau] Qui présente une résilience au choc plus ou moins élevée. Certains bois enfin (épicéa, sapin, frêne, hickory) sont particulièrement résilients et peuvent être utilisés comme bois d'aviation, manches d'outils, etc. (CampredonBois, 1948, p. 38).

    Le terme résilier existe bien en français. (CNRTL) dans un sens différent de la renonciation:
     
    Étymol. et Hist. 1501 resiler (Négociations diplomatiques entre la France et l'Autriche, t. 1, p. 47); 1675 se résilier d'un contrat « se dédire d'un contrat » (Savary, Le Parfait négociant, t. 2, p. 303); 1641 résilier « annuler un acte » (Nouv. Rec. de doc. pour servir à l'hist. de Montreuil-sur-Mer, éd. G. de Lhomel, p. 286). Empr. au lat.resilire, propr. « sauter en arrière, rebondir, rejaillir, se retirer », qui a pris, à basse époque, dans la lang. jur. le sens de « renoncer, se dédire ». Resilire a été rendu régulièrement par résilir (xvies. ds Gdf. et Hug.; seule forme donnée par Ac. 1694), devenu résilier par changement de conjug.
     
    Il est possible toutefois que les deux sources étymologiques soient complémentaires! 
    1) capacité de résistance
    2) renonciation 
     
     
                                           RESILIENCE, RESISTANCE 
     
    En effet, pour "résilier" donc bien absorber les chocs, il faut renoncer. Au minima à ses certitudes, à son passé. Il faut faire "son" deuil.
    Boris Cyrulnik, comme d'autres a du faire le deuil de ses parents pour tirer force dans l'épreuve.
                                                  AU FEMININ 
     
    Retour sur le genre féminin du vocabulaire à savoir "LA" résilience et ne pas trop gloser.
    Certes les femmes en mettant au monde leurs enfants et souvent dans la douleur, présentent une résilience naturelle. Cette douleur va vers un positif: la création d'un nouvel être. D'où "l'acceptation malgré"
    La résistance à la douleur est connue comme théoriquement plus forte chez les femmes pour cette raison initialement physiologique. 
    Ok Jusqu'à un certain point.
    La résilience au sens de la capacité d'absorber les chocs nous concerne tous.
     
                                                                Sylvie Neidinger
     
  • Couvre-feu: diantre!

    Imprimer

    Mais que vient faire un couvre-feu par définition militaire pour éradiquer le covid-19? 

    Couvre-feu: une  expression moyenâgeuse du XIIIème siècle précisément quand les autorités agitaient une cloche pour rappeler aux citoyens de "couvrir le feu" , soit éteindre les cheminées pour limiter les risques d'incendie.

    Le risque d'incendie en 2020 est viral.

    Les spécialistes en santé publique doutent du résultat.

    L'acceptation par la population ne sera pas naturelle. Un régime imposé par la force régalienne, plutôt.

    Le système des attestations revient ! Une probable machine à balancer des PV conséquents (135 euros)  à une population déjà traumatisée. 

    Population  très informée des contradictions: métro bondé  le jour...

    Une initiative  parfaite pour achever la vie économique des bars, restaurants et autres salles de cinéma. Parfaite pour augmenter le sentiment d'enfermement, d'atteinte aux libertés fondamentales.

    Restaurateurs atterrés, sacrifiés.

    Pour l'efficacité, voir les chiffres...après ces semaines de couvre-feu. 

    Après ? Une fois que les faillites commerciales, faillites personnelles  auront été prononcées et le taux de suicides ou décompensations en hausse!  

    Le Sénat avait pourtant soutenu l'ouverture des discothèques, bars et restaurants.

    La colère anti Macron se fait jour.

    Les oppositions signalent cet aveu d'impuissance et l'absurdité de la décision du chef de l'Etat. Sa ré-élection semble plus que compromise avec ce genre de décision gravement privatrice des libertés et attentatoire au fonctionnement économique. Ce qui n'est pas en soit un évènement au regard des problèmes sociétaux liés à la pandémie.

                                                                 Sylvie Neidinger

    Attestation à télécharger en ligne

    Suite: le 22 octobre, le couvre-feu  s'étend à d'autres régions pour tenter d'enrayer la croissance du nombre de cas et l'engorgement des services hospitaliers.

  • Néologisme: le verbe covider !

    Imprimer

    Réflexion sur la terminologie autour de la pandémie actuelle.

    Je covide, tu covides, il covide, nous covidons, vous covidez, ils covident....

    Pour commencer: d'où vient le terme covid-19 au sexe indéfini d'ailleurs? Certains le veulent masculin, d'autres féminin (= la maladie de).

    Au départ, un virus émergeant à Wuhan en 2019 est baptisé SARS-CoV-2 ou 2019-nCoV.

    L'OMS en tire un acronyme anglophone coronavirus disease 2019

    littéralement "maladie à coronavirus de 2019" en langue française.

    Cette pandémie prend une telle importance sociétale qu'elle se... conjugue, dès mars 2020. Voir article covidé sur wiktionnaire. De facto, l' invention verbe covider a lieu au premier trimestre 2020. 

    Linguistes attention! Le néologisme français se construit  sur la base de l'acronyme anglais.

    Le terme entre dans les moeurs.

    Vendredi 9 octobre, entendu d'un médecin hospitalier sur les ondes : "les covidés"

    Avec ce tri entre les + et les - . Ainsi se divise l'humanité aujourd'hui

    Une nouvelle espèce d'humains est-elle en voie d'apparition? 

    Bon, pas les cervidés, mais les covidés.

    Des cousins des... corvidés? Il y a juste un R de différence pour  transformer les positifs  en oiseau corvidae, type corneille et corbeaux (corvus)

    Animaux qui justement vous vident les corps avec délectation...

    Du coup on observe -rire !- que l'acronyme anglais dérive en un sens très logique en langue française: vous avez attrapé le virus? Vous basculez alors dans l'univers des corps vidés. 

    Vidés de tout, de l'énergie surtout.

    Corvidés covidés...Vrai ! Nous sommes tous littéralement ensemble "co-vidés "de toute notre ancienne vie libre de toute  angoisse pandémique, de tout problème de contamination....

    Pour un trop plein de contraintes qui détruisent les vies personnelles (beaucoup de suicides) la vie  sociétale perturbée (comportements aberrants) dont  la vie économique, les pertes d'emploi, la famine dans certains pays.

    Ensemble nous sommes aujourd'hui (co) vidés, lessivés.

    Alors, vidons ensemble un verre. A la bonne vôtre.  Santé! 

                                                                      Sylvie Neidinger

     

  • Covid+ c'est pas positif !

    Imprimer

    Les hôpitaux font face à la deuxième vague.

    Ils trient verbalement  leurs patients entre les covid+ et les covid-.

    Nouvelle dichotomie.

    Avec la pandémie coronavirus, l'univers est désormais divisé en deux: les malades covid+ et ceux qui ne le sont pas au temps T:  les covid- .

    Paradoxalement le positif est ici un négatif. C'est une inversion totale de sémantique.

    Ce n'est effectivement pas une bonne nouvelle, en l'espèce d'être testé covid+ !

    Décidemment cette pandémie est plus ou moins inédite. 

                                                                        Sylvie Neidinger

  • Covid-19: Marseille toujours en colère contre les restrictions ciblées

    Imprimer

    L'annonce de la fermeture brutale des bars et restaurants à Marseille le 26 a pris les professionnels  concernés de court. D'une part cette info-guillotine car du jour au lendemain signifie  pour eux de jeter les stocks de nourriture. Leur courroux est immense.

    Les restaurateurs des Bouches-du-Rhône  considèrent que les chiffres ne sont pas plus catastrophiques dans leur ville qu'ailleurs! Pourquoi ce traitement différencié des métropoles Aix-Marseille? De la Guadeloupe aussi.

    Finalement Olivier Véran leur accorde 24h de répit. Sans réussir à  faire retomber le soufflet de la colère, immense, de la seconde ville de France. La fronde reste puissante.

    Le ton monte avec  le gouvernement  qui a heurté par l'absence totale de concertation avec les élus locaux.. 

    Trois cents scientifiques et sociologues locaux montent au créneau pour signifier à "Paris" que cette méthode brutale, tombée du haut, non justifiée n'est pas la bonne. 

    De facto cette semaine, Paris, avec des chiffres tout aussi semblables que Marseille ne voit pas ses bars et restos fermés!!

    La différence de traitement semble actée.

    Sur place autour du Vieux-Port, on entend l'argument suivant: en saison estivale quand les frontières étaient fermées, la population française en vacances dans l'Hexagone, l'Etat ne voyait pas de problème.

    Maintenant que les vacances sont finies pour tous. Maintenant que les parisiens ont repris le travail, il n'y a plus besoin de sud. Ni de "ménager le sud".

    Dès lors la décision brutale prise par le gouvernement à Paris, à savoir,  de fermer les restos aixois et marseillais maintenant que les touristes sont repartis et qu'ils serviront juste  la population locale,  est vécue comme une véritable infamie. L'argument ci-dessus s'entend.

                                                              Sylvie Neidinger

     

  • Cluster? Cloître!

    Imprimer

    Certains s'étonnent de ce terme devenu en usage courant avec la crise covid-19.

    Les chasseurs d'anglicisme dans la langue française, les dits "puristes" apprécient peu le terme de "cluster".

    Il se rencontrait avant covid-19 comme dans le  Grand Genève, en positif, pour signifier l'économie qui tourne autour du film d'animation. Signifier la spécificité des entreprises Rhône-alpines qui ont quelque chose à voir avec l'animation et se réunissent sous cette bannière. Un micro-monde en quelque sorte.

    Attention: la mise en danger supposée du français "pollué" par les anglicismes est à remettre en perspective. 4% des termes en français  seulement seraient  issus de l'anglais (ceci dit 4% des mots courants représente tout de même un listing certain)

    Il faut savoir que cela fonctionne plutôt dans l'autre sens: l'anglais est largement influencé par le français. Depuis Guillaume le Conquérant avec la forme normande de la langue.

    Selon la linguiste émérite, Henriette Walter plus de 2/3 du vocabulaire anglais est d'origine française! Au point de cette -méchante- boutade de Georges Clemenceau : "l'anglais? ce n'est jamais que du français mal prononcé"

    Jusqu'au paradoxe lié à cette raison: un étudiant anglais semble mieux  comprendre l'ancien français que son homologue hexagonal.

    La devise monarchique "Dieu et mon Droit"  date du règne d'Henri V (1413-1422)

    ou "Honi soit qui mal y pense", devise de l'Ordre chevalier de la Jarretière.

    Henriette Walter a de l'humour "Merci messieurs les anglais, vous êtes très polis, vous nous rendez une toute petite partie de ce qu'on vous a prêté autrefois". 

    Evoquer le don est effectivement plus sympathique que l'emprunt....

    Quelques exemples de "dons" : 

     

    2) Blanket (couverture)
    Jadis, nos ancêtre du XIIIe siècle utilisaient le terme "blanchet" pour désigner un morceau de drap blanc utilisé en pharmacie. Depuis le "ch" a été remplacé par "k" et le drap blanc est devenu une couverture, et tout le monde a oublié que "blanket" était un mot frenchie.

    3) Budget : vient de l’ancien français « bougette ». Une « bougette » était une petite bourse contenant de la monnaie, souvent accrochée à la ceinture d’une personne.

    4) Canvas (toile)
    Qui vient du picard "canevach", qui a ensuite donné "chanevas" en Ancien Français puis "canevas" en français moderne. Donc oui, les Anglais parlent picard. C'est beau.

    5) Curtain : que l’on peut traduire « rideau » en français, est issu du mot « courtine ». Une « courtine » était un rideau de lit.Du latin "cortina", une "courtine" était au XIIIe siècle un rideau de lit ou une tenture. Les Anglais en ont tiré "cortine" qui s'est progressivement transformé en "curtain

    6) Custom : qui signifie « coutume », vient du mot français utilisé aux XIIe et XIIIe siècle « custume ».

    7) Foreign (étranger)Qui vient donc du français "forain", et avant ça du latin "foris" qui désigne tout ce qui est extérieur (à la ville notamment, d'où la notion d'étranger). En français, nous avons ensuite conservé "forain" dans le sens de "personne qui travaille à la foire" et créé le mot "étranger".

    8) Mischief (malice)
    Au XIIIe siècle, "meschief" voulait dire "infortune". Un terme importé tel quel dans la langue anglaise du moyen âge avant de remplacer tous les "e" par des "i" histoire de passer inaperçu. Grillé les mecs, la prochaine fois que vous pompez tout sur les voisins merci de faire ça correctement.

    9) Proud : 6u XIe siècle, « prud » signifiait « vaillant », « fier ». Les anglais ont donc repris le mot français en rajoutant un « o ».Au XIe siècle "prud" signifiait "vaillant, fier". Le terme s'est ensuite transformé pour donner "preux", mais nous avons gardé dans notre vocabulaire la notion de "prud’homme".

    10) Purchase : a pris ses racines du vieux français « prochacier », ce qui signifiait « chercher à obtenir ».Purchase (acheter)
    Qui vient de "prochacier", version moyenâgeuse (XIIe XIIIe siècle) e "chercher à obtenir".

    11) Toast : le verbe « toast » signifie « griller », « rôtir ». Il provient du mot « toster » qui veut également dire « griller » et « rôtir ».

    12) Towel  au XIIIe siècle, on disait « toailler » pour « serviette ». Les anglophones ont donc repris ce mot français pour dire « serviette ».

    13) Very (très) : au XIIe siècle, on disait  « verai » pour « vrai », qui est ensuite devenu « vray » et enfin « vrai ». Bien que le mot « very » n’ait pas le même sens que « vrai », il tire ses origines du français. Il y a bien bien longtemps on disait "verai" pour vrai, puis ça a donné "vray" qui s'est ensuite transformé en "vrai", tout simplement. Entre temps, chez nos voisins le mot fait un mix entre "verai" et "vray".

    Alors, quid  de Cluster?  Même racine que le cloître, ce micro-univers. Soit, l'enceinte, la cloison qui sépare en l'espèce les religieux des laïcs. Ceci s'applique en architecture à la cour intérieure souvent entourée de colonnades.

    Cluster appliqué à covid ? Une zone géographique identifiée ( =la cloison)  où le taux de contamination est plus important. Tout simplement.

    Ce qui induit en conséquence pour gérer le problème épidémiologique de facto de fermer la zone. D'emprisonner, de cloîtrer les individus au sens... français et anglais du terme au regard de leur positivité potentielle.

    Cluster présente le "s" originel de "clostre" lui même issu du latin claustrum (= enceintre, enfermé) Ce "s" qui va se transformer en accent circonflexe tardivement,  au XVIème siècle.

                                                                                         Sylvie Neidinger