Société-Cybersurveillance/libertés individuelle

  • Espionnage parfois mortel de journalistes. Derrière Pegasus de NSO: Novalpina NCG

    Imprimer

    Phones. L'enquête autour de l'espionnage massif, intrusif et parfois mortel de journalistes -espionnage produit par l'entreprise  israélienne NSO-avance.

    Un nouvel "acteur" est depuis détecté: la société Candiru.

    Concernant Candiru: "NSO Group n'est pas seul dans cet univers très discret, à l'intersection des affaires, de la géopolitique et du renseignement. Mi-juillet, un autre rapport des chercheurs en sécurité informatique de la plateforme CitizenLab pointait la responsabilité de Candiru, une autre société originaire de l'Etat hébreux. Son exploitation d'une faille de Microsoft a permis la surveillance d'une centaine de journalistes dans le monde. Comme Pegasus, le logiciel de Candiru peut enregistrer ce qui passe sur un écran, des mots de passes aux messages et documents envoyés ou reçus sur les messageries sécurisées".( Pegasus : comment NSO et ses concurrents prospèrent sur le dos de Google et Apple Les Echos) 

    Des journalistes  mis parfois  en danger de mort suite à cette surveillance intrusive. 

    Le scandale révélé au début de l'été a toutefois  pris de l'ampleur médiatique grand public quand on appprit que les  téléphones de E Macron et A Merkel furent également surveillés.

                                                             FORBIDDEN STORIES

    Le consortium de journalistes Forbidden stories est à l'origine de la révélation de l'ampleur et la facilité du cyber espionnage des phones évidemment totalement illégal. Cette  plateforme signale  avoir pour vocation de  terminer les enquêtes et  poursuivre le travail des journalistes...assassinés.

    Mais qui sont les propriétaires des sociétés d'espionnage Pegasus /NSO

    #forbiddenstories,forbidden stories pegasus,nso,novalpina; scandale ecoute des journalistes,nos,candiru

    Un article  (PaperJam) de  Thierry Lavro -reprend en langue française des infos du  Guardian-et donne un éclairage sur les investisseurs de NCG.

    Un certain Stefen Peel, britannique en est à l'origine. Le fonds Novalpina, NCG  propriétaire de NSO va être dissous Cette dissolution compliquée se joue devant les tribunaux du Luxembourg.

    "Stephen Peel est-il toujours aux manettes de Novalpina Capital Group? En 2019, la société luxembourgeoise, qu’il a créée seul avant d’être rejoint par deux associés, a pris le contrôle de NSO Group, qui édite le logiciel Pegasus. Aujourd’hui, les trois hommes sont en conflit devant la justice luxembourgeoise"(Thierry Labro PaperJAM 22/7/21)

    "Comment Mme Peel peut-elle à la fois se présenter comme une sorte d’égérie des droits de l’Homme et héraut de la défense des plus pauvres et être de fait à la tête de 400.000 droits de vote d’une entité qui a dans son portefeuille deux tiers de la société israélienne déjà accusée de fournir de la technologie sensible à des gouvernements peu regardants sur les droits de l’Homme? Sous la pression médiatique, bien que criant au complot et aux erreurs des médias, la protégée de Michael Bloomberg quitte d’abord le conseil d’administration de l’ONG Global Witness, puis son poste de directrice des prestigieuses Serpentine Galleries à Londres."(Thierry Labro PaperJAM 22/7/21)

    'Car trois mois après l’annonce de la prise de contrôle de NSO, et toujours sous la pression des ONG, NCG se fend d’une deuxième lettre ouverte, dans laquelle elle révèle la composition du nouveau conseil d’administration de NSO . Dont trois membres de NCG, Stephen Peel, Stefan Kowski et Mickael Betito, sans oublier deux autres personnalités qui sont aussi dans le «Who we are» du groupe selon son site internet, Günther Schmid (senior advisor et dans le CA pour Kerberos Compliance) et Gerhard Schmidt (président non exécutif du CA de Novalpina Capital Group et dans le CA de NSO Group pour Weil).""(Thierry Labro PaperJAM 22/7/21)

    Google Actu est peu bavard sur le sujet !

    Peu de référencements: quand on tape sur Google Actualités   "Novalpina NCG" ce dimanche 22 août  pour savoir précisément  si des  fonds d'investissements sont éventuellement en lien avec Novalpina NCG. Qui est exactement Novalpina? Seul l'article de Thierry Labro ressort pour l'instant.

     A suivre... Avec Forbidden stories? 

                                                                                              Sylvie Neidinger

    pegasus,nso,novalpina; scandale ecoute des journalistes,nos,candiru

     

     

     

                                                    SITE   FORBIDDEN STORIES

     

    pegasus,nso,novalpina; scandale ecoute des journalistes,nos,candiru

  • Surveillance 2.0 : l'excellente série documentaire LSD

    Imprimer

    France Culture a produit la semaine du (29/30/31 mars / 1er avril 2021) une excellente série documentaire dans le cadre du programme baptisé...LSD. (lundi samedi dimanche?)

    Une série documentaire d'Antoine Tricot, réalisée par Rafik Zenine

    Ce thème dépasse largement les problématiques de l'Hexagone tant le 21ème siècle fait

    entrer la société mondiale  à l'ère de la surveillance numérique globale. 

    TOUS les pays sont concernés.

    Les enjeux sont ici bien synthétisés..

    D'où cette reprise  presque in extenso  des présentations du site de l'émission ! Le

    code couleur  signale spécifiquement  une reprise de texte tiers.

    Cela vaut la peine de ré-écouter les quatre podcasts!

    George Orwell, écrivain britannique clairevoyant avait mis en scène dans son roman 1984...rédigé en 1949 l'avènement d'une société surveillée globale donc hors des clous démocratique: on y est ! .

     

                                                                           Sylvie Neidinger

     

                                                   ************

    1/4 :         Le capitalisme de surveillance

    "Smartphone, Sites Web, Objets connectés, tous récoltent des données sur ma vie privée. Mais à qui et à quoi ces données servent-elles ? Et finalement cette surveillance numérique est-elle vraiment problématique ?En fouillant dans mon smartphone et dans mon ordinateur, je me suis aperçu que des pisteurs récoltent mes données personnelles en permanence. Derrière les grandes entreprises que l'on connait bien tel Google, Facebook ou Amazon, se cachent tout un écosystème obscur qui fait commerce de mes données personnelles. La plupart du temps, celles-ci sont utilisées pour me proposer de la publicité la plus ciblée possible et en déduisent mes comportements, mes envies et mes humeurs. Mais elles alimentent aussi des algorithmes de prédictions dont le rôle est de me faire consommer toujours plus et toujours plus longtemps de contenu, comme par exemple des vidéos You Tube. Et, quand la régulation n'est pas à la hauteur, elles peuvent même devenir des armes politiques dans le but d'influencer des élections. Ce système a un nom : le capitalisme de surveillance et, je dois l'avouer, il me fait un peu peur... 

    Nos portables écoutent les publicités télé Sur la base du consentement de l'utilisateur d'utiliser le micro du téléphone portable à des fins commerciales pour diffuser de la bonne publicité, certaines applications vont permettre d'écouter les publicités télé grâce à un algorithme qui n’identifie que les publicités télé, et pour ensuite proposer une publicité en affinité avec ce qui a été passé à l'écran. Gonzague de la Tournelle

    Publicité ciblée grâce à vos données Un site web financé par la publicité vend ses emplacements publicitaires. Les données qui ont été collectées sur vous vont permettre d'afficher la campagne publicitaire pour laquelle il y a le plus de chances que vous soyez intéressé et pour laquelle l'annonceur voudra payer le plus cher. Armand Heslot

    L’État et la difficile régulation du capitalisme de surveillance.Les États sont coincés maintenant. Comment réguler un capitalisme qui repose pour l'essentiel sur la surveillance ? Christophe Masutti

    Avec : 

    • Esther, consultante en cybersécurité, membre fondatrice de l'association Exodus Privacy, 
    • Gonzague de la Tournelle, Directeur général de Madverstise, 
    • Christophe Masutti, philosophe et historien des sciences auteur de Affaires privées. Aux sources du capitalisme de surveillance, 
    • Guillaume Chaslot, ingénieur, président d'Algotransparency,
    • Armand Heslot, chef du service de l’expertise technologique de la CNIL, 
    • Laurent Frisch, directeur du numérique à Radio France,

    Une série documentaire d'Antoine Tricot, réalisée par Rafik Zeni"

     

    2/4 Géopolitique de la surveillance numérique

     
    Bâtiments de la NSA, Fort Meade, Maryland (USA)
    Bâtiments de la NSA, Fort Meade, Maryland (USA) Crédits : Brooks Kraft - Getty

    "Depuis quelques temps, je regarde mon portable Huawei d'un œil soucieux. Et si les services secrets chinois s'en servaient pour m'espionner ? Ou bien les Américains ? Ou les services français ? Et d'ailleurs comment font-ils tous ces États pour surveiller internet ?Depuis l'affaire Snowden, il est devenu clair que les services de renseignement surveillent les infrastructures numériques. Les câbles et les data center par lesquels transitent nos données numériques sont devenus des enjeux géostratégiques majeurs. Mais je me demande ce que peuvent vraiment les services de renseignement. Enregistrent-ils vraiment tout ce que je tape sur mon clavier et tout ce que le micro de mon téléphone capte ? Ce qui est certain est que le cyberespionnage explose et les enjeux de puissance qui l'entourent sont de plus en plus importants. Et malheureusement cette militarisation du cyberespace porte préjudice aux simples utilisateurs d'Internet. Alors, qui m'espionne ? 

    Cyberespace : priorité stratégique pour les ÉtatsA partir de 2005-2010, le cyberespace est devenu une priorité stratégique pour les États, un nouveau champ d'affrontement. Ils ont investi des moyens pour protéger ce qu'ils considèrent souvent comme un cyberespace national ou pour projeter leur puissance dans le cyberespace. Aude Géry

    L’État et sa cyberdéfenseL'Organisation de la cyberdéfense en France repose sur une séparation de l'offensif et du défensif. Car un climat de confiance devait être développé pour coopérer avec les acteurs économiques notamment pour leur défense. L'offensif a été confié au COMCYBER du ministère des armées et aux services de renseignement. Aude Géry

    Des opérations d'espionnage cibléesLes opérations d'espionnage ciblées sont réelles. Le centre de recherche Citizen Lab à Toronto fait régulièrement état de campagnes d'espionnage contre des dissidents politiques ou contre des journalistes. Aude Géry

    La richesse des données à faible niveau d'informationCompte tenu de la quantité gigantesque des communications, si vous cumulez les données à faible niveau d’indice d’information, vous obtenez un renseignement extrêmement fort. C’est ce que permet le traitement massif des metadonnées. Bernard Barbier

    La légalisation progressive de la surveillanceLa loi renseignement de 2015 est venue légaliser tout un tas de pratiques de surveillance que les services de renseignement pratiquaient de longue date : la surveillance massive d'Internet au niveau des stations d'atterrissage des câbles sous-marins, un programme de la DGSE, ou les logiciels espions sur les ordinateurs et d’autres techniques encore. Felix Tréguer

    Avec : 

    • Fabrice Coquio, Président d'Interxion France ; 
    • Aude Géry, juriste, spécialiste de la prolifération des armes numériques et de la géopolitique du cyberespace ; 
    • Antoine Champagne, journaliste, rédacteur en chef du site Reflets.info ; 
    • Felix Tréguer, sociologue, membre de la Quadrature du Net, auteur de L'utopie déchue, une contre-histoire d'internet (Fayard, 2019) ; 
    • Bernard Barbier, consultant en cybersécurité, ancien directeur technique de la DGSE 

    "

    3/4 Dans les allées de la safe city

    Une caméra de vidéo surveillance signalée par un tag lors du passage de la manifestation contre la réforme des retraites le 11 janvier 2020 à Lyon, France
    Une caméra de vidéo surveillance signalée par un tag lors du passage de la manifestation contre la réforme des retraites le 11 janvier 2020 à Lyon, France Crédits : Robert DEYRAIL - Getty

    "Même lorsque je n'utilise pas mon smartphone ou mon ordinateur, mon visage, ma démarche, mes déplacements sont scrutés par des caméras intelligentes qui alimentent des algorithmes de surveillance. La technologie peut-elle rendre les villes plus sûres ? Depuis quelques années, la vidéo surveillance automatique s'est implantée dans plusieurs villes françaises. Un mouvement de villes et d'entreprises qui espèrent rendre les cités plus sûres grâce à l'utilisation de solutions technologiques. Ce marché de la safe city est encore balbutiant en France mais certains mettent en garde contre ce qu'ils perçoivent déjà comme une délégation de la surveillance de l'espace public à des algorithmes. C'est le cas notamment de l'association La Quadrature du Net et de sa campagne Technopolice. Intrigué (et un peu inquiet) j'ai donc décidé d'aller observer avec ces militants les dispositifs de surveillance numérique installés dans nos villes pour comprendre ce qui leur fait si peur.  

    Caméra automatique dans les rues Dans une rue dans laquelle il y a des vols, la caméra peut zoomer et si une personne approche de cette zone dans un temps donné, la caméra envoie une alerte au centre de supervision urbain. Un focus est alors possible sur quelqu'un qui pourrait commettre un délit. Christian Belpaire

    Intelligence artificielleL'intelligence artificielle en vision par ordinateur nécessite trois étapes essentielles. La première étape est de composer la base de données. La deuxième étape est l'apprentissage de l'algorithme et la troisième étape est l'intégration à un système existant. William Eldin

    Les origines de la smart city La smart city semble être au croisement de deux lignées historiques à la fois. L'approche sécuritaire du gouvernement des villes était déjà là avec les travaux du baron Haussmann dans le Paris des années 1860. Et, un siècle plus tard, c'est l'informatisation et le projet d'un gouvernement informatisé qui était à la mode dans ces années-là. Felix Tréguer

    Avec : 

    • Christian Belpaire, Directeur Prévention, Sécurité, Tranquillité Publique de la Ville de Roubaix 
    • William Eldin, PDG de l'entreprise XXII 
    • Myrtille Picaud, sociologue spécialiste des marchés de safe city en France 
    • Les militant.e.s de la Quadrature du Net, Eda, Martin Drago, Felix Tréguer et Benoit Piedallu
    Centre de contrôle et de surpervision des caméras urbaines de la ville de Nice
    Centre de contrôle et de surpervision des caméras urbaines de la ville de Nice Crédits : VALERY HACHE - AFP

    Bibliographie 

    - Elodie Lemaire, L'œil sécuritaire - Mythes et réalités de la vidéosurveillance (La Découverte, 2019) 

    - Jérôme Thorel, Attentifs ensemble ! L’injonction au bonheur sécuritaire (La Découverte, 2013)

    Articles :

    Myrtille Picaud, Peur sur la ville : le marché des « safe cities »The Conversation, 26 mai 2020

    Anne-Sophie Hourdeaux, Vidéo-surveillance à Roubaix : des technologies de pointe pour garder l’œil sur la villeLilleActu, 17 janvier 2020 

    Philippe Reltien, Reconnaissance faciale : officiellement interdite, elle se met peu à peu en placeFrance Inter, 5 septembre 2020 

    Isis Von Plato, Reconnaissance faciale : envisager le portraitAOC, 6 Août 2020

    Kashmir Hill, The Secretive Company That Might End Privacy as We Know ItNew York Times, 18 janvier 2020

    Paul Mozur, One Month, 500,000 Face Scans: How China Is Using A.I. to Profile a MinorityNew York Times, 14 avril 2019

    Laura Fernandez Rodriguez et Mathilde Elie, "La smart city est-elle autoritaire ?", La Gazette des Communes, 17 septembre 2019.

    CNIL, La plateforme d'une ville, Les données personnelles au cœur de la fabrique de la Smart City, Cahiers Innovation & Prospective n°5, 2017

    La reconnaissance faciale est l’outil final de surveillance de masse, entretien avec Martin Drago, juriste et membre de la Quadrature du Net, à lire dans Regards, octobre 2019

    Reconnaissance faciale : pourquoi la France veut-elle l'expérimenter ? Entretien avec Laurent Mucchielli, directeur de recherches en sociologie au CNRS. A lire sur le site de TV5Monde.

    Peur sur la ville : le marché des « safe cities », Myrtille Picaud, publié dans The Conversation, mai 2020.

    Site du manifeste de la lutte contre la Technopolice.

    Faut-il surveiller la safe city ? Dossier de la Gazette des Communes, juin 2020.

    Vers un mode « navigation privée » dans l’espace public ? Article à lire sur le site du Laboratoire d’Innovation Numérique de la CNIL

    Autres liens : 

    La Campagne Technopolice de La Quadrature du Net et sa cartographie 

    Les technologies smart city de l'entreprise XXII 

    Le rapport de Pete Fussey et Daragh Murray : [En Anglais] Independent Report on the London Metropolitan Police Service’s Trial of Live Facial Recognition Technology, 2019

    4/4  Échapper à la surveillance

    " Le maquillage anti-reconnaissance faciale, une technique de camouflage pour mes recherches sur le web, une formation en chiffrement de données, je ne recule devant rien pour échapper à la surveillance des algorithmes.

    La surveillance numérique a pris durant la dernière décennie des dimensions hégémoniques. Il est peut-être temps de commencer à apprendre à m'en protéger. Car dans certains pays, en Chine par exemple, difficile de faire entendre une critique si l'on ne peut pas échapper à la surveillance que le régime fait peser sur les citoyens. En tant que journaliste, il me faut donc savoir chiffrer mes communications pour assurer la sécurité et l'anonymat de mes sources. Mais cela ne suffira pas à résoudre le problème du capitalisme de surveillance. De l'obfuscation au refus de l'utilisation de l'informatique en passant par la refonte d'Internet et de sa structure, je suis allé explorer différentes voies nous permettant de s'émanciper de la surveillance numérique. 

    Deux portables pour brouiller les pistes 

    Ma stratégie est d’utiliser deux portables. Dans le premier, il n'y a pas de carte SIM et avec j’utilise seulement le wifi, il contient tous les logiciels chinois. Et l’autre, mon vrai portable, n’a aucun logiciel chinois. Meiirbek Salanbek

    Responsabilité journalistique

    C'est la responsabilité du journaliste de dire à sa source de ne pas se parler sur WhatsApp mais d’installer Signal et de créer une adresse mail chez ProtonMail, pour discuter de façon plus sûre. Jean Marc Bourguignon

    Stratégie de l'offuscation

    La solution qu'on a utilisée dans TrackMeNot a été d'injecter du bruit dans la recherche et cette offuscation offre la possibilité pour l'individu de camoufler ses traces et de diminuer la valeur de son profil. Helen Nissenbaum

    Du maquillage contre la reconnaissance faciale

    Certains maquillages viennent perturber la reconnaissance faciale. Le maquillage met en volume les creux et en creux les volumes pour faire en sorte que la caméra ne puisse plus reconnaître le visage. Geoffrey Dorne

    Avec : 

    Bibliographie 

    Helen Nissenbaum & Finn Brunton, Obfuscation (C&F éditions, 2019) 

    Geoffrey Dorne, Hacker Citizen : le guide de survie citoyen en milieu urbain (Tind, 2016) 

    Kai Strittmatter, Dictature 2.0 Quand la Chine surveille son peuple (et demain le monde) (Tallandier, 2020)

    Simone Pieranni, Red Mirror – L'avenir s'écrit en Chine (C&F éditions, 2021) 

    Articles : 

    En Chine, une mosquée démolie par les autorités : “L'ordre est de détruire tous les minarets et les dômes", Émilie Brouze et Claire Richard, France 24, 19 avril 2019. 

    Un samedi avec ceux qui refusent les ordis et l’informatisation de nos viesRue89, 21 novembre 2016. 

    L'artiste Paolo Cirio affiche des visages de policiers dans Paris pour dénoncer la reconnaissance faciale. Article à lire sur le site de TV5Monde (octobre 2020).

    Présentation du livre d’Helen Nissenbaum, Obfuscation : la vie privée, mode d'emploi,  paru dans la revue Liens socio, septembre 2019.

    La « chorégraphie » d’un artiste pour esquiver la surveillance omniprésente en Chine. Article sur Deng Yufeng paru dans le Monde, décembre 2020.

    Le solutionnisme technologique restreint complètement nos imaginaires politiques. Entretien avec Félix Tréguer, chercheur au CNRS, paru dans lundi matin, avril 2020.

    Autres liens  : 

    Le medium de Erkin Azat 

    La Maison des journalistes à Paris 

    L'ONG Nothing2Hide et leur campagne Tech4Press pour venir en aide en urgence aux journalistes et activistes en proie à de l'espionnage et des attaques numériques 

    L'extension Ad Nauseam et l'extension TrackMeNot, co-créées par Helen Nissenbaum 

    Association Framasoft et leur initiative d'hébergeurs alternatifs, transparents et ouverts Les Chatons

    Manifeste du collectif Écran Total : Écran Total : résister à la gestion et l’informatisation de nos vies

    La révolte des parapluies à Hong Kong : 

    Des parapluies pour cacher les caméras à Hong Kong :

    Batailles de laser face aux caméras de surveillance à Hong Kong : 

    Quelles alternatives aux multinationales du numérique ? Des services web libres, écologiques, souverains et justes sont-ils possibles ? Conférence avec Pierre-Yves Gosset, Framasoft, octobre 2018 : 

     

    Manifestants pro-démocratie à Hongkong le 31 octobre 2019

  • Couvre-feu: diantre!

    Imprimer

    Mais que vient faire un couvre-feu par définition militaire pour éradiquer le covid-19? 

    Couvre-feu: une  expression moyenâgeuse du XIIIème siècle précisément quand les autorités agitaient une cloche pour rappeler aux citoyens de "couvrir le feu" , soit éteindre les cheminées pour limiter les risques d'incendie.

    Le risque d'incendie en 2020 est viral.

    Les spécialistes en santé publique doutent du résultat.

    L'acceptation par la population ne sera pas naturelle. Un régime imposé par la force régalienne, plutôt.

    Le système des attestations revient ! Une probable machine à balancer des PV conséquents (135 euros)  à une population déjà traumatisée. 

    Population  très informée des contradictions: métro bondé  le jour...

    Une initiative  parfaite pour achever la vie économique des bars, restaurants et autres salles de cinéma. Parfaite pour augmenter le sentiment d'enfermement, d'atteinte aux libertés fondamentales.

    Restaurateurs atterrés, sacrifiés.

    Pour l'efficacité, voir les chiffres...après ces semaines de couvre-feu. 

    Après ? Une fois que les faillites commerciales, faillites personnelles  auront été prononcées et le taux de suicides ou décompensations en hausse!  

    Le Sénat avait pourtant soutenu l'ouverture des discothèques, bars et restaurants.

    La colère anti Macron se fait jour.

    Les oppositions signalent cet aveu d'impuissance et l'absurdité de la décision du chef de l'Etat. Sa ré-élection semble plus que compromise avec ce genre de décision gravement privatrice des libertés et attentatoire au fonctionnement économique. Ce qui n'est pas en soit un évènement au regard des problèmes sociétaux liés à la pandémie.

                                                                 Sylvie Neidinger

    Attestation à télécharger en ligne

    Suite: le 22 octobre, le couvre-feu  s'étend à d'autres régions pour tenter d'enrayer la croissance du nombre de cas et l'engorgement des services hospitaliers.

  • Services publics hexagonaux défaillants sous covid: Education Nationale

    Imprimer

    Certains  services publics  dont l'Hexagone  se vante régulièrement ont montré des lacunes pendant la pandémie et lors de la reprise. Au regard d'autres secteurs  de la société, plus actifs.

    L'hyper protection personnelle de certains fonctionnaires  semble avoir dominé ce alors que la Fonction Publique hospitalière poursuivaient elle - ô combien- l'activité malgré tout, avec l'énergie qui est la sienne. Soignants applaudis chaque soir.

    La POSTE: le courrier qui ne partait pas, renvoyé à l'envoyeur (cela s'est vu). Surtout le scandale des   bureaux de poste fermés  alors que le service de réglement/paiement des retraites et autres  prestations passe  par ces guichets.  Les zones rurales et périphériques gravement impactées par ces bureaux fermés. Des bureaux ouverts mais avec services de sécurité en renfort (normal) genre cerbères (pas normal)  qui ..tutoient le client: stupéfiant.

    Les MUNICIPALITES. Premier parmi tous les Services publics... Certaines mairies  refusent de réouvrir les écoles. Au point de se voir traînées en justice par l'Etat. Marseille. Bobigny.

    L'Education Nationale  présente  elle  une reprise difficile. Totalement déconnectée. Certes un protocole sanitaire  délirant  a été concocté par des hauts fonctionnaires du Ministère  en surchauffe. Un ensemble normatif de 75 pages dit-on  qui a refroidi personnels et maires rendant la reprise  impossible.

    Alors que l'accès à l'école à tous est un droit, seuls quelques enfants reprennent et quelques jours par semaine par roulement: incompréhension des parents. Les enfants handicapés eux ne reprennent pas le chemin de l'école

    Le retour s'apparente à de la garderie ! 

      POURQUOI CES ATTEINTES A l'EDUCATION DES ENFANTS? QUE LEUR FAIT-ON ?

    Les parents pointent aussi un personnel de l'Education Nationale en retrait en raison de  ceux  qui ne veulent pas retourner travailler.

    Seulement 50% a repris le travail ! Le mammouth Education Nationale reste dans sa grotte :(JDD 8/06/20) "Depuis le 11 mai, seuls 27% des écoliers et 18% des collégiens ont été accueillis en classe. Bien souvent à temps partiel, à raison d'un ou deux jours par semaine. Parmi les parents, désormais plus nombreux à vouloir remettre leurs enfants à l'école, le mécontentement monte. Les enseignants sont parfois montrés du doigt. "Une partie ne veut pas retourner à l'école pour un mois, parce que ça les ennuie ou qu'ils ne veulent pas faire garder leurs enfants, estime un médecin. Le mammouth existe!"

    Le ministre de l'Education Nationale fustige lui-même les profs

    De nombreux profs ont disparu de la circulation, planqués. Et refusent de reprendre le travail ( mais ne refusent pas le salaire...)

    La réouverture semble  un enfer pour les familles. Certains ont même organisé des classes sauvages dans la forêt pour dénoncer le dysfonctionnement du système éducatif!

    Les pédiatres disent ne pas comprendre cette atteinte aux droits éducatifs. La société française de pédiatrie réclame le retour rapide à l'école de tous les enfants

    Idem. Les enfants doivent  rejouer entre eux. Les normes sanitaires appliquées à outrance angoissent les petits. Au résultat, les enfants ne vont pas bien.

    Que fait-on à l'enfance? Alors que les adultes reprennent leur mode social "relativement" normal certes avec masque, les enfants sont toujours séparés strictement. D'où le nombre très faible accueilli en milieu scolaire.

                    GENERATION COVID : GENERATION SACRIFIEE ? QUEL VOCABULAIRE...

    La crise covid est terrible également  pour les lycéens, étudiants également qui ne trouvent plus de stage, plus de contrats en alternance. On commence de parler de "génération sacrifiée". Génération covid aussi ...Quel vocabulaire.

    Dans le genre surprise, alors que l'Education Nationale ne favorise pas la reprise scolaire pour tous, les enseignants ont reçu par le site Eduscol  qui leur est dédié une note du Ministère  qui invite les enseignants à signaler les élèves qui mettraient en doute les actions de l'Etat dans la crise covid-19. Un mode d'emploi de reprise très pointilleux (à l'image des 75 pages de normes)

    Les enseignants s'insurgent !

    Juste glaçant, alors que l'enseignement de base n'est plus (ou mal) assumé de voir un Etat donner beaucoup d'importance à la manière dont il est perçu. Jusqu'à demander aux personnels la délation si une discussion de classe critique le-dit Etat.  C'est juste totalitaire comme démarche. Inadapté à la situation surtout.

     

                                                                     Sylvie Neidinger

    education nationale,la poste,#enfants,#eduscol,generation covid,pas de classe,malaise des enfants,mairies,#bobigny,#marseille,mammouth éducation nationale

     

                                             COVID 19

                    

  • Manipulation psychométrique d'opinion élective: Cambridge Analytica, Brexit, Mercer, Bannon, Trump

    Imprimer

    Un documentaire français de Thomas Huchon sorti en 2018 v sur ARTE- la chaîne européenne- est visible en replay jusqu'au 6 janvier 2019.

    Il enquête sur les manipulations d'opinions qui interfèrent en politique dont  l'élection de Trump  et le brexit.

    https://www.arte.tv/fr/videos/082806-000-A/comment-trump-a-manipule-l-amerique/

    Une démonstration explicative  sur les agitations en coulisses de "ceux qui captent la démocratie à leur profit". Les coulisses de Cambridge Analytica, du scandale  facebook...usa,steve bannonn thomas huchon,documentaire en replay,cambridge analytica,psychométrie politique,robert mercer,rebheka mercer,alt right,élections,facebook,#arte

    Désormais, on comprend mieux les manipulations d'opinion. En l'espèce quand un clan (alt right) veut prendre le pouvoir.

    Avec en arrière base le big data, les David Bossy, les techniques militaires de profilage appliquées au civil ...

     L'activité en arrière-base de Mercer, surtout. Mais qui est  Robert Mercer ?

    Robert Mercer  (Rebekah Mercer) fonde Renaissance Technologies. Cet  ingénieur du trading, grand joueur de poker, est spécialiste des méthodes mathématiques.  Avec un taux de croissance de  35 % son fond  devient le plus rentable du monde.

    Les idées extrêmes de ce climato-sceptique ne passent pas dans les médias.

    La fondation Mercer  finance alors  des groupes de pression. Il  achète   son propre organe de presse en 2011:  Breitbar News avec Steve  Bannon, cet  homme  de l'ombre, à la tête. 

    Breitbart News se mue alors en machine de guerre pour idées de la droite extrême, pour s'en prendre aux institutions, défaire l'appareil gouvernemental  et tout...casser.

    Steve Bannon était installé en Californie comme producteur à  Hollywood  afin de développer  ses idées hyper conservatrices dans les  films et jeux vidéos. 

    La campagne de l'outsider #Trump patinait. En juillet 2016, les Mercer en prennent le contrôle lors d'un dîner. Bannon est alors imposé comme directeur de campagne.

                 MES-USAGE POLITIQUE DES TECHNIQUES DE  PSYCHOMETRIE

    Le documentaire analyse l'impact de Cambridge Analytica, société anglaise liée à  l'extrême-droite Facebook  et plus globalement l'usage dévoyé qui est fait des DONNEES PERSONNELLES.

    Chris Whylie  canadien salarié de Cambridge Analytica a joué son rôle de lanceur d'alerte en signalant les messages de campagne  ciblés à des profils particuliers dans des zones particulières et qui disparaissent.

    Le rôle trouble de Facebook.

    Le documentaire présente Michael Kosinski, de Stanford, un spécialiste de psychométrie qui décrypte. Selon lui,  on  peut  déjà prédire un profil à partir de 6 likes. A 10 likes  on vous connait comme vos amis, à 100 comme votre famille, à 230 comme votre conjoint ! 32 typologies de personnalités ont été sectorisées.

    Et problème, nos traces nous les laissons partout: internet, jeux sur téléphone, ordi, facebook, tests de personnalité. Mais aussi banques, sécurité sociale, twitter, google etc. Tous nous connaissent à fond.

    SCL puis la filiale Cambridge Analytica ont  appliqué cette méthode à  l'électorat américain  a révélé Whylie. En captant les données de 300 000 individus, les extrapolations algorithmiques du système facebook ont permis de "traiter" l'électorat américain par millions !

    Avant que le scandale n'éclate, Cambridge Analytica en 2012, se vantait dans ses pubs d'entreprise et de communication à avoir pratiqué la manipulation comportementale A L'INSU des individus. Se vantait d'avoir fait basculer des élections type Nigeria 2007, Saint Vincent aux Caraïbes (affaire des grafittis).

                                   PROFILAGE PSYCHOLOGIQUE ET ELECTIONS

     

     Avec toutes ces données FIPS il s'agit dès lors de rechercher les indécis  qui peuvent faire basculer une élection.

    Ceci s'applique particulièrement au scrutin américain original avec son système de Swing States, ces Etats du centre moins peuplé  ayant même poids électoral que les grands Etats surpeuplés.

    La démocratie en prend un coup car en "travaillant" ce petit échantillon au corps...numérique, on a fait basculer une élection! "Travaillant" l'électeur avec des messages qui s'autodétruisent et dont il ne reste pas de trace "la bonne personne au bon moment" ! Les désormais célèbre "DARK POSTS" de Facebook ! Genre "sais-tu que Hillary veut te piquer ton flingue" ! Apparu et hop disparu ...

    Le documentaire montre qu'un spécialiste US  des médias David Caroll a bataillé pour savoir que ce Cambridge Analytics a récupéré parmi ses données, son profil d'électeur. Il en est resté effrayé!

    Un système totalement ANTI DEMOCRATIQUE.

     Une stratégie  tactique hyper ciblée sur les Grands Electeurs d'Etats démocrates clés type Michigan, Wisconsin, Pennesylvanie en ciblant quelques milliers d'électeurs en doute.

    Cela a fonctionné. Les indécis de ces états sont au final 77 000 Ces états ont basculé avec de très faibles écarts. Mais bien basculé à mille ou deux milles voix près!

    23 JUIN 2016 coup de tonnerre  au Royaume-Uni: le brexit ! Or là aussi Cambridge Analytica  a agi  en sous-main. Le camp des brexiteurs ayant fait appel à la firme d'analyse psychométrique.

                                  DANS L 'OMBRE DE LA DEMOCRATIE

     

    En novembre 2018 le système est toutefois éventé. "On a beau étouffer un scandale: il finit toujours par ressurgir"

    Mark Zuckerberg avait du rendre des comptes devant les instances politiques que sont les parlements dans son pays et en Europe. 

     

    Ce documentaire extrêmement important pour comprendre la vie politique actuelle est en replay jusqu'en janvier sur #ARTE . A consommer immodérément.

    En vue des élections européennes de 2019, Steve Bannon (et derrière lui la alt-right US)  entend faire imploser l'Europe de l'intérieur en proposant ses services  destructeurs aux extrêmes-droites locales  par un  bizarre parti nommé "le mouvement."

    Un  grand flop pour l'instant. Car désormais les techniques pour déstabiliser une élection sont sur la place publique. Et le documentaire est visible durant plusieurs mois sur la chaîne.... européenne #ARTE.

                                                                      Sylvie Neidinger

     

    CA1.PNG

     

    CA2.PNG

  • Présidentielles 2017: une presse française de ...PLACE CANIVEAU

    Imprimer

    A tous égards cette présidentielle est folle. 

    Quelque chose ne se passe pas comme à l'ordinaire.

    A commencer par  la mise sur orbite médiatique d'un  Macron inconnu n'ayant pas fait ses preuves et auquel toute la hollandie fait allégeance,  dont tous les médias français ont rabattu les oreilles. Cela commença avec les Une de magazines people. Macron ou la bulle médiatique parisienne, hollandiste qui ne connait même pas la géographie du pays qu'il convoite il qualifie les guadeloupéens d'expatriés et évoque...l'île de Guyane!!!

    Artificiellement boosté.

    Dans le même temps: la violente démolition de Fillon  ou Le Pen candidats de droite et extrême-droite dans un timing époustouflant.Tout y passe, les costumes, les montres et bientôt les caleçons!

    Mme Macron est habillée gratuitement par les grands couturiers. Et cela ne fait réagir...personne.

    Le timing est surprenant, à quelques semaines des élections.  Hollande Caton serait à la manoeuvre en tirant les ficelles du renseignement, de la police, de la justice qui l'intéressent, lui et ceux de sa galaxie médiatique. les Niels, Bergé etc. comme supposé par certains?

    On ne saura jamais. Rappel le président français est constitutionnellement au sommet de la pyramide de la 5ème république et peut-tout se permettre. Il invoquera alors l'état d'urgence ou le secret défense pour ne rendre aucun compte, de toutes façons.

    Comble du cynisme, les auteurs du Bienvenue Place Bauveau - qui n'avaient pas imaginé ce que les gens [de droite] allaient  tirer de leur ouvrage- se répandent désormais sur les ondes pour dire le contraire de ce qu'ils ont écrit.

    Un commentateur avec justesse suggère de rebaptiser le livre Place Bauveau  en PLACE CANIVEAU,  niveau atteint par la presse lors de la présidentielle 2017.

    On observe une entreprise de démolition des.... règles du jeu.

    Le service public n'est pas en reste: Michel Field à la direction des contenus du Pôle France  a validé le format de "Invité surprise". Donc le choix de l'écriVAINE Angot qui a provoqué un clash récemment, de  Kerviel, Buisson etc..

    Field: un militant trotskiste devenu prof de philo, puis attiré par la lumière des médias

    Le blogueur John Goetelen vient de   dégommer la caractérielle Angot avec son excellente plume alerte.  

    http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2017/03/25/le-cinema-de-christine-angot-282948.html

    Les Présidentielles 2017   sont  violente. Espérons qu'elles ne vont pas connaître d'incident type campagne électorale anglaise.

    Les français sont sidérés face à  cette campagne inédite  installée non plus comme une Nuit debout mais une permanence de 24 heures  sur la PLACE CANIVEAU.

    Remarque toutefois : depuis  l'ouverture officielle du temps de parole de tous les candidats   strictement comptabilisé  par le CSA on voit un meilleur niveau de la campagne, un Macron ...qui baisse.Un Mélenchon qui monte.

                                                                         Sylvie Neidinger

     

    Présidentielles 2017: Blog-série n°14 du #blogneidinger

     

     

  • Hollande, manipulateur. Se rappeler son "affaire Caton"

    Imprimer

    François Hollande a clairement commencé sa carrière dans les années 80 sous  la mitterandie  par la manipulation. Il s'était alors déguisé en journaliste ...de droite pour influencer la presse.

    Une idée de Jaques Attali semble-t-il. Lequel, découvreur de "talents" une trentaine d'années plus tard vient de mettre en selle ...Macron :

    https://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2016/10/26/hollande-caton-sous-mitterand-279724.html

     http://www.20minutes.fr/politique/235573-20080606-quand-francois-hollande-faisait-passer-leader-droite

     Une action de basse officine.

    Présidentielles 2017. Il semble évident aux yeux de l'électorat de droite ( et plus encore, sur ce point les historiens enquêteront) que, ne serait-ce que par le timing, l'affaire Filon est une instrumentalisation de l'élection majeure de la République.

    De même que l'hallali médiatique anti-Fillon et pro-Macron.

    Les Suisses dans les commentaires de blog disent leur incrédulité  et confirment : on ne peut plus ouvrir une chaîne française disent-ils sans tomber sur Macron : c'est une overdose totalement inédite.

    François Fillon évoque un complot, se basant sur la publication d'un livre qui révèle comment le *château" lance les boules puantes issues d'infos de Bercy, de police et transposées en justice.

    Le timing et son passé plaident pour cette validation. C'est juste une atteinte à la démocratie, ce dont se moque probablement Hollande comme de sa dernière chaussette...

    Faux-culs, les auteurs-journalistes en question, du Canard Enchaîné, jurent de leurs grands dieux que l'affaire Fillon n'est pas piloté par l'Elysée, elle. Ils n'ont pas eu le temps d'enquêter mais connaissent  déjà le résultat, car "on" les a bien informés qu'il n'y avait.... rien à voir ! Ils acceptent sans barguigner.

     Edifiant

    De toutes façons,  la démonstration se passe de ce livre.

    L'addiction de François Hollande  aux journalistes ...pour mieux les manipuler -appelons un chat un chat -signalée lors du scandale du livre "un président ne devrait pas dire cela" est claire et nette.

    Sur le contrôle digne d'un Caton qu'exercerait le "château" pour orienter la campagne en perturbant Fillon comme Sarkozy l'avait été, on est juste au début de l'affaire. Des éléments vont forcément intervenir.

     

                                                                                Sylvie Neidinger

     

    place bauveau.PNG

     

    Présidentielles 2017: Blog-série n°14 du #blogneidinger

  • IP vandale...issue du ministère de l'intérieur chez wiki !

    Imprimer

     France. Cette "affaire" vient donner de l'eau au grand moulin de la surveillance généralisée et particulièrement des sites informatifs.

    Ici wikipédia qui aurait subi des intrusions modificatives de contributions.

    Au point de supprimer une adresse IP malveillante qui en fait remonte au... ministère de l'intérieur (!)  Justement  en charge de la surveillance du net, de "l'espionnage" dit en termes démodés...

    La victime wiki,  parle même de "foutage de gueule" au niveau des modifications...

    De l'humour décalé probablement.

     http://www.lemonde.fr/pixels/article/2016/01/13/une-adresse-ip-du-ministere-de-l-interieur-bloquee-sur-wikipedia-pour-vandalisme_4846544_4408996.html

    Je cite :

     "Vandalismes, attitude non-collaborative, (…) passages en force, pistage des contributions d’autrui et foutage de gueule en prime » : telles sont les raisons pour lesquelles l’adresse IP 212.234.218.196 a été bloquée le 18 décembre sur Wikipédia, pour une durée d’un an. Rien d’exceptionnel sur l’encyclopédie collaborative, dont les administrateurs, élus par la communauté, doivent au quotidien faire le ménage parmi les contributeurs peu scrupuleux. Mais cette fois, l’adresse IP (qui permet d’identifier un appareil connecté à Internet) n’est pas n’importe laquelle : elle appartient au ministère de l’intérieur, rapporte Le Canard enchaîné dans son édition du mercredi 13 janvier.

    ip,vandale,surveillance du net,intérieur

    Sur la page de discussion consacrée à ce mystérieux utilisateur officiant de la place Beauvau, l’administrateur, qui utilise le pseudonyme de Jules, explique avoir pris sa décision « après lecture de l’historique » de cette page : « J’en conclus (…) que cette IP pose plus de problèmes qu’elle n’apporte de choses positives à Wikipédia. » En effet, cette IP a déjà été bloquée plusieurs fois depuis son arrivée sur l’encyclopédie en 2007, pour une durée d’un mois maximum, et a fait l’objet de plusieurs avertissements. Les raisons : « vandalisme pernicieux », « dégradations répétées », « retraits répétés d’informations sourcées », etc. En 2014, un administrateur écrivait même, goguenard : « Le temps de changer d’occupation, il y a certainement mieux à faire au ministère de l’Intérieur. »

     

    Ceci confirme la sensation indéfinissable qui m'avait été signalée part un blogueur. Lui de relire d'anciens articles archivés, les retrouver avec des modifs qu'il  ne reconnaissait pas. Et ceci surtout pour les articles type politique. Certes pas en mode massif. Moins d'une dizaine de modifs en tout. Mais cela est perturbant.

    Ce blogueur avait deux choix:

    -   soit il se disait  qu'il perdait la tête, entrait  en alzheimer en ayant laissé de telle bêtises non corrigées et devait aller voir un médecin...

    -  soit il pensait à la surveillance mais trouvait la réalité d'une intrusion modificative trop énorme.

    Désormais, avec cette info du jour sur le Monde, confirmant une info du Canard Enchaîné une troisième explication, rationnelle cette fois s'ouvre: la surveillance potentiellement intrusive en goguette... qui s'amuse en plus !

                                                La solution?

    Protéger à mort son ordi n'est pas forcément la solution car si des organismes d'Etat s'amusent de la sorte même  autour de site non polémiques (au sens de la sécurité du pays) ils ont les moyens énormes d'un Etat pour agir.

    Combat du pot de terre contre le pot de fer. 

    De plus les lois d'exceptions en vigueur en France viennent renforcer des pouvoirs "ultra démocratiques" ...contre Monsieur et Madame tout le monde aussi.

    Certes mais les responsables de wiki posent la question de fond: "ils n'ont pas autre chose à faire?"

                                   Presse garante de  la démocratie

    L'acte commis  chez wiki va au delà de la démocratie.  Mais tout de même reste  en démocratie.

    Car finalement les "contributeurs   "officiellement ...officieux "qui perturbent wiki  et dont l'adresse IP remonte aux "Services"  n'ont pu:

    1) cacher leur adresse IP

    2) censurer l'article du Canard ni celui du Monde qui a posteriori sortent l'affaire.

    Au final, la presse a fait ici son boulot de signalement du problème.

    Dans son rôle essentiel de contributeur de la démocratie.

    Essentielle presse, essentiels blogs, essentielle wiki, aussi, on le note ici.

                                                                                       Sylvie Neidinger

     

     

     

  • Les Services de Renseignement victimes de la diplomatie. Et du reste.

    Imprimer

    Le 20 novembre dernier, l'interview de Bernard Squarcini ancien directeur de la Direction Centrale du Renseignement  (2008-2012) à Valeurs Actuelles, organe certes très droitier a fait effet de petite bombe informationnelle en France  au point d'engager des députés d'opposition à demander des comptes au gouvernement de M Valls à l'Assemblée Nationale.

    Et de demander une commission d'enquête

    Extrait de cette interview "Comment travaillent nos services, alors ?

    Nous sommes contraints de faire appel à des partenaires étrangers qui nous donnent les informations qu’ils souhaitent. Sans ces errements idéologiques, peut-être pourrions-nous éviter que des drames se produisent.

    Vous avez proposé à votre ancien service il y a deux ans de lui transmettre une liste des Français qui combattent en Syrie. Pourquoi a-t-il refusé ?

    Il y a déjà deux ans, les services syriens m’avaient effectivement proposé une liste des Français combattant en Syrie. J’en avais parlé à mon ancien service qui en a rendu compte à Manuel Valls. La condition des Syriens était que la France accepte de coopérer à nouveau avec leurs services de renseignements. On m’a opposé un refus pour des raisons idéologiques. C’est dommage car la proposition était une bonne amorce pour renouer nos relations et surtout, pour connaître, identifier et surveiller tous ces Français qui transitent entre notre pays et la Syrie. Résultat : on ne sait rien d’eux et on perd beaucoup de temps en demandant des informations aux agences allemandes, qui sont toujours restées sur place, mais aussi jordaniennes, russes, américaines et turques. On n’est absolument plus dans le concret."

    De tous les pays occidentaux, le gouvernement Hollande/Fabius est  depuis 2012 le plus acharné contre le gouvernement syrien et son allié l'Iran, restant si proche  de ses alliés islamistes du Golfe.

    Au risque d'une solitude croissante.

    L'affaire se corse quand Bernard Squarcini révèle le refus de Manuel Valls de recevoir des infos sur les jihadistes français en raison justement de ce  positionnement idéologique. Sachant qu'un des tueurs de Paris était supposé sous surveillance depuis 2010 !

    Et autres incompréhensions  internes dans l'hexagone: l'absence de COORDINATION des renseignements, le juge Trévidic spécialisé anti-terrorisme changé de service pour les affaires... matrimoniales, la concurrence entre DGSI (préfecture de police) et  SDAT (sous direction anti terroriste)..

                               RENSEIGNEMENTS EUROPEENS NON COORDONNES

    Cette difficulté des Renseignements en interne   se vérifie aussi au niveau des échanges externes  intra-européens. Chacun suit un peu sa politique. Logique: on échange ses petits secrets entre amis très proches de façon aléatoire.

    Normal: l'Europe politique n'existe pas.

                                              DIFFICILE DONNE MIGRATOIRE

    A cela s'ajoute la nouvelle donne migratoire qui depuis septembre rend le travail des Services secrets carrément  impossible.

    Comment gérer???

    Les migrants  franchissent les frontières en masse d'une manière qui interloque. Comme si les frontières n'existaient pas. Donc... comme si les états régaliens n'existaient plus.

    Ces populations fuient les zones de combat ou  recherchent des opportunités économiques.

    Ces marcheurs inédits (plus grand exode depuis la seconde guerre mondiale en Europe) ne sont pas, évidemment  a priori membres des mouvances terroristes.

    Mais on ne sait qui entre. Ni même d'où ils viennent car nombre d'entre eux mentent sur leur nationalité pour accéder.

    Les terroristes peuvent passer aisément avec ces flux migratoires, ce que les attentats de Paris ont démontré.

                                              TROP DE DONNEES TUE LES DONNEES

    Autre problème: le grand contrôle des populations et la collecte du renseignement tout azimut qui nuirait .

    Selon William Biney un  ex-espion américain qui met en garde la France depuis Strasbourg"Vous suivez le chemin qui mène à l’échec que les Etats-Unis ont tracé": l’ancien officier de renseignement de la NSA William Binney, présent à Strasbourg pour le Forum mondial de la démocratie, ne ménage pas la France et sa stratégie pour lutter contre le terrorisme (...)Il était présent mercredi dans la capitale alsacienne pour s’exprimer sur le thème «Surveillance, quel est le bon dosage?», dans le cadre du Forum de la démocratie organisé par le Conseil de l’Europe autour de la question «Liberté versus contrôle», d’une actualité brûlante après les attentats de Paris. "

    Ce lanceur d'alerte avait démissionné de la NSA estimant que la surveillance de masse opérée par les états est inopérante. Elle massifie les données et empêche de voir les détails qui comptent.

    Jamais Etats n'auront eu aussi facilement accès à des millions de données privées et jamais ils ne se sont sentis si vulnérables face à une attaque surprise au fusil  ou aux ceintures bricolées au coût dérisoire.

                                                                       Sylvie Neidinger

     

    AVANT: difficile pour les Renseignement de détecter.Gonflé! L'un des kamikazes assassins du Bataclan s'était entraîné à.... l'ANTP association nationale de tir de la Police. Il n'y a pas d'erreur de la part de cet organisme qui justement n'a pas agi en discrimination. L'homme était alors chauffeur de bus au casier vierge.Un boulot ! 

    En fait, les analyses misérabilistes qui annoncent que certains passent à l'acte tellement ils sont discriminés en France n'ont pas non plus raison. L'impact d'une certaine pratique religieuse est un élément majeur d'un multi faisceau d'explications.

    APRES: Services de Renseignement démunis, sous le fait accompli !: Le retour en Syrie d'un tueur en traversant les frontières sans embuche !

     

     

     

     

     

     


     

     

     

  • Juge Trévidic: on a laissé l'EI grossir

    Imprimer

    Le juge anti-terroriste n'a pas la langue de bois pour pointer les responsabilités:

    http://tempsreel.nouvelobs.com/videos/5kuqzk.DGT/trevidic-on-a-laisse-un-monstre-l-etat-islamique-grossir.html

     

    A t-il perdu son poste à l'anti -terrorisme pour avoir signalé ce qui fait mal. Notamment les financements du radicalisme par des "alliés" islamistes de la France?

    http://www.lepoint.fr/monde/arabie-saoudite-et-qatar-des-allies-encombrants-pour-la-france-26-11-2015-1984895_24.php

     

    Ses motivations:

    http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2015/11/29/marc-trevidic-lors-des-attentats-j-avais-besoin-d-action-et-la-seule-qui-m-etait-permise-c-etait-de-parler_4819866_1653578.html#

                                                                                      

  • Rétropédalage sur les mineurs: la France rétablit l'autorisation de sortie de territoire

    Imprimer

    En catimini, sans tambour ni trompette médiatiques, l'Assemblée Nationale rétablit une disposition prise par le gouvernement socialiste dont l'abandon en automne 2012 et appliquée en 2013 fut  et reste un scandale.

    Il redevient à nouveau nécessaire à un mineur d'obtenir l'autorisation parentale pour sortir du territoire.

    Les mauvaises langues disent que le gouvernement de François Hollande avait ainsi volontairement  ouvert la porte aux départs de mineurs vers la Syrie  à l'époque.

    Repositionner l'info dans le contexte qui  entre temps a changé, la France ayant fait un virage sur ce point.

    A savoir, précisément   en 2013, Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères vantait le "bon travail" des djihadistes d'Al Nosra...

     De si "bons travailleurs" nécessitaient un apport de "main d'oeuvre"??

    http://www.francetvinfo.fr/politique/l-assemblee-retablit-l-autorisation-de-sortie-du-territoire-pour-les-mineurs_1118855.html

    http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2015/10/08/l-autorisation-de-sortie-du-territoire-pour-les-mineurs-retablie-par-l-assemblee_4785840_1653578.html

    Entre temps, le tribunal administratif de Paris a rejeté la requête ( en juin 2015) d'une mère ayant perdu un enfant mineur:

    "Le tribunal administratif de Paris a rejeté en juin la requête d’une mère lui demandant de condamner l’Etat pour ne pas avoir empêché son fils mineur de partir combattre auprès des djihadistes en Syrie, car les parents n’avaient pas déposé une demande d’interdiction de quitter la France."

     Là réside  justement le problème: la sortie des mineurs était bien légale dont inattaquable  !
     L'Etat français a lui même par cette disposition législative - volontairement ou non car  le résultat est le même-  facilité les départs  de mineurs vers la Syrie en automne 2012.
     
    D'où le rétropédalage en douce et... sans que l'info n'ait fait la Une.
     
                                                                                                 Sylvie Neidinger

     

  • Grenouillade: Hollande d'Arabie... tout seul !

    Imprimer

    Mais que fait François Hollande, unique chef d'Etat  invité   à une réunion des pétro-monarchies, à fustiger indirectement les USA?

    Encore une grenouillade dont l'hexagone a le secret, du surjoué.

    Juste un SAV de marchand d'armes qui signe en rafale les contrats qui tombent de cette partie du monde? A moins de se demander ce qu'il vend exactement au Qatar, à l'Arabie Saoudite ? La diplomatie française ?

    A quel jeu entraîne-il la France, lui tout seul, comme cela, entre la poire et le fromage?   Ou plutôt entre le thé et les sucreries.

    La 5ème République donne effectivement tout pouvoir au monarque qu'elle se choisit tous les cinq ans.Toutes les fantaisies lui sont ouvertes, possibles, sans contre-pouvoir. Y compris l'appel à Léonarda, ce  moment mémorable  de la grande tradition diplomatique hexagonale sauce hollandaise...

    Avec qui François Hollande lance-il aujourd'hui des alliances si fortes? Combien parmi ces Etats du Golfe  financent-ils les jihadistes et l'EI soit directement, soit par des fonds privés? Ultra-conservateurs, ils pratiquent eux-mêmes exclusion des femmes et décapitation. L'Arabie saoudite recrute actuellement une dizaine de bourreaux sans que le président français n'émette de remarque.

     

    Surtout, quelle est  cette nouvelle orientation...religieuse de la diplomatie française en se mêlant de l'histoire compliquée sunnite/chiite qui franchement ne concerne pas l'Europe.

    Incroyable engagement de la part du président d'une république laïque ! Bizarre.

    Il met la France  très en avant sur les fronts ultra chauds de la planète.

    Et personne ne lève le petit doigt en interne. Tout va très bien madame la marquise!

    Il a même réussi le mois dernier -et aucun média ne l'a souligné !- à quitter le territoire de la France pour une visite en Tunisie... un jour d' élections nationales. Son avion a fait une pause en Corrèze puis il a filé au Bardo. Bizarre pour un président de la république.

                  DIPLOMATIE FRANCAISE DE COURTE VUE

    Cette diplomatie de courte vue, en termes politiques avait certes déjà démarré avec Sarkozy et  son engagement très fort en Libye dont on voit aujourd'hui le résultat ultra-négatif de  l'effrondrement.

    Sarko, Hollande: deux néo-napoléon très va-t-en-guerre. Qui "grenouillent" ainsi en gonflant artificiellement le poids de la France et leur propre taille dans le sillage. Loin du non de Chirac à guerre en Irak, qui s'est avéré totalement bien pensé.


        LA FRANCE DE HOLLANDE/FABIUS SOUTIENT  DIRECTEMENT (2012) OU INDIRECTEMENT(aujourd'hui) PAR SES ALLIANCES LES GROUPES  JIHADISTES

    Ici s'ajoute le double jeu typique de l'homme politique François Hollande  qui, devant  la nation française confirme qu'il va tout faire  pour empêcher les exactions de ce qu'il nomme Daech [*] quand il affirme devant les médias  vouloir "protéger les minorités"dont les chrétiens orientaux.     

    [*pas EI,  ce qui au passage signifie la même chose mais n'est pas politiquement identique. On reviendra sur cette intéressante question de vocabulaire]        

    Dans le même temps  François Hollande n'a jamais désavoué Laurent Fabius qui en décembre 2012 soutenait les coupeurs de tête d'Al Nosra.

    La sortie verbale du N°1 du quai d'Orsay lisible dans le journal Le Monde-pour ceux qui en douteraient et qui, tels des  Saint Thomas veulent le lire pour le croire-met en cause les américains qui inscrivent des gens sur la liste des terroristes:
    " la décision des Etats-Unis de placer Jahbat Al-Nosra, un groupe djihadiste combattant aux côtés des rebelles, sur leur liste des organisations terroristes a été vivement critiqué par des soutiens de l'opposition. M Fabius a ainsi estimé, mercredi que "tous les Arabes [présents à Marrakech] étaient vent debout contre la position américaine , "parce que sur le terrain, ils font un bon boulot."

    La visite en solo de François Hollande dans le Golfe confirme bien que la diplomatie française est carrément porte-parole de ceux qui exportent la vision la plus intégriste de leur religion; ceux   qui justement reçoivent François Hollande aujourd'hui...

    Et qui soutiennent les coupeurs de tête radicalisés. Même si moins directement depuis que le monde a pris conscience de ce qui se trame.


                                 DOUBLE JEU DE F. HOLLANDE

    Le président de la république  soutient verbalement les communautés actuellement génocidées par villages entiers (yazidis, chrétiens, alaouites, druzes, arméniens, assyro-chaldéens etc... etc.) mais il soutient  dans le même temps, avec les armes et le reste  ceux qui exportent l' intégrisme;

    Des  dizaines  de villages chrétiens   près d'Alep et Jisr Chouhour sont  aujourd'hui aux mains d'Al Nosra et autres, ces amis de Fabius. Résultat visible:  clochers explosés, façades d'église repeintes en noir, tribunaux islamiques,  têtes coupées. Ce, à 4 heures d'avion de l'Europe. Ce que Fabius nomme "le bon travail"

    On comprend mieux pourquoi les services secrets hexagonaux, la DGSI, n'ont pas signalé à la police  le cas de Laurent Fabius, ce pro-jihadiste et pro-pays jihadistes. Il est un peu le patron. Et son "chef" à lui,  Hollande est sur la même ligne idéologique!

    L'engagement illégal du ministre des affaires étrangères  normalement ferait emprisonner  tout individu qui prône ces idées.

    Ne parlons pas d'un jeune de banlieue. Avec un dixième de ce qu'a dit  Fabius, il serait au mitard, peut-on plaisanter....

    L'engagement du chef de la diplomatie française  pour le front syrien proche d'Al Qaida étant pourtant écrit noir sur blanc dans un journal en 2012.

    A croire que plus personne ne lit la presse écrite, ni le journal le Monde... En tous cas pas les Services du renseignement, tout occupés à traquer l'internet certainement? Mais pas non plus les médias  silencieux sur le soutien de Fabius à un groupe clairement terroriste et classé tel quel par les USA.

                                       USA EN PRUDENCE

    Dans un article du 17 mars 2015, le Point explique le pourquoi de cette prudence américaine actuelle dans la zone, position US  que le président Hollande se permet de fustiger  aujourd'hui en Arabie :'Washington fait savoir que, tout bien pesé, l'Amérique ne bombardera pas Assad. La France seule ne peut déclencher les hostilités et opère un repli politique en bon ordre en fulminant, discrètement, des anathèmes contre Barack Obama.

    Les États-Unis font, en réalité, une froide analyse. Ils estiment qu'une dislocation brutale du régime syrien comporterait des risques immenses. Qu'un tel processus aggraverait le chaos en Syrie et ouvrirait un boulevard aux groupes djihadistes, l'opposition modérée étant dans l'incapacité d'occuper le terrain. Les Américains sont taraudés par une obsession : ne pas rééditer le scénario catastrophe de l'Irak et éviter à tout prix l'effondrement de l'appareil d'État syrien. Obama cherche surtout à créer un environnement favorable pour un accord avec l'Iran sur le nucléaire.

    Les américains sont pragmatiques et réalistes.

    Le double jeu de François Hollande au Proche-Orient  (car la phrase de Laurent Fabius sur le bon travail d'Al Nosra est l'expression de la politique  globale que mène le Président  ) est juste moralement insoutenable.

    On note combien sa visite  actuelle est ...solitaire.

    Cela ne fait pas poser de question aux citoyens français cette solitude  de  Hollande d'Arabie dans un contexte ultra  guerrier. Dans quels confits insoutenables conduit il le pays, avec une part très active  en vendant de l'armement et....la diplomatie de la France dans le deal.

                                                              Sylvie Neidinger

    http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/04/30/francois-d-arabie_4625576_3232.html

    En Afrique, pas mieux !

    http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20150507.OBS8615/surmilitarisee-et-sans-vision-la-politique-francaise-en-afrique-ereintee.html

  • Moocs: attention au prix et à la confidentialité !

    Imprimer

    Les Massives Open Online Courses, moocs sont un nouveau mode d'apprendre.

    Un savoir qui se sert là où vous êtes et à l'heure que vous voulez.

    Qui réclame de 3 à 10 heures d'attention par semaine, pas plus.

    Une  certification peut même être distribuée en fin de parcours en cas de succès aux exercices de validation. Certification validée acceptée sur votre profil LinkedIn, ensuite.

    Toutes les Universités se positionnent sur ce secteur d'avenir. Et pas seulement. Car le marché est juteux. De multiples opérateurs s'y frottent.

    Etre certifié d'un mooc Harvard par exemple, cela en jette....

    Dans  l'univers presque parfait  des moocs, je détecte toutefois deux bémols: le prix, la confidentialité.

    Alors que les cours sont annoncés comme étant gratuits, en réalité il faut souvent  payer pour finir..

    Si l'on prend les moocs Rue89 [spécialisés en formations ou mises à niveaux sur des évolutions du métier fort intéressantes autour du journalisme] il faut payer 60 euros pour avoir accès  au questionnaire final et recevoir une certification.

    Ce n'est pas un montant excessif à vrai dire mais bien trop important pour un produit annoncé comme... gratuit.

    Certes, le concepteur d'un mooc doit évidemment rentrer dans ses frais de conception, de support technique, de réalisation,d'hébergement sur plateforme à rémunérer.. Tout de même l'ensemble  est bien amorti au deuxième passage....

                           CORRECTION PAR LES PAIRS SANS CONFIDENTIALITE

    Dans cet univers pédagogique  nouveau  et qui va monter en puissance (....comme c'est pratique de recevoir le savoir sur son pc ou  sa tablette, quand on en a envie !) un autre point noir surgit.

    Les questionnaires certificatoires nécessitent souvent  de "donner de sa personne" c'est à dire de puiser de son expérience pour répondre.

    Or contrairement à un enseignement classique corrigé par un ou deux  correcteurs pédagogues, ici les corrections sont des inter-corrections numérisées.

    C'est obligatoire en raison du côté massif du genre. Si le mooc a réuni sur sa plate forme 10000 réponses, personne ne peut gérer ce flux de 10 000 copies  !

    D'où l'idée de la correction en ligne par les pairs: pour être corrigé vous devez vous, corriger trois personnes minimum.

    Mais qui ont ces "pairs", finalement ?

    En réalité votre  réponse personnalisée  part ...Et vous ne savez  pas où !!!????

    Peut être même serait-elle publiée un jour  car n'importe quel correcteur (ou robot ?) peut la garder, l'enregistrer.

    Il n'y a pas mort d'homme évidemment. Mais juste ici le signalement du fait que avant tout, un mooc est  un cours numérique et que le produit peut se diffuser, échapper,suivre des voies imprévisibles.....Comme tout ce qui est  "on line" !

    "Big brother" vient mettre son nez jusque dans vos apprentissages depuis votre IP perso et adresse courriel.
    Il faut juste en être conscient !

                                                                              Sylvie Neidinger

  • Sans limite, sans juge: la cyber-loi Renseignement ultra liberticide encage.

    Imprimer

    La surveillance généralisée en France, à tout moment, dans le moindre recoin de sa vie privée, sans recours.

    Georges Orwell, romancier avait imaginé le scénario.

    François Mitterrand premier président socialiste avait démarré (les écoutes).

    L'exécutif socialiste  actuel Hollande/Valls achève.

    [Visiblement ce parti aime un Etat omnipotent qui régente tout, jusque l'intime: les courriels, les appels téléphoniques, les conversations privées de potentiellement... tout le monde !]

    C'est un signe: les professions du droit et associations sont vent debout (avocats, CNIL, Ligue des droits de l'homme, SNJ  etc...)


    http://videos.tf1.fr/infos/2015/renseignement-plusieurs-associations-manifestent-contre-8593554.html

    La société civile et monsieur tout le monde n' ont  pas bien pris la mesure de la portée liberticide de ce projet de loi actuellement discuté à l'Assemblée Nationale en procédure accélérée. Devant  un exécutif ...vide ! (ils sont où les députés ???)

    Le projet est vendu comme efficace pour lutter contre le terrorisme (le gouvernement s'appuie sur cet argument).

    C'est avant tout anti Snowden. Pour garantir à l'Etat sa tout puissance "no limite".

    Jusqu'en dehors du champs du droit.

                          François  HOLLANDE VEUT ENCAGER: CYBER INQUIETANT

    François Hollande, pour se faire élire, avait dit vouloir ré-enchanter le rêve français.

    Aujourd'hui il  enferme les citoyens dans une cage.

    Celle d'un Etat dont une activité militaro-policière va être autorisée à agir  totalement sans contrôle  démocratique, hors  judiciaire. 

    Dans les mains de l'exécutif politique, président ou premier ministre qui alors peuvent tout se permettre. Avec une vague commission de contrôle  envisagée comme "contre pouvoir"  l'encadrement vaseux et a posteriori d'une "cnctr".

    ...cyber-inquiétant.

    Totalement anti-démocratique car globalisant.

    Les hébergeurs envisagent de délocaliser leurs serveurs et rappellent que bloquer l'internet est un objectif inenvisageable.

    http://www.journaldugeek.com/2015/04/13/loi-renseignement-les-hebergeurs-menacent-de-quitter-la-france/

    L'avis du député Alain Marsaud est intéressant car il est un ancien magistrat anti-terroriste.

    http://www.20minutes.fr/societe/1585339-20150413-renseignement-loi-peut-permettre-police-politique-comme-jamais-vue

    Effectivement cette loi ouvre la porte à un usage de police politique du type surveiller un livre à paraître, des opposants, les chefs d'entreprise, les syndicats...

    Tout le monde en fait

    Quid de la protection des sources si chère aux journalistes? De facto, elle saute.

    Dans le cadre d' un système présidentiel déjà  hyper centralisé, le premier ministre français dès lors aurait tout pouvoir de surveillance.


    Des pouvoirs exhorbitants que le premier ministre s'auto-accorde au dépend des libertés individuelles, précieux acquis démocratiques.

    En vendant  l'affaire au peuple par l'illusion selon laquelle  le terrorisme cesserait par la cyber-surveillance accrue de masse.

                                                                                         Sylvie Neidinger

     

    Suivi :  la loi est votée (juin 2015)

     

  • Berlin, festival Transmediale: artistes contre la surveillance numérique

    Imprimer

    http://www.lemonde.fr/pixels/article/2015/02/04/a-berlin-des-artistes-contre-la-surveillance-numerique_4568592_4408996.html

  • SNCF, la cyber-surveillance et le code Nf-kb

    Imprimer

    Il est évident qu'après les sanglants attentats parisiens, la France est sur le qui-vive. A juste titre. Mais cela dérape quelquefois.

    Est évoqué ici un fait divers récent REEL qui m'est rapporté par une connaissance fiable, qui connait directement l'individu. Affaire dont les journaux évidemment n'ont pas entendu parler car il n'y a pas eu  de suite judiciaire.

    Le cas est très symptomatique dans sa banalité.

    Un jeune  étudiant prend le train il y a quelques jours , à Grenoble. Lequel s'arrête brusquement à une gare non prévue (non citée ici volontairement).

    Monte une autorité de sécurité  (gendarmerie ou police, j'ai oublié de faire préciser ce point) Le jeune se voit brusquement plaqué à la paroi. 

    Il ne comprend rien. On lui dit "pourquoi prends-tu en photo des sites sensibles?" Il montre son téléphone qui est en... panne de batterie.

    Il se souvient alors qu'il avait, une demi-heure plus tôt sorti son téléphone pour le faire fonctionner, mais  en vain, car ...sans batterie. 

    Sorti peut être alors que le train longeait une  installation dite  "sensible"??

    En l'occurrence l'ESRF: european synchrotron radiation  facility. CEA (Grenoble)

    Un site certes sensible mais  longé tous les jours par ...des dizaines de trains puisque  construit le long d'une ligne SNCF.

    Egalement   longé par une nationale et une autoroute en plus de la voie ferrée.

    La dite installation peut donc être photographiée des milliers de fois par jour par des milliers de gens.

    Ensuite,   l'individu s'est vu demander:"c'est quoi les écrits avec des  codes".

    Il hallucine.

    Dans le train, le jeune, inscrit en fac de médecine étudiait ....son cours sur les lymphocytes Ng-kb.

    Que conclure de cette affaire ?

    Les services de sécurité,  sur les dents, font leur job, réactifs à la moindre alerte, le plan vigipirate étant évidemment en cours.

     Mais aller jusqu'à faire arrêter un train pour un cours de lymphocytes...


    L'étudiant avait-il été dénoncé pour "comportement anormal " imaginaire par un passager du train ?

    Problème, il ne se souvient pas de voisins de wagon hors normes ou au profil  calomniateur, ni  proches de lui au point de pouvoir lire l'intitulé du cours Ng-kb.

                                    CAMERAS ACTIVES?

    Doit-on conclure que les caméras qui équipent les trains ne sont pas seulement passives (visionnées a posteriori en cas de problème) mais actives au point de zoomer et de déclencher une intervention ?

    C'est à la fois rassurant mais surtout signe d'un contrôle généralisé.

    La France touchée par les attentats sur son sol perd-elle la tête? Non pas pour usage de caméras mais ici précisément pour dérapage ; une stigmatisation rapide  sur critères orientés. Ici un supposé "look " qui serait de facto "suspect"??

    L'Hexagone  confond de facto un jeune étudiant en médecine en train de réviser paisiblement ses Nf-kb dans un train avec un ...dangereux personnage.

     Délit de "physique"??? Donc de catégorisation.

    Le jeune en question s'en remettra. S'il veut exercer le difficile métier de médecin, il doit être en capacité de résistance au stress et fort mentalement.

    Mais son "aventure ferroviaire" est édifiante.

                                                          Sylvie Neidinger

     

                              ******************************

     

     

                HYSTERIE COLLECTIVE SUR STEREOTYPE

     

     

                 Février 2015. Plusieurs associations dénoncent actuellement une hystérie collective autour  de discours entendus la semaine dernière à propos des banlieues,  dans les médias, de la bouche de politiciens ou d'analystes qui évoquent sans complexe, sans honte bue, des "ethnies", " des "tribus", des peuplades" (cf Christophe Barbier dans C dans l'air du 19/01/15 et  Denis Jeambar à Politique Matin du 23 /01/15 etc...)

    Au nom de la laicité, en plus !

    Comme au bon vieux temps du colonialisme. Se rappeler que la   laïcité XIXème version Jules Ferry  évoquait les races supérieures.

            C'était au siècle passé. Ferry reflétait  son temps.

    Il est sidérant d'observer  les responsables politiques se remettent aujourd'hui dans les postures idéologiques du XIXème siècle. (Se rappeler effectivement l'hommage controversé de François Hollande à Jules Ferry en mai 2012 comme premier acte de gouvernance....)


     Le Premier ministre Valls évoque lui de son côté une "politique de peuplement" rien de moins!  Cette terminologie  rappelle de  sombres moments  de l'histoire ne règle rien et provoque.

    Hystérie à la TV mais aussi sur le terrain. Des agressions individuelles sont signalées. Certaines mortelles : un père de famille marocain tué récemment à son domicile de plusieurs coups de couteaux. L'affaire a été peu médiatisée puisque l'on a dit que "l'agresseur n'avait pas toute sa tête."

    La justice a la main lourde suivant les standards internationaux contre des enfants de ....8 et 9 ans convoqués devant la PJ pour propos tenus dans la cour de l'école. Les parents portent plainte en retour.

    Amnesty International  interpelle directement les autorités politiques de la France  pour des dérapages récents et dénonce le fait que a liberté d'expression y soit à géométrie variable. Son président le 20 janvier: La liberté d’expression ne doit pas être réservée à certains. L’heure n’est pas à l’ouverture de procédures inspirées par des réactions à chaud, mais bien plutôt à la mise en place de mesures réfléchies qui protègent des vies et respectent les droits de tous »John Dalhuisen.

     

    Une grande hypocrisie , une perte de boussole règne dans tout le suivi post attentats: un Etat  qui demande à faire entendre par la  police des enfants de 8 ans ( qui racontent n'importe quoi dans la cour de l'école)   et  omet de rendre des comptes sur la politique française  en faveur des jihadistes en 2012 et 2013 au proche-orient tient effectivement d'une hypocrisie politique sans nom.

                                                                     Sylvie Neidinger

     

     

  • Une class-action contre le ciblage publicitaire facebook en messagerie privée

    Imprimer

    L'info n'a pas fait la une fin décembre. Pourtant elle nous concerne tous et nos vies privées publicitairement matraquées sur le net.

    Cette pub ciblée  qui s'immisce dès qu'on se connecte. Qui  va jusqu'à envahir...nos messageries personnelles.

    L'info est importante car cette prise de possession de nos intimités par des firmes commerciales américaines...privées type facebook semblait jusqu'alors inéluctable. Comme un prix très cher à payer en l'échange de connexions.

    Mis à part les instances européennes qui cherchent à limiter -pour les européens- les impacts par des actions de droit ( droit à l'oubli etc...) la superpuissance de ces entreprises à but lucratif supranationales semblait difficile à limiter.

    Un juge californien du tribunal d'Oakland vient d'accepter ce recours collectif déposé.

    Une première judiciarisation collective du pouvoir exorbitant de ces firmes.

    Affaire à suivre:intéressant!

                                                         
                                                                                Sylvie Neidinger


    On cite le journal du geek"En vendant sa base de données utilisateurs aux annonceurs, Facebook leur permet d’affiner leur ciblage et proposer des publicités adaptées aux membres en fonction de différents critères définis préalabement. Grâce aux annonces, Facebook réalise 90% de son chiffre d’affaires. On comprend donc aisément pourquoi les publicités ne disparaissent pas (et ne disparaîtront certainement jamais) de la plateforme, mais au contraire sont améliorées (ergonomie, emplacement, format vidéo, etc.)
    Les publicités ciblées rapportent gros à la firme, elles pourraient lui coûter beaucoup plus dans un avenir proche.(...)la juge californienne, Phyllis Hamilton, vient de débouter la firme de Menlo Park qui demandait la nullité d’une plainte pour violation de la vie privée déposée en décembre 2013 par Matthew Campbell, un utilisateur (Campbell v. Facebook Inc, U.S. District Court, Northern District of California, No. 13-5996). Ce dernier reprochait en effet à la firme d’analyser systématiquement le contenu de ses messages privés comprenant des liens hypertextes vers d’autres sites web, afin de lui proposer des publicités ciblées par la suite. Par extension, de violer la vie privée de l’ensemble de ses membres avec de telles pratiques.

    Pour Facebook, il ne s’agit ni plus ni moins que de pratiques commerciales habituelles inscrites dans la loi fédérale de 1986 autorisant la collecte de données par des fournisseurs de services « dans le cadre de l’exercice courant de leur activité », et qui font donc exception à l’Electronic Communications Privacy Act (ECPA) qui régit les communications électroniques privées."

    http://www.journaldugeek.com/2014/12/26/ciblage-publicitaire-facebook-menace-par-une-class-action-aux-etats-unis/

    http://www.zone-numerique.com/facebook-accuse-davoir-scanne-des-messages-prives-a-des-fins-publicitaires.html



  • Agent DGSE passé chez Al-Nosra: armée et néo diplomatie française

    Imprimer

    Décodage.  Retour sur l'info sortie la semaine dernière le 6 octobre: un ancien agent de renseignement français pro et bien formé, expert en explosifs  officierait du côté d'Idleb au sein d'Al-Nosra, la branche syrienne d'Al Qaïda. Il aurait été spécifiquement visé 47 fois par les américains sans succès.

     http://www.rtl.fr/actu/international/un-ancien-agent-secret-de-la-dgse-aurait-rejoint-al-qaida-en-syrie-7774694980

    L'info est issue d'un site considéré comme  bien informé (3ème groupe de presse aux USA) Mc Clatchy, bureau Washington DC.

    Le blogueur Jean René Belliard sur Tribune de Genève blogs également  très bien informé car clairement issu du monde de l'espionnage (auteur de "Beyrouth, l'enfer des espions") confirme et illustre même  son article par une photo: un agent de la DGSE rejoint les islamistes.

    http://tempsreel.nouvelobs.com/topnews/20120819.AFP6055/syrie-les-services-secrets-allemands-et-anglais-aident-les-rebelles.html

     Extrait du nouvel obs  "Services secrets occidentaux

    Les rebelles sont épaulés par les services secrets britanniques et allemands, ont rapporté des journaux européens, tandis que les violences ont fait dimanche 56 morts: 22 civils, 16 soldats et 18 rebelles.Selon le Sunday Times, qui cite un responsable de l'opposition, les services britanniques ont aidé les insurgés à mener plusieurs attaques.Selon lui, les informations sont transmises à l'Armée syrienne libre (ASL) depuis les bases militaires britanniques à Chypre via la Turquie et les Etats-Unis.Elles ont concerné en particulier Alep, deuxième ville du pays et théâtre d'une bataille cruciale depuis près d'un mois.L'hebdomadaire allemand Bild am Sonntag rapporte de son côté qu'un navire allemand se trouve au large de la Syrie avec à son bord des agents du Service fédéral de renseignement (BND) qui observent les mouvements des troupes et transmettent ces informations aux services britanniques et américains pour qu'elles parviennent aux rebelles.Les pays occidentaux, qui réclament le départ de M. Assad, répètent qu'ils ne veulent pas armer les rebelles, évoquant le risque de voir cet arsenal tomber entre les mains d'extrémistes. Mais plusieurs pays ont déjà annoncé une aide dans le domaine de la communication."

     

    Les raisons? L'action du Qatar,  grand ami de la France,  au sein de la francophonie est très claire. Exactement comme le poisson pilote rémora autour du requin, son influence islamiste radicale va ainsi  pénétrer dans le sillage de la diplomatie du pays de référence, la France  par ses échanges économiques, culturels en direction  des anciennes colonies d'Afrique, d'Océanie. Soit  un nombre importants d'états de confession musulmane majoritaire pas encore rigoristes que l'état gazier voudrait influencer .

    L'épisode du Croissant Rouge au Mali en février 2013 , celui de l'approvisionnement en armes aux djihadistes  est significatif de ses intentions réelles. Ultra significatif même: . Rappel de l'affaire : le Qatar ami de la France a fourni les islamistes maliens en armes cachées dans les ambulances onusiennes du Croissant Rouge  pour servir contre l'armée... française.
    Aucune diplomatie occidentale de l'époque n'a émis de protestation sur cet incident gravissime.

    https://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/tag/avion+mali

    Comment la diplomatie française, forte de son précieux siège au Conseil de Sécurité a -t-elle si facilement  introduit un  Qatar en pleine expansion intégriste, dans son mode de penser et d'agir? Et développé ainsi  une diplomatie ambigüe?

    En fait, Laurent Fabius dès  son arrivée, a volontairement démonté le Service  du Quai d'Orsay en éliminant les spécialistes du monde arabe. Il les  envoie en ...Amérique latine ! Or ceux -ci justement  auraient pu lancer les sonnettes d'alarme...Cette 'nfo vient d'un autre blogueur très bien informé: Georges Malbrunot et son blog Orient Indiscret :

    http://blog.lefigaro.fr/malbrunot/2013/09/quai-dorsay-les-ambassadeurs-a.html

    Au  final dans quels draps est indirectement impliquée l'armée   orientée par cette néo-diplomatie et ses accointances?  Et l'image de la France avec?

    Dans l'article Mac Clatchy, deux agents présentés comme "européens" indiquent que  la désertion de l'ancien agent français d'Idleb  est "le développement le plus dangereux dans la longue confrontation entre occident et ce terrorisme" coupeur de têtes.

    Exagéré peut- être comme remarque. Mais il est certain que l'ambiguïté sur la nature des groupes locaux avec lesquels  les alliances, aides, formations  ont été passées pose problème.

    On peut même penser  que d'autres dossiers vont surgir sur les liens de la France avec Al-Nosra qu'ils soient directs (ex : phrase de Fabius à Marrachek) ou un peu moins direct  (l'espion qui rejoint les terroristes )

    Ceci rend l'actuel conflit en Irak et Syrie surréaliste et totalement  illisible: l'ami de mon ami est mon ennemi, l'ennemi de mon ami est mon  ami, l'ami de mon ennemi est mon ami, l'ennemi de mon ennemi est mon ennemi.

    On a le tournis  Le règne du flou. Le règne du fou.

    Quand l'occident mange avec le diable même avec une cuillère longue, c'est bien avec lui qu'il mange. Laurent Fabius, plus que tout autre, apprécie ce repas. Son supérieur hiérarchique aussi par définition.

    La "grande muette" probablement ...un peu moins ?

                                                              Sylvie Neidinger

                                                                                            

     

     

     

     

     

  • Trierweiler et son ..."Peste-Seller" !!

    Imprimer

    Magnifique titre journalistique qui résume tout en deux mots.

    Trouvé par le magazine people Grazia.

     Pesticide,  la dame !

    Elle signale à... plusieurs reprises qu'elle vient de son  HLM, immodeste dans cette lourdeur...Etonnante aussi à rejeter toute responsabilité sur l'autre. A la lire, elle était une mère de famille, épouse heureuse que Hollande est venu  séduire ! Exagéré tout de même...

    "Merci pour ce moment" est bien un best-seller écrit par une véritable  Peste mais  qui avait toutes les bonnes raisons de le faire: son ignoble répudiation médiatique par un cinglant communiqué de la part du conjoint...menteur car infidèle en plus.

    Boomerang. Fin explicative du Peste-seller" le président a résumé notre histoire en dix-huit mots glacés qu'il a lui-même dictés à l'AFP. Ces pages en sont la réplique."

    Réplique atomique !

    Les femmes, touchées dans leur féminisme lié à un tel comportement présidentiel masculin machiste et brutal  s'arrachent le livre...ce n'est pas un hasard.

    La dame fut logistiquement redoutable.

    Ni l'Elysée, ni aucun service secret n'avait vent de la publication ! Le Président de la République l'apprend en même temps que tout le monde sur tweeter.

    La super peste fut super pro: magistrale. Une véritable affaire d'état.

    Le scénario d'un film évidemment.

                                                                Sylvie Neidinger

                                           

                                                                   

     

  • La Cour de Justice européenne protège les données persos

    Imprimer

    Excellente nouvelle pour les libertés individuelles:  la  CJUE, vient d’annuler la  directive 2006/24/UE ce mardi 8 avril.

    Elle concerne la conservation d’informations et de données personnelles liées aux télécommunications.

    Les motifs de cette décision très forte ( dont les médias ont peu rendu compte) "en imposant la conservation de ces données et en permettant l’accès aux autorités nationales compétentes, la directive s’immisce de manière particulièrement grave dans les droits fondamentaux au respect de la vie privée et à la protection des données à caractère personnel"

     La directive imposait  aux FAI une conservation de multi-données personnelles pour les laisser en libre disposition par les états européens  et divers organismes... non judiciaires.

    Et par des états tiers non européens.

    Deux femmes se montrent particulièrement satisfaites:

    Françoise Castex, député européen affirme même qu'il faut stopper les accords Safe Harbour et Swift/TFTP signés après le 11 septembre 2001 qui autorisent le transfert de données privées des européens vers les USA, d'une façon disproportionnée, illimitée, indifférenciée.

    [Bizarrement la Cnil, organisme supposé "de protection" donne Safe Harbour comme suffisament protecteur. Ce qui est inexact !]

    Proposition soutenue par  la Commissaire Viviane Reding qui suggère la mise en place d'une Autorité indépendante pour garantir les droits fondamentaux autour des données privées.

    Cette décision supra-nationale de la Cour vient mettre un sérieux coup de poing à l'article 13 de la loi de programmation militaire, voté en catimini en décembre en France, ultra liberticide.

    Cecilia Malmström, commissaire aux affaires intérieures a pris acte du jugement de la Cour. Elle  transmettra le dossier à la prochaine Commission. Laquelle devra tenir compte des conclusions de la Cour pour proposer une nouvelle directive.

    Un bouleversement majeur dans le sens du respect des données personnelle en UE.

    Sylvie Neidinger