Société- Police Justice

  • "Ensauvagement", terme inacceptable dans la bouche d'un responsable gouvernemental. Décryptage

    Imprimer

    Quand la réalité d'un pays est éventuellement inflammable, tout responsable gouvernemental  qui se respecte, sérieux ne vient pas jeter de l'huile sur les flammes! 

    La parole politique des dirigeants politiques porte un poids symbolique fort.

    Stigmatiser au plus haut de l'Etat avec la  terminologie du "sauvage" adorée de la droite extrême  fait sombrer dans les heures sombres du populisme.

    Le ministre de la Justice Dupond Moretti ne s'y est pas trompé. Il fustige son "collègue"  le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin issu du sarkozisme.

    [Rappel. Sarkozy: cette présidence qui aboutit à la crise 2005 et ses centaines d'incendies de voitures puis la  non réelection en 2007.]

    G. Darmanin a sorti sa kärcher " Nous assistons à une crise de l’autorité. Il faut stopper l’ensauvagement d’une certaine partie de la société. Il faut réaffirmer l’autorité de l’État, et ne rien laisser passer », déclare le ministre, avant un  déplacement à Nice sur le thème de l’insécurité.

    Agir contre les comportements aberrants, rétablir la règle de l'Etat (telle  cette crise des Tchétchènes de Dijon qui entendaient faire régner leur ordre) est une bonne chose, stigmatiser en est une autre.

    Employer un terme  de classification du genre humain  du 19ème siècle comme le pratique et le confirme  G Darmanin  n'est pas concevable en 2020.

    Acquitator, le célèbre avocat connait le poids des mots. Intelligent, il comprend les enjeux. Il a réagi.Pourquoi ces joutes verbales au sommet de l'Etat ?

    Doit-on penser que le gouvernement Macron  se sarkozise? Qu'il  usite volontairement du vocabulaire de l'extrême-droite en vue des prochaines présidentielles 2022? 

    Alors, quel jeu électoral dangereux.

    Le terrain est effectivement très chaud. Trop chaud pour ce vocabulaire inflammable.

    "Ensauvagement" est un dérivé du vocable chevènementiste de "sauvageon" dans les années 90.

    Doit-on lire que Emmanuel Macron démarre sa campagne présidentielle autour de cette thématique, en  allant racler le sable sur les terres d'extrême-droite?

    Il est évident que Gérald Darmanin ne peut vivre sa vie vocabulariale gouvernementale sans validation présidentielle. E Macron contrôle la moindre mouche qui vole...

                          EN MEME TEMPS TOUT ET SON CONTRAIRE

    Observation: une répartition des rôles s'est installée EN MEME TEMPS au sein du même gouvernement Castex: Gérald  Darmanin, ministre de l'Intérieur avec sa thématique d'extrême-droite, Eric Dupond-Moretti à la Justice représentant le droit. Dont  le "droit- de-l'hommisme" de gauche. L'ancien avocat connait bien la réalité sociale et signale l'impossibilité ABSOLUE de dire n'importe quoi.

    Emmanuel Macron lui  est entré dans la partie, sans le dire.

    Il joue lui  balle au centre puisqu'il minimise volontairement en parlant d'incivilités pour des... crimes.

    Jean Castex lui réclame d'agir plutôt que parler. 

    Certes mais attention,  certains mots missiles sont eux-mêmes des... actions

    Les idées brunes sont montées dans les années 30 à coup de ...discours.

    Quel jeu électoral dangereux! 

    Si la séquence "linguistique" est volontaire:  c'est du sous-machiavel 

    Si la séquence est involontaire: "quelle pétaudière" aurait dit le Général de Gaulle...

    La séquence divise, affaiblit  La République en Marche. A juste titre.

                                                           Sylvie Neidinger 

     

    Suite : Emmanuel Macron président méprisant se permet d'....ironiser sur le "Kamasutra de l'ensauvagement" en.... attaquant la presse  

    Les policiers craignent une sarkozisation :une politique du chiffre

     

    #BlogNeidingerEnsauvagementSémiologie

    1) Ensauvagement : terme inacceptable dans la bouche de responsables politiques

    2) Kamasutra ensauvagé d'Emmanuel Macron contre la presse

    3)Avant " l'ensauvagement", le mythe du bon sauvage

    4) Le "sauvage" a-t-il une âme? La controverse de Valladolid

    5) Les zoos humains pour exhiber les "sauvages" jusqu'en 1930

     

     

  • Bayrou récompensé, la juge qui le mit en examen...licenciée: timing?

    Imprimer

    Alors que François Bayrou se voit attribuer un improbable Commissariat au plan, sorti de la naphtaline  des années 50, la juge qui le mis en examen en 2019 pour détournement de fonds publics - lui et d'autres cadres du Modem, se voit licenciée au bout de trois jours de fonction.

    Charlotte Bilger  avait en effet accepté un poste de conseiller spécial auprès du nouveau ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti.

    Embarassant..;

    D'autant  que la  magistrate avait  renoncé (pour  intégrer la gouvernement) à prendre la prestigieuse présidence de la cour d’assises de Paris qui lui était destinée en septembre pour rejoindre le cabinet d’Eric Dupond-Moretti.

    Bizarre guet-apens qui élimine si facilement la magistrate et du cabinet ministériel et de la présidence de la cour d'assises.  D'une pierre deux coups alors que s'installe F Bayrou dans sa nouvelle fonction accordée par son amitié avec le président de la république.

    Le chef du parti centriste  dit "ne pas chercher le pouvoir" Logique, car on le lui donne ! 

    Et l'appui du modem acquis à E Macron  pour la future campagne présidentielle 2022.

     

                                                              Sylvie Neidinger

    (capture/ article cité en lien)

    françois #bayrou,commissariat au plan,e #macro,charlotte #bilger,détournement de fonds publics,#modem lrem

                                                                     

     

  • Démocratie volée: présidentielles 2017 et "l'affaire" Fillon

    Imprimer

    Rien ne dit absolument que François Fillon aurait gagné la présidentielle 2017.

    Encore fallait-il que ce soit les électeurs qui en décidassent.

    Au lieu de quoi, dès que le nom de Fillon est sortir de la Primaire de Droite, au grand dam de ceux qui voyaient Alain Juppé vainqueur, une véritable machine à éliminer le candidat en amont s'est mise en place.

    Par la Justice et les médias type BFM TV, presse people à coups de Unes etc.

    Ceux de Droite (parti, électeurs, hommes politiques) avaient tout à fait noté une accélération inouïe de la procédure.

    Désormais on peut qualifier la séquence de vol démocratique.

    Madame Houlettre procureur en charge du dossier vient -avec retard !- témoigner devant une commission d'enquête de l'Assemblée Nationale des pressions inouïes subies par le Parquet et au dessus le Ministère de la Justice- Rappel: sous Hollande.

    https://www.francetvinfo.fr/politique/francois-fillon/affaires-fillon/affaire-fillon-l-ancienne-procureure-dit-avoir-subi-des-pressions-de-sa-hierarchie-des-responsables-politiques-s-en-emeuvent_4013067.html

    https://actu.orange.fr/politique/videos/affaire-fillon-le-parquet-national-financier-etait-devenu-un-bras-arme-pour-assassiner-politiquement-notre-candidat-declare-nadine-morano-CNT000001qYqCw.html

    Ceux qui  n'avaient jamais douté d'une "mise à mort politique de François Fillon  en amont" expriment ouvertement leur colère.

    C'est à l'électeur de choisir entre les candidats et non au Ministère de la justice du ....sortant François Hollande.

    François Fillon avait sur la relation Europe-USA-Russie une position intermédiaire. Celle de  faire entrer St Pétersbourg comme partenaire économique de l'UE soit  des relations normalisées. C'est stricto senso la position chiraquienne.

    Idem: sur les guerres du proche-orient, il prône un avis intégrant tous les acteurs. Et fustige la position occidentale de guerre, qui met les chrétiens au ban.

    Il  a payé cher le prix de ses positions.

    On ne peut incriminer Emmanuel Macron de ces actes judiciaires accélérés autour du candidat de droite. Mais l'actuel président  reste  celui au final à qui le "crime de lèse-démocratie" a profité. Candidat presque inconnu, venu de nulle part et sans parti.

                                               Sylvie Neidinger

    Suite...

    La politique c'est souvent glauque..

    Commentaires lus : Fillon, Le Pen et autres opposants aux socialistes également dans le viseur juste avant l'élection.

    La procureur Houlette a-t-elle" le syndrome A Buzyn" ? Elle ne dit rien quand elle subit toutes les pressions en 2017 pour accélérer les enquêtes Fillon, puis vient signaler qu'elle a subi des pressions , ce  en 2020 devant une commission puis signale que ses propos sont mal interprétés !

     

  • Vendetta tchétchène en France sur voie publique: le taïp?

    Imprimer

    Plusieurs  villes françaises Dijon (Quartier des Grésilles)  et Nice (Quartier des Liserons)  et autres sont prises en otage par une vengeance liée aux Tchétchènes qui investissent l'espace public avec armes blanches, bâtons, armes, battes de baseball et volonté d'en découdre. Les individus viennent de France, Belgique, Allemagne.

    Ces affrontements ont eu lieu après un "appel national" au sein de cette communauté lancé sur Internet afin de venger un adolescent de 16 ans qui avait été roué de coups par des dealers probablement maghrébins le 12 juin à Dijon.

    Les caucasiens se sont donné RV à Dijon. Ce, en vue d'une  expédition punitive en retour.

    Explications d'un participant :  "Quand un Tchétchène se fait frapper, on vient toujours parce qu'on est solidaire, il faut défendre les siens", explique le jeune homme, anonyme, à Europe 1. "Nous les Tchétchènes, depuis tout petit, on est éduqué comme ça. On est très peu, seulement un million dans le monde, éparpillés un peu partout. Donc si on n'est pas solidaires, on est perdus. Surtout quand on n'est pas en Tchétchénie, quand on est hors de chez nous. C'est dans notre mentalité, on n'aime pas passer par la police.On aime régler nos trucs seuls." Il assure encore que les membres de l'expédition punitive n'avaient "pas l'intention de faire des dégâts autour". "Tout ce qu'on avait, c'étaient des battes de Baseball, des barres en fer ou des bâtons et ce genre de choses. L'idée, c'était juste de les passer à tabac et que ça serve de leçon, qu'on ne touche pas aux Tchétchènes. Mais on n'avait pas l'intention de tuer."

    Problème n°1: cela  se passe bien en France! Les habitants de ces quartiers -non dealeurs- de ces villes se sentent en insécurité massive quand les affrontements ont lieu. 

                                                  LA VENDETTA DU TAIP

    Problème n°2: ils agissent comme en Tchétchénie, Caucase. Ce règlement de compte est totalement identifiable culturellement autour de l'organisation clanique du TAIP.

    Un article wiki est largement consacré au sujet. Reprise ici de larges extraits: "Le taïp ou taip (тайп), est l'organisation tribale tchétchène, à rapprocher du concept de clan. Un taïp se définit en tant que regroupement territorial, par exemple Kharatchoi (haratchoi), "les gens habitant dans des grottes" (har signifie grotte en tchétchène). Au milieu du xixe siècle, on estime qu'il y avait 135 taïps, les trois quarts d'entre eux formant 9 toukkhoums, unions de clans basées sur une proximité géographique. De tous temps, la logique du clan a été vue comme supérieure à toute logique extérieure, et l'organisation en taïps et toukkhoums, sans autorité centrale, se prête bien aux combats de type guérilla, comme le découvrent les tsars lorsqu'ils lancent la conquête du Caucase."

    Les règles traditionnelles en jeu sont celle d'un "code d'honneur " et de la vendetta. Remarque: ce sont également les terminologies mafieuses. Les individus  adoptent facilement les techniques de guérilla en France puisqu'elles sont culturelles...en Tchétchénie! 

    "Malgré le grand nombre de taïps, on peut dégager quelques règles et particularités communes :

    • tenue de terrains agricoles communs
    • vengeance commune pour insulte des membres du taïp ou meurtre de l'un d'entre eux
    • pas de limites à l'exogamie (mariages interdits entre membres du même clan)
    • obligation d'entraide
    • élection d'un chef
    • élection d'un chef militaire en cas de guerre (appelé biachi, бячча)
    • élection d'un conseil des anciens sans condition d'entrée particulière
    • session de ce conseil ouverte à tous
    • tous les membres du conseil sont égaux
    • droit de destituer les représentants
    • femmes représentées par les hommes de leur famille
    • droit d'adopter des étrangers
    • transfert de propriété du défunt au taïp
    • chaque taïp a un nom dérivé du nom de l'ancêtre commun
    • chaque taïp a un territoire défini et une montagne traditionnelle
    • le taïp a un abri en cas de danger: une tour, un fort ou un abri naturel comme une grotte
    • dans le passé chacun avait sa divinité propre
    • chaque taïp a ses propres fêtes, coutumes et traditions
    • le taïp a son cimetière propre
    • l'hospitalité est une valeur importante

    L'appartenance à un clan n'a pas de lien direct avec la religion puisque les deux confréries soufies présentes en Tchétchénie (Qadiriyya et Naqshbandiyya) peuvent très bien se retrouver au sein du même taïp, voire de la même famille."

                       SYMBOLIQUE ANIMALE : CELLE DU LOUP

    "Les valeurs principales du taïp sont la liberté individuelle, dans le cadre du respect de l'adat (lois coutumières) édictées par les Anciens, et l'égalité entre les membres (les dirigeants étant élus et révocables, ils ne sont pas considérés comme supérieurs et n'ont pas de privilèges particuliers). Ces deux valeurs se retrouvent dans la comparaison que font les Tchétchènes eux-mêmes avec le loup et sa meute, l'animal étant vu comme un symbole de force, de courage et de liberté."

    Pour compléter l'analyse, il faut évoquer un probable effet post-confinement, quand un vent de folie et de nervosité a pris la société après le long enfermement.

    Si les Tchétchènes se sentent légitimes par rapport à leur propre code d'honneur à venger un des leurs, se sentent légitimes à attaquer des dealers, vendeurs de substances illicites, dangereuses, interdites,  ils sont totalement illégitimes par rapport aux lois de la République française, lois européennes par cette action de guérilla.

    Tchétchènes tout autant  illégitimes ici que les dealers qu'ils entendent combattre.

    France totalement choquée de ces... meutes de loup-hommes armés tous vêtus de noir- anachroniques qui font irruption en place publique...

    Le maire Rebsamen cible directement les Tchétchènes et l'absence de moyens de police et justice.

    Remarque: les policiers actuellement médiatiquement et massivement  vilipendés, sans nuance,  sont évidemment appelés sur le terrain pour gérer cette violence inédite. Remarque: seule, leur présence met un frein aux guérillas urbaines en cours.

    Surréaliste: l'armistice entre les "communautés " techétchène et maghrébine  est signé...à la mosquée. "Par dessus la jambe de l'Etat de droit", qui lui continue arrestations et perquisitions à Dijon et ailleurs, notamment pour retrouver les armes: son droit régalien et republicain! 

    Rappel de l'échange totalement décalé entre une délégation de tchétchènes et  la police à Dijon : « Nous allons manifester notre colère, n’intervenez pas, on n’a rien contre vous, on règle nos comptes et on s’en va… ! ». 

    Ces "combattants tchétchène européens"  ont juste oublié un détail: le lieu géographique qui n'est PAS au coeur du Caucase.

                                               Sylvie Neidinger

    Suites

    https://www.20minutes.fr/societe/2801119-20200616-violences-dijon-examen-systematique-expulsion-etrangers-impliques

    https://www.francetvinfo.fr/societe/dijon-ce-que-lon-sait-de-la-communaute-tchetchene-impliquee_4010333.html Troyes, Rouen,Nice aussi

    https://www.lefigaro.fr/actualite-france/une-note-confidentielle-s-inquiete-de-la-progression-du-crime-organise-tchetchene-en-france-20200617

    https://www.marianne.net/societe/affrontements-dijon-la-justice-auto-geree-s-exprime-de-facon-tres-codifiee-chez-les

  • L'élitisme "à la française" a bien protégé la pédophilie

    Imprimer

    Selon un témoignage réel que je recueillis de vive voix il y a une vingtaine d'année d'une estimable personne, en lien avec  la Direction de  la Protection de la Jeunesse, Ministère de la Justice,   la pédophilie était...fort bien vue dans le microcosme local de la capitale. "On ne peut pas  faire grand chose  côté Justice, me disait ce professionnel découragé,  les protections de la pédophilie sont très puissantes à Paris. C'est difficile"

    La personne était écoeurée des affaires  judiciaires étouffées tel le scandale public de  Jack Lang au Maroc, entre beaucoup d'autres dossiers  dont ce pro avait connaissance et bien évidemment ne partageait pas, secret professionnel oblige. Chape de plomb.

    La pédophilie touche traditionnellement TOUS les milieux liés à l'enfance tels l'Education Nationale, l'Eglise... mais pas seulement.

    Les délinquants "puisent " dans leur vivier.  A cette époque carrément  à la vue de tous comme l'affaire Franck Demules, cette  victime publique du pédophile Hennion.  En 2009 il publie aux Editions du moment  Un petit tour en enfer.  Entre 1977 et 1986, de ses 10 à ses 18 ans, il a été abusé par Christian Hennion, alors journaliste à Libération.

    Ce qui choque ici et ce que démontre l'affaire Matzneff est cette accointance, tolérance pour l'intolérable.  On  cite donc   les nombreuses affaires françaises dans des milieux qui valorisaient cette "utilisation" (illégale) de mineurs:  Hamilton, le couple Bergé-Yves Saint-Laurent et leur Villa Majorelle, les  années Mitterrand,  les soixante huitards type Cohen-Bendit, l'affaire étouffée du Coral et des pontes de la mitterrandie, Jack Lang cité   ici aussi pour Coral. Idem Matzneff !! 

                        LA DERIVE SOIXANTE HUITARDE ...DOLTO  

    Des lieux de vie animés par les mouvements d'antipsychiatrie des années 70 sont concernés (Affaire Père Jaouen) . Dolto, Foucault pris dans le même panier. La psychanalyste Dolto avait signé une pétition pour libérer des pédophiles notoires et racontait souvent n'importe quoi (dont les propos de 1979). Elisabeth Roudinesco analyse aujourd'hui  ici les accointances théoriques des praticiens avec la pédophilie, une véritable dérive idéologique: Comment réagissez-vous à la polémique autour de certains textes de Françoise Dolto publiés dans le Canard enchaîné en janvier ?Françoise Dolto tenait souvent des propos insensés, notamment quand elle a commencé à être célèbre et qu’elle répondait n’importe quoi à n’importe qui. Dans toutes les citations bien connues, recueillies depuis des lustres sur Internet, c’est toujours la même litanie : elle prend les enfants pour des adultes parce qu’elle leur reconnaît, à juste tire, un statut de sujet, confond l’inconscient avec le conscient et accumule des cas particuliers tirés de sa clinique, comme si elle s’adressait à un cercle d’initiés : les femmes battues désirent «inconsciemment» être battues, les enfants aiment séduire «inconsciemment» les adultes, notamment leurs pères, etc.

    L'enfant version Dolto serait une personne  et donc maître de son corps? Belle aubaine pour les pédophiles ! "L'enfant qui chercherait à le séduire Lui le bel adulte "est effectivement un leitmotiv du discours de justification chez Matzneff. Voici le parfait signe de la perversion. Le délinquant se dit tellement séduisant que même un enfant le désire !

    Matzneff - mêlé  depuis longtemps à de véritables affaires  judiciaires de pédophilie- qui "consomme" de jeunes garçons  en Asie et s'en vante dans ses écrits  passe pourtant  sa vie sans être inquiété par la Justice. Un peu questionné  mais protégé. Il continue à publier ses livres  chez Gallimard, (éditeur de pédophilie dans le texte)  émaillant même ô perversion, ses écrits de messages codés à ses victimes ! 

     Denise Bombardier  avait dit elle clairement son fait à G.  pédophile de salon sur le plateau d'Apostrophes  il y a plusieurs années sans trouver le soutien de Bernard Pivot. La québécoise  se prit  même une bordée d'injures du microcosme parisien (Philippe  Sollers etc.)

    Jusqu'au livre d'une femme courageuse paru en janvier : Vanessa Springora.

     

      VANESSA SPINGORA EMPLOIE LA METHODE DU "PREDATEUR G": PAR UN   LIVRE, ...COMME FLAVIE FLAMENT!

     

    La France est incroyable de "détours". Deux  femmes victimes vont faire bouger les lignes. Comment ?? En employant la méthode des pédophiles artistiques soutenus par le microcosme parisien: écrire des livres ! Et c'est seulement à ce moment là que leurs "fictions"  ramènent au réel du scandale.

    Juste parce que des....livres sont écrits,  la "France qui décide"commence enfin à se regarder dans le miroir !!! Par le miroir de la littérature, ô France des Lumières, ô miroir de la Galerie des Glaces...

                                                   TROIS FEMMES ECRIVENT

    Vanessa Springora prend  donc le chasseur à son propre piège : elle couche M. G (pas l'ange Gabriel..) par écrit, dans un roman autobiographique. Le scandale éclate.

    La parole se libère jusque dans le sport avec le livre de Sarah Abitbol contre Monsieur O (Monsieur Ordure!) On se souvient de celle qui a courageusement ouvert le ban Flavie Flament qui  dénonca David Hamilton  le photographe britannique  délétère post  68 des jeunes filles en fleurs. 

    Il fallait une sacrée dose de courage de la part de ces femmes marquées à vie. Au risque de leurs relations familiales. Flavie Flament s'est fâchée  avec sa mère postérieurement au livre (accusée d'avoir laissé une jeune ado dans les mains du prédateur juste parce qu'il était connu) Idem  Vanessa Springora vient de  perdre son père suite à la publication du livre.

                                               L'ENQUETE DU   NEW-YORK TIMES 

    La société française de 2020 (celle des Gilets Jaunes anti-élite  et ...pas seulement !)  n'est plus prête à accepter les dérives  dites "parisianistes" (de parisiens  souvent montés de leur province. L'un n'empêche pas l'autre!)  qui s'accaparant le pouvoir économique, politique, éditorial, médiatique, journaliste, culturel, décidant de leurs propres  normes d'acceptabilité en dépit des Lois.

    Quel média a soutenu Denise Bombardier en son temps ? Le traitement médiatique des  infos sur les affaires pédophiles tenait du caricatural : depuis les années 70 la presse de gauche soutenait le plus souvent  pédophilie. Souvent celle d'extrême-droite dénonçait. Et globalement rien 

    En France, certains membres de la "soit-disant" élite se devaient de "consommer" des enfants mineurs filles ou garçons tels des ogres voraces. Ou  de dire par la médiation d'un livre ou d'un art combien la pédophilie est sublime (Dolto, Cohen-Bendit et les autres..) 

    Ils avaient la capacité d'étouffer  les dossiers de pédophilie.OUI L'élite française est  au bien  banc des accusésOn apprécie infiniment le titre de l'article de  du New-york Times publié le 11 février 2020 : "Un écrivain pédophile — et l’élite française — sur le banc des accusés"

    Le journal Libération a fait difficilement et tardivement son autocritique.

    Grâce aux victimes courageuses, la parole a enfin  trouvé son chemin.

                                                         Sylvie Neidinger

     

    Le coup de balai se poursuit .

    -Cinéma démission de la direction des Césars au regard de l'affaire Polanski.  En sports Démission Gailhaget +enquête

    -Christophe Girard, adjoint de Anne Hidalgo interrogé sur ses soutiens à Matzneff

     

    NY T.JPG

    SUITE

    Août 2020 Affaire Girard ami de G Matzneff

    https://www.nouvelobs.com/politique/20200816.OBS32238/un-homme-accuse-christophe-girard-d-abus-sexuel-lorsqu-il-avait-16-ans.html

     

     

    RUBRIQUE POLICE JUSTICE

     

  • Blasphème: la ministre de la Justice Belloubet n'a pas démissionné malgré sa faute de Droit

    Imprimer

    Nicole Belloubet, Garde des Sceaux du gouvernement Macron a dérapé sur le droit au blasphème qui est légal dans ce pays. Elle s'est fourvoyée, en lançant même une enquête sur ...l'ado à l'origine du problème médiatique et issu des réseaux sociaux.

    Question: le Président Macron- qui se mêle de tout- était-il derrière cette position communautariste non conforme au Droit  de sa ministre

    Le 29 janvier dernier sur Europe1 la Garde des Sceaux  prend une positon inique. Selon elle "l'insulte à la religion serait évidemment une atteinte à la liberté de conscience";

    Mme Belloubet  heurte un principe juridique fondamental déjà réglé sous Voltaire.  En France la critique de la religion  (= blasphème) n'est PAS un délit.

    Elle incita même le parquet de Grenoble  à une enquête sur ...l'ado pour "provocation à la haine raciale", afin,  de "vérifier si les propos tenus sur la vidéo diffusée [par la jeune fille] sont de nature à recouvrir une qualification pénale ou s'inscrivent dans la liberté d'expression reconnue à chacun et constituant un principe à valeur constitutionnelle"!!!!

    L'hebdomadaire Marianne démonte les arguments de la ministre: je reproduis ici in extenso la démonstration juridique :

    De quelle qualification pénale parle le ministère public ? Le procureur fait ici référence à l'article 24 de la loi du 21 juillet 1881 sur la liberté de la presse, qui s’applique par extension à toute forme d’expression. Cette dernière a été modifiée par la loi Pleven de 1972, qui a introduit dans le droit français le délit de provocation à la haine. L'article 24 de la loi prévoit ainsi que "ceux qui auront provoqué à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, seront punis d'un an d'emprisonnement et de 45.000 euros d'amende ou de l'une de ces deux peines seulement".

    De quelle qualification pénale parle le ministère public ? Le procureur fait ici référence à l'article 24 de la loi du 21 juillet 1881 sur la liberté de la presse, qui s’applique par extension à toute forme d’expression. Cette dernière a été modifiée par la loi Pleven de 1972, qui a introduit dans le droit français le délit de provocation à la haine. L'article 24 de la loi prévoit ainsi que "ceux qui auront provoqué à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, seront punis d'un an d'emprisonnement et de 45.000 euros d'amende ou de l'une de ces deux peines seulement".

    Cette loi pose bien une limite à la liberté d'expression, telle que la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen – à valeur constitutionnelle en droit français – la définit. Les articles 10 et 11 de la DDHC affirment, d'une part, que "Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi", et, d'autre part que "la libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre à l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi". Mais cette limite ne concerne qu'une discrimination "à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes".

    Avec la loi Pleven de 1972 s'est donc posée la question de savoir si insulter une religion, ses symboles ou ses figures revenait à insulter ses adeptes, ce qui tomberait sous le coup de la loi. Les tribunaux ont clairement répondu par la négative, notamment lors du procès intenté à Charlie Hebdo en 2007, après la publication des caricatures de Mahomet. Dans son jugement du 22 mars 2007, confirmé en appel en 2008, le TGI de Paris avait ainsi affirmé : "En France, société laïque et pluraliste, le respect de toutes les croyances va de pair avec la liberté de critiquer les religions quelles qu’elles soient et avec celle de représenter des sujets ou objets de vénération religieuse ; le blasphème qui outrage la divinité ou la religion, n’y est pas réprimé à la différence de l’injure, dès lors qu’elle constitue une attaque personnelle et directe dirigée contre une personne ou un groupe de personnes en raison de leur appartenance religieuse."

    La droite ironise sur le fourvoiement juridique de la ministre de la Justice. Le sénateur  PR Retailleau lui signale que l'on est en France et pas en ....Arabie Saoudite !

    Charlie Hebdo évidemment concerné ne "rate" pas la ministre caricaturée.

    En résumé, le blasphème qui outrage la divinité ou la religion n'est pas réprimé dans l'hexagone. Ce depuis Voltaire on le rappelle. C'est même un fondement de la liberté de penser.

    Mme Belloubet alors qu'elle doit porter le Droit - par principe non louvoyant..- n'a pas eu le courage de démissionner...La macronie s'embrouille chaque jour un peu plus dans des procès en amateurisme ou incompétence.

    Rappel: Mme Belloubet première adjointe de l'ancien maire est par ailleurs visée par une plainte pour prise illégale d'intérêt par la ville de Montpellier pour la création de la Cour d'Appel dans cette ville qui lui est proche.

                                                                        Sylvie Neidinger

    belloubet.JPG

    Surréaliste puisque la Garde des Sceaux ayant dérapé, le Droit se voit  "réaffirmé" par une bouche ..politique ! Macronie en déliquescence ! 

    #blasphème,#belloubet,#macron,parquet,garde des sceaux,ministre d ela justice,mila,#voltaire,#macronie

     

  • Harry et Meghan maltraitent leurs gardes du corps

    Imprimer

    H&M CIRCUS Suite- Episode 2:#NarSussex continue de maltraiter son personnel.Le couple continue à défrayer la chronique. Alors qu'il réclame de l'apaisement pour...lui-même,  son attitude dure vis à vis de l'entourage immédiat détonne: ici les gardes de sécurité.

    Les policiers  se disent traités de larbins, esclavages même : le terme est lancé!

    Le couple "Roi et Reine d'Instagram" réclame en effet de la gentillesse  Et s'attire au passage un flot de commentaires négatifs, preuve que toute communication des Sussex est actuellement vouée à l'échec: ils se sont grillés.

    Les policiers de Scotland Yard s'expriment tellement cela déborde...Comme c'est rare!

    Le couple d'enfants gâtés et inconscients, imbus de leur petite personne est plus qu'exigeant. "Dai Davies, anciennement à la tête de la Protection Royale a livré les dessous de la protection du couple. "Leur priorité est leur sécurité et ils veulent qu'ils restent collés à eux sans interruption", a-t-il expliqué. "Mais il faut construire une relation avec votre employeur et faire preuve d'une approche de bon sens dans ces situations", ajoute-t-il."

    Les policiers -une quinzaine: la protection est énorme- n'en peuvent plus des caprices de divas. Plus que des caprices, il y a maltraitance. Et ce n'est pas la première fois. Le divorce d'avec les britannique s'explique justement par la découverte des comportements... autoritaires de Meghan Markle avec la Reine (de facto ceux de Harry) relativement tôt, avant le "mariage du siècle".

    *Quand Meghan réclame -en vain- de porter la tiare de Diana. Harry sous emprise, sans recul, annonce que "ce que Meghan veut, Meghan l'obtient". Ce à quoi répond la Reine : «Non, Meghan ne peut pas avoir tout ce qu’elle veut», aurait froidement tranché la souveraine, «elle aura la tiare que je lui donnerai». Tout est dit. Dès le départ, M Markle  affronte juste son excellence...  la Reine. Le peuple britannique et les célèbres tabloïds l'ont immédiatement noté et commence dès 2018 à s'agiter, intrigués.

    *Quand elle maltraite Kate (qui va jusqu'à essuyer quelques larmes en public lors d"un essayage à la période du mariage déjà)

    *Quand Meghan M. maltraite le personnel de Buckingham, les réveille à 5 h du matin pour ses exigences, leur parle mal. Personnel que Kate va défendre.

    *Quand l'actrice de catégorie B qui joue à la diva hollywoodienne maltraite son secrétariat proche. Plusieurs démissions rapprochées face à sa tyrannie. Neuf démissions en peu de semaines! 

    *Quand le couple impose des règles  comportementales strictes aux voisins à leur égard, du "juridique procédurier à l'américaine " jamais vu dans les résidences royales. H&M transforme Frogmore Cottage en forteresse, version parano. Certains habitants de Windsor semblent déconcertés: "C’est incroyable. Nous n’avons jamais rien entendu de tel. Tous les habitants du domaine travaillent pour la famille royale. Et ils savent comment se comporter avec respect".

    *Quand M Markle fait vivre l'enfer aux nounous de son fils. Le couple en limite du sadisme autoritaire paranoïaque surveille les moindres faits et gestes des candidates. On dirait qu’elle fait passer des castings. C’est humiliant pour ces pauvres femmes” A expliqué une source pour le média Fabulous Digital. Un cauchemar pour les gouverantes.

         H&M: COUPLE AU COMPORTEMENT AUTORITAIRE ABERRANT

    La cote H&M ou #NarSussex plonge au fur et à mesure des révélations sur leur comportement aberrant. Le couple a un sentiment de supériorité égocentrique. Sur leur nouveau site web, ils mentionnaient- avant de l'effacer- qu'ils sont des" personnes protégées au niveau international et ont le droit à la sécurité personnel quand ils le souhaitent."Diantre !

    Le couple traumatise des tiers mais sans rien assumer car ils font payer les frais de leur caprice sécuritaire au Royaume-Uni, au Canada, au prince Charles! Pour des individus qui veulent vivre "comme tout le monde"...

    Piers Morgan, journaliste vedette représente assez bien l'opinion britannique à leur encontre. Désormais il ne "rate "plus ce couple qui veut le beurre et l'argent du beurre. H&M qui réclament la gentillesse pour eux-mêmes mais d'un autoritarisme limite sadique avec tout "personnel" autour, les exemples sont nombreux.

    Il ne mâche pas ses mots: "Harry est passé d’un garçon fêtard, aimant, extrêmement populaire et charismatique, un homme qui était un capitaine d’armée intrépide dans les zones de guerre, à cette lavette malmenée par sa femme américaine plus âgée que lui. Et ce, au point qu’elle se tire de la famille royale et qu’elle l’emmène dans un autre pays. »Vous avez dit lavette? 

    La déviance du couple est désormais de notoriété publique. Même les policiers par nature silencieux expriment leur ras le bol. Bien évidemment les Sussex n'assumeront rien. Et dans leur attitude victimaire H&M crieront à la face du monde que "l'enfer c'est les autres". 

    L'enfer, c'est bien eux...Les britanniques ne s'y sont pas trompés. Harry et Meghan  construisent leur image négative plongeante  au fur à à mesure de leurs actes de la vie quotidienne. Hypocrites ils viennent ensuite se plaindre d'être médiatiquement maltraités!

    Alors qu'ils alimentent eux-mêmes le film de série B. De série H&M  plutôt !

                                           Sylvie Neidinger

     

                                      Rubrique H&M les Déroyaux

  • France en farce électorale : la date du procès Fillon détonne

    Imprimer

    Vous avez dit démocratie?  La macronie fait fort! 

    La date du début procès Fillon a été établie ....quelques jours avant les élections municipales. Du 24 février au 11 mars 2020. Cela dévalorise les Institutions. La Droite d'insurge.

    Le Tribunal rejette fermement ces allégations. Mais ce "timing" laisse pantois tout observateur. Si la date n'avait pas été volontairement choisie. Au moins la proximité des élections justifiait-elle de la prudence de la part du  Ministère de la Justice.

    Après le refus de la circulaire Castaner, retoquée par le Conseil d'Etat*, la question du tripatouillage gouvernemental est bien posée.  Le hold-up du futur résultat est bien retoqué par la Conseil d'Etat, cette   instance administrative suprême.

    Le procès Fillon ante élection va probablement plomber le scrutin.

                                                            Sylvie Neidinger

     

    Circulaire Castaner : elle entendait administrativement inscrire par les préfets au profit du parti LREM les résultats globaux non identifiés en termes d'appartenance à un parti, ce  dans les communes de moins de 9000 habitants.

  • Grenoble: les anarchistes incendient à tout va et.. revendiquent!

    Imprimer

    Ce dossier est relativement silencieux au regard de la gravité des faits signalés. 

    Cela se passe en Rhône-Alpes, à Grenoble.

    Les milieux libertaires anarchiques (et "féministes"!)  locaux ne se contentent pas de prôner leurs idées (souvent par des tags muraux). Ils commettent depuis DEUX  ANS des  ACTES DE DEVASTATION multiples.

    Et revendiquent tranquillement... leurs actes criminels! 

    *Une douzaine de véhicule de la société  Enedis cette semaine.

    * 16 juin 2019, huit  véhicules techniques  EDF. Une revendication "ridicule" sur un site anarchiste.

    *La ...mairie incendiée en septembre 2019.

    Cela a démarré en mars 2017 :

    *21 nov 2017, le Fab Lab La Casemate (Centre CCSTI, scientifique et technique qui  accueille de nombreux jeunes en formation) est incendié ! Revendication sur le site anarchiste Indymedia: "détruire une institution notoirement néfaste par sa diffusion de la culture numérique”.  

    *8 octobre 2018, 2000 mètres carré de l'entrepôt Eiffage (BTP) partent en fumée. Les activistes libertaires revendiquent l’incendie le lendemain. Ils justifient leur acte ainsi : "l’entreprise fournit “la structure matérielle nécessaire à l’industrie de la punition” comme des centres de rétention et de détention." 

    *17 janvier 2019, une église (Saint Jacques, détruite à 100%) 

    *28 janvier 2019, une radio  incendiée (locaux rendus inutilisables): France Bleu Isère.

    Cerise sur le gâteau, les militaires sont attaqués: rien ne les arrête !

    * 21 septembre 2017une trentaine de véhicules à l'intérieur d'un entrepôt de la gendarmerie ( = militaire!) partent en fumée !! L’acte est revendiqué le jour même  par un groupe qui se dit “solidaire  avec les prévenus du procès de la voiture de police incendiée Quai de Valmy à Paris".

    * 26 octobre 2017, les anarchistes  ont brûlé les véhicules personnels des gendarmes à l'intérieur de la gendarmerie de Meylan. Rappel c'est un lieu MILITAIRE ! Revendiqué par un groupe féministe "pour prendre une revanche sur la société"

    On observe certains blogs anars  revendiquer tranquillement ces faits inouïs.

    On sait Grenoble  ville rebelle, qui  lança la révolution de 1789 lors de la journée des Tuiles. La ville engendra la convocation des Etats Généraux (Vizille).

    Mais là... depuis deux ans la provocation dépasse la rebellion. Elle est MAJEURE car criminelle. On le répète: dans un relatif silence général au regard de la gravité des faits commis par la mouvance anarcho-libertaire.

    Les services d'enquête bien évidemment ne chôment pas mais sans  arrestation à ce jour. La piste de l'ultra gauche reste évidemment privilégiée.

    Grenoble, c'est CHAUD !

     

                                             Sylvie Neidinger

     

    Sans compter  d'autres incendies non revendiqués (supermarché Lidl, magasin Euromaster, cabinet d'une pédiatre etc..)

     

    #grenoble,#anarchistes,france bleu isère,violence,incendies volontaires

     

    #grenoble,#anarchistes,violence,incendies volontaires,france bleu isère

  • Stupéfiante proximité temporelle entre le discours haineux de Zemmour et le passage à l'acte du policier terroriste

    Imprimer

    Les policiers  sont sidérés. Sept minutes d'un passage à l'acte terroriste au coeur de la Préfecture de police de Paris. Quatre décès dont des égorgements. La France est sidérée.

    Hommage aux quatre policiers victimes.

    Quatre familles, des enfants endeuillés.

    Fait ultra  surprenant: le terroriste est  un membre du personnel... policier handicapé que l'enquête révèle comme radicalisé. On parle tout de même,  d'un fonctionnaire informaticien au sein de la Direction du... Renseignement !

    L'individu habilité secret défense avait accès aux adresses  des fonctionnaires soit-dit en passant ! Sidérant.

    L'opposition LR réclame une commission d'enquête et stigmatise le ministre de l'Intérieur Castaner qui a parlé trop vite sur la nature de l'individu (Castaner parle souvent  trop vite et sans poser de réserve. Il commet des "fake news" parfois..)  Marine Le Pen monte aussi au créneau sur le même registre. 

    Ces politiciens professionnels doivent porter plus loin leur analyse et surtout balayer devant leur porte ! 

    Le terroriste serait un converti à l'islam, voire même proche de salafistes (sous réserve de l'enquête) 

    On ne peut que signaler le temps très court entre l'acte criminel et  le  discours haineux de Zemmour  lors de  la  Convention dite faussement "de la droite" de Marion Maréchal, véritable réunion  de l'extrême-droite.

    Le CSA,  la Justice se sont saisis des récents propos haineux dont certains à l'encontre d'une religion prise dans son intégralité.  Ce discours a profondément choqué en république française et largement au delà de ceux dont c'est la religion. Selon  l'historien Gérard  Noiriel: cela fut un véritable appel à la guerre civile. 

    Le discours nauséabond  est passé en intégral sur LCI. Une  provocation majeure inutile, dans le contexte français déjà tendu autour de cette religion dans son extrémisme.

    Le terroriste Harpon a été fort heureusement abattu rapidement  par un jeune policier. Mais, on ne saura dès lors jamais le mécanisme précis de son  passage à l'acte.

    Le  lien avec Zemmour comme facteur déclencheur  reste donc ... de l'ordre du probable. Pourtant le timing interroge. Le dit Harpon, avait hurlé le cri jihadiste dans les nuits précédentes chez lui selon un voisin policier également (selon les infos récentes).

    Bien évidemment le policier terroriste islamiste  habilité secret défense pouvait passer à l'acte indépendamment du discours  du "polémiste". Sauf que le passage à l'acte a bien lieu peu de jours  après le discours extrémiste de Eric Zemmour lors de la Convention Maréchal-Le Pen. 

                            ZEMMOUR A TABLE OUVERTE POUR DEVERSER SON FIEL!

    L'affaire Zemmour  est un scandale dans son ensemble car il  a table médiatique massivement  ouverte.

    Cette chimère parisienne  joue sur deux tableaux:

    1-Il s'exprime comme acteur politique d'extrême-droite. 2- Il s'exprime comme journaliste donc disposant d'une incroyable exposition dans plusieurs émissions. 

    Eric Zemmour  vient d'être condamné en appel pour provocation à la haine religieuse. Il continue ses tribunes pour autant. 

    Les médias ont créé ce "monstre" (dixit)

    La  Société des Journalistes du Figaro un des employeurs de Zemmour réclame des comptes. Colère.

    Pour revenir au terroriste Harpon, ses collègues directs avaient -semble-il- signalé son comportement difficile. Ils ne furent pas  écoutés car l'homme était  en catégorie professionnelle handicapé (surdité). La hiérarchie aurait traîné des pieds à écouter ces avis pour ce motif  "politiquement correct" assez légitime car lié au handicap.

    Tout ceci ...selon les dernières infos. Car le profil de l'agent  tueur change chaque jour: on est passé de coup de folie au départ  à islamiste radicalisé aujourd'hui. C'est peut être les deux, d'ailleurs.

    Choc.

    En résumé c'est assez inadmissible que pour Marine Le Pen, Dupont-Aignant, certains LR et  autres de cibler à fond la responsabilité du  ministre de l'Intérieur Castaner et d'oublier l'impact des paroles de Eric Zemmour chez... Marion Maréchal Le Pen.

    Selon l'historien Gérard Noiriel, l'histoire de l'antisémitisme, du racisme, de la xénophobie montre que cela mène à la guerre".

     

                                                                                            Sylvie Neidinger

  • Européennes: le bizarre timing des affaires Balkany et Sarkozy etc.

    Imprimer

    Les médias, lundi 13 mai dernier ouvraient leur Une sur les deux thèmes du jour : lancement en France  de la campagne officielle des européennes.

    Et pile, 1-le début du procès Balkany.

    Curieuse coïncidence "en même temps".

    http://www.rfi.fr/france/20190512-france-debut-proces-maire-lr-patrick-balkany-son-epouse-isabelle-levallois-perret

    2-Sarkozy Quatre jours après, le vendredi  17 mai, sort l'annonce du rejet par le Conseil Constitutionnel du recours de Nicolas Sarkozy sur l'affaire des dépassements de campagne.

    https://actu.orange.fr/france/bygmalion-le-conseil-constitutionnel-rejette-le-recours-de-sarkozy-contre-la-tenue-de-son-proces-CNT000001fMEy5.html

    Bien évidemment ces  deux hommes politiques sont justiciables comme tout citoyen et doivent rendre les comptes que la Justice leur réclame. Aucun doute sur ce point.

    Ce qui interroge pourtant est le moment retenu par l'administration gouvernementale de la Justice pour évoquer ces affaires : pile pendant les deux semaines de campagne ! 

    Un moyen assez  facile pour stigmatiser au passage la... droite en règle générale  puisque les terminologies de " parti LR,  maire LR, maire de droite" vont émailler- c'est normal!- les titres, les reportages, les éditos...

    A quelques jours d'une élection, c'est juste surprenant. Le procédé semble assez  grossier: un abus de position dominante. Tout est bon pour gagner. 

    Pas besoin d'action marketing  sur les réseaux sociaux. C'est ici  l'information de presse officielle qui va cette semaine laminer le terrain pour rendre compte- c'est son job, elle a obligation de le faire pour traiter l'actualité- des procès en cours.

    Contre la droite des années Sarko. En fait contre la droite tout court. L'électeur téléspectateur risque pourtant de s'y perdre, mélanger le passé et le futur...

    Bien évidemment ni  la dite Droite, ni le parti  LR n'ont prise pour  réagir sur le  timing bizarre, ne pouvant que déplorer ces sombres affaires et les commenter évidemment en ne soutenant ni Balkany ni l'ancien président  sur ces sales histoires d'argent (sale et/ou trop abondant sous réserve).

                                                          SURPRISE    BELLAMY

    Juste un détail: Emmanuel Macron très à la manoeuvre pour ces élections de renouvellement du Parlement européen s'implique à outrance  jusqu'à sa photo solo sur certaines affiches! 

    Trop pour un président  de la république supposé être celui de tous...#bygmalion,timing,affaire balkany,affaire sarkozy,#lr,françois-xavier #bellamy,#européennes,#macron,#rn

    Celui  qui tient le pouvoir fait clairement campagne. Il  a pensé préventivement à tous les détails, jusqu'au timing.

    Pourtant E. Macron n'avait juste pas prévu, dans son laminage actif de la Droite,  le succès surprise du "petit nouveau" François-Xavier Bellamy auprès de l'électorat LR qui se ressaisit sur ce qu'il est lui-même. Preuve que le salutaire  ménage des années Sarko-Bygmalion est plus qu'enclenché...

    Les poissons Robinet, Estrosi que le patron de l'hypercentre  pensait dans sa nasse ont retrouvé leur habitat d'origine. (Raffarin exclu mais ce dernier est un centriste ni-ni à la base) 

    Les pérégrinations de l'électorat de droite vers l'hypercentre macroniste semblent terminées.

    Une mauvaise nouvelle pour Jupiter.

    Le président fait monter à outrance la mayonnaise du duel putatif entre lui-même et Marine le Pen, entre #LREM et #RN. Une mécanique artificielle, simplificatrice destinée là encore à éliminer la droite,  du débat politique. Pour capter ses électeurs qui intéressent fortement Mme Loiseau.

    Verdict dans les urnes.

     

                                                                                Sylvie Neidinger

     

    3-SUITE !! Affaire Vincent Lambert

    Dans le même ordre (rappel: la sortie d'affaires sensibles touchant à l'image de la droite en cette période électorale):  le décès par arrêt des soins  programmé de Vincent Lambert....cette semaine! Rappel : cet homme accidenté est dans le coma depuis... 10 ans!

    Les recours sont épuisés. Mais on choisit  pile  la semaine qui précède les élections européennes pour procéder à cet acte qui va heurter certaines convictions de droite. Notamment les catholiques pratiquants. Bellamy est entré à pieds joints dans le débat, fort de ses convictions. La conférence des évêques de France s'insurge.

    Parti LR un peu piégé, ne pouvant trop s'exprimer...Il se divise entre Bellamy qui demande un acte de ...Macron (lui donnant ainsi un pouvoir extraordinaire) et Jean Leonetti, l'auteur de la loi fin de vie. Tous deux LR.

    Finalement la Cour d'Appel demande de cesser la suppression des soins, renvoyant à plus tard ce dossier qui commençait à mettre en ébullition certains  catholiques  notamment la Fondation Lejeune. Le Pape commençant à se mêler du dossier !

    4-SUITE Edouard Philippe

    De plus, Edouard Philippe stigmatise cette semane la droite "Trocadéro" pour mettre en exergue l'image d'une droite catho plutôt radicale et inféconde électoralement.

    A ce stade il n'y a pas de hasard. Petit traité de machiavélisme, ou de tripotage.

    Le "crime" est parfait.

    Strictement personne ne peut affirmer que les dates retenues le sont ...volontairement.

    4-SUITE Les  dits "fillonistes"

    Encore un timing particulier. Ce jeudi 23 mai, le Tribunal Correctionnel présentait à Paris son jugement sur l'affaire de l'usurpation de l'identité du candidat Macron par dixit deux "fillonistes".

    Emmanuel Macron avait porté plainte mais n'était pas représenté.

    Finalement les juges ont prôné la relaxe ce 23 mai . Cet article ose commenter : "la décision qui va agacer le président"

    Si cette  affaire  avait été finalement poursuivie, on aurait cette semaine entendu en plus des autres dossiers cités plus haut cette histoire de "dits" fillonistes.

    Conclusion. Oui  la Droite était  ciblée cette semaine par voie détournée

     

     

     

  • Halte aux pogROMS !!

    Imprimer

    Jacques Debot publie  le 27 mars une alerte sur les pogroms de la banlieue française autour de la rumeur de la camionnette blanche qui choperait les enfants pour mieux les découper...

    Ici, en pied, la reprise intégrale, dans le cas où le lien web https://blogs.mediapart.fr/jacques-debot/blog/270319/romstorie-les-banlieues-tentees-par-le-pogrom

     ...ne se ferait plus naturellement, de cet article acide, ironique, triste  synthétique sur ce peuple (ces peuples!) que Hitler a largement détruit dans les camps de concentration, sans que généralement Monsieur  et Madame tout le monde ne le sache encore ... en 2019 !

    Et qui revivent l'enfer.

    Le camionnette blanche est typiquement celle des gitans, tziganes, yéniches, gens du voyage ou sédentaires (les roms) ....

    ATTENTION: il s'agit de plusieurs peuples, de plusieurs réalités d'origine (coeur de l'Europe pour les Yéniches, Inde pour d'autres, il y a plusieurs siècles.)

    Mais tous  balancés dans le même sac de la... stigmatisation. Qui dès lors les amène, comme d'auteur de l'article  se sentir UN peuple.

    La camionnette blanche tire les caravanes.

    ô scandale de ces agressions.

    Ce peuple n'est pas le mien, Jacques Debot. Il est le vôtre.

    Mais il est surtout  ... le nôtre.

    Dans notre mémoire européenne commune. Et dans sa terrible actualité.

                                                                       Sylvie Neidinger

     

    Romstorie: les banlieues tentées par le pogrom?

    Ce petit peuple, c'est le mien, le peuple tsigane pathétique et maudit, que la rumeur accuse aujourd'hui d'enlever des enfants pour les livrer au trafic d'organes. Une fois de plus, il semblerait que de nouveaux pogroms se préparent et que les Tsiganes n'aient pas encore assez souffert
     

    Une succession de faits divers tragiques se déroule en ce moment-même en banlieue parisienne où des bandes armées font barrage aux véhicules utilitaires dont ils supposent que les conducteurs sont roms, saccagent ces véhicules en arrachent de force conducteurs et passagers pour les rouer de coups, au motif qu’il s’agirait de rôdeurs cherchant à kidnapper des enfants pour des filières de trafiquants d’organes.

    On identifie le Basque à son béret, le Breton à son chapeau rond, le Bavarois avec son petit galurin de feutre, le rappeur avec sa casquette de base-ball. Mais à quoi ces « justiciers » reconnaissent-ils un Rom ? Ils reconnaissent un Rom à sa camionnette blanche. La dialectique des rumeurs n’est pas compliquée. D’après eux, la camionnette en question rode en repérage pour s’emparer des petits enfants. Les Roms, adroits à désosser les appareils ménagers pour en extraire le cuivre et la ferraille, se sont reconvertis dans une activité bien plus lucrative. Ils désossent maintenant les enfants pour prélever le foie, la rate et les rognons, tous les organes qui se vendent et se trafiquent.

    La rumeur ne dit pas quels docteurs opèrent ces prélèvements ni dans quelles cliniques. Comme les registres de la police et de la gendarmerie, la rumeur est muette sur l’identité des enfants kidnappés, sur la date et les lieux d’enlèvements, mais c’est normal, c’est un complot, on nous cache la vérité. On ne sait rien non plus des patients transplantés, ni du coût de l’opération, du mode de règlement, du taux de prise en charge par la caisse d’assurance maladie. La rumeur est loufoque, la rumeur est boiteuse, la rumeur est une bouture, un greffon qui cherche son porte-greffe pour s’enraciner, croître et proliférer.

    La connexion entre les Tsiganes et le prélèvement d’organes n’est pas un fait historique entièrement nouveau puisque notre petit peuple l’a déjà rencontré à deux reprises. La première fois c’était à Auschwitz. A la descente des trains qui les livraient aux bourreaux, le nazi Mengele sélectionnait systématiquement les couples d’enfants tsiganes jumeaux. Il les faisait tuer ou les tuait lui-même dans les jours suivants pour prélever les organes, le thymus, les glandes surrénales, etc. Dans ces organes prélevés sur des enfants tsiganes assassinés il pensait pouvoir découvrir la même particularité, la même anomalie chez l’un et chez l’autre, et cette particularité serait le secret de la gémellité. S’il avait pu découvrir le secret de la gémellité, sa « race de seigneurs » aurait pu se multiplier deux fois plus vite et le Reich nazi reconnaissant l’aurait élevé aux plus hautes dignités. Pour ces foutaises, Mengele a assassiné des centaines d’enfants tsiganes à seule fin de prélever leurs organes. De même il a prélevé leurs yeux en grand nombre pour déterminer s’il existait une prédisposition à naître avec des yeux bleus.

    La seconde conjonction tsiganes-organes s’est produite au Kosovo dans les années 1998-99 ruet les années qui ont suivi. Sur cette affaire, on est maintenant renseigné bien au-delà de la rumeur, du fait divers et de la presse à sensation. Les rapports de Mme Carla Del Ponte et du Sénateur Marty apportent les éléments troublants sur le financement de l’armée de libération UCK par le trafic d’organes d’êtres humains. Les prisonniers de ce groupe de partisans étaient maintenus en vie jusqu’à l’arrivée d’un receveur dans l’attente d’une greffe. Le prisonnier, la plupart du temps un tsigane,  était alors assassiné, ses organes prélevés et transplantés. On connait les emplacements des cliniques, les filières, les patients qui ont reçu ces organes, les médecins qui opéraient, à deux heures d’avion de chez nous. Au cours des dernières années, on a jugé et condamné certains acteurs de ces crimes abominables. L’UCK mise en cause dans ces crimes est au pouvoir actuellement au Kosovo. Les enquêtes prospèrent avec beaucoup de lenteur, mais toutes les traces ne seront pas effacées.

    Revenons maintenant  à notre France de 2019 à ces territoires de la République où la rumeur, telle un greffon sur son porte-greffe, a pris racine au cours des vingt dernières années, vingt  années de proximité entre les habitants des cités et ceux des bidonvilles.Il n’est pas raisonnable d’espérer que tout se soit bien passé. Il y a eu des accrochages, des conflits, des tensions tout au long de ces années, mais, pour faire court, ça restait, la plupart du temps « dans les limites de l’acceptable » Néanmoins quatre événements au moins ont retenu notre attention, quatre événements qui ont pour points communs d’avoir fait l’objet d’une médiatisation au niveau national, d’avoir été d’une grande violence, d’avoir été revendiqués publiquement par les agresseurs, quatre événements dont les victimes étaient roms.

    Le 28 septembre 2012, à Marseille, les habitants de la Cité des Créneaux, au nord de Marseille, mettent les Roms en demeure de quitter immédiatement le lieu où ils avaient établi un campement et sans plus attendre mettent le feu au mobilier et au matériel des familles. La sénatrice socialiste Samia Ghali a déclaré à plusieurs reprises comprendre et ne pas condamner les incendiaires.

    Le 17 juin 2014, à Pierrefitte sur Seine, un adolescent  rom de 16 ans, le jeune Georghe Franzhu, plus souvent appelé Darius, vaguement accusé de vols par les jeunes de la Cité des Poètes voisine du bidonville où il réside, est enlevé, torturé, laissé pour mort dans un caddy de supermarché. Il survivra après de longues semaines de coma, très handicapé par de nombreuses séquelles.

    Le 1er février 2018 à Garges-lès-Gonesse, un homme âgé, que la presse a appelé Mr Youcef, retrouve sa maison (où il ne vivait pas) située dans un lotissement, occupée par des squatters roms. Il engage contre eux une procédure mais comme toute procédure celle-ci requérait des délais que la presse a largement commentés. Sur les réseaux, le blogueur franco-tunisien Bassem Braïki appelle les jeunes de la cité voisine à déloger les squatteurs, ce qu’ils font le même jour. Ces justiciers filment leur opération et la diffusent sur les réseaux où on peut les voir exhiber des armes de guerre.

    Le 9 juin 2018 à Grenoble, quelques familles roms installées Rue Albert Thomas, dans le quartier du Mistral sont délogées au cours de la nuit, poursuivies, brutalisées par de jeunes habitants de la Cité qui mettent le feu à leurs cabanons, les empêchant de venir se réinstaller.

    Même si le Président de la République François Hollande avait en juillet 2014 annoncé très solennellement que tous les moyens seraient mis en œuvre pour que les auteurs des sévices subis par le jeune Darius soient retrouvés et punis, quelques mois après l’enquête était close, le dossier était refermé, le juge n’avait mis personne en examen. Comme à Marseille, à Grenoble et Garges-lès-Gonesse, les dossiers ont été très vite refermés, les auteurs des violences contre les Roms s’en sont tirés à très bon compte, aucun jugement n’a été rendu.

    « Les cités » n'ont pas organisé ce qui ressemble de plus en plus à une répétition générale avant les pogroms, même si on retrouve aujourd’hui  des gens « des cités » parmi les prévenus appelés à comparaître à la barre du tribunal de Paris, interpellés au cours des nuits passées alors qu’ils menaçaient les Roms. On verra quel sera la nature de la décision des juges, mais ces jeunes ou moins jeunes me font penser aux paroles de ce merveilleux écrivain qu’était Jean Guéhenno. Dans son ouvrage « La mort des autres », Jean Guéhenno, qui avait été soldat pendant la Première Guerre mondiale, écrivait que ses compagnons d’armes, les jeunes gens qui avaient fait la guerre, n’étaient pas des salauds. Pour lui, les salauds étaient ceux qui avaient demandé à ces jeunes gens de faire la guerre. A ces salauds, il refusait de pardonner.

    Les salauds d’aujourd’hui sont planqués sur Twitter et sur Facebook. Chaque jour ils excitent écervelés et désœuvrés à persécuter les Roms. Ils déversent la haine et le font en toute impunité. Ils appellent au meurtre, au pogrom, à l’incendie. Ils répandent les rumeurs, accusent les Roms de propager les maladies, la tuberculose, la rougeole, la gale. Ils accusent les Roms de manger les chiens, de droguer les bébés, d’être sales et voleurs, incultes, de se prostituer. Ils moquent les infirmités des mendiants, se pincent le nez, réclament des châtiments. Ils sont élus de la République, de notre République et pourtant prônent le nettoyage ethnique. Ils sont journalistes et s’ils écrivent un article banal sur une décision d’aménagement du territoire par une collectivité locale, si cette décision concerne les Roms où les Gens du Voyage, ils illustrent l’article avec la photo d’un tas d’ordures. Nous sommes insultés, moqués, dévalorisés sur les réseaux sociaux, c’est chaque jour et c’est toute l’année.

    A Montreuil, tout près de Paris, une équipe politique ambitionne de conquérir la ville aux prochaines élections municipales. Elle est présente sur Twitter sous le nom de : Collectif-Lagny basMontreuil @ParvisLagny. Plusieurs fois par jour, tous les jours, depuis des semaines et des semaines, cette équipe diffuse des tweets où sont associés les mots Roms, rats, ordure, nuisances, illustrés de photos de matières fécales. Ces gens qui ambitionnent de gouverner une grande ville de 107 000 habitants n'ont d’autre programme que la haine, la haine des Roms et les photos de matière fécale. Cette répétition à flot continue ne crée pas des rumeurs, elle crée des vérités, qui vont de soi et mènent aux pogroms.

    La prise de conscience brutale et soudaine, la crainte légitime de voir soudain la minorité la plus faible de notre société mise en danger mortel, a provoqué un afflux de soutiens sur les réseaux sociaux. Il faut savoir que symétriquement on peut lire un afflux plus important encore de menaces.

    Nous avons une telle habitude des menaces qu’elles nous laissent dans un état proche de l’indifférence. Quant aux soutiens, ils étaient si rares que nous en avions depuis longtemps perdu la saveur. Nous lisons avec stupeur des tweets où des élus se réclament des valeurs de la République et nous assurent de leur soutien. J’ai tant écrit de courriers à ces gens-là, tant de fois je leur ai demandé leur aide en faveur des familles roms dans la grande détresse et ces gens-là ne m’ont jamais répondu. Je connais leur main qui aujourd’hui nous flatte, si prompte à étrangler. Je connais leurs mots à charge creuse et souffre de les lire. Si nous en sommes là, c’est aussi de leur faute. Demain, ils feront semblant de verser une larme. Donnera-t-elle assez d'eau pour éteindre les feux allumés des pogroms ?"

     

                                                   Rubrique Yéniches

  • Le pillard évoque le ....droit en... cassant la vitre!

    Imprimer

    Une scène de pillage samedi dernier dans le XVIIème arrondissement de Paris a été captée. 

    Ce direct impressionne. D'une part, info, les casseurs disposent d'un matériel sophistiqué pour forcer une porte par pression. Preuve d'un "professionnalisme" certain.

    Le bijoutier retranché dans son magasin veut fermer le rideau. Un assaillant bloque cette manoeuvre à mi-hauteur. Les casseurs s'attaquent à la vitrine qui commence à céder.

    Soudain, des bruits de détonations sortent depuis  l'intérieur. Self défense. Le commerçant tire au flash-ball. Il dira pour se justifier avoir craint pour sa vie. 

    Un pillard sera blessé à la main, sa main qui commençait à travers la vitrine à piller.

    Surréaliste : on entend alors un pillard dire "mais il n'a pas le droit de faire ça!" Quel constat de la part de cet individu.

    Parce que lui a le droit d'attaquer violemment un commerce, peut-être? A la tombée de la nuit et profitant du désordre des rues. Non !

                                                                  Sylvie Neidinger 

    overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

     

  • Markle, Starbucks, KFC: ségrégation, racisme, formation

    Imprimer

    Suite à l'incident jugé raciste de Philadelphie survenu dans un Starbuck, contre deux personnes noires demandant à utiliser les toilettes et n'ayant pas encore commandé, l'entreprise a fermé ses portes hier après midi pour une formation de son personnel. L'incident rappelle les heures sombres de la ségrégation.

    8000 cafés fermés pour formation!

    Les entreprises de fast-food se font remarquer actuellement.

    A l'époque où elle pouvait bloguer, on se souvient de l'anecdote  de Meghan Markle il y a une année:

    " si elle est aujourd'hui contrainte par sa condi­tion à une certaine réserve, s'est distin­guée par le passé pour son enga­ge­ment fémi­niste et anti-raciste. Sur son blog, il y a un an, elle racon­tait une anec­dote que lui avait rapporté son grand père mater­nel, au moment où sa mère n'avait que 7 ans :« Meggie, durant ce trajet, nous nous sommes arrê­­tés au KFC.En ces temps-là, il fallait que les gens « de couleur » aillent à l'arrière du restau­­rant. Les cuisi­­niers me donnaient le repas par la porte de derrière et nous devions manger sur le parking.C'est comme ça que ça se passait." Celle qui est deve­nue duchesse du Sussex expliquait :  »Cette histoire me hante encore.Cela me rappelle combien notre pays est jeune, que l'on vient de loin et combien il nous reste encore à accom­­plir.Cela me rappelle les trop nombreuses blagues racistes que les gens ont raconté devant moi, sans réali­­ser que j'étais métisse."

    Doria Raglan, mère de la désormais duchesse, née en 1956 a donc vécu l'incident ségrégationiste en 1963. Effectivement la ségrégation raciale va officiellement cesser en 1967 aux USA.

    On apprend avec surprise et d'une façon inopinée par cette histoire vraie   que le  principe du "drive à l'américaine" part de cette optique de faire manger les personnes de couleurs dehors  sur le parking après avoir pris la nourriture d'une porte arrière du magasin!

                                                          EXCES

    KFC étonne toujours en 2018. L'entreprise compte une clientèle de couleur très  importante. Mais rien, rien n'en transparaît dans sa pub. Des problèmes de positionnement marketing  en Europe où elle n'imprime pas  (Suisse, pays où les partis de gauche s'opposent à une implantation à LausanneFrance où l'image du colonel Sanders arrive à la rescousse d'un déficit de notoriété.) Une pub raciste est retirée récemment de KFC Australie . 

    Dans l'affaire Starbuck, le comportement de la police US qui choisit d' interpeller deux clients noirs voulant juste aller aux toilettes pose problème. Il est peu probable que cela soit un motif d'interpellation en Europe où la police en général semble avoir  plus de recul

    Au delà des fast-food, dans le registre des excès policiers aux USA on visionne

    cette semaine une vidéo  montrant un contrôle d'identité musclé, violent et sans réel  motif d'une jeune mère   sur une plage : 

    Les bavures policières se produisent toujours. A la différence, aujourd'hui  les téléphones mobiles filment, les réseaux sociaux diffusent.

    Ce n'est pas toujours une preuve car de tels incidents doivent absolument supporter une enquête sérieuse avec toutes les données matérielles   et tous les avis.

    Mais cela décrit une réalité certaine peu reluisante.

    Et les clients - si les incidents  se produisent dans les lieux commerciaux-...réagissent mal face à ces enseignes type KFC ou Starbucks ou autres.

     

                                                                              Sylvie Neidinger

     

     

    police us,plage,ségrégation #racisme,#usa,kfc,starbucks,drive,doria ragland,meghan markle

     

  • "Mon homme", leur père !

    Imprimer

    Après l'assignation de Laura fille de Nathalie Baye contre la dernière épouse de Johnny, toute la lecture des évènements s'en trouve modifiée.

    Un  élément vient à l'esprit. Omniprésente dans la presse people depuis des années, Laeticia très souvent, évoquait le chanteur en disant "Mon homme".

    Une terminologie incroyablement... possessive! Cette façon de désigner interpelle. Encore plus aujourd'hui.

    La dame semble avoir capté entièrement le chanteur. Dans la vie et après sa mort.

    Une bataille médiatique s'engage entre Laeticia et Laura (+David) autour de l'héritage Hallyday.

    Les crises de cette famille sortent sur la place publique depuis lundi.

    Madame 100% hériterait de  tout, suivant un acte de 2014 supposé  évacuer les dispositions antérieures et éliminant vertement les deux enfants de sang. (Ceux que le public a vu grandir....)

    Les révélations sortent depuis la contre attaque juridique de Laura Smet qui assigne en Justice.

    Elles ternissent l'image de cette belle-mère cruella barbarella, au centre du clan Boudou .

    La grand mère de 82 ans serait même  gestionnaire des sociétés françaises de Johnny. Le père André aurait insulté David aux obsèques...

    Le courant était donc coupé depuis fort longtemps.

    Fait révélateur, l'épouse avait  appelé l'Elysée, Macron et l'AFP avant les enfants aînés pour annoncer le décès!

     

                    DE L' IMPORTANCE DES DONATIONS DEJA EFFECTUEES...

     

    La fille aînée Laura -et son frère David  dans son sillage- se bat bec et ongles pour réclamer son droit d'enfant face à l'immense violence morale qui lui est faite.

    Le débat juridique s'annonce passionnant.

    Laura et David font état aujourd'hui de donations du vivant de leur père à leur profit. Et ce n'est pas un hasard...

    Ce qui pourrait sembler jouer en leur défaveur avec un argument d'ailleurs  repris dans la première phrase du testament olographe californien (= ils auraient déjà eu leur part du vivant du chanteur, cela suffirait donc pour eux) et dans la bouche de Elyette Boudou, devient juridiquement un outil très puissant pour les enfants aînés.

    Car ces  donations officielles à David et Laura ont bien été faites ...en France et devant notaire. La juridiction hexagonale serait donc  amenée à ...continuer une logique d'héritage déjà ouvert..

    En Californie, on peut déshériter un enfant, en France non.

    "Dans son assignation effectivement déposée en début de semaine devant le TGI de Nanterre, la comédienne a « déjà demandé que cette donation soit rapportée à la succession, comme d’ailleurs l’ensemble des donations faites au conjoint et aux enfants. C’est là la stricte application de la loi française », ajoute le communiqué. La bataille ne fait que commencer".

    Curieusement, Laura et David disent se battre aussi pour les intérêts patrimoniaux de Jade et sa soeur Joy. Car en l'état Laeticia, Madame 100 % hériterait de tout. Et ses filles seulement à travers leur mère, de facto non protégées en direct.

    Rappel: la fortune du chanteur ne s'est pas composée aux USA mais en France à 95% lit-on.

     "Selon les explications de Laeticia Hallyday fournies plus tard aux conseils de Laura Smet et de David Hallyday, la veuve aurait été nommée exécutrice testamentaire. Autre surprise aux yeux des conseils: les droits artistiques de Johnny Hallyday sont désormais la propriété d'un trust de droit californien dont Laeticia est la seule bénéficiaire. Aucune autre information ne leur aurait été fournie: ni le nom du trust, ni sa domiciliation. Ce qui étonne les avocats: la loi française, rappellent-ils, oblige à déclarer le nom et les revenus de ce trust à l'administration fiscale. "'source Figaro

    Une chose est certaine, à voir tout ce petit monde se battre, le fisc français va lui, réclamer son du, sans en oublier une miette et probablement sans opposition, tous occupés à batailler.

    Il va probablement analyser  les caractéristiques  du trust  installé à l'étranger par Laeticia présentée comme "femme d'affaires".

                                                                     Sylvie Neidinger

    http://people.bfmtv.com/actualite-people/l-ex-cuisiniere-de-johnny-denonce-les-manipulations-de-laeticia-hallyday-1375702.html

    http://www.letelegramme.fr/france/heritage-johnny-sylvie-et-eddy-s-en-melent-17-02-2018-11855239.php

    https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/en-un-mot/en-un-mot-laura-david-et-les-autres-ou-l-histoire-d-un-decompte-de-l-amour_2589834.html

     

                                      Rubrique PEOPLE Hallyday Johnny

  • Lelandais, grand prédateur

    Imprimer

    On vient de retrouver la petite Maëlys  en morceaux du  côté de Saint-Franc (limite Savoie-Isère), à 100km de Genève.

    Nordhal Lelandais est un  prédateur qui découpe ses proies.

    Un jeune militaire, Arthur Noyet  avait également subi le même sort à Chambéry (crâne retrouvée à ce jour)

     On s'oriente vers un tueur en série. Une vingtaine d'affaires de disparitions sont à l'étude.

    Les psychiatres vont étudier le mental de ce tueur qui dressait ses chiens à... simuler la mort lorsqu'il les visait avec un pistolet.(vidéo retrouvée)

    On note qu'il a en premier lieu déposé l'enfant, rapidement  tué près du domicile de ses parents, donc près de sa mère à Domessin avant de repartir à la salle de mariage y retrouver les parents de la petite comme si de rien n'était.

    Cette dépose du corps près  de la maison maternelle est troublante. Comme un sacrifice. Sacrifice offert à qui ? Quelle folie. L'explosion du corps au point de le laisser en" restes" terme employé par les enquêteurs est un trait spécifique à cet homme.

     

    J'avais été étonnée de voir en gare de Genève un affichage pour retrouver Maëlys donnant à ce fait divers un aspect international. L'Est-Chartreuse est une zone relativement  proche de la ville lémanique.

    Et le trouble partagé par tous. Effroi d'avoir pu croiser un jour ce personnage.

    Les paroles de la Maman à sa fille écrabouillée, découpée  par ce prédateur, sont juste magnifiques mais sans concession.

                                                        Sylvie Neidinger

     

    http://www.ledauphine.com/isere-nord/2018/02/14/affaire-maelys-nordahl-lelandais-extrait-de-sa-cellule-pour-etre-interroge

    #blogneidinger,maëlys,nordhal lelandais,prédateur,tueur en série

     

    Le blogueur Homme Libre, John Goetlen a lui aussi signalé la puissance de ce texte:

    http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2018/02/16/deces-de-maelys-paroles-d-une-mere-289822.html?c

    Mon commentaire face à ce texte sur cet article de blog :

    "Comme vous, John, j'ai repéré ce texte de la maman de Maëlys que je trouve tragique au sens de la tragédie grecque avec la malédiction et la vengeance. Aussi fort effectivement que celui de #Leiris. Mais totalement contraire à lui comme vous le soulignez également.Antoine Leiris disait "vous n'aurez pas ma vengeance". C'est incroyablement plus fort symboliquement.
    Comme celui qui tend sa joue gauche quand on tape la joue droite.Et toute la théorie moderne de la non violence avec.
    La vengeance elle est vieille comme le monde!
    Deux textes puissants. De mémoire et dans mon cheminement personnel j'ajoute un troisième texte,celui d'Antigone. C'est dire la valeur que je ressens issue des paroles Leiris et De #Araujo Cleyet Marrel maman de #Maëlys.
    La douleur de Antoine Leiris , celle de Jennifer de Araujo est puissante. On ne peut qu'écouter leurs réactions, chacun à sa manière.
    De l'humain dans sa diversité."

     

                                           RUBRIQUE POLICE JUSTICE

     

  • Syrie, position illégale du gouvernement Macron sur le procès des jihadistes: pour éviter quoi?

    Imprimer

    Que faire des jihadistes actuellement  arrêtés sur le terrain en Syrie?

    La France ne souhaite pas le retour d'individus français ayant choisi le combat pour l'EI.

    Ils ont commis le pire mais sont porteurs de la nationalité. Le cas aigu concerne des femmes avec enfants*.

    En l'espèce, la décision ne devrait pas découler d'un choix politique mais du droit. Et devrait  respecter le droit international, ce qui n'est pas le cas ici.

    La réponse actuelle dans la bouche du porte-parole Griveaux est la suivante:

    "il a estimé jeudi qu'elles seraient jugées sur le lieu de leur capture «si les droits de la défense» étaient respectés lors d'un «procès équitable». Si "dans la partie kurde de la Syrie, dans le Kurdistan syrien", "il y a des institutions judiciaires qui sont en capacité d'assurer un procès équitable avec des droits de la défense assurés, elles seront jugées la bas"

    Marie Dosé, avocate d'une femme réclame un rapatriement en France pour faire face à la justice et évoque l'amateurisme du gouvernement Macron.

    "Je veux bien que les ressortissants français soient jugés par des Kurdes mais l'état kurde n'existe pas, le Kurdistan syrien n'existe pas", martèle l'avocate. "Je suis un peu surprise par cette improvisation. Emmanuel Macron avait décidé de faire du cas par cas, et je pense que le nom d'Émilie K. a fait peur et qu'on s'est dit 'marche arrière, elles seront jugées là où elles sont'. Mais on ne peut pas dire n'importe quoi", explique celle qui a écrit au président de la République pour demander le jugement de sa cliente sur le territoire français."

    Sur une radio, elle indique vouloir que la France organise le procès de ses concitoyens car c'est son histoire et ses échecs.

    Au delà du traitement judiciaire individuel se pose un problème majeur d'illégalité en droit international.

    Le gouvernement Macron évoque un "procès équitable local" qui est strictement impossible puisque la zone dont on parle, le nord est de la Syrie est occupé par les kurdes, soit par une chimère fabriquée par l'occident, un supposé kurdistan fruit de leur désir et intérêts, le  "rojava".

    Cette chimère dévoile au passage un des buts réels de la guerre en Syrie autour des ressources...

    La Syrie gouvernementale, celle qui est membre de l'ONU a officiellement demandé fin 2017 aux pays étrangers qui occupent son territoire, la Turquie, les Etats-Unis et alliés de quitter son territoire et de rendre ces territoires syriens.

    Son nord-est comme par hasard gazier, pétrolier et agricole est actuellement capté par une entité kurde que le gouvernement légal juridiquement parlant, ne reconnait évidemment pas.

    De facto, strictement aucun procès légal ne peut se tenir dans cette zone litigieuse!

    Dès lors la phrase de Griveaux et derrière, la position de la France lorsqu'elle suppose la possibilité d'un procès local la fait entrer dans une zone de non droit inhabituelle pour elle.

    Mais il ne s'agit pas que d' amateurisme. La France a un grand intérêt à une absence de procès sur son sol.

             QUE VEUT CACHER  LA FRANCE EN EVITANT LES PROCES ?

    Sa position floue laisse à penser que la France fait tout pour éviter les  procès de membres de Daech-Isis  sur son territoire.

    Pourquoi ?

    On peut dés lors légitimement se poser la question.

    Un procès va probablement décrypter au millimètre près  les années 2012/13 quand le gouvernement Hollande-Fabius a envoyé des armes en Syrie qui sont passées à l'état islamique, quand il a autorisé la sortie des mineurs du territoires sans autorisation parentale, les financements publics et surtout privés de Daech par les alliés du Golfe, les facilités de passage par la Turquie, les services secrets français et autres (britanniques ) sur place dès 2011 etc. Puis la  phase 2014/17.

    La Turquie et les USA ont également fourni des armes  aux groupes armés type EI et autres.

    Il a fallu  pour elle dans cet acte de  déstabilisation de la Syrie   soutenir sur le terrain tous ceux qui tapaient contre le gouvernement en place.

    Sans trop regarder de qui il s'agissait.

    Les médias se pressaient alors à Alep toujours dans le camp des rebelles islamistes alliés. Le monde  était repu de multiples  reportages où le cri jihadiste " allah akbar" était scandé en permanence. Sans que cela ne dérange personne ! Les snipers , ces lâches qui tirent dans le dos devenaient  alors des héros dans les reportages jiste parcequ'ils étaient classés "rebelles islamistes"....

    Ce, jusqu'aux premières paniques des assassinats de journalistes...

    Tout était fait à l'époque par le couple Hollande-Fabius pour faire sauter le dirigeant syrien Bachar el-Assad, quitte  pour la France à manger avec les terroristes coupeurs de têtes voire ce chef rebelle (donc ami...) mangeur de coeur foie humain frais en mai 2013 (oui véridique !)  mais avec une cuillère à très long manche juste pour que cela ne se remarque pas trop...

    Les procès des jihadistes français  actuellement arrêtés dans le territoire syrien illégitimement occupé par les kurdes seront des  procès pour l'Histoire. Histoire de l'occident qui tape fort sur la Syrie dès 2011 pour démembrer ce pays, sous couvert du prétexte du "printemps arabe".

    Les procès des français jihadistes, si ils se tiennent en France et respectent les droits de la défense vont éclairer sur  l'ambiguïté de la France très à la pointe  dans sa volonté de faire "sauter "la Libye puis la Syrie,  de complaire aux riches alliés du Golfe.

    Libye, Syrie, u hasard, deux  pays arabes nationalistes  laïcs et surtout pétro-gaziers.

     Ces procès vont éclairer  le rôle joué par la France ( et ses alliés..) en Syrie  dans l'installation de Daech-EI-ISIS  au delà de ses "amis rebelles islamistes" car la frontière des amitiés pro-jihadistes était alors  fort poreuse.

    La France fait tout actuellement pour éviter cet éclairage de l'Histoire sur une page qui va se révéler SOMBRE.

    Même après 2014 avec l'opération Chemmal pour officiellement contrer l'état islamique, les liens avec les combattants de Daesh par moment ont existé.

      LA COALITION A RAQQA PERMET EN OCTOBRE AUX TERRORISTES DE DAESH-ISIS DE FUIR EN COLONNE AVEC ARMES...POUR EVITER ARRESTATIONS ET PROCES.

     

    Pour éviter ce genre de procès qui allaient forcément  éclairer les accointances entre les occidentaux+alliés et les jihadistes de Daesh-Isis, les américains et la coalition  ont scandaleusement laisser filer de Raqqa une colonne  qui est partie s'évanouir "dans la nature".

    L'évacuation en octobre  d'une colonne avec de 500 combattants radicaux coupeurs de têtes environ avec leurs familles par accord avec la coalition a été bien documentée par la BBC.

    Cela fut ...époustouflant.

    Ceux la ne seront jamais jugés.

    Certains se retrouvent en Afghanistan.

    Mais pas seulement il se dit que d'autres viennent d'être incorporés par les  américains  dans  "l'armée syrienne nouvelle "crée il y a deux mois par les USA, après la prise de Raqqa. Force destinée à continuer à diviser la Syrie pour mieux la "prédater".

    L'info n'est pas hyper diffusée sur les médias occidentaux. Mais confirmée sur les médias russes et arabes.

    Toutefois le gouvernement Macron va un peu vite!

    "L'état kurdistan syrien" juridiquement et judiciairement conforme n'est encore que le fruit de son imagination, certes fertile.

     

                                                                             Sylvie Neidinger

     

    Autre position d'avocat stupéfait du flou juridique gouvernemental français

    *Concernant les enfants, les mineurs,  la Russie par exemple agit différemment. Elle  fait  actuellement  un  travail sur le terrain en Irak et en Syrie de recherche et identification (orphelinats, étude des pistes des signalements des familles,  réseaux sociaux) récupération et rapatriement. C'est une position totalement inverse.

                                                        

    *Cet article a vu juste.L'Etat français est attaqué au pénal pour réclamer un jugement sur place dans un kurdistan imaginaire piqué de la syrie

  • Les aventures de Chapatou DP, "injusticié"et fantasmé

    Imprimer

    Nouvelle rubrique de ce blog  pour s'intéresser aux...mésaventures d'un nouveau personnage, Chapatou de Paris, Chapatou DP pour les intimes, récente victime d'une hallucination collective en Seine-et Marne et d'une grave erreur judiciaire.

    Un gros matou sauvage fut été pris pour un tigre.

    Il devint fantasme humain alors qu'il se promenait sous les herbe folles proches de  la forêt de Ferrières. Son droit de se balader, non?  chat, tigre, chapatou DP,

    Le mistrigris est dès lors recherché par toutes les polices de Navarre. En vain à ce jour  malgré une compagnie de 200 uniformes, des caméras thermiques, un hélicoptère...

    Les humains-grands pieds ne sont pas encore parvenus à retrouver Chapatou DP.

    Vont-ils y parvenir? Et sur quelle base d'accusation sera-t-il jugé ?

    Le raminagrobis, dans cette affaire, est totalement "injusticié". Car il lui a été appliquée  l'image d'un félin prédateur de savane... qui n'est pas la sienne.

    Poursuivi car pris pour un autre. Poursuivi parce qu'un tiers, une Autorité, le prend pour ce qu'il n'est pas.

    Comment Chapatou DP va-t-il s'en sortir? Affaire à suivre...    Sylvie Neidinger

     

    https://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2014/11/16/chapatin-de-tarascon-tueur-de-lions-ou-chapatin-de-paris-261836.html

     

     

    SUITE ET FIN- J'ai voulu démarrer ici une histoire marrante de chat qui serait recherché par la police avec épisodes. CHAT  toujours vainqueur...

    Mais à la fois parce que, en ces temps troubles, la police n'a peut être pas à être cible certes de sympathiques historiettes où elle perdrait toujours.

    Surtout le format du blog n'est pas forcément adapté car  au milieu d'articles fort différents. Je n'écrirai donc pas les histoires de Chapatou.

    Dommage...Parce que que certains m'ont dit qu'il traînait aussi du côté de Genève.