Visiter- Musées-Patrimoine

  • Protestantisme: le bas-relief du demi-millénaire jusqu'au 14 décembre à Grenoble

    Imprimer

    500 ans de protestantisme visualisés sur bois.

    Les dix sept panneaux du bas-relief de Jean-Pierre Thein dédiés au demi-millénaire de la Réforme sont visibles au Temple DSC_0116.JPGde Grenoble jusqu'au 14 décembre.

    Ce blog Neidinger avait bien rappelé cette commémoration pile le 31 octobre 2017

    L'artiste  sculpteur ébéniste installé à Saint-Chaptes dans le Gard a produit une oeuvre de bois sculpté peinte simple et démonstrative. A l'image du message protestant.

    L'oeuvre est monumentale: 30 mètres de long, 51 scènes sculptées dans la masse, 200 personnages.

    A l'heure d'internet et des réseaux sociaux, ce...chef-d'oeuvre physiquement didactique s'inscrit dans une intemporalité toute religieuse.

    Les explications écrites accompagnatrices (merci) sont presque superflues.

    Le chef d'oeuvre fonctionne comme la statuaire des cathédrales médiévales qui "raconte une histoire"... Un livret explicatif est toutefois en vente pour emporter des représentations et tout de même apprendre les détails de cette longue histoire souvent douloureuse.

    Le rendu est précis, naïf. Belle manière  de présenter l'histoire du protestantisme  dans son épaisseur. Comme la Tapisserie de Bayeux.

    Il faudra NOMMER l'oeuvre ligneuse de Jean-Pierre Thein qui évidemment n'est  ni une tapisserie ni  normande mais narrative sur 30 mètres linéaires. A voir! 

                                                                                     Sylvie Neidinger

     

    Temple de Grenoble 14h-18h. Mardi, samedi, dimanche (sauf si concert) 

    (photos Neidinger)

    A savoir une causerie est organisée le 15 décembre avec Jean-Pierre Thein à 19h Salle Girard Clot, annexe du Temple. Entrée par la rue Hébert. Il explquera sa démarche et son travail de sculpteur.

    (suite) La conférence a bien eu lieu. Jean Pierre Thein qui a bien expliqué la genèse de la création de l'exposition et sa réalisation dans un temps très court.

    #temple,#protestantisme,jean-pierre thein,500 ans de #protestantisme,chef-d'oeuvre,tapisserie de bayeux #grenoble,"geneve,#calvin; max #engammare

    (photo aimablement fournie)

    Autre actualité du protestantisme: la découverte de notes de Calvin. Genève. Grâce à la perspicacité de Max Engammare

     

    DSC_0106.JPG

    DSC_0107.JPG

    DSC_0079.JPGDSC_0095.JPG

     

     

     

     

     

  • Caillebotte à Martigny: encore 20 jours !

    Imprimer

    Pour ceux qui entendent (re) découvrir l'oeuvre de l'impressionniste parisien Gustave Caillebotte  et ses 90 tableaux réunis pour l'occasion à la Fondation Pierre Gianadda: attention: plus que 20 jours! Fermeture le 21 novembre prochain. 

    Décédé à 45 ans, l'artiste par ailleurs architecte naval est le moins connu et le plus secret de ce mouvement pictural.

    A savoir: son frère Martial est lui précurseur de la...musique impressioniste.

    #caillebotte,#martigny,canton de #vaud,fondation #gianadda

                                                                                   SN 

    #caillebotte,#martigny,canton de #vaud,fondation #gianadda

     

  • Les An'ARTS de Bourmont lancent la GRANDE MASC'ARTS'ADE ce week-end.

    Imprimer

    Haut les masques. Et pas seulement les médicaux...

    Ce week-end Bourmont organise une mascarade bienvenue pour basiquement faire la Fête! A savoir musique et  théatre de rues avec des participants déguisés et masqués. Accoutrements ridicules et bizarres chaudement recommandés.

                                                 DU CARACTERE! 

    #bourmont,#bassigny,masc'arts'ade,an'arts chroniques,#Nota Ce blog ouvre une rubrique autour de  Bourmont, petite cité de caractère fort intéressante pour la littérature (articles à suivre...) Elle se love entre Lorraine et Champagne, dans le Bassigny parfois mouvant, cet ancien Pagus, sur la voie romaine Lyon-Trèves.

    Oui, avoir une géographie officiellement mouvante, cela commence bien...

    On ne fait pas plus burlesque.

    #bourmont,#bassigny,masc'arts'ade,an'arts chroniques,#Les An'Arts Chroniques ont décidé de donner un grand coup de ...Fête. Ces Anards d'un nouveau genre adorent jouer sur les mots. Et sur les sons, surtout ! (ces Jazzy sont  membres de l'AJC

    Un bon coup de flonflon pour réveiller les pierres médiévales et Renaissance.

    Cela va résonner sec!     

                                    MASQUE MEDICAL SUGGERé

    Le PASS sanitaire étant démandé ô  année 2021...pas d'inversion sur le masque médical. Idem la réservation obligatoire même pour les spectacles libres. C'est le prix à payer.

    Toute  mascarade, normalement,  inverse les conventions sociales par la dérision et la moquerie en totale liberté. Le monde culturel 2021  est  plutôt en plein CAPH'ARTS NAUM. 

    Alors demandez le Programme du Festival jazz et burlesque de Bourmont pour ...juste rigoler.

    "Se fendre la panse" en langage Masc'Arts'Ade.

                                                                Sylvie Neidinger

    bourmont mascarade58.png

     

    [INFO DU 21 août Avis de tempête: 

    #bourmont,#bassigny,masc'arts'ade,an'arts chroniques,#

  • Aurelia Azema rassemble le doigt de Constantin contre les "déchiqueteurs de l'Histoire"

    Imprimer

    Il aura fallu la sagacité d'une jeune docteur, Aurelia Azema, ingénieur d'études au Labortoire de Recherche des Musées Historiques  pour faire le lien entre un bout de doigt en métal qui traînait dans les réserves du Louvre et la main de Constantin, cette immense statue du IVème siècle de bronze qui siège au Musée du Capitole à Rome. Personne avant elle n'avait eu cette idée!

    Il est vrai que ces pièces métalliques entrent dans le champ de sa spécialité. Elle a été amenée logiquement  à faire le rapprochement.

    Cette chercheuse qui  collabore avec  Christine Walter ( responsable)  au Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF) a en effet soutenu sa thèse en 2013 sur : "Les techniques de soudage de la grande statuaire antique en bronze : étude des paramètres thermiques et chimiques contrôlant le soudage par fusion au bronze liquide"

    Le Louvre fait ce beau geste en direction de son homologue latin. Attention un objet pas "donné" toutefois mais "prêté" . Il est probablement juridiquement impossible de procéder à un don d'un objet d'une collection d'Etat.

    Les deux pièces ont été physiquement réunies à Rome début mai . Claudio Parisi Presicce directeur du musée romain est dans une joie absolue. L'évènement rare  est filmé dans ce reportage.

    Ceci laisse toutefois un sentiment d'amertume "scientifique".

    Pour une pièce antique réunie, combien de démolies à jamais par les déchiqueteurs de l'Histoire.

    Il y a les aléas des violences et guerres ( ô Bouddahs de Bamiyan, il y a 20 ans (acte commémoré en mars par l'Unesco),  ô Palmyre

    Mais aussi le pillage "banal" et ancien des sites antiques dès le XVIIeme siècle pour alimenter les "Cabinets de curiosité". Personne à l'époque n'y voyait de difficulté! 

    Une profession a même été alors créée dans le sillage, les Antiquaires

    L'Italie a subi les pillages gravissimes de l'époque napoléonienne. Il ne s'agit pas de cela ici. france,#louvre,gianpierro campana,#musée du capitole,#rome,#italie,#doigt,#index,#constanton,#archéologie,claudio parisi presicceLe doigt a été acquis par le Louvre en 1860 lors de l'incroyable dispersion par le Pape ( dramatique pour le patrimoine italien!) de l'incroyable collection de l'aristocrate compulsif le marquis Giampietro Campana TROP bien placé: il dirigeait le Mont de Pieté! Un loup dans la bergerie..... france,#louvre,gianpierro campana,#musée du capitole,#rome,#italie,#doigt,#index,#constanton,#archéologie,claudio parisi presicce

    Toutefois, puisque  les fruits des  pillages ont alimenté les réserves de Musées, on peut aujourd'hui dire que ces objets ont été finalement..protégés.

    L'achat par des privés mène souvent à la perte définitive.

    Combien de pillages archéologiques dans le monde ? 

    Le colosse retrouve son index: du LIEN a été recréé.

    Un index  tendu entre deux Musées, entre Italie et France, entre ceux qui abhorrent le déchiqueteurs de l'Histoire et ici applaudissent de leurs deux  mains. Complètes.

                                                                  Sylvie Neidinger

     

    Capture d’écran 2021-06-06 062004.png

     

     

  • Nouveau logo pour le MAH: Musée d'Art et d'Histoire de Genève

    Imprimer

    Le Musée d'Art et d'Histoire genevois a fait peau neuve.

    Dans les moindres détails car jusqu'à son visuel. Marc-Olivier Wahler , à la Direction, s'en explique :"Depuis mon arrivée à la tête du MAH il y a un an, nous sommes engagés dans un vaste processus de réflexion, qui doit nous mener vers le «musée du futur». Celui-ci doit prendre corps par le biais d’un programme renouvelé et élargi et – si les Genevois l’approuvent – dans un bâtiment modernisé au sein d’un campus dynamique plus que jamais inscrit dans le tissu social et urbain.

     
    Dans le cadre de ce processus de réinvention, nous lançons une nouvelle identité visuelle que vous découvrez aujourd'hui sur notre site mais également à travers nos différents outils de communication et dans la ville.
     
    Nous menons aussi une série d’expérimentations en matière de commissariat. Dès janvier 2021, nous vous proposerons des expositions novatrices qui mobilisent la collection de manière inédite et surprenante, grâce aux points de vue originaux de curateurs et curatrices invités. Ces expositions sont à considérer comme des expériences nous faisant voir des objets familiers de façon inhabituelle. Elles serviront de catalyseurs d’innovation – non pas parce qu’elles suggèrent la bonne manière de voir, mais parce qu’elles provoquent une multitude de regards, permettent de comprendre et d’interpréter.
     
    C’est avec une grande joie que nous ouvrons ce nouveau chapitre aujourd’hui avec vous et nous nous réjouissons de vous retrouver dans les salles dès que la situation sanitaire le permettra. D’ici là, faites bien attention à vous et à vos proches.
     
    Effectivement, la visite virtuelle ne remplace absolument pas la visite in situ.
    QUE VIVENT LES MUSEES dans leurs interactions sociales!
     
                                                        Sylvie Neidinger

    MAH, #Genève, #Musée, musée d'art et d'histoire, marc-olivier wahler,#patrimoine, nouveau #logo

     
     
     
  • Picasso période 39-45 au Musée de Grenoble

    Imprimer

    Grenoble à une centaine de km de Genève...

    Son Musée d'Art accueille une expo d'importance autour du Picasso de la période de guerre intitulée "Au coeur des #picasso,#grenoble,musée de grenoble,dora mar,période de guerre,#france,#espagne,peonture,cubisme,surréalisme,ténèbresténèbres 1939-1945"

    Elle est visible jusqu'au 5 janvier 2020 et  partira pour Düsseldorf ensuite.

    L'artiste dont la nationalité française fut refusée  choisit pourtant  de rester dans l'hexagone à Paris sous  l'Occupation.

    Le conflit en cours se ressent autour de ses représentations animales: crânes de moutons, de taureaux, écorchés, chat prédateur inquiétant dans son acte de dévoreur d'oiseau.

    Les visages de femme  n'en sont plus, décomposés. (Mais pour des motifs probablement autobiographiques: il se partage toujours entre plusieurs compagnes ??)

    Pour la première fois est installée une thématique Picasso  autour de la Deuxième Guerre Mondiale.

    Le parcours Picasso est chronologique. Il part de Royan et la "drôle de guerre".

    Certaines toiles proviennent du Musée National Picasso, du Centre Pompidou, du Kunstsammlung Düsseldorf, 

    Ces oeuvres  renvoient  une atmosphère délétère , de souffrance, de peur.

    Sentiment de mort omniprésent. Celle d'un pays sous la coupe de l'oppression nazie.

    Béatrice Joyeux-Prunel de l'université de Genève (UNIGE), donnera une conférence le 22 novembre prochain dans le cadre de la thématique Art et Résistance  intitulée: " Le camarade Picasso au carrefour des cultures de résistances".

    Une thématique qui n'est pas non plus  un hasard sur les bords de l'Isère. Grenoble compte en effet  un Musée de la Résistance et de la Déportation.

    Il y a  peu de queues d'attente contrairement à la moindre expo parisienne (pénible pour accéder)               A voir !

                                                                     Sylvie Neidinger

    Musée de Grenoble Expo Picasso.

    #picasso,#grenoble,musée de grenoble,dora mar,période de guerre,#france,#espagne,peonture,cubisme,surréalisme,ténèbres

  • Scandale Notre-Dame-de-Paris:150 millions d'euros pour un système anti-incendie jamais trouvés

    Imprimer

    Désolée de l'acidité du jour. Mais ce blog aime à nommer un chat un chat en toute indépendance d'esprit. C'est sa marque de fabrique.

    Selon l'historien Didier Rykner, il manquait juste 150 millions d'euros pour installer un système anti-incendie dans la cathédrale parisienne. Il avait alerté. Argent jamais trouvé. On aurait pu éviter cela ! La colère de l'historien est palpable.

    Je pose ici une simple question. Combien a coûté pour la France l'inutile guerre de Syrie qui a même détruit des infrastructures urbaines par ses missiles, présence de navires au large, d'avions de chasse pour tirer?????

    Sous Sarkozy, Hollande et Macron il y eut , en France de l'argent pour des guerres extérieures erratiques, inutiles, ayant endommagé des quartiers urbains de pays tiers. 

    Coût de la guerre française  en Syrie: opération  Chammal seule: 360 millions. Surcoût non budgété globa:  800 millions d'euros. L'ensemble depuis 2011 s'évalue à plusieurs milliards  pour la seule Syrie. Coût exhorbitant des guerres de la France, inutiles de surcroît car  sans grand retour géostratégique.

    Il n'y avait pas en France 150 millions euros pour Notre-Dame de Paris, cathédrale médiévale dont les parties médiévales ont désormais totalement disparu. Pas d'assurance non plus.

    Dégoût....

                                                          Sylvie Neidinger

    Tweet du jour sur @SylvieNeidinger

    @SylvieNeidinger, #blogneidinger, notre-dame-de-paris,#paris,absence de système anti-incendie,syrie,missiles,#notre-dame

     L'ancêtre bizantine de Notre-Dame 

    https://immobilier.lefigaro.fr/article/dans-une-syrie-ravagee-par-la-guerre-decouvrez-l-ancetre-de-notre-dame_a2b5f70e-62bd-11e9-bcd4-4acccf2c010d/

  • Soutenir le Musée des Tissus unique au monde

    Imprimer

    Le Musée des Tissus et des Arts décoratifs de Lyon  réunit la plus grande collection de textile  au monde.

    Du tissé historique dont la collection est la plus vaste et ancienne (Egypte IIIème siècle) ...au tissé technologique.tissus.GIF

     Il faillit disparaître. Question de fonds.

    Au grand dam de ses fans qui lancèrent une pétition à 135000 signatures.

    La Ville de la Soie allait-elle perdre sa mémoire textile?

    Laurent Wauquiez, PT de Rhône-Alpes a assumé. Il a fait le choix du sauvetage et investi.

    Stephane Bern soutient l'initiative en dépit du rappel à l'ordre politiquement déplacé  de Gérard Collomb (ministre de l'intérieur..). Il en rajoute et se propose même de déjeuner avec un des donateurs tiré au sort.

    Un appel à dons est toutefois lancé pour compléter.

    La souscription part fort, 50 000 euros en deux semaines. Des contributeurs s'activent  des quatre coins de la planète, en plus des rhônes-alpins. On ne peut que souhaiter une bonne collecte pour aller jusqu'à la restauration des pièces datées  de plusieurs siècles...

    Et cela va tisser des liens avec le musée. Ceux qui le connaissent le savent fantastique.

    Alors, rénové...

                                                             Sylvie Neidinger

     

     Centre de recherche Tissu http://www.cieta.fr/fr/cieta_contact_fr.htm

     

    http://www.latribunedelart.com/une-souscription-pour-le-musee-des-tissus-de-lyon

    laurent wauquiez,musée des tissus de lyon,#blogneidinger

                   RUBRIQUE ECONOMIE SOLIDAIRE MECENNAT

     

     

  • Les Alpes cartographiées par Jean de Beins au XVIIème siècle

    Imprimer

    Le Musée de l’ancien Evêché (Grenoble) a la bonne idée de prolonger jusqu'au 21 mai prochain son expo dédiée à Jean de Beins,  cartographe qui sort de l’ombre par le travail récent des historiens.jean de beins,graphomètre,musee de l'évêché,#isère,perrine camus,bnf,isabelle lazier,british librairy,stéphane gal,grenoble

    Certains documents prêtés ont du toutefois rejoindre  la British Librairy et la BnF. 

    Il reste  plusieurs originaux et  fac-similés sur place.

    Le catalogue d’expo est lui fantastique.

    Il  reproduit ces cartes anciennes, lesquelles revivent dans leur essence car  parfaitement ...couchées sur papier!

     Attention aux amateurs: l'ouvrage  publié en nombre limité par le Musée se vend fort vite…Il est produit par Perrine Camus, doctorante en histoire qui propose sa lecture scientifique personnelle sous la direction de l’historien Stéphane Gal, de la Conservatrice en Chef Isabelle Lazier.

    On ne sait toujours pas comment ce patrimoine historique français (recueil original de 49 cartes)  est entré à la British Librairy au XIXème siècle...Le mystère demeure.

    L’historien cartographe britannique David Buisseret repère le volume en 1965 seulement dans le fonds de Londres. Et diffuse l'info.

    On ne peut alors parler de redécouverte mais bien de découverte...

    Celle d’un ingénieur de Henri IV, lié au connétable  prince protestant  dont Grenoble célèbre l’année.

    François de Bonne (1543-1626), sieur de Lesdiguières, gentilhomme protestant du Champsaur, chef de guerre hors du commun.

    jean de beins,graphomètre,musee de l'évêché,#isère,perrine camus,bnf,isabelle lazier,british librairy,stéphane gal,grenobleOn peut lire   dans les cartes de Beins « poésie et douceur des paysages alpins ; toutes choses qui s’effaceront devant les règles codifiées édictées par l’Académie des Sciences dans la seconde moitié du XVIIème siècle ».

    En page 190, une carte de 1607 représente Genève intitulée « carte de Faussigni » encre et aquarelle sur papier.

    En page 9, un document  présente l’usage du graphomètre (Déclaration de Philippe Danfrie, Paris, 1597)

    Le temps de Jean de Beins (p11) est « saturé par les Guerres de Religions (1562-1598) prolongées dans les Alpes par un conflit ouvert entre Savoie et Espagne ».

    En résumé, au service du roi, l’ingénieur Beins va participer à fortifier certains sites au début de sa carrière qu’il lui faudra démolir dans sa fin de vie de peur qu’ils ne passent entre les mains protestantes, le roi ayant entre temps choisi une autre messe…

    Au moins restent les cartes.

     Et nous les observons avec grand intérêt !

     

                                        Sylvie Neidinger

    jean de beins,graphomètre,musee de l'évêché,#isère,perrine camus,bnf,isabelle lazier,british librairy,stéphane gal,grenoble

     

    https://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2017/11/30/un-original-de-l-edit-de-nantes-visible-au-musee-dauphonois-288103.html

     

            Rubrique #Protestantisme

  • Expo Chrétiens d'Orient à l'Institut du Monde Arabe: malaise (1/2)

    Imprimer

    La visite de l'expo Chrétiens d'Orient à l'IMA (Paris)  qui s'annonçait "intéressante" a viré à l'aigre me concernant. paris,jean nouvel,expo chrétiens d'orient 2000 ans d'histoire,chrétiens arabes,maronites,arméniens,coptes,ptah,egypte,sadate,charbel,turquie,syriaques,chaldéens

    1- Elle fait cruellement ressentir un immense problème : il aura donc fallu attendre ...30 ans pour que l'Institut du monde arabe parle des chrétiens arabes!

    Le mode de fonctionnement de cette institution était au départ basé sur une contribution de divers pays arabes carrément réclamée par la France. Il ne fallait pas  froisser certains contributeurs?

    Un dparis,jean nouvel,expo chrétiens d'orient 2000 ans d'histoire,chrétiens arabes,maronites,arméniens,coptes,ptah,egypte,sadate,charbel,turquie,syriaques,chaldéensocument vidéo m'a particulièrement intéressée. L'extraordinaire exhumation filmée de la dépouille de Saint Charbel.

    (extraordinaire mais ô combien bizarre dans ce rapport à la mort!)  L'observateur plonge dans des scènes du registre de la dévotion absolue et de la croyance par une communauté qui littéralement sort une dépouille de sa tombe.

    D'autres pièces archéologiques (de la Syrie chrétienne, Jérusalem, Jordanie, Egypte, et des pays non arabes Arménie,  Turquie etc..) sont intéressantes.

    2- Cette expo qui se tient encore deux semaines jusqu'au 14 janvier attire les foules. Mais elle est située dans quelques pièces étroites et tortueuses. Laissant un sentiment d'étouffement.

    ...Petite colère de constater que ce bâtiment construit à neuf par Jean Nouvel sur un parvis, à coup de millions  n'a même pas prévu une salle d'expo digne de ce nom! L'architecte Nouvel  n'est pas en cause. Il a suivi un cahier des charges.

    Le visiteur qui ressort à l'air libre  dans cette.... immense cour /parvis/espace perdu, après avoir été coincé comme une sardine à l'expo, peut affirmer que quelque chose ne tourne pas rond dans le bâti.

    Pour comparer, à Genève, les expos au sous-sol du Musée Tavel sont à l'étroit. . Mais...le bâtiment date du moyen-âge. Ici, dans le Paris des années 80 on pouvait mieux construire avec autant de moyens...

    3-J'ai éprouvé au final une colère encore plus grande sur la situation ACTUELLE des chrétiens orientaux. C'est l'objet du prochain article.

                                                                                                     Sylvie Neidinger

     

     à suivre...

     

  • Russes blancs d'Ugine ressoudés autour de l'église orthodoxe restaurée

    Imprimer

    Il m'a été donné de rencontrer en octobre 2017 dernier  une dame d'une grande distinction, si douce, si calme, si ferme. Dans le fil de la conversation, elle me dit être descendante de Russes.

    En l'occurrence de russes blancs.

    Cette expression initialement péjorative fut attribuée par les bolcheviks dits "rouges" à ceux qui refusèrent la nouvelle réalité historique. Particulièrement  les opposants monarchistes à la néo Russie soviétique. Les partisans du Tsar et  de la Russie Impériale, qui émigrèrent en masse.  

    Le terme peut également désigner par extension les descendants des premiers émigrés.

    Ce  thème est actuellement à la pointe de l'actualité avec l'anniversaire de la révolution bolchevik il y a pile un siècle. Des événements  qui allaient marquer l'histoire mondiale. A commencer par l'histoire des propres habitants du pays, de Moscou à Vladivostok.

    C'était la première fois que je rencontrais une descendante de cette communauté.

    Bien évidemment  tout visiteur de la cathédrale de la Sainte Trinité de Paris,  de Nice, une de plus importantes hors de Russie ou de la magnifique église de Genève prend connaissance de l'importante diaspora des  Russes blancs. On les disait  tous "chauffeurs de taxis" ....En réalité, tout métier fut bon à prendre quand il s'est agi de survivre économiquement et refonder une autre vie, ailleurs.

                        L'EGLISE D'UGINE ET SON ICONOSTASE ISSUE DU NAVIRE KRONSTADT QUI EVACUA LA CRIMEE!

    Le parcours de ma très sympathique interlocutrice est lui plus... alpin, savoyard.

    Elle évoque   la communauté d'Ugine  (dont ses parents n'étaient pas issus) en cours de renaissance autour de la restauration de l'église et d'une association active.

    Tout s'explique.

     Les Aciéries  du bord de l'Arly avaient  fait venir  de 1923 à 1931 jusqu'à 2500 russes, leur proposant  un logement et un contrat de travail.

    La plupart étaient des militaires qui se sont disciplinés dans de nouveaux métiers pénibles.

     (site Sabaudia) "Ils nourrissent l’espoir de repartir bientôt se battre contre un régime qui ne devrait pas durer et ils vont former une communauté vivante et très présente à Ugine. Très vite sont créés une école pour enseigner le russe aux enfants, un cercle, une bibliothèque, une école de musique et de danse, un orchestre, une troupe de théâtre. Mais avant tout, les Russes demandent à la direction de l’usine un local pour installer une église. Installée dans un modeste hangar en bois, le long de la route peu avant l’entrée des gorges de l’Arly, cette église sera consacrée le 19 décembre 1926. Les fidèles y ont installé tout le mobilier liturgique conformément à la tradition orthodoxe. Seule manque l’iconostase, des draps blancs la remplacent. Quelques années plus tard, une iconostase arrive à Ugine. Elle a une histoire qui fait d’elle une véritable relique. Elle provient de la chapelle du plus gros bateau de l’escadre de la mer Noir, le Kronstadt, qui a participé à l’évacuation de Crimée en 1920. Ce bateau sera ensuite dirigé vers Bizerte avec d’autres bâtiments militaires et les 6000 hommes de la marine de guerre de la mer Noire. Les Russes vont recréer une école navale à Bizerte dans un fort dominant la ville. L’iconostase sera transférée du Kronstadt dans la casemate servant de chapelle. Lorsque l’école fermera ses portes en 1925, l’iconostase sera préservée, puis transportée plus tard à Ugine dans des circonstances que nous ignorons pour le moment."

                                             SAINT ALEXIS D'UGINE 

     Autre caractéristique de ce lieu: son premier prêtre permanent (de 1930 à 1934) Alexis Medvedkov  (martyrisé par les bolcheviks avant de rejoindre l'Estonie puis la France) a été canonisé, désormais Saint Alexis d'Ugine.

    (site Sabaudia) " Il est mort d’un cancer généralisé le 22 août 1934. Vingt deux ans plus tard, lors du déplacement du cimetière d’Ugine, son corps a été exhumé absolument intact. Il a alors été transféré dans la Crypte de l’église du cimetière russe de Sainte-Geneviève-des-Bois. Il a été canonisé en janvier 2004 par le patriarcat de Constantinople. Il repose définitivement depuis novembre 2004 au monastère Notre-Dame de Toute Protection à Bussy-en-Othe. Il est vénéré sous le nom de Saint Alexis d’Ugine."

                          RENAISSANCE DES MURS, RENAISSANCE CULTUELLE,  RENAISSANCE CULTURELLE

     L'histoire de la renaissance du lieu est originale. La première génération a complètement disparu.

    Un certain Bruno Giraudy -non orthodoxe!- s'est pris d'affection pour ce local en décrépitude, ancien hangar en bord de route.

    russes blancs,#russie,eglise orthodoxe d'ugine,révolution bolchevic,1917,diaspora,saint¬alexis d'ugine,#blogneidinger

    Parce qu'il avait un copain d'enfance russe. De fil en aiguille, la communauté se ressoude. La troisième génération fait revivre le lieu après un quasi abandon.A savoir, il ne reste qu'une trentaine de familles sur les 2500 individus d'origine.

                         COMMENT GERER LE PASSE CULTUREL FAMILIAL

    Pour revenir à ma charmante interlocutrice, je lui demande si sa fratrie est tout autant concernée qu'elle par ses racines russes.La réponse est non. 

    Deux attitudes tout aussi respectables co-existent.

    L'une des deux soeurs semble non concernée par son passé. L'autre non seulement s'est intéressée à l'église d'Ugine et son association  mais elle a visité cette Russie familiale à la découverte des lieux d'origine. En véritable voyage pèlerinage de  retour aux sources.

    A Ugine, le rite orthodoxe revit principalement  lors des périodes religieuses majeures de Noël et de Pâques. Avec probablement  plus de langue française lors de l'office et moins de slavon liturgique (? )cette langue issue du vieux slave... 

    Troisième  voire quatrième  génération oblige!

                                                                                                    Sylvie Neidinger

     

    *Association " la Communauté Russe et Ugine "
    chez Bruno Giraudy,
    2323 route de la Cry, 74920 Combloux

    e-mail : bgiraudy@aol.com

    * Elisa Jaffrennou et Bruno Giraudy, Les Russes d’Ugine et l’église orthodoxe Saint-Nicolas, Beaufixe, 128 p., 60 photos, 25 euro.russes blancs,#russie,eglise orthodoxe d'ugine,révolution bolchevic,1917,diaspora,saint¬alexis d'ugine,#blogneidinger

     

     

     

     crédit images captures d'écran  du site web  cité en lienhttp://www.savoie-archives.fr/archives73/dossiers_sabaudia/russes-d-ugine/images/Image7.gif

  • Marionnettes de Genève exposées au pont de la Machine

    Imprimer

    Attention : patrimoine genevois visible jusqu'au 5 décembre au Quartier libre SIG.tmg,theâtre de marionnettes de genève,quartier libre sig,pont de la machine,marcelle moynier,les petits tréteaux

    Le Théâtre de Marionnettes de Genève met en scène ses archives.

    Avec un fil conducteur: la passion de sa fondatrice, Marcelle Moynier en 1929, ce -carrément- premier théâtre de marionnettes en Suisse,  alors nommé "Les Petits Tréteaux".

    Puis une véritable salle rue Rodo en 1984.

    Le dossier de visite est très informatif. Un formidable document à archiver.

    Il faut toutefois visiter en vrai ces objets d'art issue d'une longue tradition et revisités, en prendre connaissance des sources (italiennes etc..) et surtout visualiser la face cachée de la technique des   marionnettes de table, à gaine, à tringle,   à fil, à tige...

     

                                                                                         Sylvie Neidinger

    tmg,theâtre de marionnettes de genève,quartier libre sig,pont de la machine,marcelle moynier,les petits tréteaux

     

     

     

     

     

     

     

    tmg,theâtre de marionnettes de genève,quartier libre sig,pont de la machine,marcelle moynier,les petits tréteaux

     

     

    tmg,theâtre de marionnettes de genève,quartier libre sig,pont de la machine,marcelle moynier,les petits tréteaux

     crédit images @neidinger

     

     

  • Darshanas !

    Imprimer

    "Visions" ou "regards": telle est la traduction de  Darshanas dans l'acception spirituelle et philosophique du terme en sanskrit, cette langue classique de l'Inde dont la civilisation a marqué la culture khmère, à l'origine du site d'Angkor.rubriques photographes,gilles galoyer,angkor,cambodge

    Le terme convient pour qualifier cette rubrique du blog Neidinger consacrée aux Photographes

    Pour les faire découvrir.

    Car aucun de ces artistes de l'optique, de ces as de l'image capturée  ne ressemble à l'autre !

    Plus ou moins célèbres. Chacun avec son regard spécifique de la réalité que le blog aime à présenter.

    Il s'agit ici d'une expo photo sur Angkor programmée jusqu'au 20 septembre à Grenoble, Galerie La Vina (12, place Notre Dame) par Gilles Galoyer.

    Celui-ci,  un temps, avait travaillé à Genève. Il est désormais grenoblois avec son studio "Jamais Vu !"

    rubriques photographes,sténopé,beïga,gilles galoyer,angkor,cambodge

    ...La Vina, ce lieu découvert lors de la visite de l'expérimentation  Grande fresque, en flânant aux alentours du Musée d'art tout proche et   des bords de l'Isère.

    Dans cette Galerie d'expo,  un triple hommage  rendu à Angkor, site cambodgien redécouvert en 1861 par Henri Mouhot,  protestant de Franche-Comté en balade.

    Intéressant d'évoquer ce précurseur poussé par le goût du voyage et de l'art naissant de la photographie (avec un daguerréotype) au coeur du XIXème siècle...

    La Vina présente les intéressants sténopés de Beïga, photographe et auteur chinoise qui apprécie la technique basique de la boîte et du petit trou de lumière.

    Elle  a parcouru la route de la soie de l'Asie du Sud Est pour photographier les sites bouddhistes (travail spécifique sur Guanzi, salué par la critique) Comme joliment indiqué dans le document trouvé sur place, elle photographie par ce procédé basique du sténopé   "l'émergence de la brume des âges, du grain de la poussière, du rêve du passé par la magie de la longue pause photographique entre éblouissement, douceur, majesté,oniriques fragments d'anciennes batailles ou amours et Nirvana au delà"

    Sur place également, les argentiques de  Matthieu Verdeil  à propos de la résurrection du lieu magique sorti du cauchemar Khmer rouge. Un photographe du skateboard et du ...snow, au départ qui aujourd'hui évolue vers le reportage vidéo.

    Effectivement, plusieurs darshanas !

                                                     Sylvie Neidinger

     

     Rubrique PHOTOGRAPHES A LA UNE, célèbres ou non:

    1-MARCO D'ANNA

    2-DAVID DUNCAN

    3-ERIC DESSERT

    4-RENE BURRI

    5-PIERRE VALLET

    6-PETER KNAPP

    7-BRUNO TOFFANO

    8-NICK UT

    9-GILLES GALOYER, BEÏGA, MATTHIEU VERDEIL

     

    crédits images sylvie neidinger

  • Arménie à Genève. Comment reconstruire la mémoire "diasporisée" et "désanatolisée"

    Imprimer

    Les objets, rien de tel pour retrouver la mémoire des hommes !penthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliser

    Penthes accueille jusqu’au 20 septembre prochain de précieux reliquats de la culture arménienne que la famille Kalfayan avait amoureusement et compulsivement glanés.

    Et continue encore à la génération suivante, depuis Londres, Athènes ou Thessalonique.

    penthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliser Garabed et Anahid, parents initiateurs, ont  tenu à rechercher, rassembler, retrouver, découvrir partout dans le monde, du petit marché de brocante  installé à   Miami aux galeries,  ces biens divers, des œuvres d’art, objets de culte jusqu’ à une basique assiette  usuelle.penthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliser

     Comme pour reconstruire, recoller, re-scotcher, retrouver, rebâtir  l’univers arménien.

    Comme pour réunir à nouveau une famille détruite en 1915.

    penthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliserCelle d’une Arménie d’Asie mineure  « diasporisée » -oui verbe ici créé pour exprimer cette dispersion humaine et culturelle forcée.

    Celle de  familles entières  « désanatolisées »-oui néologisme ici créé.

    Désanatolisées  car vaporisées dans les miasmes des vents mauvais de l’histoire, évanouies sur place ou déplacées.

    Besoin de forger des mots. Mieux.. des verbes nouveaux pour exprimer l'indicible. On parle de 1,2 millions de morts.

     Quand on   tient dans la main ces artefacts en 3 D, réels et solides, quand le visiteur les voit dans leur vitrine,  il se met en lien direct avec les disparus qui  les avaient eux même utilisés.

                             NIER LES NIEURS POUR SOIGNER L 'AME COMMUNE

    Des objets comme preuve tangible de leur existence humaine et  leur  consistance historique.

    Des objets qui nient les nieurs de la présence pluri-millénaire arménienne sur les terres d'Asie mineure sur  lesquelles « entre temps » cette population autochtone est devenue poussière.

     A défaut de pouvoir faire  revivre les personnes disparues, le couple Kalfayan  a très tôt songé à sauver de l’oubli et surtout REUNIR ! quelques  biens de ces   familles entières passées à la moulinette de l’histoire.

     Pour recoller les artefacts  culturels d’un peuple vidé de sa substance géographique millénaire pile il y a un siècle.

    Pour soigner l’âme. penthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliser

    Pour retrouver l'âme, les âmes  telles ces boules cultuelles en céramiques si symboliques...

    Ou réunir les khachkars apotropaïques.

    Pour cicatriser une blessure pas si refermée que cela...

     M.Roupen Kalfayan,  son frère Arsen et Veronica  continuent la  quête  initiée par leurs parents.

    Ils ont mis à disposition du Musée de Penthes environ un tiers de leur collection.

     Ils étaient d’ailleurs  présents à Genève  le jeudi 16 avril dernier pour le vernissage de ces  pièces évidemment très orientales.

     C’est à dire le « fruit du mélange du savoir-faire arménien, perse, syrien ou byzantin » tel que ne l’indique S.E. Charles Aznavour dans sa préface au document d’expo.

    Savoir faire arménien, fruit de  cet incroyable Proche-orient si riche de ses diversités originelles.penthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliser

    SALON DU LIVRE DE GENEVE

    L’Arménie est également visible au Salon du Livre de Genève avec toutes les informations écrites complémentaires sur toutes  les Arménies:

    Toutes ? Oui : l'Arménie de  l’Etat contemporain, celle historique, celle annihilée,  celle mythique et celle réelle dont témoignent les oeuvres exposées à Penthes...  sauvées de l'oubli par le sérieux travail de collectionneur de la famille Kalfayan.

                                                                                       Sylvie Neidinger

    Suisse Arménie La collection Kalfayan, sur le chemin de la mémoirepenthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliser

    Switzerland-Armenia The Kalfyan Collection, on the Path of Memory

     Musée des Suisses dans le Monde

    Château de Penthes

    18, chemin de l’Impératrice

    CH-1292 Pregny-Chambésy

    Fondation Diran et Charles Philipossian

    Fondation Armenia Genève

    crédit images/photos Neidinger

  • Margy Kinmonth révèle son film sur le célébrissime Ermitage

    Imprimer

    La réalisatrice britannique, Margy Kinmonth présentait son film  sur le célébrissime Musée Ermitage à Genève hier le 5 mars à Penthes dans le cadre du Bicentenaire des relations russo-suisses.ermitage,musée ermitage,hermitage,russie,margy kinmonth,saint petersbourg

    Suite à la projection, elle a témoigné de son immense attrait pour la culture russe au départ et son bouquet final perso:  un  film de présentation du musée de Saint-Pétersbourg.

    Le plus doté au monde avec ses 2,7 millions d'objets, un mythe culturel mondial.

    Une collection démarrée de main de maître au XVIIIème siècle des Lumières par la volonté régalienne de Catherine II pour assurer la place de son pays dans le concert des nations qui comptent par une Institution de prestige.

    Le musée occupe quatre édifices baroques : le palais d’Hiver, le Petit Ermitage, le Nouvel Ermitage et le théâtre.

    ermitage,musée ermitage,hermitage,russie,margy kinmonth,saint petersbourgQue ce soit par la qualité des oeuvres présentées (Rembrandt, Matisse, archéologie etc.) par les bâtiments palatiaux, l'Ermitage*  est et reste l'âme du peuple russe, entend-on de la bouche de russes:

    Une certitude reprise dans le film.[*attention orthographe: Hermitage en anglais mais bienErmitage en français....]

    Margy Kinmonth a pris l'histoire de ce musée hors norme à bras le corps, en suivant le fil narratif de la découverte du site par les yeux de l'enfant. L'enfance de son actuel directeur  qui  a réellement grandi dans les lieux.

    La cinéaste n'a rien oublié, ni les atteintes subies lors de la révolution bolchévique de 1917, ni les personnels envoyés au goulag,   ni les dommages immenses de la seconde guerre mondiale par l'Allemagne nazie, ni le choix fait par le pays de garder les biens pris aux allemands justement comme compensation de guerre. Pas de langue de bois, pas d'omission.

    ermitage,musée ermitage,musée de penthes,andrei gratchev,hermitage,russie,margy kinmonth,saint petersbourgC'est une visite de fond en comble à laquelle le spectateur est convié. La britannique nous ouvre des portes normalement closes.

    Elle filme en mode dynamique sans  ennui. Voire des rires  fusent de temps en temps de la salle pour cette magnifique visite audiovisuelle.

    Margy Kinmonth  aux côtés du commissaire de l'expo,  Camille Verdier  a répondu en fin de séance aux questions.

    Elle a révélé que ,personne ne voulant financer  son idée audiovisuelle, elle a décidé de le produire en mode   filmique et non tv.  La BBC l'ayant diffusé...après. Bonne idée semble-t-il
    Pari réussi: l'Ermitage trouve son public en salle.

                            VOIR L'ERMITAGE CE DIMANCHE GRATUITEMENT

    Les genevois ont l'opportunité de visionner   Ermitage Revealed  en entrée libre ce dimanche au Musée des suisses dans le monde (dans la limite des places disponibles au Grenier , salle située sur le restaurant  de  Penthes séance à 14h et 16h)

    Décidément on est actif sur les bords du lac côté Pregny-Chambésy !  Avec un débat à 18 heures demain samedi 7 mars au Château avec  l'historien-journaliste Andrei Gratchev qui publie "Le passé de la Russie est imprévisible, journal de nord d'un enfant du dégel" .

    Rappel: l'expo Russie est visible jusqu'au 22 mars prochain.

                                                              Sylvie Neidinger

    Quinze directeurs de musées russes réunis

     

     

    Blog-Série n°10 Pulsion de Genevie la FEMME du #BlogNeidinger

    1-Femme à Genève

    2-Gen'Eve

    3-Anecdote sur les rayures de "L'Avenir de Genève"

    4-Bruno Toffano, photographe de la Femme Onirique

    5-Robert Montgomery pour la Saint Valentin de Barbara

    6-Genève: 10 000 roses pour une Valentine

    7-Madame le Sautier du Grand Conseil

    8- Something Devine:  femme rock flamboyante

    9-Je suis nombreuse

    10-Margy Kinmonth révèle son film sur le célébrissime Ermitage

    11-Henriette d'Angeville, pionnière du Mont Blanc, première alpiniste

    12-Tout à fait femme

    13-Où sont les femmes...en musique?

     

                crédit images: capture d'écran ( film) et photos Neidinger

  • Une quinzaine de directeurs(rices) de musées russes réunis à Genève-Penthes cette semaine

    Imprimer

    L'évènement culturel principal de  Genève cette semaine était assurément russe!diplomatie,bicentenaire,suisse,russie,musée tchaïkovsky,klin,belonovich,arcorusse,penthes

    Avec la présence à Penthes ce mardi 15 décembre 2014  de treize responsables de musées de ce pays pour la conférence de presse, à l'occasion du vernissage de l'exposition La Suisse par les Russes.

    Ce qui en terme d'attrait culturel des institutions représentées est énorme.

    Il n'en fallait pas moins pour fêter le bicentenaire des relations diplomatiques entre les deux pays démarrées donc en 1814. Deux siècles en représentation donnent à cette expo au Domaine de Penthes  un poids historique certain.

    Une sympathique photo  a été prise dans l'escalier tout de  fer forgé lors d'une présentation inédite, impromptue de ces responsables des dites institutions.diplomatie,russie,suisse,arcorusse,penthes

    J'ai demandé à Madame Galina Ivanovna Belonovich, directrice du Musée Tchaïkovsky de Kline-en Russie visiblement les responsables de musées sont majoritairement féminines! - de me montrer  ce que son propre organisme avait prêté.

    Elle me conduisit dans une salle qui donne sur le lac.

    Extraordinaire que d'être en contact physique avec le musicien par les objets-la malle de voyage !- lui ayant appartenu, jusqu'à son guide de voyage. Dans son édition  suisse évidemment.

    L'étiquette informative résume les lieux du  voyage d'agrément  "classique"  de l'époque : "la Suisse et les parties limitrophes de l'Italie, de la Savoie, du Tyrol. Manuel de voyage par K Baedecker ayant appartenu à Piotr Tchaïkovsky. Leipzig 1881 Editions Karl Baedecker. Faux cuir, tissu et crayon. Maison  Musée Tchaïkovsky Kline."


    diplomatie,bicentenaire,suisse,russie,musée tchaïkovsky,klin,belonovich,arcorusse,penthesEt je vis ensuite cette Directrice prendre en photo le lac, sans ciel bleu ce jour là, malheureusement.diplomatie,russie,suisse,arcorusse,penthes

    Comme un échange de visions.

    Car nous voici précisément  au coeur de la relation diplomatique dans le cadre de cette expo: la double vue (=étymologie de diplomatie)  pour mieux  connaître l'autre!

    Pour tout autant parler des  russes qui pour leurs humanités voyageaient en Suisse/France/Italie au XIXème siècle et ramenaient des peintures et croquis que parler des suisses en contact avec cet immense pays aux racines à la fois ancrées en europe et en asie.

    Monsieur et Madame tout le monde n'est pas diplomate et n'a pas forcément les moyens de visiter tous ces musées lointains.

    Alors l'expo russe de Penthes est bienvenue pour un voyage culturel à l'intérêt certain.

    On pouvait observer que les autorités politiques et culturelles genevoises  n'avaient pas avoir accordé toute l'attention à ces responsables d'institutions russes majeures. Lesquels furent étonnés de cette relative solitude à Penthes.

    La politique se mêle de tout, jusqu'au domaine culturel. Dommage.

     

                                                          Sylvie Neidinger

     

    Liste des Musées russes représentés à Penthes: dans le prochain article.

    diplomatie,bicentenaire,suisse,russie,musée tchaïkovsky,klin,belonovich,arcorusse,penthes

     

    diplomatie,bicentenaire,suisse,russie,musée tchaïkovsky,klin,belonovich,arcorusse,penthes

     

     

    La Suisse par les Russes, Musée des Suisses dans le monde, château de Penthes, ch. de l’Impératrice, Pregny-Chambésy (GE). Ma-di 10h-17h, du 17 décembre au 22 mars. www.penthes.ch

    http://www.letemps.ch/

    http://artcorusse.org/la-suisse-par-les-russes-regards-artistiques-et-historiques-1814-2014/

    crédit images photos neidinger 

  • Blog Live #museomix n°9. Stéphanie Bacquere, "une" des fondateurs

    Imprimer

    Stéphanie Bacquere de nod-A est à l'origine du concept museomix, membre fondateur.

    museomix,artgame week-end,museomixleman,nod-a,stéphanie bacquèreJe l'ai rencontrée sur place, à Genève, vendredi 8 novembre, installée au Fab Lab.

    Curiosité de comprendre comment a émergé le concept au croisement des acteurs du numérique et de ceux plutôt "Culture Institutionnelle".

    Elle m'explique. Tout a démarré par un projet  100% geek créé par  Julien Dorra, nod-A ( Marie Noéline Viguier et elle-même) autour des.... jeux vidéos sur mobiles: Artgame Week-end.

    En 2011, le  nouveau "work shop"collaboratif  agrège. Notamment le Centre Erasme  se joint....Mais pour une autre idée.

    Proposer aux musées de participer à un nouveau concept.museomix,artgame week-end,museomixleman,nod-a,stéphanie bacquère

    Secret de fabrication au  départ: non pas leur demander "l'autorisation" d'une action dans leurs locaux mais bien  les entraîner dans une nouvelle approche.

    Une sorte de co-branding bien compris d'images associées. Les  geeks devenant un peu plus "culture officielle type musées" et la culture officielle se prenant un souffle de modernité numérique sur les collections que le grand public pense encore  poussiéreuses.

    Un pari car il s'agit d'unir deux mondes qui s'ignorent: la communauté   connectée qui bouge comme une puce  et celle, muséale,  ultra conservatrice par principe, par essence, par devoir  puisque  l'un des métiers est même celui de...conservateur !

    Dans un cas, on bidouille. Dans l'autre, on ne peut même pas toucher l'objet exposé. Seuls quelques officiels gantés détiennent ce droit.

    Toute organisation doit pouvoir changer sa manière de voir. Ici, on parle des musées qui datent souvent du XIXème siècle, lourds de leur parfaite "institutionnalité".

    LE PARI -REUSSI-DE RAPPROCHER GEEKS ET CULTURE DE LA CONSERVATION

    Cette année là, 2011,  le Musée des Arts Déco a eu le courage "d'oser", le premier.  Succès.

    Alors démarre le muséomixage: expérimenter  pour un  renouvellement des modes collaboratifs. Se questionner sur les manières de travailler à l'intérieur des musées entre acteurs issus d'univers très différents.

    Un état d'esprit que  cette museomixture par des bénévoles sur trois jours, comme à Genève. Les profils professionnels de la cinquantaine de "mixeurs" retenus sont ciblés :  médiateurs, communicants, graphistes, développeurs codeurs, conservateurs....répartis en 6 équipes.

    Finalité: remettre le visiteur au coeur du dispositif de...sa visite.

     

                            LA MUSEOMIXTURE GENEVOISE 2014 EST LIVREE !

    Dimanche : les prototypes de l'expérimentation 2014 sont inventés. Ceux des autres villes participantes aussi.museomix,artgame week-end,museomixleman,nod-a,stéphanie bacquère

    La mayo prend à l'international désormais. Elle doit pour cela bien se décliner en langue anglaise.

    Un autre secret de la réussite:  des participants de toutes générations. Un  muséomix passé, à Paris fut au final trop scolaire, selon Stéphanie, avec un trop grand nombre d'étudiants.

    Ce problème ne s'est pas   posé dans la cité calviniste. L'équipe organisatrice a bien mixé en amont  !

    2012...2013..2014. Stéphanie, la mixeuse originale, originelle et toujours au poste d'observation,  conclue en signalant que très souvent l'expérience vécue commune est forte au point de ressentir une petite  tristesse lors du final.

    A Genève aussi ce soir du 3ème jour, clap de fin ?

                                                                               Sylvie Neidinger


    La bonne recette selon
    Christelle Fritz,  catalyseur d'innovation, celle qui "traduit vos problèmes en graphique" . Elle participe chaque année à la museomixture. Elle a oublié le S à évènements ...35 c'est pas rien !

    museomix,artgame week-end,museomixleman,nod-a,stéphanie bacquère

     Blog-Série n°9  Blog Live #museomixleman du #BlogNeidinger:

    1-Muséomixez !

    2-Blog Live #museomix n°1- Le gong retentit !

    3-Blog Live#museomix n°2-Incontournable visite initiale du MAH

    4-Blog Live #museomix n°3-Flasher, choisir, agir

    5-Blog Live #museomixleman n°4- International: six musées connectés

    6-Blog Live #museomixleman n°5- Métier: facilitateur...graphique

    7-Blog Live #museomix n°6- Muséomixture geek !

    8-Blog Live #museomix n°7- Dimanche 15 H Les prototypes sont prêts !

     9-Blog Live #museomix n°8- People make museum: les fondateurs

    10-Blog Live #museomix n°9 Stéphanie Bacquere, un des fondateurs

    11-Première expérimentation de Live blogging: nouvelle rubrique


     

    photos neidinger

  • Blog Live #museomix n°8-"People make museum": les fondateurs

    Imprimer

    "People make museum" lit-on sur le site @museomix.

    La langue anglaise est de mise ici. Important , incontournable, pour un évènement à caractère international partagé avec la Grande Bretagne, le Canada, France et Suisse !

     Les Fondateurs du concept sont ici listés :

    Samuel Bausson, nod-A dont Stéphanie Bacquère, Buzzeum, Julien Dorra,  Centre erasme.

    fondateurs.GIF

     Blog-Série n°9  Blog Live #museomixleman du #BlogNeidinger:

    1-Muséomixez !

    2-Blog Live #museomix n°1- Le gong retentit !

    3-Blog Live#museomix n°2-Incontournable visite initiale du MAH

    4-Blog Live #museomix n°3-Flasher, choisir, agir

    5-Blog Live #museomixleman n°4- International: six musées connectés

    6-Blog Live #museomixleman n°5- Métier: facilitateur...graphique

    7-Blog Live #museomix n°6- Muséomixture geek !

    8-Blog Live #museomix n°7- Dimanche 15 H Les prototypes sont prêts !

     9-Blog Live #museomix n°8- People make museum: les fondateurs

    10-Blog Live #museomix n°9 Stéphanie Bacquere, un des fondateurs

    11-Première expérimentation de Live blogging: nouvelle rubrique


     

     

    crédit image  capture d'écran site museomix

  • Blog Live #museomix n°6- Muséomixture geek !

    Imprimer

    La mayonnaise prend plutôt bien, ce soir.

    La muséomixture plutôt.

    Un mixte entre  musée et culture...geek.

    Que sera-t-il produit dimanche comme résultat ?

    Très très difficile à imaginer au premier jour.

     


                 MUSEOMIXTURE: IDEE,CREER DES APPLIS TRANSMUSEALES

    Une idée très connectée émerge en séance plénière de synthèse et de présentation des projets  (photographiée infra): créer des applis trans.

    Le concept est proposé à Genève. A Derby en Grande Bretagne aussi, avec l'humour britannique en plus: créer des applis transmuséales telles l'appli Tea Time, l'appli chiens....

    Certes.

    Du basique de geek que  de créer des  applis thématiques pour visiter un musée sur une base préalablement organisée, non?

    Elle peut être immensément intéressante si elle n'est pas un simple trajet pour envoyer le sujet devant les oeuvres en question. Mais si elle est accompagnée de tout un environnement culturel. Du type expliquer depuis quand la "Toujours splendide isolée" boit du thé...

    L'appli peut moderniser la "consommation" du musée. Mais remarque: les musées le font déjà avec leurs  "thématiques" tels les  parcours pour enfants.

    L'appli c'est bien. On attend peut être de "l'encore plus créatif communautaire" de l'expérience Muséomix.

    Retour sur la mixture du blog autour de cette participation...

    Aujourd'hui j'ai testé le Blog Live, un article le matin en avant première et six en rafale dans l'après midi. Mal au dos à 19h 30. Pas la possibilité de rester pour le repas des participants. Partir. Dommage.

    Adore avoir expérimenté le "bloging mitraillette". Même si ..plein le dos. 

    Pas même le temps d'avoir profité des séances de massage aimablement fournies et pratiquées à 6 mètres de mon poste au coeur de la cellule Communication...

    Continuer à suivre l'expérimentation MAH sur les réseaux sociaux. Surtout dimanche à 16h pour les résultats. Car avec une telle mobilisation de 150 bénévoles, on en attend de pied ferme, des prototypes intéressants !

                                                          Sylvie Neidinger

     

     

     Blog-Série n°9  Blog Live #museomixleman du #BlogNeidinger:

    1-Muséomixez !

    2-Blog Live #museomix n°1- Le gong retentit !

    3-Blog Live#museomix n°2-Incontournable visite initiale du MAH

    4-Blog Live #museomix n°3-Flasher, choisir, agir

    5-Blog Live #museomixleman n°4- International: six musées connectés

    6-Blog Live #museomixleman n°5- Métier: facilitateur...graphique

    7-Blog Live #museomix n°6- Muséomixture geek !

    8-Blog Live #museomix n°7- Dimanche 15 H Les prototypes sont prêts !

     9-Blog Live #museomix n°8- People make museum: les fondateurs

    10-Blog Live #museomix n°9 Stéphanie Bacquere, un des fondateurs

    11-Première expérimentation de Live blogging: nouvelle rubrique


     

     

    museomixture,mah,#museomixleman,#museomix

     

    museomixture,mah,#museomixleman,#museomix

     

    museomixture,mah,#museomixleman,#museomix

    museomixture,mah,#museomixleman,#museomix

    museomixture,mah,#museomixleman,#museomix

    museomixture,mah,#museomixleman,#museomix

    museomixture,mah,#museomixleman,#museomix

     

    museomixture,mah,#museomixleman,#museomix

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     






















     

  • Blog Live #museomix n°5- Métier: facilitateur...graphique

    Imprimer

    J'ai bien aimé rencontrer Christelle Fritz.#museomixleman,#museomix,mah,geneve,suisse,christelle fritz facilitateir graphique

    Je la voyais crayonner avec sa tablette. Effacer au doigt pour corriger  son dessin numérique en cours...

    Son métier ? Sérieux. Mais inconnu.

    Catalyseur d'innovation et faciliteur graphique.

    Elle produit par un court dessin ce qui s'énonce longuement.

    #museomixleman,#museomix,mah,geneve,suisse,christelle fritz facilitateir graphiqueUne scientifique d'origine-docteur en physique- qui découpe un thème, un  problème ou une... solution  en quatre coups de crayons. #museomixleman,#museomix,mah,geneve,suisse,christelle fritz facilitateir graphique

    Révolution... à la croisée du numérique et du culturel en action.

    Trop sérieux...rangés aux placards des musées... poussiéreux !

            Sylvie Neidinger

     

    #museomixleman,#museomix,mah,geneve,suisse,christelle fritz facilitateir graphique

     

     Blog-Série n°9  Blog Live #museomixleman du #BlogNeidinger:

    1-Muséomixez !

    2-Blog Live #museomix n°1- Le gong retentit !

    3-Blog Live#museomix n°2-Incontournable visite initiale du MAH

    4-Blog Live #museomix n°3-Flasher, choisir, agir

    5-Blog Live #museomixleman n°4- International: six musées connectés

    6-Blog Live #museomixleman n°5- Métier: facilitateur...graphique

    7-Blog Live #museomix n°6- Muséomixture geek !

    8-Blog Live #museomix n°7- Dimanche 15 H Les prototypes sont prêts !

     9-Blog Live #museomix n°8- People make museum: les fondateurs

    10-Blog Live #museomix n°9 Stéphanie Bacquere, un des fondateurs

    11-Première expérimentation de Live blogging: nouvelle rubrique