H-Histoire- Archéologie

  • Aux JEV 2021, Journées d'études vosgiennes: hommage rendu au... bénévolat

    Imprimer

    Les Sociétés Savantes vosgiennes ont tenu leurs Journées d'études 2021, 22èmes du nom dans la Plaine, à Bulgnéville du 21 au 24 octobre à l'invitation de l'association locale Bulinei Villa.

    Trois jours de conférences historiques et visites, le dimanche consacré lui à la politique locale. 

    Cette zone géographique de l'ouest vosgien, intégrée à l'ancien Bassigny Lorrain reste relativement méconnue. Elle interpelle au plus haut point par sa position frontalière intéressante  entre Lorraine, Champagne, Bourgogne et Franche-Comté. A d'autres époques:  frontière  des Leuques et des Lingons, zone  limite du Saint-Empire germanique, centre de l'épopée johannique etc.

    Une frontière...fromagère a même été détectée en lien avec la Suisse. Ce qui promet de futurs articles de blog. Sans compter la Seigneurie de Beaufremont liée à Lausanne et Neufchâtel. Affaires à suivre!

                                        PRECIEUX BENEVOLAT

    Karine Boulanger de l'Inrap Grand Est Nord a ouvert les JEV par un hommage aux archéologues  bénévoles. Elle cite notamment Gilou Salvini, amateur d'histoire locale  qui a développé de larges compétences scientifiques. Précieux pour la recherche, il assume localement  un relais actif sur le terrain  de la prospection, gestion scientifique et diffusion. A son actif: la découverte et le sauvetage d'un bloc taillé gallo-romain "au sanglier". Plutôt gallo que romain d'ailleurs. Entre autres.

    Moult bénévoles également  sur les stands d'ouvrages proposés par les divers membres de la  Fédération FSSV  dont  le  CEL de Contrexéville, la Société d'émulation des Vosges fondée en 1825 (!) à Epinal, la   SHAB de Bourmont, l'Association pour La Mothe,  Saône Lorraine et autres  réunies à l'occasion : Amis du Vieux Mirecourt etc.

    Avec, en amont ceux qui consacrent leur énergie à faire resurgir des pans évaporés de l'Histoire par leurs recherches, leurs écrits  et leurs publications.

    A savoir le bénévolat est  constitutif des Sociétés savantes, fondées  au XIXème, autour des amateurs éclairés tout autant que des professionnels stricto sensus. Ceci dit, les professionnels de l'histoire (chercheurs, profs etc.) sont aussi bénévoles à leurs heures...

     

                                     ACTUALITE HISTORIQUE#jev,journées d'études vosgiennes,#bulgnéville,karine boulanger,shab,bourmont #inrap;bassigny,meuse,gilou salvini,bénévolat

    Merci aux organisateurs.

    *On note l'intéressante communication sur la .... résurrection (historique) de  Soeur Mathilde Raclot, née à  Suriauville, hyper célèbre au Japon où elle oeuvra pour les Missions étrangères. Elle reste  ignorée en France voire dans sa terre natale.

    *Intéressant aussi le rappel de la Bataille de Bulgnéville/Vaudoncout au XVème siècle. Fait  donné comme important historiquement. On se demande pourquoi dès lors une étude scientifique ne soit pas menée sur un site laissé en l'état, non urbanisé: scann du relief et autres techniques?

    L'urgence de la mémorisation  toponymique s'impose en l'espèce! Qui finance?

    *Je reste (un peu)  frustrée  de l'absence du thème d'actualité autour de  Henri Toussaint aux JEV. Ce médecin toujours inconnu, lui,   qui découvrit le procédé de  vaccination, plagié par Pasteur, né à Rouvres-la-Chétive soit à  16 km de Bulgnéville. Dommage qu'il n'ait pas été évoqué à ces JEV!

    Le thème de la  vaccination accompagne "notre" histoire contemporaine mondiale depuis 2020 et la crise covid.

    *La Meuse MATRICIELLE de tout cet ouest vosgien, à toutes époques,  n'a pas eu elle non plus son éclairage spécifique.

    Pas grave: il reste bien des thèmes... pour les prochaines JEV.

     

                                                         Sylvie Neidinger

  • Précieuses Sociétés savantes dont la SHAG

    Imprimer

    Savantes? La terminologie peut paraître désuète avec l'emploi du terme dix huit-ièmiste...

    Il y aurait toutefois erreur à enfermer les actuelles sociétés savantes dans la naphtaline.

    Elles interviennent dans tous les champs de la connaissance: art,histoire, littérature, sciences.

    Ces organisations possèdent souvent de précieuses archives. Leur richesse est tout autant  humaine que documentaire.

    Ces sociétés dite d'émulation  valorisent le savoir non pas à côté mais en plus de l'Université où nombre de ses membres ont été formés. 

    Mais pas seulement! Les sociétés savantes en réseaux depuis longtemps  FEDERENT la communauté d'une discipline avec des profils variés dont les érudits, les précieux amateurs éclairés en plus des classiques chercheurs, étudiants, enseignants.

    Elles  organisent  congrès et  conférences, distribuent parfois  bourses et récompenses.

    Ces associations  expertes mais ouvertes à tous  assez méconnues du grand public   publient souvent et à leur compte des travaux de recherche originaux.

    Elles valorisent tous savoirs  et savoirs-faire, les... savoirs locaux. 

                      SOCIETES SAVANTES EN RESEAU DEPUIS LE XIXEME SIECLE...

     

    Les  Sociétés savantes communiquent entre elles : un réseau de connaissance... avant l'heure de la numérisation.

    Elles partagent également avec d'autres académies,  musées, écoles, universités...

    Riches de fonds documentaires "sauvés" (par leur action!) , elles procédent parfois  à des dons de documents aux institutions régaliennes.

    En France le CTHS, le Comité des Travaux Historiques et Scientifiques  instauré par le ministre Guizot pour justement  soutenir les sociétés savantes date de 1834.

    La précieuse SHAG de Genève,  dynamique, est-elle fondée en 1838. Elle est d'ailleurs membre du CTHS. 

    (site SHAG) "Depuis 1841, la SHAG contribue au rayonnement intellectuel de la Cité par la publication des Mémoires et documents (MDG), diffusés sur 3 continents grâce à plus de 200 sociétés correspondantes.
    S’y ajoute depuis quelques années la collection des Cahiers destinée à recevoir les travaux de jeunes chercheurs.
    Depuis 1891, la SHAG publie un Bulletin annuel qui suit au plus près l’évolution des sciences historiques.
    La SHAG collabore également avec la Bibliothèque de Genève pour la publication de la Bibliographie genevoise.
    Soucieuse de conserver un lien aussi étroit que possible avec le public, la Société organise chaque année une dizaine de conférences et de visites ouvertes à tous, sur les sujets les plus divers.
    Depuis septembre 2012, notre Société est reconnue d’utilité publique." 

    Dernière publication de la Société d'histoire et d'archéologie avec les Editions Slatkine:  Une jeunesse en Italie : les années de formation de Jean Gabriel Eynard , ce lyonnais si genevois.

    La SHAG: une jeune société savante  de 183 ans, hyper active. Chapeau bas.

                                                                             Sylvie Neidinger

    cths,sociétés savantes,#sociétéssavantes,recherche historique,#érudits,amateurs éclairés,#shag,#genève

     

  • Enfermée dans le Couvent des Augustins et délivrée par la...Gendarmerie ! (merci).

    Imprimer

    Ce gag est une histoire vraie puisqu'elle m'est arrivée hier 23 septembre 2021...

    Pratiquant la "route buissonnière" à savoir flâner en quittant les sentiers battus des autoroutes, je  découvre au fil du trajet, sans repérage préalable des perles qui n'attendent qu'un coup de frein pour se laisser découvrir.

    Hier : Bourmont, petite  Cité de Caractère, l'un des trois moulins de Illoud puis l'Ermitage XIIème de Brevannes-en-Bassigny, le château des Choiseul cette famille  noble connue dès l'an 1000, le Musée de la Coutellerie de Nogent-en-Bassigny, le sublime dolmen Pierre Alot (intéressant au plus haut point: affaire à suivre...)

    Inconvénient: l'agréable flânerie, au passage fait souvent passer un trajet de quatre heures au double voire au  triple sinon quadruple...

    Ayant réussi -tout de même!- à changer de département après ces péripéties haut-marnaises, je décide de filer DIRECT.

    Mais c'était sans compter  un panneau indiquant un Couvent des Augustins au 4, rue des Casernes à Champlitte, Haute-Saône.#bassigny,#gendarmerie,#champlitte,couvent des augustins

    Du coup, le pied appuie sur le frein. Je laisse le véhicule (porte non verrouillée, fenêtre ouverte   avec sac à main et ordi à l'intérieur..)  pour juste prendre quelques  photos du site. Genre 4 minutes en tout maximum.

    Entrée dans le lieu désert. Personne. De la doc sur place autour des récentes Journées du Patrimoine. Visite au pas de charge des trois galeries du Cloître.

    Problème, au moment de ressortir: la grille était fermée.

    Encloîtée !

    Bon pas emmurée vivante: la cour du Cloître était bien ensoleillée avec ce magnifique temps digne d'un été indien.

    Pas un chat. Pas une tourterelle. Pas une souris. Pas un clocheton  pour sonner l'alerte. Bigre. 

                                       ô 17 ô GENDARMERIE! 

    Par chance, je n'avais pas pris l'appareil photo basique mais bien le téléphone portable.

    Appel au 17 où j'indique 1) être enfermée dans le Couvent des Augustins 2)  ne pas avoir encore décidé d'entrer dans les Ordres. 3) encore moins  décidé de   faire voeu de silence car toujours hyper bavarde.

    Aucune volonté de porter la coule noire et d'entamer une carrière d'augustine.

    Aucune intention d'intégrer cet Ordre mendiant erémitique pontifical  comme moine. Ni comme groupie...

    Un auguste gendarme  comprend immédiatement l'humour de la situation. Il me répond qu'il allait tout mettre en oeuvre me... délivrer !

    (et ne nous soumets pas à la tentation mais délivre nous du Mal. Amen

    La Maréchaussée  a tenu sa parole (d'évangile): une responsable de la Culture de la mairie de Champlitte est assez rapidement venue ouvrir les portes du Paradis. Voiture retrouvée.#bassigny,#gendarmerie,#champlitte,couvent des augustins,maréchaussée,haute-marne,#bourmont,nogent-en-bassigny,monument historique,route buissonnière

    Tous remerciés en direct, encore remerciés ici.

    En tous cas, pas besoin de traverser la terre jusqu'au Mexique pour vivre l'Aventure...La rue de la Caserne (ô enfermement) suffit!

    Bon. Tout ceci aurait mérité in fine un petit vin de messe  (au hasard, un cru du vignoble de... Champlitte daté du Xème siècle) pour se remettre de ces émotions...

    Mais 1) quand on conduit, on reste sobre! 2) les moines hélas, ne sont plus là pour signaler la porte de la bonne cave.

     Alors, à la santé des Augustins, de la Maréchaussée, de celui ou celle  qui a fermé la grille sans vérifier. A la santé de la sympatique personne qui possédait le sésame-ouvre-toi.

                                                             Sylvie Neidinger

     

    Nota

    1-visiter aussi le Couvent  des Augustins de Fribourg!

    2-Patrimoine et/Technique : un point de l'arc de voûte semble en faiblesse à Champlitte avec une pierre de l'arc décrochée.

    #bassigny,#gendarmerie,#champlitte,couvent des augustins

    #bassigny,#gendarmerie,#champlitte,couvent des augustins

  • Aurelia Azema rassemble le doigt de Constantin contre les "déchiqueteurs de l'Histoire"

    Imprimer

    Il aura fallu la sagacité d'une jeune docteur, Aurelia Azema, ingénieur d'études au Labortoire de Recherche des Musées Historiques  pour faire le lien entre un bout de doigt en métal qui traînait dans les réserves du Louvre et la main de Constantin, cette immense statue du IVème siècle de bronze qui siège au Musée du Capitole à Rome. Personne avant elle n'avait eu cette idée!

    Il est vrai que ces pièces métalliques entrent dans le champ de sa spécialité. Elle a été amenée logiquement  à faire le rapprochement.

    Cette chercheuse qui  collabore avec  Christine Walter ( responsable)  au Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF) a en effet soutenu sa thèse en 2013 sur : "Les techniques de soudage de la grande statuaire antique en bronze : étude des paramètres thermiques et chimiques contrôlant le soudage par fusion au bronze liquide"

    Le Louvre fait ce beau geste en direction de son homologue latin. Attention un objet pas "donné" toutefois mais "prêté" . Il est probablement juridiquement impossible de procéder à un don d'un objet d'une collection d'Etat.

    Les deux pièces ont été physiquement réunies à Rome début mai . Claudio Parisi Presicce directeur du musée romain est dans une joie absolue. L'évènement rare  est filmé dans ce reportage.

    Ceci laisse toutefois un sentiment d'amertume "scientifique".

    Pour une pièce antique réunie, combien de démolies à jamais par les déchiqueteurs de l'Histoire.

    Il y a les aléas des violences et guerres ( ô Bouddahs de Bamiyan, il y a 20 ans (acte commémoré en mars par l'Unesco),  ô Palmyre

    Mais aussi le pillage "banal" et ancien des sites antiques dès le XVIIeme siècle pour alimenter les "Cabinets de curiosité". Personne à l'époque n'y voyait de difficulté! 

    Une profession a même été alors créée dans le sillage, les Antiquaires

    L'Italie a subi les pillages gravissimes de l'époque napoléonienne. Il ne s'agit pas de cela ici. france,#louvre,gianpierro campana,#musée du capitole,#rome,#italie,#doigt,#index,#constanton,#archéologie,claudio parisi presicceLe doigt a été acquis par le Louvre en 1860 lors de l'incroyable dispersion par le Pape ( dramatique pour le patrimoine italien!) de l'incroyable collection de l'aristocrate compulsif le marquis Giampietro Campana TROP bien placé: il dirigeait le Mont de Pieté! Un loup dans la bergerie..... france,#louvre,gianpierro campana,#musée du capitole,#rome,#italie,#doigt,#index,#constanton,#archéologie,claudio parisi presicce

    Toutefois, puisque  les fruits des  pillages ont alimenté les réserves de Musées, on peut aujourd'hui dire que ces objets ont été finalement..protégés.

    L'achat par des privés mène souvent à la perte définitive.

    Combien de pillages archéologiques dans le monde ? 

    Le colosse retrouve son index: du LIEN a été recréé.

    Un index  tendu entre deux Musées, entre Italie et France, entre ceux qui abhorrent le déchiqueteurs de l'Histoire et ici applaudissent de leurs deux  mains. Complètes.

                                                                  Sylvie Neidinger

     

    Capture d’écran 2021-06-06 062004.png

     

     

  • Ganerbinat ? Le réglement de co-pro médiéval allemand

    Imprimer

    VOCABULARIA :  le ganerbinat.

    Les châteaux sont toujours d'actualité. Pas simplement le célèbre chantier de Guédelon dans l'Yonne. La chaîne Arte présente un programme allemand dédié au thème qui ne lasse pas. Surtout quand surgit du vocabulaire inédit.au détour des deux reportages  Forteresses de légende Becker/Bier 2018.

    Le vieux vocabulaire issu de l'allemand "gan-erbschafft" est juridique. Dans l'ancien droit allemand des successions, un ganerbinat (en allemand : Ganerbschaft, de gan-, corruption de gemein : commun, et -erbschaft : héritage) était un bien familial, le plus souvent une propriété foncière, possédée  en main commune par ses cohéritiers (en allemand : Ganerben).

     
    "GANERBINAT, (Hist. mod. Jurisprud.) en allemand gan-erbschafft. C’est ainsi qu’on nomme dans l’empire d’Allemagne une convention faite entre des familles nobles & illustres, sous de certaines clauses & avec l’approbation du suserain, pour se défendre mutuellement contre les invasions & les brigandages qui ont eu lieu pendant fort long-tems en Allemagne, & qui étoient des conséquences funestes du gouvernement féodal. On y stipuloit aussi que lorsqu’une famille viendroit à s’éteindre, sa succession tomberoit aux descendans de celle avec qui le pacte de ganerbinat avoit été fait. Ces conventions s’appellent aussi pactes de confraternité."in Baron d’Holbach  L’Encyclopédie, 1re éd.   (Tome 7p. 466).
     
    Le ganerbinat correspond au règlement de co-propriété médiéval pour définir les règles entre successeurs à l'intérieur d'un château où plusieurs branches ou Maisons peuvent cohabiter. L'opposé complet du droit d'aînesse français appliqué aux familles nobles uniquement qui accordait au premier enfant mâle une part prépondérante (définitivement aboli en 1849) au dépend des autres enfants masculins.
     
    Ganerbinat se compare avec le paréage, association de pairs, contrat de droit féodal assurant égalité de droits autour d'une possession en indivision, pour exploiter le bien. Il peut associer deux seigneurs par exemple un laïc et un ecclésiastique. Pas forcément la même famille, mais de même rang..
     
    Le concept se compare aussi avec le condominium, plus politique: en droit international public, plusieurs Etats souverains s'associent conjointrement au terme d'un accord formel. Exemple : le condominium anglo-égyptien sur le Soudan (1899-1956), condominium des Nouvelles-Hébrides (1906-1980)
     
    Le "condo" appartient toujours au   vocabulaire de la co-pro au Canada, Amérique du Nord et Asie.   Finalement moyen-âge ou 2020, c'est toujours la même chose: des règles de partage et de comportement entre propriétaires autour d'un lieu. Château ou pas
                                                                         
                                                                                 Sylvie Neidinger 

     

     

     

     

  • Néolithique/Age du Bronze: la transition génomique suisse

    Imprimer

    Le blog perso  spécialisé "génétique des populations"  de Bernard Sécher est une source importante pour qui s'intéresse au sujet. Il  pratique une veille scientifique. 

    Cet ingénieur au CEA a produit le 20 avril dernier, en langue française un article sur la Suisse -avec croquis- issu d'une publication en langue anglaise Nature Communications par Anja Fürtwangler.

    La transition génomique Néolithique/Âge du Bronze en Suisse

    Extrait : Les études génétiques précédentes ont montré que deux migrations importantes ont eu lieu en Europe Centrale au début et à la fin du Néolithique coïncidant respectivement avec l'arrivée des premiers fermiers en provenance d'Anatolie et des pasteurs des steppes. Archéologiquement, le Néolithique en Suisse est dominé par les habitats en bord de lac. A la fin du Néolithique, les sépultures sont mégalithiques comme on peut le voir sur les sites de Oberbipp, Sion, Aesch et d'autres. En Suisse les sites de la culture Cordée sont trouvés exclusivement en bord de lac. Les sépultures de l'Âge du Bronze ancien se concentrent dans les régions Alpines sans habitat au bord des lacs. Jusqu'à aujourd'hui, seuls quatre anciens individus de Suisse ont été testés génétiquement: un chasseur-cueilleur du site de Bichon et trois Campaniformes du site du Petit-Chasseur à Sion."(...)Anja Furtwängler et ses collègues viennent de publier un papier intitulé: Ancient genomes reveal social and genetic structure of Late Neolithic Switzerland. Ils ont séquencé le génome de 96 anciens individus datés entre le Néolithique et l'Âge du Bronze, issus de 13 site archéologiques de Suisse, du sud de l'Allemagne et d'Alsace en France. Le site de Lingolsheim en Alsace consiste en deux nécropoles voisines. La première est du Néolithique Moyen, datée entre 4786 et 4601 av. JC., alors que la seconde autrefois attribuée à la culture rubanée est datée entre 2463 et 2208 av. JC. en plein dans la culture Campaniforme:(...)Cette étude montre que l'ascendance des steppes apparait en Suisse à partir de 2700 av. JC. La figure ci-dessous compare les dates d'arrivée de l'ascendance steppique dans quatre régions d'Europe: la Suisse, la Grande Bretagne, la région Elbe/Saale en Allemagne et la péninsule Ibérique.

    La  génétique des populations devient une source majeure et contemporaine de connaissance historique. Pour comprendre la généalogie humaine.

    On savait que les bergers des Alpes sont arrivés de l'Est proche-oriental avec leurs troupeaux au néolithique. Confirmé! 

                                                                         Sylvie Neidinger

     

    ge etique neolithique suisse.JPG

  • Bordeaux: scandale de l'église Saint-Jacques devenue entrepôt-garage

    Imprimer

    Une église du XIIeme siècle- on dit bien DOUZE- soit datant de  1120 est en danger extrême à Bordeaux.

    Une incurie. Un collectif nommé Collectif 1120-Eglise Saint-Jacques mené par un historien Guilhem Pépin essaie de faire bouger les lignes.

    Elle appartient à un particulier et se trouve dans un état lamentable.

    L'hôpital-prieuré sur la route Saint-Jacques de Compostelle sis rue du Mirail est caché de la vue du public.

    Architecture originale,  objet de publications:

    https://www.persee.fr/docAsPDF/bulmo_0007-473x_2015_num_173_1_12254.pdf

    Pourtant en extrème  danger. La clef de voûte s'est écroulée. Qu'ont-fait les maires successifs de Bordeaux??? 

    https://actu.fr/nouvelle-aquitaine/bordeaux_33063/bordeaux-historien-se-bat-sauver-une-eglise-12e-siecle-transformee-garage-voiture_33635459.html

    Le collectif réclame une aide. ..collective pour 1120.

    L'incendie de Notre-Dame de Paris a montré combien le bâtiment appartient finalement à l'humanité.

    Même chose pour  Saint-Jacques de Bordeaux!

                                          Sylvie Neidinger

     

    bordeau,collectif 1120-eglise saint-jacques

    bordeau,collectif 1120-eglise saint-jacques

     

  • L'ancêtre syrienne de Notre-Dame de Paris à Qalb Lozeh, Vème siècle

    Imprimer

    Joyeuses Pâques !

    Architecture religieuse: les  échanges constants entre l'orient et l'occident au moyen-âge expliquent évidemment cette source architecturale de Notre-Dame de Paris.

    Qalb Lozeh : basilique paleo-chrétienne du V ème siècle sur la route de Saint-Simeon.

           Cet édifice aux deux beffrois   se situe dans  la zone au nord ouest, dans la zone d'Idleb, celle  que les islamistes rebelles- amis des occidentaux et armés par eux-  ont ravagée ! Syrie historique, épicentre du christianisme.

    Qalb Lozeh et les églises du nord ouest préfigurent l'art roman lui-même base du gothique.

    Notre-Dame, chef d'oeuvre majeur  gothique est  fort heureusement sauvée selon le ministère de la culture. Mais une longue restauration va s'engager.

                                                                            S Neidinger

     

    En  Syrie ravagée par la guerre,  l’ancêtre de Notre-Dame 

    (AFP par Figaro Immobilier ) Dans le Nord-Ouest syrien, cette église est un fleuron de l’architecture byzantine. Ses deux beffrois carrés encadrant une entrée arquée ont inspiré quelques siècles plus tard les bâtisseurs des cathédrales romanes et gothiques en Europe.Une entrée arquée flanquée de deux beffrois carrés, des corniches sculptées de fleurs et de croix, une nef qui a perdu sa voûte. Bien avant Notre-Dame de Paris, il y avait en Syrie une petite église du Ve siècle à l’architecture préfigurant celle de la célèbre cathédrale. Entourées par les maisons basses du village de Qalb Lozeh, dans le nord-ouest syrien, les ruines de l’église tiennent toujours debout malgré le conflit qui ravage le pays depuis 2011. Avec des pierres aux tons légèrement rosés, le bâtiment est considéré comme un fleuron de l’architecture byzantine, qui devait inspirer quelques siècles plus tard les bâtisseurs des cathédrales romanes et gothiques à travers l’Europe du Moyen-Age.

     

    ancetre notre dame.JPG«Il s’agit du premier exemple connu d’une façade à deux tours flanquant une entrée arquée très élaborée, précurseur de ce qui allait être connu comme le style roman», confirme Diana Darke, experte culturelle du Moyen-Orient. L’église de Qalb Lozeh fait partie d’une quarantaine de villages classés par l’Unesco au patrimoine mondial de l’Humanité. Ils «offrent un témoignage remarquable des modes de vie ruraux et villageois de l’Antiquité tardive et de l’époque byzantine», selon le site Internet de l’organisation. En 2013, avec les batailles qui déchirent la Syrie, ces villages seront inscrits sur la liste du patrimoine en péril.

    Pillages et destructions

    Comment une église en Syrie est-elle liée à Notre-Dame de Paris, un joyau de l’art gothique dont la construction a débuté au XIIème siècle? «Les marchands, les pèlerins et les moines se sont déplacés constamment entre cette région et l’Europe durant des siècles» explique Mme Darke. Qalb Lozeh était notamment une étape importante sur le chemin emprunté par les visiteurs se rendant à la basilique de Saint Siméon le Stylite, dans le nord de la Syrie, selon elle. «Ce n’est donc pas une surprise que les styles fassent leur chemin graduellement vers l’Europe, même avant les Croisés du XIIe siècle», ajoute l’experte.

    Tout au long du conflit syrien, plusieurs sites archéologiques ont souffert de pillages et de destructions. Palmyre, site antique de plus de 2.000 ans, mais aussi la vieille ville d’Alep, font notamment partie des sites classés en danger par l’Unesco et qui ont souffert. Qalb Lozeh se trouve dans la province d’Idleb, dominée par Hayat Tahrir al-Cham, organisation jihadiste créée par l’ex-branche syrienne d’Al-Qaïda. Lors d’une visite sur le terrain, l’historien syrien Fayez Kawsara pointe du doigt les arcs et les sculptures des frises et des corniches qui décorent l’église. «Celui qui étudie l’art gothique, en particulier les églises gothiques, constatera que ce style architectural a voyagé en Europe» depuis la Syrie, estime-t-il. «La principale preuve de cela c’est (...) la cathédrale de Notre-Dame», assure-t-il.

    L’église abandonnée, bien plus petite en taille que Notre-Dame, a perdu il y a très longtemps sa toiture. Sur les murs, des visiteurs des temps modernes ont griffonné des inscriptions. Les enfants du village en ont fait leur terrain de jeu, grimpant sur les fenêtres en arc. Le bâtiment n’a toutefois pas souffert du conflit. Mais Issam Ibrahim, qui vit à Qalb Lozeh, reconnaît que le site historique est négligé depuis le début du conflit. «Il n’était pas protégé», assure-t-il. «Ce sont les habitants du village qui ont décidé de se charger de sa protection». Wissam Mohammad, un autre habitant, vante la valeur du vestige architectural. «Pour nous, ce n’est pas juste un amoncellement de vieilles pierres», dit-il. «C’est un symbole de la culture syrienne». 

     

  • L'archéologie suisse à la Une en Sibérie, Gino Caspari autour d'une kourgane scythe

    Imprimer

     Archéologie. Découverte majeure dans le sud de la Sibérie en République de Touva par une équipe russo-suisse un tombeau scythe de 150 mètres de diamètre détecté par satellite.

    Le tumulus circulaire sis en milieu marécageux  laisse présager de futures découvertes de contenu par le scientifique Gino Caspari et les siens.

                                                                                                      SN

                              .

    (Sciences et Avenir)" C’est dans cette même république de Touva, à des milliers de kilomètres de Moscou, que l’existence d’un autre tumulus funéraire monumental vient donc d’être révélée par Gino Caspari, de l’Institut des Sciences jourgane,suisso_russe,sibérie,scythes,russie,université de berne,fns; fond national suisse de la recherche scientifique,gino caspariArchéologiques de l’université de Berne (Suisse) qui dirige des recherches sur place avec des archéologues russes grâce à des financements du Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS).  Pour ce jeune chercheur, joint par Sciences et Avenir, il présente des caractéristiques hors-normes : « Les conditions de conservation, l'âge, le cadre et la taille de ce monument le rendent unique et lui confèrent une très haute valeur scientifique. Aucun autre kourgane congelé de cette envergure n'est connu dans toute l’Eurasie », confie-t-il. Si le tertre d’Arzhan 2 fait 80m de diamètre, celui-ci, nommé Tunnug 1 par l’équipe russo-suisse fait 140m.

    Dans une récente publication de la revue scientifique Archaeological Research in Asia, le chercheur suisse et ses collègues de l’Académie des Sciences de Russie et du musée de l’Hermitage, relatent les premières investigations de terrain effectuées à l’été 2017 sur ce site repéré dès 2013 dans la vallée de la rivière Ujuk, surnommée la « vallée des Rois » en raison des nombreux vestiges qu’elle recèle. Les restes de Tunnug 1, une antique structure radiale en rondins de bois, sont clairement apparus sur les images satellites à haute résolution. «Ce kourgane d’une époque cruciale située entre l’âge du bronze et l’âge du fer, où des changements sociaux radicaux se sont produits au sein de ces cultures nomades. C’est une période sur laquelle nous ne possédons pas beaucoup d’informations », souligne le scientifique. Tunnug 1 pourrait être ainsi non seulement le plus grand tombeau Scythe de Sibérie du Sud, mais le plus ancien rencontré à ce jour. Des datations radiocarbones en font remonter la construction au IXe siècle avant notre ère, soit un siècle avant".

     

    https://www.letemps.ch/culture/2018/01/11/un-archeologue-suisse-decouvre-une-tombe-princiere-scythe-siberie

    crédit images université de Berne.FNS.Gino Caspari

  • Sanctuaire d'Artémis Amarysia:magnifique découverte de l'Ecole suisse d'archéologie

    Imprimer

    Karl Reber, directeur de l'Esag vient d'en faire l'annonce: la découverte d'un site antique majeur  plus précisément sur l'île d'Eubée.

    La mise à jour du sanctuaire d'Artémis Amarysia, déesse de la chasse est le fruit de l'immense volonté des chercheurs suisses.

    Tobias Krapf, secrétaire scientifique se souvient de son émotion pour avoir voir vu apparaître sur une tuile "ART" puis... "ARTEMIDOS" à la fin de l'été.

    (Le Temps ) "la découverte est essentielle. Ces fouilles qui se déploient sur 5000 m2 ont mis au jour l'un des derniers sanctuaires connus par les textes. «Il compte parmi les plus importants de l'île d'Eubée, le deuxième plus grand de Grèce après la Crète », explique le professeur Karl Reber, directeur de l'ESAG. Il rappelle que cette école fouille cette île «depuis 1964 à l'invitation du gouvernement grec. A cette époque, la ville moderne d'Erétrie s'agrandit et des constructions sont réalisées sur le site antique. L'objectif était de protéger une partie de ce site antique».

    C'est le résultat d'une campagne de fouille de cinq ans mais surtout d'une présence suisse  d'un demi-siècle pour protéger le site antique potentiellement intéressant d'une ville moderne.

    Un engagement  helvétique têtu, opiniâtre, important en matière scientifique mais aussi .....financier. Le terrain est acheté par l'ESAG  en 2012 !

                     MISE EN RELATION DES VESTIGES AVEC LES TEXTES

     «Une telle découverte est d'un grand intérêt, ajoute Denis Knoepfler, professeur honoraire au Collège de France et à l'Université de Neuchâtel. Elle permet de mettre en relation les vestiges avec des textes.».(Le Temps)

    Cette découverte  couronne en effet  la démarche scientifique de cet  historien, Denis Knoepfler, qui mêle doute et hypothèse.

    "Il est jeune chercheur lorsqu'ils se plonge dans les écrits concernant la ville antique d'Erétrie, notamment ceux du géographe Strabon (Ier siècle avant Jésus-Christ). Celui-ci évoque le sanctuaire d'une part, et une procession de l'autre. La procession, imposante, ne peut avoir lieu dans l'espace décrit par le géographe.

    C'est alors que le doute surgit, explique le professeur Knoepfler: «Progressivement, j'ai constaté différents indices plaidant pour une localisation de ce secteur au pied d'un colline et non là où nous cherchions». En cause, une erreur dans le nombre de «stades», l'unité de mesure de l'époque équivalent à 180 mètres. «En Grec, deux lettres se ressemblent, le ζ et le ξ, poursuit Denis Knoepfler. La première équivaut au chiffre 7, la seconde à 60. Mais dans leur écriture, il n'y a qu'une infime différence entre les deux». Dans le premier cas, le sanctuaire était à 1,2 kilomètre de la ville, dans le second, à 11 kilomètres. «J'ai donc supposé qu'il s'agissait d'un erreur de copiste et suggéré une localisation du sanctuaire sur le rivage, au pied de cette butte», explique-t-il en montrant la colline qui domine les fouilles."

    La campagne de fouille 2017 est terminée, les cours reprennent à Lausanne

    Le directeur de l'ESAG Karl Reber poursuit: «Nous sommes partis d'un petit sondage. Aujourd'hui, nous savons que le sanctuaire est encore plus grand que ce que nous avions prévu». Il faudra encore dégager des tonnes de terre, remuer des centaines de blocs avant de mesurer l'ampleur de la découverte.

    Et en attendant probablement penser à protéger le site de toute intrusion malveillante?

    Un autre suisse fait parler de lui en archéologie crétoise : Thomas Waldmann, archéologue mathématicien. Il fouille et cartographie le Labyrinthe de Messara.

     

     

    L'archéologie suisse au top !

                                                                 Sylvie Neidinger

     

     
     
     
     
    Le site d'Amarynthos a réservé une agréable surprise aux archéologues suisses Karl Reber (à gauche) et Denis Knoepfler. (Fabien Perrier) ( Le Temps)
  • Petite"Pompéi" découverte en bord de Rhône en juillet à Vienne

    Imprimer

    Un site exceptionnel de période romaine vient d'être mis à jour à l'occasion de fouilles préventives à Sainte-Colombe, Isère.

    Soit un nouveau quartier fort bien préservé de l'antique cité de Vienne.

    Plus de 7000 mètres carrés qui ont déjà laissé découvrir une superbe mosaïque.

    Les archéologues s'attendent à des découvertes de grande ampleur.

    Bon...  Comparer à Pompéi, comme dans l'article en lien, peut-être pas tout de même!

    Sur ces bords de Rhône, pas de Vésuve ni de cendres ayant conservé la vie quotidienne prise dans la tourmente de l'éruption dans un instantané saisissant.

    En tous cas, le promoteur immobilier devra attendre....

    L'autorisation de fouille a été étendue à décembre  pour "découverte exceptionnelle"

                                                        Sylvie Neidinger

    http://www.france24.com/fr/20170802-decouverte-petite-pompei-archeologie-rhone-vienne-france-bord-rhone

     

    http://www.telerama.fr/scenes/l-extraordinaire-decouverte-d-un-quartier-entier-de-la-vienne-antique-par-des-archeologues,161486.php

  • Les Tours du silence ou le défunt mangé par les vautours

    Imprimer

    Je conseille vivement  à ceux que l'histoire des religions intéresse de regarder ce reportage sur Arte.

    Malheureusement disponible jusqu'au 2 août seulement.(urgence d'où cet article alors que le sujet n'est pas trop d'actu en plein été...)

     

    http://www.arte.tv/fr/videos/052416-008-A/enquete-d-ailleursinde,parsis,tour du silence,vautour,zoroastrisme,ahura mazda,holding tata

    Le zoroastrisme parmi les plus anciennes religions a disparu presque totalement de ses terres natales: l'Iran, remplacé par l'islam..

    Celui ou celle qui s'intéresse aux Tours du silence les  pensait irrémédiablement muettes. Devenues artefacts archéologiques.

    Quelle ne fut pas ma surprise de voir sur Arte  l'excellent documentaire du médecin légiste anthropologue Philippe Charlier !

    Il est allé en Inde, à la rencontre des descendants et derniers adeptes : les Parsis (Farsi, Perses....)

    Derniers car ils sont 80 000 seulement, en régression du fait de leur endogamie. Par voie de conséquence, en danger de disparition culturelle.

    La réussite économique de cette communauté indienne  est brillante. Exemple la holding Tata.

    Le chanteur britannique Freddy Mercury du groupe Queen est Parsi, lui aussi!  Farookh  Bulsara de sa vraie identité.

                                         

    RITE FUNERAIRE UTILISANT L 'ANIMAL

    inde,parsis,tour du silence,vautour,zoroastrisme,ahura mazda,holding tataSurtout, le médecin ethnologue  a présenté une part importante du rite de cette religion relativement secrète qui considère le Feu Sacré comme fils de Dieu. 

    Il n'a pas été autorisé toutefois à  filmer une cérémonie intérieure du Temple avec les fidèles (le don de bois de santal par les fidèles pour nourrir le feu)

    Mais un prêtre  a tout  de même expliqué in situ son rôle et rite d'entretien du feu cinq fois par jour, les cordes à usage vestimentaire de protection contre le mal etc.

    Surtout, l'équipe a pu filmer le rite funéraire si particulier au sein d'une Tour du Silence en activité.inde,parsis,tour du silence,vautour,zoroastrisme,ahura mazda,holding tata

    Chez les Parsis,  pas de crémation pour ne pas ..."polluer" le feu naturel toujours sacré.

    Mais une disparition des chairs activée par les oiseaux et le soleil.

    Trois temps :

    1) Un chien sacré détermine à l'arrivée si la inde,parsis,tour du silence,vautour,zoroastrisme,ahura mazda,holding tatadépouille est bien signe de mort.

    Il possède deux yeux physiques et  posséderaient selon les zoroastriens "deux yeux spirituels" qui peuvent déterminer s'il y a mort ou non.Et Philippe Charlier français de signaler à son hôte  que le chien est également un auxiliaire de la médecine légale moderne! Même animal...même usage de l'antiquité à nos jours.

    2) Le lavage du corps se pratique  dans un endroit particulier  au rez de chaussée de la Tour, pour éviter le "naso" le chant maléfique  liées à la décomposition dont il faut se prémunir impérativement par des cordes et un vêtement intérieur caché. L'âme va partir par l'oreille...Cette religion ne permet pas d'enterrer les corps ( pollution du sol) ni de les brûler (pollution du feu) Elle use d'un autre procédé naturel "aidé" des oiseaux.

    3) L'exposition du corps se fait en terrasse, en haut, de la Tour du silence.

    inde,parsis,tour du silence,vautour,zoroastrisme,ahura mazda,holding tataLes oiseaux et le soleil décharnent le cadavre.

    Une fois les os blanchis, ils sont  jetés au centre de la Tour, tous ossements unis les uns avec les autres, dans un parfait mélange communautaire  post-mortem.

    Le rite toutefois n'est plus identique au passé car les vautours ont disparu (absence par disparition écologique, dégradation de l'écosystème ).inde,parsis,tour du silence,vautour,zoroastrisme,ahura mazda,holding tata

    Aujourd'hui d'autres oiseaux ( milans sacrés et corbeaux )  assurent cette fonction psychopompe. Mais avec une moindre efficacité que les nettoyeurs dits " naturels".

    Au final le soleil, principal mécanisme de décomposition  parachève   le travail de disparition des chairs.

    En attendant la résurrection.Ahura Mazda refaçonnera alors des corps parfaits.

    Ainsi parlait Zarathoustra!

     

                                                         Sylvie Neidinger

    inde,parsis,tour du silence,vautour,zoroastrisme,ahura mazda,holding tata

    inde,parsis,tour du silence,vautour,zoroastrisme,ahura mazda,holding tata

  • Sarcophage turc de Genève...ne jamais oublier Zeugma !

    Imprimer

    Lors de ma visite à l'Uni-Bastion pour voir le sarcophage que Genève va rendre au pays d'origine, j'avais pris en photo entre autres, le poster  issu de la Turquie accroché sur la porte d'entrée qui se félicite du retour.

    Mais pas publié le cliché au final.

    Certes le retour de l'objet archéologique pillé est une excellente nouvelle. Et l'Etat en question a raison de se satisfaire du retour.

    Certes dans le même ordre d'idées la demande de la Turquie à propos d'une mosaïque de Zeugma, la Séleucia grecque, vis à vis d'une université américaine de l'Ohio semble légitime: 

      "the minister also mentioned that pieces of some mosaics in the Zeugma Museum have been stolen and taken to the Bowling Green State University in the U.S. state of Ohio and called on the university’s academics to return them"

    Toutefois, si un Etat est tellement soucieux de patrimoine, pourquoi alors construit-il le barrage de Berecik,  dans une zone archéologique majeure et détruit-il ainsi volontairement tout ce que les fouilles de sauvetage n'ont pas pu mettre à l'abri???

    Et  les thermes d'Allianoi un site majeur de Pergame détruits eux aussi par un barrage..

    On peut commencer le listing des autodestructions...

    De graves atteintes au patrimoine dans le pays en question!

    Problème.

                                             Sylvie Neidinger

    http://www.archaeology.org/issues/44-1211/features/252-features-zeugma-after-the-flood

    http://www.futura-sciences.com/sciences/dossiers/archeologie-archeologie-zeugma-richesses-passe-englouti-593/

     

    Quand on observe ce qui a été sauvé in extremis on se pose des questions sur l'ampleur des destructions ...

    zeugma.GIF

  • Sarcophage herculéen exposé cet été à l'Unige avant d'être restitué

    Imprimer

    Le  magnifique sarcophage  extrait des Ports-Francs suite à un contrôle d'inventaire des douaniers en 2010  a été de fait  retiré du circuit illégal des biens archéologiques pillés.

    Une décision de Justice a ordonné le retour du magnifique artefact vers le pays d'origine, la Turquie, en septembre prochain.

    En attendant, elle loge dans la salle des moulages de l'Unige . Et surtout ELLE EST ACCESSIBLE  PAR LE GRAND PUBLIC.

    La pièce magnifique est visible dans les sous-sols de l'Uni Bastions jusqu'en septembre.(attention: le plan d'accès scotché sur place à l'entrée de l'Uni pour orienter n'est pas très exact. Et tous cas le jour de ma visite le plan d'orientation ne correspondait pas...)

    Rappelons l'intéressante étymologie de cette cuve destinée à contenir un cadavre ou un cercueil:

    "Le mot français sarcophage vient du latin sarcophagus désignant le tombeau. Il s'agit d'un emploi substantivé de l'adjectif sarcophagus (du grec σαρκοφάγος (σάρξ, sarx désignant la chair, φαγεῖν phagein, manger) et veut dire « mangeur de corps ou de chair ». Une pierre calcaire (d'où l'expression lithos sarkophagos, λίθος σαρκοφάγος) était utilisée pour des sépultures antiques et qui, d'après les croyances de l'époque, hâtait la disparition des chairs (détruisait les cadavres non incinérés) ; sarx, sarcos signifie « chair, viande » ; phagein sert à compléter le verbe esthein qui signifie « manger, dévorer »".

     

                                                       Sylvie Neidinger

     

    http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/inestimable-sarcophage-restitue-turquie/story/13018107

    http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/inestimable-sarcophage-romain-expose-deux-mois-geneve/story/22419540

    http://www.unige.ch/sciences/terre/fr/actualite/un-sarcophage-romain-restitue-la-turquie/

     

    IMG_6478.JPG

    crédit images photo@Neidinger

  • L'énigme de la tombe celte. Lavau.

    Imprimer

     A revoir encore un mois sur le replay d'Arte.

     L'énigme de la tombe princière  celte de Lavau découverte en 2014.

     Nécropole de un hectare du premier âge du fer (Hallstatt)

    Région de Troyes et pas seulement. Décryptage de l'histoire celte.

    A commencer par le haut Danube (Istros grec)dans le Bade -Wurtenberg à Heuneburg (6ème Av) .

    Rappel. "celte"est la dénomination grecque des gaulois (kelton)

    Quand la science historique avance. Fouille après fouille.

                                                    SN

     INRAP la découverte

    histoire,celtes,archéologie,lavau,inrap,arte

    enigme tombe celte.GIF

  • La-Chaire-à-Calvin

    Imprimer

    Saint-Pierre de Genève ne fut pas le seul endroit de prêche du célèbre Calvin, évidemment et loin s'en faut.chaire-à-calvin,charente,prêche,saint-pierre,genève,art pariétal

    Je découvre un site, en Charente aujourd'hui  nommé  par la toponymie  La-Chaire-A-Calvin, qu'il aurait visité  en 1520.

    Le site, au plan historique, tient surtout de ses ornements pariétaux: la frise des chevaux.

    Et des artefacts en sous-sol.

    Il s'agit d'une grotte préhistorique.

     

                           Sylvie Neidinger

     

     

    chaire-à-calvin,charente,prêche,saint-pierre,genève,art pariétal

     

  • Bibliothèque gallo-romaine à Lyon Fourvière

    Imprimer

    Une info à connaître pour qui s'intéresse à l'archéologie régionale: l'existence au lyon,musee de fournière,bibliothèque gallo-romainesein du Musée gallo-romain de Lyon d'une bibliothèque spécialisée, gratuite, ouverte à tous.

    http://museegalloromain.grandlyon.com/Lyon-Fourviere/Services

    Le fonds documentaire s'étend de la pré-histoire à la période médiévale et comporte les précieux rapports de fouilles. Un lieu méconnu qui finalement mérite d'être plus fréquenté !

                                                                  Sylvie Neidinger

  • Christian Goudineau sur les entrailles archéologiques gauloises de Saint-Pierre (Genève)

    Imprimer

    Trente ans de recherches ininterrompues sous la cathédrale Saint-Pierre (30, rien de moins....) aboutissent  à ce sous-sol archéologique  qui se visite et deux ouvrages synthétiques  expliquant cette fouille d'exception.

    Ils sont édités par la Société d'Histoire et d'Archéologie de Genève (SHAG).

    Le plus bel hommage à ce travail de titan mené par Charles Bonnet et les équipes pluridisciplinaires  se lit dans la préface de l'ouvrage n°1 "protohistoire", rédigée par le professeur Christian Goudineau:

     Ce spécialiste de la Gaule  succéda à Camille Jullian pour valoriser la période gauloise masquée par la relecture gréco-romaine du passé par le grand public.

    Il apprécie infiniment cette fouille genevoise:

    "Concilier restaurations et consolidations avec le désir d'explorer les entrailles
    archéologiques.Composer avec les contraintes tant administratives que matérielles. S'attirer des appuis assez puissants notamment auprès de l'opinion publique - pour que cet incroyable défi soit d'abord accepté puis encouragé, au point, trente ans après le début de l'opération, de paraître naturel de relever de l'évidence.(...) Un homme qui a su entraîner avec lui (...)

    Je n'insisterai pas sur les avancées méthodologiques (...) mais sur l'impression d'avoir participé au dévoilement d'une sorte de mystère. Lorsque nous fouillons des niveaux superposés couvrant une longue période (essentiellement lors d'opérations d'archéologie urbaine) nous mettons en évidence (....) qu'il y eut des superpositions d'édifices publics-notamment religieux, la chrétienté s'appropriant de hauts lieux du paganisme: Mais ici il y a davantage.

    Que ce site naturel dominant le lac et le cours du Rhône ait fait l'objet d'une occupation continue depuis l'époque gauloise (...) tout cela est passionnant mais non révolutionnaire.

    En revanche que, à chaque époque ait été préservé (...) un lieu de souvenir de nature funéraire, voilà qui fascine littéralement.

    Un héros fondateur dont la vénération traverse le temps  On évoque tant de mythes antiques ou des personnages hors du commun -souvent d'assurance divine-établissent une ville et lui donnent son nom."

    Qui est ce chef gaulois resté inconnu mais autour duquel tourne la structuration sacrée de la ville de Genève depuis sa fondation? 

    Goudineau  évoque ici cette incroyable superposition de la tombe du chef allobroge (période de la Tène) à l'origine du site.

    Sa dépouille est positionnée pile sous l'autel également lieu de la prestation de serment de l'Etat de Genève.

    La Genève moderne prête serment à l'aplomb du chef gaulois initial. 

    Fascinant effectivement. Mystèrieux, effectivement.

    Au moins Genève a-t-elle fait connaissance avec ...son fondateur par ses ossements.

    " L'archéologie est là pour informer, instruire mais aussi pour poser des questions"

    "Merci Charles" conclue le spécialiste.

    Chapeau bas d'un très grand scientifique spécialiste de la Gaule à son homologue  genevois tout aussi illustre.

    Ici pour la maîtrise d'un chantier complexe en milieu urbain par définition en milieu vivant.

                                                                                       Sylvie Neidinger

     

     

     

    charles bonnet,christian goudineau,gaulois,#genève,#shag,archéologie

     

                                                                   Rubrique #Protestantisme

     

  • Lire Charles Bonnet sur les fouilles de la cathédrale Saint-Pierre

    Imprimer

    L'éminent archéologue genevois Charles Bonnet, toujours scientifiquement actif,  vient de s'illustrer en Afrique, avec la découvertes de trois temples circulaires au Soudan.

    Personne n'oublie sa maîtrise du difficile chantier de fouilles de la cathédrale Saint-Pierre. charles bonnet,guillaume fatio,site archéologique,sous sol,cathédrale saint-pierre

    Un défi tout autant d'archéologie que de génie civil: creuser sous un bâtiment imposant mais instable pour le renforcer tout en découvrant les couches anciennes par states et tout en les conservant.

    Un chantier de 30 ans !

    Le site ouvert au public a reçu le prestigieux prix "Europa Nostra"

    Le résultat est magnifique et se visite: site archéologique de la cathédrale Saint-Pierre

    Toutefois ce chantier reste complexe à comprendre même in situ. Seul un archéologue chevronné y retrouve ses petits avec toutes ces states entremêlées...

    La visite peut se poursuivre d'une façon passionnante autour des deux ouvrages de synthèse rédigés par Charles Bonnet en collaboration édités par la SHAG, en vente sur le site ou en librairie.

    L'un sur la période protohistorique et la fameuse (incroyable)  tombe du chef celte pile au coeur de la bâtisse.

    L'autre sur la période chrétienne.

    Ardu mais fort instructif.

                                                        Sylvie Neidinger

     

     

     Les fouilles de la cathédrale Saint-Pierre Editeur SHAG

    SHAG : société d'histoire et d'archéologie de Genève.

  • Magnifiques sportives siciliennes du.... IVème siècle

    Imprimer

    8 mars 2017.casale3.GIF

    Alors que certains dénaturent le corps de la femme, l'archéologie nous apporte une magnifique surprise: les sportives en maillot de bain de la Villa Casale, au sud de la Sicile, à Piazza Armerina (datation fin IIIème et IVème)

    Ces mosaïques sont inscrites au patrimoine de l'Unesco.

    Des femmes antiques étonnantes de modernité. ...Et de santé !

                                  Sylvie Neidingercasale 1.GIF