syrie - Page 2

  • Quand Fabius soutenait Al-Nosra et ses coupeurs de tête: triste diplomatie

    Imprimer

    Il est piquant d'observer l'activisme actuel du ministre des affaires étrangères français  autour des chrétiens d'orient qu'il  accueille ostensiblement à l'aéroport. Il va jusqu'à fustiger ses collègues européens de ne pas aller assez vite...

    Il veut prendre la tête mondiale  du combat à mener contre les groupes jihadistes.

    Il n'a même pas l'honneur de se taire dans cette affaire où il a impliqué la France dans de sales draps en accord avec  son supérieur hiérarchique, le président de la république...

    De tous les hommes politiques de la terre, Laurent Fabius devrait aujourd'hui être le plus silencieux. En raison de ses engagements passés très clairs en faveur d'Al Qaida, branche syrienne. Des coupeurs de tête qui en Syrie ont bien, dès 2012 crucifié, décapité chrétiens, alaouites et tous ceux qui ne pensent pas comme eux, à Maaloula, Homs et ailleurs.

    Les faits: le 11 décembre  2012, les américains ont décidé d'inscrire le groupe islamiste  Al Nosra, la branche syrienne d'Al Qaida sur la liste ONU des terroristes.

    Pas d'accord, Laurent Fabius  défend les jihadistes " !" Il affirme ceci  :"tous les arabes sont vent debout -contre cette décision américaine-parce que sur le terrain ils font du bon boulot"selon lui.

    Il parle- c'est incroyable d' orgueil  et d'imprécision  - au nom de 'tous les arabes' !!!! Phrase inouïe dans la bouche de celui qui dirige une diplomatie.

    En fait il parle de  ses  partenaires. Au hasard le Qatar et son double-jeu auquel la diplomatie française est inféodée depuis 2007 et les années Sarkozy.

    Le président de la coalition Moaz-al- Katib demande même aux américains de reconsidérer leur position !

    Laurent Fabius prononce cette  phrase le 12 décembre 2012 à Marrakech lors de la 4ème réunion des "amis de la Syrie" C'est rapporté dans le journal Le Monde du 13/12/12.

                 LE DOUBLE JEU GENERAL CESSE SEULEMENT  EN ...JUIN 2014


    En Syrie,  la France est en réalité en  première ligne. Des officiers instructeurs de la légion "instruisent" les rebelles dès 2011... dans tout le spectre  jusqu'aux jihadistes. Dont
    Farouk Tayfour proche des frères musulmans et du Qatar qui va contribuer à construire la branche  jihadiste syrienne.

    L'émissaire de l'ONU Lakdar Brahimi va piquer une colère contre la France et sa volonté de livrer des armes aux "rebelles" car les contacts sont poreux avec les jihadistes. Les services secrets français pensent avoir une bonne représentation des groupes sur le terrain. En vrai ils ne maîtrisent pas toutes les données  mais veulent armer tout ce monde...Le président Hollande reculera officiellement mais  des armes seront tout de même livrées.

    Sur son blog l'Orient Indiscret Gorges Malbrunot va souligner le 10 mai 2013 les revirements spectaculaires de Laurent Fabius et la France.

    En réalité, le double jeu semble général.  Les instructeurs occidentaux dont les  anglo-saxons  sont en soutien sur le terrain syrien et  à Chypre, fournissent les images satellitaires. La France continue  bien à livrer des armes.

    Les turcs du gouvernement Erdogan donnent très officiellement leur soutien logistique aux  massacre des arméniens et alaouites  de Kassab en mars 2014. Une épuration ethnique.100 morts. Sur Kassab, les russes bien informés eux-aussi accusent directement l'Otan et l'occident d'avoir formé les assassins.

    Massacre en Syrie de chrétiens  alaouites et autres  dans l'indifférence générale par des jihadistes.Têtes coupées.

    Il faudra attendre juin 2014 pour que ces groupe soient devenus pour les occidentaux  non fréquentables  ni de près, ni  comme avant lorsqu'ils les formaient et soutenaient ...."de loin".

    Et août 2014 -lorsqu'un rapeur londonien décapite un journaliste américain où dans le désert irakien (!) -pour que l'info devienne grand-public.

    Considérant cet historique, on reste stupéfait de la position actuelle de Laurent Fabius  qui se médiatise mondialement. Position soudainement devenue tellement pro-chrétienne, pro-minorités, anti- jihadistes.

    Du cinéma 3E. Alors que la diplomatie française a largement aidé leur installation au  point d'avoir souligné leur "bon boulot " fin 2012 alors que ces assassins avaient déjà commencé leurs exactions : tribunaux d'Alep, décapitations.

    François Hollande confirmait cette semaine avoir bien livré des armes mais  aux rebelles "démocratiques"(ah bon ....?!)  

    Bien évidemment depuis son bureau parisien il maîtrise le circuit des armes au proche-orient...

    L'actuel revirement à 360° de L Fabius donc de F Hollande est d'un opportunisme tellement indécent.

    Ces dirigeants français ont bien mangé avec le diable. Même si la cuillère était très très  longue !

     

                                                                                               Sylvie Neidinger

     

     [Pour Maaloula ,et les tribunaux d'Alep, ce blog avait fait un signalement dans l'indifférence générale]

     

     

     

     

     

  • Stalingrad-sur-Oronte: Homs

    Imprimer

    Le 8 mai 2014, les rebelles ont  quitté le centre ville historique de Homs, la troisième ville de Syrie. Un million d'habitants. Avant.

      homs,retour des habitants,syrieCentre ville que les opposants  islamistes occupaient  en ayant délogé les populations légitimes de la zone qui avaient dû fuir.homs,retour des habitants,syrie

    Les médias occidentaux, dans leur traitement souvent  unilatéral du conflit, [notamment pour la presse française] n'avaient jusqu'alors pas ou si peu souligné cette occupation manu militari aux dépens de populations civiles de la part de cette opposition soutenue, financée par le format Otan+Etats du Golfe CCG+Turquie.

    Ceux qui connaissent  la Syrie savent que depuis plus de deux ans, des milliers de homsi délogés n'ont jamais pu accéder à leur domicile. Ils sont hébergés par leurs proches ou dans les villages.

    Les nouvelles leur étaient sporadiques: "les rebelles sont installés dans nos apparts, détruisent tout et creusent des tunnels" 

    Les inquiétudes fortes, certains ayant  vu les dégâts sur internet ou à la tv  par hasard,  quand la photo de leur habitation apparaissait.

     Aujourd'hui, la présence médiatique internationale sur place depuis le 8 mai 2014 pour l'évacuation a pu  filmer, photographier  ces habitants légitimes se précipitant à l'ouverture de la zone dans leurs anciens quartiers du centre historique.

    Une impressionnante foule est arrivée en masse sur les lieux suite à l'évacuation des 1800 derniers islamistes par bus.

    Foule à  l'image de la population syrienne, c'est à dire  multi-confessionnelle, voilée et non voilée, en jeans ou en galab, abaya.. (cf : multiples photos et films dans les médias aujourd'hui)

    Des milliers  d'habitants qui avaient été délogés par la force retrouvent  depuis le 8 mai leurs immeubles ... totalement dévastés. Des dizaines d'églises et des mosquées détruites, au Hamidyé et dans  les quartiers voisins: de Zahra, Stan Diwan etc...

    (Dans quel état a-t-on retrouvé l'église historique datant des premières heures du christianisme de Um-el-Zeinar, Notre-Dame-de-la-Ceinture ? Et les mosquées  anciennes elles aussi )

    vhttp://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Syrie-les-civils-affluent-vers-Homs-pour-tenter-de-retrouver-leurs-maisons-en-ruines-2014-05-10-1148303

    http://www.ladepeche.fr/article/2014/05/10/1878481-syrie-civils-affluent-vers-homs-tenter-retrouver-maisons-ruines.html

     Foule en stupéfaction. En sidération.

    Nombreux homsi  éjectés dès la fin 2011 de leur appartement par une  rébellion à caractère politico-économico-religieux pilotée de l'étranger reviennent et récupèrent le plus souvent ...des tas de cailloux. Suivant une loterie qui les dépasse. Certains retrouvent l'appartement encore meublé, avec des dégâts moindres (quelquefois juste des "trous "dans les murs, les fameux tunnels qui se reboucheront facilement)  d'autres son pétrifiés devant un amas de pierraille.

    Stalingrad-sur-Oronte !

    Plus grave, ils découvrent leur  impossibilité à vivre sur place au présent...

    Impossibilité pour eux, individuellement et globalement pour Homs, cette ville centrale si importante car à la croisées de toutes les routes syriennes, nord-sud, est-ouest.

    Ceux qui se rappellent du passé, de l'intense activité du centre ville avec ses commerces, ses flux de piétons venus de partout, avec les habits si différents les uns des autres, les vêtements très colorés de bédouines, les costumes cravates,...- le peuple syrien en fait dans sa diversité! -  ont une émotion intense devant le vide et le silence. Gorge nouée.

    Ici, le résultat d'une  guerre confessionnelle importée  pour remodeler la Syrie, dans le cadre de la reconfiguration US du Proche-Orient.

    Ce, dans un contexte supra-national de guerre froide afin d'en contrôler les ressources, tout en imposant pour l'aspect politique, un islam wahabite, un intégrisme inconnu du pays de Sham, ce  pays multi-confessionnel par essence avec sa vingtaine de communautés ethno-religieuses.

    Ce, avec  l'aide des  jihadistes venus de toute l'Europe  que les dits Etats européens GB, France, Belgique etc...commencent seulement  à vouloir réprimer après avoir laissé faire des mois durant en "fermant les yeux" puisque tous les services secrets occidentaux sont actifs sur place dès l'origine et que les frontières pour le trajet Europe-Syrie sont très très ouvertes, même pour les mineurs .....

    RECONSTRUIRE MAIS COMMENT?

    Homs est connue comme étant  la capitale syrienne  de l'humour - les blagues homsi sont les blagues belges de la Syrie. Mais aujourd'hui, personne ne rit. Silence. Sidération. Larmes.

     Reconstruire après une telle dévastation. Avec quels fonds ? Quid du patrimoine ?

     Très concrètement, factuellement, on constate que mercredi 7 mai l'opposition rebelle a bien été reçue aux Etats-Unis pour réclamer à Barack Obama plus d'armes efficaces

    Preuve directe de la très large implication américaine dans ce conflit. Mais il est intéressant de noter que la réponse a été négative.

    Question: des armes lourdes sont demandées aux occidentaux et leurs alliés pour continuer à détruire les villes de la sorte, pour transformer ce qui reste tel le centre ville de Homs devenu fantômatique?

    Question: dans quel état dramatique va-t-on découvrir Alep ?

    LE COLOMBOPHILE HOMSI

     Je termine en rappelant   mon article du 10 décembre 2013 sur les kachach amamati, ces colombophiles si malins qui jouaient avec leurs oiseaux depuis leurs toits.homs,retour des habitants,syrie (Autour de l'oeuvre graphique de l'artiste-voyageur Sébastien Dubois)

    C'était la vie quotidienne des toits terrasses. Avant.

    Depuis,  ce qui  vole en l'air est d'une autre nature que la symbolique colombe.

    Et détruit un pays, immeuble par immeuble.

     

    homs,retour des habitants,syriePlusieurs quartiers de Homs sont devenus  tas de ciment ferraillé. Et tas de pierres de basalte antique, celles du patrimoine historique détruit. Villes défigurées. Population désorientée à Stalingrad-sur-Oronte.

                                           Sylvie Neidinger                                 

    homs,retour des habitants,syrie

     

    crédits photos/copie d'écran AFP foule de Homs/ et  photos Neidinger de certaines oeuvres de S Dubois

  • Jihadistes 2.0: les contradictions françaises

    Imprimer

    Surréaliste: des journalistes français pris en otage par des... français (ou tout du moins francophones. Peut être belges aussi ) Où? En Syrie.

    Pays qui fut très longtemps  un peu oublié des circuits. Juste l'objet de visites touristiques de voyageurs un peu "intellos" qui allaient sur les traces de l'orient ancien, notre matrice culturelle.

    Ou visité pour la retrouvaille des racines religieuses autour des monastères et mosquées.

    Aujourd'hui des ados  français de 15 ans, à peine sortis de l'enfance quittent père et mère pour aller signifier aux syriens sunnites ... comment il faut prier. Pour y installer un califat. Pour  imposer par la force, la terreur des lois extrêmes type charia qui n'ont jamais eu cours au pays de  Cham !

    Et au passage pour  éliminer  les autres confessions, c'est le programme...Remarque: les individus même mineurs entrent par la Turquie très facilement...

     

                                            RESPONSABILITE INDIRECTE

    On ne peut affirmer que les autorités françaises ont une responsabilité directe dans cette grave dérive d'une  jeunesse désorientée.

    Sauf à avoir effectivement   pris la mauvaise décision de supprimer les autorisations parentales de sortie du territoire. Une  disposition erronée du gouvernement Ayrault  Elle concerne les mineurs.

    Etonnant.

    Le gouvernement Hollande n'est pas directement responsable de la radicalisation de ces jeunes. Ce sont bien les prédicateurs qui distribuent des cassettes, Mais aussi les réseaux sociaux, les...jeux vidéos en ligne les prédicateurs et des chaîne de type Al Djézira qui chauffent les esprits. La Tv qatariote  qui, d'intéressante au départ comme média nouveau, a viré à un militantisme jihadiste lancinant en boucle. Comme moyen de propagande de l'extrêmisme, on citera aussi les vidéos trashissimes qui passent d'un téléphone à l'autre.

                                                             QUI FINANCE "les petits jeunes"?

    Pour autant, la responsabilité indirecte de la France est  très grande. Idem celle de ses partenaires de l'Otan.                

    Aucune des démocraties ne pose de question aux pays du Golfe sur les financements. (lire cet article où l'on visualise un combattant équipé de neuf, dernier cri. On ne parle que des habits. Les armes aussi sont flambant neuf.  On peut trouver des dizaines de témoignages identiques. 

    Logique: sont financés entre autre des  matériels qui seront acheté à qui ? Aux... occidentaux  (exemple, les moyens de communication etc.) Dont la France.

    Les rebelles jihadistes sont équipés et soutenus. Ce depuis le premier jour.

    Résumé. En Syrie depuis trois ans, les USA, la France et autres alliés installent tranquillement directement ou indirectement  Al Qaida par les groupes locaux liés.

    Ils favorisent une dimension religieuse extrême au Proche-Orient en voulant éliminer les Etats laics (certes "laics" à l'orientale car confessionnels et militaires)

    Problème: aujourd'hui cette stratégie a atteint son point de contradiction  absolu.

    Comment pour la France  supprimer le phénomène jihadiste  au départ de son territoire mais finalement sur le terrain proche-oriental favoriser cette arrivée ?

    Sur place les syriens de toutes confessions dont les sunnites loyalistes ou autres ont compris combien ces  étrangers, représentés à la fois par  des  Etats et des individus, se   jouent de leur sort.

    Sur place, on combat désormais ces jihadistes  importés d'Europe et d'ailleurs.

    On   lutte contre une néo-colonisation internationale  version jihadiste 2.0.

    Coalition bizarre entre démocraties et fondamentalisme religieux..

                                                                                                                                     SN

     

     

  • Est/Ouest. Syrie et Crimée. Toujours chercher la piste énergétique!

    Imprimer

    Crimée, Syrie: lieux de confrontation Est-Ouest...

    Or, dans les deux cas:  présence d' hydrocarbures, de gaz convoités par l'Occident et...les Russes.

    Argument jamais évoqué par les médias muets sur le sujet.

    Bien évidemment, les lectures des évènements contemporains sont  complexes, plurielles....

    Mais bizarrement jamais la prise de possession des ressources pétro-gazières n'est évoquée par les journalistes pourtant si insistants à décrire les situations de ces zones de confrontations au coeur brûlante de l'actualité.

    L'intervention directe occidentale de l'histoire récente s'est faite en Irak puis en Libye, contrées aux sous-sols si riches, désormais en anarchie et partition.

    Les enjeux de l'histoire immédiate concernent le OFF SHORE.

    Pour l'Ukraine/Crimée (russophone) ... La Mer noire, non seulement  est lieu de passage des gazoducs. Mais véritablement un champ pétrolier a été  récemment découvert  au large de la  Roumanie/Ukraine/Crimée/Russie:

    http://lejournaldusiecle.com/2014/03/03/ukraine-lamericain-exxonmobil-exploitera-les-hydrocarbures-de-la-mer-noire/

    http://fr.reuters.com/la crimée veut gazprom pour exploiter les hydrocarbures

                                              ***

    Concernant la Syrie, les pays de l'Otan sont fort intéressés certes par sa situation de carrefour de trois continents, par les traditionnels champs pétroliers du Nord-Est (Khamichlé et autres) 

    Ces derniers ont d'ailleurs déjà été détachés par les rebelles islamistes jihadistes souvent non syriens, ces  "amis des hydrocarbures de la Syrie"  avec l'aide logistique active de l'Otan. Et de gros dégâts sur les populations sunnites locales des villages entourant les puits...

    Mais il y a plus. Tel le gaz découvert récemment (dès 2009-2010)  au large  des côtes méditerranéennes orientales dont la syrienne.

     Des sociétés australiennes commencent d'ailleurs à s'installer... en face, à Chypre pour envisager l' exploitation de la zone off shore côté chypriote..

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/04/11/20002-20130411ARTFIG00542-malgre-les-tensions-chypre-mise-encore-sur-le-gaz-pour-s-en-sortir.php


    Ces ressources de la Méditerranée occidentale intéressent les occidentaux au plus haut point, américains en tête.

    D'où les coups de boutoirs de l'OTAN  en Syrie par islamistes interposés, dès 2011.

    Dont ceux soutenus par l'Arabie Saoudite et le Qatar. Ce deux pays producteurs interviennent à double titre 1) pour installer un islamisme wahabite inconnu dans ce pays 2) pour raisons gazières.

     Or, la Syrie tourne dans l'orbite russe depuis des dizaines d'années.

    Le mauvais camp pour les occidentaux. Et ce "gazprom", un empêcheur d'extraire en rond..Du commerce en roubles en plus ! Pas  en dollars.

    Russie autre géant du gaz.


                     XXIème SIECLE: CONTRÔLE ENERGETIQUE GAZIER


    Le XXème siècle était pétrolier, le XXIème sera gazier.

    Le scénario programmé (NED) est bien de modifier la gouvernance moyen-orientale en profondeur pour accéder plus aisément au terrain.

    Les occidentaux  ont apporté  leur soutien aux rebelles dés le début. Ce depuis les frontières turques et libanaises."Dégage". En réalité: "Dégage pour que nous nous installions côté énergétique" évidemment. Le reste: la gestion politico-religieuse de "bilad el sham" devant revenir aux "Amis des monarchies du golfe".

    Un échec à ce jour. Le verrou russe a fonctionné. Jusqu'à quand?

    Un échec humain avec ces milliers de morts des deux côtés (forces loyalistes et rebelles) et de déplacés en ...millions. Une guerre religieuse importée. Ces destructions patrimoniales irréversibles.

    Toutefois un échec pour l'Otan. Car le gouvernement syrien a signé le 25 décembre 2013 dernier  un contrat de prospection ....avec la Russie (Soyuzneftegaz Company. )

    http://www.europe1.fr/International/Accord-Russie-Syrie-de-prospection-petroliere-1753771/


            SILENCE MEDIATIQUE OCCIDENTAL SUR LES ENJEUX ENERGETIQUES

    C'est exactement cette prospection qui intéressait l'occident !

    Mais l'info est passée en brève le jour le Noël , non relayée.

    Or, comment peut-on comprendre  les conflits  criméen, syrien sans intégrer  les molécules de gaz ou pétrole à l'analyse globale qui implique les relations Est-Ouest, les  Brics et la Chine ??

    Comment ne parler que d'un supposé "printemps" alors que la matrice actuelle du conflit Est-Ouest est clairement nourrie par la nature des enjeux gazo-pétroliers à capter.

    Comme une structure d'explication évidente, mais  invisible, silencieuse.

    Car dire au grand public que l'on va installer en Syrie une démocratie - en réalité une démocratie islamiste radicale !- n'est pas affirmer ouvertement que l'on se bat, en réalité, pour le contrôle mondial des richesses.

    En confrontation Est-Ouest directe.


                                                                   Sylvie Neidinger

    Suite : Tout l'est côtier de la Méditerranée est zone géostratégique de gaz non encore exploité, en devenir. Ce, avec  des quantités importantes. Il fait déjà l'objet de conflit de frontières maritimes.

    http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20110714trib000636248/le-gaz-provoque-des-tensions-entre-israel-et-le-liban

    Les ressources gazières d'Israël sont déjà bien identifiées : Léviathan, Tamar, Aphrodite.

    http://www.lesclesdumoyenorient.com/Le-gaz-en-Mediterranee-orientale.html

    Pour le Liban et la Syrie, la prospection est à faire.

    Ce gaz oriental est vu comme source diversifiée gaz pour l'Europe justement en place du gaz....russe !fr.reuters.com/article/frEurope

  • Kashash, le colombophile homsi

    Imprimer

    Parlons de Syrie, sur la base  des magnifiques illustrations de Bastien Dubois  [voir infra] dessins véritablement "rencontrés"  lors du dernier Festival du Film d'animation d'Annecy.

    Court métrage de trois minutes visible en replay sur You Tube

    Pour une fois évoquons un métier, ici  le colombophile, le maître des volatiles. Une profession  originale  finalement fort sympathique...malgré tout.syrie,kashash,ammamati,colombophile,annecy,mifa,centre courier,arte

    syrie,kashash,ammamati,colombophile,annecy,mifa,centre courier,arte

    Etonnamment le kashash  traîne au pays de Sham une aura négative. A tel point -vrai de vrai!-qu'un juge local est supposé ne jamais prendre en compte le témoignage d'un membre de cette profession. Car il est supposé menteur systématique ! Pourquoi ?

    Son jeu consiste à posséder une batterie de pigeons, animaux grégaires, sélectionnés dans certaines races propices.  A les élever, à les dresser, à les échanger, les commercialiser -ces animaux pouvant même atteindre une très forte valeur marchande !

    A leur parler  avec ce bruitage spécial  "kashash, kashash"...syrie,kashash,ammamati,colombophile,annecy,mifa,centre courier,arte

    Et surtout à les faire tournoyer en l'air- toujours des mâles, une femelle au sol pour garantir le retour des oiseaux! 

    [-haa, ces mâles pigeons, que ne feraient-ils pas pour retrouver une dulcinée ?...]

    La capacité du pigeon à rentrer à sa base est connue depuis toujours. Dans le monde arabe antérieurement à l'occident. Ce service postal fut  usité ...contre  les Croisés au moyen-âge.

    Les occidentaux ont ensuite pris goût et intérêt pour ce hobby et ce "service". Le pigeon  fut largement utilisé pour transporter des messages militaires jusqu'à la guerre 14 en Europe par exemple. L'armée française  entretient encore un colombier militaire en région parisienne A la forteresse du Mont Valérien.

    De nombreuses associations existent pour penser à tout jusqu'à gérer le pigeon égaré!

    On conclue que  le pigeon est bien l'ancêtre de l'e-mail crypté. De l'aile-mail probablement, de l'air-mail certainement.

    LES MAITRES DES VOLEES DE PIGEONS SE PRENNENT POUR LES ROIS DU MONDE

    syrie,kashash,ammamati,colombophile,annecy,mifa,centre courier,arteDiriger l'intelligence collective grégaire  des oiseaux, les faire décoller et atterrir, se faire obéir d'eux par la ruse rend visiblement puissant leur maître.

    En Syrie, l'intérêt lors des compétitions informelles entre colombophiles consiste à attraper l'oiseau du voisin. Signe d'avoir été plus malin que lui.

    En effet un  pigeon esseulé de son groupe originel va alors suivre la première volée  qu'il va  rencontrer. Il ne peut rester seul.

     A ce stade intervient le mensonge. Le kashash  propriétaire dépouillé, pourra alors tenter de venir récupérer son champion détourné de sa base.

    Au pire il ne lui sera pas rendu par son homologue. Au mieux il le récupère mais sera moqué en public  dans un redoutable jeu éminemment social autour de spectateurs et de commentateurs !

    Mensonges et bagarres au programme...Pour se la jouer   épique: mieux que les mythiques exploits d'Antar !

    Sa mauvaise réputation vient principalement du petit jeu qui  consiste à piquer l'oiseau du voisin. Créer de la bisbille permanente.

    La supposée mauvaise réputation des" kashash ammamati "vient aussi du fait que le "sol"  dont nous parlons, correspond...aux  toits terrasses typiques du proche-orient.  Dès lors, parce que l'adepte exerce son activité depuis ces  hauteurs, il peut  ...voir les demeures en contrebas, potentiellement les femmes. Pas très bien accepté en orient !

    colombophilie syrienne,syrie,kashash,ammamati,colombophile,annecy,mifa,centre courier,arte

    NEO PIGEONS METALLIQUES

    A Homs,  cette grande ville centrale  alors forte  de plus d'un million d'habitants  une indignation s'était propagée un jour, de toits en toits dans le milieu des années 90. syrie,kashash,ammamati,colombophile,annecy,mifa,centre courier,arte

    Par le très efficace  "téléphone arabe", cet ancêtre des réseaux sociaux.

    Suite à un fait divers morbide: un enfant avait tué un pigeon à coup de pierre, le colombophile avait tué l'enfant en retour.

    A cette époque, une seule mort troublait la quiétude sociale de toute une ville. Indignation générale, réprobation. La vie d'un enfant contre celle d'un oiseau !

    Aujourd'hui, à Homs   les colombes ne volent plus (ou presque plus). Plusieurs toits n'existent plus. Plus de volatiles à faire voler en bande organisée mais le choc d'une guerre  civile entre un Etat et des rebelles. Des morts de tous bords. La ville ne s'indigne plus pour un seul décès.   Elle n'en a plus le temps.

    Dans le ciel syrien: non pas les  volatiles. Mais des  oiseaux  modernes  qui hantent: des missiles, drônes et autres races martiales  !        

    Alors, après coup,  le kashkash prend l'image positive d'un gros dur, bagarreur, certes largement macho sur les bords mais finalement au gros coeur.

    Son passe-temps favori fait vivre une  éternelle  histoire d'amour, celle des pigeonneaux pour une "pigeonnelle". 

     Non métalliques.                            

                                                                                    Sylvie Neidingersyrie,kashash,ammamati,colombophile,annecy,mifa,centre courier,arte

     

    SUITE-Dans le langage littéraire, le terme colombe désigne surtout la forme blanche très  rare car  albinos d'un pigeon biset ou d'une tourterelle domestique  Une colombe blanche tenant un rameau d'olivier dans le bec, sans précision d'espèce, est un symbole de paix.

    syrie,kashash,ammamati,colombophile,annecy,mifa,centre courier,arteSUITE- Lors du Festival 2013 du film d'animation, le Centre Courier avait accueilli un magnifique travail  de Bastien DUBOIS autour des kashashs entre autres portraits de pays.

    Ces petits bijoux d'animation culturelle, sympathique ont été remarqués et même diffusés sur Arte. On peut les visionner. Celui sur la Syrie est accompagné d'une musique très en accord .

    Portraits de voyage Arte Syrie

    Dubois :"Les kashash sont des éleveurs de pigeons à la réputation sulfureuse exerçant sur les terrasses de Damas[note de la blogueuse : et d’autres villes aussi dont Homs !] Ils sont réputés voleurs, menteurs, bagarreurs. Ils sont passionnés.

    Quand le kashash fait décoller son groupe de pigeons, on peut les voir tournoyer ensemble dans le ciel. Parfois l’un d’entre eux s’éloigne  Et le jeu consiste alors pour un autre kashash qui se trouve sur un toit voisin à faire décoller sa propre équipe de pigeons pour tenter de capturer l’esseulé. Les pigeons sont des oiseaux grégaires, c'est-à-dire qu’ils volent en groupe. Le solitaire finit par voler avec le groupe le plus proche  de lui. Si un kashash a réussi en les faisant atterrir  à capturer un pigeon adverse, il le relâche s’il est sympa et en bons termes avec le kashash adverse. Dans tous les cas celui s’étant fait capturer un pigeon se verra raillé et moqué dès que l’occasion s’en présentera. Pour faire revenir son groupe sur le toit , le kashash sort alors de sa cage une femelle au bout des ailes coupée qui ne peut pas s’enfuir."

  • Humour militaire Helvète

    Imprimer

    Pour les exercices 2013 du 26 au 28 août dernier, le commandement militaire suisse a choisi un scénario plutôt humoristique et original:  la réponse à une attaque venue de l'ouest, la France voisine!

    De  la "Saônia" plus exactement, renommée à l'occasion  ex-France.(Rire)

    "Ex" car l'hexagone serait désintégré et devenu agressif pour raisons de... sur-endettement !humour suisse,exercices militaires 2013.

     En fait, l'Armée de Berne voulait-elle   réécrire l'Histoire, la vraie  et rejouer l'arrivée des Burgondes de Burgondie,  la  Bourgogne  ??? Un véritable scénario historique  régional lui. Il date juste de quelques siècles...

    Selon Daniel Berger, commandant de la brigade blindée suisse, "l'exercice n'a strictement rien à voir avec la France que nous apprécions, il a été préparé en 2012, alors que les relations fiscales franco-suisses étaient moins tendues. Des villes françaises sont citées uniquement pour donner des échelles réelles aux soldats".

     Comme ces militaires (+ les  politiques qui ont validé ce débordement d'imagination)   continuent à avoir  beaucoup d'humour, ils certifient aujourd'hui le plus sérieusement du monde que le choix du vocabulaire et  du pays qui attaque  n'avait surtout  rien à voir ....avec les exécrables mauvaises relations franco-suisses actuelles ! Surtout pas....

    Impossible puisque l'Etat-Major helvète dit "apprécier la France"...

    Ni bien entendu, rien à voir avec  la région... franc-comtoise  d'origine du ministre français de l'économie  Pierre Moscovici.

    Le politicien est issu en effet de Montbéliard (Doubs) cette Saônia  mythique qui selon les dernières notes des services secrets confédéraux et cantonaux menace très très durement l'Helvétie !

    Pierre Moscovici, ce  généralissime en chef aurait d'ailleurs  déjà prévu quelques missiles. Préparatoires à l'invasion. Fiscale? Ou pour le bon chocolat, les meules de gruyère ?

    Tordus de rire.     On attend le scénario 2014 avec impatience !      

                                                                     Sylvie Neidinger

     

    Suite : Invasion de Saônia. Invasion de Syria.

    Cessons de rire ou rions plus fort, comme on veut. Les Suisses ont en réalité parfaitement raison de prévoir le débordement martial français. Il suffit de lire le programme solitaire réel prévu par François Hollande à propos de la Syrie:

     nouvelobs.com/guerre-en-syrie/20130927.OBS8824/exclusif-comment-hollande-avait-prevu-de-frapper-la-syrie.html

     On découvre dans cet article le  scénario réel établi par  l'Elysée et l'Etat-Major français digne de la meilleure ...bande dessinée :

    "Pour prouver à l'opinion que François Hollande n'agit pas à la remorque des Etats-Unis, façon Tony Blair pendant la guerre en Irak, l'Elysée décide aussi, ce samedi 31 août, de "déclassifier" certaines preuves françaises de l'attaque chimique. "Nous avons appelé ce document 'Synthèse nationale de renseignement déclassifié' et nous avons mis un drapeau bleu, blanc, rouge sur chaque page"(....!) raconte un officiel. Et, en prévision des frappes du soir, le ministère de la Défense fait fuiter ce texte dans le "Journal du Dimanche" à paraître le lendemain.(...) D'où vient cette certitude que le président américain va donner le top départ ce samedi ? Tout nous conduisait à penser que le jour J était arrivé"(.......!!!!), dit un responsable français. Cela faisait une semaine que la perspective d'une action militaire franco-américaine contre la Syrie apparaissait inéluctable."  

    Rire autorisé tellement la  procédure de GUERRE REELE concoctée à l'Elysée par des "officiels-certes du dimanche...- ici décrite est entachée d'amateurisme et de ridicule.

    "Tout nous conduit à penser" que c'est ...très préoccupant! On hallucine: l'attaque est prévue pour être vendue médiatiquement comme étant française grâce à cet   argument " parce qu'on a mis  le ....drapeau bleu blanc, rouge sur le...papier du communiqué!!!! "Et que" tout conduit à penser que la date serait le"...

    Argument impressionnant de naïveté de la part de ceux qui détiennent le pouvoir atomique par ailleurs.

    L'article a le mérite de présenter la "fabrication" d'une communication pour justifier une guerre.

    On ne parle pas ici d'un exercice militaire comme celui que la Suisse vient de réaliser. Mais du réel ! L'Elysée allait réellement lancer le pays dans un conflit, dans ces conditions de préparation...

    Bigre, en moins de  10 mois, le voisin territorial de la Suisse attaque le Mali, programme pour le 31 août une  attaque de nuit  de la Syrie. Une petite guéguerre perso, hors Otan. Certes contrariée.

    Berne s'inquiète... à juste titre de ce va-t-en-guerrisme effréné venu de sa frontière ouest. Alerte rouge !           SN




  • Gentils rebelles: le mensonge

    Imprimer

    François Hollande, autiste,  continue son offensive verbale sur la Syrie alors que les derniers sondages le concernant s'écroulent grave notamment en raison  de sa gestion calamiteuse de ce  conflit et des taxes.

    Il continue à proposer des livraisons d'armes selon lui "contrôlées" aux rebelles.

    Petit sourire au passage. S'il veut contrôler ce qui se passe sur le terrain syrien comme il contrôle ce qui se passe sur le terrain français, et notamment les prises de paroles contradictoires de ses propres ministres, les pires craintes sont légitimes...

    Son discours à New-York tend à  séparer trois  forces : loyalistes, rebelles supposés gentils (ASL, CNS etc..) et rebelles  méchants (jihadistes)

    Son souhait ? Envoyer ses armes... uniquement à ceux que les occidentaux considèrent comme "gentils", ces groupes politiques (coalition etc.) qui ont été montés par les occidentaux en fait.

    |Pré-requis peu évident pour son projet : que  le président français maîtrise le terrain de guerre syrien. On se permet de douter. Nos services secrets, les services US, GB  depuis le début, sont certes  sur place au profit des rebelles. De là à bien  "contrôler" le champ de bataille local, il y a de la marge..]

    Or, l'info du jour démontre que les jihadistes coupeurs de têtes de Al norah, les ninjas noirs de l'Etat islamique de l'Irak et du Levant sont actuellement et ce depuis le premier jour bien insérés dans le dispositif rebelle officiel des  Amis de Barack Obama, de François Hollande et de son ministre Fabius.

    Puisqu'on apprend aujourd'hui que les coupeurs de têtes/mangeurs de foies d'Al Qaida veulent quitter la coalition installée par l'Otan des "amis" de la Syrie .

    S'ils veulent  la quitter, logiquement c'est donc QU'ILS Y SONT DEJA,  non? Impressionnante info. CQFD

    http://lci.tf1.fr/monde/moyen-orient/syrie-les-principaux-groupes-islamistes-quittent-la-coalition-8276967.html

    Extrait Tf1 LCI :"La représentativité de l'opposition syrienne soutenue par l'Occident est remise en question après la décision de 13 mouvements islamistes présents sur le terrain de former une alliance avec les jihadistes du Front Al-Nosra.Treize factions rebelles syriennes d'obédience islamiste ont fait savoir mardi soir qu'elles rompaient leurs liens avec l'opposition politique. Elles ont décidé de former une nouvelle alliance à laquelle appartiennent les jihadistes du Front Al-Nosra, un groupe lié à Al-Qaïda . Parmi les signataires figurent la puissante organisation salafiste Ahrar al-Cham ; Liwa al-Tawhid, proche des Frères musulmans ; et Liwa al-Islam, soutenu par l'Arabie saoudite.Les violences se sont multipliées en Syrie ces dernières semaines entre divers groupes rebelles. S'ils veulent tous la chute de Bachar al-Assad , leurs objectifs finaux diffèrent :  tandis que les signataires du communiqué exigent un Etat fondé sur la loi islamique, les autres groupes, dont l'Armée syrienne libre (ASL) et l'opposition politique, veulent en revanche un Etat démocratique où toutes les communautés cohabitent.   

    Les Occidentaux dans l'embarras
    .
    Selon les experts, cette nouvelle alliance affaiblit considérablement la Coalition. Sur le plan politique, Ahmad Tomeh, son nouveau patron, règne désormais en grande partie sur une organisation vidée de son courant central. Et sur le plan militaire, l'ASL, avec laquelle se coordonnaient la plupart des groupes dissidents, perd ses meilleurs effectifs.

    De leur côté, sur le plan diplomatique, les Occidentaux se retrouvent gênés dans leur volonté de fournir des armes aux rebelles par l'intermédiaire du général Idriss, le chef de l'ASL. Le risque qu'elles tombent dans les mains des islamistes devient en effet de plus en plus grand. La perspective d'une solution négociée au conflit s'éloigne également puisque aucun mouvement ne peut désormais se targuer de fédérer la majorité des rebelles."

    On apprend donc par le fait qu'ils veulent se détacher  que les Qaidistes  sont actuellement bien intégrés aux rebelles officiellement acceptés par l'Otan.

    Ce qui signifie que depuis le début les occidentaux soutiennent bien les jihadistes de AL Qaida au sein de la mouvance rebelle. CQFD

    Les syriens "internes" ordinaires du pays le savent. Mais le médias occidentaux n'avaient pas vraiment présenté le conflit sous cet angle.

    En résumé : François Hollande ne contrôle rien sur le terrain syrien. Pourtant il veut  continuer à  armer les profils islamistes  Al Qaida en Syrie.

    Et croire que les français vont le suivre? Têtu... jusqu'à quand ?

                                                                            Sylvie Neidinger

    http://www.liberation.fr/monde/2013/09/20/livrer-des-armes-aux-rebelles-syriens-le-pari-risque-de-francois-hollande_933429


    http://www.rtl.fr/actualites/info/international/article/onu-damas-vilipende-l-amateurisme-de-la-diplomatie-francaise-7764858674

  • Semaine 38/Syrie: les médias occidentaux changent radicalement leur fusils d'épaule.

    Imprimer

    Est-ce un  effet de l'attaque de Maaloula- ville chrétienne ultra symbolique,  par les coupeurs de têtes d'al Nosrah, la branche syrienne d'Al Qaida, véritables talibans  qui se meuvent dans la partie rebelle ?

    Ou de l'échec cette semaine des ambitions guerrières Us et français?

    Des négociations à Genève américano-russes ?

    On constate en tous cas  cette semaine un changement majeur dans le mode d'informer occidental.

    Depuis 2 ans et demi, les reportages se succédaient toujours coté rebelles, celui  des islamistes avec, à chaque tir, les retentissants cris du jihad.

    Voire, avec des reportages tournés côté tireurs de l'ombre.  Le  sniper valorisé pour la première fois dans l'histoire du reportage de guerre.

    Les snipers, ces tireurs de la lâcheté, bien planqués derrière leurs murs et qui tirent dans le dos, présentés comme des héros...Le prix Pultizer 2013 a même été accordé à une photo prise cotés tueurs planqués.

     INFORMATION ENFIN PLURALISTE!

    Ce semaine, 38ème de l'année 2013, voit  enfin des reportages  dans la Syrie ordinaire, non rebelle.

    On ne va pas les citer tous. Toutes les chaînes présentent ce week-end leurs reportages tournés dans la Syrie non rebelle : Homs, à Jeramana (BFM TV) etc...

    On quitte la propagande. On entre dans l'info car enfin toutes les expressions et réalités du terrain réel sont présentées.

                                                                                                Sylvie Neidinger

     

     

     

                                                 RUBRIQUE PROCHE-ORIENT SERIE SURYA

  • L'affaire syrienne aura été un "SUEZ Bis"

    Imprimer

    L'affaire de Suez date de 1956. A l'époque, France, Grande-Bretagne et Israël avaient lancé leur expédition sur l'Egypte pour contrer Nasser. Ils ont réellement occupé le terrain, bombardé.affaire de suez,usa,france israel,egypte,syrie

     Jusqu'à ce que "plus fort  " que la France, et le Royaume -Uni, ces anciennes puissances coloniales  (+Israël ) ne leur tape sur les doigts pour leur dire de cesser cette expédition punitive.

    "Plus fort" se nommait alors Union Soviétique et USA. Les deux pôles de l'équilibre mondial de l'époque.

    Les deux puissances moyennes qui voulaient jouer dans la cour des grands  se sont retirées. Le Canal a été nationalisé et chacun renvoyé à son ....niveau stratégique.

    En  septembre 2013 la crise syrienne est similaire mais avec d'autres acteurs et l'attaque +occupation réelle en moins.

    RUSSIE ET ONU PLUS FORT QUE USA ET FRANCE

    Dans le rôle de la France de 1956... la France de François Hollande  de 2013 qui remet le couvert mais dans un inquiétant état  de vassalité vis à vis de l'Amérique, au point de décider en fonction de  la décision du Congrès US et non de son propre parlement !

    Dans le rôle d'Israël de 1956 ...personne a priori. Ce pays est officiellement en retrait de tout ce qui se passe au proche-orient actuellement. Mais en façade seulement car  hyper présent en off. L'Eat hébreu a procède à des tirs de missiles réels au plus fort de la crise la semaine dernière.

    Dans le rôle de l'Angleterre de 1956.... les USA! Barack Obama entend mener une expédition punitive par bombardements aériens sans but martial annoncé sinon de "punir".

    "Punir" ! Bizarre. Cette notion étant plutôt liée au monde de l'éducation ( on punit un enfant!) qu'au langage structuré de la géo-politique internationale.

    Le tout sans aucun mandat de l'ONU. Pire,  en disant "agir parce que l'ONU n'agissait pas." Initiative solitaire.Décriée.

    Le Président US  allait vers une cuisante défaite devant son Congrès , le Sénat. Et devant le monde. Ridiculiser son pays. Il a donc immédiatement  saisi l'option diplomatique mise en place par la Russie de Poutine : le démantèlement de l'arsenal chimique syrien.

    Ceci marque clairement  l' échec de l'épopée solitaire américano- française, de cette tactique de vouloir " punir Bachar El Assad un peu mais pas trop pour laisser tout de même le système en place face au chaos annoncé."

    En réalité ils avaient l'intention de tester les systèmes de défense anti-aériens syriens voire russo-syriens... C'était d'ailleurs la raison du tir "pour entraînement" d'Israël en Méditerranée, immédiatement détecté par les Russes. Ils n'ont pas pu.

    UN SUEZ BIS POUR CONCLUSION DE CETTE DIPLOMATIE GUERRIERE

    Le scénario était bien monté par la diplomatie offensive de  Obama+ Kerry, Hollande+  Fabius le faucon français.

    Sauf qu'ils avaient oublié un détail. L'immense réprobation mondiale de taper sans but, sans solution pour 'après" avec le risque de commettre un Irak bis.

    Les opinions publiques étaient fortement négatives,  le vote anti-conflit au parlement britannique fut magistral.

    L'idée russe  de sortie de crise vient donc à propos pour sauver le soldat Obama d'une gifle magistrale du vote négatif au Sénat et au Congrès qui aurait encore plus entaché l'image de l'Amérique ! Il se tire à "moindre mal" d'une idée mal conçue au départ.

    Mais la conclusion de tout ceci est majeure: la "CRISE DE SUEZ SYRIENNE " aura validé Vladimire Poutine dans le rôle d'une diplomatie du réel.

    LA LIGNE FAUCON BAT DE L'AILE !

    USA et France auront été confronté à plus "grands"  qu'eux, sur ce dossier en tous cas : le tandem Russie +...ONU et très certainement de la Chine sur la même ligne que la Russie.

    Plus bloquant en tous cas, comme dans l'affaire du canal.

    Il semble que la légalité des décisions  internationales ait prévalu. L'unilatéralisme  a vécu.

    La puissante Amérique n'a pas frappé comme un  "lonesome Etat cow-boy".

    L'option diplomatie a prévalu.

    Ce retour vers un réalisme pragmatique de la part de la nation état-unienne et une bonne nouvelle pour la crédibilité de l'Organisation des Nations Unies.

                                          Sylvie Neidinger

     

    Nota Le 2 septembre 2013, j'avais fait le pari sur ce blog Neidinger d'une issue à la Suez. "Je prends personnellement le pari que cette expédition est une affaire expédition Suez bis.(non pas GB plus France ) mais USA et France face à une réprobation internationale"

    CQFD !

    https://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2013/09/02/vers-la-fin-des-pleins-pouvoirs-carrement-anti-democratiques.html

     

     

                                      RUBRIQUE PROCHE-ORIENT SERIE SURYA

  • "Call of Duty": cela fait juste 6 ans que l'armée US tue Khaled el Assad !

    Imprimer

    Le jeu video Call of Duty 4, dans sa version 2007 met en scène la Syrie, en fait.

    Dans un contexte extrêmement précis: armées anglaise et américaine à l'assaut d'un pays du moyen-orient proche politiquement des russes décrits comme"ultra conservateurs."jeu.GIF

    L'assassinat final supposé se passer en 2011, se situe dans le Caucase,  par le sergent  Mac Tavish et le marine Paul Jackson.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Call_of_Duty_4:_Modern_Warfare

    Le hasard n'existe pas en fait. Et les références directes  au pays dont la capitale est Damas sont multiples.

    Ce jeu vidéo produit en Californie par Infiny Ward désigne directement l'ennemi à abattre du nom de famille...Assad  (Khaled étant un prénom de fiction)

    rose.GIF

     

     

     

     

     

     

     

    Sur ce panneau est écrit "Rose". C'est exactement le surnom que les occidentaux ont donné à Asma,  l'épouse du Président Bachar el Assad.

    mucharabieh.GIF

     

     

     

     

     

     

    Enfin, le portrait du fictif Khaled est directement calqué sur celui de Bassel el Assad, le frère qui devait prendre le pouvoir et qui s'est tué en 2000 sur le trajet de l'aéroport.

    Ressemblance absolue :khaled.GIFbassel en miitaire.GIF

    ( Le vrai ne porte pas de keffieh.)

    Insigne identique.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    abbassides.GIF

    Après cela il faut juste cesser de penser que les USA "découvrent "la Syrie avec les évènements récents. Ce pays est dans leur viseur depuis la doctrine Bush et l'intention de reconfigurer le moyen-orient.

    Lire à ce propos l'article de ce blog Neidinger https://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2012/09/28/ded.html

    La Syrie a évidemment tout pour  déplaire aux Etat-Uniens puisqu'étant traditionnellement  dans la zone d'influence russo-iranienne et en guerre froide avec le 51ème Etat Américain, Israël, à propos du Golan occupé.

    Bien évidemment, CoD  n'est  qu'un jeu vidéo. Et  la liberté d'expression créatrice permet toute fiction.

    Juste dire que le hasard des choix de cible n'existe pas. Même et surtout dans l'univers du jeu video !

    Hollywood est aussi au service idéologique de la Nation US.

    Des acteurs tels George  Clooney ou Angelina Jolie sont connus pour être étroitement liés  la CIA.

    C'était d'ailleurs un des problèmes de l'affaire Petraeus: sa maîtresse Broadwell avait posté sur facebook la photo de Angelina Jolie... entrant dans les bâtiments de la dite CIA !  Alors que ce type de visite devait rester secrète. Ceci est précisement décrit dans l'article suivant:

    http://www.lefigaro.fr/international/2012/11/11/01003-20121111ARTFIG00141-la-liaison-dangereuse-du-general-americain-petraeus.php

    Le jeu Call of Duty entre exactement dans ce type de programme de propagande (déguisée sous un aspect ludique) pro-guerre avec désignation de cible.

    Pour contrôler le monde et accessoirement le moyen-orient. En l'occurrence la Syrie.

    Ce,  depuis... 2007 en vidéo.

    Et bientôt ?

    Les sergents Mac Tavish et Paul Jackson vont -ils prochainement  quitter leur écran plat pour faire irruption dans le réel ?

                                                                                  Sylvie Neidinger

     

     

    http://www.tdg.ch/monde/Le-createur-de-Call-of-Duty-engage-par-des-experts-americains/story/12932810

     

    http://pagetechno.blog.tdg.ch/archive/2013/10/30/les-jeux-video-rendent-ils-violent-249166.html

                    

    http://www.clubic.com/internet/google/actualite-719881-bomb-gaza-hamas-google-play.html

     

    SUITE 2015

    http://www.lemonde.fr/pixels/article/2015/09/30/l-annonce-d-une-fausse-attaque-terroriste-pour-la-promotion-de-call-of-duty-suscite-le-malaise_4778070_4408996.html

    Jeux vidéos surveillés car pouvant être outil de communication de gens mal intentionnés

    http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2015/11/16/32001-20151116ARTFIG00307-les-consoles-de-jeu-sont-aussi-dans-le-viseur-des-services-de-renseignement.php

    SUITE 2016

     

    http://tempsreel.nouvelobs.com/justice/20160201.OBS3775/les-enfants-d-un-ex-seigneur-de-guerre-angolais-defient-call-of-duty-au-tribunal.html?xtor=RSS-25&google_editors_picks=true

  • Photo témoignage de la Syrie de l'entente religieuse

    Imprimer

    La commentatrice Marie-France de Meuron avait laissé ce témoignage au pied de  la dernière note du blog Neidinger qui évoquait l'attaque de Maaloula:

    https://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2013/09/05/maaloula-le-village-chretien-qui-parle-la-langue-du-christ-a.html

    "Je suis très touchée par cette annonce.[de l'attaque]
    J'ai logé dans ce monastère dirigé par des soeurs orthodoxes il y a 5 ans. C'est un lieu saint, avec une source bénite.
    Le lieu était visité tant par des chrétiens que par des musulmans. Chacun s'y sentait à l'aise."Mme de Meuron.syrie,religion

    En Syrie, plusieurs lieux sacrés sont effectivement visités par diverses communautés religieuses dont la musulmane et la chrétienne ensemble.

    Ci-joint une photo perso prise "quelquepart" dans le pays.

    Sans dire dans quel sanctuaire évidemment sinon les "jihadistes-amis-de Hollande+Obama-+-alliés-islamistes-pro-guerre -civile-interconfessionnelle" s'occuperaient à leur manière de ce site sacré.

    A la bombe et à la kalach.

    Ici, un Nouveau testament en langue arabe et un Coran côte à côte.

    Le pays est aujourd'hui pris dans un effroyable  conflit à caractère confessionnel...importé!   Sylvie Neidinger


    *La porte d'entrée du sanctuaire présente, gravés dans la pierre, une croix et un croissant côte à côte. Mais  je n'avais pas pris ce cliché, dommage. 

                                                                                
                                   RUBRIQUE PROCHE-ORIENT SERIE SURYA



    Lien permanent Catégories : Pays-Syrie Surya 0 commentaire
  • Syrie: Hollande en posture carrément anti européenne et anti ONU !

    Imprimer

    Le Président de la Commission européenne Herman Van Rompuy vient d'annoncer au G20 de Saint-Pétersbourg qu'il n'y a pas de solution militaire en Syrie fermant les espoirs du Président français de rallier cette instance essentielle.

    Réponse de François Hollande: ce monsieur n'aurait pas été élu et donc sa parole serait de peu de valeur !"Au nom de qui s'exprime Van Rompuy?» interroge-t-on, agacé, dans l'entourage du président. «Il est président du Conseil européen, mais il n'y a pas eu de consultation des dirigeants européens sur la Syrie!»(Figaro)

     

     

    Hallucinant politiquement parlant. François Hollande se moque de l'ONU en exigeant une intervention hors du droit international et maintenant se moque ouvertement, nominativement  du Président de la Commission Européenne ! Du jamais vu diplomatique.

    Sans jamais se poser la question de savoir pourquoi tant de réticences internationales  à une telle aventure punitive.....

    Mais par quel cow-boy d'opérette  est dirigée la France ? Diplomatie de la gâchette et de l'invective. Analyse de courte vue.

    N'est pas Jacques Chirac qui veut.

                                                                                                   Sylvie Neidinger

    http://www.lefigaro.fr/international/2013/09/05/01003-20130905ARTFIG00417-syrie-hollande-lache-par-l-europe-au-g20.php

    http://www.courrierinternational.com/article/2013/09/04/francois-hollande-ce-terminator-a-la-botte-des-americains

                                    RUBRIQUE PROCHE-ORIENT SERIE SURYA

  • Oui le dossier syrien sent le gaz: celui off shore, immense, en Méditerranée !

    Imprimer

    Il faudrait que la REALITE DU CONFLIT SYRIEN soit enfin exposée, énergétiquement parlant !!!gaz.GIF

    Les médias endorment avec un  supposé "printemps arabe"-au départ Crise Indignée-devenu en Syrie un  hiver religieux qui veut importer dans une région multiconfessionelle le salafisme du désert.

    Un exrêmisme mal vu par une majorité de  musulmans sunnites  syriens eux-mêmes (eux-même 85% de la population ) Sinon le président du pays aurait déjà été éjecté comme dans le cas tunisien...

    Mais pourquoi les occidentaux et leurs alliés islamistes (Qatar, Turquie, Arabie Saoudite)  sont-ils si acharnés sur la Syrie ?

    Pour la démembrer et pour....son  gaz OFF SHORE !

    Ils  font preuve d'un  évident intérêt à  créer au pays de cham un chaos politique. Cette approche  repose sur quatre objectifs. Avec  une division du travail  bien précise entre les uns et les autres:

    1-l'élimination du pouvoir politique en place structuré, laic,  étatique ( par définition) et régalien. Pouvoir issu des indépendances et fier de son nationalisme qui lui fait vouloir garder la maîtrise de son action politique sur la destinée du pays.

    2-la prise de contrôle des ressources énergétiques par le camp occidental: avoir les mains  libres  pour un  total accès direct en tant que nouveaux gestionnaires.

    3-la prise de contrôle des âmes par les pays islamistes alliés en pointe sur une vision fondamentaliste uniciste de la pratique religieuse musulmane. D'où l'émergence de ces rebellions jihadistes qui bien que proches des mentalités type Al Qaida sont "raccord" officieusement avec les démocraties à l'origine de cette installation. L'objectif de prise de contrôle de la sphère  politique moyen-orientale  par la religion en éliminant les anciens Etats bassistes  laics s'explique : les religieux sont moins regardant sur le nationalisme...Leurs valeurs ne sont pas les mêmes.

    A ce jour,  l'occident ne peut se vanter d'aucune réussite politique issue de cette prédation  néo-coloniale:

    La Libye vient de subir l'instauration par l'Otan et ses bombardements de l'exact  schéma décrit plus haut : élimination d'un pouvoir qui décidait lui seul de la vente ou non  de son énergie . Le "pays de Khadafi" est aujourd'hui politiquement désagrégé,  à feu et à sang déchiré  entre ...tribus qui se battent pour sa direction. L'anarchie y règne. On ne sait plus qui fait quoi. L'intégrisme prospère, devenu sanctuaire d'Aqmi. Mais les sites de production sont bien contrôlés par les compagnies occidentales.

    L'Irak sous contrôle américain souffre également d'une  anarchie. Sa voix s'est éteinte à l'international. Des  dizaines de victimes d'attentats se comptent régulièrement. Un déchirement confessionnel fracture la société. Le pétrole lui  est bien contrôlé par les compagnies occidentales dans le réduit kurde et la zone de  Bassorah.

    Ce chaos était bien un  but en soi. Tout ceci en tous cas correspond parfaitement à l'objectif de reconfiguration du monde arabe par les conservateurs américains.
    Un livre parmi d'autre sur le thèmes déjà en 2002 L'empire du chaos Alain Joxe

    La Syrie actuelle entre  dans la même configuration autour d'un néocolonialisme même pas assumé idéologiquement, devant les médias. Les objectifs réels restent constamment en non-dit. Les contradictions ne manquent pas:

    Paradoxe N°1 Au regard des valeurs prônées. Les profils islamistes combattants type M Merah sont vilipendés en France mais  soutenus, voire  armés en Syrie par ...la même France, indirectement. Les services secrets occidentaux agissent dans  la zone.

    Paradoxe N°2-USA, France, GB, Allemagne reprochent aux régimes arabes  de ne pas correspondre aux critères démocratiques occidentaux, avec des dirigeants inamovibles. Ce qui est vrai en partie.

    Mais les mêmes donneurs de leçons s'allient au Qatar et à l'Arabie Saoudite. Deux pays qui ne sont  pas à la pointe de la démocratie. Ils éliminent du champ public la moitié de l'humanité:  les femmes. Pays dont le pouvoir dynastique n'est pas remis en jeu électoral, par définition il s'agit de monarchies.

    En Syrie contemporaine filles et garçons cohabitent  sans séparation. le voile est interdit à l'Université. Le pays est multiconfessionnel.

    Paradoxe N°3- Les occidentaux s'investissent fermement pour des objectifs Business mais cachent ces objectifs sous une gangue moralisante.

    Et une diplomatie manichéenne du bien et du mal. La méthode ; la diabolisation  médiatique de la cible.

    Ils chargent la barque du régime en place en Syrie pour mieux masquer leurs intérêts. Ils évoquent  la démocratie tout en soutenant des rebelles Al Qaidistes insoutenables dont les...  cannibales et coupeurs de tête, entre autres jihadistes coupables d'exactions.

    Quatre régions de Syrie sont actuellement en danger de partition:

    1- A la frontière turque. La Turquie s'est emparée plusieurs fois au XXème siècle de terres syriennes. Elle a redéfini successivement  la frontière à son profit. Elle s'est emparée  du Sandjak d'Alexandrette en complicité avec la France au siècle dernier ( 1939). Il suffit de voir quels territoires proches  de sa frontière sont aujourd'hui aux mains des "rebelles"pour comprendre où le pays ottoman peut encore étendre son influence, notamment en direction d'Alep une ville majeure pour l'économie du sud turc autour de Adana.

    2- Le Golan- Israel profiterait du chaos politique syrien s'ils arrivent à leur objectif   pour définitivement annexer le Golan (pris de la Syrie en 1967, annexé en 1981, situation jamais avalisée par l'ONU) La richesse du Golan n'est pas en  hydro-carbures mais hydro tout court: un véritable château d'eau.

    3- La région Est-Pétrolière à Deir Ez Zor est actuellement séparée de la Syrie sans aucun contrôle de l'ONU et déjà distribuée aux rebelles.  Aux prix de massacres de villageois locaux de la zone qui refusaient ces nouveaux occupants. Le pétrole syrien place ce pays au  29ème rang mondial avec une production de 26 millions de tonnes. Le brut  représentait 75 % des recettes d'exportations syriennes avec 3,8 milliards de dollars.

    Cette zone détachée est en voie d'affectation  au néo kurdistan américano-irakien qui a lui aussi a déjà fait l'objet d'une séparation de l'Etat central Irakien  pour raison de captation du pétrole.

    La "très démocratique"Union Européenne  est prise en délit d' hypocrisie majeure. Car  elle   a bien voté l'autorisation d'acheter aux rebelles ce pétrole issu d'une partition -non votée !!! -d'un pays membre de l'ONU.

    Donc sans aucun aval onusien. Une parfaite prédation néocolonialiste. Dans le plus grand silence international.  L'UE si donneuse de leçons en matière de droits de l'homme  contribue avec les USA,  à installer les rebelles  d'Al Nosra et autres groupes totalitaires qui ont procédé à des massacres de villageois. Avec des armes importées/ financées par le Qatar et l'Arabie Saoudite et l'Occident.

    Tout va très bien ! Vive l'Europe et son idéal de paix.

    4-Méditerranée Les immenses gisements de gaz découverts en 2010 en Méditerranée sont très probablement la raison exact de cet acharnement occidental, lisible dans les paroles  comminatoires des Cameron, Hollande, Fabius qui de la diplomatie, n'ont pas le langage.  Ils tentent d'imposer une sorte de "dégage ...que je m'y mette" ....

    Anecdote locale. En 2010 effectivement le "téléphone arabe" syrien annonçait que des "Anglais"  voulaient acheter une partie des terres côtières autour de Tartous. Cette  info incompréhensible à l'époque a pris tout son sens  avec la confirmation de la présence d'un énorme gisement de gaz off shore.

     Cette captation économique bien entendu ne peut être ainsi présentée aux populations  européennes, américaines, arabes, allez... mondiales   qui chaque soir sont devant écrans  tv ou tablettes ou iphones cherchent à s'enquérir des réalités du monde. Personne n'en parle !

    COMPLICITE MEDIATIQUE

    Depuis le début, les médias occidentaux décrivent la réalité syrienne en noir et blanc avec des gentils rebelles victimes et un méchant gouvernement agresseur. Mais omet les enjeux géo-stratégiques.

    Le réel est plus complexe, évidemment.

    Une émission récente  pour ne citer qu'elle, nommée  C dans l'Air (la 5) du 3 juin consacrée à  la Syrie fut tellement caricaturale que ceux qui connaissent le pays de l'intérieur  s'étonnaient devant l'écran tellement la ficelle était grosse. Conclusion évidente: Y. Calvi qui officiait   avait ce soir là  une réelle fonction d'agent de propagande,  pas journaliste mais bien agitateur de populisme.

    Cette émission de la chaîne publique d'un pays laic, le France  a commis des désignations globales et racistes à l'encontre de  communautés particulières. Il est allé jusqu'à stigmatiser la communauté....  alevi ....turque ! Elle même souvent stigmatisée mais ici  strictement non concernée ce n'est pas le même pays. Ce Monsieur propre du prêt à penser idéologique  est tranquille juridiquement: personne ne portera plainte pour incitation à la haine ..à propos de communautés étrangères.

    En Syrie, toutes les communautés sont inquiètes de la sunnite aux  chrétiens  compris etc. devant les avancées  des adeptes de la charia, cet intégrisme inconnu du pays de Cham.

    La ficelle  de la médiatisation unilatérale strictement hors de l'objectivité journalistique est vraiment grosse à tel point que des personnes basiques de la vie de tous les jours font souvent cette remarque  "avec la Syrie tous ceux qui sont du côté des occidentaux dont les rebelles sont présentés systématiquement positivement et ceux du camp adverse négativement" Manichéen.

    La Syrie en est à plus de 90 000 morts en ce mois de juin 2013. 90 000 de trop. Imputables aux ...deux camps. Sur place, les Syriens  de l'intérieur ont  une image extrêmement bien informée des enjeux exacts et de qui commet les exactions.

                                                     LE GAZ

    LE PETROLE EXISTANT EST DEJA DETOURNE   PAR LA COALITION OCCIDENTALE. LAQUELLE EST ACHARNEE SUR LE DOSSIER SYRIEN EN RAISON DES RESERVES DE GAZ DECOUVERTES EN MEDITERRANEE EN 2010

    syrie,gaz off shore,yves calvi populiste Rien que pour le off shore syrien entre la côte et Chypre, les réserves découvertes sont supérieures aux réserves du Koweit. Le gisement est immense.

     Israel a déjà baptisé ses propres  champs dont le  Léviathan. Et déjà constitué des sociétés financières  pour son exploitation avec  le problème de la définition des zones maritimes en question qui pourrait ouvrir un conflit de territoire avec le Liban et la Syrie. Le Libanais Nabih Berri et l'Egyptien M Morsi mettent déjà en garde contre un découpage  maritime off shore à l' avantage d' Israel, similaire au découpage de la Palestine.

    Question ultra pratique, logistique,  en observant la carte. Pour exporter son futur gaz vers l'Europe, le trajet du pipeline israelien  ne devra-t-il pas passer justement par..la Syrie?? D'où l'intérêt de redistribuer les cartes ?

    Le transport passe par des zones de liquéfaction pour embarquer sur navires. Les ports dont Tartous intéressent alors au plus haut point.

    On comprend désormais mieux pourquoi dans le cadre de cette immense richesse naturelle découverte dans l'Est proche-oriental, les occidentaux, Israël , leurs alliés ont un intérêt très concret à organiser un chaos politique en Syrie et ensuite au Liban.

    DANS LEUR AVIDITE, ILS OUBLIAIENT LE PION RUSSE

     Le "dégage" néo colonialiste adressé à un gouvernement régalien oubliait un peu vite qu'il supposait également  que la Russie qui base ses bateaux dans le port de Tartous, qui équipe et forme l'armée syrienne en partie dégage elle aussi...

    Or Poutine n'est pas l'alcoolique Yeltsine qui vendait son pays contre une bouteille de vodka. De plus, la zone proche-orientale a un passif...historique ! Elle n'est pas un territoire vierge.

    L'Iran et la Russie et la Chine considèrent tout autant les avantages géostratégiques de la zone. Les Brics ne sont pas spécifiquement dans le camp occidental. Curieusement, les trois premiers producteurs mondiaux de gaz sont la Russie, l'Iran, le Qatar: tous au chevet de la Syrie, mais pas du même côté du lit...

    Aujourd'hui, les belliqueux (Obama, Cameron et Hollande) l'Union européenne veulent éteindre le feu syrien, comme on éteint les puits de pétrole : par une puissante explosion dont le souffle élimine l'oxygène et supprime les flammes. Or, ce type de méthode appliqué à une société civile à non à un puits est ravageuse

    USA, GB, France, Qatar, Arabie Saoudite, en résumé les "Amis" d'une certaine Syrie, celle des salafistes d'Al Nosra et des autres affirment médiatiquement chaque jour vouloir fournir des armes.

    Pour mieux, au final exploiter les  gisements de gaz off shore entre autres découpages territoriaux.?

    Dans le pays, beaucoup, de toutes confessions, effrayés par les perspectives  soutiennent leurs Institutions, leur Etat.

    Ils  n'accepte pas l'interventionnisme étranger. Ils ne donnent pas  carte blanche à leur président. Personne n'est propriétaire du pouvoir d"un pays. Son mandat est remis en jeu en 2014. Cela sera lui ou un ...autre.

    Une chose est régulièrement dite sur place:  les Syriens entendent décider seuls  des destinées de leur Etat SOUVERAIN. Et rappel:  les options politiques d'extrémisme religieux que les Occidentaux entendent installer  par l'opposition rebelle  sont inconnues de ce pays multiconfessionnel. Ces intégrismes sont effrayants pour beaucoup (charia inconnue).

    Nombreux syriens  ont  parfaitement compris le danger de l'irakisation/libysation à l'occidentale de leur pays par  l'organisation d'un chaos politique pour appliquer le vieil adage "diviser pour régner" Attiser les conflits communautaires.

    Pour mieux se servir.

                                                                                                               Sylvie Neidinger

    http://www.direct.cd/2013/08/29/syrie-se-trouve-colossale-plaque-reserve-gaz-du-monde-dou-guerre.html

     Autour du gaz off shore et Israel :

    Pressions US sur l'Egypte

     Mise en garde du Liban

    Le couple Chypre -Isreal autour du gaz

    Autour du pétrole lire:

    Géopolitique du pétrole

     SUITE

    2016

    http://www.lepoint.fr/monde/reconciliation-autour-du-gaz-entre-israel-et-la-turquie-02-07-2016-2051364_24.php

                                      Rubrique Syrie Surya

     

     

    Série Surya sur blog TDG "neidinger" :

     

    Article 1-Baal Hadad lance ses foudres en Syrie.

     Article 2-Le printemps néo-colonial arabe

     Article 3- Clinton-Israël en "intelligence amie". Les Etats Arabes le sont-ils?

     Article 4- Michel Aflak est mort trois fois

     Article 5- Elimination progressive, systématique des leaders nationalistes panarabes

     Article 6- 2007: Quand le général Wesley Clark dénonçait le projet US d'attaque de 7 pays arabes

     Article 7- Néo-colonisation  arabe, Démocratie®, Freedom

     Article 8-ADONIS, le nobelisable syrien publie son «  kitâb  II »

     Article 9-Qatar: flagrant délit autour du... Croissant Rouge. Double-jeu occidental.

     Article 10-Syrie et purée médiatique occidentale

     Article 11-Femmes égyptienne. Video choc: la présentatrice, l'islamiste et le voile

    Article 12-Syrie Surya: Stalingrad ?

    Article 13 -Le Prix Pulitzer à un snipper ? Reporter de sale guerre.

    Article 14- Le leader salafiste egyptien veut détruire les pyramides

    Article 15-Toulouse, Londres, La Défense : même mode opératoire

                                       

                                          RUBRIQUE PROCHE-ORIENT SERIE SURYA

     

  • Le Prix Pulitzer à un sniper! Reporter de guerre sale.

    Imprimer

    La photo est magnifique.  Elle vient de  recevoir le 15 avril dernier la distinction américaine la plus pulitzer.GIFvalorisante du monde de la Presse: le prix Pulitzer 2013 catégorie photo, l'une des 14 sections du Journalisme, par l'université de Columbia.

    Il a été attribué à Javier Manzano, un  indépendant d'origine mexicaine pour un  cliché issu du siège d'Alep, sa première pige AFP, en plus.

    Info issue du terrain. Le courage de se rendre sur place, sa prise de risque individuelle.

    Le  directeur adjoint du service photo de l'Agence France Presse  pour le Moyen-Orient et le Maghreb, Hassan Mroue, affirme avoir reçu du free-lance  ce cliché au premier jour de sa collaboration. Il se rappelle de l'avoir immédiatement qualifiée de "chef d'oeuvre"

    prix pulitzer,photo-journalisme,manzano,usa,syrie,rebellesu

    La photo est esthétiquement intéressante, très construite avec les raies de lumière entrant qui contrastent avec la kalash en "rayon"sortant.

    Elle pose pour autant un énorme problème moral puisqu'elle valorise le sniper, le tireur de l'ombre, celui qui, bien caché et protégé par son mur, tire dans le dos ou en traître !

    Curieusement aucun commentateur  n'a signalé la chose.

    Parce que les snipers en question sont des rebelles syriens, ceux que  l'Otan et les pays du Golfe  installent, soutiennent, financent et arment ???

    Le "canardeur" qui snipe n'avait jamais été positionné   médiatiquement avant cela en tant que vedette à la Une de toute la presse internationale ! Il semble que cela soit une première.

    La chose  démarre  avec le conflit syrien. Car effectivent en plus de ce  cliché et prix accordé à   Javier Manzano,  quelques reportages tv sur les snipers d'Alep  sont passés récemment à l'heure de grande écoute  tournés.. derrière les murs !

    Ils valorisaient ces individus cachés fiers de compter leurs trophées de chasse  [note de la blogueuse: hyper surprise par  cette nouveauté en matière d'information, j'avais à chaque fois bondi de 20 cm de ma chaise et noté les identifications de  chaînes TV, la date et l'heure mais ne retrouve plus ma note papier pour les citer ici. Complément d'info à venir]

    revelles 2.GIF

    Le tireur de l'ombre avait jusqu'alors mauvaise réputation. Les médias ne le valorisaient pas.

    Désolée de le faire remarquer dans cet article, mais à peu de choses près,  la  définition du sniper (oui, inventons le terme de  "sniprisme ") correspond exactement  à celle du terrorisme. L'un fait exploser des bombes globales, l'autre par tir de précision. Dans les deux cas par surprise. Et  terrorisant les populations civiles concernées.

                                          HISTOIRE DU SNIPER

    *Le sniper dans l'univers du  conflit militaire: Comme à Beyrouth dans les années 80, il a symbolisé les  problèmes des combats modernes de type "guerilla urbaine". Avec une terminologie négative. On a parlé de "libanisation"comme prototype de guerre civile où votre rue, celle de votre  boulanger et de votre  boucher devient un  abattoir du hasard.  Mort par surprise.

    Ensuite, historiquement, le  conflit yougoslave ( avec le siège de Sarajevo)  a continué à véhiculer cette problématique du tireur embusqué (film Tirs de snipers à Sarajevo sur Sniper Alley).

    *Le sniper dans l'univers civil L'évènement majeur le plus récent est celui  qui a traumatisé toute une ville en octobre 2002. John Allen Muhammad, le tireur fou  exécuta depuis son véhicule 10 personnes à Washington DC. Un film a été tiré en 2003 de ces 23 jours de terreur sur la ville : D.C. Sniper: 23 Days of Fear  (Sniper : 23 jours de terreur sur Washington en français.) 

    Sans oublier le célèbre précédent, l'assassinat du président américain John Fitzgerald Kennedy le 22 novembre 1963 lors d'une visite officielle à Dallas, où il fut abattu par le sniper  Lee Harvey Oswald.

                       

     *Globalement dans l'univers strictement  militaire, la présence du sniper comme outil de combat n'est pas une surprise.  Il y a bien longtemps que le code d'honneur en matière de destruction de l'Autre a disparu. Les politesses de la chevalerie du Moyen-âge sont rangées aux oubliettes.

    Point n'est besoin d'invoquer Machiavel et son Prince, ni le Chinois  Sun Tsu et son Art de la guerre (1er traité historique, du VIème av Jc. 孙子兵法, pinyin : sūn zǐ bīng fǎ, littéralement : « Stratégie militaire de maître Sun »)

    On fait confiance à l'être humain pour avoir tout inventé pour détruire son ennemi. Jusqu'à le manger dans certaines tribus traditionnelles ! 

    Dans  le monde moderne, un conflit se multi-décline par:  de la bataille lourde, du renseignement, de la bataille de l'ombre, de la guerre économique, psychologique , de l'usage de snipers, de la torture etc. 

    Sans oublier le contrôle des infos militaires  par  médias interposés, les orientations des  opinions publiques civiles.... Tout ce que l'on peut nommer la " sphère médiatique militaro-civile"

                                                            IMMORAL

    *Or, l'univers médiatique civil est dit lui, "grand public" Toute la famille, les enfants sont réunis devant le petit écran qui normalement suit des normes de déontologie.

    Bien évidemment tout le monde apeut avoir accès par internet au pire du pire (tortures etc.)  Mais normalement pas sur les médias traditionnels,  ceux pour qui le Prix Pulitzer est attribué.

    Selon moi, cette année,  en valorisant le tireur traître on passe un cap (im)moral.  Une nouvelle  frontière s'installe sous nos yeux  dans notre "morale collective "

    Analyse : Elle tient de la notion du  commanditaire et de la responsabilité du"donneur d'ordre", de la chaîne de commandement et de la nature de l'acte.

    Oui, un bombardement militaire qui lâche des obus sur des populations civiles totalement impuissantes n'ayant même pas le temps de courir  à un abri est   un acte  tout aussi lâche que celui du sniper. Par l'effet de surprise, par  la disproportion et l'impuissance à pouvoir réagir.

    Mais l'espace aérien reste un espace obligatoirement contrôlé par les grandes puissances et leurs systèmes d'écoutes, leurs radars, drônes.... Les Lois internationales de la Guerre vont alors entrer en jeu : les autorisations ou non ...Les conflits vont  se régler devant une instance supra-nationale : l'ONU et son Conseil de Sécurité.

    Par exemple récent,  les Russes ont peu apprécié les bombardements Otan massifs en Libye. Ils l'ont fait savoir. La chose est publique, la  source des tirs identifiable. Avec l'aérien ou le sous-marin, les grandes oreilles militaires de tous bords -les dites oreilles d'or...- sont à l'écoute permanente. Pas si aisé dans les contexte urbains de villes: Alep : plus de 1,5 millions d'habitants.

    Dans une ville, n'importe quel illuminé peut prendre un kalash et tirer en cachette sur les passants. Qui est en responsabilité de ce tireur dans un  contexte dégradé de guerre où la population désorientée ne sait plus trop qui fait quoi ?

    Une Libanaise me racontait récemment comment, adolescente à Beyrouth, elle fut prise dans le viseur d'un sniper au milieu d'une voie. Il l'a ratée,  sa chance. Pour elle avancer ou reculer était aussi dangereux. Intelligente, elle a joué au chat et à la souris en mettant deux heures pour traverser en passant d'un obstacle à l'autre ( carcasse, béton cassé...) dans des laps de temps différents. Quelle chance elle a eu,  sachant la devise des snipers : "un tir, un mort"!

                                 JOURNALISME TRASH QUI VALORISE LE SNIPER

    Horreur au pied de son immeuble : avec  les snipers,  on entre dans l'anarchie sur le terrain, dans la sale guerre civile au coeur des cités, anonyme.

    Quel statut du  sniper camouflé ? Un militaire qui tire dans le dos ou un délinquant de droit commun ? Sur qui le sniper tire ?

    Jusqu'où va son critère de sélection de la cible  ? Ici, la jeune fille beyrouthine qui va acheter son pain.Pourquoi ? Parce qu'elle est d'une  communauté qui ne plait pas au sniper?

    Parce qu'elle n'est pas du bon côté du trottoir? Un trottoir serait pro-sniper et le trottoir d'en face anti ??? Quel enfer pour les populations civiles ???

    Facilité pour se venger d'un voisin qui dérangeait par un  assassinat de l'ombre sans responsabilité du tireur. Processus  de désintégration sociétal. Sans ONU. Sans contrôle.

    OUI une limite morale est franchie à mettre en vedette ceux qui pratiquent le "tir caché  dans le dos"

    De quelque bord que ce  soit.  Il n'y pas un cas où c'est bien et l'autre où cela ne l'est pas.

    Le prix Pulitzer 2013 valorise les snipers cachés. Le prix Pultizer 2014 va-t-il valoriser la torture?

    Une limite déontologique du Reportage de guerre a été franchie cette année avec le conflit syrien et les snipers.

    Elle n'est pas la seule.

    Ce conflit est vendu comme pro-démocratie par les occidentaux qui en réalité installent un islamisme radical wahhabite. Pour mieux contrôler les réserves énergétiques déjà connues ( celle de l'Est ) et les immenses réserves de pétrole qui viennent d'être détectées sur la Côte méditerranéenne  syrienne.

    Observation : nos médias ici,  suivent ces orientations géo-stratégiques militaires.

    OUI, on peut parler de Journalisme trash, ou de reporter de guerre sale.

    Pourquoi le sniper est-il effectivement immoral, immonde ( car il l'est effectivment !!!!!) lorsqu'il terrorise Washington ou tout autre lieu. Mais  moral à Alep? 

    Incompréhensible. Non pas le phénomène sniper, l'homme ayant toujours inventé à la fois  le meilleur et le pire. Incompréhensible : le néo-journalisme trash grand public.

                                                                          Sylvie Neidinger

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • F.Hollande veut armer les Mohamed Merah syriens !

    Imprimer

    Parfaite schizophrénie, ou hypocrisie  ?

    Le jour même des commémorations des douloureux attentats commis par Mohamed Merah, dans le plus grand bruit médiatique qui stigmatise -avec force grandiloquence-  l'idéologie salafiste combattante en cause, François Hollande décide de passer outre le droit international et les décisions européennes en armant les jihadistes combattants syriens.

    De concert avec le Royaume-Uni. Curieux : même couple que pour la crise de Suez* ! Lire infra.

    Les deux pays sont les anciens colonisateurs de la zone : France en Syrie. Angleterre  en Irak et en Palestine. Au moins, à l'époque du mandat français s'agissait-il de construire des routes, de mettre en place les postes et télécommunications, les sysèmes administratifs, le cadastre, l'enseignement...

    Sous le système de colonisation du mandat français, les élèves syriens passaient le brevet des écoles et le baccalauréat.

    Sous le système actuel de néo-colonisation alliée avec  les puissances gazo-pétrolières du Golfe, masqué sous la dénomination "printemps" va-t-on distribuer le brevet de jihadisme?

    Aujourd'hui, ces deux puissances européennes, moyennes économiquement mais qui auto-agrandissent leur pouvoir par le levier militaire, veulent  offrir au Qatar, à l'Arabie Saoudite, au Bahrein et au Koweit une gestion politico-religieuse wahabite de la Syrie.

    Un pays actuellement laic et hyper communautaire: une vingtaine de communautés ethniques ou religieuses. Qui, elles, sur place, n'envisagent pas l'avenir salafiste que François Hollande et ses alliés  leur dessine. Quelle que soit la politique actuelle du pays.

    Leur projet ? Avec les Etas-Unis (qui affirment vouloir  "encore plus soutenir la rebellion" ): offrir la gestion politico-religieuse de "bilad-el-cham"aux théocraties du Golfe. Qui vont d'ailleurs probablement régler la facture de ces armes.

    Pour mieux, entre occidentaux, se partager ensuite  le gaz et le reste du "business". Ainsi entériner la prise de possession d'une contrée géostratégiquement intéressante et actuellement dans le camp russo-chinois-iranien.

    Curieusement en politique étrangère, la population hexagonale laisse faire ses dirigeants, sans trop critiquer. Au nom de la fantasmée "grandeur de la France" illustrée par son droit de veto.

    Alors que l'activisme martial français est énorme:

    -Trois conflits en deux ans : guerre pro-islamistes en Libye sous N Sarkozy, guerre anti-islamistes sous F Hollande au Mali, participation à la guerre civile pro-islamiste de Syrie.

    -Graves décisions prises  de faire entrer la France en conflit sans avoir  demandé l'avis du Parlement.

    -Refus par François Hollande de suivre la règle européenne: inquiétante  décision solitaire  de contrer l'embargo européen (au passage jamais la démocratie suisse n'enterinerait de tels actes politiques sans  discussion interne )

    Peu de réactions en France...

    Il faut aller vers les extrêmes (Marine le Pen, Dupont-Aignan, communistes soit l'extrême-droite et la gauche extrême  ) pour avoir des descriptifs exacts  des états de la situation réelle sur le terrain.

    Ceci dit, la droite française commence à émettre des doutes sur les intentions belliqueuses tout azimut du Président de la République.

    Le pays de Cham est actuellement  rallié par une internationale jihadiste combattante que même la population sunnite- et surtout la population sunnite!- commence à ne plus accepter. Al Nosra et tous les autres. Lire l'article sur les villageois syriens sunnites qui ne supportent plus l'extrêmisme  international importé.

    On estime à 5000 uniquement  le nombre de Tunisiens ayant rallié la Syrie. Pays où les jihadistes arrivent de partout. Et même de France. Ils se nomment finalement des Merah bis, ou des clones-drones...

    Et Le Président compte passer outre d'un embargo européen pour les armer !

    Armer les rebelles qui viennent notamment de prendre en otage  les....soldats de  l'Onu sur le Golan !

    Pour que les armes françaises  et anglaises tuent  par rebellion interposée: druzes, arméniens, chrétiens orthodoxes, alaouites, chiites, maronites, kurdes , sunnites, tcherkess, turcomans,  latins,  réfugiés palestiniens, irakiens...et soldats de l'Onu ?

    Tout va pour  le mieux dans le meilleur des monde.

    Au moins François Hollande et son gouvernement dont le ministre de la défense et Laurent Fabius devraient-ils  désormais s'interdire tout discours sur ...Mohamed Merah !

    Un minimum...

                                                                                            Sylvie Neidinger

     Suite

    -Réponse du berger (Russie) à la bergère ( France) Le 15 mars, la chaîne Al Djezira filme des bateaux russes accostés au port de Beyrouth. Leurs destination: la Syrie. Officiellement pour porter assistance aux ressortissants russes. En réalité pour réaffirmer les données du terrain.

    *L'activisme  franco-britannique pour envoyer des armes en Syrie fait nettement  penser à la Crise de Suez ( 1956) Quand les européens, maîtres du monde du XVI ème au XIXème avaient l'illusion en 1956  d'être encore en position de force face à Nasser et la nationalisation du Canal. Ils se sont fait taper sur les doigts par les supra-puissances de l'époque.

    Les évènements syriens s'inscrivent dans un terrible bras de fer ouest et nouvel-est (Russie, Chine, Brics)

    -La proposition de F Hollande ne semble pas faire l'unanimité dans la classe politique : beaucoup de critiques en France (lire)

    - Les commentaires du blog soulignent combien la France en réalité par ces conflits entend faire tourner son industrie de l'armement.

     - Article Chouet sur le Point :Syrie ce n'est pas en armant les salafistes qu'on trouvera la solution

    -Les français ont déja commencé à armer les rebelles.

                                                            *****

    Série Surya sur blog TDG "neidinger" :

    Article 1-Baal Hadad lance ses foudres en Syrie.

    Article 2-Le printemps néo-colonial arabe

    Article 3- Clinton-Israël en "intelligence amie". Les Etats Arabes le sont-ils?

    Article 4- Michel Aflak est mort trois fois

    Article 5- Elimination progressive, systématique des leaders nationalistes panarabes

    Article 6- 2007: Quand le général Wesley Clark dénonçait le projet US d'attaque de 7 pays arabes

    Article 7- Néo-colonisation  arabe, Démocratie®, Freedom

    Article 8-ADONIS, le nobelisable syrien publie son «  kitâb  II »

    Article 9-Qatar: flagrant délit autour du... Croissant Rouge. Double-jeu occidental.

    Article 10-Syrie et purée médiatique occidentale

    Article 11-Femmes égyptienne. Video choc: la présentatrice, l'islamiste et le voile

     

                                          RUBRIQUE PROCHE-ORIENT SERIE SURYA

                         

  • Syrie et purée médiatique occidentale

    Imprimer

    La presse reflète les positions des contrées  ultra impliquées dans le conflit.

    Conférence sur la Syrie au Palais des Nations en marge de la 22ème session du Conseil des droits de l'homme Intervention de Bahar Kimyongür Genève 28 février 2013


    Ces pays en question, USA, France ( très à la pointe; Paris voulait distribuer encore plus d'armes que celles officieuses !) GB, Allemagne etc. et leurs alliés orientaux dont l'Arabie Saoudite et le  Qatar ont fort intérêt à démembrer ce pays comme l'Irak a déjà été démembré. Israel pour garder le Golan, idem.

     L'Occident, l'Otan  aident à  mettre en place avec leurs alliés  un islamisme radical.

    Oui Adnan Ahrour  prêche et chauffe les esprits depuis l'Arabie Saoudite. L' islam wahhabite qui n'existait pas en Syrie, pays pluri-communautaire,  est actuellement importé. La troisième armée.

    Une internationale des quasi- talibans venus de Libye, du Maghreb,(estimation 5000 tunisiens en jihad auprès de l'ALS-celle que soutien nos gouvernements  occidentaux et d'al nosra cf  Le courrier international) d'Egypte, de France (oui il y en a) et d'Angleterre (oui il y en a)  et autres se sont donnés rendez-vous au pays de Cham pour y appliquer leur pureté qui passe par l'égorgement de tout ce qui ne correspond pas au critère de leur radicalité.

    Armes lourdes pour Al nosra et autres jihadistes. Mais aussi l'armée libre ALS .

    Ils comptent  installer un émirat dirigé par l'ancien miltaire Ahrour entre autres prédicateurs. Chaque tir rebelle filmé qui passe sur nos écrans tv est accompagné du retentissant cri jihadiste. Pas besoin d'être grand spécialiste pour décoder...

    Rappel: il se lisait sur certaines pancartes dans la toute première manifestation initiée à Deraa "chrétiens au Liban, alaouites au cimetière" .Tout un programme d'épuration ethnique, transfert massif de populations.

    Avec la complicité occidentale. Oui c'est bien ce terme qui s'applique. L'occident en revanche  dit lui,  participer à  la "libération démocratique et libre" de la Syrie. Paroles, paroles....

    Cette  guerre civile confessionnelle en Syrie  créé le chaos, détruit les infrastructures, les biens personnels, les biens culturels.

    Elle ainsi  va permettre aux "libérateurs" qui se disent démocrates  de ramasser la mise si leur objectifs sont atteints:  : gérer le gaz syrien, attribuer définitivement le Golan à Israel, séparer l'Est pour l'annexer au néo-kurdistan irakien, redéfinir pourquoi pas les frontières turco-syriennes.

    Russie, Chine, Iran et dans une moindre mesure les Brics s'opposent au  projet hégémonique planifié.

    Quelques remarques :

    1) Si le peuple syrien avait voulu dégager son dirigeant comme les Tunisiens ne l'ont fait, il y a longtemps qu'il ne serait plus là ! Il  n'aurait jamais pu tenir jusqu'à ce jour.

    Or, ni les Chrétiens , ni les Druze , ni les Chiites ni surtout  la majorité Sunnite du pays n'ont  basculé aux thèses occcidentalo-rebelles. Suite à un attentat récent à Damas, une damascène, sunnité, voilée,  dans  la rue hurlait face à la camera : "pourquoi ces morts, vous l'émir du Qatar, pourqoi ces morts, vous les occidentaux"(armes envoyées par les pays du Golfe)

    Les petits artisans sunnites du souk d'Alep redoutaient le conflit. Avec justesse. Le souk est aujourd'hui en partie détruit.

    Les morts sont dans les deux camps. Sale guerre. Dans les deux camps.

    2) Les médias occidentaux décrivent" l'armée de Assad" comme au service d'un clan. Elle est en fait constituée de  toutes les composantes de la nation, de tout les communautés ( sunnites, alaouites, chrétiens, druzes etc...) C'est l'armée du pays, de la conscription.

    3) Il n'est pas certain que le peuple syrien dans sa majorité  veuille que le dirigeant actuel  quitte le pouvoir dans les conditions actuelles : sur les ordre des étrangers. Etrangers dont les anciens colonisteurs , les Français très actifs sur le sujet avec les annonces  incessantes du Ministre des affaires étrangères Fabius. Nouvelle diplomatie française: l'attaque ad nominem. Ce, après l'activisme belliqueux de N Sarkozy repris par son successeur.

    Les témoignages (receuillis dans le pays)   ne sont pas issus "d' esclaves idéologiques pris dans les affres de la propagande gouvernementale".Depuis que le satellite existe, il y a plus de 20 ans, par la "dish" , l'assiette, les syriens ont  accès à toutes les chaînes , CNN tout autant qu'aux médias nationaux partisans.

    4) Les analystes occidentaux qui évoquent le départ éventuel du président dans le "réduit alaouite" sont ignorants de la réalité du pays. Cette notion de réduit confessionnel est une fiction ou alors un rappel  du découpage du colonisateur français au début du XXème siècle.

    Ou plutôt ,bien briffés, ils expriment effectivement au grand jour l'idéologie du redécoupage confessionnel prévu dans le programme de  prise de possession de la Syrie.

    Or, sur place la réalité c'est des juxtapositions de villages de différentes communautés ( elles sont plus de 18 dans le pays) Tartous, Lattquié, Banias sont mixtes.

    Le point de vue sur le terrain  des syriens de l'intérieur -non rebelle-  est clair :

    Pas de carte blanche donnée à Bachar El Assad. En 2014, il  doit remettre son mandat en jeu et partir si les urnes le décident. Ou toute autre solution interne au pays avant.

    Mais pas d'élimination du  numero un de l'Etat pour complaire aux désideratas des occidentaux alliés aux théocraties islamistes étrangères du golfe.

    Car cela signifierait de facto  éliminer la Souveraineté de ce pays et laisser le champ libre à son déchiquetage programmé.

    Il y a 30 ans on  parlait de libanisation, cette guerre civile intracommunautaire.

    Il y a 10 ans on a parlé d'irakisation : la prise de possession violente d'un Etat nationaliste arabe laic par les USA. Etat depuis lors démembré désintégré. Société  aujourd'hui malade avec ses attentats réguliers aux cinquantaines de morts. Des atteintes majeures à un patrimoine culturel inestimable (la bibliothèque de Badgad , le musée archologique) Mais un pétrole bien extrait et commercialisé.

    Les occidentaux pousuivent dans le monde arabe, par le "printemps" la voie de la néo-colonisation pour prise de contrôle géo-stratégique. Ce  que l'existence des Etats nationalistes, laics  certes à caractères  le plus souvent hyper contrôlés  leur avaient empêché de faire jusqu'à présent.

    Cette guerre qui fait rage en Syrie est l'une des plus dures observées en terme de massacres mutuels.

    L'occident et ses alliés agissent par la voie des rebelles. Les rebelles agissent par la voie de l'occident.

    Depuis le premier jour. Le véritable premier jour n'étant pas finalement à Deraa mais le soir de l'execution du leader libyen par des alliés islamistes locaux (Mirsata) de l'Otan   Souvenir du commentateur du 20 heures de nos écrans: "et maintenant au  suivant : Assad"

    Jamais parole n'est donnée aux syriens de l'intérieur, à ceux qui n'acceptent pas la logique importée. Lorsqu'un homme religieux, un prêtre local s'exprime pour demander aux occidentaux et leur alliés de cesser d'alimenter le conflit en armes, il est immédiatement taxé d'être un suppot gouvernemental. Diabolisation médiatique immédiate.

    Ce magnifique pays à la source de la culture occidentale comme tout ce croissant fertile, également pays initial de la chrétienté se détruit sous nos yeux. Qui a écouté la sagesse du Patriache Maronite et ses  pires craintes lors de sa venue en France ?

    Des morts interconfessionnels, des réfugiés, d'immenses dommages au patrimoine. Un avenir sombre.

    Va-t-on vers un néologisme noir: la syrianisation à défaut d'une voie de sortie  politique et INTERNE au pays qui garantirait, non pas tant le maintien d'un dirigeant mais profondément la SOUVERAINETE de cet Etat?

    Sylvie Neidinger

     

    Série Surya sur blog TDG "neidinger" :

    Article 1-Baal Hadad lance ses foudres en Syrie.

    Article 2-Le printemps néo-colonial arabe

    Article 3- Clinton-Israël en "intelligence amie". Les Etats Arabes le sont-ils?

    Article 4- Michel Aflak est mort trois fois

    Article 5- Elimination progressive, systématique des leaders nationalistes panarabes

    Article 6- 2007: Quand le général Wesley Clark dénonçait le projet US d'attaque de 7 pays arabes

    Article 7- Néo-colonisation  arabe, Démocratie®, Freedom

    Article 8-ADONIS, le nobelisable syrien publie son «  kitâb  II »

    Article 9-Qatar: flagrant délit autour du... Croissant Rouge. Double-jeu occidental.

    Article 10-Syrie et purée médiatique occidentale

                                          RUBRIQUE PROCHE-ORIENT SERIE SURYA

  • ADONIS, le nobelisable syrien publie son « kitâb II »

    Imprimer

    Le Seuil publie en ce  mois de janvier un gros pavé. Du lourd, du solide, même si ce représentant majeur des Lettres arabes contemporaines  n’est pas connu du grand public.

    Un kilo d’une épopée poétique,  la parole d’un vivant pour restituer celle des morts ou des mondes disparus. Et vice versa ?

    Ali Ahmad Saïd Esber, né le 1er janvier 1930 à Qassabine sur la côte syrienne mérite bien son pseudonyme lié à ce Dieu canano-phénicien  de la renaissance annuelle.adonis 001 (2).jpg

     Adonis, aujourd'hui  titulaire de la nationalité libanaise,  est récipiendaire de multiples prix littéraires dont le célèbre Prix Goethe de poésie  en 2011 comme dernier lauréat.

    Qu’il ne soit pas très connu importe peu...

    Lors de la proclamation du prix Nobel de  1985 accordé au français  Claude Simon, peu de gens  avaient même soupçon de l’existence de cet auteur.

    Souvenir personnel de rédactions parisiennes stupéfaites, carrément vexées car prises au piège de l'ignorance...Les  véritables intelligences d'écrivains majeurs  ne perdent pas leur  temps sur les plateaux télé, ni à entretenir le cirque médiatique !

    L'ouvrage d'Adonis, Al-kitâb II se présente comme un manuscrit retrouvé du poète Al-Mutanabbî (915-965)

    Excellente préface du recueil par  Houria Abdelouahed « dans ce second volume devant les atrocités cauchemardesques qui pétrifient jusqu’aux rêves et capacités langagières, le narrateur demande de poursuivre seul le chemin vers la gehénne du natal(…) La matière langagière et linguistique  se  décompose, se dilue, se sépare, se délie pour devenir lieux et  villes »

    Le retour au natal chez Adonis diffère, selon la préfacière,  de celui d’Hölderlin chez qui le   « heimkunft »  serait marqué par  la rencontre avec le familier.  Chez Adonis tout reste étrange.

    Pulsion d’exhumer et de dire la vérité sur l’Age d’or des Arabes : une épopée a-théologique:

    Ecoutons les vers :

    « Comment ne pas répondre à la question

    Laissant les vaisseaux de la nuit

    Naviguer sous le soleil  d’Antioche

    Adieu, adieu Antioche ?

    Serait-elle ma seconde naissance ? » page 25

    ADONIS CRITIQUE

    Patientant dans l’antichambre du Nobel en excellente position en 2011, l’auteur   semble désormais  moins attractif à Stockholm. (Lui même certainement s'en moque, au dessus de cette mêlée. Mais un  Prix  est aussi accordé à la culture portée qu'il valorise. Ici : la littérature arabe)

    La cause ? Avoir clairement pris position contre la rébellion de son pays  soutenue par l’occident.

     Les opposants le fustigent. L'intellectuel a persisté et signé. Il n’apprécie peu  ce « printemps arabe » piloté par les anciens colonisateurs. Il est  contre l’idéologie islamiste étant LAIC .adonis 2.GIF

     Adonis  est contre le fait que les femmes se voilent. Tout simpement.

    Rappel : il s’est, tout de même,  choisi comme pseudonyme le nom d’un Dieu néo-lithique. Son ouvrage évoque l'a-théologisme...

    Effectivement, Ali Esber n’est pas du tout  en accointance idéologique avec cette évolution religieuse intégriste de la Syrie. Il récuse directement l'idéologie islamiste Lire l'Orient le jour.

    Imaginer une seconde qu’il le fût  tient du délire.

     Qui comptait récupérer, contrôler, ordonner  l’âme immense et immensément libre du Poète, "ruh' cha'her" ???

    Qui a contrôlé les vers sublimes du Perse Omar Khayyam (1048-1131) en son temps, même ceux dédiés à l’alcool et aux femmes, ou à  « son ivresse de dieu »ou son  « infidélité croyante » ?

    Qui peut aujourd'hui donner un ordre à l’intellectuel Adonis ou le dénigrer ? Qui ?

    Qui ose?

    Au nom de quel droit ? De quelle loi ?

    C’est comme vouloir enfermer tout le mythique Mont Sapon, ses tempêtes,  Ugarit  et ses Baals antiques dans une chaussure.

    Ridicule.

    Sylvie Neidinger

     

    ADONIS Le Livre II(al - Kitâb) Editions du Seuil Janvier 2013 ISBN 978.2.02.109330

    Série Surya sur blog TDG "neidinger" : Adonis N°8

  • Comprendre la Syrie en 2 mn par Gérard Chaliand

    Imprimer


    C dans l'Air, 14 juin 2012 par Gérard Chalian, analyste.

     

                                          RUBRIQUE PROCHE-ORIENT SERIE SURYA

     

    Lien permanent Catégories : Pays-Syrie Surya 0 commentaire
  • Clinton-Israël en "intelligence amie". Les Etats Arabes le sont-ils?

    Imprimer

    « Intelligente avec ses amis israéliens » avec comme objectif stratégique désigné l'axe chiite : les récentes déclarations de la secrétaire d'Etat américaine  Hilary Clinton donnent un décodage  significatif autour du « Printemps arabe »

    Lors de sa visite à ses alliés hébreux le 16 juillet dernier, elle répond à  Benjamin Netanyahu (qui évoque  la  période actuelle pleine  de changements sans précédents  et beaucoup de défis à relever)  que les Etats-Unis entendent : « continuer à se concerter étroitement avec Israël comme nous le faisons sur une base quasi quotidienne au niveau de nos deux  gouvernements »

    Face au Président Shimon  Peres, elle  développe  un commentaire hyper significatif : "C'est une période d'incertitude, mais aussi un moment où se présentent des occasions. Nous avons la possibilité de faire avancer nos objectifs communs en matière de sécurité, de stabilité, de paix et de démocratie. C'est dans ces moments-là que des amis comme nous doivent penser ensemble, agir ensemble.  Nous sommes appelés à être intelligents, créatifs et courageux. »

    USA et Israël en intelligence ensemble, amis intelligents face aux ...autres. Ce,  alors que la responsable américaine arrive  d'une visite en Egypte à la rencontre du nouveau  Président  islamiste Morsi.

    Quid des Etats arabes par déduction logique ? Non intelligents ? ? Ils  n'ont pas eu, en tous cas, l'honneur  de cette proximité spirituelle et amicale. Remarque ...aucun n'a protesté !

    Ensuite, en visitant  ses alliés turcs le 11 août dernier, la secrétaire d'Etat américaine a réaffirmé  l'objectif prioritaire  US de  « casser les liens Hezbollah, Syrie, Iran »

    Iran et Syrie étaient déjà dans la liste des Etats dits « voyous » par la doctrine Bush énoncée le 20 septembre 2002, listing dit    de «  l' axe du mal » suivant la terminologie moralisante de l'époque.

    Le premier Etat militaire au monde n'entendait  plus voir sa suprématie contestée comme elle le fut pendant la guerre froide. Surtout après les  évènements du 11 septembre.

    En lieu et place aujourd'hui  est annoncée comme objectif martial une liste de pays  exclusivement ...chiites moins l'Irak-passé entre temps sous domination américaine- et moins la Corée du Nord, hors actualité.

    En quoi le chiisme, cet islam à clergé, dérange -t-il  au point d'une telle focalisation...mondiale ?

    Les réalités présentées par Madame Clinton ne sont pas toutes de même nature -car l'Iran est perse, non arabe. Mais les trois  désignés se soutiennent effectivement sur le terrain:

    -          Le Hezbollah est l'un des partis politiques au pouvoir au Liban, celui des chiites  qui, dans le jeu confessionnel institutionnel dirige le Parlement (présidé par Nabih Berri du parti islamique chiite Amal) Analyse : s'attaquer au Hezbollah, composante du paysage politique, c'est aussi s'attaquer à l'Etat souverain du pays du Cèdre !

    -          La Syrie est baassiste, socialiste et LAIQUE dans sa constitution. Son président de confession  alaouite (une version chiia  très particulière, ésotérique)  appartient à une composante minoritaire du pays mais au pouvoir.

    -          Le chiisme islamique iranien  est religion d'Etat. L'Iran possède ou veut posséder l'arme nucléaire. Les occidentaux lui envoient  pour contrôle, l'agence onusienne AIEA. Les iraniens ne comprennent pas pourquoi Israël, sur-équipé en arsenal nucléaire, ne rend de comptes à personne. La  dite communauté internationale- dont les européens habituellement exigeants- ne lui demandant  aucune comptabilisation ni surveillance de l'AIEA ! Signe que tous les pays ne vivent pas une égalité de traitement sur le terrain même onusien, selon les observateurs.

    Ce qui unit ces trois  chiismes désignés "Ennemi mondial numéro 1"? Très  certainement le fait qu'ils sont non alignés  et qu'ils ont la dent dure contre Israël en plus évidemment de positions géostratégiques majeures !

    Ils réclament toujours haut et fort le principe de la « paix israélo-palestinienne  contre les territoires de 1967 » alors que l'Etat hébreu, les USA amis, les alliés européens et autres   prônent plus ou moins ouvertement  une paix armée gratuite, en échange de ...rien du tout !

    Les chiites de facto restent la composante du « grand moyen-orient » non alignée à l'Occident  toujours pro-russe  et/ou pro-chinoise.

    Depuis plusieurs années, Israël menace d'attaquer l'Iran par la voie aérienne. Et semble toujours prêt à le faire.

    En revanche, son activisme contre les chiites n'a pas toujours été gagnant. Son intervention directe  du 12 juillet 2006 contre le Hezbollah fut un échec. Trop sûre d'elle, l'armée israélienne  attaque à froid  le Liban pour  démanteler la milice. L'opération vire au vinaigre. Elle s'y casse les dents. La communauté internationale désapprouve massivement l'attaque du Liban au cœur de l'été. Par les doubles nationalités- détail oublié de l'état-major israélien !- tous les pays du monde presque  avaient des nationaux coincés au Liban et le faisaient remarquer haut et fort. Israël s'est retiré. La milice  chiite a ensuite  paradé de sa victoire, celle d' une milice contre une armée d'Etat.

    Avec le «  Printemps arabe »  l'objectif US de démolir l'axe  chiite s'applique directement à la Syrie. Les USA ont compris avec l'Irak combien une occupation directe leur  coûte en vies de soldats, en moyens financiers colossaux, en symbolique négative d'occupant. L'Etat hébreu a compris avec le Liban que les attaques au sol sur le terrain coûtent  cher en vie de soldats, en images médiatiques désastreuses.

    Usa et Israël sont  effectivement hyper intelligents en Syrie. Puisqu'aujourd'hui une partie des arabes sunnites  et chiites   s'y battent désormais... entre eux ! Ils  réalisent de fait  les objectifs américains du  GMEI (great middle east initiative)

    Le « Printemps arabe »  dans sa version syrienne est absolument productif pour les deux protagonistes  amis qui bénéficent d'une une guerre par procuration sur le terrain ( certes avec des appuis logistiques indispensables. Tout comme en Libye , ceux de Misrata ne pouvaient rien  bouger  ni réussir sans l'Otan)

    Dans "balad el sham" la "révolution" médiatiquement dénommée,  avait commencé chaque vendredi après-midi au sortir des mosquées de quartiers traditionalistes sunnites du type Baba Amro à Homs etc.

    Lors des  manifestations par ceux que nos médias occidentaux nommaient les « démocrates » le spectateur télévisuel  pouvait lire les slogans confessionels mortifères  du type «  alaouites au cimetière, chrétiens au Liban »  Au programme : guerre civile et déplacements de populations. Pas moins. Ce dès le printemps 2011, dès le début. Avec l'appui des...grandes démocraties mondiales: USA, France, GB etc...

    Les occidentaux sur le terrain syrien ont enclenché, démultiplié les faits par un accompagnement certain des  services secrets français au Liban,  de la Cia en Turquie etc. Le tout financé par l'Arabie Saoudite et le Qatar un conflit interne.

    Résultat : aujourd'hui des arabes sunnites se  battent en Syrie contre des arabes chiites mais aussi de facto  contre   les autres confessions... pour répondre aux objectifs atlantistes !!!

    En résumé : en Syrie,  les arabes se battent entre eux, dont les sunnites pour éliminer l'axe chiite au profit de l'axe de l'Otan, avec la bénédiction de l'actuelle Ligue Arabe.

    Oui, vraiment américains et israéliens sont effectivement... redoutablement  intelligents ! Mais au risque de jouer avec le feu qui allumera un  embrasement général incontrôlé.

    La suite se joue ces jours -ci sous nos yeux  au....  Liban (patrie du Hezbollah ) qui commence à se voir destabilisé par les évènements du grand voisin, le pays de Sham, dénomination  antique de la Syrie. L'Irak à majorité chiite qui connait chaque jour son lot d'attentats peut aussi s'enflammer.

    Sylvie Neidinger

    Série Surya sur blog TDG "neidinger" :

    Article 1-Baal Hadad lance ses foudres en Syrie.

    Article 2-Le printemps néo-colonial arabe

    Article 3- Clinton-Israël en "intelligence amie". Les Etats Arabes le sont-ils?

    Article 4 à venir - Michel Aflak est mort trois fois


    Résumé-Abstract de Clinton-Israël en "intelligence amie'Les Etats Arabes le sont-ils?:

    L'axe chiite Hezbollah-Iran-Syrie, non aligné, est dans le viseur des occidentaux . En Syrie, par le Printemps arabe, les USA, Israel et les alliés réalisent cet objectif par procuration : une guerre civile confessionnelle interposée entre musulmans sunnites et chiites.

    Photo issue de capture d'écran de Libération, en lien web avec cet article.

    Cet article a créé deux liens web avec des articles intéressants produits par l'Université de Sherbrooke( Québéc- Canada) Nota : ce site très intéressant baptisé "Ecole de politique appliquée"web

     

     

                                          RUBRIQUE PROCHE-ORIENT SERIE SURYA

     

     

     

     

  • Le printemps néo-colonial arabe

    Imprimer

    Le processus de prise de possession coloniale du monde arabe n'était pas achevé avec les décolonisations !

    Il se poursuit sous nos yeux par le dit « printemps arabe »

    Ce « printemps »  finalement développe des conséquences qui partent dans un tout  autre sens que la modernisation démocratique annoncée.

    militaires français gouraud 001.jpg

    Deux observations :

    a- Hier le 10 août, les manifestants tunisiens de Sidi Bouzid, épicentre originel du mouvement d'indignation, s'enflammaient  à nouveau. Ils arguaient du fait que leurs revendications initiales de prospérité économique n'ont pas été satisfaites.

    En lieu et place du mieux être : un gouvernement islamiste s'est installé au pouvoir.

    b- Par extraordinaire, les pays directement à la manœuvre pour « accompagner » le changement arabe sont la France, la Turquie et l'Angleterre et leurs alliés. Soit les trois anciennes puissances coloniales de la zone !

    La Turquie ottomane (occupation de huit siècles du monde arabe et de la Syrie depuis le XVIème siècle) l'Empire britannique (Egypte, Jordanie, Palestine, Irak) l'empire colonial français ( Maroc, Algérie, Tunisie dès le XIXème siècle puis le Liban et la Syrie) Enfin les Usa pour la récente occupation de l'Irak.

    Une colonie, suivant la définition romaine est un groupe de peuplement organisé qui se détache d'un territoire avec lequel il reste en relation pour investir un nouveau territoire. Des liens se créent autour d'une domination économique et politique, avec application du principe de diviser pour régner. Donc morceler, communautariser.

    Historique de la colonisation occidentale en Syrie:

    1-Les croisades. Le premier mouvement d'Occident vers le Levant est celui des croisades, d'essence religieuse. Au nom de la religion chrétienne et directement contre la religion musulmane qui naît quelques siècles plus tôt au VIème siècle, son objectif officiel est  de    « sauver les lieux saints, protéger...la Croix » Mais aussi d' aller chercher  produits et technologies encore inconnus en Europe.  Le monde arabe de cette période historique était techniquement et scientifiquement plus en avance. La Côte syrienne  est balisée de châteaux forts croisés (Kalat al Hosn, le Crac des Chevaliers, vers Homs etc.)

    L'idéologie européenne valorise ces faits d'armes. Les familles nobles se prévalent d'ancêtres croisés. La réalité sur le terrain est vécue autrement. Byzance a vu de nombreuses églises saccagées au passage de ces troupes. Idem au Levant, les populations locales même chrétiennes ont déploré ces occupations.L'académicien franco-libanais Amin Maalouf a admirablement décrit dans son ouvrage "les croisades vues par les arabes", l'envers du décor nommé  «  barbarie en terre sainte sous couvert de religion »

    Ici, une perspective  inversée de l'histoire  rédigée par ceux ...qui la subissent.

    2-L'occupation ottomane du monde arabe jusqu'en Afrique du Nord et aux portes de l'Autriche  démarre au XIIIème siècle par un califat. Selim 1er occupe la Syrie dès 1516. Cette   longue occupation de territoires majoritairement musulmans s'explique évidemment  par le fait que les ottomans sont de religion musulmane.

    A bout de souffle au XIXème siècle, l'empire ottoman  que l'on nomme « le vieil homme malade » voit ses terres possédées reprises par l'Europe conquérante.

    Napoléon lance son « Expédition » en Egypte (1798-1801 Puis la France s'installe en Afrique du nord (débarquement en 1830 avec colonisation de peuplement , création de départements français en 1848) Ensuite  en  Syrie.

    3-Le mandat français sur la Syrie est  issu du Traité de Sèvres (1920)

    militaires français syrie 1 001.jpg

    Les colonisations françaises et anglaises sont d'essences différentes.

    Les anglais aux Indes par exemple,  relativement peu nombreux sur le terrain, organisent le «trading», le commerce mais ne cherchent pas spécialement  à « assimiler » les populations car « l'anglicité »  étant un état tellement hors-norme selon eux, que tous les autres ne peuvent le devenir. C'est de facto une colonisation pragmatique, plus consensuelle.

    La colonisation française, narcissique, civilisatrice, toute "brillante" de son roi-soleil et de son "siècle des lumières"   cherche à rendre les populations locales identiques à elle-même. Pas en terme d'égalité des  droits certes mais en modèle idéologique : le fameux « nos ancêtres les gaulois »  enseigné en Algérie comme effet de miroir.

    Or, en Syrie, contrairement à l'Afrique du nord pas encore mûre sur ce point à cette période, cette volonté coloniale française d'imposer un mode de civilisation, une occupation  au ...berceau de l'humanité ne passe pas. La révolte gronde...dès le départ. La  Syrie du Croissant fertile (des premiers agriculteurs, du premier alphabet au monde,en cunéiforme à  Ugari, des premières urbanisations etc.) n'accepte pas.

    Pour autant,  la  méthode française  de colonisation présente l'avantage d'une redoutable  efficace. En 20 ans, les français auront réalisé ce que huit  siècles d'occupation ottomane n'ont pas permis de faire. Les bases d'un Etat moderne ont été lancées (routes, écoles, cadastres, poste, tram)

    [En juin 2012, partout en Syrie,  à Damas, Alep, Homs, Hassaké, les élèves ont passé les diplômes dits du  « brevet » et du « baccalauréat » exactement comme en France.]

    L'occupation française reste toutefois insupportable à ce peuple orgueilleux et fier. L'insurrection part du Djebel Druze. Des partis nationalistes arabes se fédèrent. S'ajoute le fait que lors de la 2ème guerre mondiale, l'autorité de la France se délite localement  entre vichystes et gaullistes.

    Le 29 mai 1945, après 10 jours de manifestations, les français bombardent Damas allumant un gigantesque incendie toujours en  mémoire. En avril 1946, l'hexagone évacue totalement le pays.

    Syrie, oubliée de la mémoire collective française. Syrie à la découpe.gouraud druzes 1924 001.jpg

    Curieusement, la mémoire collective française a totalement occulté qu'elle administrait cette zone  tout autant que l'Afrique du nord. Peut-être parce que, d'une part elle en a été chassée et surtout parce que  les français  avaient d'autres ...occupations à...subir en  39-45 ?

    Les syriens n'ont rien oublié, eux ! Ces évènements font l'objet de fêtes nationales et de monuments mémoriels.

    Mais le pays n'en sort pas identique ni  indemne. L'antique  « Grande Syrie » s'est vue découpée lors du Traité de Sèvres (1920) puis du Traité de Lausanne (1923) qui vont établir des frontières au sein du très vieil Empire ottoman. Et la suite...

    Coloniser signifie diviser géographiquement, diviser les populations.

    Sous mandat de la Société des Nations (SDN, ancêtre de l'Onu) le pays se voit morcelé en six entités : Etat de Damas, Etat d'Alep, Djebel Druze, Grand Liban, Etat Alaouite, Sandjak d'Alexandrette.

    Nota: l'appelation géographique "Liban" existe depuis les textes antiques (= la montagne blanche comme le laitage  "laban") Elle  nommait le Mont Liban, ce pourvoyeur de bois de cèdre depuis les temps immémoriaux.

    Avec la complicité de la France, La Turquie moderne va largement se servir. Elle s'empare du sandjak d'Alexandrette, 19 ans  après avoir obtenu  sur la frontière nord de la Syrie Cilicie et Euphrate par les deux traités successifs. Des territoires de langue arabe passent à la Turquie.

    La France avait  Protectorat sur Iskanderun (Alexandrette) Elle se devait de le ....protéger. Or, elle donnera tout simplement  le sandjak à la Turquie en 1939 en échange d'une possible  neutralité autour de  la 2ème guerre mondiale. La grande ville commerçante d'Alep se voit ainsi privée de sa façade maritime. L'épisode reste toujours douloureux dans la mémoire syrienne.

    L'Etat moderne syrien se recomposera à partir des états mandatés  de Damas, Alep, Alaouite, Druze avec  une frontière très  amputée  au Nord, à l'Est  et sans  Iskanderun.

    4-Le Jolan syrien occupé. L'Etat moderne d'Israël se constitue en 1948 sur le pays nommé Palestine, avec l'accord des anglais (Balfour). Cet Etat s'empare du plateau syrien du Julan (Golan) en 1967 lors de la Guerre des Six jours. Cette zone est un véritable château d'eau qui  accède au  lac de Tibériade et la  haute vallée du Jourdain. L'occupation est déclarée illégale par les résolutions de l'ONU successives  du Conseil de sécurité... que personne  ne s'empresse d'appliquer.

    Du point de vue juridique international, l'occupation n'est pas validée à ce jour. Les statuts territoriaux sont en statu quo. La Syrie en réclame toujours la rétrocession.

    5-Dernier avatar directement colonial et anachronique : l'occupation américaine de l'Irak en 2003.

    Pour terminer avec les colonisations affectant la Syrie, cette fois indirectement par les réfugiés qu'elle accueille : le cas de l'Irak.

    Les  Usa y lancent en 2003 suite à la doctrine Bush une intervention de type coloniale avec occupation directe pourtant passée de mode.

    Curieusement, les américains adoptent la méthodologie colonialiste ultra- invasive " à la  française" en accompagnant la démarche d'un projet  civilisationnel avec l'arsenal  théorique du "choc des civilisations "par Samuel Huntington qui publie à Harvard  ses thèses en 1996.

    Les Etats-Unis  sont alors dans un sentiment de surpuissance. Les murs de Berlin sont tombés. Le cas de l'URSS est supposé réglé. La nouvelle Russie semble neutralisée. Un théoricien ira jusqu'à évoquer, décréter  la "fin de l'Histoire" !!!!!!!!!

    Les terminologies "d'hyperpuissance" ou "d'empire américain" commencent à se lire ici et là.

    L'Irak est occupé en direct, un gouverneur militaire, le Général Jay Garner nommé, l'armée locale  désintégrée.

    Toutes les erreurs à ne pas commettre sont commises !

    Pire, l'Histoire montrera que le casus belli avancé  pour entrer dans le conflit (la présence d'armes de destruction massives) s'avère  inexact.

    Idem : la résolution de l'ONU permettant la guerre est jugée non-conforme par les juristes du droit international.

    Tony Blair porte sa large responsabilité dans le choix US d'occuper. Strictement seul, le Président Bush Jr hésitait à entrer dans cette logique martiale,  vis-à-vis de son opinion publique. Le travailliste britannique a donné l'impulsion.

    Jacques Chirac, du parti gaulliste de la décolonisation,  par la voix de son porte-parole Villepin, tenta d' empêcher le cours des choses. Les  applaudissements ont rejailli dans l'enceinte new-yorkaise de l'Onu à l'évocation d'un monde multipolaire et du  caractère dépassé des occupations.

    Mais les Usa- première puissance militaire mondiale,  forte de ses certitudes - sont  entrés dans un processus de colonisation direct d'un pays musulman. La tentation géostratégique était trop forte. Si l'on divise la population irakienne par les réserves  du sous-sol, elle est l'une des plus riches au monde !

    Les caractéristiques de la colonisation ont bien été appliquées avec la partition du pays . Les  zones pétrolières rebaptisées "égion autonome du Kurdistan" sont détachées et les séparations ethno-confessionnelles installées (les kurdes y étaient présents mais pas eux uniquement, comme pour toute cette région multi-confessionnelle !)

    L'Irak version atlantiste est entré dans une anarchie, un problème communautaire majeur. La semaine dernière, soit 9 ans après, une série d'attentats causaient encore la mort d'une centaine de personnes. Le pays est sectorisé, destabilisé pour longtemps. Qui aujourd'hui entend la voix de ce pays à l'international? Attentats récurrents.

    Les murs de séparation y poussent comme tentative désespérée et absurde de régler l'inter-confessionnalisme.

    L'image de cette armée d'occupation américaine est  désastreuse pour les Usa eux-mêmes. Autour de 2 millions d'irakiens ont quitté leur pays pour se réfugier dans les pays voisins. Dont 1,8 million pour la seule Syrie.

    Ce déplacement de population irakienne  est le plus important ayant affecté le proche-orient depuis les millions de réfugié palestiniens de 1948. Dans le plus grand silence médiatique !? Effectivement  il est peu glorieux de dire haut et fort que le camp occidental vient de créer un tel mouvement de réfugiés ( deux  millions !) suite à un conflit supposé initié sous  mandat-bancal certes - de l'Onu !

    6- Plus de 2 millions de réfugiés en Syrie issus de ses  voisins  dans le silence médiatique occidental

    On a vu  comment la Syrie  perd des territoires mais se voit augmentée de 2  millions de personnes au final  issues de populations expulsées des pays voisins.

    Arméniens et assyro-chaldéens s'installent suite aux massacres de 1915 dans les régions du nord (Alep) et à l'est (Assaké) L'Unwra gère 500 000 palestiniens dans 12 camps ( 9 officiels, 3 informels) suite aux expulsions d'Israël,  auxquels s'ajoutent suite à la prise de possession de l'Irak par les Etats-Unis 1,5 à 1,8 millions d'Irakiens suivant les estimations. Plus les tcherkess, kurdes etc...

    Soit une population syrienne augmentée de 1/10ème suite aux guerres des autres ! Ce, pour un pays qui n'est pas connu pour son extrême développement économique. L'Unrwa, organisme onusien vient en aide aux Camps palestiniens. Les aides arrivent -elles pour les  réfugiés irakiens?

    Pragmatiques, les américains ont rapidement analysé les erreurs de la colonisation directe en Irak, où ils sont encore aujourd'hui. Mais leur projet de redessiner le proche -orient, avec les alliés tient toujours. L'axe  chiite est décrété « bête noire » à éliminer.

    Le printemps arabe vient opportunément permettre la poursuite de cet objectif, sous une autre forme plus subtile... néo-coloniale.  C'est ce que nous analyserons dans un prochain article intitulé : « Théocraties religieuses à l'assaut des théocraties laïques »

     

    Sylvie Neidinger

     

    Série Surya sur blog TDG  "neidinger" :

    Article 1-Baal Hadad lance ses foudres en Syrie.

    Article 2-Le Printemps néo-colonial arabe

    Article 3- Clinton-Israël en" intelligence amie". Les Etats Arabes le sont-ils?

     

    Illustrations de cartes postales d'époque sur la présence française. Collection personnelle

    Lire : Amin Maalouf: "Les Croisades vues par les Arabes" Coll J'ai lu

    Lire http://www.affaires-strategiques.info/spip.php?article937 web iris)

     

     

    Résumé-Abstract : Le Printemps néo-colonial arabe. Par extraordinaire, les Etats actullement au chevet de la Syrie sont strictement les anciens Etats coloniaux de la zone  : Turquie, France, GB, et néo : les USA et alliés.

     

    Tags : Syrie, Libye, Irak,  printemps arabe, amin maalouf, usa , ottoman, Usa, Israël, choc des civilisation Huntington.

                                          RUBRIQUE PROCHE-ORIENT SERIE SURYA