BLOG-Séries du #BlogNeidinger - Page 5

  • Auto-fabrication de produit ménager

    Imprimer

    Décapante.

    Virginie Tulik fut invitée comme conférencière au TEDxGeneva sur la thématique du libre et du digital pour évoquer son hobby devenu job: l'auto-fabrication de produits ménagers.virginie tulik,tedxgeneva

    Une présence étonnante. A réfléchir, l' activité effectivement est  hyper... digitale! Rapide aussi: en un minute, la dame vous concocte un nettoyant de salle de bain, ou sale de bain comme on veut, avec ses 10 doigts.

    Elle en fait d'ailleurs la présentation pratique  sur scène en versant, vidant et remplissant.

    Elle invite la salle à réfléchir sur la quantité (trop) importante de produits ménagers que le marketing et  l'habitude incitent à acheter.Effectivement, les quantités d'usage suggérées par les industriels qui peuvent être réduites de  moitié.

    Et de citer les bonnes pratiques   avec trois basiques:  bicarbonate, vinaigre blanc,  savon.

    Elle démontre que le "do-it-yourself " en produits lessiviels coûte moins cher et  ...ménage  la nature (car sans phosphates eutrophisants)

    Elle démontre certes une liberté économique, celle de se dégager de l'achat à des groupes lessiviers.

    Mais quid de  la "liberté...intrinsèque" liée au  produit ?

                                          ECOLO... NATUREL ?

    Virginie Tulik  divise le monde certes entre le sale et le propre, mais surtout entre  produits toxiques et produits fabriqués à la main supposé non toxiques, naturels.

    La présentation   postée sous la video TEDx va en ce sens:" Vous avez sûrement déjà fait vous-même un gâteau à la maison, mais avez-vous déjà fait des produits de nettoyage maison ? C’est possible. Virgine Tulik nous présente comment se libérer des produits toxiques en fabriquant soi-même les produits pour la lessive, la vaisselle et pour déboucher l’évier."

     

    virginie tulik,tedxgenevaElle accompagne sa présentation des symboles du chimiquement dangereux. Pas si simple... Car tout est chimique! Notre corps est issu de réactions biochimiques. Le vinaigre dissout le calcaire par réaction chimique.

    En pharmacopée, l'aspirine a sa version naturelle: l'écorce de bouleau et son acide acétylsalicylique. Avaler trop de décoctions de bouleau est un acte...hyper toxique médicalement.

    Le laurier qui entre dans la composition du savon d'Alep, l'ancêtre du savon de Marseille est une jolie plante. Il n'y a pas plus toxique. Mâcher une feuille met la vie en danger.

    Pour preuve cette réaction très active aujourd'hui à Genève contre de jolis pots de lauriers pourtant ...si naturels !

    Conclusion la démonstration de simplification de nos pratiques autour des produits d'entretien par Virginie Tulik est valide, à condition de reconnaitre la part éventuelle de ...toxicité du naturel. Soit dans l'ingrédient, soit dans la réaction due à un mélange (exemple acide-base) détonnant que Dame Nature est totalement capable de produire.

                                                                        Sylvie Neidinger

     

    Blog-Série n°5/TEDxGeneva 2014: :

    1/5-FREEDOM@digital age à Carouge

    2/5-Richard Stallman: libre n'est pas gratis!

    3/5-Gwenn Seemel et la multiplication des petits pains

    4/5-Lessive digitale "libre". Vraiment ?

    5/5-Charles-Henri Favrod élegance de l'indépendance du journaliste

    Synthèse des commentaires:

    @Lazure nous rappelle à juste titre  que dans son process nature , Virginie Tulik évite d'intègrer  à la recette  conservateur, colorant ou parfum. Bon point écologique. Mais ceci ouvre le débat: sans conservateur, le produit se garde combien de temps ? Faut-il alors fabriquer souvent mais en petite quantité?

    @Keren Dispa rappelle à juste titre que fabriquer soi-même c'est limiter les déchets plastiques et cartons, problème des encres....Emballages générant  la pollution.

     

      Le site de la conférencière : ttp://www.greenmop.net

    Beaucoup de sites de conseils gratuits sur internet

    Crédits images/Neidinger creative commons

  • Gwenn Seemel et la multiplication des petits pains

    Imprimer

    Elle démode le droit d'auteur!

    L'artiste franco-américaine Gwenn Seemel est non seulement une adepte du "free" mais elle pousse la réflexion sur  la pratique de son art et les modèles économiques possibles: cf  son blog, ses interventions telle celle, récente à TedxGeneva voir la video. Son intervention ici traduite en français

    peintre,glenn seemel,portraitiste,franco-américaine

     Cette -presque  -militante de la culture libre honore de fait son nom puisque ses parents eurent la bonne idée de la prénommer [en raison d'une statue célèbre à New-York...] Gwenn Liberty Seemel  Bio

    "Presque militante"...parce qu'on ressent sa démarche comme étant naturelle. Plus naturelle que politique.

    Elle semble avoir commencé sa passion de peindre puis ensuite avoir été confrontée à la vente des oeuvres, aux ressources. D'où la question du modèle économique. Ce qui amène la jeune femme - en partie bretonne... un peu obstinée?-  à des réflexions  intellectuelles originales  qui se muent finalement en prises de positions claires.

    Au risque ou plaisir de devenir une véritable icône du mouvement libre !

    culture libre,gwenn seemel,portraitiste,artiste franco-américaineLu sur son blog "payez ce que vous voulez"

    Après tout, elle est d'une logique redoutable. Par sa pratique de  portraitiste, elle "copie" déjà en mode artistique le réel. Alors elle a le courage d'accepter d'être elle-même copiée, reproduite ! Le droit d'imiter. Le droit d'être imité(e)...

    L'univers du free n'a que du bien à dire de celle qui refuse le copyright sur ses oeuvres tout en trouvant son modèle économique.

    Ses bonnes recettes sont citées dans un article sur OWNI.

    peintre,glenn seemel,portraitiste,franco-américaine

    Elle réfléchit à un modèle d'affaire du free rejoignant ainsi la réflexion de R Stallman: libre ne signifie pas gratuit !

                       LE DROIT D'AUTEUR, C'EST POUR LES PEUREUX !

    Ses réflexions citées  sur Owni  :"Dans le domaine de la peinture, où la culture libre n’est pas si répandue, Gwen Seemel impressionne par la façon dont elle intègre l’ouverture à sa démarche créative. Spécialisée dans le portrait, elle réalise également , des peintures animalières des séries conceptuelles à thèmes, des livres illustrés, mais aussi des sacs en toile peints.

    Mais c’est surtout sur son blog que Gwen Seemel montre les différentes facettes de son art et la manière dont il s’imbrique et s’inspire de son engagement pour la Culture libre. Je vous recommande vivement de vous y abonner surtout que Gwen est bilingue et rédige une bonne proportion de ses articles à la fois en français et en anglais.

    Elle y montre sa création en train de se faire, mais aussi aborde de manière incisive et décapante des questions liées à la propriété intellectuelle comme l'imitation, l'originalité,l'originalité, la protection contre la copie ou l'appropriation de la culture.
    Elle réalise également des vidéos pour illustrer ces billets, en anglais et en français, dont j’avais particulièrement apprécié celle-ci, intitulée “le droit d’auteur, c’est pour les peureuxculture libre,gwenn seemel,portraitiste,artiste franco-américaineDans un autre de ces billets, elle expose un modèle d’affaire pour les artistes qui renoncent au droit d’auteur (ce qui est son cas), particulièrement convaincant, qui montre que des modèles économiques peuvent émerger sans s’ancrer dans la culture du contrôle et de la restriction inhérente au copyright. Gwen Seemel sait d’ailleurs mettre à contribution avec succès les formes innovantes de financement de la création comme le crowdfunding, pour faire participer le public en amont au financement de projets ambitieux, comme la réalisation de séries de peintures. Chapeau bas, Gwen Seemel, pour incarner à ce point l’idéal de la Culture libre !"

    Tout est dit ! Le libre c'est bien la démultiplication des petits pains ...

    On prend le pari que Gwenn Seemel devienne icône du libre si elle continue le type de réflexions qu'elle livra à Genève!

     

                                                              Sylvie Neidinger

    Gwenn raconte son expérience genevoise coté coulisses. Elle affirme avoir été enthousiasmée par son 7 avril 2014 à Genève. Nous aussi, par sa fraîcheur, son énergie et  son humour !

    culture libre,gwenn seemel,portraitiste,artiste franco-américaine

     

    crédits images/captures d'écrans site owni et blog seemel + photos neidinger sous creative commons

     

     

     

     

    Blog-Série n°5 /TEDxGeneva 2014: :

    1/5-FREEDOM@digital age à Carouge

    2/5-Richard Stallman: libre n'est pas gratis!

    3/5-Gwenn Seemel et la multiplication des petits pains

    4/5-Lessive digitale "libre". Vraiment ?

    5/5-Charles-Henri Favrod élegance de l'indépendance du journaliste

  • Richard Stallman: libre n'est pas gratis !

    Imprimer

    Alexis Kauffmann, l'ancien  prof de maths qui a viré libre, co-créateur de la communauté Framasoft rms,richard stallman,gnu,alexis kauffmann,framasoft -et son annuaire des logiciels libres diffusés à des millions de francophons- s'exprimait  ainsi au rms,richard stallman,gnu,alexis kauffmann,framasoftTEDxGeneva "aucun pays ne peut planter son drapeau sur le logiciel libre" affirmait-il.Vidéo

    On le sentait ému en ce 7 avril Il y avait de quoi !

    rms,richard stallman,gnu,alexis kauffmann,framasoftIntervenir sur le même plateau que rms soi-même, Richard Matthew Stallman,  celui qui a... "ouvert l'Open"

    ..pouvait effectivement justifier cette émotion. Le new-yorkais -né à Manhattan-créateur en 1983 du système d'exploitation libre GNU, de la Free Software Foundation est en effet un véritable mythe...vivant.

                                LE COPY LEFT

    A Genève, Carouge plus précisément, R. Stallman  a accepté -pour la première fois dans sa vie m' a-t-on dit verbalement - une collaboration avec de jeunes graphistes pour exprimer par la voie du dessin les synthèses de ce qu'il avait à exprimer.

    Un internaute  a immédiatement développé une critique  de "rms à Genève". C'est un combat rms,#tedxgeneva,richard stallman,gnu,alexis kauffmann,framasoftthéorique de spécialistes. Trop difficile à comprendre pour ceux qui tiennent  le langage de programmation comme hiéroglyphe.

    Du Pape du Copy Left, j'ai compris que libre n'est pas gratuit.

    Que la route du free est longue et qu'elle mérite de petits sacrifices.

    C'est déjà pas si mal...

    A SUIVREx!

                                                           Sylvie Neidinger

               

    Blog-Série n°5/ TEDxGeneva 2014:                   

    1/5-FREEDOM@digital age à Carouge

    2/5-Richard Stallman: libre n'est pas gratis!

    3/5-Gwenn Seemel et la multiplication des petits pains

    4/5-Lessive digitale "libre". Vraiment ?

    5/5-Charles-Henri Favrod élegance de l'indépendance du journaliste

                               

    rms,richard stallman,gnu,alexis kauffmann,framasoft
    crédits images/ photos Neidinger sous licence Commons


     

    rms,richard stallman,gnu,alexis kauffmann,framasoft
    rms,richard stallman,gnu,alexis kauffmann,framasoftrms,richard stallman,gnu,alexis kauffmann,framasoftrms,richard stallman,gnu,alexis kauffmann,framasoft

  • FREEDOM@digital age, à Carouge

    Imprimer

     Le 7 avril dernier,  l’organisation TEDx Geneva déclinait la « liberté » autour du patrimoine commun avec les questions d’open source, free software etc.tedx genève,carouge,open source,richard stallman,creative commons

    tedx genève,carouge,open source,richard stallman,creative commonsEn présence de « grosses pointures » tels Richard Stallman à l’origine de Creative Commons et Wikipédia,  Alexis Kauffmann co-créateur de la communauté Framasoft et autres intervenants divers et originaux.

    WEB prédigéré....

    Tristan Nitot, fondateur de Mozilla  donne à voir une extraordinaire diapo. D'un côté un mobile et ses applis. De l'autre un distributeur de bonbons et boissons!!!Même configuration.

    freedom@digital age,mozilla,tedxgeneva,carouge,open source,richard stallman,creative commonsTriste évolution du web vers un consumérisme prédigéré. Plus un portail d'accès à l'illimité, à la   recherche mais un choix d'options déjà définies. Liberté super limitée. Le pire: auto limitée par l'usager !

    Terrible store-isation programmée des esprits !

    Intervention également de  la bien nommée Pryska Ducoeurjoli, "naturopathe-journaliste" qui réfléchissait aux process d'info dans un monde interconnecté. Son conseil: ne pas tout avaler!

    Plusieurs voies s’offraient pour  rendre compte de la séance: 

    ÷La présentation journalistique, immédiate, le jour même avec les réponses aux  5 W « who ? when ? why ? what ? where? » Les 5W qui d’ailleurs devraient être 7 avec le how et le how much…

    freedom@digital age,tedx genève,carouge,open source,richard stallman,creative commons÷La méthode scientifique en plongeant dans la vie et l'oeuvre de Richard Stallman. Encore fallait-il beaucoup d'inconscience et orgueil pour se confronter par écrit à un  tel géant...spécialisé à  source de l'open. Et une évidente nécessité d'être informaticien(ne) sur les bords. Ce qui n'est pas le cas.

    ÷L’édition blog néo-média qui finalement permet à celui qui tient la souris d’organiser …d’éditer comme bon lui semble l’info dans le tempo et la forme qui lui conviennent.

     La troisième voie a été choisie avec un décalage certain dans le temps (désolée) mais qui tient aussi de la ...liberté pour le blogueur(se) de rédiger...quand bon lui semble !

    ESPRIT COSY

    freedom@digital age,tedx genève,carouge,open source,richard stallman,creative commonsAutour du même thème de la "liberté"  TEDxGeneva fut tout de même plurielle, variée. D'où le choix de décliner par articles suivant la règle freedom@digital age,tedx genève,carouge,open source,richard stallman,creative commonsjournalistique de base "un angle, un papier":

    Blog-Série n°5 /TEDxGeneva 2014:

    1/5-FREEDOM@digital age à Carouge

    2/5-Richard Stallman: libre n'est pas gratis!

    3/5-Gwenn Seemel et la multiplication des petits pains

    4/5-Lessive digitale "libre". Vraiment ?

    5/5-Charles-Henri Favrod élegance de l'indépendance du journaliste 


    A savoir, les vidéos des séances se trouvent désormais facilement en ligne..

                                A SUIVREx !

                                                                                   Sylvie Neidinger


    crédit images/photos Neidinger sous common creative

  • Tintin à Cointrin visite la "tour Goldorak" !

    Imprimer

    Piste à l'envers...tintin,tintornade,humour genevois,cornavin,série tintin,penthes,exem,goldorak,cointrin,tour goldorak,moulinsart,23-05,piste,aéroport

    Un responsable de l'aéroport me disait que Hergé dans Tintin et L'affaire Tournesol (1956, 18ème album) avait commis une inversion de la piste avec son panneau 23-05.

    On  n'ira pas vérifier exactement où se situe l'erreur.

    *D'une part Moulinsart, gestionnaire des droits ne permet pas les reproductions. D'où la problématique excellente de l'expo actuellement à Penthes sur le thème de la parodie et de ses limites légales .

    *D'autre part, un auteur est libre de sa création artistique, Hergé comme les autres.

    Il est toutefois heureux que les gestionnaires aériens dont ceux de Cointrin apprécient la précision du réel. Car les ...vrais avions  sont bien appelés à décoller et atterrir en toute sécurité. Avec même une obligation de résultat...

    L'auteur-créateur lui se donne la fantaisie de choisir du monde véritable ce qui l'intéresse.

    Dans cette même BD, Hergé indique  d'ailleurs "Cornavin" sur "sa" gare de Genève. Or, la façade dessinée ne correspond pas du tout à la vraie (reproduction d' une gare vaudoise semble-t-il)

    tintin,tintornade,humour genevois,cornavin,série tintin,penthes,exem,goldorak,cointrin,tour goldorak,moulinsart,23-05,piste,aéroport Pour illustrer la relation Tintin/Cointrin, je vais plutôt choisir la vignette d'Exem, celle éditée   au verso du livre de l'actuelle expo genevoise (info:  il se dit  à Penthes que Tintin a un succès important, les visiteurs se précipitent)tintin,tintornade,humour genevois,cornavin,série tintin,penthes,exem,goldorak,cointrin,tour goldorak,moulinsart,23-05,piste,aéroport

     

     

     

                               L'HUMOUR GENEVOIS

    Genève est une ville toute sérieuse  qui sait parfaitement rire (le sel de la vie...)  Pour preuve: la BD y fut inventée -sans droits d'auteur affectés...

    Et plus encore...

    A l'aéroport Cointrin, un certain bâtiment dessiné par de vrais architectes (humoristes toutefois) est surnommé par...tout le monde: la tour Goldorak"!!

    Goldo...encore une histoire compliquée de droits d'auteur. Non plus avec les belges cette fois mais avec les japonais!

    Japon, cet autre Grand pays de la BD.

                                                   UN BLOG DE LIBERATION TRES AMATEUR

    A propos de droits d'auteurs liés à la B.D, un journaliste de Libération nommé Quentin Girard a été pris la main...dans le blog. Il y allait fort. Il copiait directement les vignettes d'Hergé pour les appliquer à sa relecture d'actualité souvent politique.

    Du grand n'importe quoi juridique. Il a été prié de cesser par Moulinsart et raconte ses mésaventures le 26 mars dernier.

     Il évoque cette  problématique de droits d'auteurs et crie naïvement au loup.

    Il méconnait-dommage pour lui!-  l'existence de l'expo juridico-artistique de Penthes! Genève toujours loin des parisiens...Son article compte un manque certain de bonne info.

    On ne peut que lui suggérer de venir visiter.

    Ou à défaut de se procurer l'ouvrage de l'exposition sur plagiat et parodie de Tintin de Penthes !


                                                                  Sylvie Neidinger

     

    Série n°4 de  #BlogNeidinger Blog-Série Tintin à Genève:

    1/4-Une Tintornade s'abat sur Penthes

    2/4-Tint'Interdit : pastiche, parodie mais pas plagiat

    3/4-Et Töpffer inventa la BD à Genève

    4/4-Tintin à Cointrin visite la "tour Goldorack"

     

     tintin,tintornade,humour genevois,cornavin,série tintin,penthes,exem,goldorak,cointrin,tour goldorak,moulinsart,23-05,piste,aéroportLivre d'expo:

    Tint'Interdit, Pastiches& Parodie par Alain-Jacques Tornare

    Co-éditions de Penthes et Cabédita.

     

    Crédits Images/ capture du verso du livre cité. /photo de la Tour Goldorak crédits Neidinger

     

  • La Suisse que souhaite Micheline Calmy-Rey

    Imprimer

    Le Forum Suisse de Politique Internationale (FSPI) et le Musée des Suisses dans le monde (MSM) accueillaient vendredi 28 février dernier MCR, cette éminente suissesse lors d' un déjeuner-débat donné à Penthes dans le cadre de ses réunions mensuelles.micheline calmy-rey 001.jpg

    Micheline Calmy-Rey,  actuellement Professeur au Global Institute de l'Université de Genève, bien évidemment Présidente de la Confédération Suisse (2007 et 2011) après avoir été conseillère et chef du Département Fédéral des Affaires Etrangères (2003-2011) venait présenter son récent ouvrage dans un contexte politique helvète particulier : le "post-votation du 9 février."


    CONTEXTE  9-FEVRIERISTE

    Après les mots de bienvenue spirituels de l'Ambassadeur de Suisse Luzius Wasescha, qui la présenta sous son célèbre acronyme MCR,  la Présidente  introduisait la séance  sur le même registre par un tonitruant et remarqué "Mesdames, Messieurs les immigrés de masse" adressé à la salle composée de diplomates, universitaires, humanitaires, financiers etc.

    S'ensuivit  un discours ultra-structuré, brillant. Il reprenait en partie le dernier chapitre du livre qu'elle vient de sortir aux Editions Favre de Lausanne: " La Suisse que je souhaite".

    DSCN0605.JPG Nota-Les membres du Forum FSPI -dont le siège est à Genève -se rencontrent régulièrement pour réfléchir à l'évolution du monde, aux rapports intergouvernementaux et bilatéraux.

    Ce Cercle avec ses débats éclairés par des témoins de premier plan se trouvait réellement ce vendredi aux premières loges de l'actu ! Dommage que ces séances ne soient pas enregistrées...

     

    "NOUS SOMMES ENFANTS DE ROUSSEAU"

    A sa propre question"Pourquoi la Suisse est-elle  si méfiante en matière de politique étrangère ?" MCR a  proposé deux réponses:

    1- La Suisse développe un concept international général qui repose sur ses particularités " Nous sommes enfants de Rousseau !" rappelle-t-elle. Les particularités viennent quelquefois en contradictions avec les intérêts supérieurs du  mode fédéraliste.

    2-Sa  neutralité  depuis 1647. Un atout qui peut toutefois peser car "dans le monde globalisé actuel, l’isolement ne permet pas toujours de résoudre les problèmes"

    Le pays, trop souvent discret, a intérêt selon elle  à renforcer sa présence dans le monde international pour une meilleure efficacité.

    Son ouvrage donne  des éclairages concrets  de son  propre passé politique   récent à la tête de la Confédération (avec par exemple un chapitre  intitulé: Téhéran ou la photo avec un voile) Mais pas seulement...

    Cette fille de Rousseau propose un  Contrat social.

    Sa vision à la première personne du singulier  rédigée en août 2013 entre en direct dans l'actualité helvète de ce début d'année 2014 si mouvementé, avec la votation immigration:"Un sentiment  de crise morale, d'indifférence, comme une grande désillusion domine (...) La Suisse est à la croisée des chemins"(p 204)

    Sa solution: l'ouverture à l'UE. "La Suisse ne gagne pas à un jeu dominé par les rapports de force. Elle a donc intérêt à développer ses engagements à la fois bi et multilatéraux. Dans un tel contexte, la neutralité est un atout (...), facilitée par la réputation de négociatrice honnête de la Suisse."(p 206)

    Un tel positionnement implique de ne pas favoriser l'un ou l'autre.

    "Convient-il dès lors de mener une politique étrangère propre ?" se demande-t-elle. "J'ai eu de la peine à faire comprendre aux Suisses les avantages d'une politique étrangère à la marge de l'Union Européenne. (..) Faut-il choisir d'être composante d'un ensemble plus grand et plus compétitif ? ( p207) Autrement dit nous abriter sous le parapluie de la grande Union Européenne? Négocier une adhésion qui pourrait être assortie d'exceptions concernant la neutralité, la monnaie, les service publics ou le marché du travail ?".

    Auquel cas la Suisse s'assurerait une "influence sur toutes les décisions de l'Union, le meilleur accès au grand marché pour ses entreprises et pourrait faire valoir son habileté diplomatique dans un cadre élargi".

     UE: DANS...46 ANS !?

    Elle même en est convaincue mais sait nombre de ses  concitoyens pas encore prêts.

    Un intervenant fit remarquer avec humour  que, entre la date de création de l'Onu et l'entrée de la Suisse à cet organisme en 2002, il s'est passé... 46 ans. On peut imaginer un tel scénario pour l'UE.Ou jamais ?micheline calmy-rey,editions favre,la suisse que je souhaite,mcr,9 février,suisse,ue,christoph blocher,fspi,musée des suisses dans le monde,forum suisse de politique internationale

    Micheline Clamy-Rey en tous cas donne de sa personne pour ses convictions. Elle évoqua à Penthes un récent duel à la télévision alémanique avec Christophe Blocher avec qui  elle a ferraillé sec sur des bases radicalement  opposées dans l'émission bien nommée Arena.

    On la cite lors de ce débat du 21 février à l'attention de son adversaire:«Vous êtes énervé car la Suisse romande ne ressemble pas à ce que vous voulez! Vous voulez renvoyer les étrangers et maintenant vous voulez renvoyer les Romands», a commenté la Genevoise sans langue de bois. (autre média)

    Style direct et franc. Toujours si calme.

    MCR dit recevoir de temps en temps  quelques lettres d'insultes lui demandant d'...habiter à Bruxelles ! Et dans le même temps des courriers d'encouragement.

    Elle prône une Suisse ouverte. Un combat difficile pour ce peuple libre dans ses montagnes et ses lacs. Elle le sait.micheline calmy-rey,journée de la femme,editions favre,la suisse que je souhaite,mcr,9 février,suisse,ue,christoph blocher,fspi,musée des suisses dans le monde,forum suisse de politique internationale

     Anselme Zurfluh, Directeur du Musée des Suisses dans le Monde- ce véritable ...repaire genevois  d'historiens!-  clôtura ainsi  la séance à son égard: "Madame, l'objet de votre livre est l'objet de notre institution"

    En cette journée de la Femme, on admire cette Suissesse du Monde pour la netteté et la force de ses convictions. Engagée et indépendante d'esprit.

                                                                       Sylvie Neidinger

     

    La Suisse que je souhaite. Micheline Calmy-Rey. Préface de Romaine Jean Editions Favre isbn 9782828913182

     

    Blog-Série n°11. Femme du 8 mars

    8 mars 2015-Henriette d'Angeville, pionnière du Mont Blanc, première alpiniste

    8 mars 2014- La Suisse que souhaite Micheline Calmy-Rey

    8 mars 2013- Femmes égyptiennes: l'écran voile

    Crédits images/photo Neidinger+capture écran +scann face livre

     

  • Annecy: le festival 2014 s'affiche

    Imprimer

    En avant première, l'affiche 2014.

    Le Festival International du Film d'Animation qui aura lieu du 9 au 14 juin a choisi Franck Dion pour la  réaliser. .annecy,festioval international du film d'animation,franck dion;

    Une représentation animalière.

    Ce choix ? Selon le graphiste :"C'est la configuration de la ville d'Annecy, située entre lac et montagnes, qui m'a inspiré l'idée du capricorne, cet animal fabuleux mi-chèvre, mi-poisson qui trouve son origine dans la Mésopotamie antique où il était considéré, par ceux qui l'avaient imaginé, comme un génie protecteur.Une façon de placer cette édition 2014 sous les meilleurs auspices en somme."

    L'artiste  connait son festival sur le bout des doigts.

    Il y fut primé en 2012 pour son film  Edmond était un âne.

    Son troisième court métrage,  produit par Papy3D, l'ONF et Arte a obtenu, en effet,  entre autres distinctions, le prix spécial du jury au Festival d'Annecy 2012, le prix du meilleur film international au Short Shorts Film Festival de Tokyo ainsi qu'une nomination au Cartoon d'or et aux César 2013 dans la catégorie meilleur film d'animation.

    Une affiche  "sympathiquement onirique" toute en courbes, celles des flots, des cornes et des nuées. Imaginée  par celui qui se présente comme réalisateur, illustrateur et ... touriste immobile.   Sylvie Neidinger


    Dernière minute [dimanche 2 mars]- Hollywood: "Mr Hublot", film d'animation français (Witz,Espigares) reçoit l'Oscar dans sa catégorie du court-métrage. Ce, devant un Disney: "get a horse".

     

    annecy,festioval international du film d'animation,franck dion;

            Blog Série N°6 Anim'Annecy 2014 sur #BlogNeidinger:

     

     1/10-Annecy Le festival 2014 s'affiche

      2/10 -Annecy 2014 Festival d'animation ouvert

     3/10- Fifa: le Brésil gagne...le Cristal du long métrage d'animation

      4/10- Impérial, vedette du film animé

      5/10-Cinéma d'animation. Derrière les écrans:  les métiers

     6/10-L'info sur l'infographie avec 3DVF

     7/10-Les "Progissiels 3D"

     8/10-Enregistrement des conférences CITIA: bon point !

    9/10-Scénaristes: écrire...pour qui?

    10/10- Le web dans la diffusion des courts-métrages d'animation

     

     crédits images/captures écrans site festival

  • Et Töpffer inventa la BD à Genève.

    Imprimer

    Le suisse Rodolphe Töpffer, né à Genève le 31 janvier 1799 invente et théorise la Bande Dessinée.tippfer.GIF

    Fils d'Adam Toepffer, un caricaturiste-peintre, il renonce pour raison de mauvaise vue à une carrière de peintre dans le sillon de son père. Il ouvre un pensionnat dans la cité calviniste et commence ainsi dans le premier quart du 19ème siècle ses dessins.

    1827, déjà.Ses croquis sont si singuliers...

    Töpffer   fait naître un nouvel art: le 9ème !

    Son témoignage à  Saint-Beuve à propos de l'institution qu'il dirige : "on y vit en famille. J'ai composé pour le divertissement de mes élèves une douzaine de comédies. J'ai écrit pour le même objet la relation illustrée et annuelle de chacune des excursions que j'ai faites avec eux dans nos cantons, aux Alpes et sur le revers italien des Alpes. C'est aussi à leur grand plaisir que, durant les soirées d'hiver, j'ai composé et dessiné sous leurs yeux ces histoires folles, mêlées d'un grain de sérieux, qui étaient destinées à un succès que j'étais bien loin de prévoir. »

    Ceux qui annoncent la BD inventée dans les grottes de Lascaux n'ont qu'à aller se  r-habiller de leur peaux d'ours. Ceux qui voient la BD déjà inventée dans la tapisserie de Bayeux n'ont qu'à se piquer avec l'aiguille !

    La BD, c'est dessiné sur du papier.

    Dans sa génèse tout du moins. Le château de Penthes a donc bien raison  d'exposer la Bande Dessinée. Un autre argument: Penthes est à quelques encablures de l'école hôtelière si célèbre et nommée Vieux-Bois où Töpffer a dû batifoler.

    Corto Maltese:

    Marco d'Anna en escale  à Penthes avec Corto Maltese

     Corto Maltese refuse de quitter Genève

     Puis Les interdits d'Hergé:

    Une Tintornade s'abat sur Penthes

    Tint'interdit

     La BNF-Gallica a mis en ligne la numérisation des sept albums de Töpffer de sa collection des ...estampes.töpffer,geneve,penthes,marco d'anna,corto maltese,tintin,invention de la bd,bnf gallica

    Cet accès gratuit en ligne permet à tout lecteur de découvrir l'oeuvre en direct  et se faire une idée par soi-même.

    Lire l'inénarrable Monsieur Vieux-Bois et ses amours, un peu vieille branche aristo ou vieux bâton qui tente désespérément de séduire les jeunes pousses...

    Ou Monsieur Pencil , Monsieur Pictogramme et autre docteur Festus ....

    töpffer,geneve,penthes,marco d'anna,corto maltese,tintin,invention de la bd,bnf gallicaTout la modernité de la Bd est déjà chez Töpffer au départ: le concept de vignette, la temporalité qui se déroule et les points de focale différents d'une vignette à l'autre. Il ne s'agit pas de simple juxtaposition d'images commentées.

    Cette réalité vue de divers axes annonce aussi le récit filmique.

    L'auteur a le sentiment immédiatement d'inventer une nouvelle  forme qu'il baptise la physiognomonie. Il la théorise.  Il est même encouragé par Goethe-qui  rit tellement de cette production  qualifiée d'intelligente, spirituelle...

    Essai de Physiognomonie

     

    wiki :" Il écrit en 1833 dans la préface de l'Histoire de monsieur Jabot : « Ce petit livre est d'une nature mixte. Il se compose d'une série de dessins autographiés au trait. Chacun de ces dessins est accompagné d'une ou deux lignes de texte. Les dessins, sans ce texte, n'auraient qu'une signification obscure ; le texte, sans les dessins, ne signifierait rien. Le tout ensemble forme une sorte de roman d'autant plus original, qu'il ne ressemble pas mieux à un roman qu'à autre chose ».

    Töpffer, à la suite du lancement d'un concours (le programme), va dès janvier et en avril 1836, livrer sur 48 pages, ses réflexions sur l'imagerie populaire pour souligner son rôle éducatif. La précocité de ses vues est particulièrement étonnante ainsi que la pertinence de ses analyses. Elles précèdent de plus de trente ans l'Histoire de l'imagerie populaire de Champfleury.En 1842, il fait paraître une notice sur la technique de l'autographie. Ce petit volume in-8° format à l'italienne comporte 24 planches de dessins autographiés, moitié paysages moitié visages annonçant son essai de physiognomonie, pour démontrer les réelles qualités artistiques de cette technique de reproduction.En 1845, il publie Essai de Physiognomonie, premier ouvrage théorique sur ce qui ne s'appelle alors pas encore la bande dessinée. La théorie töpfférienne se base principalement sur l'indissociabilité du texte et du dessin (la bande dessinée est un genre mixte et non töpffer,geneve,penthes,marco d'anna,corto maltese,tintin,invention de la bd,bnf gallicacomposite) ; la facilité d'accès de la bande dessinée par rapport à la littérature, grâce à la concision et à sa clarté ; la conscience du développement futur de la bande dessinée ; la centralité du personnage dans le récit ; la nécessité d'un dessin au trait autographié spontané, par opposition au relief (la gravure) et à la couleur (la peinture), afin de tendre au plus grand dynamisme narratif possible, d'où l'importance de la physiognomonie, et la nécessité de savoir construire des visages expressifs. Dans son Essai de physiognomonie, il prend l'exact contre-pied de Johann Kaspar Lavater pour qui « la physiognomonie ou l'art de connaître les hommes » est « la science, la connaissance du rapport qui lie l'extérieure à l'intérieur, la surface visible à ce qu'elle couvre d'invisible ». Töpffer cherche dans la physiognomonie le moyen de dessiner des personnages typés exprimant clairement leur personnalité. Pour qu'une histoire en image « parle directement aux yeux », l'essentiel des évolutions narratives doit pouvoir se lire sur les faciès"...

    Töpffer et la BD : on parle du début du XIXème siècle ! Au bord du lac.

    Le genevois à la vue défaillante en plus, était effectivement loin de prévoir l'immense  succès de sa nouvelle formule visuelle graphique.

                                                                               Sylvie Neidinger

    Série n°4 de # BlogNeidinger  Blog-Série Tintin à Genève:

    1/4-Une Tintornade s'abat sur Penthes

    2/4-Tint'Interdit : pastiche, parodie mais pas plagiat

    3/4-Et Töpffer inventa la BD à Genève

    4/4-Tintin à Cointrin visite la "tour Goldorack"

    crédits images/captures d'écran site gallica

  • Tint'Interdit: pastiches, parodies mais pas plagiat

    Imprimer

     Si c'est interdit, c'est que cela n'est pas autorisé, dirait Monsieur de la Palice.P1120487.JPG

    Pas toujours...Il y a du flou !P1120478.JPG

    Tint'Interdit, l'expo  ouverte ce week-end  à Penthes pose réflexion sur  la BD, dit 9ème art,  ici celle de Hergé  et sa  trajectoire dans le temps.

    Sa transmission, ses émanations, ses copies, ses "à la manière de", ses faux, ses vrais-faux réussis et faux-vrais ratés. Ses éditions pirates elles-mêmes piratées...

    Difficile  de trier le bon grain de l'ivraie entre ce qui est autorisé à parodier et pasticher sur le ton de l'humour, en libre expression ou hommage et  le  plagiat complètement interdit car de la copie pure ! La ligne pas si claire...

    P1120479.JPGTintin-reporter nous appartient à tous, universel.

    Or, ses droits n'entreront dans le domaine public qu'en 2053. En attendant les héritiers légaux veillent au grain.

    L'affaire de Fribourg marque encore les esprits. Le premier  catalogue de l'expo nommée "Tintin à Fribourg: dits et interdits" publié par la BCU de cette ville fut jeté au pilon suite à une demande des ayants-droit de Hergé. Mais au delà, le reste fut autorisé.

    LES TINTIN "A PART"

    P1120481.JPG

    Alain-Jacques Tornare,  qui sait, en tant qu'historien" mettre en perspective avec l'appareil critique",  collectionne depuis des lustres   les "Tintin à part". Il  a de la suite dans les idées. Après Fribourg, il est commissaire de l'expo de Genève. Pour expliquer.

    Il lui fallait  présenter ces Tintin alternatifs dans leur profusion,richesse, degrés variables  d'interdits. Les oeuvres de ces Gordon Zola et autres ( les Aventures de Saint-Tin et son ami-Lou) L'affaire Tourne au sale, Zinzin à Fribourg ou l'éditeur dit  "parodisiaque".

    Pas toujours très fins comme jeux de mot mais garantis 100 % pastiche...

    Tint'interdit  a aussi le mérite de repositionner la série dans le contexte genevois.P1120469.JPG Des exemplaires de l'Echo illustré aux éditions pirates autour de l'Alph-Art version Ramo Nash (1988)

     La parodie est légale voire légitime !

    Elle entre dans la catégorie de l'hommage. Moulinsart qui s'occupe de l'exploitation commerciale de l'oeuvre a réussi le prodige de maintenir une série  BD sans nouveauté depuis 1976.

    Le secret ? Il lui fallut tout de même vouloir, autoriser et tolérer certains pastiches....

    La parodie est art satirique de l'insolence.  Mais tout n'est pas bon à prendre.

    P1120488.JPGD'où la riche réflexion posée à Penthes sur la limite du genre, lue sur un des nombreux panneaux didactiques :  " Hergé a eu raison de ne pas vouloir de successeurs  quand on voit ce que sont devenus tous les grands héros de la bande dessinée francophone orphelins de leurs auteurs qui se survivent à eux-mêmes en oscillant entre la pâle copie stérile et la caricature terne"

    L'expo de Genève  a l'avantage de redessiner le contexte genevois de Hergé. Elle en profite pour mettre  en scène les graphistes   romands qui ont touché au mythe dans la foulée de l'Interdit, plus ou moins autorisé.

     Tint'interdit  assume son titre jusqu'au bout: une video de 20 mn présente même dans une petite pièce alcôve les Tintin...osés, un peu chauds version peep quoi. 

        Le  Musée de Penthes adore les globe-trotters: Tintin après Corto Maltese

    Combien Rodolphe Imhoof, président de la Fondation pour l'Histoire des Suisses dans le monde et Anselme Zurfluh, directeur  qui gèrent aussi le musée de Penthes ont eu raison d'oser le risque non seulement du souffle  de jeunesse, celui de l'univers  BD....tintin reporter,parodie,pastiche,plagiat,moulinsart,tint'interdit,exem,echo illustré,tornare,penthesMais aussi celui  de l'impertinence parodique, l'indépendance d'esprit posées comme valeurs.


     Au final l'expo locale, portée par Exem, Tintintologue graphiste virtuose -qui en signe l'affiche- ne porte évidemment  pas préjudice à Tintin. Elle en valorise l'image intemporelle.

    Il se dit même que le genevois "rend vivant" le héros de BD.

    Exem, j'aime...

    Son affiche pour Tint'Interdit est  parfaite: graphisme, humour, puissance, com.

    Son  Tintin qui franchit la ligne linguistique armée  du rösti Le spectre du Röstigraben:  est à mourir de rire (d'actu....)

    Tintin, ce belge décidément  très très suisse... de l'étranger et de la Confédération!

                                                                                        Sylvie Neidinger

    Musée de Penthes

    Exem wiki

     

    Série n°4 du #Blog Neidinger Blog-Série Tintin à Genève:

    1/4-Une Tintornade s'abat sur Penthes

    2/4-Tint'Interdit : pastiche, parodie mais pas plagiat

    3/4-Et Töpffer inventa la BD à Genève

    4/4-Tintin à Cointrin visite la "tour Goldorack"

     

     

    https://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2014/02/17/une-tintornade-s-abat-sur-penthes-253144.html

     http://www.tdg.ch/culture/autres-arts/L-affaire-Tintin-oscille-entre-le-vrai-et-le-faux/story/17660301

  • Une Tintornade s'abat sur Penthes !

    Imprimer

    Un OVTI -Objet Volant Totalement Identifié- a plongé ce week-end sur le Château de Penthes, avec la complicité des tintinophiles avertis.tintornade,penthes,ovti,exem,echo illustré,l'affaire tournesol,hergé,ambassade de bordurie,emmanuel excoffier,alain-jacques tornare,fondation pour l'histoired es suisses à l'étranger

    tintornade,penthes,ovti,exem,echo illustré,l'affaire tournesol,hergé,ambassade de bordurie,emmanuel excoffier,alain-jacques tornare,fondation pour l'histoired es suisses à l'étranger1-Le chef des Tintorneurs ? Sacrebleu @@??!! Un drôle de bacha-bouzouk,tintornade,penthes,ovti,exem,echo illustré,l'affaire tournesol,hergé,ambassade de bordurie,emmanuel excoffier,alain-jacques tornare,fondation pour l'histoired es suisses à l'étranger le dénommé Alain-Jacques Tornare, par ailleurs docteur en histoire et très sérieux vice-président de la Fondation pour l'histoire des Suisses à l'étranger.

    2-Son complice? Le dessinateur genevois Exem qui a la ligne claire et la.... pensée claire. Et il lui en faut une bonne dose pour pouvoir faire vivre Tintin en pastiche et parodie... légale évidemment.

    Car les droits sur l'oeuvre de Hergé sont surveillés comme le lait sur le feu par la société commerciale Moulinsart.

    tintornade,penthes,ovti,exem,echo illustré,l'affaire tournesol,hergé,ambassade de bordurie,emmanuel excoffier,alain-jacques tornare,fondation pour l'histoired es suisses à l'étrangerEmmanuel Excoffier n'accepterait pas une seule seconde d'être qualifié d'héritier même spirituel ! Mais, mille millions de sabords @@??!!...si un seul devait être désigné du doctorat d'Hergétitude, ou plutôt d'Hergé-Attitude, c'est bien Exem!

    Impressionnant résultat en tous sens: graphisme, scénario, humour.

    3-Le troisième larron se nomme "château de Penthes". Oui, ce bâtiment situé au coeur de la Genève internationale, tout proche de l'ambassade de Bordurie, en bordurie du Léman. A même distance de la gare  Cornavin et de l'aéroport  Cointrin dessinés par le célèbre Belge dans l'Affaire Tournesol.Pardon, Tourne au sale.

    tintornade,penthes,ovti,exem,echo illustré,l'affaire tournesol,hergé,ambassade de bordurie,emmanuel excoffier,alain-jacques tornare,fondation pour l'histoired es suisses à l'étrangerPenthes, cette fameuse ambassade de Suisse...pour les suisses ! digne du meilleur humour fut dessinée par Hergé dans ....la vignette oubliée, n'est-ce-pas? Celle que le dessinateur belge eut en tête mais pas au bout du crayon.

    Alors Exem aura exhumé à juste titre cette absente de poids !

    4- Tonnerre de Brest, tonnerre d'Helvétie @@!!?? Quatrième responsable de la Tintornade? La Suisse! Le magazine  genevois catholique, l'Echo Illustré fut un des premiers à publier l'oeuvre de Hergé en 1932 [ juste après Coeur Vaillant en 1930] et  contribuer à la faire connaître au plus grand nombre.

    tintornade,penthes,ovti,exem,echo illustré,l'affaire tournesol,hergé,ambassade de bordurie,emmanuel excoffier,alain-jacques tornare,fondation pour l'histoired es suisses à l'étranger

    Hergé adorait  venir se ressourcer en pays helvète qu'il  ne s'est pas privé de  mettre en scène: ses lieux, son savant Auguste Piccard devenu professeur Tournesol.

    Genève le lui rend bien, avec cette expo en hommage.

    Même en pastiche.

    Même pour rire.

    Rappel: toujours rire. A visiter d'urgence.

                                                                        Sylvie Neidinger

    tintornade,bd,penthes,ovti,exem,echo illustré,l'affaire tournesol,hergé,ambassade de bordurie,emmanuel excoffier,alain-jacques tornare,fondation pour l'histoired es suisses à l'étranger

     

    Série n°4  de #Blog Neidinger BlogSérie Tintin à Genève:

    1/4-Une Tintornade s'abat sur Penthes

    2/4-Tint'Interdit : pastiche, parodie mais pas plagiat

    3/4-Et Töpffer inventa la BD à Genève

    4/4-Tintin à Cointrin visite la "tour Goldorack"

     


  • Ses femmes lui coûtent cher, dit-il ! En plus...

    Imprimer

    Ses femmes lui coûtent cher ! aurait indiqué François Hollande à ses proches suivant l'info JDD.

    Sans commentaire.

    Sa sortie de couple peut lui coûter cher effectivement..... en terme d'image auprès de l'électorat féminin dans la manière de tourner la page.

    Les féministes observent avec stupeur un machisme incroyable dans sa gestion de la rupture. Une sorte de "dégage"....le plus vite possible.

    Les commentateurs  politiques certes du clan conservateur  évoquent de la violence, une répudiation. Lui commet l'adultère et elle doit dégager illico presto de l'Elysée ! C'est incroyable.

    La phrase de rupture est vue comme de la goujaterie.

    Le même jour le site de l'Elysée supprime brutalement 600 photos liés à l'activité de Valérie Trierweiler

    Le site  leLab europe1 reconstitue tout le dossier supprimé de façon brutale.

    Nota, : je voulais cesser d'évoquer ce sujet autour de Hollande. Mais ce blog a une rubrique nommée Post féministe ("post" car le féminisme initial anti-masculin année 70 est démodé)  Avec le gayet-gate, le post-féminisme est tellement heurté par le spectacle donné au sommet...Et ce mélange détonnant public/politique/privé/institution/image médiatique.

    Le communiqué unipersonnnel d'annonce de la rupture de samedi 25 est assimilé à un licenciement sec, le terme -fort-de répudiation évoqué.

    Valérie Trierweiler elle,  gère avec beaucoup de professionnalisme et de sensibilité sa sortie.Ce que nous soupçonnions dans un article.

    Elle est touchée et hospitalisée. Elle refuse de signer le communiqué de rupture: logique puisqu'elle ne veut pas la rupture, elle . Elle maintient sa parole, celle de l'engagement auprès de l'association contre la faim. Elle remercie chaleureusement le personnel de l'Elysée (dont  on comprend qu'il l'a soutenue) Elle dit qu'elle va continuer ses engagements humanitaires. Car le fait d'être dégagée ne doit pas signifier fin de tout. Elle protège sa vie future, complètement liée à sa vie passée.

    ERREUR DU TRAITEMENT.. POLITIQUE DE LA RUPTURE PAR F HOLLANDE

    Et c'est là où l'Elysée se trompe complètement en raisonnant juridiquement:

    -Le communiqué de fin de vie commune donnée par F Hollande à la journaliste Maligorne fut à la fois glacial comme un décret de loi et narcissique ( je, je, je)

    -Le jour même, le compte Twitter officiel Trierweiler et ses pages personnelles sont supprimées.

    -Le raisonnement de l'entourage du président sur les ondes consiste à dire qu'il n'y a pas de statut  inscrit dans la loi à la Première dame. Donc Valérie Trierweiler doit retourner illico presto  dans son anonymat. Voire même sans garde du corps. Ce qui serait ignoble. Les bâtiments privés de la tête de l'exécutif  ont droit à de la surveillance et Madame Trierweiler n'aurait pas droit à une protection ???? (Quid si elle est agressée ?)

    -Dans la foulée il est annoncé qu'il n'y aura plus de Première dame  "préjugeant" d'une manière incroyable sur les intentions du futur locataire de l'Elysée dont l'épouse, ou l'époux marié (e)  voudra peut-être répondre aux courriers que les français envoient traditionnellement.

    - Tout ceci bizarre à l'heure d'une  loi sur l'égalité hommes-femmes.

    VALERIE TRIERWEILER: SON ATTITUDE  FEMINISTE ou FEMININE ou DE FEMME QUI NE SE LAISSE PAS FAIRE...

    Le Président et son entourage oublient juste un détail:  oublié de  raisonner MEDIATIQUEMENT.

    Madame Trierweiler a le statut d'ancienne Première Dame. Ce qui la rend unique.

    Dans l'affaire Closer-Gayet, Valérie Trierweiler est devenue une star planétaire  un équivalent de Madame Clinton à l'époque.  Star comme femme humiliée dont le monde entier observe les réactions.

    La femme trompée devant la planète entière a fait la une de tous les journaux.Très probablement elle reçoit le soutien indirect féminin .

    Les histoires d'adultères, de maîtresses n'ont en général pas la cote auprès des légitimes!

    Madame de Fontenay avait résumé la position originale de Madame Trierweiler: elle a été reçue par les chefs d'Etat, elle n'est plus Madame Tout le monde.

      Certes grâce à l'élection de son compagnon de président....

    Elle a fait sa mutation par rapport à des début calamiteux. Elle a pris de l'assurance.

    Cette réalité est là, tangible. Un fait dont l'Elysée voudrait se débarrasser rapido: impossible !

    De plus, on le répète: Valérie Trierweiler gère admirablement  le suivi. Sa parole hier était fine : " je suis venue en Inde une première fois comme journaliste, une seconde fois comme première dame. Aujourd'hui appelez ceci comme vous voulez"

    Elle n'attaque pas son ancien compagnon. Elle tient parole. Elle continue sa vie autour de ses engagements. Elle affirme aujourd'hui 28 janvier depuis l'Inde qu'elle veut rester journaliste mais pas journaliste politique "car la politique c'est la trahison"..!

    Les termes exacts de ses propos:"Tout sauf la politique. Je suis vaccinée ! aurait-elle confié aux médias, selon RTL. On ne mesure pas à quel point il y a de la trahison et de l'hypocrisie. On prend des coups sans l'avoir demandé. Ce ne sont pas mes codes." Et d'ajouter : "En politique, un traître vaut parfois plus cher qu'un ami."

    ELLE N'EST PAS UNE CHAUSSETTE

    Elle signifie par son comportement que ce n'est pas parce qu'elle est évacuée brutalement qu'elle doit rentrer dans l'anonymat comme en rêve François Hollande et le gouvernement- 

    Qu'elle peut effectivement gêner à volonté !! Elle connait tout de l'intérieur....

    Madame Trierweiler donne une leçon magistrale : on ne se débarrasse pas d'une compagne comme d'une chaussette ou d'un mouchoir papier...Rappel, fin novembre lors du Prix de la Paix Chirac, François Hollande la met en valeur comme compagne devant un parterre de ministres,  ambassadeurs et ancien Président en la  nommant ostensiblement d'un très familier "Valérie" dans un discours à un moment où cela ne s'imposait pas.

    OUI, en 2014, plus qu'avant l'image médiatique  dépasse largement les vies privées concernées.

    Julie Gayet, d'ailleurs est- elle entrée dans une position médiatique publique extrêmement difficile. Et la nature des rôles sexy qu'elle a joués au cinéma, dans les pubs etc.. va considérablement compliquer sa vie. Elle vient de  faire  la Une, topless des  journaux  espagnols et anglais. Cela lui coûte cher, aussi en terme d'image.

    François Hollande a commis probablement une erreur d'analyse en déclarant à l'envie qu'un président peut être normal et qu'il est totalement maître de sa vie privée. C'était son souhait, souhait que  le réel de sa position politique a rendu impossible. Ce qui fut possible sous Mitterrand ne l'est plus en 2014 !

    D'une part la fonction dépasse la personne et dans cette affaire, il a joué avec le feu.

    Il n'est pas monsieur tout le monde !

    Il est  puissant parmi les puissants.  A la tête de la 6ème économie mondiale.

    Tout ce qui approche du Pouvoir irradie, illumine et peut brûler. Comme le soleil, à une certaine proximité.

    A Rome le Capitole est proche de la Roche Tarpéienne  ! La famille, les amis, en plus  peuvent être entraînés dans les tourmentes d'images médiatiques...

    A  ce jour, Valérie  Trierweiler fait un sans faute de victime... Elle étonne la presse, en Inde par son assurance tranquille.

    Au "dégage", elle oppose le "j'existe, comme je suis et comme les deux dernières années viennent de me forger et comme personne ne peut m'empêcher d'être".

     L'impact sur l'électorat ...féminin de cette saga ...publique sera majeur est partagée (mon analyse ne phase avec l'éditorialiste P Labro ) 

    Ceci vient contredire tous ceux qui n'y voient qu'une affaire privée qu'il serait selon eux parfaitement inutile de commenter.

                                                                                                   Sylvie Neidinger

     

    lefigaro.fr/politique/2014/01/28/01002--valerie-trierweiler-suggere-que-le-pouvoir-a-peut-etre-brise-son-couple.

    -pour-en-finir-avec-le-ridicule-29-01-2014

    avocate : analyse juridique

     lapresse.ca/international/europe/29/01-francois-hollande-mufle-et-macho.

    trierweiler-dans-paris-match-et-le-parisien-magazine-l-heure-du-retour-en-grace.elle gagne le match de com

     

     Article sur le "coût" de V Trierweiler

     

  • LEONARDO, bouffon

    Imprimer

    On voudrait cesser d'évoquer le gouvernance Hollande qui chaque jour présente ses fêlures de plus en plus graves. On voudrait cesser. Mais....il continue !leonardo,leonarda,hollande,rom,kosovo

    Aujourd'hui 19 octobre 2013: on atteint les sommets de l'irresponsabilité.

    La totale puisque l'autorité de la France se trouve  gravement atteinte par le dialogue médiatique entre Léonardo et Léonarda, jeune rom expulsée au Kosovo.

    Ce qui met les deux sur un même pied d'égalité. Téléréalité inimaginable.

    F Hollande se serait même assuré que l'adolescente étaient bien au bout du fil. Pour une annonce potentiellement anti- constitutionnelle !

    Il a volontairement voulu profiter des caméras. Sans aucune réflexion sur le suivi de ce dialogue international insensé avec un enfant.

    Il s'est  piégé par une réaction à chaud aux conséquences d'IMAGE  destructrices version nucléaire. Les tv étaient sur place à Mitrovitsa: la jeune fille allait évidemment répliquer. Tout était prévisible.

    Dialogue surréaliste entre l'un, à la tête d'une institution majeure [qui, il y a peu voulait tout de même enclencher une guerre mondiale !]  l'Etat français et l'autre: une adolescente  à la parole de mégère.

    Mais devenue entre temps coqueluche des médias, objet télévisuel.

    Un  rapport administratif  publié ce jour se défausse sur la police française qu'il  accuse même d'interpellation de populations irrégulièrement sur le territoire !

    Alors que ce corps d'Etat exécute les ordres qu'on lui donne et récuse toute instrumentalisation politique...

    Evidemment il semble de bon sens que l'école ne soit jamais un  lieu d'interpellation. Ceci pour la forme. Mais pour le fond ? Appliquer  la loi et uniquement elle.

    Au lieu de quoi F Hollande n'a pas tenu de ligne claire, a voulu faire plaisir à tout le monde. Donc à personne.

    Le dossier ROM est difficile à gérer. SEULE  LA LIGNE DU DROIT ET DE LA LOI est le mode de gérer.

    Le Président de la République   vient de se  prendre les pieds dans le tapis. Tout seul.

    Le dirigeant  français  a pris le risque médiatique  majeur d'annoncer  qu'il acceptait que "Léonarda" revienne sur le territoire mais seule. Idiotie complète: contraire aux Droits de l'enfant. Incompétence.

    Inédit, ce dialogue télévisuel à distance, qui ridiculise gravement la tête de l'exécutif. Jamais  produit sous la 5ème république.

    Problème: cette annonce est elle même  illégale! Aucune loi ne permet à cette jeune fille de revenir. Un non sens social en plus puisqu'elle est  mineure.

    Juste le fait du prince, du Roi. De l'annonce à chaud en fait.

    Du Roi en slip en fait.

    François Hollande  se met à nu lui seul, par ce dialogue  au même d'égalité qu'elle. Les Institutions en sont toutes secouées.

    Et  du tac au tac, la jeune  kosovar se couronne Reine. Elle lui répond qu'elle refuse sa proposition.

    La  jeune rom kosovar  dégoise, menace d'organiser des manifestations.

    La reine d'un jour, Léonarda et son père insultent au passage  Hollande et ses enfants, la France et que sais-je....

    Ils  déclarent tout de go bientôt revenir illégalement de toutes façons. On apprendra ensuite que la mère avait proféré des insultes salaces vis à vis du Président en direct..

    La faute à qui cette mascarade médiatique nauséeuse ???

    A Léonardo-Hollande qui  était....juste un bouffon.

                                                                                   Sylvie Neidinger

     

    Le feuilleton de télé-réalité présidentielle Léonardo-Léonarda  va continuer.On s'attend à ce que la famille ROM réapparaisse à Pontalier, Franche-Comté....

    Borloo (centre )  ce soir indique que la France ne tiendra pas encore trois ans et demi à ce train. Et que l'on va s'engager vers une dissolution de l'Assemblée nationale ?!

    Complément d'info:

    http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20131019.OBS1851/leonarda-c-est-une-prime-a-la-triche-que-vient-de-formuler-hollande.html

    http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Leonarda.-Deux-tiers-des-Francais-contre-une-annulation-de-l-expulsion_55257-2240779_actu.Htm

    Hollande viole la Constitution (Dati)

    http://www.liberation.fr/politiques/2013/10/20/leonarda-hollande-poursuit-sa-collection-les-critiques_941031

    http://lelab.europe1.fr/t/bernard-debre-soupconne-valerie-trierweiler-de-vouloir-saborder-francois-hollande-11517

    Suite au 5 novembre:Léonarda veut changer les ministres !

    lefigaro.fr/actualite-france/2013/11/04/01016-20131104ARTFIG00371-leonarda-veut-changer-les-ministres.php

     

    Suite 10/12/14 Les coulisses salaces de l'interview

  • Femmes égyptiennes. Vidéo choc: la présentatrice, l'islamiste et le voile

    Imprimer

    En ce 8 mars, jour de  fête des Femmes, on présente ici une scène inouie qui s'est tenue sur une   TV privée égyptienne. En vrai.  Une présentatrice voulait interviewer un homme politique  islamiste qui compte  parmi les récents élus. Celui-ci acceptait mais à une seule condition: parler à une  femme ...voilée. Elle a refusé.

    Solution trouvée: un écran interposé ! Une salle de direct coupée en deux.tv egyptienne,8 mars 2013,fete des femmes,présentatrice non voilée,islamiste

    Une incroyable mise en scène.

    L'homme politique, récemment arrivé au pouvoir dans le sillage des Frères musulmans  est  bien présent  sur le plateau mais ils vont  se parler derrière un rideau/écran

    tv egyptienne,8 mars 2013,fete des femmes,présentatrice non voilée,islamiste La scène est longue : 1/4 heure, les dialogues extraordinaires ( traduction à venir) Cela vaut la peine de visionner.

    -A 1 minute:vision du plateau tv divisé en deux

    -***A 5 minutes  50 : passage important: la vision du plateau coupé en deux. Questions de la présentatrice et réponses de l'islamiste.

    -A 8'15 :un Egyptien non islamiste prend la parole. L'islamiste lui répondra qu'il a tort et interprète mal la religion.

    (Nota attention:   pubs indésirables au démarrage du visionnage sur you tube. Nota: des systèmes de traduction existent)
     
    Pour résumer la présentatrice demande, en direct, à l'islamiste, nouvelle force politique égyptienne si dans sa vision politique de l'Egypte future, elle va avoir, elle, sa place.
    Il répond que oui, elle aura tout à fait sa place mais ...si elle est voilée.  Et uniquement à cette condition.
     
    Donc si elle ne l'est pas : non !
     
    Le dialogue est impressionnant. L'intervieweuse tire une tête....
    On peut dire que les... deux intervenants sont courageux pour être allés jusqu'au bout de la mise en scène de leurs idées fondamentales respectives: 
    -pour l'une: travailler non voilée à la TV -pour l'autre : imposer le voile à la tv égyptienne et globalement partout en Egypte.
     
    Nous avons ici très directement une conséquence directe d'une vision islamiste de la société, à savoir le fait d'imposer un code à toute la société. Or, toutes les femmes, musulmanes ou non , portent ou ne portent pas le voile.
    Quid des non musulmans égyptiens, les Coptes, tout autant égyptiens que le reste de la population et auxquels le code d'une autre religion serait non pas proposé mais imposé ?
    Quid des laics?
    Quid des femmes musulmanes non voilées?
    Quid des touristes?

    La présentatricetv egyptienne,8 mars 2013,fete des femmes,présentatrice non voilée,islamiste

    l'écran qui coupe le studio TVen deuxtv egyptienne,8 mars 2013,fete des femmes,présentatrice non voilée,islamiste

    L'homme politique islamistetv egyptienne,8 mars 2013,fete des femmes,présentatrice non voilée,islamiste

    Cette video déposée sur Youtube pose  le débat en scène. Du vécu.
    Extraordinaire document en cette journée du 8 mars 2013. Et chacun en pense ce qu'il  veut....
     
    Sylvie  Neidinger
     
    Commentaires hyper modérés
    Ici il ne s'agit pas de stigmatiser quiconque- ni elle ni lui -mais de donner à comprendre des évolutions internes et historiques en Egypte notamment. Les deux ont mis les cartes sur la table ...coupée en deux ! Comme peut l'être le pays aujourd'hui. SN.
     
    Complément d'info :
    -document You tube posté par Giona (3ème commentaire)  : la prise de position de G. Abdel Nasser sur le voile et les Frères Musulmans.
     
                                    

    Blog-Série n°11. Femme du 8 mars

    8 mars 2015-Henriette d'Angeville, pionnière du Mont Blanc, première alpiniste

    8 mars 2014- La Suisse que souhaite Micheline Calmy-Rey

    8 mars 2013- Femmes égyptiennes: l'écran voile

     

     
  • L'enfance volée, maintenant le film de Markus Imboden, en français

    Imprimer

    Expos, livres et maintenant le film: la thèmatique des enfants exploités à la campagne commence à s'imposer. (Ce blog "sylvie neidinger" avait  traité  récemment du sujet lors d'une interview  avec l'écrivain de Courtaman, Jean-François Haas.)

    L'enfance volée, le film de Marcus Imboden, déjà largement plébiscité outre-Sarine (titre : Der  Verdingbub) est  sorti cette semaine en  Suisse romande.

    Le réalisateur né à Interlaken apporte sa pierre à une problématique qui commence à prendre corps, à interroger les consciences helvètes.

    Actuellement le sujet des enfants arrachés à leurs familles et placés de force  comme... force de travail à la campagne, éventuellement violentés se décline en multimédia :

    - Au cinéma : L'enfance volée, de Markus Imboden, sorti mercredi 18 avril actuellement en salle web

    - Une exposition Enfances volées-Verdingkinder reden à Fribourg au Musée d'Art et d'Histoire jusqu'au 19 août 2012 web

    - Une association à l'origine de l'exposition Association Enfances volées à Zurich web ou info@enfances-volees.ch

    - Deux livres :

    Le roman Le chemin sauvage de l'écrivain fribourgeois Jean-françois Haas, le Seuil 2012 , webjf haas chemin 001.jpg

    Le livre témoignage "Enfants placés, enfances perdues" publié par les Editions En -Bas, Lausanne

    Il est désormais difficile de ne pas être informé sur cet aspect douloureux  de l'Histoire suisse.

    D'autant que les victimes sont là et  bien là pour rafraîchir les mémoires collectives !

     

    Sylvie Neidinger

     Article de 2013 : Suisse, le scandale des enfants parias

    http://www.arte.tv/guide/fr/043447-000/l-enfance-volee

    Tags: Film  l'enfance volée, markus Imboden , le chemin sauvage, Jean-françois Haas,Musée d'art et d'histoire de Fribourg,Association Enfances volées, Editions en-bas*

     

     

    Série N°3 #BlogNeidinger Suisse: enfants misés

    1- Enfants misés le Conseil Fédéral interpellé par un ....roman! Le Chemin Sauvage du Fribourgeois Jean François Haas 7/03/2012

    2-Enfances suisses perdues aux Edition d'en bas  10/03/2012

    3 L'enfance volée maintenant le film de Markus Imboden 20/04/2012

    4 L'enfance suisse volée sur arte ce soir et en replay 5/09/2014

    markus imboden,l'enfance volée,musée d'histoire et d'art de fribourg,expo,le chemin sauvage,jeanfrançois haas,editions en-bas

  • Enfances suisses perdues: le livre document d'En-Bas

    Imprimer

    editions en-bas,neidinger,jean-françois haas,enfants misés enfances perdues,le chemin sauvageL'éditeur d'En-Bas, basé à  Lausanne publie  le livre " Enfants placés, enfances perdues" cité avec forte émotion par l'écrivain Jean-François Haas dans sa récente interview accordée à ce blog ( interview web ) . Il est évidemment toujours disponible chez l'éditeur.

    L'écrivain fribourgeois  avait été particulièrement ému par cet ouvrage qui compulse une quarantaine de témoignages vécus. Son témoignage :

    "Un film,  vient d'être réalisé en Suisse alémanique sur les enfants placés et une version sous-titrée ou doublée en français devrait sortir prochainement. Une exposition circule depuis plusieurs années en Suisse sous le titre « Enfances volées ».Il y a dans ce domaine une prise de conscience, plus forte en Suisse alémanique qu'en Suisse romande.

    Les Editions d'En-Bas ont publié un recueil de témoignages : "Enfants placés, enfances perdues". Cette lecture est une descente aux enfers, et je n'emploie pas ces mots pour phraser ; si j'avais eu ces témoignages en main au moment où j'ai commencé à écrire Le Chemin sauvage, je me serais peut-être arrêté, tant mon texte est en-deçà de ce que ces enfants ont vécu"                            

                                                                               Sylvie Neidinger

     « Enfants  placés, enfances perdues » 2009. Editions d'En-bas Lausanne.Isbn : 978-2-8290-3767.9

     

     

    Série N°3 #BlogNeidinger Suisse: enfants misés

    1- Enfants misés le Conseil Fédéral interpellé par un ....roman! Le Chemin Sauvage du Fribourgeois Jean François Haas 7/03/2012

    2-Enfances suisses perdues aux Edition d'en bas  10/03/2012

    3 L'enfance volée maintenant le film de Markus Imboden 20/04/2012

    4 L'enfance suisse volée sur arte ce soir et en replay 5/09/2014

    rubrique a lire blanc.png
  • Enfants misés: le Conseil Fédéral interpellé par un...roman! Le Chemin sauvage du fribourgeois Jean-François Haas

    Imprimer

    jf haas chemin 001.jpg

    SN : Bonjour Jean- François Haas. Vous sortez ce mois-ci Le chemin sauvage.« Lo cammino silvestro » de Dante décrit un enfer. Celui de milliers d'enfants suisses ? Au travers d'un fait divers fictif, un crime, vous faites ressortir des limbes de la mémoire collective helvète l'affaire des enfants misés légalement enlevés pour être placés...

    JF Haas : Ce n'était pas mon projet initial. Ce qui m'est arrivé d'abord, c'est un enfant en moi qui voulait raconter son histoire et qui m'a pris par la main. Il m'entraînait dans mes souvenirs : des jeux d'enfant, des amitiés, des deuils, des fêtes, la pêche, l'école. Et je ne pouvais pas, dans mes souvenirs d'enfant, ne pas penser aux enfants de l'orphelinat qui se trouvait dans mon village. De là s'est imposée à moi cette petite fille dont le narrateur tombe amoureux comme on peut être amoureux à douze ans. En même temps, j'avais en mémoire la mise des enfants, au sujet de laquelle j'avais lu un article il y a plusieurs années, un fait qui m'avait choqué, et c'est peu dire. Et puis, j'ai connu des personnes qui n'avaient pas été misées, puisque cette mise avait été abolie, mais qui, enfants, avaient été enlevées à leurs parents (pour des motifs comme l'alcoolisme, la pauvreté, le fait que la mère était célibataire) et placées dans des familles où on les exploitait.

    SN: En 2007, vous entrez directement dans la cour des grands en  publiant à 55 ans au Seuil « Dans la gueule de la baleine  guerre » immédiatement salué par la critique. Ce premier ouvrage reçoit le Prix Michel Dentan. Avec « J'ai avancé comme la nuit vient »(2010) puis l'actuel « Le chemin sauvage »  trois romans majeurs sortent en 5 ans : quelle force créatrice !  Qui, que  pousse un professeur actif, exerçant à Fribourg,  à suivre au cœur de sa cinquantaine son impérieux et significatif besoin d'écriture ? Fallait-il  « accumuler »  du vécu pour commencer à forger son destin d'écrivain notable de la littérature romande voire francophone ?

    JFH : Aucune envie de devenir un écrivain notable. Depuis mon enfance, j'ai toujours été habité par une sorte de nécessité d'écrire. Aujourd'hui, mes textes sont lus. Je pourrais demain ne plus être publié, je continuerais d'écrire. Bien sûr, je suis heureux que l'on s'intéresse à mes livres. Mais ils ont pris maintenant leur vie propre et devraient pouvoir se passer de moi.

    SN : L'Histoire  apparaît comme le personnage majeur de vos romans. Vous êtes d'ailleurs historien de formation. Au fond n'avez -vous pas plaisir à vous lover comme un poisson «  dans la  gueule de la baleine guerre » par votre écriture ? Comme pour mieux combattre courageusement en face à face  la mort injuste, la mort collective avec l'arme de votre plume ? N'êtes vous pas en fait un hyper- pacifiste ?

    JFH : Pacifiste, certainement. Mais plus largement, je suis citoyen. D'un Etat, bien sûr. Mais du monde aussi. Etre homme, c'est être citoyen. Je me sens responsable, dans mes limites, de tout ce qui arrive aux hommes. Nous sommes dans un immense chantier et j'essaie d'y tenir ma place. Si mes livres interpellent quelques personnes, tant mieux. Mais je ne voudrais surtout pas donner de leçons : nous croulons sous les experts et surtout les autoproclamés experts. En Suisse, l'expert sur l'Islam pour l'UDC, un certain Freysinger qui fait le joli coeur auprès de Marine Le Pen, avait axé une partie de sa propagande dans sa lutte contre les minarets sur l'excision. Comme si l'excision faisait partie de l'enseignement de l'Islam. Alors les experts !!! Je me contente de m'interroger et de partager mes interrogations.

    SN : Vous faites œuvre de création romancée avec vos personnages fictifs mis en bouche par une écriture inventive. On tourne avec délices vos pages juste pour le bonheur de rencontrer des expressions si personnelles, si imaginatives de notre langue française partagée.

    Pour autant votre ouvrage est aussi un document qui s'insère dans de solides  perspectives mémorielles donc politiques. Joseph Yerly,  témoin des mises, est cité en postface. Vous interpellez directement les responsables  helvètes. Je vous cite, page 327 : « la mise a existé jusque dans les années 30 et s'est pratiquée hors la loi dans les années suivantes (...) des enfants ont été par milliers légalement enlevés à leurs parents par les autorités pour être placés dans des orphelinats (...) ou des fermes où ils étaient obligés de travailler, battus parfois abusés. Les autorités suisses n'ont pas jugé nécessaire jusqu'ici de créer une commission de recherche à ce sujet. Toutefois en août 2011, le Conseil Fédéral a tout de même fini par admettre qu'il pourrait présenter des excuses à ces enfants. Ce qui jusqu'à ce jour n'a pas encore été fait... »

     

    D'ailleurs, on  lit  dans votre roman  la trame d'une fiction sociale. Pensez-vous qu'un cinéaste s'en emparera pour mettre en scène ces misés oubliés?

    JFH : Un film vient d'être réalisé en Suisse alémanique sur les enfants placés et une version sous-titrée ou doublée en français devrait sortir prochainement. Une exposition circule depuis plusieurs années en Suisse sous le titre « Enfances volées ». Il y a dans ce domaine une prise de conscience, plus forte en Suisse alémanique qu'en Suisse romande. Les Editions d'En-Bas ont publié un recueil de témoignages : Enfants placés, enfances perdues. Cette lecture est une descente aux enfers, et je n'emploie pas ces mots pour phraser ; si j'avais eu ces témoignages en main au moment où j'ai commencé à écrire Le Chemin sauvage, je me serais peut-être arrêté, tant mon texte est en-deçà de ce que ces enfants ont vécu.

    En ce qui concerne mon roman, bien sûr, on pourrait en tirer un film. Je ne sais franchement pas si je le souhaite vraiment. C'est une histoire d'enfance, un film peut-il faire ce que font les mots ?

    Propos receuillis par Sylvie Neidinger

     

    A lire :

    « Le chemin sauvage » Jean François Haas.2012. Editions du Seuil Isbn : 978.2.02.106124.6  web

    « Enfants  placés, enfances perdues » 2009. Editions d'En-bas Lausanne.Isbn : 978-2-8290-3767.9 

    article : "Enfances suisses perdues: le livre document" web

     

    Mots clés : Jean François Haas, Le chemin sauvage, Seuil, enfants misés,enfants placés , Conseil Fédéral, UDC, Freysinger, Le Pen

     

    Série N°3 #BlogNeidinger Suisse: enfants misés

    1- Enfants misés le Conseil Fédéral interpellé par un ....roman! Le Chemin Sauvage du Fribourgeois Jean François Haas 7/03/2012

    2-Enfances suisses perdues aux Edition d'en bas  10/03/2012

    3 L'enfance volée maintenant le film de Markus Imboden 20/04/2012

    4 L'enfance suisse volée sur arte ce soir et en replay 5/09/2014

    rubrique a lire.png
  • Les pendulaires frontaliers (2/2)

    Imprimer

     Cette semaine, plusieurs  articles de la Tribune évoquent ce sujet récurrent. Le terme  de « pendulaire » appartient au vocabulaire général de l'Aménagement du territoire, de la Géographie péri-urbaine, que ce soit au Brésil ou en Chine.

    Pendulaires: pendus en l'air ? Pendouillards ? Pendules à air ? Pendus à quoi exactement ?

    L'expression (pas si heureuse !) trouve toutefois  une savoureuse actualité au bord du Léman et de son industrie...horlogère. Dans l'arc valdo-franco-genevois, elle  présente en plus,  la particularité  d'école de se décliner... à l'international.

    Au 30 juin 2011, les seuls titulaires du permis G étaient au nombre de 246.252 (en excluant les binationaux et  frontaliers suisses. Sources : Office Fédéral de la Statistique.Soit pour eux seuls un demi -million de transhumances journalières (cf :60.510 actifs recensés à Genève,19.791 pour le  canton de Vaud, 33.569 à Bâle Ville etc.)

    LE PENDULAIRE HUILE LES ROUAGES FRANCO-UISSE

    Son destin quotidien-connu par avance-ne tient qu'à un fil: celui de la régularité.

    Le saute-frontière craint comme la peste toute panne automobile. Inquiet : peut-il même le soir s'autoriser à  tarder un peu avec ses collègues  autour d'une bière en la bonne ville calviniste,  sans mettre à mal le système général ?

    Ce passeur-bi  compte en nonante durant la journée et en quatre-vingt-dix la nuit. Il impose aux douaniers une gymnastique révolutionnaire à 360 ° laquelle engendre moult torticolis pour vérifier que le nombre des entrants correspond bien au nombre des sortants !

    Le pendulaire est cette balle de ping-pong que deux états se renvoient  à heure précise  dans une mécanique irréprochable.

    Certains partis politique helvètes nationalistes (donc....cantonistes) voudraient expulser cette  petite boule dans le décor au risque de dérégler la partie.

    Mais aimantée, attirée, elle se replace automatiquement au centre de la table de jeu.

    caricature.jpg caricature sur blog Sylvie Neidinger

    Ce boomerang jamais disparu, est un être attendu au comportement prévu. Que d'enjeux invisibles mais réels autour de sa spécialisation professionnelle, sa couverture santé, ses revenus à investir en France voisine, les emprunts qu'il va contracter, ses enfants à scolariser etc.


    Le petit pion vit en toute  inconscience de la mécanique sociale, politico- économique internationale qui se met en place autour de son ron-ron quotidien.

    Son employeur suisse défend  son choix,  de l'employer lui et pas un autre,  à un poste précis.Le frontalier défend son choix  de travailler là où bon lui semble, quitte à traverser une frontière..

    A coup sûr, ce journalier   n'accepterait pas en cette période de récession économique de devenir le bouc-émissaire de tous les mots et de tous les maux. De part... et d'autre.

    Globule rouge le matin rendu globule blanc le soir vidé de son énergie, il participe aux fluides de la mécanique  comme variable d'ajustement.  Enjeu de taille pour le futur développement  des zones frontalières,  il est le tic et le tac du cœur économique franco -suisse et de Genève métropole.           

                                                             Sylvie Neidinger


    Série n°2 #BlogNeidinger Les pendulaires frontaliers

    2/2- Les pendulaires frontaliers

    1/2-Caricature

     

     

  • Les pendulaires frontaliers

    Imprimer
    caricature.jpg
     
     
     

    Série n°2 #BlogNeidinger Les pendulaires frontaliers

    2/2- Les pendulaires frontaliers

    1/2-Caricature