FEMMES et Post féminisme - Page 7

  • La reine de Hollande devient reine de France aujourd'hui

    Valérie Trierweiler intrigue. La semaine fut un sans faute pour François Hollande qui travaille et signe des autographes sans compter.

    Sa compagne fait fureur sur les moteurs de recherche et dans les forums. Au soir des élections, le monde découvre une jolie femme hitchcockienne d'une élégance intemporelle à la Lauren Bacall.

    Mais elle termine ses huit jours plutôt difficilement puisque  déjà comparée à ...Cécilia Sarkozy, femme à poigne de l'ombre supposée avoir   dirigé en sous main. D'autant que la compagne du Président   règle déjà les comptes politiques en éliminant brutalement car ouvertement  Julien Dray (certes au bizarre anniversaire "PS"... rue Saint Denis ! )

    Celle qui prône la normalité vient de passer une semaine à répondre à des dizaines d'interviews (trop ?) Certes, les médias veulent mieux connaître cette nouvelle « people » Elle y répond. Massivement.

    Internet n'est pas tendre. La dame y est même abruptement  qualifiée de ...maîtresse. On lui reproche  d'avoir gardé son nom de plume, celui du marié divorcé alors qu'elle se nomme Massonneau. On la décrit froide, arriviste, voire tigresse ! "Derrière l'homme chercher la femme", comme si elle l'avait elle même installé FH : remarques et clichés fusent sans ménagement.

    Mon commentaire :

    - Le mariage : non seulement pour les chancelleries étrangères mais aussi pour la France, la question est primordiale. Que la PDF(Première Dame de France) et donc le Premier Homme de France soient mariés semble important. Après tout dans l'Hexagone, chaque couple  se dit oui et signe le contrat de mariage ... sous le regard iss!u de la  photo présidentielle.

    - L'Elysée. La demande de rester à vivre dans l'appartement du XVème arrondissement semblait superfétatoire. La République a mis en place un Palais sécurisé organisé pour accueillir le chef de l'Etat. Engager des dépenses supplémentaires  pour vivre dans son petit chez-soi ...normal semblait bien capricieux ! Le couple semble avoir  finalement choisi l'Elysée.

    - Les tweets. Stop ! Question de protocole, de décence. Les gazouillis s'écrivent  vite. Bien évidemment désormais, ce que la n°1 va penser en positif ou négatif ne peut en aucune manière s'exprimer  par  cette voie et voix. Le Ministre Besson pour d'autres raisons vient de supprimer son compte. Oui, il est possible voire obligatoire  de tuer son  oiseau tweety devenu parfaitement inutile quand on vit  aux cîmes de l'Etat.

    Liberté d'expression. Son tweet où elle corrigeait une consoeur journaliste parce qu'elle oubliait d'écrire « ex » à « Thomas fils du couple Hollande-Royal" est totalement en décalage avec la liberté d'expression de la presse. La journaliste qui ne l'est plus par fonction censure les journalistes : c'est hors norme, surréaliste  ! Un petit dérapage qui indique (trop !)  clairement au monde entier  combien la relation Trierweiler/Royal est difficile. Pourquoi se livrer ainsi en pâture ...à la presse dont elle est supposée connaître les fonctionnements ?

    - Le travail de journaliste. Non ! Une PDF qui porte la symbolique féminine de représentation d'un pays ne peut être dans des interactions personnelles privées même professionnelles. Qu'elle laisse sa place à d'autres  (beaucoup de chômage dans la presse...)  Elle ne peut plus commenter. Son actuel  lien de subordination  professionnel au journal Paris Match devient même  caduc de facto !

    -Modèle de PDF. Il semble, à ses dernières déclarations qu'elle accepte finalement le retrait du poste de journaliste pour sa nouvelle  fonction. Mais en cherchant ses modèles à l'étranger  anglo-saxon : Hilary Clinton, Eleanor Roosevelt....Conseil : qu'elle ressemble surtout à elle -même en puisant au sein de son couple  son modèle à inventer.

    - La potiche. N'est- ce pas un peu méprisant -et hautain- que de dénigrer comme étant « potiche » la place exceptionnelle qui va devoir être la sienne ? Protocole et bonnes œuvres appartiennent donc au vocabulaire de l'insulte ? Non. Commencer par réussir ce challenge avant de  trouver ses marques pour ensuite faire évoluer la fonction semble plus ...intelligent. Dénigrer comme elle le fait  les anciennes supposées « potiches » Madame Chirac et les autres,  par non-dit indirect du type « moi je ne serai pas potiche ! » fut    plus que maladroit, presque impoli. Le combat de la campagne est terminé !

    - La fonction de Première Dame. Attention à l'autre travers : en faire trop. Madame Mitterrand dans l'indépendance  personnelle de ses œuvres personnelles gênait le protocole. Son action pouvait aussi se lire comme le fait de « profiter d'une situation » L'élu étant le bien mari et non son épouse !

    - Le besoin de « gagner sa vie » à ce stade de l'Etat passait mal. Les gens normaux n'acceptent  pas qu'elle ne soit pas à la place qui est la sienne, très forte dans le système monarchique républicain hexagonal. Sauf à se voir comparer à Madame Pompadour et ses moutons  pour faire vrai.

    La normalité de ce couple est justement de se tenir bien à sa place dans l'anormalité exceptionnelle de la fonction présidentielle. François Hollande ne veut pas d'ostentation et choisit la modestie.

    Il a raison. La symbolique peut tuer politiquement. Nicolas Sarkozy a plongé avec son Fouquet's et son yacht, ne s'en est jamais remis.

    François Hollande marque sa trace en se comportant dans la plus grande simplicité mais qui ne peut être en aucun cas  une normalité ...normale !

    Les voisins de Madame Trierweiler la décrivent comme ouverte et très sympathique. Il faut faire confiance aux voisins : ils « causent vrai ». La vie de cette dame distinguée en une semaine se trouve totalement bouleversée. La Première Dame de France est fine.  Elle  va trouver ses marques.

    La fonction  de Première dame  n'est pas codifiée juridiquement  parce qu'elle s'inscrit dans une tradition millénaire. C'est  justement une immense... chance pour elle !   Ainsi, la compagne -épouse?-de François Hollande aura une amplitude pour réinventer, moderniser le rôle de l'intérieur et dans la tradition : le challenge de faire vivre une liberté personnelle au sein d'un carcan collectif historique fortement symbolique.

    Sylvie Neidinger

    Tags : Valérie Massonneau, Trierweiler, François Hollande, Elysée, Madame Chirac, Eleanor Roosevelt, Hilary Clinton, tweet, potiche, Premier Homme de France, Première Femme de France, Ségolène Royal

    rubrique politis.png
  • L'Amour au Salon Swiss eCom 2012, Genève

    Je cherchais l'Amour au récent Salon eCom 2012, Palexpo Genève. Je l'ai rencontré !

    Les pro du marketing s'honorent de savoir draguer la « ménagère de moins de 50 ans » ce prototype de la Consommatrice Reine. S'entend : celle  qui tient les cordons  de la bourse. Concrètement parlant...celle qui se tue à pousser les caddies et porter les lourds  sacs de courses. Celle  aussi qui décide de changer la déco de la maison, de changer d'opérateur de téléphonie, quelquefois de mari.

    Avec la révolution numérique, ce n'est plus de l'amour mais de la rage !  Le contact physique direct s'établit désormais  par ...écran digital interposé. Un doigt rapide  caresse le mobile ou l'écran de l'ordinateur. Et voilà que les e-commerçants accompagnés par leurs e-communicants entrent dans les têtes  voire même dans les cœurs de la consommatrice  séduite.

    Un petit clic sur le célèbre et lucratif «  j'aime » de Facebook et toute la terre communicante  connaît précisément ses choix,  désirs et habitudes de consommation.

    Madame  aime ...les voitures ? Elle sera désormais certaine de recevoir une publicité ciblée non seulement sur son temps de cerveau disponible mais sur ses secrètes envies. Son web univers se peuplera de bannières publicitaires ciblées. Adressées à elle seule. Comme à une amie chérie....

    Le raisonnement vaut pour son frère, son père, son fils, son collègue car chacun est connecté et évidemment consomme! Chacun invité permanent  sur les réseau sociaux à donner ses opinions en live, en flux RSS.

    L'Amour était donc vraiment partout en  ce 24 avril 2012 à Genève Palexpo !

    Parmi une centaine d'exposants, 1ère Position agence de web marketing a ouvert  le bal avec une  conférence très claire sur un sujet complexe «  Le  référencement multicanaux pour démultiplier sa visibilité sur Google »

    Qu'elle ne fut  pas la surprise de découvrir le logo de cette société hyper sérieuse  :

    1ereposition.jpeg

    David Degrelle , son manager, a bien compris. Pourquoi devons- nous nous vêtir, nous nourrir, nous distraire ? Pourquoi travailler, acheter, consommer ? Pour perpétuer l'espèce ! En l'occurrence le premier arrivé gagne la postérité...

    « Un peu d'Amour » : le terme a également été  prononcé par le conférencier suivant David Scholberg de l'agence suisse kbsd.

    Amour  du... travail bien fait s'entend.

    Sa conférence : "E-reputation et présence digitale : les outils et tactiques utilisés en agence pour créer protéger les identités numériques."

    Aimer le travail bien fait ? Dans les allées, un logo attirait particulièrement l'attention pour illustrer: le sympathique couteau suisse détourné version web de  Sales Conquest SA .couteau suisse.jpeg

     

     

     

    MESDAMES LES  E-JULIETTES, PARTEZ A L'ASSAUT DU WEB 2.0 !

    Patatras, la belle love histoire n'allait pas durer...

    En attrapant un magazine (presse gracieusement mise à disposition au Salon)  le désenchantement affectif surgit brutalement.

    La « Une » négative saute aux yeux : « 10% seulement  de femmes exercent comme Directrices d'agences de com en Rhône- Alpes » sources InterMédiA n°1140

    Or, dans les affaires d'amour il faut être deux !  Où êtes- vous mesdames? Vous brillez par votre absence. Pas une conférencière féminine sur les 36 programmées...

    Les femmes ont atteint voire dépassé la parité dans les secteurs de la  médecine, de la justice. Mais elles désertent la Com et le web 2.0 !!!

    La deuxième moitié de l'Univers veut bien qu'on lui mitonne des filtres  pour mieux conquérir la consommatrice qui sommeille  en elle. Mais elle ne s'intéresse  pas professionnellement  à la cuisine logicielle et numérique!

    D'accord, le vocabulaire de la Com numérique  est très très  sauvage. Mais il s'apprivoise, il se dresse!

    Gentes dames, n'hésitez pas à hashtaguer,  à claouder, à gazouiller, à  twitter, adober, adworder,  googeler, pixeliser, à décomposer les algorithmes de référencement, le Sio, le Seo, le Sea. Augmentez vos followers, aborder le social crm, le online et la e -technologie... sans complexe ! -sous réserve toutefois de ne pas attraper trop de TICs ni de vivre dans une irréelle " live stream".

    Confidences entendues ....Tous les e-Roméos rencontrés sur les stands, dans les allées du Salon semblaient parfaitement disposés à vous faire une place.

    Alors, mesdemoiselles, mesdames : sauvez votre  e-réputation !

    Appel aux e-Juliettes :  en avril  2013, inscrivez vous en masse au Salon Swiss e-Com ...Comme conférencières !

                                                                                        Sylvie Neidinger

     

    Salon Swiss e Com 2012 ( communication et business IT logiciels d'entreprises) #com12

    Salon e Com 2013 Genève Avril www.salon-ecom.com

    Use it France Lyon  5-6 juin www.salon-useit.com

    1ere position : création de trafic www.1ere-position.fr

    kbsd www.kbsd.ch

    Sales Conquest www.salesconquest.com

    InterMédiA www.intermedia.fr

     

    rubrique blogosphère.png
  • Femmes infidèles, oreilles coupées !

     Genève : femmes infidèles, oreilles coupées ! La Justice ne badinait pas au moyen-âge.

    En témoigne cette roche historique toujours installée au centre de Norcier, commune de  Saint-Julien-en-genevois, et son panneau explicatif moderne gravé sur pierre :

    281120112577.jpg"Pierre où l'on coupait les oreilles. C'est sur cette pierre que depuis le XIIème siècle étaient  exécutées les peines de mutilation prononcées par le prieuré voisin de Saint- Victor pour petit larcin et adultère. Voir également à 400 mètres en direction de Laconnex la pierre de justice »

     

    Dépendant de l'Ordre de Cluny, le prieuré de Saint- Victor installé  aux portes de la   ville, faisait exécuter ses sentences au loin,  au cœur de la campagne genevoise par le châtelain séculier du baillage de Ternier.

     Deux rochers subsistent  de nos jours : l'un  à Norcier (F)  pour l'éradication des organes auditifs et l'autre distant de  400 mètres  à Soral (CH) pour les exécutions capitales.

    Anachroniques car  toujours présents sur les mêmes  lieux, ces monolithes  interpellent  le promeneur.

    Ils  font surgir  par leur existence au cœur du XXIème siècle - et les panneaux signalétiques modernes explicatifs gravés sur pierre en lettre gothiques !- la réminiscence  de pratiques si lointaines...281120112578.jpg

    Entre temps, la frontière entre Suisse et France a cru bon de séparer les deux cailloux mémorables.

    Un savoureux fait divers frontalier avait  d'ailleurs marqué les esprits  avec la disparition en 1995 de la "pierre de justice" côté Suisse, composée de deux blocs à l'origine.

    Elle fut  retrouvée en France à quelques dizaines de mètres, maladroitement confisquée  par des érudits locaux.  Ils n'avaient pas accepté son absence de protection  à Soral où une partie du système lithique s'était vue bousculée lors de travaux de terrassement. A savoir: la première pièce   enfouie au XIXème lors de la construction de la route est toujours sous terre côté helvète.

    Cette  histoire de voisinage pouvait se muer en conflit...  international. L'anecdote    très drôle a connu une fin heureuse : ouf, la guerre n'a pas été déclarée en 2009 entre les deux Etats voisins !

    ARCHIVES DE SAINT- VICTOR : DES OREILLES FEMININES EN MAJORITE ?

    La « pierre à mutilation » visible à Norcier pose elle,  un  souci. Les historiens qui ont accédé aux archives constatent que les oreilles féminines y étaient plus souvent coupées que les masculines....

    Ce qui exprime un sérieux cas de véracité ethnologique.    

    Doit- on conclure que les maris modèles genevois si sérieux ne trompaient  de facto jamais leurs épouses ? Mais alors  avec qui donc ces dames trompaient- elles leurs maris ?

    Ou bien doit- on conclure que les hommes rédigeaient les lois suivant leurs bons désirs ?

    Il est bien dommages que ces pierres séculaires  restent  muettes comme des tombes et se refusent à tout témoignage a posteriori quelques siècles après !                      

                                                             Sylvie Neidinger

    crédit photos S Neidinger

     

     

    *Le prieuré de Saint-Victor. Archives d'Etat, Genève : web

    *Article sur TDG du  26 06-2009  à propos de la Pierre de justice : web

    * "Infidélité :anti" article S Neidinger sur blog web

    *Société historique La Salévienne : web

     

    Tags : Norcier, Soral, pierre de justice, femmes infidèles, Genève, la Salévienne, oreilles coupées

     

     

    rubrique la genevie.png

     

  • Prévention des conflits: la voix portée de Jacques Chirac

    La canadienne Louise Harbour et la burundaise Magy Barankitse ont reçu le prix 2011 de la Fondation CHIRAC au Musée du quai Branly jeudi dernier en présence de l’ancien président, lequel ne s'est pas exprimé.

     

     

     Il est resté assis... dans la salle. Il n’a pipé mot laissant au premier ministre François Fillon– un proche- le soin du discours d’ouverture de la remise du Prix de la Fondation Chirac en ce jeudi 24 au Musée du quai Branly, troisième édition.

    En 2009, Jacques Chirac avait introduit la première cérémonie du genre à la Sorbonne par un discours vibrant. Il lançait publiquement sa Fondation à vocation internationale en présence de Kofi Annan.Il remit ce jour là le Prix de la Prévention des conflits à un pasteur et un imam nigérians qui oeuvrent conjointement au dialogue dans un contexte de guerre religieuse locale. On doit "tous se mobiliser pour que prévale la paix sur les facteurs de guerre" affirmait-il.

     

    La présence du Président Sarkozy  -qui s'était carrément  invité pour récupérer un peu d’aura de son ancien mentor... - avec ses jeux de mots décalés, son tutoiement ostensible  à l’encontre de Jacques Chirac en avait agacé plus d’un…

     

    Car l'assemblée réunie à cette occasion  était particulière ce jour là. Les chiraquiens s’étant massivement déplacés en hommage à la fois à sa carrière présidentielle de 14 ans qui se terminait et à son œuvre qui se poursuit, d’une manière toute …onusienne autour du respect du Droit international.   Dans le cadre d’actions concrètes,  sur le  terrain, en Afrique ou ailleurs avec la Fondation.

     

    En 2010, la cérémonie s’était déplacée Quai Branly dans un lieu  cher au gaulliste: le musée dédié aux Arts premiers qu’il s’est acharné à porter sur les fonds baptismaux. L’ancien président français avait à nouveau développé les cinq doigts de la thématique de son action  à vocation internationale: accès à l’eau, accès aux médicaments de qualité, lutte contre la désertification, défense de la diversité culturelle et prévention des conflits.

     

    Cette année 2011,  pour la première fois, Jacques Chirac n’a pas pris la parole. Une incidence certaine du procès d’été dernier. 

    Mais en réalité, si muette est restée sa bouche, si forte a été portée sa voix au cours des diverses interventions.

    Jacques Chirac, en maître de cérémonie, pour la première fois assis au premier rang et non plus sur l'estrade.

     

     

    Taxe sur les transactions financières annoncée pour 2012

     

    Louise Harbour se voit  récompensée du prix Spécial du Jury pour son action en faveur de la Justice Internationale, ce fameux TPI pour l’ex-Yougoslavie et le Rwanda qu’elle a contribué à mettre en place. Particulièrement pour ses initiatives inédites   tels les « actes d’accusation scellés » les inculpations secrètes dont elle a justifié la nécessité afin d'obtenir un résultat.

    P1030168.JPG

    Neidinger©  Louise Harbour

     

     

    La Buroundaise Magy Barankiste , lauréate 2011 heureuse de reçevoir 100 000 euros pour son action en faveur des enfants victimes des conflits ethniques entre hutu, tutsi, twas….

     

     

     

    Kofi Annan a signalé dans son discours le caractère bien  concret des actions de Jacques Chirac en citant la taxe sur les billets d’avions, réellement mise en place.

     

     

     

    P1030135.JPG

    Neidinger© Remise du Prix,musée Branly

     

     

    Par deux fois cette année,  de la bouche de François Fillon et de celle de Michel Camdessus, ancien Directeur général du FMI a été évoquée

    «  l’instauration certaine d’une  taxe sur les transactions financières en 2012 dans le cade du G20 »

     

    En effet, si l’argent est le nerf de la guerre, il est aussi de facto, le muscle de la paix !

     

                                                       Sylvie Neidinger

     

     

    P1030222.JPG

    Neidinger© Lauréate M Barankitse

     

    Marguerite Barankitse " Je suis émue d'avoir reçu le Prix de la part de telles personnalités. Ces 100 000 euros vont me permettre de poursuivre mon oeuvre en faveur des orphelins de quelque origine ethnique  quelqu'ils soient"

     

    www.fondationchirac.eu

     

     

    .

    Série n°1 de #BlogNeidinger Prix de la Paix- Fondation Chirac

    3/3- 5ème Prix  Chirac de la Paix. Contre le viol comme arme de guerre      2013

    2/3- Prix 2012 de la Fondation Chirac pour la 1ère fois en son absence       2012
    1/3-Prévention des conflits: la voix portée de Jacques Chirac                        2011

     

    rubrique politis blanc.png