MONTAGNE' ALP' SKI' - Page 2

  • Combats de vaches d'Herens en Chartreuse

    Imprimer

    Demain dimanche, journée dédiée aux combats de la célèbre race d'Herens à Saint-Pierrre-de-Chartreuse (Isère) au Planolet (à 130 km de Genève).vaches d'herens, chartreuse, saint-pierre-de -chartreuse, fédration suisse d'élevage de la race d'herens,vaches de combat,

    vaches d'herens, chartreuse, saint-pierre-de -chartreuse, fédration suisse d'élevage de la race d'herens,vaches de combat,L'édition 2012 avait été signalée par la Fédération suisse d'élevage de la race d'Herens.

    A voir, évidemment, cette vache si particulière...en rogne.

                                                      Sylvie Neidinger

     

    crédit images capture d'écran sites web cités

    vaches d'herens,chartreuse,saint-pierre-de -chartreuse,fédration suisse d'élevage de la race d'herens,vaches de combat

     

  • Aujourd'hui, écroulement de montagne dans le lac du Chambon!

    Imprimer

    Exceptionnelles images en perspective.  En direct aujourd'hui, l'écroulement d'un pan de montagne dans le lac du Chambon, Isère. C'est en direction de Briançon, l'une des routes de la Méditerranée.lac de chambon,écroulement montagne

    Un équivalent de 10 000 camions de roche devrait tomber selon les prévisions et engendrer une vague géante que certaines estimations prévoient à 20 mètres voire plus.

    800 000 mètres cubes vont se décrocher suivant les prévisions.

    Les touristes voyeurs et médias sont sur place pour le spectacle qui s'annonce grandiose. 

    Des images rares de catastrophe naturelle.

    Le tsunami suite à éboulement dans le Léman de 563 ne fut évidemment pas filmé.

     

    Au moins est-on certain d'une chose: il ne s'agit pas d'un attentat terroriste...     

    Mais l'incident peut prendre allure de catastrophe: le lac, sur la rivière Romanche est  un barrage hydro-électrique !                        

                                                            Sylvie Neidinger

     

     

    http://www.rtl.fr/actu/sciences-environnement/isere-effondrement-en-direct-d-une-montagne-du-lac-chambon-7778997385

    http://www.dici.fr/actu/2015/07/04/tunnel-chambon-glissement-attendu-present-soiree-sirenes-ont-retenti-614596

     

    SUIVI ...ECROULEMENT TOUJOURS ATTENDU ET VILLAGES ISOLES!

    http://www.ledauphine.com/economie-et-finance/2015/08/22/de-nouvelles-mesures-pour-ameliorer-le-transport-sur-le-lac

     crédits image= capture d'écran site web cité

  • Démonstration expérimentale de débardage par... ballon aérostat

    Imprimer

    Recherche et développement appliquée à l'environnement.

    Le pôle transformation/ approvisionnement du  FCBA [institut   industriel  du bois] va proposer une animation technologique ce week-end lors de  la 14ème Fête de la Forêt de montagne de Lans-en-Vercors (Isère).fcba,filière bois,debardage,ballon,lans-en-vercors,fête de la forêt de montagne,cea leti

    Massif du Vercors.

    Il s'agit  d'un prototype expérimental   concocté en liaison avec les acteurs cette filière bois  Rhône-Alpes: le CEA Liten, Grenoble INP, GNSE Airstar, Echoforêt.

    La démonstration du prototype (communiqué)

    Oui, le  ballon devient un outil intéressant pour débarder  les zones inaccessibles, en pente, qui peuvent représenter jusqu'à 40 % de la ressource difficile d'accès  sans parler des milliers d'hectares carrément hors d'atteinte.

    Cette technique des années 60, abandonnée aux USA dans les années 80 bénéficie actuellement d'un programme de recherche et développement en Rhône-Alpes.

             Un ballon captif à énergie électrique

    L'innovation tient dans le recours à l'énergie propre, électrique, de nouveaux câbles synthétiques.

    fcba,filière bois,debardage,ballon,lans-en-vercors,fête de la forêt de montagne,cea letiLes camions n'ont même plus à aller chercher les grumes, ils restent en fond de vallée: pas de gaz-oil inutile.

    L'énergie ascensionnelle du ballon est même récupérée, le treuil fonctionnant comme dynamo.

    Question. Le ballon gonflé à l'hélium qui fait 5,9 mètres de diamètre, 20,75 m de long pour un volume de 285 m cubes va-il pouvoir sortir avec ces... orages annoncés ce week-end?

                                                                                     Sylvie Neidinger

    La météo a effectivement joué des tours ! Selon Francis de Morogues, chargé de Recherche & Développement à l'Institut technologique du bois de Grenoble effectivement :"Les bourrasques de vent nous ont contraint de dégonfler le ballon par mesure de sécurité. Nous avons pu néanmoins réaliser des essais mais pas les démonstrations"

    Déduction: le débardage par ballon est possible... par temps correct uniquement. Démonstration faite!

                                                                 Sylvie Neidinger

     

    Vidéos de débardage expérimental par ballon

    https://www.youtube.com/watch?v=oKXNtW1Xwsc&feature=youtu.be

    https://www.youtube.com/watch?v=wJpg5HBrlMQ

    crédit image capture site web cité 

  • Alpipro et la Transition énergétique des stations de ski aujourd'hui à Chambéry

    Imprimer

    MONTAGNE- Chambéry accueille pour la seconde journée consécutive le salon Alpipro et les Assises du développement durable.

    Une réflexion extrêmement fournie par le nombre de ses intervenants sur le thème de la transition énergétique des stations de ski.

    Exemple, la table ronde numéro 3, à cette heure ci:

    "Quelles énergies renouvelables pour les stations de ski ?

    Grand témoin : Jean-Pierre Joly, conseiller auprès du Département des Technologies Solaires, CEA INES • Le Bois Energie : projet de chaufferie bois pour le Centre Aquatique de Courchevel
    Florence PAULUS, Inddigo
    • Le solaire photovoltaïque l'exemple de la patinoire de Saint-Gervais
    Sophie BOGEY, Solaire des Alpes
    • La micro-hydroélectricité: les projets de la station de Valloire,
    Franck LEFEVRE, Sorea
    • Les contrats de fourniture d'électricité 100 % renouvelable : une alternative ?
    Pascal de THIERSANT, président du directoire de la Société des Trois Vallées (S3V) "

    Totalement...ingénierie du secteur alpin.

                                                                               Sylvie Neidinger

    alpipro,tran sition energétique en montagne,montagne,station de ski


     

  • Henriette d'Angeville, pionnière du Mont Blanc, première alpiniste

    Imprimer

    En ce 8 mars 2015, la Femme que je  voudrais mettre à l'honneur est une inconnue du grand public,  alors qu'elle est la première alpiniste, exploit majeur s'il en est !

    Henriette d'Angeville se lance à l'assaut du "toit du monde" en septembre 1838.P1140203.JPG

    Première femme au sommet ? Pas exactement.

    L'anecdote est savoureuse.

    Marie Paradis, de Chamonix  atteignit   le somment mythique en ...1811. Soit 30 ans avant. Servante d'auberge, la fille du pays est littéralement portée au sommet presque à corps défendant par ses amis guides. Elle  racontera de cet exploit qu'elle a été "tirée, trainée et portée au sommet"

    Peu avant son décès en 1838,  invitée à la réception en l'honneur de Henriette, la chamoniarde  adoubera cette dernière. Elle confiera à celle-ci  qu'elle est la véritable première femme alpiniste à monter au sommet du Mont-Blanc, à quarante quatre ans.

    Certes. Mais sans conteste, la première femme à  avoir franchi  cette frontière, tout de même, c'est bien elle Marie Paradis, la modeste "historique".

    Côté masculin  Jacques Balmat et le Docteur Paccard (admirateur de Horace Benedict de Saussure, le genevois qui fonde l'alpinisme) réussissent la première ascension du Mont Blanc (4810 mètres) le 8 août 1786.

                           Premiers hommes: 1786

                           Marie Paradis: 1811

                           Henriette d'Angeville: 1838

    P1140197.JPGHenriette d'Angeville, en pro,  a véritablement révolutionné la montée au sommet en démarrant par la démarche moderne de se créer le vêtement adapté. Cet accoutrement a été reconstitué et fut représenté l'été dernier lors de l'expo du CG74 à Rivoire intitulée "Défilé alpin, la mode et la montagne du XVIIIème siècle à nos jours"P1140362.JPG

     Le Progrès  :"Entourée de guides triés sur le volet, elle va se lancer, à 44 ans, dans cette folle aventure. Qui plus est un dimanche, le curé lui ayant donné l’autorisation de manquer la messe!

    La montée par la Pierre Pointue, jusqu’au bivouac des Grands Mulets, se passera dans l’allégresse, Henriette gagnant la confiance de ses guides : « Elle va comme nous et n’a peur de rien. »

    Un gigot de mouton et quelque bouteilles plus tard, après savoir entonné des chansons en patois, chacun s’endormit avant de prendre la direction du dôme du Goûter. Là, les affaires se corsent. « Le froid devenait plus vif, j’avais pris soin de me frotter le visage avec de la pommade de concombre dans cette partie couronnée d’une guirlande de séracs », où, par prudence, les guides divisent la caravane. Après s’être retrouvée un pied dans le vide en franchissant un pont de neige, elle va connaître et vaincre le mal des montagnes.P1140202.JPG « Je ressentais une courbature dans les reins, accompagnée d’une pesanteur sur les yeux et mon pouls donnait 136 pulsations par minute, avec un cœur qui ouvrait ma poitrine. » Quelques paroles vont la piquer au vif et la sortir de la torpeur qui l’envahissait : « Voulez-vous que l’on vous porte ? » La crainte d’un tel affront lui redonne des forces, alors qu’elle distingue la cime. Débarrassée de sa corde et ses bâtons « à 1 heure et 25 minutes, mon pied foulait enfin le sommet du Mont-Blanc et, dans la plénitude de mes facultés physiques et intellectuelles, je pus admirer le grand spectacle qui s’offrait à moi"

    alpinisme,8 mars 2015,cg74,henriette d'angeville,marie paradisPro, Henriette d'Angeville poursuit une carrière d'alpiniste au coeur du XIXème siècle avec une vingtaine d'ascensions à son compte.

    La franco-suisse, fille d'aristocrates réfugiés à Genève, réalise sa dernière ascension dans les alpes vaudoises  (Oldenhorn, dans les Diablerets) à... 69 ans !

    Pro, elle décrit son expérience dans un album Le Carnet Vert, en 1839, dont le Conseil Général de Haute Savoie a pu acquérir une vingtaine de planches.

    Cette pionnière qui n'a pas froid aux yeux se met également à la...spéléo et fonde le musée de spéléo de Lausanne.

    Du plus haut au plus profond, à une époque où, pour manquer une messe, elle devait demander une autorisation: quelle force de caractère !

                                                                                      Sylvie Neidinger

     

     

     

     

    Blog-Série n°10 Pulsion de Genevie la FEMME du #BlogNeidinger

    1-Femme à Genève

    2-Gen'Eve

    3-Anecdote sur les rayures de "L'Avenir de Genève"

    4-Bruno Toffano, photographe de la Femme Onirique

    5-Robert Montgomery pour la Saint Valentin de Barbara

    6-Genève: 10 000 roses pour une Valentine

    7-Madame le Sautier du Grand Conseil

    8- Something Devine:  femme rock flamboyante

    9-Je suis nombreuse

    10-Margy Kinmonth révèle son film sur le célébrissime Ermitage

    11-Henriette d'Angeville, pionnière du Mont Blanc, première alpiniste

    12-Tout à fait femme

    13-Où sont les femmes...en musique?

     

     

    Blog-Série n°11. Femme du 8 mars

    8 mars 2015-Henriette d'Angeville, pionnière du Mont Blanc, première alpiniste

    8 mars 2014- La Suisse que souhaite Micheline Calmy-Rey

    8 mars 2013- Femmes égyptiennes: l'écran voile

    crédit photo image de documents de l'expo CG 74

  • Photographe d'archi: Sun and Shadow, Breuer par Pierre Vallet.

    Imprimer

     Surprise en visitant une expo à Annecy, le 15 octobre dernier de se retrouver par le plus grand hasard*  face au  photographe Pierre Vallet photographiant sa propre expo baptisée Sun and Shadow.

    caue haute savoie,gérard chervaz,marcel breuer,pierre vallet,flaineElle est  programmée dans les locaux  du Conseil d'Architecture, d'Urbanisme et d'Environnement  jusqu'au 15 janvier prochain.

    L'artiste a aimablement accepté que je ...photographie le photographe photographiant ses photographies.

    Une quarantaine de clichés, en noir et blanc, sur la station hivernale de Flaine, liés à la sortie dans la collection Portrait   d'un ouvrage consacré à l'architecte  mondialement connu sur Marcel Beuer en avril 2014.

    Lorsque je demande à Pierre Vallet ce qui lui semble le plus important dans ces -et ses- photos de Flaine. Sa réponse directe et simplissime  tient en deux mots: la lumière !  Econome...

    Facile: c'est le credo de tout capteur d'image, de tout peintre !caue haute savoie,gérard chervaz,marcel breuer,pierre vallet,flaine

    Sauf qu'ici la lumière et son alter ego, l'ombre, entrent totalement dans le concept architectural initial comme le célébrissime Breuer ne l'indiquait lui-même :

    "L’architecture de Flaine est un exemple d’application du principe d’ombre et de lumière que j’ai adopté. Les façades des bâtiments sont taillées comme des pointes de diamant. Les rayons du soleil frappent leurs facettes sous des angles différents; des éclairages contrastés résultent de leur réflexion."Marcel Breuer, Sun and shadow. New York, éd. Dodd, Mead & Company, 1955.

    De la découpe cubiste en fait !

    L'expo tire  bien son appellation anglophone de l'ouvrage  produit par le concepteur en 1955.

    Marcel Breuer  est  un  moderniste influent, américain d'origine hongroise  passé par le Bauhaus (période  Weimar) Egalement designer, il créé la chaise B3.

                                     LUMIERE POUR LA DECOUPE = SUN &SHADOW


    Après avoir conçu le bâtiment de l'Unesco à Paris en 1953, il rejoint une équipe en charge de Flaine. Une "station intégrée"(voitures exclues du centre) créée en 1968 dans un cirque naturel en respectant l'environnement, un choix révolutionnaire à l'époque.

    L'architecte suisse Gérard Chervaz faisait également  partie des concepteurs. La couleur béton répondait aux couleurs calcaires.

    La station expérimentale à l'époque (premiers canons à neige etc.)  est désormais classée monument historique pour son ....architecture dont  l'Hôtel de Flaine.caue haute savoie,gérard chervaz,marcel breuer,pierre vallet,flaine


      L'ARCHITECTE ET LE PHOTOGRAPHE D'ARCHI EN INTIMITE

    Pierre Vallet exprime son enthousiasme à avoir photographié, -donc cotoyé-  l'oeuvre alpine de Marcel Breuer. Voire  sa fascination:

    "L'oeuvre de Marcel Breuer à Flaine est une mine pour le photographe -exercices de style, gammes ininterrompues d’images, une suite et ses variations sur le thème de la lumière-. Là, le noir et blanc se prêtent au plus juste du coloris, du grain, de la texture, de cet alphabet capté par l’image. [...] La silhouette de l'hôtel Le Flaine se découpe ; tel un navire altier, fier, il surplombe la falaise dans toute sa majesté ; mais cette colossale sculpture fait partie intégrante du minéral, plein Sud. Presque accolé à Bételgeuse, de son côté Est, la variation de lumière sur les pointes de diamant trouve ici sa plénitude ; "presque" accolé, car l'interstice entre les deux bâtiments est la partie qui m'a le plus frappé, fasciné."

    La relation entre l'architecte et le photographe d'archi  est la plus intime qu'il soit donné.

    Une connivence compréhensive au delà du temps qui passe. L'un pouvant des années après, passer du temps sur place, devant le bâti,  à l'observer, l'analyser au fur et à mesure du trajet de l'astre lumineux.

    Guetter l'apparition de détails que l'architecte ne soupçonnait pas et que le photographe va finalement rendre réels.

    Guetter les découpes intéressantes qu'il ne sert, effectivement,  à rien de décrire par l'écrit ou la parole mais juste à capter sur image. Point barre ou plutôt ...Pixel barre.

    Pierre Vallet me l'a répété, confirmé "oui l'homme est muet devant l'image"

           

                                                          Sylvie Neidinger

     

    caue haute savoie,gérard chervaz,marcel breuer,pierre vallet,flaine

     

    *Le hasard fait bien les choses, le 5 février 2013, je rencontrais également  par surprise le photographe Duncan.

    Blog Neidinger rubrique architecte

    Derniers jours pour la Biennale internationale d'architecture à Venise

     

                                                                  Crédit images photos @Neidinger

     

     PHOTOGRAPHES A LA UNE:

    1-MARCO D'ANNA

    2-DAVID DUNCAN

    3-ERIC DESSERT

    4-RENE BURRI

    5-PIERRE VALLET

     

     
  • Yodler version... country

    Imprimer

    Quand les chanteuses de country se mettent à yodler (ou ioler)...yodle,taylor ware,manon bedard,country

    Version américaine avec une jeune fille nommée Taylor Ware. Autre vue 2.

    Version québecoise avec Manon Bédard,du yodle  en langue française avec l'accent de Montréal !( album  la Fête 1997)

    Autre extrait sur image détournée au code "montagne"...visiblement pas Manon Bedard.

    Sans parler le Jimmy Rodgers, Franck Iflield et autres.

    Ici, une version VO, langue allemande avec Franzl Lang (Einen Jodler hör i gern)

    La cithare puis l'accordéon sont  traditionnellement les  instruments de ce genre sonore, passage de la "voix de corps" à la "voix de tête". Un mode de communication à distance de vallée à vallée très probablement développé dans les alpes suisses, historiquement. Du country...alpin avec la meule de foin.

                                                YODLER FEST DAVOS

    A Davos se tient  la fête fédérale  des Yodleurs 2014, réunis tous les trois ans.

    Elle a eu lieu ce week-end du 3 au 6 juillet (article Davos, capitale du Yodl) et le style n'y est pas franchement cow-boy country !

    10 000 participants dans la vallée du Landwasser. Du vrai de vrai. Yodler Fest Davos: extrait cette fois bien helvète...

    yodle,taylor ware,dvos,fête fédérale suisse des yodleurs,manon bedard,country


    C'est l'été. Il pleut quelques gouttes d'orage.  Rien de tel qu'un petit yodle pour se changer les idées et les placer...au sommet.                                                             

                                                                                            Sylvie Neidinger

    ( *désolée pour les pubs de  pré-visualisation du système you tube)

    yodle,taylor ware,manon bedard,country

    yodle,taylor ware,manon bedard,country


    crédits images/captures d'écran yodle you tube

  • Escroqueries au ski: forfaits

    Imprimer

    La mésaventure est arrivée récemment à la station de Chamrousse.

    Devant les caisses, une dame de 40 ans environ, habillée de vêtements de neige de bonne facture disait avoir acheté un forfait supplémentaire par erreur. Elle demandait si quelqu'un pouvait l'aider et le racheter. Elle ne le revendait pas à 50 % mais au prix normal.

    Un jeune anglo-saxon de mes amis  fut sensible à ses dires. Il est policier (en plus...) et trouvait tout ok dont le billet à la bonne date.

    Il a rendu service à celle qui se présentait comme "mère de famille".L'acheteur n'avait rien à gagner à cet achat juste à "aider son prochain"

    Sauf que une fois passé une borne, le second passage a été refusé. Pass bloqué.

    Le caissier sollicité pour résoudre l'énigme a immédiatement supposé qu'il s'agissait d'une arnaque. C'est apparemment habituel !

    Colère du groupe. Le jeune homme grugé me dit que dans son pays, il est très fréquent de rendre services aux autres et même en station de ski  (!) sans se faire ainsi escroquer.

    Bien évidement, Chamrousse  n'est pas responsable de ces agissements délinquants mais tout de même....

    Cela se passe au niveau de ses caisses automatiques CB.

    Sous le nez des employés  et met en cause un de ses  Pass journée  avec son logo.

    Dont l'image est de facto  un peu touchée.

    Au minimum à Chamrousse aurait-on pu prévenir par un panneau au niveau des caisses du type :"n'achetez jamais à la sauvette.... même et surtout pour rendre service !"

    Autre idée: demander à un caissier si le billet est valable avant cet achat de circonstance...

    Or, sur place, aucun message de prévention écrite n'est lisible pour mettre en garde.

    Car visiblement  le marketing de montagne refuse de rentrer dans cette logique de prévenir, question d'image de pureté, d'espace de liberté sans pollution de l'humain trop humain.

    Or, ce type précis de vol semble bien rodé puisque qu'il sévit ailleurs, renseignements pris.

    Courchevel toutefois  a  eu le courage de l'affronter. Ses services surveillent tout individu "revendeur" et verbalisent.

                             LISTING DECALE DES ESCROQUERIES DE NEIGE!

    Je propose par cet article de recevoir les signalements de toutes les "arnaques au ski" possibles et imaginables, par vos commentaires éventuels reçus.

    On ne citera ni  les pays ni les stations où les faits surviennent.

    Mais on listera- pour être aussi malins que les petits malins!- sous cette rubrique "lanceur d'alerte" tout ce qui se passe sur le terrain et dont personne, malheureusement personne ne parle 

    Car la montagne est un espace supposé préservé que le marketing n'aime pas mêler à de la petite délinquance. Espace ...supposé préservé !

                                                       Sylvie Neidinger

    1- arnaque à la revente de forfait

    2-vol de ski le temps de boire un petit noir..

    3....



  • Schumacher. Important dispositif médiatique au CHU de Grenoble

    Imprimer

    Article sur M Schumacher, suite.schumacher,hopital nord,grenoble,chu

    Grenoble est  à la croisée de trois vallées: l'une mène à Genève (par le Grésivaudan) l'autre vers le sud (Sisteron) la troisième vers  le nord-ouest  (Lyon).

    schumacher,hopital nord,grenoble,chuLes romains n'avaient pas nommé cette "cuvette" Cularo pour rien.  La désigner "amphithéâtre" aurait été plus élégant.... Car son site naturel reste ultra montagnard.

    Trois massifs la dominent, la couvent de leur masse, l'enserrent même: Belledonne, la bien nommée, Chartreuse et Vercors.

    Trois repères visuels permanents de la géographie locale.

    Qui font lever les yeux.

    schumacher,hopital nord,grenoble,chu

     

    schumacher,hopital nord,grenoble,chuL'Hôpital Nord,  ce  pôle de soins universitaire  accueille les spécialistes les plus chevronnés. Il est lui même divisé en interne selon les trois massifs avec les trois entrées du site à leur nom, comme repère.schumacher,hopital nord,grenoble,chu

    Le dispositif médiatique mis en place pour suivre l'évolution de l'hospitalisation de Michael Schumacher   est placé Côté Chartreuse, en arrière vers l'accueil des Urgences.

    schumacher,hopital nord,grenoble,chuAujourd'hui le soleil  s'est levé. Les équipes médiatiques qui attendent sur place ont dit avoir énormément souffert de ces derniers jours de la pluie.

    Pas évident pour les hommes ni pour le  matériel. 

    Ils ne sont pas inactifs. Le temps de ces quelques photos plusieurs pools, de toutes nationalités, transmettaient en direct...

    L'épouse du champion blessé demande que la famille, les médecins et l'hôpital soient laissés tranquilles et que les médias quittent les lieux.

                                                           Sylvie Neidinger

     

                                       BLOG NEIDINGER RUBRIQUE #SANTE

    schumacher,hopital nord,grenoble,chu

                                                                                        schumacher,hopital nord,grenoble,chu               schumacher,hopital nord,grenoble,chu

    schumacher,hopital nord,grenoble,chu



    schumacher,hopital nord,grenoble,chuschumacher,hopital nord,grenoble,chu schumacher,hopital nord,grenoble,chuschumacher,hopital nord,grenoble,chuschumacher,hopital nord,grenoble,chu

  • Schumi, géant en lutte au bord de l'extrême

    Imprimer

     Ambiance morose à Grenoble. Pluie  en ce jour anniversaire des 45 ans de la naissance d'un champion fauché en piste.

    La venue cet après-midi de dizaines de supporters Ferrari tout de rouge vêtus devant le parvis du CHU n'y a rien fait.

    Supporter quoi, d'ailleurs ? Pas trop le lieu...

    Ils ont juste respiré un air de "proximité".

    Un peu perturbé les entrées des patients et du personnel.

    Pas très nombreux en fait: deux bus et beaucoup de drapeaux de la Scuderia agités.

    Un bel hommage du monde de la course automobile tout de même. Et au delà, de tous ceux qui dans le monde admirent ce sportif d'exception. Dont la chancelière Angela Merkel a souhaité le prompt rétablissement.

    Temps humide, maussade.

    Les caméras du monde entier campent et s'y ennuient...

    Autant la veille,  jeudi 2 janvier, fut  resplendissante de soleil.

    IL SE JOUE A GRENOBLE UN CRUEL COMBAT DE TITANS PRESQUE EPIQUE :


    La géographie locale  est tripartite. On parle soit de "côté Chartreuse", soit "côté Vercors", soit "côté Belledonne", les trois sentinelles de la Ville, au croisement de trois vallées.

    Le pilote de F1, mondialement  inégalé, Michael Schumacher survit à l'Hôpital-Nord, en bordure du massif de la  Chartreuse.

    En face: la sublime Belledonne enneigée  qui se donne à voir  depuis la ville, tout en bas. Notamment  les installations de Chamrousse et  ses pistes des Jeux Olympiques d'hiver de 1968.

    Un champion écroulé face à une sublime nature de neige, de glace et de rochers qui peut devenir tueuse.

    Une vorace radieuse qui  alimente  les services spécialisés médicaux en permanence...Comme toutes les cimes de  la région  dont celles de  Méribel, station savoyarde de l'accident.

    Le pilote allemand le plus titré devenu titan en survie face à une  reine de beauté  qui veille sur la ville. Et nargue un peu. Dangereuse amie. Comme toutes les montagnes qui se respectent...

    Les services de neurochirurgie et de réanimation du CHU de Grenoble, fort réputés,  agissent au mieux. Mais pour une situation qui reste gravissime en raison des lésions cérébrales diffuses.

     Le secret médical est strictement respecté.

     Malgré tout, les échos de "ceux qui connaissent ceux qui travaillent" dans la grande usine qu'est un hôpital universitaire régional .....évoquent sans précision supplémentaire- et   très largement par respect-    une situation médicale gravissime de limite extrême....

    Point n'est besoin de ces infos pour comprendre: les conférences de presse évoquent inlassablement une situation critique et  le visage des proches suffit à comprendre la nature du combat vital que "Schumi" mène...

    Cas réel. Un grenoblois que je connais a passé, dans ce service 40 jours de coma suite à un traumatisme crânien. Il s'est réveillé au bout de ces 40 jours. Sans trop de séquelles. ll retravaille aujourd'hui.

    Oui, les miracles existent...Schumi ! Anniversaire, triste.

                                                                                                                                        Sylvie Neidinger

     

    Les romains et son président Roberto Luongo, ne souhaite pas s'associer à ce rassemblement par respect « à un homme qui souffre ». Il pense également que la manifestation est délicate. « Si je faisais partie des proches de Michael, une telle initiative me déplairait. » annonce t-il. Le club de Kerpen, en Allemagne, ville ou se situe le premier karting de Michael Schumacher ne fera pas non plus le déplacement sous prétexte que « l'anniversaire de Schumi n'est pas une occasion de faire la fête ».
    Les romains et son président Roberto Luongo, ne souhaite pas s'associer à ce rassemblement par respect « à un homme qui souffre ». Il pense également que la manifestation est délicate. « Si je faisais partie des proches de Michael, une telle initiative me déplairait. » annonce t-il. Le club de Kerpen, en Allemagne, ville ou se situe le premier karting de Michael Schumacher ne fera pas non plus le déplacement sous prétexte que « l'anniversaire de Schumi n'est pas une occasion de faire la fête ».

    .sports.fr/f1/articles/schumi-le-scanner-qui-inquiete-988329/

    Suite Schumacher, autre article sur blog Neidinger :

    duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2014/01/05/schumacher-dispositif-mediatique-a-grenoble

     

     

     

  • Aimanter les enfants sur les télésièges

    Imprimer

    Plusieurs accidents d'enfants qui glissent des télésièges sont actuellement signalés. Quelquefois mortels. La saison de ski bat son plein.

    Je signale mon article de blog rédigé lors de la saison dernière et qui évoque un système technique qui aimante l'usager.Baptisé le système Magnestick.Quelques stations en Suisse et en France commencent à s'équiper.

    La sécurité enfants : aimantés !     (29/03/2012)

     

    Sylvie Neidinger                         (photo neidinger)

    DSCN2147.JPG

    170320122934.jpg

     

     

    DSCN2140.JPG

     

     

     170320122932.jpg

  • Dean Gill, chasseur d'orages en conférence au Salève

    Imprimer

    Dean Gill est passionné de ce phénomène naturel: l'orage en montagne. Il va évoquer son expérience. La Maison du Salève en collaboration avec la  Société historique Salevienne organise ce mardi 4 décembre à 20h30 une conférence gratuite sur le ce thème  à Présilly, Haute-Savoie à la  Maison du Salève, route de Mikerne.

    orage.GIF

    photo Dean Gill.  Son site wwwdeanostorm.chCapture.GIF

     Sylvie Neidinger

  • Ski, la sécurité enfants à Courchevel La Tania : aimantés !

    Imprimer
     

    En matière d'accidentologie à ski, les bilans 2011-2012 ne sont pas publiés.170320122934.jpg

    Et pour cause : la saison n'est pas terminée que ce soit en Suisse ou en France

    -si le soleil printanier ...mais violent ne fait pas fondre nos derniers espoirs de descentes !

    La sécurité sur les pistes reste de toutes façons un objectif permanent pour les acteurs du secteur.

    Il faut différencier les incidents dus à la responsabilité personnelle du skieur tels la vitesse, le manque de pratique, le hors piste, les plaques de glaces etc.         de ceux liés aux infrastructures.

    Les stations redoutent comme le loup blanc ce qui met en jeu leurs équipements de près (déraillement de câble, Wengen, 2008) ou de loin (les chutes depuis les télésièges)

    Le mois dernier, en février 2012, un garçon de 8 ans tombait dans le vide aux Deux-Alpes, se blessant grièvement.

    Pour la seule année 2007, la Suisse déplorait plusieurs glissades identiques d'enfants à Saanenmöser, Celerina, Verbier.

    L'AIMANT QUI COLLE L'ENFANT AU TELESIEGE

    Une réponse technologique vient d'être donnée à ces accidents qui mettent en péril les petits gabarits : le système Magnestick.

    Le domaine français des 3 Vallées, le plus étendu au monde skis aux pieds (600 km de pistes) partagé entre Courchevel, Tania, Méribel, Val Thorens, les Menuires... a équipé  plusieurs télésièges d'une innovation de son cru : l'aimant qui scotche le petit sur le siège le temps de la montée.

    DSCN2139.JPG

    Ce nouveau concept technique est issu des recherches de Sommital, installée à Chambéry, une société filiale de S3V, le gestionnaire des « vallées de Courchevel »

    Pas étonnant : le ski alpin étant né...dans les Alpes...nos montagnes et leurs domaines restent à la pointe des réflexions technologiques sur la pratique de ce sport sous tous ses aspects dont la sécurité.

    En Suisse, la station Ovronnaz a choisi d'équiper son télésiège Ovronnaz-Jorasse du système aimanté dès 2010 -2011.

    Magnestick s'exporte. La mise en place à l'international de ce produit valide très clairement sur le terrain l'intérêt d'un système spécifique pour les plus petits d'entre nous.

    Sylvie Neidinger

     

    Les 3 Vallées Courchevel web170320122937.jpg

    Station La Tania web

    Station d'Ovronnaz web

    Sommital web

    Tags : ski, sécurité, Courchevel, la Tania, Ovronnaz, Magnestick, télésiège,Sommital

     

     

    Crédit photos :sylvie neidinger