J-Journaliste à la Une - Page 3

  • Merchet: les socialistes français seraient néo-conservateurs !

    Le spécialiste des questions de Défense nationale, journaliste originaire de Besançon, auteur d'un blog Secret Défense, Jean-Dominique Merchet pose une intéressante question.

    A savoir si François Hollande ne serait-il  pas en fait un néo-conservateur !

    Sur le dossier syrien, lui et Laurent Fabius sont en effet depuis de début très offensifs.Ils soutiennent ouvertement la rébellion islamiste.

    Selon Mermet, les diplomates professionnels s'arrachent les cheveux.....

    Voici le résultat de la "diplomatie Fabius"martiale ayant quelquefois employé l'insulte.

    http://www.lopinion.fr/1-septembre-2013/francois-hollande-est-il-neoconservateur-3505

    Extrait :"Les faits - Sur la Syrie ou le Mali, l’interventionnisme du chef de l’Etat trouve ses racines dans l’histoire de la SFIO. Si on nous avait dit ça avant la présidentielle… » Le diplomate français qui, vendredi, ironisait ainsi venait d’apprendre la décision du président de la République de maintenir l’engagement français en Syrie, malgré le lâchage britannique. « C’est l’Irak à l’envers », constatait un autre, convaincu de vivre une journée qui ferait date dans l’histoire diplomatique de notre pays. Comme si les cartes du jeu venaient d’être soudainement rebattues : voici la France, isolée en Europe, plaidant pour une action militaire contre un pays arabe, aux côtés des Etats-Unis et en dehors de tout mandat des Nations Unies. De quoi donner le tournis aux diplomates les plus chevronnés…" (JD Merchet)

    L'IRAK A L'ENVERS

    On se rappellera que F.Mitterand (néo-conservateur lui aussi ?) fut  en faveur de la première guerre du Golfe et que son Ministre de la Défense de l'époque le franc-comtois Chevènement avait démissionné pour incompatibilité idéologique : fait proprement extraordinaire.

                                                         SN

    neo cons.GIF

    RUBRIQUE PROCHE-ORIENT SERIE SURYA

  • Blogueur versus journaliste

    Bloguer n'est pas "journaler". Mais peut-être ...jouer un petit peu au reporter ? Sans les contraintes déontologiques.

    Ecrire pour blog peut supposer d'utiliser toutes les techniques de la presse: de produire un véritable article aux sources vérifiées. En réalité, pas obligatoirement ! Là est le souci.blog,tdg,post,5 millions de pages vues,presse,48h de la pige,5w

    La différence se fait à la phase finalel: le blogueur ne rend de compte à personne. Ses limites sont celles de la loi (ne pas diffamer) car au-delà...qui vérifie?

    La communauté des commentateurs vient apporter son grain de sel. Or, elle n'est pas rédac'chef !

    Les fautes d'orthographe sont rarement signalées.

    Le blogueur reste donc  dans sa liberté absolue, humaine, à commencer par son choix de thème. 

    Au sein d'une rédaction, le journaliste, lui, écrit le plus souvent sur ce qu'on lui demande de rédiger.

     Résultat : la blogosphère- cela se remarque sur Tribune de Genève- peut publier effectivement des articles originaux qui sortent des sentiers battus. Moins aseptisés.

    Sur TDG,du très pro-palestinien par exemple  cotoie du très pro-israelien. Actuellement  la thématique religieuse fait "causer" ( voile etc.) . Cela débat sec. Avec des éclairages forts intéressants, engagés, vécus etc.

    Problème: avec aussi du contenu plus aléaloire également généré. Agressif vis à vis de groupes précis. Les débats d'idée sur blog frisent certaines frontières que l'article de presse, qualibré, n'atteint jamais.

    Comme un équilibriste sur son fil: le danger guette à un souffle.

    On va citer ici un  post de la blogueuse  Catherine Armand sur TDG sur cette thématique: blogueuse vs journaliste: le face à face

    On complète son  info  car elle semble plus écrivain que journaliste. pige.GIF

    La technique professionnelle de ce métier va bien au delà de la sur-vérification, qui n'est qu'un aspect des compétences précises requises.

    Un article de journaliste bien entendu est:

    1-vérifié.

    2-applique si possible  la règle des 5 W dans l'introduction  ( who, why, when,where,what)

    3-bon titre informatif, original et court

    4-une accroche, une chute

    5-structure en pyramide inversée

    6-papier "anglé" et s'y tenir.

    Des questions très précises de vocabulaire se posent: sur blog, on parle  d'un "article" ou d'un "post"??

    Une centaine de journalistes pigistes se sont réunis récemment à Aix-en-Provence lors des 48h de la pige.  Un des thèmes de fut justement le lien journalisme/blog. Et les inquiétudes sur l'avenir de la profession. Surtout  si tous les citoyens se muent en professionnels de presse sur blog....

    Furent abordés les problème de la réduction drastique du travail dans cette branche professionnelle qui attire les étudiants comme les mouches pour au final  du peu payé, du mal payé, du pas payé du tout. Qu'est un blogueur-journaliste, en fait ?

    Pas de franche conclusion. Juste à dire que le nouveau monde numérique fait évoluer en continu le mode d'informer, sous nos yeux. Mutation en cours....

    Dans son message aux blogueurs, TDG signale ce chiffre ENORME : 5 millions de pages vues en 2012 sur les blogs maison !!! Or, ceux qui viennent lire les blogs passsent-ils par la case lecture du site de  presse TDG ? Evolution en cours....

    Face à face blogosphère/presse:   concurrence ou complément?

                                                                                                          Sylvie Neidinger

    blog,presse,48h de la pige,5w

    Nota : ce post est le N°200 du blog qui a démarré en juin 2011

    Les besoins en journalistes se réduisent, au Québec comme ailleurs...

     

     

    RUBRIQUE BLOGOSPHERE WEB@SPHERE




  • Antoine Lumière, homme de presse à Annemasse

     La récente rubrique « Journaliste à la Une» ouverte à propos de ceux qui fabriquent l’info traite aujourd’hui d’un Improbable : Antoine Lumière, le père. Car il n’est absolument pas connu en tant... qu’homme de presse !

    2, rue du Parc à  Annemasse, une plaque dédicatoire attire l’attention :

    antoine lumière,pierre louis lumière,haue-savoie,granchamp

    « Cette maison et cette imprimerie ont été construites en 1898

    Par Antoine LUMIERE, le père de Louis et Auguste

    Qui inventèrent le cinéma en 1895 .

    Antoine LUMIERE fut à l’origine de la création

    Du journal républicain et laïque « Le Progrès de la Haute-Savoie ».

    Il installa comme directeur un maître imprimeur Pierre GRANCHAMP

    qui publia le 1er numéro de ce journal le 26 mars 1898

    et racheta l’imprimerie et la maison en 1909.

    Albert GRANCHAMP son fils, puis Pierre GRANCHAMP son petit-fils

    poursuivirent jusqu’en 1976 la publication du « Progrès de la Haute-Savoie »

    dont la parution avait été suspendue sous Vichy.

    C’est également ici que furent imprimés clandestinement

    des numéros du journal de la Résistance  Combat. »

     

               Le 18 novembre 1995.

     

    On apprend que celui qui …inventa ceux  qui …inventèrent le cinéma, à savoir Antoine père de Louis et Auguste, fondait  un journal haut-savoyard en 1898.

    Dans la mouvance des libre -penseurs. Il a soigneusement choisi de revendre l'hebdo  radical( la maison, le jardin etc;)  à Pierre Granchamp.antoine lumière,pierre louis lumière,haue-savoie,granchamp

    antoine lumière,pierre louis lumière,haue-savoie,granchampSurprenant car même sa page wikipedia  est muette sur cette création. Et pour cause l'Institut Lumière de Lyon n'était pas informé (lire, en bas)

    Ceci dit, que le peintre et photographe franc-comtois d’origine ait voulu créer un média papier n’est pas si surprenant. Un journal se doit d’une bonne dose d’illustrations (dessins, photos...) autour d’un texte.

    En 1898 tout  comme en 2013.

    antoine lumière,pierre louis lumière,haue-savoie,granchamp

     Comme il fait bon d'être curieux et de lever le nez pour lire les plaques de rue ...

                                                                                 Sylvie Neidinger

     Villa Lumière Musée à Lyon. Palais Lumière à Evian.

    http://www.institut-lumiere.org/francais/patrimoinelumiere/villalumiere.html

     Journalistes à la Une:

    N°1- Albert Londres

    N°2- Antoine Lumière

                                                                  

     Ici un extrait d'actualité du village de Pers-Jussy qui décrit la presse locale à l'époque :"

    "En 1914, Pers-Jussy est une commune totalement axée sur l'agriculture. Environ 75% des chefs de familles sont agriculteurs. Beaucoup ne possèdent que quelques vaches. On n'achète que les denrées que l'on ne peut pas produire. Les jeunes sont tentés de partir, définitivement ou non, pour aller gagner leur vie en ville (à Genève surtout).(...)En 1914, il n'y a évidemment ni radio ni télévision. Les nouvelles du monde extérieur arrivent par les hebdomadaires auxquels certains sont abonnés. Deux sont très marqués politiquement : "La Croix de la Haute-Savoie", proche de la hiérarchie catholique, et "Le Progrès de la Haute-Savoie" qui appartient au camp "d'en face". Deux autres, "Le Messager agricole" (ancêtre du "Messager" actuel) et "Le Cultivateur savoyard", affectent une certaine neutralité. On lit aussi "Le Rochois" qui donne des informations plus locales. Mais c'est surtout à la fruitière, au café, au marché de La Roche et éventuellement aux enterrements qu'on apprend les nouvelles."

     SUIVI SUITE A PUBLICATION:

    *L'Institut Lumière à Lyon n'avait pas connaissance de l'activité de presse d'Antoine. C'est suite à cet article de blog  que l'info leur est donnée pour la première fois, ce mercredi 6 mai. Sympathique accueil.

    *Reste à découvrir, tous ensemble,  pourquoi Antoine Lumière s'intéresse précisément à la zone genevoise: une imprimerie à Annemasse et achat de ce qui va devenir le Palais Lumière à Evian. Enquête non close....

    *Un livre consacré à l'histoire d'Annemasse par Guy Gavard donne un début d'explication :" Grâce à ses relations maçonniques à Genève, on choix se porte sur Pierre Grandchamp maître imprimeur à Genève au journal le Genevois" Genève: piste à suivre!

                                                                   rubrique Journaliste à la Une

  • Journaliste à la Une: Albert Londres

    Une nouvelle rubrique s'ouvre sur ce blog, intitulée JOURNALISTE A  LA UNE.

    Pour mieux connaître ceux qui, en amont, donnent de l'info avec leurs spécificités, leurs spécialités et  leurs styles.

    albert londres.GIF

    A tout seigneur tout honneur: Albert Londres, le vichyssois disparu.

    S'ouvrent actuellement dans sa ville d'origine les Rencontres Albert Londres pour une durée de 3 jours.

    Un PDF de .....25 pages est en lien sur le site dédié.

    Thème 2013 : la grande boucle, le tour de France cycliste qui fête cette année son centenaire.

    Ce blog avait déjà traité du projet de la ville des bords l'Allier de sauver la maison natale dudit "pape du journalisme":

    Albert Londres et Vichy en co-branding.

                              Il y a suffisamment à lire, je n'en écrirai pas plus...                                                                                        Sylvie Neidinger

  • Albert Londres et Vichy en co-branding

    albert londres,vichy,illya,pigistes Les bords de l’Allier sont   propices à l’écriture…

    albert londres,vichy,illya,pigistes

    Vichy compte parmi ses citoyens d’honneur le pape du journalisme Albert Londres (1884-1932) – Nota : le prix Albert Londres récompense chaque année le meilleur journaliste francophone. Et le poète Valéry Larbaud.

    La conséquence d’un certain bien-être local ? La  ville présente une qualité environnementale visible par ses nombreux parcs, son eau pétillante qui coule en bordure-aménagée-  du fleuve.

     Non seulement les écrivains mais aussi les hommes politiques s’y sont intéressés.

    Les politiciens- c’est connu- aiment à boire…

    Localement, une image hyper valorisée   se dégage à la  Belle Epoque quand  Napoléon III y prend les eaux. Et ses quartiers, puisqu'il  aménage la rive en promenade. La cité est alors précurseur par sa refonte urbanistique autour de la mode des thermes. Thermalisme du XIXème siècle, très probable ancêtre de l’écologie politique  moderne..

    Mais une image discutée et problématique pour le temps présent liée à son historique de "capitale de la France occupée", sous le régime dit de "Vichy".

    Cet héritage encombrant agace au plus haut point  les vichyssois du XXIème siècle qui habitent leur agglomération pimpante et rénovée.

    La vraie vie, réelle se confronte  à son image médiatique quelque  peu décalée, contaminée. Passée, surtout. Comment tourner la page ?

    LE FOND ET LA FORME

     Avec  Albert Londres, la ville peut sortir  de cette logique mémorielle subie.

    Par le fond et par la forme...tout comme en journalisme.albert londres,vichy,illya,pigistes

    La forme, c’est redonner corps à Albert Londres autour de sa maison natale. Une souscription est lancée pour sauver ce lieu qui vit naître le père du journalisme moderne. Réhabilitée, elle deviendrait un lieu de rencontres et d'échanges autour du métier et du grand reportage.

     Le fond, c’est  organiser toutes les manifestations dédiées: Rencontres Albert Londres  (2010-2011-2012) Avec la présence d’une école de journalisme vichyssoise orientée presse  de proximité ( la locale de la Presse Quotidienne Régionale)

    Le site universitaire d’enseignement vient, par exemple, d’accueillir un séminaire de réflexion/formation organisé par la coopérative Illya  autour  du métier de pigiste professionnel (texte, image, son)  et des évolutions juridiques, digitales en cours.

    L'occasion de réaffimer avec force -dixit la blogueuse !- qu'un journaliste web est aussi très très proche de son lecteur tout autant qu'un localier de PQR.

    IMAGE COHERENTE DONC MIEUX REFERENCEE AUTOUR DU JOURNALISME

    La ville des bords de l'Allier pratique en fait la technique de référencement sur moteur de recherche en développant son pôle journalistique !

    Exactement comme celui qui, découvrant  à la Une de google une info dévalorisante sur lui même - à cause d'un lien  passé à  effacer ou d'un  homonyme  qui  parasite-  va  ré-injecter de l’info nouvelle positive afin de  regrimper à l’échelle du référencementalbert londres,vichy,illya,pigistes

    Ainsi, Vichy modernise progressivement  son look médiatique. Elle (re) construit son  image  par la technique la plus moderne du co-branding.

     Fond et forme, web, référencement, presse, crowfunding: Albert Londres sur son bateau perdu  au milieu du détroit des Dardanelles s’en frisote les moustaches avec délectation. Il apprécie.

                                                   Sylvie Neidinger

     

     Fonds de dotation "Sauvons la maison natale d'Albert Londres"  1, rue Besse F-03200 VICHY

    maisonnatale.albertlondres@laposte.net

     Prochain rv pigiste: 1er juillet à Aix-en-Provence aux 48 heures  par Profession Pigiste.

    Suite : Ulule, le site de crowfunding a permis de réunir 12 000 euros pour l'achat de la maison d'Albert Londres.

      .

                                                 

                                                                                                       Rubrique: Presse, journalisme