Politis International

  • 30 JANVIER 2020- L'OMS a bien alerté le monde entier le 30 JANVIER

    Depuis Genève, l'OMS rappelle avoir prévenu le monde entier le 30 janvier.

    "Non, l'OMS n'a pas tardé à lancer l'alerte rouge, a réaffirmé son directeur  Tedros Ghebreyesus  Nous l'avons fait le 30 janvier. Alors qu'il n'y avait que 82 cas en dehors de la Chine et aucun mort. Tedros Ghebreyesus estime que le reste du monde avait suffisamment de temps pour se préparer"

    EXACT

    La Lombardie confine 11 villages le 24 février.

    L'Italie se confine le 9 mars.

    La France organise le confinement au lendemain des municipales, le 17 mars.

    Cinq états américains dont la Californie se confinent le 19 mars. Les USA dans leur globalité  plus tard. Rappel L'information date de janvier. D Trump fut prévenu.

    Rappel : le premier cas covid-19 américain était annoncé le 21 janvier 2010.

    Tout ceci pour "remettre l'église au milieu du village". 

    Les politiciens, Trump, Macron sont prévenus dès janvier par le renseignement

    Notamment quand les dirigeants politiques Trump, Macron etc.. viennent dire que la Chine... n'avait pas tout dit. (Peut-être. Notamment l'ampleur et la date initiale en novembre 2019. Mais cela ne justifie rien.)

    Ou pour certains dirigeants, démolir l'OMS...

    Quand on refait le timing, on constate que l'alerte avait bien été donnée !

                                  Sylvie Neidinger

     

    E Macron fut prévenu par son Ambassadeur à Wuhan en ...décembre 2019

     

                    

                                               RUBRIQUE COVID-19

  • Historique: le pétrole WTI texan à "moins de zéro" dollar !

    LUNDI NOIR. 21 AVRIL 2020.

    En phase ultime, la santé donc la médecine passe devant l'économie. Nous en avons encore ici la démonstration.  

    L'actuelle  pandémie le souligne avec force. Le  pétrole (roi pétrole...)  base de l'activité mondiale, source de conflits pour le contrôle de ressources, de dominations, moteur de croissance,  passe à la trappe quand l'être humain subit une telle atteinte sanitaire.

    Ce 20 avril, la cotation boursière du WTI  vire au  noir à New-York: le baril texan serait à "moins de zéro" ! Le brent étant lui à 26 dollars ( ce qui est peu...mais mieux que zéro!!)

    [Figaro] "C'est tout simplement du jamais vu dans l'histoire pourtant tumultueuse du marché du pétrole. Le prix du baril de brut texan, le WTI, référence du marché américain, s'est littéralement effondré lundi. Sa valeur s'est volatilisée, annihilée même. En début de soirée à Paris, il cotait moins de 1 dollar. Puis il a basculé en territoire inconnu, en-dessous de zéro! Une chute de 95% dans la journée, atteignant finalement 100%, qui défie le sens commun.
    Cette incongruité est bel et bien une conséquence de la pandémie de Covid-19 et du «Grand confinement», comme le désigne le Fonds monétaire international (FMI).
    Cette chute vertigineuse du WTI sur le marché américain ne signifie pas pour autant que le pétrole ne vaut absolument plus rien dans le monde entier. Le baril de Brent, produit en mer du Nord, la principale référence du marché mondial, a certes dévissé, mais d'«à peine» 6% et oscillait autour de 26 dollars."

    Explication  La consommation a brutalement chuté, les capacités  de stockage...débordent.

    Aux USA, les producteurs sont obligés de produire (équipements difficiles à stopper) les traders ont des contrats d'achat désormais non tenables à honorer. 

    [Figaro]"le contrat sur le baril de WTI pour livraison en mai expirait ce mardi. Les traders qui détenaient ces contrats étaient tenus de trouver des acheteurs des volumes physiques correspondants, au plus vite. Problème, la demande mondiale - et américaine - s'est effondrée à cause du confinement généralisé et les stocks approchent de la saturation. Résultat, les détenteurs de WTI à échéance mai se sont mis à brader leurs prix pour trouver preneurs. Ils préfèrent même payer pour se débarrasser de ces volumes."

    Ce lundi, les traders  faute de capacités de stockage ...paient pour se débarrasser du pétrole WTI: historique! 

                                                         Sylvie Neidinger

     

                                           CRISE COVID-19

     

  • Coronavirus: incohérence des chiffres initiaux

    L'Europe, actuel épicentre du virus découvre avec stupeur que le virus serait plus mortel que le grippal. Selon les études 10, 20 ou 30 fois plus.

    Qu'en conclure ? Il aurait muté et la nouvelle forme serait plus forte?

    Ou....autre hypothèse, les chiffres donnés par le pays initialement touché, la Chine  étaient erronés. Les chiffres chinois  semblent sous-estimer l'ampleur de la crise.

    On ne parle pas des chiffres du démarrage avec l'affaire des lanceurs d'alerte arrêtés. Les responsable  de Wuhan étant alors dans un processus d'étouffement.

    On parle d'une minimisation ...après. Une fois que la Chine est désignée comme foyer actif d'un nouveau virus.

    La Chine continue ce scénario en ré-écrivant l'histoire du virus. Elle règle ses comptes. Tout de même manger des bêtes sauvages, de la chauve-souris, du chien, du pangolin ne facilite pas...

    Les vidéos qui circulaient début 2020 montrant des ambulances emplies de corps et autres scènes morbides  etc..étaient bien évidemment  à prendre avec recul (de quand datent-elles exactement?) d'un point de vue objectif. Maintenant que l'on s'aperçoit que les chiffres globaux de mars sont incohérents, elles peuvent prendre valeur de témoignages. Autre donnée objective: les crématoriums de la province de Wuhan qui  fonctionnaient 24h/sur 24....

    Dans la catégorie "manque  d'info", l'Egypte passe sous le radar de l'info mondialisée alors que ce pays est très touché.

    Idem, les USA. Qu'en est-il? Le Président Trump, personnage particulier, a minimisé, s'est moqué du problème.

    Cela a probablement engendré un "retard" à l'allumage dommageable pour ce pays: quid de la véritable réalité sanitaire?

    Quid d'autres zones peu documentées? Inquiétant.

                                                      Sylvie Neidinger 

     

    Suite : la nature des chiffres fournis continue à interroger

    https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-la-chine-accusee-d-avoir-volontairement-minimise-son-nombre-de-morts_3890243.html

    http://www.leparisien.fr/societe/coronavirus-en-chine-l-attente-des-familles-pour-recuperer-les-urnes-funeraires-30-03-2020-8290539.php

               RUBRIQUE #CORONAVIRUS 2020 Covid-19

     

  • Le sultan islamo-nationaliste Erdogan achève l'OTAN déjà en état de mort cérébrale

    Le dirigeant turc s'invite à Bruxelles après avoir copieusement insulté l'Europe. Il continue à  exercer son chantage envers l'UE.

    Il vient pour demander le soutien "concret" de l'OTAN ( NATO) .

    Or, cette organisation militaire est une alliance US-Europe d'après guerre mise en place en solidarité valable  si un membre est attaqué...chez lui.

    Ici Erdogan attaque la Syrie. Idleb ne fait pas partie de la Turquie  ni de l'Europe mais  bien d'un pays nommé la Syrie, membre de l'ONU.

    Dont le gouvernement entend récupérer son territoire, débarrassé des groupes islamistes type Hayat Tahrir el  Cham- évolution de AL Nostra (Al Quaida)-Frères musulmans  et autres groupes soutenus par la Turquie (et autres influences dont celle de l'Arabie Saoudite, hyper impliquée en Syrie aussi ...) qui sont hyper actifs localement, armés par la Turquie et les occidentaux .

    ô période Hollande-Fabius de 2012..qui  envoyaient en toute illégalité des armes sophistiquées passées ensuite à l'EI à Idleb. France sulfureuse sur le dossier syrien qui finance Daech par l'usine  Lafarge Holcim.

    France qui la  fera bombarder en 2019 avec les américains pour effacer les traces.

    L'usine proche de Kobané servait de cache pour les munitions  occidentales fournies aux groupes armés.

    Le dirigeant conservateur porteur de la nostalgie islamo-colonialiste  ottomane entend coloniser une bande de territoire syrien en son sud . Le sultan ordonne à l'Europe de la suivre dans  cette action illégale en droit international !

    A savoir, les USA ont installé 50 bombes nucléaires dans une base turque à la frontière syrienne.

    La cuisine militaire autour du pays de Cham commence à être  nauséabonde.

                                            OTAN VIEIL ACCORD UE-USA

    Sous couvert du vieil accord atlantique consécutif à la seconde guerre mondiale, la demande de solidarité des pays membres  par le dirigeant turc est juste grossière. Il s'agit ici de réclamer la  prise de contrôle de territoire syrien. Une occupation internationalisée et rendue officielle par l'OTAN. Mais qui reste ILLEGALE 

    Et pour Erdogan de procéder aux changements de population dont la Turquie est habituée Ici éliminer les kurdes syriens, les syriens chrétiens au profits des islamistes syriens et autres.. Erdogan  utilise d'ailleurs des supplétifs syriens comme  mercenaires en Libye. 

    Globalement la direction de Otan s'intéresse aux pays stratégiques pour le... gaz et le pétrole : Irak, Libye, Syrie...un dévoiement. La demande d'Erdogan choque. Elle est colonialiste.

    Les missions et objectifs de cet organisme de solidarité militaire sont à revoir dans un monde ouvert où les populations observent. Dont la population européenne.

                                                         Sylvie Neidinger

  • Néocolonisation: mais que fait la Turquie d'Erdogan en Syrie ?

    L'actuel conflit au nord-ouest de la Syrie n'est pas convenablement  présenté dans sa réalité géographique...

    Idleb comme Alep sont bien en SYRIE. Dès lors que font les troupes, avions, bases, missiles du président Erdogan dans un territoire qui n'est pas le leur??

    Pathétique: l'Otan est appelé à la rescousse par le président islamo-nationaliste néo ottoman.En général cet organisme est supposé s'activer en Europe et  pour un concept de défense. Or, ici la Turquie attaque, en asie mineure.

    Elle entend  garder une bande de territoire syrien où sont positionnés des groupes islamistes radicaux type Al Qaida dont l'appellation change en permanence. HTS, évolution de Al Nosra, Harar Tahrir el Sham, ou Hayat  et autres "joyeusetés". Ceux que la France de Hollande & Fabius avait armés, soutenus et soutient encore dès 2012. Laurent Fabius  devenant depuis le président  du Conseil Constitutionnel français.

    Ceux que les occidentaux nomment toujours des rebelles islamistes "modérés" sont des fractions armées  radicales pures et dures. On parle de  groupes coupeurs de têtes. Ils se firent remarquer comme   mangeurs de chair humaine (...en 2013) .

    En février 2020, la Turquie fait usage de "ses" supplétifs. Elle utilise carrément ce vivier de mercenaires islamistes, des  "frères",  pour ses opérations en Libye où elle vient d'en transférer 3000 en lien avec le Qatar.

                                   SYRIE: RECUPERER SON TERRITOIRE A IDLEB

    La Syrie entend désormais récupérer tout son territoire actuellement occupé. Demande légitime.  En effet que "fabriquent" dans le pays de Sham les occidentaux et alliés, directement ou indirectement? Que font la  Turquie, USA, UE, GB, France, pays du Golfe, Arabie Saoudite, tous accoquinés  avec les islamistes radicaux depuis 2011?

    Des groupes auxquels  des armes occidentales sophistiquées furent livrés dès 2012, armes repartie alors en direction de l'Etat islamique.

    Qui aujourd'hui s'élève contre la dérive nationale-islamiste du président Erdogan, devenu calife? Il n'est que menaces, agressivité, chantage même en direction de ses supposés alliés européens.

    Il entend faire revivre l'antique empire ottoman.

    Qui eut l'idée d'installer une douzaine d'ogives nucléaires dans ce pays?

    Aux jeux d'intérêts des uns et des autres pour le gaz et le pétrole de la Syrie (entre autres buts de cette guerre)  les occidentaux ont juste créé une situation de tension maximale, ingérable.

    Aujourd'hui l'Union Européenne dénonce le chantage migratoire d'Erdogan. Elle va enfin se rendre compte de la nature de ce "partenaire" ?

                                                                                   Sylvie Neidinger

     

    (suite) PILLAGE METHODIQUE  DES REGIONS OCCUPEES  EN SYRIE SUR ORDRE DU PRESIDENT ERDOGAN

    La Turquie a soigneusement vidé toutes les usines de la région d'Alep, ancienne ville industrielle de leurs outils, machines, lesquels ont traversé la frontière. Un pillage commis avec la bénédiction internationale. Pillage à  Afrin aussi  Qui le dit? Personne. Silence.

    La Turquie pille les oliveraies syriennes. Qui le dit? Personne. Silence.

    La Turquie élimine progressivement les habitants traditionnels  kurdes syriens de ces zones frontalières occupées . Qui le dit? Silence.

    La Turquie revend au monde le pétrole de l'Est syrien récupéré en zone occupée par les troupes de Donald Trump. Il transite par son territoire, est revendu sous le manteau. Qui le dit? Silence

    La Turquie est intéressée par les réserves de gaz trouvées dès 2009 au large de la Syrie en méditerranée, qu'elle compte disputer  à Chypre mais à la Syrie aussi. Qui le dit? Silence

    Rappel La Turquie s'est emparée en 1938 du sandkaj d'Iskanderun (Alexandrette), alors en territoire syrien  avec la complicité de la puissance mandataire, la France. Or cette province rebaptisée le Hatay est frontalière avec le gouvernorat d' Idleb. Aujourd'hui, le PT Erdogan entend profiter du conflit actuel pour étendre le territoire turc à bon compte.

    Erdogan, sultan islamo-nationaliste qui devient le problème et non la solution

    Erdogan, maître chanteur migratoire.

    Et la presse occidentale de "taper" consciencieusement sur Damas et son allié russe.

    La Russie signale au passage qu'elle est la seule entité militaire légale en Syrie.

    Ces entités entendent elles mettre fin à Idleb et Alep  aux attaques islamistes de groupes "rebelles" qu'elles nomment terroristes et récupérer chaque mètre carré du territoire SYRIEN occupé illégalement par la Turquie, en complicité avec les occidentaux attirés par les odeurs de naphte et de gaz prédatés à bon compte.

  • Syrie. L'usine Lafarge incendiée mercredi 16 octobre

    Incendie signalé dans cette usine syrienne  du groupe franco-suisse Lafarge Holcin située sur l'axe Kobané-Raqqa à Jalabiya.

    Elle est connue pour avoir entraîné le Groupe Lafarge Holcin  en justice.

    Mis en examen pour violation d'un embargo, financement d'une entreprise terroriste (13 millions versés à des groupes jihadistes dont Daesh) mise en danger de la vie d'autrui, complicité de crimes contre l'humanité. Et la vente de ciment aux groupes jihadistes pour leur propres besoins de constructions "militaires".

    Ce entre 2013 et 2014.

    La direction du Groupe, mise en examen s'est défendue vertement en affirmant que le quai d'Orsay sous Fabius par  la DGSE non seulement incitaient à maintenir en marche cet investissement de premier ordre (LCS Lafarge Cement Syria) mais engageaient secrètement  à financer plusieurs groupes radicaux. Scandale.

    Le secret s'est éventé... Mais entre temps Laurent Fabius, auditionné, a perdu sa mémoire

    En termes clairs la France sous François Hollande et son ministre des affaires étrangères  Fabius a financé DAESH volontairement par le biais de  Lafarge.

    L'usine vient d'être incendiée. Par la coalition occidentale semble-t-il. Français  qui y avaient installé une base. De quoi supprimer bien des preuves...

                                                                                 Sylvie Neidinger

    SUITE  L'usine aurait été bombardée par les américains qui y avaient un stock d'armes ! 

     

    https://www.lejdd.fr/International/exclusif-les-mails-secrets-de-laffaire-lafarge-3826412

    https://www.capital.fr/economie-politique/syrie-fin-des-poursuites-pour-financement-du-terrorisme-pour-lex-patron-de-lafargeholcim-1330275

    https://www.capital.fr/entreprises-marches/lafarge-en-syrie-un-des-intermediaires-entre-le-cimentier-et-les-jihadistes-mis-en-examen-1350299

    usine large holcin,syrie,incendie,ei,dgse

  • Le nord-est... syrien appartient évidemment à la...Syrie !

    Précision géostratégique. Le nord-est  et l'est syrien ne sont :

    - ni turc  (Turquie qui occupe déjà Iskanderun avec Antioche -rebaptisé Hatay- depuis 1945 et Afrin récemment)

    -ni rojava kurde

    -ni britannique

    -ni français

    -ni américain (engagement théorisé en 18 janvier 2018 à Stanford par Rex Tillerson et Condoleezza Rice)

    C'est un territoire de l'Etat syrien, celui représenté à l'ONU. Celui, laïc, issus des Indépendances.

    Le découpage néo colonial en cours depuis 2011 (article de ce blog de  20..12 qui le signale déjà)a permis aux occidentaux dont la France sous couvert de Kurdistan de s'emparer des parties pétrolières de la Syrie.

    Rojava est l'invention d'un nouveau territoire non reconnu à l'ONU mais que les occidentaux s'empressent à déclarer "légal".

    On se souvient de la rhétorique française sur la "légalité" des tribunaux locaux kurdes ce afin de ne pas juger les terroristes EI en France. Les avocats répondaient alors qu'il ne s'agit pas d'un état régalien ! Evidemment.

    Cette prise de possession récente de l'est syrien -supposé pays kurde- militairement occupé par les occidentaux n'est évidemment pas légale. 

                                         CLAIREMENT UN TERRITOIRE SYRIEN 

    La presse elle-même situe par le vocabulaire employé la zone actuellement de combat turc en...Syrie. 

    Pays clairement mentionné : la Syrie.

     

    turc,turquie,rojava,#syrie,usa,france

    Les kurdes eux-mêmes utilisent le terme de Syrie quand ils évoquent le Rojava ! Ici le blog de

    Demir Sönmez sur TDG

    turc,turquie,rojava,#syrie,usa,france

                                                               

     Les kurdes sont une composante de la population syrienne, véritable mosaïque.

    Ceux qui vivent  dans la zone rebaptisée  Rojava,  lorsqu'ils sont en limite affrètent quand ils le peuvent des bus pour scolariser les enfants... Où? en zone gouvernementale syrienne dont la capitale est Damas ! 

                                                           Sylvie Neidinger

  • Le Liban décrète une journée de deuil national lundi pour honorer Jacques Chirac

    L'onde de choc du décès de Jacques Chirac dépasse les frontières. Le monde arabe qu'il connaissait intimement ressent cette disparition avec émotion. Et pas seulement.

    Le Liban  a même décrété la journée de lundi prochain comme deuil national.

    Un lien indéfectible unit spécifiquement la famille Hariri à Jacques Chirac..

    Les hommages affluent de la communauté internationale pour celui qui est qualifié de figure de proue de l'Europe, homme visionnaire,#france,jacques chirac,#chirac,décès,deuil,#liban,#usa,#bush,#trump

    Angela Merkel :"Il était pour nous, Allemands, et pour moi personnellement un partenaire formidable et un ami", a-t-elle ajouté après le décès de l'ancien président français qu'elle avait en particulier côtoyé durant ses deux premières années à la chancellerie, de 2005 à 2007. La dirigeante a aussi rendu hommage, comme son ministre des Affaires étrangères Heiko Maas avant elle, à "un grand homme d'Etat et Européen"

    #france,jacques chirac,#chirac,décès,deuil,#liban,#usa,#bush,#trumpVladimir Poutine évoque un dirigeant "sage et visionnaire", a indiqué le Kremlin dans un communiqué.

    "Jacques Chirac a acquis le respect mérité de ses compatriotes et une haute autorité internationale en tant que dirigeant sage et visionnaire ayant toujours défendu les intérêts de son pays", a affirmé selon ce communiqué le président russe. Vladimir Poutine a souligné qu'il admirait à chaque conversation avec M. Chirac son intelligence et ses grandes connaissances", ajoute le Kremlin. Dans une interview fin juin au quotidien britannique Financial Times, Vladimir Poutine avait été interrogé sur le dirigeant étranger qu'il admirait le plus. "J'ai été le plus sérieusement impressionné par l'ancien président français Chirac. C'est un véritable intellectuel, un vrai professeur", 

    #france,jacques chirac,#chirac,décès,deuil,#liban,#usa,#bush,#trump

    Formidable dirigeant, selon Boris  Johnson, Leader selon l'espagnol Pedro Sanchez.

    Selon Jean Claude Juncker président de la Commission européenne  "un grand homme d'Etat" et "un ami fidèle", une figure de proue pour l'Europe. "Jacques Chirac était un homme de fortes convictions, celles des valeurs humanistes de fraternité, de respect de la tolérance."

    Le canadien Justin Trudeau évoque un homme inspirant.

    "Vieil ami de la Chine"...les commentaires fusent de toute part...Algérie, Maroc la liste est longue...

    Le monde entier réagit 

    Sauf les USA. Les américains  Bush et Trump sont en silence absolu. Ceci en dit long sur le ressentiment face à celui qui avait eu raison contre eux: le refus de l'invasion colonialiste de l'Irak, l'indépendance toute gaulliste de la France dans ce dossier. Il avait dit non à l'Amérique.

    Donald Trump préfère aujourd'hui ses amitiés avec la Corée du Nord...On a les amis que l'on mérite!  Le bizarre président orangé entend démolir l'UE et martèle un leadership imposé. Disposition d'esprit totalement opposée à l'univers chiraquien.

    Le schisme est profond: Jacques Chirac représentait ce monde  multilatéral abhorré par Donald. Univers où l'Europe intègre la Russie comme partenaire, où l'Europe émerge comme voix politique, où l'on entend  régler les problèmes par la diplomatie et non la guerre ( accords d'Oslo, solution à deux Etats pour Israel/Palestine)

    Avant son décès Jacques Chirac était déjà ostracisé par les américains- lui qui adorait pourtant ce pays dans sa jeunesse! 

    Jacques Chirac s'en moquait royalement.

    A Paris la queue d'attente   de la foule est longue pour remplir à l'Elysée  le registre de condoléances mis à disposition par l'actuelle présidence.

    Français sincèrement touchés. 

    De multiples  témoignages audios et écrits  indiquent que Jacques Chirac est le dernier "véritable président". 

    Lundi, 30 chefs d'Etat feront le déplacement à Paris.

     

                                                    Sylvie Neidinger

     

  • Colonialisme version Bolsonaro

    Le Président du Brésil Jair Bolsonaro  parle sans complexe, en véritable dirigeant d'extrême-droite qu'il est.

    Il fustige  l'attention internationale portée à son pays, Amazonie oblige.

    Ce depuis son arrivée au pouvoir et plus encore en réaction au G7 de Biarrtiz qui le mit en cause.

    Vulgaire et moqueur- sans limite comme son ...ami Trump- Jair  Bolsonaro suggère au monde d'aller déféquer un jour sur deux pour régler les problème écologiques de la planète...

    En réponse au clash actuel avec le président français, avec les européens, l'ONU  et les écologistes du monde entier, il fustige ce qu'il nomme lui l'état d'esprit  colonialiste de Macron.

    Bolsonaro, brut de décoffrage devrait, de par sa fonction de président du Brésil , #portugal,#portuguais,#bolsonaro,#brésil,las casas,#valladolid,#colonisation,ctourner sa langue deux fois dans la bouche avant de lancer ses pics. 

    Car on ne manipule pas le concept de "colonialisme" si simplement. 

    L'individu en question  s'appelle Bolsonaro comme son ancêtre... italien. Il parle la langue portugaise puisque l'explorateur Pedro Alvares Cabral  débarqua un 22 avril 1500.

    Le Portugal prend alors  possession de la "terre de braise"

    Brésil comme braise, la couleur du bois rouge qui  va attirer comme l'or

     

                                 COLONISATION DE L'AMERIQUE

    Au XVIème siècle, Portugal, Espagne, France, Hollande, Angleterre.... l'Europe sont à la base d'un large mouvement de prise de possession de territoires supposés vierges pour y fonder des "colonies".

    Le continent américain est l'objet de ses âpres conquêtes du nord au sud. Une logique coloniale s'installe avec des disputes pour partager le gâteau.

    Remarque.L'avis des populations autochtones n'est pas demandé. En l'occurrence les Indiens. Mais à vrai dire ont-ils une âme ces individus pas même habillés? Il faudra la plume  du prêtre Las Casas pour plaider la cause des indiens victimes directes de la colonisation. Et d'un génocide culturel.

    Cela discute assez tôt: la fameuse controverse de Valladolid ordonnée par Charles Quint à savoir plutôt que leur élimination physique par les colons  ne devrait-on pas  les convertir??? Mais alors si ils ont une âme, ils sont des humains....

                    INDIENS AUTOCHTONES  EN DANGER DE DISPARITION

    Les colons les éliminent comme des bêtes sauvages ayant compris que les autochtone ne pourront jamais obéir à la logique du  travail de force réclamée pour les latifundias et autres exploitations..

    En réalité peu d'altruisme sincère... Puisque les indiens ne peuvent "travailler", dirigeants et  hommes d'église peuvent alors discuter- dans leur grande noblesse et leur bonne conscience  - de savoir si on  sauve ou non ces populaces inaptes pour le travail intensif.

    La traite négrière va s'installer elle, sans état d'âme dans le sillage des bateaux. Des êtres humains deviennent  "énergie de travail", bêtes de somme. Ravalés au rang d'animaux ou de courant électrique, d'énergie de base...

    Il est parfaitement inutile de "faire ou refaire  le procès " du passé colonialiste complexe et douloureux.

    En 2019, le Brésil est fort de toutes ses composantes et parle  le portugais.

    Or, qui ramène la discussion sur ce thème délicat? Jair Bolsonaro lui-même!

    Il dénonce  l'ingérence mondiale selon lui qui s'occupe de "son" Amazonie. Il attaque frontalement les ONG qui financent les actions sur le terrain.

    En fait qui a colonisé qui ? Et surtout  qui  colonise qui aujourd'hui?

    L'ingérence mondiale finalement prend la défense des populations autochtones indiennes qui subirent depuis cinq siècles  et subissent encore la colonisation dans sa phase directe.

    Indiens  dont l'habitat et  mode de vie sont en voie de disparition. Disparition des peuples premiers comme phase ultime du processus colonial.

    OUI les indiens du Brésil  subissent l'actuelle forme de colonisation qui consiste à détruire leur habitat amazonien pour une exploitation économique.

    En l'occurrence ici le colonisateur est celui qui le permet, dont la système social laisse faire.

    Entre autres, Jair Bolsonaro et derrière lui  les latifundiaires ou multinationales qui ont installé  cet individu décrit comme caractériel  au pouvoir de direction de cet immense pays fragile, le Brésil.

    Le chef Raoni appelle la communauté internationale à l'aide.

     

                                                         Sylvie Neidinger

    #portugal,#portuguais,#bolsonaro,#brésil,las casas,#valladolid,#colonisation,c

     

  • Johnson & Trump: le graph de Bristol

    Un graph de street art résume l'actualité des cheveux colorés blonds et mal coiffés.

    Photographiés à Bristol (AFP)

    Bojo et Donald. Les deux dirigeants anglo-saxons  peuvent enfin vivre leur idylle idéologique "guerroyeuse" au grand jour !

    Cheveux au vent.

                                  SN

    phoyto trump johnson.JPG

     

  • Scandale Notre-Dame-de-Paris:150 millions d'euros pour un système anti-incendie jamais trouvés

    Désolée de l'acidité du jour. Mais ce blog aime à nommer un chat un chat en toute indépendance d'esprit. C'est sa marque de fabrique.

    Selon l'historien Didier Rykner, il manquait juste 150 millions d'euros pour installer un système anti-incendie dans la cathédrale parisienne. Il avait alerté. Argent jamais trouvé. On aurait pu éviter cela ! La colère de l'historien est palpable.

    Je pose ici une simple question. Combien a coûté pour la France l'inutile guerre de Syrie qui a même détruit des infrastructures urbaines par ses missiles, présence de navires au large, d'avions de chasse pour tirer?????

    Sous Sarkozy, Hollande et Macron il y eut , en France de l'argent pour des guerres extérieures erratiques, inutiles, ayant endommagé des quartiers urbains de pays tiers. 

    Coût de la guerre française  en Syrie: opération  Chammal seule: 360 millions. Surcoût non budgété globa:  800 millions d'euros. L'ensemble depuis 2011 s'évalue à plusieurs milliards  pour la seule Syrie. Coût exhorbitant des guerres de la France, inutiles de surcroît car  sans grand retour géostratégique.

    Il n'y avait pas en France 150 millions euros pour Notre-Dame de Paris, cathédrale médiévale dont les parties médiévales ont désormais totalement disparu. Pas d'assurance non plus.

    Dégoût....

                                                          Sylvie Neidinger

    Tweet du jour sur @SylvieNeidinger

    @SylvieNeidinger, #blogneidinger, notre-dame-de-paris,#paris,absence de système anti-incendie,syrie,missiles,#notre-dame

     L'ancêtre bizantine de Notre-Dame 

    https://immobilier.lefigaro.fr/article/dans-une-syrie-ravagee-par-la-guerre-decouvrez-l-ancetre-de-notre-dame_a2b5f70e-62bd-11e9-bcd4-4acccf2c010d/

  • No&No&No: fiasco du Brexit, "qu'ils sortent et vite" dit un sondage.

     No, no,no,no,no,#No, No, no,no,no,no,no,No, no,no,no,no,#No, No, no,no,no,no,no,No, no,no,no,no,#No, No, no,no,no,no,no,No, no,no,no,no,#No, No, no,no,no,no,no,No, no,no,no,no,#No, No, no,no,no,no,#no, no,No, brexit,no&no,no,#no fiasco britanniqueno,no,no,no,#No, No, no,no,no,no,no,No, no,no,No, no,no,#No, No, no,no,no,no,no,No, no,no,no,no,#No, No, no,no,no,no,no,No, no,no,no,no,#No, No, no,no,no,no,no,No, no,no,no,no,#No, No, no,no,no,no,no,No, no,no,no,no,#No, No, no,no,no,no,no,No, no,no,no,no,#No, No, no,no,#No,no,no,no,No, no,no,no,no,#No, No, no,no,no,no,no,No, no,no,no,no,#No, No, no,no,no,no,no,No, no,no,no,no,#No, No, no,no,no,no,no,No, no,no,no,no,#No, No, no,no,no,no,no and NO.

    A part dire non, on ne sait ce que veulent les britanniques...

    Nota.  En pédiatrie, l'âge du "non à  tout" se situe à 24 mois...No, no, no comme chantait Amy Winehouse.

    Avec l'échec répété du Brexit, la patience de tous a atteint ses limites.

    Notamment celle des européens.

    STOP au brexit circus. Qui consomme temps et énergie.

    La moitié des français par exemple, souhaite un départ sans accord et rapide du Royaume-Uni de l'UE selon un récent sondage.

    Brexit. Trois ans de fiasco politique pour un désastre à la clef titre Ouest France.

    De Gaulle en suggérant que le Royaume-Uni était difficilement   compatible avec l'UE avait vu juste.

    Mais du bon chemin avait été parcouru. Pour preuve, l'incroyable complexité du retrait tellement le pays est imbriqué de tous côtés: Airbus, Erasmus...

    La JEUNESSE du Royaume-Uni vote pour l'Europe globalement. Elle y voit son futur.

    Boris Johnson,  triste sire qui a installé l'huile, allumé le feu et  jeté de l'huile sur le feu pour que son pays quitte vient de  voter finalement pour l'accord de retrait en troisième instance ! Un clown.

    La situation sur place est terrible. Une sorte de guerre civile sévit entre les pro et les anti. Rappel le brexit a démarré par  le... meurtre de la députée Jo Cox le 16 juin 2016.

    Violent.

    Surfant sur un fond de britishness, d'insularité exacerbée voire de nationalisme, David Cameron a joué avec le feu en proposant ce brexit. Pari raté.  Pour des raisons de rapport de  pouvoir interne au parti conservateur au départ  !! Quelle inconscience.

    Mais pas seulement.

    Il n'est que de voir la jubilation de Donald Trump à démolir l' UE, à vanter le brexit pour comprendre les intérêts géostratégiques en jeu.

    B Obama signalait en permanence que le centre des intérêts américains s'était déplacé en Asie du sud est. Pure rhétorique. L'Europe pose problème à la première puissance mondiale parce que l'UE des 28 est en réalité  la première puissance économique mondiale;  à 27 un peu moins , d'où le brexit !

    Conservateurs britanniques et conservateurs américains main dans la main.

    Nigel Farage, le bizarre politicien de Ukip,  n'a pas cessé de montrer sa proximité avec le nouveau président outre atlantique.

    Pour les britanniques, l'affaire a été vendue sous de faux aspects. L'entreprise de contrôle des opinions Cambridge Analytica et...Facebook  sont même passées par là. Extrême-droite américaine de C A ( Steve Bannon..) et  no dealers main dans la main.

    Problème, une fois le brexit voté, ses instigateurs Cameron, Farage, Johnson ont pris la fuite, à l'anglaise...

                     LES NO DEALERS DEALENT SUR LE PASSE IMPERIAL

    Les brexiters populaires sont dans un incroyable scénario de guerre où l'ennemi est continental Ils pensent que «L’UE est en train de se venger de notre vote. Au cours des siècles, nous avons battu les Français, les Portugais, les Allemands… C’est leur façon de prendre leur revanche entend-on.

    Diantre. Bigre. Dans une UE tournée vers les 21ème siècle, l'écologie etc... voir certains anglais encore dans la Guerre des 100 ans en 2019 est un choc!

    Des no dealers à la dérive d'un incroyable sentiment de haine même pas contre les institutions mais carrément contre les populations (contre les portuguais, allemands, français etc..)

    Les députés conservateurs de la classe aisée tels Jacob Rees-Mogg entendent eux tirer les marrons du feu. Commercer sans frontière. 

    Rees-Mogg  est un hard-no-dealer, un acharné. Il entend faire de son île un...Singapour, libre de tous droits, au commerce sans contrainte.

    Créer  paradis fiscal aux portes de l'UE . A voir.

    Les 27 apprécient peu et décodent parfaitement le jeu britannique.

     

       ECHEC DES POLITICIENS UK  PAR TOTALE MECONNAISSANCE DE L'UE!

     

     Le Brexit est un rêve  historique de britishness (ou un cauchemar selon) pour les nostalgiques de l'Empire anglais sur lequel le soleil ne se couche jamais.

    C'est d'ailleurs  extraordinaire que ce rêve du départ se soit brisé dans la réalité ...douloureusement historique elle aussi de la frontière nord-irlandaise! Gibraltar, problème non réglé également.

    Les brexiteurs se sont trompés sur toute la ligne. Ils ont misé (oui misé = parié) sur le mésentente des 27. Or, leur brexit a renforcé l'UE.

    Les sessions actuelles du parlement britannique montrent à quel point la classe politique dirigeante anglaise ne CONNAIT PAS le fonctionnement européen.

    Nombrilistes, se pensant le centre du monde, ils entendaient négocier un deal de départ  avec l'UE à leur sauce. De la "négo" ,alors que l'UE est une Union basée sur des Traités JURIDIQUES.

    Ils voulaient le marché commun sans la réglementation. Ils entendent quitter l'UE pour sa réglementation trop contraignante pour eux mais en gardant le libre accès au ...marché commun.

    Ils pensaient rouler l'UE dans la farine en ayant autant de droits d'accès au marché unique en étant dehors que en étant  dedans.

    Refus des 27. 

    Les britanniques  se sont mis tout seul en position intenable. Le pays importe 40 % de ses denrées alimentaires du continent !

    A force de vouloir "comme avant" plus rien  ne sera jamais comme avant !

    Dans sa démarche de quitter l'UE, en voulant le beurre et l'argent du beurre, le Royaume-Uni a mis le feu à sa propre cuisine en... cuisant son pudding indigeste pour son pot de départ.

                                                              Sylvie Neidinger

     

    Faisant acte des trois refus du Parlement GB, Donald Tusk convoque les... 28 pour le 10 avril. Probablement pour acter la sortie dure et directe.

    brexit,no&no,no,#no,brexit circus,nigel farage,david cameron,rees-mogg,joe cox,fiasco britannique,pudding,britishness,beurre et argent du beurrecourrier international

     

  • Les occidentaux annoncent la fin (supposée) de l'EI... qu'ils ont contribué à installer!

    Clap de fin, vraiment? 

    Trump, Macron....annoncent à coups  de trompettes médiatiques  la fin supposée de l'EI  ou Daesh (dawlé islamyé) ou Isis en anglais. 

    Victoire à Baghouz qu'ils s'attribuent, avec leurs alliés kurdes. 

    EI, Daech, Isis: autant d'acronymes pour une terrible réalité qui s'est installée sur les décombres de l'invasion américaine en Irak et ceux du conflit syrien importé  en 2011.

    Ces présidents se glorifient d'un bizarre succès.

    L'hyperbole prévaut. La guerre serait même gagnée par "André le français", selon un média hexagonal. 

    Or,

    1-Beaucoup des combattants de Daesh ou Etat islamique se sont "évaporés" dans la nature en novembre 2017. Le monde entier devant ses écrans les a vus, stupéfait,  quitter par colonnes la ville de Raqqa lors de sa chute. La coalition occidentale, les FDS  les  laissant partir par centaines avec armes et pick-ups. 250 combattants aguerris et les familles, en bus,  selon la BBC.

    La presse  ne pouvant masquer les images, évoqua sans ciller cette fuite organisée des jihadistes  de Daesh par les occidentaux.

    2- Moscou par la voix de son ministre Lavrov demanda vertement  en février 2018 à ce que les jihadistes issus de Daesh réinstallés autour de la base américaine de Al Tanf, évacuent ce nouveau  "trou noir"  . Ces  groupes  Daesh étant  alors  à l'offensive contre les forces gouvernementales.

    2'-Le camp de Al Hol reste une poudrière jihadiste.

    3-Le combat contre l'islamisme radical n'est pas du tout  terminé en ce 25 mars 2018. La province d' Idleb regorge actuellement de groupes du même moule idéologique issus d'Al Qaida qui s'y sont concentrés en provenance de ....partout.

    Dans cette zone frontalière avec la Turquie,  ils ne se nomment pas  Daech mais Al Nosra  (anciens protégés de Laurent Fabius, alors ministre des Affaires étrangères  de François Hollande) Ahrar Al Cham et autres....

    Une cinquantaine de factions en tout. Initialement armés par les occidentaux et pays arabes du golfe. (Arabie Saoudite, Qatar..). Il s'agit de ceux nommés "rebelles" par nos médias. Il nous  fallait même  lire "gentils rebelles" pour correspondre au film politiquement correct vendu sur nos écrans informationnels depuis le début du conflit syrien.

    En résumé, on constate un incroyable double jeu occidental autour de l'EI comme "variable", auquel s'ajoute une complexité, celle de la position instable des kurdes.

                                KURDES SYRIENS RECONNECTES A DAMAS

    Les occidentaux  ont tenté de créer par ce conflit - entre autres motifs- un Kurdistan nommé Rojava reliant l'est syrien au nord ouest irakien, projet captant ainsi ...les principales ressources pétrolières des deux pays.

    De nombreux kurdes pris au piège des annonces et défections  occidentales, des violences de cette guerre (génocide Yazidis..) n'entendent plus tant que cela quitter les pays en question: Syrie et Irak pour une hypothétique autonomie. Une semi-autonomie en réalité. Un imbroglio à la  Kosovo.

     Exemple : il n'y  actuellement pas de tribunal digne de ce nom pour juger les jihadistes occidentaux dans la zone.

    Logique: la zone kurde n'est pas un Etat!

    Plutôt que se voir écrasés par la Turquie, ils négocient actuellement leurs  bonnes relations avec... Damas.

    A Khamichlé, ville du gouvernorat de Hassaké, les familles préfèrent encore envoyer leur enfants dans les écoles gouvernementales plutôt que les nouvelles structures strictement kurdes.

    Le Kurdistan ne  trouve pas ses marques dans son environnement géographique et historique. Coincés par les puissances frontalières, ils n'entendent pas ce redécoupage prôné par les occidentaux pour leurs propres intérêts géostratégiques.

    La guerre en Syrie est  un échec au final pour la coalition.

    Leur prise de possession indirecte des zones pétrolières et leur exploitation, sous couvert de Rojava poserait un sérieux problème de légalité.

    Surtout à partir du moment où le régime de Damas n'a pas cédé contrairement aux plans et  désirs occidentaux.

    Contrairement aux compromissions avec les groupes islamistes radicaux, de quelque nature que ce soit.

                                                                                      Sylvie Neidinger 

  • Quand Varsovie devient WAR SAW en caricature de presse

    Décryptage d'image-

    La récente conférence organisée à Varsovie jeudi dernier par les USA sur le moyen-orient dont l'Iran   mit en exergue les profondes divergences de Donald Trump (et de ses alliés arabes du Golfe surtout+format Visgrad) avec l' UE, surtout les européens "de l'ouest" (GB, Allemagne, France etc.).

    La réunion n'a pas trop servi l'image de la Pologne, finalement.

    Une polémique s'est effectivement engagée  autour de propos controversés tenus par  Benjamin Netanyahou sur la Pologne de la ...seconde guerre mondiale alors qu'il était invité à la conférence.

    Du coup le premier ministre Mateus Morawiecki annule sa présence à une réunion du groupe de Visgrad (Hongrie, Pologne, République Tchèque et Slovaquie) organisée  ce lundi. Clash violent entre les deux contrées, échec sur toute la ligne de cette réunion à Jérusalem finalement annulée,les trois autres solidaires à la Pologne.

    Cela vire au fiasco pour le premier ministre . Le premier ministre échoue ici à diviser l'Europe.

    Par ailleurs le Courrier International publie le dessin  de presse d'un libanais , le dessinateur libanais d'origine irakienne Hassan Bleibel, où Varsovie devient WAR SAW , scie de guerre, donc hache de guerre.

    A l'image de ce sommet de Varsovie-Warsaw Summit qui déterre la hache de guerre plutôt que fumer le calumet de la paix.

    Plusieurs lectures à cette scie : 

    1-La scie d'une pax americana qui entend découper le moyen-orient à son avantage, celui de ses proches  et pour cela rayer l'influence de l'Iran et ses alliés.

    2-Suivant l'actualité  du monde arabo-musulman, la scie représente  aussi celle qui a découpé Jamal Khashoggi, en lien avec MBS dans un consulat d'Istanbul.

    L'Arabie Saoudite étant d'ailleurs présente à Varsovie et parmi les pays les plus virulents contre l'Iran, dans leurs luttes d'influences respectives.

     

     

                                               Sylvie Neidinger 

     

    pubmi dans courrier in.PNG

             https://www.courrierinternational.com/dessin/le-dessin-du-jour-varsovie-le-vrai-faux-sommet-pour-la-paix-au-moyen-orient

     

  • "Brexiteurs en enfer"(Tusk)...L Fox avait tiré le premier en parlant "d'obsessions théologiques" !...

    Il s'agit de rétablir les faits. Et ne pas oublier la petite phrase de Liam Fox sur les supposées "obsessions théologiques" de Bruxelles cet été....

    Donald Tusk, Président du Conseil européen s'en est pris mercredi 6 février aux partisans du Brexit qui selon lui n'ont pas prévu les conséquences de ce divorce, s'interrogeant sur la "place spéciale en enfer" qui leur serait réservée. Boutade assumée. Il en a ri.

    La phrase provoque l'ire outre manche. Le Royaume-Uni s'enflamme. Comme toujours avec deux camps. Ceux qui l'insultent et ceux qui le remercie de dire une vérité.

     La phrase exacte : "Je me demande à quoi cette place spéciale en enfer ressemble, pour ceux qui ont fait la promotion du Brexit sans même l'ébauche d'un plan pour le réaliser en toute sécurité", a lancé Donald Tusk après une rencontre à Bruxelles avec le Premier ministre irlandais Leo Varadkar.

    Certes Tusk et les autres sont excédés de ce Brexit et surtout  des positions sinueuses de Theresa May et des brexiteurs. Excédés de ces  revirements brumeux d'un  Royaume-Uni qui cherchant le beurre et l'argent du beurre est en train de mettre  le feu à la ferme.

    Des économistes allemands suggèrent à Londres de ...renoncer à tout droit de douane.

    D'une part Le polonais Tusk assume et en rigole (la fatigue du brexit est évidente chez les 27. Alors, à la Commission...) 

    D'autre part, il faut rétablir les faits.

    Le 8 août 2018, Liam Fox fustige ce qu'il dit être l'intransigeance de Bruxelles juste parce que les 27 n'obéissent pas au diktat britannique:

    « Je pense que l’intransigeance de la Commission européenne nous pousse vers une sortie sans accord », a affirmé le ministre pro-Brexit dans un entretien au Sunday Times. Il reproche à Bruxelles de se retrancher derrière des « obsessions théologiques » plutôt que de soucier du « bien-être économique des Européens ». « Ainsi, il ne peut y avoir qu’une seule issue », a-t-il jugé.(euractiv)

    Les brexiteurs dont Liam Fox  tirent les salves agressives les premiers. Mais n'assument rien de leurs revirements et leurs désirs sans consistance juridique acceptable pour les 27. 

    Même pas les phrases prononcées. Même pas assumées. Comme tous ces revirements dans ce dossier.

    La théologie a bon dos !

                                                                    Sylvie Neidinger

     

    On peut même avancer que Donald Tusk -diplomate en chef, diplomate parmi les diplomates- a volontairement  évoqué l'enfer des brexiteurs car ces derniers sont totalement capables en cas de "no deal" de ne pas assumer et évidemment d'en faire porter le poids à la Commission, à l'#UE. 

  • Brexit Circus: le Parlement britannique plonge dans le beurre et l'argent du beurre. NON cinglant de l'UE

    Le Royaume Uni, toujours englué dans son brexit circus excède les  européens.

    Stop. Too much. Overdose de tergiversations. Cela suffit.

    Cette fois le Parlement britannique entend imposer le deal qui consiste à être en dehors tout en gardant tous les avantages d'être dedans. Le droit mais pas les devoirs. En avoir beaucoup en payant peu. Ce qui est  parfaitement inacceptable pour l'UE. La voie des liens commerciaux avec l'Europe mais sans les efforts.....

    Pour cela  la Chambre des Communes se prononce hier mardi 29 contre une sortie brutale sans accord.

    Dès lors tout semble bien aller puisqu'un accord de sortie a été (durement) négocié entre Theresa May et les 27 représentés par Michel Barnier.

    Sauf que les britanniques, pris dans leur bulle surréaliste (insulaire, nationaliste..) votent unilatéralement sur la modification d'un terme de l'accord: le traitement de la frontière intra irlandaise dit filet "backstage"

    Avec comme  résultat la volonté par les députés de modifier unilatéralement un point non négociable.

    Un "en même temps" qui veut le beurre et l'argent du beurre.

    La PM affirme pouvoir renégocier le divorce. "Mes collègues et moi-même parlerons à l'UE de la manière dont nous pouvons répondre à ce que souhaite la Chambre" des Communes et chercherons à obtenir "des changements juridiquement contraignants", a déclaré Theresa May devant les députés, reconnaissant que "ce ne serait pas facile, étant donné l'appétit limité au sein de l'UE pour un tel changement".

      Ce que les Européens ont rapidement confirmé.... Le traité conclu en novembre "n'est pas renégociable"

    La réponse de l'UE àTheresa MAy et ses députés  est cinglante . NON. STOP. Et .....cela suffit.

    Le raisonnement est simple, selon Michel Barnier à Reuters : (lire dépêche d'agence Reuters)

    Brexit-Le "backstop" ne peut être limité dans le temps, dit Barnier

    Reuters24/01/2019 à 07:59
     
       BERLIN, 24 janvier (Reuters) - Le "backstop" (filet de sécurité) prévu dans l'accord de retrait du Royaume-Uni et de l'Union européenne ne peut être limité dans le temps, car cela
    contreviendrait à son objectif qui est de garantir l'absence de
    frontière dure entre l'Irlande du Nord et la République
    d'Irlande, a déclaré jeudi Michel Barnier.
        Interviewé par la radio publique allemande, le négociateur
    en chef de l'UE sur le Brexit a ajouté qu'il serait impossible
    pour Londres de conclure un accord bilatéral avec Dublin sur
    leur frontière commune, car la frontière de l'Irlande est amenée
    à devenir la frontière de l'UE et du marché intérieur après le
    Brexit.
        "Une clause dite backstop consiste à rassurer les Irlandais
    sur le fait qu'il n'y aura pas de frontière dure", a-t-il
    expliqué. "Souvenez-vous, il ne s'agit pas seulement de
    l'Irlande; toute marchandise qui passe cette frontière entre
    dans le marché unique: cela concerne l'Allemagne, la France, la
    Pologne..."
        A ses yeux, l'accord qu'il a négocié avec les Britanniques
    est le meilleur qui existe, étant donné les "fameuses lignes
    rouges" du Royaume-Uni. D'autres options seront possibles si ces
    lignes rouges évoluent, a continué Michel Barnier.
    

    Les britanniques qui depuis deux ans s'étripent entre eux n'avaient même pas vu -leurs yeux étant masqués par leur délire impérial "old times" pour les brexiteurs - que la décision de quitter ne tient pas de leur volonté uniquement mais bien d'une négociation face à 27 pays...UNIS.

    Theresa May a bien tenté de casser l'unité des européens. En vain. Ratage du Royaume-Désuni.

    Impossibilité d'une île !Douche écossaise !

    Mais la PM...continue  à vouloir forcer l'Europe !

    Les brexiteurs vont jusqu'à instrumentaliser l'image de Churchill pour leurs fins :"Le Churchill qui apparaît ces dernières décennies dans le débat public n’est pas la figure complexe, contradictoire et problématique de la vie réelle. C’est un Churchill de fiction, imaginaire, mythologique, qui a été inventé et à qui on a donné de l’importance pour soutenir une politique partiale et étroite d’esprit"

    Le vote, hier, de ces deux amendements antinomiques par le Parlement Britannique est donc un coup d'épée dans l'eau. Encore un !

    Un analyste évoque une schizophrénie politique.

    Car la réponse des européens excédés reste :  STOP. NON. FED UP

    On se dirige droit vers la sortie pure.

    Quand on voit certains anglais insulter en traitant les européens de...nazis, fantasmer sur la supposée "domination européenne" : on ne peut que comprendre ce départ rapide.

    Il a la vertu de clarifier l'attitude britannique ambigüe depuis toujours !

    En aucun cas l'Europe ne peut accepter la création d'un paradis fiscal type Singapour à ses flancs! Sans backstop en plus...

    Cerise sur le pudding  fabriqué au beurre mais...  sans l'argent du beurre.

     

     

                                                                                Sylvie Neidinger

     

     

     

                                                                 Rubrique Pays UK

     

  • Traité d'Aix-la-Chapelle CQFD

    La signature cette semaine du Traité d'Aix-La-Chapelle démontre directement le fonctionnement peu démocratique de la France et sa monarchie présidentielle version  Vème république.

    Base  de la contestation #GiletsJaunes désormais.

    Sur le fond,  on ne peut qu'apprécier le rapprochement franco-allemand et l'amitié entre les peuples (mon avis...) Toujours mieux que les guerres!

    Toutefois la forme retenue par Emannuel Macron (d'un évènement... juridique sorti en dernière minute)  est  abominable. Elle valide les appréhensions des  #GJ.

    Les français (et les allemands...)   ne savent exactement ce qui va être signé notamment sur les zones transfrontières!

    Cela sort du chapeau. Sans prévenir. Sans publicité. Acte imposé. Sans explicitation du fond de ce Traité.

    Cette gouvernance verticale  est devenue... insupportable. CQFD.

    Du coup, cela  donne de l'eau au moulin de tous ceux qui refusent cette coopération franco-allemande accrue. 

    Certains #GiletsJaunes sont sur place et huent.

    Pendant la signature les pires choses sont dites sur A Merkel et son pays par les extrêmes politiques françaises ( de Mélenchon à Le Pen). 

    Au point de choquer l'Allemagne. Dommage.

    Au final, un bruit médiatique  contraire à l'esprit d'un traité d'Amitié.

    La méthode verticale imposée est totalement à revoir !

     

                                                                                       Sylvie Neidinger

                                                                           overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

     

     

     

  • 2018: année Khashoggi, mais aussi Gilets Jaunes, Suissexit, Brexit, Trumpexit...

    #KHASHOGGI 2 octobre 2018-L'affaire du massacre  du journaliste opposant saoudien dans une ambassade en Turquie  par le prince #MBS reste majeure.  khashoggi.PNG

    Jamais (sale) meurtre d'un individu (par des nervis mais ...dans une AMBASSADE lieu de l'échange légal international) n'aura connu un tel retentissement mondial. Jusqu'à bousculer les relations internationales, les bourses, le cours du pétrole.

    Si! L'assassinat de l'archiduc François-Ferdinand à Sarajevo le 28 juin 1914 qui va déclencher la première guerre mondiale. Rappel : 2018 est l'année du Centenaire de la fin du conflit.

    L'assassinat de Khashoggi, nommé personnalité de l'année par le magazine us Time montre combien son pays est dans une violence extrême avec la moindre opposition, en sale guerre avec le Yémen. L'affaire des deux jeunes saoudiennes retrouvées mortes attachées dans une rivière, l'Hudson  aux USA n'est toujours pas élucidée. Elles avaient demandé l'asile politique.

    Lors du G20 E. Macron aura une échange surréaliste avec le prince commanditaire MBS. "vous m'écoutez jamais" Il lui fait la morale devant caméra. L'autre est ...hilare. Il y a de quoi. Image d'un gamin totalement amateur mais président de la République qui...morigène!

    #blogneidinger,#brexit,#suissexitn#khashoggi,#2018,#giletsjaunes,#suisse,#eu,#france,#mbs,#arabiesaouditeGILETS JAUNES 2018- La France vit une révolution type 1789 en version 2.0. Un Printemps français d'octobre. La  Rubrique dédiée du blog neidinger est créée: Politis-Gilets Jaunes. Certains ont vu un mouvement sporadique, délétère. Dès le 14 juin, j'ai analysé ce mouvement comme hors norme. Facile. Il suffisait d'écouter la colère et  le vocabulaire stupéfiant employé  : doléances, citoyens....Tout 1789 était dans la bouche des #GiletsJaunes. (Même en 1968 ce langage là n'était pas usité.) Pas de structuration verticale. Les drapeaux bleu-blanc-rouge à tout bout de champ. Volonté de RIC. La rubrique n'a pas fini de se remplir....

    Excellent Phillippe #Bas président LR de la commission d'enquête du Sénat sur l'affaire #Benalla, malgré tous les bâtons dans les roues.

    #SUISSEXIT 2018. Elle n'a pu se mettre d'accord avec l'UE pour son arrimage. La Suisse est bien une "île de montage". Les insulaires ont toujours la double tendance contradictoire à l'isolement et à la recherche de liaisons. L'UE demande désormais de choisir. La Suisse semble ne pas pouvoir. #suissexit est un terme impropre car le pays n'est pas du tout ...à l'intérieur de l'UE ! C'est un débat périphérique. Yves Pétignat, éditorialiste  du Temps décrit la  Suisse comme "dans sa bulle". Contraste énorme entre une grande confiance en soi et une "démocratie impuissante" selon lui. Une crevasse de glacier. Voire, un gouffre !

    #BREXIT 2018 - No comment. A force de vouloir le beurre et l'argent du beurre, le Royaume-Uni a fait fondre le beurre. Les britanniques pataugent dans le liquide visqueux. Et s'accrochent les uns aux autres. Accrochent version pugilat. Pas version sauvetage. A s'y noyer !

    #TRUMPEXIT 2018. A force de twitter, Titanic Trump  va-il couler...de sa faute. Dernier incident idiot  en date: il publie la photo de soldats d'unités secrètes ... Le président des USA, en 2018,  démolit tout dont les accords commerciaux, les alliances internationales, il fait enfermer des enfants dans des cages. Deux enfants migrants sont décédés récemment. No comment sur l'image de son pays qu'il délivre.

    #TREBES 2018- Après un terrible attentat dans un supermarché, les inondations.

                                                        Sylvie Neidinger

  • Manipulation psychométrique d'opinion élective: Cambridge Analytica, Brexit, Mercer, Bannon, Trump

    Un documentaire français de Thomas Huchon sorti en 2018 v sur ARTE- la chaîne européenne- est visible en replay jusqu'au 6 janvier 2019.

    Il enquête sur les manipulations d'opinions qui interfèrent en politique dont  l'élection de Trump  et le brexit.

    https://www.arte.tv/fr/videos/082806-000-A/comment-trump-a-manipule-l-amerique/

    Une démonstration explicative  sur les agitations en coulisses de "ceux qui captent la démocratie à leur profit". Les coulisses de Cambridge Analytica, du scandale  facebook...usa,steve bannonn thomas huchon,documentaire en replay,cambridge analytica,psychométrie politique,robert mercer,rebheka mercer,alt right,élections,facebook,#arte

    Désormais, on comprend mieux les manipulations d'opinion. En l'espèce quand un clan (alt right) veut prendre le pouvoir.

    Avec en arrière base le big data, les David Bossy, les techniques militaires de profilage appliquées au civil ...

     L'activité en arrière-base de Mercer, surtout. Mais qui est  Robert Mercer ?

    Robert Mercer  (Rebekah Mercer) fonde Renaissance Technologies. Cet  ingénieur du trading, grand joueur de poker, est spécialiste des méthodes mathématiques.  Avec un taux de croissance de  35 % son fond  devient le plus rentable du monde.

    Les idées extrêmes de ce climato-sceptique ne passent pas dans les médias.

    La fondation Mercer  finance alors  des groupes de pression. Il  achète   son propre organe de presse en 2011:  Breitbar News avec Steve  Bannon, cet  homme  de l'ombre, à la tête. 

    Breitbart News se mue alors en machine de guerre pour idées de la droite extrême, pour s'en prendre aux institutions, défaire l'appareil gouvernemental  et tout...casser.

    Steve Bannon était installé en Californie comme producteur à  Hollywood  afin de développer  ses idées hyper conservatrices dans les  films et jeux vidéos. 

    La campagne de l'outsider #Trump patinait. En juillet 2016, les Mercer en prennent le contrôle lors d'un dîner. Bannon est alors imposé comme directeur de campagne.

                 MES-USAGE POLITIQUE DES TECHNIQUES DE  PSYCHOMETRIE

    Le documentaire analyse l'impact de Cambridge Analytica, société anglaise liée à  l'extrême-droite Facebook  et plus globalement l'usage dévoyé qui est fait des DONNEES PERSONNELLES.

    Chris Whylie  canadien salarié de Cambridge Analytica a joué son rôle de lanceur d'alerte en signalant les messages de campagne  ciblés à des profils particuliers dans des zones particulières et qui disparaissent.

    Le rôle trouble de Facebook.

    Le documentaire présente Michael Kosinski, de Stanford, un spécialiste de psychométrie qui décrypte. Selon lui,  on  peut  déjà prédire un profil à partir de 6 likes. A 10 likes  on vous connait comme vos amis, à 100 comme votre famille, à 230 comme votre conjoint ! 32 typologies de personnalités ont été sectorisées.

    Et problème, nos traces nous les laissons partout: internet, jeux sur téléphone, ordi, facebook, tests de personnalité. Mais aussi banques, sécurité sociale, twitter, google etc. Tous nous connaissent à fond.

    SCL puis la filiale Cambridge Analytica ont  appliqué cette méthode à  l'électorat américain  a révélé Whylie. En captant les données de 300 000 individus, les extrapolations algorithmiques du système facebook ont permis de "traiter" l'électorat américain par millions !

    Avant que le scandale n'éclate, Cambridge Analytica en 2012, se vantait dans ses pubs d'entreprise et de communication à avoir pratiqué la manipulation comportementale A L'INSU des individus. Se vantait d'avoir fait basculer des élections type Nigeria 2007, Saint Vincent aux Caraïbes (affaire des grafittis).

                                   PROFILAGE PSYCHOLOGIQUE ET ELECTIONS

     

     Avec toutes ces données FIPS il s'agit dès lors de rechercher les indécis  qui peuvent faire basculer une élection.

    Ceci s'applique particulièrement au scrutin américain original avec son système de Swing States, ces Etats du centre moins peuplé  ayant même poids électoral que les grands Etats surpeuplés.

    La démocratie en prend un coup car en "travaillant" ce petit échantillon au corps...numérique, on a fait basculer une élection! "Travaillant" l'électeur avec des messages qui s'autodétruisent et dont il ne reste pas de trace "la bonne personne au bon moment" ! Les désormais célèbre "DARK POSTS" de Facebook ! Genre "sais-tu que Hillary veut te piquer ton flingue" ! Apparu et hop disparu ...

    Le documentaire montre qu'un spécialiste US  des médias David Caroll a bataillé pour savoir que ce Cambridge Analytics a récupéré parmi ses données, son profil d'électeur. Il en est resté effrayé!

    Un système totalement ANTI DEMOCRATIQUE.

     Une stratégie  tactique hyper ciblée sur les Grands Electeurs d'Etats démocrates clés type Michigan, Wisconsin, Pennesylvanie en ciblant quelques milliers d'électeurs en doute.

    Cela a fonctionné. Les indécis de ces états sont au final 77 000 Ces états ont basculé avec de très faibles écarts. Mais bien basculé à mille ou deux milles voix près!

    23 JUIN 2016 coup de tonnerre  au Royaume-Uni: le brexit ! Or là aussi Cambridge Analytica  a agi  en sous-main. Le camp des brexiteurs ayant fait appel à la firme d'analyse psychométrique.

                                  DANS L 'OMBRE DE LA DEMOCRATIE

     

    En novembre 2018 le système est toutefois éventé. "On a beau étouffer un scandale: il finit toujours par ressurgir"

    Mark Zuckerberg avait du rendre des comptes devant les instances politiques que sont les parlements dans son pays et en Europe. 

     

    Ce documentaire extrêmement important pour comprendre la vie politique actuelle est en replay jusqu'en janvier sur #ARTE . A consommer immodérément.

    En vue des élections européennes de 2019, Steve Bannon (et derrière lui la alt-right US)  entend faire imploser l'Europe de l'intérieur en proposant ses services  destructeurs aux extrêmes-droites locales  par un  bizarre parti nommé "le mouvement."

    Un  grand flop pour l'instant. Car désormais les techniques pour déstabiliser une élection sont sur la place publique. Et le documentaire est visible durant plusieurs mois sur la chaîne.... européenne #ARTE.

                                                                      Sylvie Neidinger

     

    CA1.PNG

     

    CA2.PNG