A-GeneVie - Page 5

  • Ce dimanche 29 mai, portes ouvertes à Penthes

    Imprimer

    Les neuf hectares vallonnés du Domaine de Prégny-Chambésy attendent de pied ferme...

    taiji gigong,château de penthes,musee de penthes,portes ouvertes

     

    *les sportifs: running autour du parc de 10h à 12h30, cours d'initiation de taiji-gigong avec le Taiji Open Club de Genève.

     

    *les familles: jeu de piste de découverte du site de 10h à 17h, le carnet d'exploration autour de l'actuelle expo Marcello/Adèle d'Affry, tour de poney par le Poney Club de Presinge, un château gonflable.

     

    *les amateurs d'expo  et curieux peuvent visiter gratuitement le Musée des Suisses dans le monde de 10h à 17h

    Foire aux livres, vide-grenier, introduction aux croquis par Reynald Aubert...

    Et plus encore autour des vins genevois et autres mets avec l'équipe du chef Sandro Haroutunian.

    Penthes est à vous ....tous.

                                                                          Sylvie Neidinger

     

    crédit image capture d'écran site cité

  • Salon du Livre de Genève, ouverture de la 30eme

    Imprimer

    Le Salon du Livre et de la Presse de Genève 2016 ouvre ses portes aujourd'hui 27 avril 2016.

    La trentaine et bien portant.

    Présentation par sa présidente Isabelle Falconnier

     "Bienvenue à la 30e !

     
     
     
     
     

    Il était une fois un éditeur, Pierre-Marcel Favre, qui avait un rêve et l’a réalisé. C’était au printemps de l’année 1987. Il est un salon littéraire à la veille de sa 30e édition heureux d’offrir son lot de nouveautés, de contenus originaux et de surprises...

    ... « Le Monde de Paulo Coelho », une exposition unique explorant l’intimité créatrice et biographique d’une icône planétaire. Un hôte d’honneur, la Tunisie, carrefour exceptionnel entre Orient, Occident et Afrique, à la culture littéraire et intellectuelle immense dont nous sommes fiers de nous faire le relais. Un espace young adult créé par et pour les ados éternels. Une série de Titeuf adolescent dessinée par les copains de Zep pour une exposition inédite en Suisse. Une fabrique 100% interactive et 100% ludique pour plonger dans les coulisses de la création littéraire. Des scènes thématiques chaleureuses, conviviales et gourmandes dédiées au polar, à la littérature voyage, suisse, d’Afrique, des pays arabes, à la philosophie, à la bande dessinée ou au développement personnel qui accueillent durant cinq jours les écrivains et auteurs suisses, français et internationaux dans l’actualité.

    La plus grande manifestation dédiée au livre et à l’écrit de Suisse, ses quelques 1’000 auteurs, 100’000 visiteurs et 1’500 animations et rencontres attendues, est comblée de se faire depuis trente ans l’écho de la vie littéraire et intellectuelle de son pays et au-delà, d’accompagner les habitudes de lecture de toutes les générations et de positionner Genève en fer-de-lance de la vie éditoriale et littéraire francophone. Acteur culturel à part entière, porteur d’un Projet Parrains&Poulains encourageant la relève littéraire et d’un Prix du Salon du livre de Genève prescripteur, le Salon du livre de Genève se réjouit de vous accueillir entre le 27 avril et le 1er mai."

     

  • NUIT ANTIQUE à Genève

    Imprimer

    C'est un peu Guédelon-sur-Leman: une formidable idée que de reconstituer le passé in situ: à Genua, le village antique.geneve,bastions,celte,romain,grec,mah,carouge la romaine,unige,nuit antique

    Bizarres rencontres hier et aujourd'hui au Parc des Bastions.

    Casques, glaives, ostracons, calames....

    Et trois sangliers à rôtir sur le feu lorsque je suis passée. Sept seront dévorés en tout.

    geneve,bastions,celte,romain,grec,mah,carouge la romaine,unige,nuit antiquePar Toutatix, le temps n'a pas été très tendre avec la valeureuse troupe.

    Pour la seconde année,  les départements universitaires de recherche sur l'antiquité: grecque, romaine (Genève) et celte (Lausanne) se mobilisent avec-on s'en doute- un immense travail amont pour préparer la Nuit Antique.

    Une manifestation grand public et gratuite.

    www.nuitantique.ch

    geneve,bastions,celte,romain,grec,mah,carouge la romaine,unige,nuit antiqueLe programme se complète in situ avec les  visites de Carouge la Romaine, Madeleine, Palais de Justice, des inscriptions latines du MAH etc.

    Entre autres saynètes mésopotamiennes, égyptiennes, concert avec  instruments, antiques, écriture cunéiforme, ugaritique....

    Les enfants, les passants assistent aussi à la fabrication d'une poterie par le Tour à bâton avec le céramiste Pierre-Alain Capt.

     

                               Le ciel nous est tombé sur la tête

     

    Un drôle d'ostrogoth par ailleurs formidable numismate de l'atelier Ciel &Terre affirme combien,  concrètement, frapper  la monnaie par la méthode antique permet de résoudre des problèmes techniques inédits et de progresser dans la connaissance. Il me dit participer régulièrement à  Guédelon (ce projet fou de reconstruire un château-fort.)geneve,bastions,celte,romain,grec,mah,carouge la romaine,unige,nuit antique

    Autant de stands intéressants: tel celui des chaussures reconstituées suite aux données scientifiques issues de fouilles archéologiques. Elles sont classées par siècle.

    Il s'agit de la collection de   la spécialiste mondiale, présente sur stand (en costume évidemment ) et disponible à la conversation. Elle me montre sa publication, un pavé sur le sujet fruit de 16 ans de recherche universitaire.

    Je ne me suis pas trop attardée à l'Archéo-fashion car hyper attirée par les légionnaires.

    Dans le gallo-romain, j'ai tendance à choisir le gallo...

    Fort intéressant d'apprendre tout ce que l'équipement militaire romain doit aux celtes-gaulois (=la même chose): la côte de maille, le casque...geneve,bastions,celte,romain,grec,mah,carouge la romaine,unige,nuit antique

    Et les historiens de le démontrer en montrant les casques. Tout simplement.

    L'expliquer avec moult pédagogie, patience et précision. Merci !

    Bigre, ce n'est pas tous les jours que l'on croise un carnix...

    Je n'ai pourtant pas entendu tonner la sinistre trompette trompe-la-mort...

    OUF me voilà rassurée: aucune guerre ne se prépare à Genève.    Malgré les apparences.

                            Sylvie Neidinger

     

     Nota: sur Arte, ce même samedi  16 avril pour prolonger la Nuit Antique : 3/3 émissions très synthétiques consacrées aux Celtes (la Tène etc...)

    http://www.arte.tv/guide/fr/058362-001-A/les-celtes-1-3

     Sur le site de Trintignac, Corrèze. Sous les couches gallo-romaines, des VRAIS Carnix

    http://www.inrap.fr/tintignac-un-temoignage-exceptionnel-sur-la-religion-gauloise-9146

     

    crédit photos Neidingergeneve,carnix,bastions,celte,romain,grec,mah,carouge la romaine,unige,nuit antique

    geneve,carnix,bastions,celte,romain,grec,mah,carouge la romaine,unige,nuit antique

    geneve,bastions,celte,romain,grec,mah,carouge la romaine,unige,nuit antique

    Lire la suite

  • Le Grand Théâtre de Genève prend la clef des champs. Provisoirement.

    Imprimer

    Vieillissant, amianté, il a pris la poudre d'escampette, côté Genève internationale, sur les hauteurs.  DSCN7471.JPG

    Pour mieux respirer et réparer ses vieux os.

    Il a même changé de nom au passage.

    Le Grand Théâtre de Genève devient l'Opéra des Nations, structure potentiellement éphémère  en bois.

    Une étonnante solution pragmatique.Qui a toutefois localement  grignoté de la verdure...

    DSCN7469.JPGLe GTG historique pourra-il  désormais  soigner ses plaies récentes. Sa façade ayant été vandalisée en 2015 par des jets de produits ( dont la terrible huile de vidange!) .

    Les projections ont imprégné la pierre en profondeur lors d'une descente "sauvage" sur la ville, une manifestation non autorisée.

    Les auteurs des dégradations viennent d'être interpellés.

    facade GTG.GIFFaçade hyper dégradée. Un coup de grâcePas la grâce qui sauve. Celle qui  enfonce.DSCN7468.JPG

    Le budget initialement  prévu à  66 millions pour la restauration est explosé à la hausse. Un défi financier.

    L'avenir incertain du lieu  attise les convoitises.

    Un article résume bien les questionnements sur l'avenir urbain de Genève et de cette intitution musicale

                                              QUEL CHOIX ?

    DSCN7474.JPGQuel choix sans oublier  les enjeux grande hauteur aux Acacias par des investisseurs du Golfe (sans  l'architecte Jean Nouvel, récusé) avec  une éventuelle salle lyrique au milieu des..gratte-ciel.

    Alors l'avenir du Grand Théâtre de Genève se joue-t-il à la campagne ou bien  au milieu des   tours (du Golfe) ou va-t-il réintégrer ses anciennes pénates au coeur de la ville  dans un bâtiment modernisé par des investisseurs chinois, découpé en lofts, avec parking?

    En attendant de résoudre le casse-tête, la structure en bois semble bien....respirer à Nations.

    Elle chante à tue-tête. Vous l'entendez?

                                                                                                        Sylvie Neidinger

     

    crédit images photos Neidinger+capture d'écran RTS Info, article cité

    DSCN7472.JPG

     

  • 30ème Salon du Livre de Genève 2016: de Fribourg à Titeuf ado

    Imprimer

    Le programme du Salon du Livre version 2016, du 27 avril au 1er mai est connu.

    http://www.salondulivre.ch/fr/fribourg.GIF

    "30 ans et pas une ride" annonce le site net très complet qui liste avec toujours une grande organisation interne la masse des évènements et invités (Tunisie en hôte d'honneur cette année.)

    Un évènement qui accueille de plus en plus:1050 auteurs en 2015.

    De Fribourg et ses écrivains voyageurs à  Tifeuf devenu ado pour la prochaine édition.

    A voir sur place, à lire.

                                        Sylvie Neidinger

    auteurs.GIF

    Lire la suite

  • Si Genève m'était contée: légendes et musique

    Imprimer

    Rubrique Lire.

    Chez Cabédita (Bière)-éditeur helvète connu pour ses publications historiques, entre autres- un ouvrage publié en 2013 toujours d'actu car il évoque la ...tradition: Si Genève m'était contée.geneve,cabedita,magali bossi

    Le livre  s'accompagne d'un CD de musiques populaires genevoises.

    Des histoires étonnantes, telle celle de La pierre aux Dames à Troinex avec ce sombre cavalier séducteur en série et...tueur inquiétant.

    Il ne s'agit pas d'un document purement ethnographique car on y sent la patte de l'écrivain qui "digère" ce patrimoine avant de  le resservir.

    Quelle est la part exacte des légendes? Quelles est la part d'invention créatrice?

    Là n'est pas le problème.

    Le parti pris est celui d'une ballade dans Genève, à la fois littéraire et musicale.

    Car l'ouvrage est issu d'une rencontre entre un auteur, Magali Bossi, un compositeur, Patrick Bielser et un peintre:  Gilbert Frattini.

                                        LARGE SOUTIEN A LA PUBLICATION

    La publication a bénéficié du soutien de la Fondation Hans Wilsdorf, de  la Ville de Genève, la Commune de Bernex et la République de Genève.

    Sans compter un généreux donateur anonyme pour la réalisation du CD.

    Une forte mobilisation collective aboutit à cet ouvrage.

    Ce qui  étonne tout de même: la jeunesse et la personnalité forte de l'auteur  !

    Magali Bossi est née en 1990. Elle  a de facto rédigé son ouvrage à 22-23 ans!

    Une incroyable maturité pour, non pas seulement  commencer le projet mais aussi le mener à terme.

    Sa bio montre qu'elle était étudiante à l'Unige.

    Un fort caractère de genevoise qui ne s'en laisse pas conter.

    Dans ses remerciements après parution la jeune femme confie "lorsque j'écris , je deviens irascible, nerveuse, paranoïaque et désespérée"....

    Avec toutes ces histoires genevoises exhumées du passé, il y a effectivement de quoi dormir moins... tranquille !

                                                         Sylvie Neidinger

     

     

     

     Si Genève m'était contée.Magali Bossi Editions Cabedita.CH-1145 ISBN 9782882956613

  • Alexander Tikhomirov et Daria Tikhomirova

    Imprimer

    La question posée est "peut-on exprimer l'indicible par une oeuvre d'art?"

    L'extermination des camps de concentration  peut-elle se visualiser sur un support dit "artistique"?alexander tikhomirov,daria tikhomirova,salon du livre de genève 2015,genève

    Il existe effectivement des oeuvres  sur le thème.

    Angela Merkel vient d' inaugurer le 25 janvier dernier à Berlin une expo (visible jusqu'en avril) de productions liées à la  déportation.

    A cette réponse difficile, un artiste m'a particulièrement intéressée. Il m'était totalement inconnu. Découvert l'année dernière.

    C'était à Genève, au 29 ème Salon du Livre de 2015

    alexander tikhomirov,daria tikhimorova,salon du livre de genève 2015,genèveAlexander Tikhomirov (1916-1995) était présenté dans le cadre de l'hôte d'honneur: la Russie, avec ses peintures dédiées " En mémoire des victimes innocentes"...

    Tuées par la barbarie nazie.

    Jusqu'alors, je pensais que seul le documentaire (film, photo) puisqu'il était supposé "réel"pouvait décrire cette réalité là.

    Or, les tableaux présentés à Palexpo étaient forts impressionnants car décontextualisés. Pas de meuble. Que des corps..Et des titres évocateurs: adieu, lamentations, prisonnier etc.

    Ils retranscrivent fort bien ce que l'on peut nommer "l'au delà de l'humain dans son angoisse existentielle", cette limbe entre vie et mort.

    Je suis restée scotchée  sur place, fort étonnée du rendu.

    Surprise que l'angoisse des camps  puisse ainsi se décrire et se transmettre par Art interposé.

                          Présence de la petite fille du peintre Daria Tikhomirova

    alexander tikhomirov,daria tikhomirova,alon du livre de genève 2015,genèveCerise sur le gâteau, une  jeune femme à la beauté slave éclatante représentait l'artiste devant ses tableaux: sa petite fille Daria.

    Un contraste fantastique  avec le  contenu NOIR fusain sur les camps d'extermination.

    Contraste significatif car à y réfléchir, sa présence face aux tableaux fut essentielle pour un choc visuel.. créatif.

    Sa présence montrait  en creux, combien les annihilés de l'extermination disparaissent aussi dans leur descendance qui n'a pas pu exister, annihilée, devenue poussière d'histoire.

    Sa présence montrait par là, combien la force de vie doit être la règle.alexander tikhomirov,daria tikhomirova,alon du livre de genève 2015,genève

    A propos, une interview parisienne de novembre 2015 nous apprend que la jeune russe de 24 ans  se lance elle aussi, comme son père et son grand-père, dans une carrière artistique.

    Mais avec une approche opposée car joyeuse: écume l'allégresse!"

    Je cite:

    "les oeuvres de Daria Tikhomirova sont des écumes d’allégresse. Elles nous donnent toutes les raisons de garder la foi en la sérénité et la joie mais aussi des odes à la paresse, à admirer la grâce d’une ballerine ou à se délecter, allongé au soleil, de grains de raisin".

    "Je veux donner le sourire et refléter la beauté de la vie", affirme justement  Daria Tikhomirova  qui porte  AUSSI en elle l'héritage d'un regard fort qui a trouvé le moyen de décrire le sombre indicible de la tuerie de masse.

    Justement...

                                                                                Sylvie Neidinger

     

    crédit images: salon = Neidinger. +capture d'écran pour oeuvre Daria T

  • Artgenève s'installe. A Paris, les Globes de Cristal sont annulés

    Imprimer

    Palexpo accueille la cinquième édition du Salon Artgenève

    http://www.tdg.ch/culture/Artgeneve-prend-ses-quartiers-a-Palexpo/story/14575685

    Communiqué de presse post évènement

    "Après une augmentation constante du nombre de visiteurs lors des éditions précédentes, artgenève a encore enregistré une croissance de sa fréquentation avec 15'400 visiteurs à deux heures de la fermeture. Désormais incontournable dans le paysage régional et international, la réussite du salon genevois a conduit ses organisateurs à créer un second salon à Monaco: artmonte-carlo. L'édition monégasque se tiendra du 30 avril au 1er mai 2016 au Grimaldi Forum"

     

    Pendant ce temps à Paris, l'édition 2016 des  Globes de Cristal , Prix "people" dédiés à l'art et  la culture est annulée aujourd'hui 26 janvier 2016 pour raison d'état d'urgence et de risque. Le communiqué  indique qu'ils ne pouvaient garantir la sécurité optimale aux personnalités et artistes qui chaque année participent.

    C'était la dixième édition.

                                                                                   Sylvie Neidinger

     

     

  • Red Zone, rue des Bains a fermé ses portes

    Imprimer

    La Galerie Red Zone Arts tenue par Brigitte (et Gilles) Catherin a fermé ses portes le 30 novembre dernier.red zone.jpeg

    Ouverte depuis 5 ans par celle qui fut fonctionnaire internationale, le lieu donnait à voir de jeunes artistes asiatiques.

    Probablement une question de rentabilité, de frais trop importants? Je n'ai pas posé la question....

    L'huile sur toile intitulée   "Chinese Nude" (Lifang) choisie par la galerie  pour annoncer la fermeture -et souhaiter la bonne année tout de même-porte la symbolique de personnages dans le plus simple appareil, déplumés.

    Faut-il y lire un message lié à la difficulté de tenir, financièrement parlant, un lieu d'expo  ?

    Le critique Etienne Dumont a bien noté lui aussi cette disparition.

    Le blog Neidinger avait consacré quelques articles à ce lieu fort sympathique et qui va manquer dans le paysage des galeries genevoises.

    https://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2012/03/22/red-zone-galerie-asiatique-a-geneve.html

    https://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2012/05/03/rappel-ce-soir-nuit-des-bains-geneve.html

    https://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2013/09/22/shan-sa-chez-red-zone-rue-des-bains-247435.html

     

    association du quartier des bains,genève,mamco,centre d'art contemporain,red zone,aetbongard,tsuyu

                            Dommage, Brigitte.

    Merci pour les  artistes découverts par votre intermédiaire (ici Tsuyu et ses pliages)

                                                                                                 Sylvie Neidinger

  • Hundertwasser, écologique avant l'heure, "médecin" de l'architecture

    Imprimer

    Bien avant la COP21, dans les années 50, l'autrichien Friedensreich Hundertwasser s'engageait vers une architecture humaine en harmonie avec la nature.hundertwasser,archiecte,peintre,sig,geneve

    De son vrai nom Friedrich Stowasser, il porte dans son véritable patronyme sa passion pour l'eau.

    "100 eaux" (100 en slave=sto/wasser) a vécu très proche de la mer. Carrément sur un bateau en Nouvelle-Zélande à la fin de ses jours

    F. Hundertwasser se définit comme "médecin de l'architecture". Probablement par  référence en creux aux traumatismes destructifs de la seconde guerre mondiale qui l'ont inévitablement atteints ?

    Né en 1928, décédé sur un paquebot en pleine mer en 2000, Hundertwasser est un penseur global, peu médiatisé en fait, au regard de l'intérêt de sa démarche.

    Car il va jusqu'à fonder une branche dérivée du surréalisme, le transautomatisme...

    (wiki) Son message est profondément, viscéralement écologiste et s'exprime très tôt par des performances remarquées, des manifestes écologiques, artistiques et architecturaux. Ce message est visible dans toutes ses réalisations (peintures, affiches, timbres, maisons, architectures, livres…). La fenêtre où il affirme que dans un habitat collectif, l'habitant est maître dhundertwasser,archiecte,peintre,sig,genevee tout ce qu'il peut atteindre de sa fenêtre autrement dit, le concepteur doit tenir compte des désirs de l'utilisateur. Pour une société sans déchet, La folie du nettoyage, La toilette-humus, etc. Il se soucie de « l'empreinte écologique » du citoyen et du citadin moderne. En conséquence, il crée des immeubles avec des arbres aux fenêtres (l'arbre-locataire), conçoit et réalise en ville et à la campagne des maisons dont les toits sont recouverts de verdure et de végétaux, des sols à niveau inégal et encourage les propriétaires et les ouvriers à être créatifs et à apporter une touche personnelle à leur hundertwasser,archiecte,peintre,sig,genevetravail, par exemple grâce à la mosaïque. Il aime l'asymétrie et tout ce qui vient rompre l'ordre et la monotonie de la géométrie pure.

    Ses bâtiments ont un air de Gaudi, ou alors était -ce l'inverse.?

    Un résultat étrange qui frise aussi les palais imaginaires des mille et une nuits...

    Ses peintures ...dont celle nommée "suggestion de guérison pour l'architecture 1972" et qui présente des immeubles" sont actuellement visibles à Genève au Pont de la Machine, SIG jusqu'au 10 janvier 2016.

     

                                                                               Sylvie Neidinger

    Quartier Libre SIG

     

    crédit images capture d'écran+doc

     

     

     

     

     

  • « Beyrouth mon Amour" ...si durablement détruit ! Duo d’artistes chez Analix Forever, Genève

    Imprimer

    Jeudi dernier avait lieu le vernissage chez Analix Forever au 2 rue de Hesse de l’expo consacrée à la capitale libanaise autour de deux regards plutôt complémentaires que duels.

    Emmanuel Régent, ce français invité  sur la goélette scientifique Tara y accosta enbeyrouth,wadi abou jamil,barbara polla,analix,said baalbaki,emmanuel régent,gregory buchakjian,g m masucci,reconstruction,dessin,lithographie 2014. Il présente aujourd’hui les dessins liés à ce périple, tous en noir et blanc.

    Ici, les ruines de Beyrouth soit le volet 2 après le premier volet nommé Les Nuits de Meltèm.

     Said Baalbaki originaire du pays vit à Berlin. Il expose pour la première fois à Genève  ses lithographies en noir et blanc. Elles sont structurées autour d’un Livre nommé « Wadi Abou Jmil » du nom de son quartier d’enfance.beyrouth,wadi abou jamil,barbara polla,analix,said baalbaki,emmanuel régent,gregory buchakjian,g m masucci,reconstruction,dessin,lithographie

     On devrait parler de quator en fait puisque deux autres invités  interviennent  autour de la galériste Barbara Polla sur le projet. 

    Le napolitain Gianluigi Maria Masucci  fait flotter ses "draps  de fenêtres" sur le mur en face de Analix avec sa vidéo nommée « déclaration d’amour ».

    Enfin, Grégory Buchakjian, photographe, historien d’art qui accompagne, par ses textes, le travail de Baalbaki.

    Un véritable lamento:

    « La Méditerranée.

    Une femme était assise dans un fauteuil métallique sous le porche.

    « Je vis ici » disait-elle.

    beyrouth,wadi abou jamil,barbara polla,analix,said baalbaki,emmanuel régent,gregory buchakjian,g m masucci,reconstruction,dessin,lithographie« Ceci est ma maison. Je suis partie pendant la guerre, je suis revenue.”

    ...

    Ils ont effacé le littoral.

    Ils ont effacé les cafés d’autrefois.

    Ils ont même effacé les traces de la guerre.beyrouth,wadi abou jamil,barbara polla,analix,said baalbaki,emmanuel régent,gregory buchakjian,g m masucci,reconstruction,dessin,lithographie

    ...

    Expulsé de sa maison, un gamin arriva dans la Vallée avec sa famille.

    Il grandit ici.

    Il fut témoin de la guerre.

    Il fut témoin des ruines.

    Il fut témoin de la reconstruction.

    ...

    À la fin, il ne reste plus rien – tout disparaît à la fin."

    ....Si, un quartier ultra sécurisé pour happy fews!

     

            VILLE, GUERRE, RUINE, RECONSTRUCTION, TEMOIGNAGE

     

    beyrouth,wadi abou jamil,barbara polla,analix,said baalbaki,emmanuel régent,gregory buchakjian,g m masucci,reconstruction,dessin,lithographieRégent et Baalbaki, l’un local et l’autre venu quelques jours seulement humer l'air beyrouthin; l'un produisant sur pierre l'autre sur papier, se rejoignent en fait  dans leur démarche!

    Ils ont en commun dans leur regard toute absence d être humain dans ce rendu d’après-guerre.

    Une façon en creux de dire combien l’ancien monde a disparu.

    Ce alors que Emmanuel Régent est hyper connu pour ses oeuvres  emplies d'humains avec ses "personnages en files d’attente"...

    Ici règne le silence du  béton, du métal et de la poussière.

     Un message hyper lancinant, voire angoissant  lancé par ces artistes avec leurs structures d’archi vides de tout habitant. 

    Cruel urbanisme de l'apocalypse dans ce  proche-orient victime de bouleversements majeurs: Palestine, Liban, Irak, Egypte.

    Aujourd'hui la Syrie  aux villes ruinées, coeur de l'actualité chaude.

     beyrouth,wadi abou jamil,barbara polla,analix,said baalbaki,emmanuel régent,gregory buchakjian,g m masucci,reconstruction,dessin,lithographieUn quartier tel que Wadi Abu Jamil se voit détruit et c’est tout l’ univers cosmopolite proche-oriental de communautés si diverses et vivant côte à côte qui s'évapore. Avec ses mosquées, églises et synagogues, ses arméniens, assyro-chaldéens etc...

     « Ils » ont effacé le littoral, les cafés d’autrefois et même les traces de la guerre…regrette Buchakjian.

    Oui,  l’urbanisme de la reconstruction remodèle la société avec une déperdition de la diversité culturelle.

    Monde englouti.

    Précisément dans ce quartier Wadi Abu Jamil poussent aujourd’hui des résidences de luxe sécurisées repliées sur elles-mêmes. L’anti-thèse de ce que signifie le vivre ensemble de cette façade Est Méditerranéen.

    Un blog évoque ces destructions silencieuses bien postérieures aux combats violents.

                                           DUO SAUTE FRONTIERE

     

    Barbara Polla ne sait pas combien elle est elle même en duo-duel; puisque à quelques encablures rhodaniennes aval, à Lyon, le paysage beyrouthin est l'objet de conférences et expositions à la Maison de l'Orient et de la Méditerranée.

    En fait , le "coeur de métier" de la MOM !

    Ici le podcast de l'intervention  de Nicolas Jacob-Rousseau, maître de conférences à l’université Lumière Lyon 2, laboratoire Archéorient
      De la terre à la ville. Crises et trajectoires paysagères au Liban vues par la photographie. XIXe - XXIe siècles"
    http://www.univ-lyon2.fr/culture-savoirs/podcasts/cycle-jean-pouilloux-383270.kjsp

     Encore visible, l'expo à la MOM L'homme et le paysage au Liban"uniquement sur RV en raison de vigipirate.

     

    Beyrouth, notre amour...

                                                              Sylvie Neidinger

     

    Analix Forever

    2, rue de Hesse

    CH 1204 Genève

     

    crédit images photos Neidinger+1capture d'écran

     

    dont                                          RUBRIQUE BARBARA #POLLA

  • Les oeuvres du MAH font le mur pour s'afficher en... Street Museum Art!

    Imprimer

    Etonnante expérience inversée....

    Le piéton genevois, lors de ses pérégrinations urbaines, peut désormais se trouver nez à nez avec un clone des tableaux sagement, bourgeoisement et normalement installés au Musée d'Art et d'Histoire de la ville.

    outing.GIF

    Un bis repetita, en version originale.

    Tout simple: photographier, imprimer, découper, transporter, trouver le lieu vertical idéal,  coller, admirer, partager, discuter, écrire, rephotographier...

    Une oeuvre alter ego qui va au contact.

    Histoire de humer l'air du temps pour  respirer  l'hygrométrie ambiante naturelle lémanique - pas du tout contrôlée  cette fois.

    Pas de capteur, ni caméra, pas  de personnel de sécurité. Libres comme l'air, quoi.

    -d'ailleurs, ils flottent un peu nos deux sumos locaux ! Un peu moins gras que leurs homologues nippons toutefois.

    Les lutteurs de Hodler en avaient assez de leur représentation académique.

    Ils voulaient juste voir du peuple, bon sang !! Sentir les ruissellements de la pluie et les uv. Acérer leurs biscoteaux, bomber les pectoraux.

    Se sentir humains, revivre, sortir de l'imaginaire du peintre qui les a créés.

    Certes  ces vaillants combattants helvètes ne crachent pas dans la soupe de leur maison favorite, le MAH où ils sont  bien gâtés, bien nourris.

    De véritables coqs en pâte confortablement installés dans les vastes dimensions palatiales de la  célèbre institution genevoise.

    Pas compliqués, ces gros bras  ne négligent pas  du tout leurs  visiteurs, habituels déambulateurs des grandes salles, ces fans capables de s'intéresser  au moindre des petits détails de leur costume peint par ce bonhomme  de Ferdinand.

    mah,outings projet,genève,julien de casabianca,street art muséal,hodlerToutefois les bateleurs s'ennuient grave, éternelles vedettes statufiée, figées.

    Rien ne vaut une virée pour chercher le populo, le vrai.

     Sans oublier de boire de petites bières au passage.

    Une envie urbaine, une bouffée d'air pur quoi.

    Lutter et frimer un peu tout de même  devant le regard des gamins et gamines de la bonne ville. Devant le regard des genevoises girondes aussi...

    Grâce au projet baptisé Outings d'un artiste corse  Julien de Casabianca.

    Un projet collaboratif en mouvement sur sa durée et dans  plusieurs "Streets" de Genève avec cette  soixantaine de présentations à  découvrir de la Jonction aux Eaux-vives.

    La démarche est très cadrée. Il y  a des oeuvres, des auteurs, des droits...

    De fait le produit fini installé in situ est nommé un "outingsMAH", bigre.

    Décidément le MAH innove avec ce que je m'autorise à baptiser le "Street Muséum Art" , ce, quelques mois après l'expérimentation Muséomix.

    Magnifique idée pour laisser entrer une brise ou une bise entre les murs.

    Ceux de la ville et ceux du musée en interaction, en miroir, en façade.

    Murs en regards croisés "open space" de la population genevoise.

                                                                                 

                                                                                               Sylvie Neidinger

     

     

     Du 10 octobre au 10 janvier avec des expos In ...à l'intérieur du musée aussi  en boomerang

    crédits images captures sites web

     

                 RUBRIQUE MIROIR DE L'URBAIN STREET ART'

     

  • Genève, magnifique 18 septembre 2015

    Imprimer

    Ni trop chaud, ni trop froid....

    crédit images Neidingergenevegenevegenevegenevegenevegenevegenevegenevegenevegenevegeneve

    Lien permanent Catégories : A-GeneVie, A-Helvetia 0 commentaire
  • Soutenir VOTRE Penthes

    Imprimer

    "Penthes est à vous" ....penthes,crowfunding,genève,pregny-chambesy,état de geneve

    L'équipe en charge du magnifique domaine public genevois rappelle que le site appartient bien à tous.

    Sur neuf hectares: le château qui abrite le Musée des Suisses dans le monde mais aussi un restaurant gastronomique dans les dépendances et un parc planté d'arbres vénérables en accès libre.

    Messieurs  Zurfluh,Imhoof, Tornare, Bernard, Verbier ... sans oublier les dames, récoltent les fruits du travail de fond mené depuis 2012 pour dépoussiérer l'image qui colle au site.

    On dit bien l'image...

    Car sur place, plus aucun grain de poussière n'est  visible depuis belle lurette !

    Telles les expos programmées dont certaines ont décoiffé telle Tint'inerdit...

    Mais aussi Knapp, l'Afrique, Burri ( dernière expo du photographe)....

    penthes,crowfunding,genève,pregny-chambesy,état de geneveDépoussiérer ?

    Le vice-président du Grand Conseil Jean-Marc Guinchard s'est déplacé ce mercredi 3 juin lors de la conférence de presse, marquant ainsi le soutien clair des autorités genevoises. 

    Ce qui ne fut pas toujours le cas...

    Le responsable a concédé les difficultés ...politiques posées autour de ce lieu.

    La gauche locale antimilitariste  n'ayant semble-t-il jamais bien accepté, "digéré" ce lieu qu'elle pense - à tort?- dédiée aux exploits guerriers helvètes.

    L'horizon administratif est désormais éclairci puisque, concrètement les autorités politiques genevoises ont accordé à l'équipe en place l'usufruit jusqu'en 2022.

    Enterrant au passage le  projet bizarre de déménager le musée (où ? sous terre ?)

    Encore de belles expos et  des conférences en perspective dans le superbe écrin qu'est ce château.

    Un honneur.

    Une charge aussi avec ce superbe parc à entretenir à Pregny-Chambésy, le "village international" tel que décrit par son nouveau maire, Philippe Schwarm lors de son intervention. penthes,crowfunding,genève,pregny-chambesy,état de geneve

    Dès lors, ceux qui président aux destinées de Penthes veulent que la population s'approprie le lieu.

    Au propre comme au figuré.

    En s'y baladant et /ou en contribuant.

    Une opération de financement participatif est lancée par la Fondation pour l'Histoire des Suisses dans le Monde sur internet  avec l'agence théorème communication:

    Penthes.ch et cliquer sur Penthes est à vous

    2500 "cases" internet sont à vendre pour soutenir, en fait. 

    Un "jeu" pour le grand public qu'il soit local, helvète ou   suisses de la diaspora.

    En mode ludique, la case achetée peut être personnalisée. Cela démarre ( voir les cases en bas)

                DEVENIR CENTRE CULTUREL DEDIE AU SUISSES DANS LE MONDE

    En fait Penthes créé son lien avec le monde et   la ville  en se transformant de l'intérieur.

    Le concept de musée tend à devenir centre culturel dédié aux suisses, aux suisses du monde et leurs descendants.

    Ils sont juste...quelques millions.

    En résumé, l'opération de crowfunding concerne tous ceux que la Suisse historique intéresse. Car l'Histoire évidemment se décline au présent et au futur encore plus qu'au passé....

    Les suisses allemands semblent s'approprier eux aussi  cet espace..confédéral fédérateur.

    Ils peuvent acheter une petite case de soutien. 

                                                           Sylvie Neidinger

     

    penthes,crowfunding,genève,pregny-chambesy,état de geneve

    crédit images: photo neidinger et scan du flyer penthes est à vous

     

  • Champel, vu du... Centre Iconographique de Genève

    Imprimer

    Genève au fil du temps et des flots...

    La Tribune publie sur son site web un intéressant diaporama sur Champel issu du fonds documentaire du Centre Iconographique de la Bibliothèque de Genève, le CIG. tribune de geneve,geneve,champel,diaporama,centre commercial iconographique de la bibliothèque de geneve

                  Sylvie Neidinger

     

    http://www.tdg.ch//geneve/actu-genevoise/galeries.html?id=183346

     

    tribune de geneve,geneve,champel,diaporama,centre commercial iconographique de la bibliothèque de geneve

  • TEDxGeneva 2015: reconstruire après un tremblement de terre.

    Imprimer

    L'architecte Corine Mermillod donnait une conférence le 16 avril dernier dans le cadre du TEDxGeneva 2015 à l'auditorium Arditi.tedxgeneva,tremblement de terre

    Elle évoquait l'architecture spécifique d'urgence pour reconstruire après séisme.

    Neuf jours plus tard, le 25 avril, le Nepal se réveillait détruit par un très fort tremblement de terre.

    7.9 sur l'échelle de Richter.

    A Genève, Plainpalais, la  professionnelle signalait justement  un aspect méconnu de la reconstruction rapide en évoquant la nécessité absolue de s'adapter aux conditions culturelles locales, quelquefois en dépit des critères  internationaux pré-établis.

    Explications: des agences internationales  organisent les collectes de dons pour reconstruction suivant des cahiers des charges précis concoctés  pour... rassurer les donateurs du bon usage de leur argent. 

    Certes.

    Mais les critères "occidentaux" type "reconstruire des pavillons individuels" aptes à séduire.... ceux qui donnent  ne correspondent pas forcément aux besoins locaux!

    Quand les absolues bonnes volontés peuvent se heurter aux réalités: intéressant dilemme.

     Voir les vidéos 2015 dont cette intervention C Mermillod sur site...

    Make it work !tedxgeneva,tremblement de terre

                                 Sylvie Neidinger

     

    Succès du format TEDx en Suisse et ailleurs

    TEDx Geneva, sous l'organisation de Théo Bondolfi.

     

     

     

     

     

  • Gen'Eva, Genua, la fondatrice

    Imprimer

    J'aime les musées, Genève et donc les musées de Genève.genève,archéologie,mah,genova,statue,rhône

    On ne peut comprendre le présent sans l'épaisseur de l'histoire. Nous sommes forgés par le passé.

    Dans la salle du MAH -musée gratuit- dédiée à l'archéologie régionale, le visiteur a rendez-vous avec une genevoise parmi les plus charmantes et girondes.

    LA GENEVOISE, Genua?

    En fait une tête dite de "déesse au diadème" [et boucles d'oreilles ma chère] surgie des eaux sur le bras gauche du Rhône près de l'île, lors des travaux des Forces Motrices en 1884.

    Elle date d'un atelier gallo-romain, conçue en marbre de marmara.

    Certains voudraient qu'elle fût la déesse locale Genova ou Genua.

    Mais la mystérieuse reste de marbre. Bouche fermée. Muette sur son identité.

    Historiquement l'artefact archéologique sauvé des eaux -par miracle !- est non informatif. Aucune dédicace, rien.


    Elle a même subi décapitation et nez disparu, dégradations dues à  l'immense orgueil humain qui croit faire table rase du passé en détruisant des objets sans défense.( Cela produit actuellement au Proche-orient au marteau piqueur et à la dynamite par des ignorants....)

    Toutefois, la symbolique de cette dame si bien coiffée malgré quelques siècles d'immersion est ultra puissante, comme ...pour signifier qu'elle est importante pour la ville. Voire fondatrice.

    Car la  naïade revoit le jour,  trouvée non seulement au coeur du système urbain local mais au fond du Rhône - lequel est lui même identificatoire de la ville qui se créé en confluence du lac, du fleuve et de l'Arve.

    L'endroit effectivement le plus symbolique de la ville. La statue  prend de facto sa  dimension mythique en tout état de cause.

    Qu'elle soit la statue vénérée au IIIème siècle au titre de la déesse attestée nommée Genua/Genova ou... sa parèdre.

    Son long baptême aquatique  permet de proposer de la nommer... Gen'Eva !??

                                                                             Sylvie Neidinger

    Musée d'Art et d'Histoire  MAH de Genève

    genève,archéologie,mah,genova,statue,rhône

     crédit photos Neidinger

  • Recrutement par cooptation: les limites du marché caché

    Imprimer

    Le "marché caché" de l'emploi à Genève est estimé à 70%.

    Au coeur d'une fourchette allant de 60 % à 80% car par définition, il est difficile d'estimer ce qui est ...fermé !

    On pourrait tout aussi bien renommer ceci le "marché interne" ou le "marché de cooptation".

    En effet il s'agit de postes à pourvoir qui ne sont pas annoncés sur le marché ouvert, des offres souvent même pas rédigées et qui se transmettent à l'oral.

    L'avantage du système est un recrutement peu onéreux qui ne passe pas par les agences de placement, les chasseurs de têtes  et tout le tralala.

    Si un employé recommande chaudement un individu qu'il connait, on peut penser qu'il engage son image, sa responsabilité et que, de fait il recommande une personne bien  adaptée au poste.

    Le système a pourtant ses travers.

    J'ai exemple d'une petite structure professionnelle [volontairement non citée] composée de huit  individus (10 depuis), actuellement  fortement impactée en négatif au coeur d'une crise  justement pour ces raisons.

    Par recrutement caché, l'un des huit récemment arrivé a fait ensuite engager deux nouveaux. Ils ont été embauchés, dont l'un à un poste de responsabilité.

    Résultat au bout de une année....la catastrophe totale !

    Car les deux nouveaux et le n°8 avaient travaillé ensemble dans le passé et se connaissaient. Il y a même un lien familial entre deux des trois;

    Ils ont donc  spontanément formé un bloc d'autant plus puissant que à trois sur dix, cela représente un tiers de l'effectif total: c'est beaucoup.

    Le problème justement est que les nouveaux entrants  sont arrivés avec leurs liens pré-existants, dont  la culture d'entreprise de leur ancienne boîte qui de facto s'est plaquée sur  l'entreprise recruteuse.

    Créant justement cette crise en interne tellement les règles de fonctionnement furent modifiées...

               LES LIMITES DU RECRUTEMENT PAR ...COPINAGE

    Le problème s'accentue avec la particularité si fréquente à Genève d'une direction située en suisse germanophone, un peu lointaine, qui laisse souvent le local genevois travailler en solo et qui va mettre un temps fou à comprendre la véritable situation. Elle en sera bien  consciente lorsque la relation client sera dégradée... donc un peu tard.

    Le marché de l'emploi caché prend le risque du copinage.

    Avec un recrutement classique, externe [de personnes non connues en interne] ce risque d'importation et de prise de pouvoir par  une culture d'entreprise autre est exclu.

    Rien n'est simple....

                                                                                  Sylvie Neidinger

     

     

  • Arménie à Genève. Comment reconstruire la mémoire "diasporisée" et "désanatolisée"

    Imprimer

    Les objets, rien de tel pour retrouver la mémoire des hommes !penthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliser

    Penthes accueille jusqu’au 20 septembre prochain de précieux reliquats de la culture arménienne que la famille Kalfayan avait amoureusement et compulsivement glanés.

    Et continue encore à la génération suivante, depuis Londres, Athènes ou Thessalonique.

    penthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliser Garabed et Anahid, parents initiateurs, ont  tenu à rechercher, rassembler, retrouver, découvrir partout dans le monde, du petit marché de brocante  installé à   Miami aux galeries,  ces biens divers, des œuvres d’art, objets de culte jusqu’ à une basique assiette  usuelle.penthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliser

     Comme pour reconstruire, recoller, re-scotcher, retrouver, rebâtir  l’univers arménien.

    Comme pour réunir à nouveau une famille détruite en 1915.

    penthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliserCelle d’une Arménie d’Asie mineure  « diasporisée » -oui verbe ici créé pour exprimer cette dispersion humaine et culturelle forcée.

    Celle de  familles entières  « désanatolisées »-oui néologisme ici créé.

    Désanatolisées  car vaporisées dans les miasmes des vents mauvais de l’histoire, évanouies sur place ou déplacées.

    Besoin de forger des mots. Mieux.. des verbes nouveaux pour exprimer l'indicible. On parle de 1,2 millions de morts.

     Quand on   tient dans la main ces artefacts en 3 D, réels et solides, quand le visiteur les voit dans leur vitrine,  il se met en lien direct avec les disparus qui  les avaient eux même utilisés.

                             NIER LES NIEURS POUR SOIGNER L 'AME COMMUNE

    Des objets comme preuve tangible de leur existence humaine et  leur  consistance historique.

    Des objets qui nient les nieurs de la présence pluri-millénaire arménienne sur les terres d'Asie mineure sur  lesquelles « entre temps » cette population autochtone est devenue poussière.

     A défaut de pouvoir faire  revivre les personnes disparues, le couple Kalfayan  a très tôt songé à sauver de l’oubli et surtout REUNIR ! quelques  biens de ces   familles entières passées à la moulinette de l’histoire.

     Pour recoller les artefacts  culturels d’un peuple vidé de sa substance géographique millénaire pile il y a un siècle.

    Pour soigner l’âme. penthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliser

    Pour retrouver l'âme, les âmes  telles ces boules cultuelles en céramiques si symboliques...

    Ou réunir les khachkars apotropaïques.

    Pour cicatriser une blessure pas si refermée que cela...

     M.Roupen Kalfayan,  son frère Arsen et Veronica  continuent la  quête  initiée par leurs parents.

    Ils ont mis à disposition du Musée de Penthes environ un tiers de leur collection.

     Ils étaient d’ailleurs  présents à Genève  le jeudi 16 avril dernier pour le vernissage de ces  pièces évidemment très orientales.

     C’est à dire le « fruit du mélange du savoir-faire arménien, perse, syrien ou byzantin » tel que ne l’indique S.E. Charles Aznavour dans sa préface au document d’expo.

    Savoir faire arménien, fruit de  cet incroyable Proche-orient si riche de ses diversités originelles.penthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliser

    SALON DU LIVRE DE GENEVE

    L’Arménie est également visible au Salon du Livre de Genève avec toutes les informations écrites complémentaires sur toutes  les Arménies:

    Toutes ? Oui : l'Arménie de  l’Etat contemporain, celle historique, celle annihilée,  celle mythique et celle réelle dont témoignent les oeuvres exposées à Penthes...  sauvées de l'oubli par le sérieux travail de collectionneur de la famille Kalfayan.

                                                                                       Sylvie Neidinger

    Suisse Arménie La collection Kalfayan, sur le chemin de la mémoirepenthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliser

    Switzerland-Armenia The Kalfyan Collection, on the Path of Memory

     Musée des Suisses dans le Monde

    Château de Penthes

    18, chemin de l’Impératrice

    CH-1292 Pregny-Chambésy

    Fondation Diran et Charles Philipossian

    Fondation Armenia Genève

    crédit images/photos Neidinger

  • Demain, la Russie hôte d'honneur du 29 ème Salon du livre et de la presse de Genève

    Imprimer

    On se tient au courant avec le site web du Salon du livre genevois !

    L'édition 2015 accueille la Russie. Mais pas seulement. Egalement les Assises des éditions francophone, la place Suisse, la Fabrique et sa "cage à écrivains". 

    Le programme : http://www.salondulivre.ch/

     

    palexpo,russie,medinsky,29ème salon du livre de geneveCommuniqué du service de presse Palexpo:

    "23 avril 2015/ La Russie, un continent plus qu’un pays, se dévoile dans sa diversité et sa multiplicité.

    La Russie, pays-continent, sera l’hôte d’honneur du 29e Salon du livre et de la presse de Genève, qui se tiendra du 29 avril au 3 mai à Palexpo. Sur 600 m2, une librairie, une scène prometteuse de riches débats et échanges, un coin jeunesse et une exposition de peinture offriront des regards croisés sur ce pays de contrastes. Le ministre russe de la culture et écrivain Vladimir Medinsky sera présent mercredi 29 avril et dialoguera dès 13 heures avec le journaliste Guy Mettan sur le thème « La russophobie – un nouveau choix européen? ».

     
    Il se publie plus de 100’000 livres par an sur le territoire russe habité par de nombreux peuples aux coutumes, religions et langues diverses. La Librairie du Globe, tenue par la librairie russe de Paris, en proposera un vaste choix, dont de nouvelles éditions des classiques russes entrés au patrimoine de la littérature mondiale (« La guerre et la paix », « Crime et châtiment », « Tarass Boulba », « Eugène Onéguine » ou « Mémoires d’un chasseur »), des recherches et essais sur les auteurs russes, des œuvres contemporaines, des livres d'art, des albums publiés par les grands musées russes, des ouvrages sur les peuples de Russie, des guides de voyage, des livres de cuisine ou encore des manuels d'apprentissage de la langue russe. Un espace particulier sera dédié à la littérature pour la jeunesse. On y trouvera des expositions de peintres contemporains, des livres de contes et les meilleurs livres pour enfants. Des illustrateurs de livres pour enfants y donneront des master classes.
     
    Alors que la Russie commémorera quelques jours après la fin du Salon les septante ans de la victoire sur le nazisme, son stand présentera aussi la littérature sur la deuxième guerre mondiale. Un pavillon distinct accueillera l’exposition du célèbre peintre Alexandre Tikhomirov À la mémoire des innocents tués, dédiée aux victimes de l'Holocauste. Enfin, la section Russie-Suisse offrira un choix de livres sur l'histoire des relations diplomatiques et culturelles entre ces deux pays.
     
    A tout seigneur, tout honneur, la prestigieuse Fondation Martin Bodmer présentera sur un stand distinct, mais dédié à la Russie, des éditions originales de Dostoïevski, Gogol, Pasternak et Tolstoï, ainsi que des manuscrits autographes de Gorki, Pouchkine et Tchaïkovski.
     
    La scène russe accueillera des rencontres avec les auteurs présents, les discussions et les tables rondes. Mercredi, Vladimir Medinski, ministre russe de la culture et auteur de la série de livres Les mythes sur la Russie, débattra avec Guy Mettan, président du Club Suisse de la presse et auteur de Une guerre de mille ans: la russophobie occidentale de Charlemagne à la crise ukrainienne, à 13 heures, avant de présenter à 14h son livre La guerre. Les mythes de l'URSS. 1939-1945.
     
    Viendront également les auteurs suivants : Eugene Vodolazkin, Zahar Prilepin, Andreï Guelassimov, Andreï Baldin, Roman Sentchin, Oleg Pavlov, Vladislav Otrochenko et Marina Stepnova, notamment. Des philologues suisses et français prendront part aux débats et aux présentations comme Georges Nivat ou le professeur émérite de la Sorbonne Veronica Losskaya, entourés de traducteurs et d'éditeurs. Des écrivains étrangers présenteront aussi leurs livres sur la Russie : Cédric Gras parlera de ses voyages dans ce pays et des œuvres littéraires qui en sont nées(...)

    Les amateurs de dépaysement pourront profiter de films sur la Russie et les enfants se distraire en visionnant de célèbres dessins animés russes. Sur le stand La cuisine des livres, le fameux chef cuisinier Ivan Berezutsky et le chef barman Roman Portnov animeront des master classes sur le thème de «Que mange-t-on en Russie? » avec des démonstrations de préparations des plats russes."(communiqué)