E-Ressources Humaines - Page 2

  • Carrières Internationales du Grand Genève en bonnes rencontres

    Imprimer

     Divonne-les-Bains (le 19 mars) et Archamps  le lendemain ( au Centre nommé "Porte Sud de Genève") accueillaient la semaine dernière des rencontres transfrontalières.P1120761.JPG

    Autour de l’emploi salarié mais aussi de  la création d’entreprise. Destination suisse.

    Organisées sous forme de colloque par Pôle Emploi Pôle Mobilités Internationales (en liaison avec les agences de St Ju et Divonne) les deux journées ont réuni des centaines de personnes autour de dizaines de conférences de grande qualité.

    Des intervenants de toutes spécialisations pour un  public  venu  s’informer des réalités helvétiques, de Vaud et de Genève.

    P1120762.JPGIl ne s’agissait pas d’une mise en contact directe avec les entreprises. Mais en quelque sorte d’infos très pointues, basées sur le réel de cette frontière.

    Car au-delà ne fonctionne pas comme en-deça !

    Une info, en amont des projets de vie individuels, entrepreneuriaux ou  salariés:  des conseils précis lesquels furent nombreux (des dizaines de thématiques) variés, pertinents.

      Ces réunions double –nationales étaient fort intéressantes à observer dans le contexte  post-votation anti-immigration du 9 février…

    Quelle tendance allait-elle se dégager: plutôt morose ou  esprit prospectif  ? Se morfondre ou regarder les lignes de crêtes?

     En fait, de ces rencontres se dégageait un véritable flux d’énergies !

    Les suisses qui se sont déplacés ne venaient pas  pour faire simple bonne figure.

    La dynamique d’une région économiquement active qui a besoin de toutes ses compétences de quelque bord de la frontière que ce soit, était sensible.

    On ne pourra citer tous les professionnels...

    grand geneve,carrières internationales,divonne,archamps Bien évidemment, les grands acteurs du secteur franco-suisse étaient à leur poste: Romain Duriez de la CFSCI (Chambre France-Suisse pour le Commerce International) et ses recommandations pour réussir son projet entrepreneurial (à propos leur logo intégré est très intéressant !) également  la Cité des métiers de Genève, le GTE, la CCI d'Annecy…


                               RESEAUTER ET ENCORE RESEAUTER!


    Ces deux journées furent en fait,  du réseautage à grande échelle !

    Avocats, conseils pour des thématiques variées.

    Un exemple: comment devenir...socialement désirable.

    De la réflexion sur l'image personnelle  numérique avec  l’usage des réseaux sociaux pour le "personnal branding"par Marie Marthe Joly (expression-coaching.com) à Divonne. Idem  par Alain Chalouhi à Archamps représentant la Swiss Entrepreneur Association...

    Aux remarques pertinentes sur l'image de soi renvoyée, les dress-codes, avec  Myriam Hoffmann (Première Impression) 

    Les  présentations juridiques de la législation du travail par  Maître Rousselle-Ruffieux du cabinet genevois BCCC spécialisé en droit des affaires etc. Chacun puisait suivant ses besoins !

    grand geneve,carrières internationales,divonne,archampsRudolf Klaus (rkls.ch) sur ce thème « réussir en Suisse : la bonne attitude » distilla de  précieuses remarques. Ce spécialiste du réseautage productif n’a pas hésité à transmettre son  vécu de suisse alémanique qui ne parlant pas un seul mot  français avait choisi de vivre en zone lémanique.grand geneve,carrières internationales,divonne,archamps

    Ce coach expérimenté n’hésita pas- en toute franchise, sans langue de bois- à dénoncer le résultat de la votation du 9 février  "mauvaise pour l’économie", selon lui. (c'est direct, à son image)

    Comme un pays qui scie la branche sur laquelle il est assis: cf, son illustration de Frits Ahlefeldt projetée à l’écran !

     En fait à Divonne et Archamps, on a senti la branche des contacts professionnels  franco-suisses …plutôt solide !

                                                                 Sylvie Neidinger


     crédits images/Photos Neidinger +capture d'écran (logo CFSCI)

  • Scoop: fin de la nomenclature ROME

    Imprimer

    SCOOP. L'annonce doit toutefois être recoupée car je n'en ai l'information que d'une source -certes très bien informée.

    Or en journalisme une donnée nouvelle n'est diffusable que si elle est vérifiée par plusieurs origines différentes....Je prends le risque.

    La codification des métiers va être abandonnée par les administrations françaises qui en ont usage (type Pôle Emploi ou autres)

    Une excellente chose !

    Car elle était devenue obsolète. Comme figée dans les années 80 voire 70.  Avec par exemple les premiers métiers de l'informatique type analyste-programmeur, termes et fonctions plus employés aujourd'hui. L'informatique de 2014  avec sa miniaturisation et démultiplication des puissances n'a rien à voir avec celle des années disco, durant lesquelles un ordinateur prenait le volume d'une armoire.

    Un peu comme les "demoiselles du téléphone", ces opératrices manuelles de 1900.code rom;swisscom;journaliste,mediamaticiens,cité des métiers,geneve,médiamaticien,abandon administration,pole emploi

    Car le monde professionnel est en constante évolution par des métiers qui disparaissent et d'autres qui naissent. Il m'a été rapporté ce pourcentage ( à vérifier encore une fois..) que 30 % des métiers actuels auront disparus à l'horizon de 20 ans. Et d'autres insoupçonnés vont surgir.

    Un exemple concret: Swisscom forme et recrute des médiamaticiens, métier totalement inconnu évidemment de la nomenclature rom voire même des annonces de recrutement côté France.

    Médiamaticien: un métier pourtant bien répertorié à la Cité de Métiers de Genève et totalement sans aucun sens .... à 4 km à Pôle Emploi Annemasse, de l'autre côté de la frontière !

    Nota : il est un spécialiste qui peut traiter pour un client d'une façon croisée de sa téléphonie, son internet et sa télévision: des fonctions multimédias.

    Si on reprend par exemple, la vieille nomenclature ROM autour du métier de journaliste, avec toutes ses hyper spécialisations, une odeur de naphtaline surgit !! Elle n'a plus aucun sens en 2014. Elle ne correspond plus du tout au métier actuel en totale mutation - pour le meilleur et le pire d'ailleurs.

                                       L'ETAT CENTRALISé A SOUVENT "CLASSé"

    Observation à caractère historique. La mode hexagonale de "nomenclaturer", comme pour mieux prendre possession du réel, est très ancienne et accompagne la montée en puissance d'un Etat centralisé qui va progressivement  appliquer la même norme sur tout le territoire.

    Cela  commence avec François 1er qui impose la langue française comme langue administrative.

    Cela s'amplifie sous le "roi-soleil" Louis XIV. Exemple des arts qui sont justement "classés". Telle la danse ....classique, une classification des codes du ballet, avec répertoire des mouvements etc...

    Pôle Emploi, cette administration en prise avec le réel commençait à trainer comme un boulet cette nomenclature obsolète et difficile à mettre au goût du jour. Vue comme démodée par les usagers

    Car aujourd'hui les postes sont multifonctions, trans : un peu administratifs, un peu opérationnels etc...

    Polyvalents!

    En 2014, on ne se positionne plus sur des métiers mais des compétences clés souvent transversales.

    La nomenclature rom était incompatible avec ces croisements.

    Si cette info est validée, elle signifie alors que l'administratif s'est modernisée. Elle a pu se libérer d'une grille de lecture du réel devenue totalement inadaptée . A suivre....

                                                                                                  Sylvie Neidinger

     

    Crédits Images/capture d'écran/site web/wikipedia téléphone

  • Supprimer son compte viadeo

    Imprimer

     Le monde moderne pousse à s’auto-numériser. Pour faire comme tout le monde.

    Du  préhistorique réseau social perso  MSN (récemment disparu) on a ensuite ouvert nos comptes (gratuits) Facebook, Twitter, Tumblr…

    Avec désormais des sites spécialisés  dans la visibilité professionnelle : Viadeo pour le monde francophone, Linked’In plus anglo-saxon au départ. N’oublions pas Job up,  Rezonance pour la Suisse lémanique etc.

    Nota : Rezonance, à la différence des deux premiers est un véritable réseau social au sens où il organise des rencontres thématiques gratuites. Les First par exemple se concrétisent par de réelles rencontres et échanges de cartes de visites pour créer du lien, du vrai. Dans le vrai monde.

    De fantastiques outils de visibilité qu’il ne s’agit pas de dénigrer. Mais qui posent tout de même plusieurs problèmes :

    *Il s’agit de construire par ces intermédiaires une image numérique pro, cohérente, publique. Et en même temps de gérer la confidentialité. Comme un yin par rapport au yan, le plein par rapport au vide.

    *En dire suffisamment mais pas trop...La lecture de certains profils est effrayante. Untel, en recherche d’emploi, était cadre. Dans une volonté perfectionniste de bien faire- il est dans l'urgence- il doit retravailler!-  il décrit avec minutie ses anciennes fonctions avec le nom de l’entreprise... Un véritable repoussoir ! Tout employeur sérieux va éliminer d’entrée celui qui est capable d'annoncer  sur un réseau social tout le détail  d'une organisation professionnelle privée, sans aucun recul !!

    *Une activité chronophage. Nous nous levons le matin. Nous buvons notre café et si nous devions entrer complètement dans le jeu de la visibilité sociale numérique, nous n’aurions pas assez de la matinée pour « jouer » à ce petit jeu social qui sert surtout à   calmer les egos inquiets!

    On calculait le temps passé devant une tv. Désormais le temps réseau social doit être compté dans nos vies ?

    Et alors, quel temps nous reste –il pour vivre ??

    Pour mener à bien notre vie personnelle, familiale, sociale, essentielle et primordiale.

    Les journées sont de 24 H. Même en réalité augmentée: 24h c’est 24 heures!

    *On se plaint d’une évolution de la société à la Orwell avec les Google etc. ces mega-conglomérats américains  qui viennent jusqu’à venir filmer (google street) les maisons privées et au passage enregistrer toutes les adresses internet de la rue . Pourquoi entrer dans leurs jeux de l'exposition publique? Les jeunes générations y sont à fond, sans recul.

    Le signe d’une étonnante évolution sociétale où au nom évidement de la « liberté » toujours mise en avant, le contrôle de plus en plus accru, mondialisé, des  consciences individuelles se met en place jour après jours.

    CHANTAGE FINANCIER 

    Sur ces réseaux sociaux pro, j’avais donc comme un mouton suivi le troupeau. Et ouvert un compte dans la version gratuite, chez Viadeo  Sans grande conviction. Pas spécifiquement pour trouver un job.

    Juste pour exister sur ces sites spécialisés "comme tout le monde" en  service minimal.

    2 millions de Suisses sont sur Linkend'In c'est énorme : un adulte sur 2.

    Or, même cette pré-inscription   génère de toutes façons son lot de conséquences négatives :

    *S’inscrire, déposer un cv et ne plus rien faire en attendant le réseautage, le contact intéressant ou le job comme le messie ne sert strictement à rien. Car, ironie du système : si vous n'y intervenez pas, chaque jour, en expert de votre secteur sur les forums de discussion, vous mettez-vous -même- en scène publique votre attitudestatique. Sinon passive.

    Démarche parfaitement improductive !

    *Le coût. Les réseaux pro viadeo, Linked'in et Rezonance proposent  une offre minimale gratuite. Mais ne vivent  pas que de la manne publicitaire. Ils sont payants dans leur fonctionnement réel.

    C'est leur choix de modèle économique: il n'y a rien à commenter. Ce sont des entreprises privées.

    Ceci dit, l'usager peut ressentir comme un chantage exercé vis à vis de celui qui reste dans l’option gratuite car le deal proposé par ces entreprises commerciales est :" Monsieur x a consulté votre profil : pour entrer en contact avec lui il faut passer par la case tiroir-caisse."

     Ce système qui monnaie la ...relation humaine n’étant pas du tout fait pour mon éthique, en 2013, j’ai donc supprimé  le même jour mon compte  viadeo, entre autres.

    Quelle n’est pas ma surprise du suivi de l’affaire !

    Rien à dire chez Linked’In. Ces  véritables pros  annoncent  que la page n’existe plus: les faits, pas les commentaires. Très à l'anglo-saxonne. Notre choix personnel est respecté. Nickel.

     Il en va tout autrement pour viadeo qui organise sa ...vengeance à l’encontre de celui ou celle qui a osé se passer de ses services !!

    Voici la page qui remplace votre profil :

    viadeo.GIF

    Celui qui a osé quitter viadeo devient gratifié d’une fatale  erreur 404 avec en gros les termes «n'existe pas »et « problème »

    Petite analyse sémiologique de l'image.

    L’individu- vous !-  identifié par un prénom et un nom a osé "ne plus exister" dans leur base de donnée. Gros problème pour eux de perdre un profil : ILS SE VENGENT !

    Ils installent cette photo à la place de votre profil.  Où l’on voit une salle professionnelle en désordre avec un  homme en désordre, sa blouse de travail blanche déboutonnée qui laisse apparaitre une bizarre masse jaune érigée entre ses jambes ! [le code couleur symbolique  du jaune est négatif et fait référence à l'échec, la traîtrise]

    L’individu barbe fournie,grisonnante, senior est tête baissée, mal coiffé : un véritable looser!

    Le mobilier de la pièce est en totale instabilité: tout est sur roulettes. Dans un univers géométrique en déconstruction, avec au mur des croquis devenus papiers-avions  dont certains froissés voués à la poubelle!!

    On remarque au passage  combien viadeo instrumentalise l'image du senior en....looser en une stigmatisation inadmissible de cette catégorie d'âge.

     En résumé l’homme- la femme-  qui a osé quitter  devient un moteur dézingué comme cette hélice  inutile posée contre le mur. Il  n’est plus « avion » en action mais devenu cocotte en papier inutile, au nez dirigé vers le sol puis  froissée, prête au rebus !!

    Nota : en observant comment viadeo se venge  de celle ou celui qui quitte son réseau social, par une image décaléeon ne peut qu’apprécier Linked’In qui respecte le choix individuel jusqu'au bout.

    viadeo conclue en incitant celui qui voulait  s'informer sur ce profil  d'aller ...."boire un café" !

    viadeo 12.GIF

     

    A bien réfléchir, faut-il s'en prendre à viadeo? Probablement pas. On ne peut que s’en prendre à soi-même.

    Par quel effet de mode allons nous nous ranger volontairement comme de bons petits soldats bien dressés dans ces cases numériques publiques en déclinant tout : nos biographies, nos choix, nos activités ?

    Par quel effet de mode allons nous nous inscrire comme des moutons suiveurs sur toutes ces bases de données ??

    Dont celles qui ne respectent même  pas le libre choix individuel de.... s’en retirer éventuellement !

     

                                                                                                              Sylvie Neidinger

     

    rubrique blogosphère#web@com

     

                                      

     

  • « Job Dating de l'Alternance", 1er juin, à Annecy le Vieux

    Imprimer
    « Job dating de l'alternance   »  le terme anglo-saxon est carrément usité par les organisateurs...savoyards de  l'Université de Savoie, pour qualifier
    ce qui fonctionne le mieux dans le monde de l'employabilité à savoir le tiercé gagnant étudiants/entreprises/université.

    Ici, dans le cadre de l'apprentissage en alternance de l'enseignement supérieur.

    Plus de 500 étudiants admissibles  ont déjà leur rendez-vous avec  une soixantaine d'entreprises partenaires  pour un éventuel contrat d'apprentissage ou de professionnalisation autour de 40 formations universitaires à bac+ 2, bac+5.

    Un seul jour, un seul lieu : les rencontres prennent la tournure d'une convention d'affaire  autour de l'objectif de la  meilleure  adéquation du marché du travail entre formateurs, recruteurs et  étudiants.

    Attention: la manifestation qui se produit pour la seconde fois est non accessible  ce jour là à un public jeune  plus large.

    Car il faut être éligible et de fait, avoir déjà obtenu  son rendez-vous .

    La Journée est toutefois largement médiatisée par l'Université de Savoie pour montrer aux entreprises  combien cette synergie pluri-partenaires est productive.

    Sylvie Neidinger

     

    Renseignements sur  toutes les formations en alternance de l'Université de Savoie :www.univ-savoie.fr

    Partenaires du 1er juin :

    www.club-entreprises.univ-savoie.fr

    www.formasup-pds.fr

    www.formation-cci.fr

    www.iae.univ-savoie.fr

    www.idpi.univ-savoie.fr

    www.itii2savoies.com

    www.iut-acy.univ-savoie.fr

    www.iut-chy.univ-savoie.fr

    www.polytech.univ-savoie.fr

    www.sfa.univ-savoie.fr

    www.tetras.univ-savoie.

    Lieu : IUT d'Annecy le Vieux, Bâtiment GEA, 9, rue de l'Arc en Ciel

    rubrique info pratique.png