Valérie Pécresse ne tombe pas dans le piège de l'absence de déclaration de Macron

Imprimer

Le reproche qui est actuellement fait à la candidate LR est inique : sa campagne ne démarrerait pas! L'argument tient du  ridicule sachant que Emmanuel Macron tarde à se déclarer tout en utilisant les moyens de l'Etat pour faire une campagne déguisée.

En l'absence du candidat sortant, Valérie Pécresse serait amenée à ferrailler contre l'extrême-droite, l'hyper-droite  ou l'extrême-gauche. Fine, elle n'est pas rentrée dans ce piège...

Intéressant d'observer les responsables  sarkozistes  se tourner vers Macron en donnant des cris d'orfraie sur le manque de visibilité de Valérie Pécresse justement.

L'activisme de Rachida Dati à Eric Woerth en passant par Nicolas Sarkozy lui-même, tous mis en examen notamment pour les financements libyens de la campagne 2012 ou autres affaires,  se retourne contre eux-mêmes.

Et contre Macron de facto.

A l'avantage de Valérie Pécresse finalement ...débarassée du poids de ces encombrants! Des "has been" en plus.

 

                                                                              Sylvie Neidinger

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel