Autoroutes françaises: paiement malgré les travaux qui hyper ralentissent

Imprimer

L'accès au réseau autoroutier suisse se fait contre paiement d'une vignette  (40 CHF-38,5 euros) somme dépensée annuellement une fois pour toutes.

En France ce montant correspond à un seul trajet presque!

La gestion des autoroutes y a été privatisée augmentant considérablement ce poste de dépenses.

Le député Julien Borowczyk, vient d'émettre une proposition logique: quand les autoroutes sont en travaux, le prix du péage devrait diminuer!  

La région Rhône-Alpes voit  des chantiers sur plusieurs axes. Plusieurs  sur une même section parfois. Ils durent des mois, comme à Aubagne (Belcodène) entre autres. Ils ralentissent considérablement la circulation et donc annihilent le bénéfice d'emprunter ces autoroutes   rapides limitées à 130 km/H ou 110 km/h selon.

Les automobilistes en sont ...agacés.

Les Gilets Jaunes ne s'y étaient pas trompés: leur révolte - fiscale au départ-tournait en partie contre les péages qu'ils avaient -illégalement ! - pris d'assaut.

                                 PROPOSITION NON REPRISE

La proposition du député semble avoir eu peu d'échos.

L'autoroute reste une vache à lait, en partie pour financer les travaux mais aussi pour rétribuer l'Etat qui  accorde les concessions.

Or, cerise sur le gâteau, dans les zones qui passent à 90 km/H au lieu de 130 ou 110 suivant les cas, des radars de contrôle de vitesse "chantier "provisoires sont ajoutés.

Gare à celui qui se fait flasher à 97 km/H. Il lui sera alors  imputé 92km/h, soit  2km/h  de trop. Il se voit infliger une amende (en espérant que l'appareil soit réglé pile pour garantir l'équité)

Du coup, la  double peine: payer (cher)  l'autoroute et l'éventuel PV. Pour une moyenne horaire hyper basse au final.

De quoi attraper la jaunisse...

                                                         Sylvie Neidinger

 

Une astuce pour payer moins cher l'autoroute: fractionner. Mais du coup...une perte de temps à la clé.

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel