• La "team Trump" pourrait-elle arrêter ses pourriels post électoraux?

    Imprimer

    USA. Alors que les élections sont derrière, l'équipe Trump judiciarise le résultat.

    Et pas seulement. La campagne mail continue! Ce blog reçoit chaque jour une dizaine de "missives" de la "Team". Des pourriels en fait massivement diffusés en direction des adhérents, médias, RS en interne et hors du pays.

    Je n'en montre aucun ici pour ne pas être suspectée de diffusion.  

               Un mail type:

    1- Un logo Trump/ Pence toujours le même en bleu blanc rouge

    2- Puis des insultes ou graves  paroles déplacées contre ceux qui ont gagné officiellement (rappel les démocrates et Biden) Ces écrits  valent leur pesant de traduction et signent une démocratie malade...

    3- Le  plus souvent une photo sombre  du Président-tweeteur avec un regard  noir parfois agressif.

    4- Enfin il lance des appel à dons. Dollars, dollars, dollars  déclinés à tout bout de champ:  vulgarité inouïe, en rouge, jaune clinquant.

    Là est probablement de but réel de ces courriels: récolter des fonds non pas pour le futur mais pour solder la campagne passée.

    Le correspondant du Monde  évoque précisement ces mails qui "hésitent entre drame et bouffonnerie. Le battu diffuse courriels sur courriels qui disent que l'heure est grave avec des accents churchilliens. Il y dénonce tout en demandant de l'argent à ses fidèles, les démocrates (...) Puis s'en va jouer au golf"

    Ces courriels post-électoraux et refusant le verdict des urnes  sont effectivement à archiver au titre d'un dysfonctionnement majeur de la démocratie américaine. Elections  devenues problématiques. Carrément bouffonnes.

                                                                     Sylvie Neidinger

     

    INFO Ce lundi 24 novembre, 1h du matin  Donald Trump donne le feu vert au changement d'administration le jour où le nouveau Président nomme son équipe

    Le 26 /11 Trump demande à ses partisans d'inverser le résultat qui ne lui plait pas!

    INFO du 6 JANVIER Attaque du Capitole par les Partisans de Trump: l'anormalité de la communication de Trump soulignée dans cet article a vu ses conséquences CQDF!

    « Donald Trump doit être tenu pour responsable » : la majorité de la presse américaine condamne le président sortant (lemonde.fr)

  • RH et "Ikigaï":concept philosophique japonais à la mode

    Imprimer

    Trouvez votre ikigaï!

    Bigre. Qu'est-ce? 

    En fait, une façon japonaise de trouver sa raison de vivre. Ce concept est fort à la mode dans le monde des RH et de la recherche d'emploi.

    Logique car il s'agit de trouver le travail le plus épanouissant, donc correspondant le plus à l'individu.

    En cette période covid caractérisée par des pertes d'emploi massive liées à des secteurs impactés, à la fragilité des indépendants confinés, de multiples  acteurs, coachs et autres méthodes de la recherche d'emploi mettent en oeuvre leurs techniques.

    Ikigai est un bilan personnel assez facile. il faut répondre à quatre questions:

    -Qu'aimez-vous faire dans la vie?

    -Quels sont vos talents?

    -Qu'est-ce qui peut vous rapporter un revenu?

    -de quoi le modèle a-t-il besoin ?

    La réflexion consiste à croiser le moteur de vie personnel et son idéal.

    Le microcosme professionnel lié au retour à l'emploi adore les  tests psy-pros méthodes et schémas.

    De multiples pistes pour mieux se connaître: définir ses talents, ses compétences pour mieux évaluer son "offre" sur le "marché" de l'emploi.

    Ici le  schéma ikigai:

    #rh,#schéma ikigai,#méthodes,#emploi #ikigai,#japon,#coach

    Des exemples:

    https://www.welcometothejungle.com/fr/articles/method

    https://lesnouveauxtravailleurs.fr/comment-trouver-son-ikigai-ma-methode-en-4-etapes/

    https://www.frontalier.org/conferences.htm

    Ikigai est en fait chez les nippons  " la raison de se lever le matin".AVEC ENTHOUSIASME

    Ce qui motive en fait.

    Alors levons nous, forts et assurés ....dans ce monde de brute covidé.

    Co-vidés. Vidés en commun. Et qui ne veulent plus l'être! 

                                                                                                     Sylvie Neidinger

  • Coro-Mode d'emploi du protocole Fondue (...de rires)

    Imprimer

    Covid-19 survit-il dans la fondue? Le débat fait rage en suisse - et surtout sourire! - autour du danger putatif du repas convivial par excellence.

    La  Switzerland Cheese Marketing SA (organisation à but non-lucratif active au niveau international comme centre de compétences) a rassuré sur l'éventuel problème de la... fourchette. La brave mixture appétissante n'est tout de même pas associable à une transmission virale, d'autant qu'elle cuit. Sinon cela serait à en perdre tout sens gastronomique.

    Le véritable questionnement serait-il finalement: "autour d'une table, attrape-t-on le covid?"

    Certains internautes suisses plaisantent et proposent de tremper le pain au bout de ...cannes à pêche.

    Le danger du virus transmissible par le fromage en acte de liquéfaction semble donc écarté. Une fondue moitié-moitié se cuit autour de 80°. La fondue fribourgeoise se cuirait elle à 50/55° (sinon le vacherin est supposé  se déphaser.) Bon 50°, ça vous tue un coro, de toutes façons  si il pointe son nez -ce qui n'est même pas certain.

    Une amie de Courtaman me précise:"Pour l’exactitude des détails, la fondue fribourgeoise c’est la moitié moitié vacherin-gruyère et en plus nous avons la fondue au vacherin fribourgeois qui ne doit effectivement pas bouillir et qui est beaucoup plus douce"

    ô douceur.

            INVENTION DU  PROTOCOLE FONDUE FENDANT DE RIRE

    Avant de partager le  caquelon d'une fondue et son fendant, partageons le dessin  dit CQFD du "diablotin", Arthur-Claude Fourmy-Devenoges (Grande Beroche-NEU) au départ envoyé à un groupe pour rigoler face à l'info "fourchette ".#covid-19,switzerland cheese marketing,#suisse; #helvétie,#covid,#protocolefonduefendant,vin #fendant,#fondue suisse,#fromahe,#diablotin,#danger,#protocolefondue,#manger en distance sociale

    #covid-19,switzerland cheese marketing,#suisse; #helvétie,#covid,#protocolefonduefendant,vin #fendant,#fondue suisse,#fromahe,#diablotin,#danger,#protocolefondue,#manger en distance socialeIl me permet aimablement de le reproduire. Ce malin devant l'Eternel invente un Protocole Fondue parfait. 

    La procédure sanitaire réclame un mètre de distance. Donc être debout. Donc se servir d'une épée ou d'une lance. Donc, être chevalier. Du coup, obligatoirement:  servir l'autre avec sa propre fourchette/lance/épée ou longue-perche-fourchette. Respecter  la distanciation sociale en ...hyper interaction sociale puisque chacun nourrit la bouche d'un autre, placé en face.

    Alors plutôt que manger avec le diable et sa longue fourchette ou caqueler avec le démon -ce bougre douteux qui vous choisit un pauvre humain et le tue au virus baladeur- on peut faire gabegie d'excellentes fondues aux fromages, aux fendants. paradisiaques, ô trésors du Valais. ô chassez-là les mauvais génies!

    A vos lances-fourchettes! Pour se fendre de rire, bel exercice de détente sociale.

                                                                   Sylvie Neidinger

    cqfd fondue.JPG

    Ce blog est  NON commercial. Si il parle (raprement) d'un produit/marque  c'est en lien avec l'actu,  l'info et/ou le fou-rire.
  • IRIS: le nouveau magazine suisse...intergénérationnel des Seniors

    Imprimer

    Bertrand Stämpfli n'a pas froid aux IRIS: il lance son magazine d'actualité dédié aux...plus âgés d'entre nous.

    Bien évidemment soutenir la naissance de ce nouvel  organe journalistique francophone serait un must, par ce qui fait vivre sainement  la presse: les abonnements !

    Mais aussi, pourquoi pas, en avant première un coup de pouce à la campagne de récolte de fonds, dite   crowfunding. 

    Le positionnement du projet est sympathique:  un magazine de la famille comme l'annonce son fondateur "Au travers de ce mensuel, je veux recréer le lien intergénérationnel que nos sociétés rendent difficile à maintenir. Par-delà le journal papier que recevra la personne âgée, nous offrons des outils numériques pour entretenir le lien qui unit les descendants de notre abonné-e. Par ailleurs, notre site constitue un lieu de rencontre pour tous ceux qui s’intéressent à la question du vieillir ensemble."

    POSITIONNEMENT: ACTU ET FAMILLE

     

    Iris est un mensuel pour seniors originalement positionné car  entièrement personnalisé.

    Il développe un contenu journalistique (condensé de l’information internationale, nationale, locale, rubriques culture, société, espace divertissement…) mais aussi.... des pages familiales composées de photographies légendées envoyées par les enfants, petits-enfants et proches des abonnés.

    La nouvelle publication a pour ambition de soigner le lien intergénérationnel et de lutter contre l’isolement des personnes âgées en les connectant tout à la fois à l’actualité et à leur famille.

    Bonne chance au nouveau projet et à ceux qui le portent!

                                                                       Sylvie Neidinger

  • Le centenaire de Boris Vian 100% caviardé par covidé: il ne crachera pas sur les tombes!

    Imprimer

    Pas de chance pour Vernon Sullivan/Vian,  poète, chanteur, ingénieur, écrivain copain de Juliette Greco.

    L'hommage du monde du jazz  à Vian était prévu comme ample et logique : normal car en mémoire de celui qui milita en sa faveur dans les années 50. Hommage du monde du théâtre aussi.

    Annulations sur annulations : tel ce concert récemment supprimé à Le Poët-Laval (Drôme)

    Laurent Courtois,  adorateur absolu et passionné de Django,  musicien de jazz suisse installé sur Grenoble, souffre comme tous les artistes de toutes les conséquences  de la crise covid.

    Lors d'un concert privé donné dans le Grésivaudan cet été, le guitariste adepte du style manouche, a pu lui aussi signifier son regret de ce qui avait été programmé autour du centenaire de Boris Vian, finalement annulé. 

    Boris Vian est décédé à 39 ans d'une crise cardiaque dans une salle de cinéma en visionnant l'adaptation cinématographique de son livre "j'irai cracher sur vos tombes"

    Constat : avec toutes ces annulations, la pédale médiatique a été plus douce concernant la célébration du centenaire.  Il faut dire que, en pleine pandémie par ce virus covid-19 tueur, il n'était pas trop opportun de claironner  dans trompettes, saxos  et trombones qu'il allait venir...cracher sur ...les tombes.

    Qu'il se nomme Vian, Sullivan ou autre célébrité rive gauche ! 

                                                                    Sylvie Neidinger

     

     

    Le musicien Laurent Courtois a pu lui décliner son hommage à Vian, fort heureusement ! Il m'en fait part: 

    Medley de la soirée :
     
    Une chanson peu connue de Boris Vian : « Il faut me jurer de m’aimer"
    La vidéo en noir et blanc
     
    Un lien sur mon site vers tout ce qui concerne Vian suite à ce concert (vidéo, presse) :
     
  • Ganerbinat ? Le réglement de co-pro médiéval allemand

    Imprimer

    VOCABULARIA :  le ganerbinat.

    Les châteaux sont toujours d'actualité. Pas simplement le célèbre chantier de Guédelon dans l'Yonne. La chaîne Arte présente un programme allemand dédié au thème qui ne lasse pas. Surtout quand surgit du vocabulaire inédit.au détour des deux reportages  Forteresses de légende Becker/Bier 2018.

    Le vieux vocabulaire issu de l'allemand "gan-erbschafft" est juridique. Dans l'ancien droit allemand des successions, un ganerbinat (en allemand : Ganerbschaft, de gan-, corruption de gemein : commun, et -erbschaft : héritage) était un bien familial, le plus souvent une propriété foncière, possédée  en main commune par ses cohéritiers (en allemand : Ganerben).

     
    "GANERBINAT, (Hist. mod. Jurisprud.) en allemand gan-erbschafft. C’est ainsi qu’on nomme dans l’empire d’Allemagne une convention faite entre des familles nobles & illustres, sous de certaines clauses & avec l’approbation du suserain, pour se défendre mutuellement contre les invasions & les brigandages qui ont eu lieu pendant fort long-tems en Allemagne, & qui étoient des conséquences funestes du gouvernement féodal. On y stipuloit aussi que lorsqu’une famille viendroit à s’éteindre, sa succession tomberoit aux descendans de celle avec qui le pacte de ganerbinat avoit été fait. Ces conventions s’appellent aussi pactes de confraternité."in Baron d’Holbach  L’Encyclopédie, 1re éd.   (Tome 7p. 466).
     
    Le ganerbinat correspond au règlement de co-propriété médiéval pour définir les règles entre successeurs à l'intérieur d'un château où plusieurs branches ou Maisons peuvent cohabiter. L'opposé complet du droit d'aînesse français appliqué aux familles nobles uniquement qui accordait au premier enfant mâle une part prépondérante (définitivement aboli en 1849) au dépend des autres enfants masculins.
     
    Ganerbinat se compare avec le paréage, association de pairs, contrat de droit féodal assurant égalité de droits autour d'une possession en indivision, pour exploiter le bien. Il peut associer deux seigneurs par exemple un laïc et un ecclésiastique. Pas forcément la même famille, mais de même rang..
     
    Le concept se compare aussi avec le condominium, plus politique: en droit international public, plusieurs Etats souverains s'associent conjointrement au terme d'un accord formel. Exemple : le condominium anglo-égyptien sur le Soudan (1899-1956), condominium des Nouvelles-Hébrides (1906-1980)
     
    Le "condo" appartient toujours au   vocabulaire de la co-pro au Canada, Amérique du Nord et Asie.   Finalement moyen-âge ou 2020, c'est toujours la même chose: des règles de partage et de comportement entre propriétaires autour d'un lieu. Château ou pas
                                                                         
                                                                                 Sylvie Neidinger 

     

     

     

     

  • Nouveau logo pour le MAH: Musée d'Art et d'Histoire de Genève

    Imprimer

    Le Musée d'Art et d'Histoire genevois a fait peau neuve.

    Dans les moindres détails car jusqu'à son visuel. Marc-Olivier Wahler , à la Direction, s'en explique :"Depuis mon arrivée à la tête du MAH il y a un an, nous sommes engagés dans un vaste processus de réflexion, qui doit nous mener vers le «musée du futur». Celui-ci doit prendre corps par le biais d’un programme renouvelé et élargi et – si les Genevois l’approuvent – dans un bâtiment modernisé au sein d’un campus dynamique plus que jamais inscrit dans le tissu social et urbain.

     
    Dans le cadre de ce processus de réinvention, nous lançons une nouvelle identité visuelle que vous découvrez aujourd'hui sur notre site mais également à travers nos différents outils de communication et dans la ville.
     
    Nous menons aussi une série d’expérimentations en matière de commissariat. Dès janvier 2021, nous vous proposerons des expositions novatrices qui mobilisent la collection de manière inédite et surprenante, grâce aux points de vue originaux de curateurs et curatrices invités. Ces expositions sont à considérer comme des expériences nous faisant voir des objets familiers de façon inhabituelle. Elles serviront de catalyseurs d’innovation – non pas parce qu’elles suggèrent la bonne manière de voir, mais parce qu’elles provoquent une multitude de regards, permettent de comprendre et d’interpréter.
     
    C’est avec une grande joie que nous ouvrons ce nouveau chapitre aujourd’hui avec vous et nous nous réjouissons de vous retrouver dans les salles dès que la situation sanitaire le permettra. D’ici là, faites bien attention à vous et à vos proches.
     
    Effectivement, la visite virtuelle ne remplace absolument pas la visite in situ.
    QUE VIVENT LES MUSEES dans leurs interactions sociales!
     
                                                        Sylvie Neidinger

    MAH, #Genève, #Musée, musée d'art et d'histoire, marc-olivier wahler,#patrimoine, nouveau #logo

     
     
     
  • Panthéonisation, privilège présidentiel: parisianisation et récupération

    Imprimer

    La monarchie inhumait ses reines et rois à Saint-Denis, la république a son pendant: le Panthéon, lieu de réunion de dépouilles célèbres et surtout célébrées. Jean-Jacques Rousseau, Alexandre Dumas, Victor Hugo, Émile Zola, Jean Jaurès, Jean Moulin et André Malraux. Et beaucoup d'inconnus, des généraux napoléoniens par exemple, illustres méconnus aujourd'hui.

    Le Président de la République a le privilège de décider d'une introduction nouvelle au Panthéon. Aujourd'hui Maurice Genevoix, écrivain,  "voix de ceux de 14-18"

    Simone Veil et son époux en accord avec la famille avaient précédemment bénéficié de cette cérémonie très régalienne et symbolique  ."Un an après sa mort, Simone Veil entre dimanche avec son mari Antoine au Panthéon, où ils reposeront ensemble. Pour l’occasion, l’Élysée et le Centre des monuments nationaux ont mis en scène une cérémonie solennelle forte en symboles, qui rassemblera un millier d’invités, dont les anciens présidents Nicolas Sarkozy et François Hollande."(La Croix 29/06/18)) 

    Le Comte de Mirabeau fut le premier homme à  entrer dans cette ancienne église reconvertie au culte laïc de glorification  nationale, le jour même du décret vouant Saint-Geneviève au culte des Grands hommes français (femmes comprises..)

    Attention la célèbre dépouille entre mais peut... sortir du bâtiment à colonnade! Etonnant: le Comte,  devenu moins  en odeur de sainteté révolutionnaire  fut dégagé manu militari trois ans plus tard quand on retrouva sa correspondance avec le... roi! Marat subit le même sort: expulsé.

     

     Problème : l'Etat français n'a pas toujours demandé l'avis des proches pour panthéoniser!  Il a même pu  imposer le déplacement  d'un corps dans cette assemblée de dépouilles concentrées en un même lieu prestigieux dans la capitale.

    Effectivement il transféra de force le coeur de Gambetta, la famille étant réticente, le corps de Louis Braille, laissant dans son caveau familial de Braille les uniques mains: hyper  glauque !

    Les dernières volontés des défunts n'ont pas toujours été respectées ! François Bayrou  donne la justification officielle de  cette lubie présidentielle !"«Il ne s’agit pas ici de relations personnelles, de l’affection ou des regrets que l’on porte à l’égard d’un être. Il ne s’agit même pas de cet être lui-même, avec ce qu’il a de grand et de relatif. Il s’agit d’un pays, et de son identification à une personnalité et un combat.»

    C'est assez stupéfiant de comprendre qu'il ne s'agit pas de l'individu lui-même...Dans cette affaire les dernière volontés ne semblent pas si importantes...Plusieurs anecdotes en témoignent! 

     

         PANTHEONISER: UN RITE SURTOUT  POUR L'IMAGE DU...PRESIDENT

     

    Le dernier poilu Lazar Ponticelli a eu la chance de  pouvoir  refuser de son vivant. Au moins était-ce clair ! Il refisait tout net. Estimant que la reconnaissance des poilus fut bien tardive

    Aujourd'hui les cas de refus par la famille se multiplient. L'épouse de Louis Pasteur par exemple lui préférant un lieu "plus humble"..

    Certains présidents se sont tout de même arrogé le droit de décider en lieu et place de la famille.

    Fort heureusement rapidement remis à leur place!  François Hollande  ignorant les dernières volontés de Geneviève Anthonioz De Gaulle et Germaine Tillion avait annoncé leur transfert! Ce passage en force n'a pas fonctionné, fort heureusement.

    Le journal la Croix se demande même si la Panthéonisation a encore un sens ?

    Le fils de Albert Camus a refusé tout net lui aussi face au Président Sarkozy de ce qu'il a nommé une récupération. L'écrivain reste inhumé en Provence.

    Selon l'historien  Jean Garrigues ( pro-panthéonisation!): " la panthéonisation est un rituel mémoriel particulièrement adapté aux besoins de la France d’aujourd’hui. Car elle réactive le récit républicain autour duquel cette société multiculturelle ne parvient pas toujours à trouver son point de fédération. Au XIXe siècle, les panthéonisations se rattachent plutôt à l’histoire de la Nation française. Sous l’Empire ou les monarchies censitaires, on distingue ainsi des généraux qui incarnent l’excellence nationale. Mais le rituel est ensuite récupéré par la IIIRépublique. Celle-ci rappelle le moment fondateur de la Révolution française qui voit la transformation de l’église Sainte Geneviève en un édifice laïque. Depuis lors, ce temps mémoriel renvoie au récit républicain."

    L'historien Patrick Garcia présente les faits sous un autre angle:

    La panthéonisation, « un rite qui construit l’image du président »Depuis 1987, date de l’entrée de René Cassin au Panthéon sous François Mitterrand, le fait de décider d’un transfert au Panthéon est devenu un passage quasi obligé pour le président de la République. C’est une cérémonie d’incarnation de la Nation et tous les présidents s’y sont depuis livrés, ou ont essayé de le faire – Nicolas Sarkozy s’étant heurté au refus des héritiers de Camus. Ce rite construit l’image du président. En évoquant le passé, il lui permet de parler du présent et son choix est emblématique de ses orientations. 

    En fait, il s'agit d'une cérémonie à la gloire du... Président !

    Actuellement la famille Rimbaud refuse fermement le projet de panthéoniser leur poête...en même temps que Verlaine. La République veut ici engager un acte idéologique en faveur de leur liaison personnelle. D'une part, la liaison ne dura que quatre ans. Rimbaud quitta avec fracas;

    Quelle idée de vouloir imposer une vérité nationale sur cette histoire personnelle de relation homosexuelle?

    La famille de Rimbaud refuse fermement ! de nombreux intellectuels aussi. Une pétition CONTRE circule en opposition à la pétition POUR promue par Roselyne Bachelot.

    Il reste au Panthéon de l'espace 75 places occupées sur 300 environ, ce n'est pas la surpopulation ! C'est un honneur évidemment pour certaines familles. Un non sens pour d'autres: leur choix parfaitement démocratique de valider ou non! 

    C'est vrai que la perspective de voir ses os exposés dans les courants d'air glacé de ce monument parisien ne sied pas à tous. Albert Camus reste à Lourmarin et Rimbaud à Charleville-Mézières... si le souhait familial est respecté.

                                                                                  Sylvie Neidinger

    maurice genevoix,#panthéon,#rimbaud,simone veil,#macron,françois #hollande(capture)

  • Laver ses masques chirurgicaux!

    Imprimer

    Lutte anti-covid-19. Quel gaspillage tous ces masques chirurgicaux  jetés (souvent à base plastique). On ne parle pas ici de ceux "balancés" dans la rue (ô scandale)covid-19,#masque,réutiliser les masques; lavage masques,écologie,économies

    Mais de ceux qui passent à la poubelle, en bonne conscience après parfois quatre heures d'usage seulement.

    Ils sont supposés "à usage unique".

    Leur utilité après lavage  a été testée en laboratoire UFC Que Choisir: ils peuvent être lavés une dizaine de fois!

    UFC :« Au-dessus des exigences minimales »Les masques,  restent par ailleurs suffisamment respirables pour être portés plusieurs heures « sans trop d'inconfort ». « Même en ayant subi plusieurs cycles de lavage, ils sont bien au-dessus des exigences minimales des masques en tissu portant la garantie filtration officielle Afnor/DGA », qui ont servi de référence au test."

    Tel le masque ici à droite. La couleur se modifie légèrement.

    Bonne nouvelle pour la planète. Et les porte-monnaie.     

    Alors, utilisons un max les masques!                          

                                                      Sylvie Neidinger

    covid-19,#masque,réutiliser les masques; lavage masques,écologie,économies

     

     

  • TRUMP: fired !

    Imprimer

    Suite aux derniers dépouillements en Pennsylvanie, Joseph Robinette Biden est élu 46ème président des USA. Kamala Harris, première femme  vice-présidente.

    Première femme vice-présidente dite " de couleur" [pas ma tasse de thé comme expression mais je reprends ici le descriptif US usuel] car d'origine jamaïcaine et indienne. Joe Biden, second président de confession catholique, depuis Kennedy (il y a 60 ans). Il revendique ses ascendances irlandaises.

    Mme Harris ancienne procureur, sénatrice, entre dans l'Histoire.

    Le couple  Biden-Harris entre dans l'histoire avec leur  nombre record de voix. 

    Un énorme travail les attend pour retisser les liens distendus, détruits par la présidence Trump, à l'intérieur, à l'international.

    Trump, éliminé. Fired. Viré.

                                                                                                         SN

     

          Les ancêtres Robinette de Joe Biden sont huguenots."un certain Allen Robinett, huguenot d’une famille française réfugiée en Angleterre et quaker (Société des Amis) qui serait arrivé au Nouveau Monde avec les partisans de William Penn (quaker célébre et fondateur de la Pennsylvanie) en 1682. Allen Robinett épousa Margaret Symm à Londres en 1653, s’installa dans une colonie quacker en Pennsylvanie en 1582 et y décéda en 1694. Il Ils eurent au moins 4 enfants (Allen, Susanna, Samuel et Sarah) dont descendent les familles Robinette, Robinett et Robnett actuelles."

     

  • TRUMP, ENFANT de la TV se perd dans les miroirs télévisuels de lui-même en abyme

    Imprimer

    Le Président atypique semble le futur perdant des élections. Mais à quelques grammes prêts. Les résultats hyper serrés ne correspondent pas à la vague bleue annoncée!

    Il a marqué les esprits par  sa gouvernance particulière: lit peu les dossiers, tire ses infos des médias télévisuels surtout, qui tournent en boucle. Il twitte et regarde l'impact médiatique que cela engendre, retwitte en  retour.

    En résumé, Donald Trump tourne en boucle avec lui-même, mettant en scène des colères, ses insultes, ses enthousiasmes. En parfait narcissique pathologique

    Sa nièce Mary Trump psychologue clinicienne va en ce sens dans un ouvrage  bien informé car issu  de l'intérieur de la structure familiale.

    Le journal suisse Le Temps va plus loin en évoquant un Trump "drogué par lui-même" au sortir de l'hôpital récemment «Un président multi-médicamenté (sous stéroïdes), sorti de sa bulle hospitalière VIP pour mettre en scène un retour bizarre et trompeur à la Maison-Blanche, qui enlève son masque dans un geste irresponsable et qui déclare qu’il n’y a rien à craindre du Covid-19, quand 210 000 Américains en sont déjà morts.» La consternation le dispute à la colère dans le récit que propose CNN de la scène surréaliste hier soir à la Maison-Blanche, au retour de Donald Trump"

    Les observateurs notent d'étranges frénésies de tweets en rafale.

    Donald Trump, enfermé dans son mental comme il a enfermé le pays à coup de murs, physiques ou symboliques, tourne en vase clos. Il se bouc-émissairise, se pose en victime: "tous responsables"...sauf lui!

    L'ancien animateur de show a entaché l'image de son pays dans le monde dont les relations avec les propres alliés - qu'il insulte!  -sont explosées, à reconstruire.

    Sa propre opinion non structurée est poussée en règle de gouvernance. L'eau de javel est un puissant bactéricide externe?  Allez va, Trump propose sans vergogne, publiquement lors d'une conférence de presse de l'injecter pour lutter contre covid-19. Juste insensé.

    Du populisme au ras des pâquerettes, une pensée destructurée, infantile (expliquée par le grave trouble de la personnalité narcissique  qui l'anime selon un collectif de  psychiatres américains en 2017).

    Il ment assez souvent car dans un tel état  mental malade, la réalité doit se plier à ses exigences, quitte à passer par le mensonge.

    La fake news en fait le concerne en premier chef ! Les journaux listent la quantité impressionnante  de mensonges issus de l'actuel Président des USA .

    Avec des tweets projetés en boucle sur les écrans mondiaux pour la plus grande satisfaction de Trump qui se visualise en action virtuelle et par image interposée en permanence, l'Histoire retiendra un président twitteur agressif, menteur et compulsif "déjanté".

    Qui au passage a fait procéder à la séparation parents/enfants. 524 enfants  orphelins de fait en attente de retrouver leurs proches.

                                                                                                 Sylvie Neidinger

  • Les Animaux malades de la Peste, Jean de la Fontaine, 1678

    Imprimer

    Ils ne mourraient pas tous mais tous étaient frappés...  17 millions de visons abattus au Danemark

     

    "Un mal qui répand la terreur,

    Mal que le Ciel en sa fureur

    Inventa pour punir les crimes de la terre (1),

    La Peste (puisqu’il faut l’appeler par son nom),

    Capable d’enrichir en un jour l’Achéron (2),

               Faisait aux animaux la guerre.

    Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés :

              On n'en voyait point d'occupés

    À chercher le soutien d'une mourante vie (3) ;

              Nul mets n'excitait leur envie ;

              Ni loups ni renards n'épiaient

              La douce et l'innocente proie.

              Les tourterelles se fuyaient :

              Plus d'amour, partant (4) plus de joie.

    Le Lion tint conseil, et dit : « Mes chers amis,

              Je crois que le Ciel a permis

              Pour nos péchés cette infortune ;

              Que le plus coupable de nous

    Se sacrifie aux traits du céleste courroux ;

    Peut-être il obtiendra la guérison commune.

    L'histoire nous apprend qu'en de tels accidents (5)

              On fait de pareils dévouements : (6)

    Ne nous flattons (7) donc point ; voyons sans indulgence

              L'état de notre conscience.

    Pour moi, satisfaisant mes appétits gloutons,

              J'ai dévoré force moutons.

              Que m'avaient-ils fait ? Nulle offense (8) ;

    Même il m'est arrivé quelquefois de manger

                                    Le berger.

    Je me dévouerai donc, s'il le faut ; mais je pense

    Qu'il est bon que chacun s'accuse ainsi que moi :

    Car on doit souhaiter selon toute justice

              Que le plus coupable périsse.

    - Sire, dit le Renard, vous êtes trop bon roi ;

    Vos scrupules font voir trop de délicatesse.

    Eh bien, manger moutons, canaille, sotte espèce.

    Est-ce un péché ? Non non. Vous leur fîtes, Seigneur,

              En les croquant beaucoup d'honneur;

              Et quant au berger, l'on peut dire

              Qu'il était digne de tous maux,

    Étant de ces gens-là qui sur les animaux

              Se font un chimérique empire. »

    Ainsi dit le Renard ; et flatteurs d'applaudir.

              On n'osa trop approfondir

    Du Tigre, ni de l'Ours, ni des autres puissances,

    Les moins pardonnables offenses.

    Tous les gens querelleurs, jusqu’aux simples mâtins, (9)

    Au dire de chacun, étaient de petits saints.

    L’Âne vint à son tour, et dit : « J’ai souvenance

    Qu’en un pré de moines passant,

    La faim, l’occasion, l’herbe tendre, et je pense

    Quelque diable aussi me poussant,

    Je tondis de ce pré la largeur de ma langue.

    Je n’en avais nul droit, puisqu’il faut parler net. »

    À ces mots, on cria haro (10) sur le baudet.

    Un Loup, quelque peu clerc (11), prouva par sa harangue

    Qu’il fallait dévouer ce maudit animal,

    Ce pelé, ce galeux, d’où venait tout leur mal.

    Sa peccadille fut jugée un cas pendable.

    Manger l’herbe d’autrui ! quel crime abominable !

    Rien que la mort n’était capable

    D’expier son forfait : on le lui fit bien voir.

    Selon que vous serez puissant ou misérable,

    Les jugements de cour (12) vous rendront blanc ou noir."

    In Sermonnaires

                                                                                    SN

  • Visiter Angers!

    Imprimer

    En cette période de confinement général en Europe, parler tourisme sonne creux. Inaudible aux oreilles des enfermés que nous sommes devenus tous. Pourtant il faut voyager dans nos esprits en attendant le "présentiel".

    Angers, capitale d'Anjou, mérite la visite. La ville  compte des architectures à colombage parmi les plus anciennes du pays. La maison Adam date de 1491: (véridique: l'info  est issue d'analyses dendrochonologiques)Résultat de recherche d'images pour "angers"Résultat de recherche d'images pour "angers"

    (photos site angers.fr)

    Le moyen-âge marque la ville évidemment  par son château Plantagenêts (XIIIème) , demeure des Ducs d'Anjou en bordure, rive gauche,  de la Maine.#angers,édit de #nantes,#tourisme,maison#adam Plus précisément situé  à la confluence de trois rivières et d'une fleuve.

    L'Edit de Nantes y fut élaboré.

    La douceur angevine (dans un monde de brutes) n'est pas une illusion. Elle se ressent immédiatement...

                                                            Sylvie Neidinger

     

    Ce blog strictement non commercial  signale toutefois à Angers...l'existence de  l'Hôtel Marguerite d'Anjou. Pour trois raisons:

    1) Le paysage époustouflant qui s'impose sous les  fenêtres du lieu.

    #angers,édit de #nantes,#tourisme,maison#adam

     

     

     

    2)  HMA  joue la carte culturelle, même si actuellement perturbé. Le Café Marguerite  expose les croquis de Lorette Cochais  jusqu'en février 2020. Portraits d'Ici et d'Ailleurs. Vernissage en présence de l'artiste reporté pour motif du confinement. Lorette Cochais, artiste  autodidacte.

    3) Conciergerie : son accueil est  formidable de sympathiques conversations, intéressantes, judicieuces  en conseils de visites. L'anecdote sur  la rédaction de l'Edit à... Angers, la plaque commémorative et les futurs travaux de l'ancienne gendarmerie provient de ces échanges véritablement informatifs. J'ignorais ce détail historique. Merci.

    #angers,édit de #nantes,#tourisme,maison#adam

  • L'Edit de Nantes fut rédigé à Angers!

    Imprimer

    Peu connu: le texte qui mit fin aux terribles guerres de religions en avril 1598 entre catholiques et protestants fut rédigé... aux bords du Maine.

    L'original de l'Edit de Nantes a disparu. La BGE de Genève en possède le premier exemplaire reproduit de la première version.  Initialement l'acte ne portait pas le nom de la ville de Bretagne, vu comme un "édit de pacification".

    Il fut précédé par d'autres tentatives de mettre fin à la longue guerre tel l'Edit de Saint-Germain (1562) , dit texte d'apaisement. 

    Henri IV séjourna à Angers  du 7 mars au 12 avril 1598 aux portes de la Bretagne hostile, ville où le texte fut élaboré au couvent des Jacobins puis signé à Nantes.

    C'est bien à Angers que les Nantais et Mercoeur prennent conscience du rapport de force militaire. Ils  signeront le texte d'accord. édit de #nantes,guerre de religion,#bge,#genève,édit de pacification,édit d' #angers

    Sylvain Bertoldi, conservateur en chef des Archives d'Angers en tire une intéressante chronique publiée dans le magazine Vivre à Angers n°215, d'avril 1998, quatre siècles plus tard au mois anniversaire de...la rédaction à Angers.

    #paix,traité de paix,édit de #nantes,guerre de religion,#bge,#genève,édit de pacification,édit d' #angersUne plaque est installée dans l'ancien Couvent des Jacobins devenu gendarmerie, place Freppel.

    Dommage: les locaux religieux historiques et d'origine du XIIIème siècle sont largement détruits. Le bâtiment actuel  inoccupé, en déshérence, doit faire l'objet d'une réhabilitation.

    Dès lors, dans les lieux réels même si remaniés, il sera plus facile de rappeler cette rédaction du texte historique dans la bonne ville d'Angers, médiévale, à l'impressionnant château  siège de la dynastie des Plantagenêt.

    Pour mettre fin à l'ignominie qui consiste à s'entre tuer au motif de religion.

                                                          Sylvie Neidinger

    Visiter Angers! 

     

     

    édit de #nantes,guerre de religion,#bge,#genève,édit de pacification,édit d' #angers#paix,traité de paix,édit de #nantes,guerre de religion,#bge,#genève,édit de pacification,édit d' #angers