Le centenaire de Boris Vian 100% caviardé par covidé: il ne crachera pas sur les tombes!

Imprimer

Pas de chance pour Vernon Sullivan/Vian,  poète, chanteur, ingénieur, écrivain copain de Juliette Greco.

L'hommage du monde du jazz  à Vian était prévu comme ample et logique : normal car en mémoire de celui qui milita en sa faveur dans les années 50. Hommage du monde du théâtre aussi.

Annulations sur annulations : tel ce concert récemment supprimé à Le Poët-Laval (Drôme)

Laurent Courtois,  adorateur absolu et passionné de Django,  musicien de jazz suisse installé sur Grenoble, souffre comme tous les artistes de toutes les conséquences  de la crise covid.

Lors d'un concert privé donné dans le Grésivaudan cet été, le guitariste adepte du style manouche, a pu lui aussi signifier son regret de ce qui avait été programmé autour du centenaire de Boris Vian, finalement annulé. 

Boris Vian est décédé à 39 ans d'une crise cardiaque dans une salle de cinéma en visionnant l'adaptation cinématographique de son livre "j'irai cracher sur vos tombes"

Constat : avec toutes ces annulations, la pédale médiatique a été plus douce concernant la célébration du centenaire.  Il faut dire que, en pleine pandémie par ce virus covid-19 tueur, il n'était pas trop opportun de claironner  dans trompettes, saxos  et trombones qu'il allait venir...cracher sur ...les tombes.

Qu'il se nomme Vian, Sullivan ou autre célébrité rive gauche ! 

                                                                Sylvie Neidinger

 

 

Le musicien Laurent Courtois a pu lui décliner son hommage à Vian, fort heureusement ! Il m'en fait part: 

Medley de la soirée :
 
Une chanson peu connue de Boris Vian : « Il faut me jurer de m’aimer"
La vidéo en noir et blanc
 
Un lien sur mon site vers tout ce qui concerne Vian suite à ce concert (vidéo, presse) :
 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel