François de Closet fustige la génération des "boomeurs" qui en veut...toujours plus!

Imprimer

L'écrivain renvoie dans les cordes -vertement- ceux de la génération d'après-guerre qui réclament à la société d'en faire encore ...plus pour eux. Plus, plus, plus ++++++

En cause: une tribune parue dans le Monde, signée par 150 personnalités environs  réclamant à la société une "révolution de la longévité". Soit d'en faire encore plus pour les aînés, pour les "boomeurs" nés à partir de 194 : des néo-vieux. Les Christian Estrosi, Axel Kahn, Michel Drucker...Le covid-19 leur a donné un coup de blues...Plus, plus plus .++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Furax le  vieux vieux François de Closet tape du poing sur la table ! Il répond en boomerang  dans le même journal le Monde, renvoie dans ses cordes la génération "prédatrice" selon lui. Plus, plus, plus ++++++++++++++++++++++++

Une génération qui a bien vécu, bénéficie de retraites, a  bien creusé le déficit aux dépends des autres générations plus jeunes sur la tête desquels la dette des anciens pèse.."Il dénonce  "une « génération prédatrice », toujours avide de son bien-être, « qui laisse à ses descendants une nature dévastée et 2 000 milliards d'euros de dettes accumulées sans la moindre justification ». Réclamer 10 milliards de plus après la crise du coronavirus relève pour lui de l'indécence, alors même « que les budgets explosent de partout ». « N'éprouvent-ils pas de la gêne, pour ne pas dire de la honte, en regardant leurs enfants et petits-enfants ? » s'indigne-t-il avant d'exprimer toute sa gratitude vis-à-vis « des moins de 60 ans qui ont accepté ce sacrifice, qu'ils vont payer très cher, pour nous sauver »"

Michel Drucker octogénaire signataire  anime d'ailleurs toujours des émissions. Il pourrait laisser la place à plus jeune, non?+++++++++++++++++++++++++++

Les jeunes jeunes  montent au créneaux contre une "politique de vieux, par les vieux, pour les vieux"

Vrai! La crise covid-19 est juste terrible pour les jeunes. Les scolaires n'ont toujours un accès normalisé à l'école en raison d'un protocole sanitaire délirant (ô scandale)  Les jeunes  souffrent: finis les petits jobs d'étudiant, les stages, les postes d'apprentissage. Quelle insertion professionnelle pour les diplômés 2020? 

François de Closet a eu raison de renvoyer à ses actuels privilèges la génération qui a tout obtenu. Et en veut toujours plus....Plus, plus, plus !

                            Sylvie Neidinger

 

                          COVID 19

Commentaires

  • Il a totalement raison.

    La jeunesse à la jeunesse et que les vieux restent chez eux!

    Bien à vous!

  • Il ne s'agit pas dans l'article de participer à une guéguerre générationnelle mais tout de même de remettre à sa place cette classe d'âge..celle des 70/80 qui occupe, encore les postes de travail parfois (Alain Duhamel, Drucker..) qui a les super retraites mais se plaint....
    François de Closet était ultra légitime à leur voler dans les plumes il a cet âge...

  • Chez les Iroquois (une société dans laquelle les femmes avaient un remarquable pouvoir) les chefs étaient de deux types: les chefs de guerre étaient jeunes et prompts à vouloir en découdre, les chefs politiques étaient de vieux sages qui cherchaient ne principe à les modérer.
    Je ne pense pas qu'il faille privilégier les uns aux dépends des autres, mais les encourager à co-exister en faisant bénéficier la société de leurs qualités respectives.
    Remplaçons néanmoins la guerre par la remise en question des valeurs qui ont fait leur temps et admettons aussi qu'au lieu d'êtres sages les vieux manifestent parfois leur propre folie et leur propre égoïsme.

  • Générations "boomers" contre génération "bloogeur"?? Pourquoi toujours opposer les gens?

  • La réaction de François de Closet est justement liée à cette prise de position dans le journal signée par une centaine de personnes âgées qui dans le Monde demandent d'en faire encore plus plus les personnes âgées. Il en a été indigné , lui octogénéraire.

    Ce "plus" dérange. Justement : il ne faut PAS opposer les générations. Cette génération a des retraites confortables, a laissé filer la dette sur les plus jeunes qui ont ont eux des soucis d 'accès à l'emploi et/où de salaires faibles.
    A un moment il ne faut pas exagérer ! C'est juste le message de F de Closet

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel