30 JANVIER 2020- L'OMS a bien alerté le monde entier le 30 JANVIER

Depuis Genève, l'OMS rappelle avoir prévenu le monde entier le 30 janvier.

"Non, l'OMS n'a pas tardé à lancer l'alerte rouge, a réaffirmé son directeur  Tedros Ghebreyesus  Nous l'avons fait le 30 janvier. Alors qu'il n'y avait que 82 cas en dehors de la Chine et aucun mort. Tedros Ghebreyesus estime que le reste du monde avait suffisamment de temps pour se préparer"

EXACT

La Lombardie confine 11 villages le 24 février.

L'Italie se confine le 9 mars.

La France organise le confinement au lendemain des municipales, le 17 mars.

Cinq états américains dont la Californie se confinent le 19 mars. Les USA dans leur globalité  plus tard. Rappel L'information date de janvier. D Trump fut prévenu.

Rappel : le premier cas covid-19 américain était annoncé le 21 janvier 2010.

Tout ceci pour "remettre l'église au milieu du village". 

Les politiciens, Trump, Macron sont prévenus dès janvier par le renseignement

Notamment quand les dirigeants politiques Trump, Macron etc.. viennent dire que la Chine... n'avait pas tout dit. (Peut-être. Notamment l'ampleur et la date initiale en novembre 2019. Mais cela ne justifie rien.)

Ou pour certains dirigeants, démolir l'OMS...

Quand on refait le timing, on constate que l'alerte avait bien été donnée !

                              Sylvie Neidinger

 

E Macron fut prévenu par son Ambassadeur à Wuhan en ...décembre 2019

 

                

                                           RUBRIQUE COVID-19

Commentaires

  • L’àlarme a été donné en DÉCEMBRE par le jeune médecin chinois qui en est mort! Renseignez-vous Madame!

  • Madame la commentatrice nommée "Patoucha"
    Merci de votre "suggestion" incitant à "se renseigner" . Vous aurez compris que je parle des dates OFFICIELLES.
    Vous évoquez ce jeune médecin chinois courageux lanceur d'alerte en décembre.
    Je vous signale qu'une pneumonie" bizarre" circulait également en Chine et en Italie en ...novembre 2019.
    Oui l'OMS a tardé car la Chine a tardé. Mais les autres (Europe USA....) ne se mobilisent que en MARS.

  • Economie oblige.

    Au fait que prévoyait le Plan suisse de pandémie influenza, plan qui aurait dû être appliqué même si nous avions affaire à une autre pathologie infectieuse? Pourtant ce n'est pas faute d'alertes sérieuses pendant les années 2000 qui auraient dû abaisser notre garde contre les pandémies. En fait nous jetons de l'argent par les fenêtres en entretenant des fonctionnaires inutiles.

    https://www.bag.admin.ch/bag/fr/home/krankheiten/ausbrueche-epidemien-pandemien/pandemievorbereitung/pandemieplan.html

    Question: est-ce qu'à un moment donné ce plan a été respecté? Qui était chargé de le mettre en place et de s'assurer que les directives étaient respectées?

    Faudra-t-il une commission d'enquête ou des dépôts de plaintes afin d'avoir une idée de l'étendue de l'irresponsabilité et du laxisme de nos élus chargés de ces dossiers, tant au niveau fédéral que cantonal?
    Quelles responsabilités des hôpitaux de notre pays en ce qui concerne les limitations sur le traitement du covid-19 imposées à nos médecins de ville?

    http://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/04/25/covid-les-rigolos-et-les-pas-droles-306088.html


    J'espère que des plaintes seront déposées afin que toute la lumière soit faite sur la mauvaise gestion de cette crise qui a entraîné des morts inutiles, qui a causé des troubles psychiques, des angoisses, qui a entravé les activités économiques, qui causera d'autres dégâts collatéraux dont on peine à s'imaginer l'ampleur, etc...

    Oui, il faudra bien, dans un avenir très proche, que ceux qui ont failli alors qu'ils étaient censés garantir le bien-être des citoyens de ce pays.

  • J'ai quitté la Chine le 7 décembre 2019. Peu de temps après, j'apprenais par les réseaux sociaux qu'un virus inconnu avait été découvert le 8 sur un patient hospitalisé à Wuhan. La question de savoir s'il était transmissible ou pas a occupé les esprits plusieurs jours. Un premier expert local pensait que non. Un autre, mandaté par le gouvernement central a récupéré toutes les information déjà récoltées, pour en faire un article publié dans un journal scientifique ("The Lancet", si j'ai bonne mémoire); jusque-là, ce virus n'était toujours pas reconnu comme transmissible.
    Devant la rapidité de la contagion, le gouvernement central a alors envoyé une équipe plus qualifiée, qui a pu enfin définir la bête et procéder au séquençage ADN, diffusé mondialement. En janvier, comme 400 millions de personnes s'étaient déjà déplacées en train dans le pays à l'occasion du nouvel-an chinois, des mesures de confinement sans précédent ont été activées pour les faire rester sur place et restreindre l'épidémie.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel