Edouard Philippe-La photo ambigüe choisie par Libé

Le poids des mots, le choc des photos. Sémiologie.Photo journalistique du quotidien Libération.

 Voici le cliché qui accompagne l'article interview de E Philippe du 28 mars et qui mérite réflexion. Edouard Philippe se défendait de tout retard.

Péremptoire, il annonçait, matamore:" je ne laisserai personne dire qu'il y a eu du retard sur la prise de décision s'agissant du confinement»" La photo le montre  beaucoup moins assuré....Le choix  visuel de la rédaction est hyper symbolique.

#coronavirus,#macron,#philippe  #sondage,journal #libération,#retard,#municipales 2020,sortie au théâtre

 La photo est hyper complexe, duelle, atypique, bizarre. Premier ministre dédoublé. . L'air pincé. Sa main droit s'accroche au chambranle de la porte. Comme si, sonné l'individu avait besoin de se raccrocher. Ou alors toucher du bois pour conjurer le sort. 

Il ne regarde pas l'objectif, donnant le sentiment d'un visage détourné. Ni  face au public ni de profil.

Le jeu des miroirs est complexe, à l'image de la complexité de la situation du Premier Ministre, qui probablement avale de nombreuses couleuvres.( cf La relation avec le président Macron, narcissique)

Il semble enfermé. Il semble étouffer.

Le cliché le présente de biais, regard en biais. Pas direct !  On voit son dos et sa poitrine,  le miroir  renvoie l'image.

Il est ici, selon Libé, face à ses paroles qui disent "qu'il n'y a pas eu de retard"

 

                                                 Sylvie Neidinger

 

Les municipales n'ont pas été annulées et   dix ministres battaient le pavé, en lice dont lui-même !

 

                                        RUBRIQUE #CORONAVIRUS 2020 Covid-19

Commentaires

  • Sylvie, nous sommes dans une guerre bactériologique... que dis-je... Une guerre virologique. Nous sommes en cours de répétition!
    Ce n'est pas un pays particulier qui la livre à un autre, mais de ceux d'une entité aux peuples du monde entier. La Mafia mondiale. Les centaines voire milliers de milliards de dollars allongés aussi facilement et aussi rapidement, il faudra bien les trouver quelque part. N'est-ce pas là une dette hypothécaire collective que les gouvernements ont été poussés à contracter pour nos joyeux lendemains???
    France.
    Le Président savait. Les Ministres savaient. Ils avaient voulu être rassurants.
    A présents, ils jouent de la diversion et de répression vichyste.
    Le "Pourquoi" est la seule question qu'il faudra leur poser après la crise.
    A qui doit profiter la coronacrise?

    Que les gouvernements participent aux mesures qui provoquent l'effondrement planétaire de l'économie, intrigue.
    Que tout-à-coup ils décrètent son sauvetage par des dizaines et des centaine de milliards de francs ou de dollars, intrique encore davantage alors que d'habitude, ils s'arcboutent pour défendre les rigueurs indépassables des budgets, à refuser parfois quelques millions pour le sauvetage d'une institution publique ou d'une entreprise stratégique.

    N'ayons pas peur de nous poser posément cette question Cui Bono?
    A qui profite cette crise? A qui profite cet effondrement?

    On nous interdit d'avoir l'esprit complotiste mais on n'interdit pas au complot de se produire



    Voilà ce que chacun, en respectant mesures et confinement, peut faire pendant les longues heures à la maison: méditer tout en confectionnant de bons petits plats, tout en préparant son jardin pour le printemps. Ce Coronakrash est un missionnaire dangereux, Il est là maintenant, ne sous-estimons pas sa capacité de nuire. Uniquement si on est distrait ou insouciant.

  • Bonjour J'ai laissé passer votre commentaire que vous décrivez....vous-même comme "complotiste" pour illustrer l'état d'esprit de ceux qui pensent ainsi.

    Mais je ne donnerai pas suite à l'avenir aux commentaires de cette nature.

    Face au coronavirus il y a tellement d'infos à décrypter, à donner que je ne donnerai pas corps aux suppositions.

    Pas même par l'autorisation des commentaires qui vont en ce sens.

    Bonne journée!

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel