Semaine contre le racisme.ch

150320122921.jpg

La diversité est- elle une valeur suisse ? Telles est la réflexion  lancé par les cantons romans et le Tessin, associés autour des  valeurs de l'anti racisme lors d'une semaine médiatique intitulée  Semaine contre le racisme.ch

Le thème se décline concrètement dans quatre secteurs : à l'école, au sport, à l'hôpital, sur les lieux de résidence.

Ces Autorités politiques helvètes ont pris très courageusement le taureau par les cornes.  L'air du temps n'est pas très sain.

Les dénégations de l'Autre (quel qu'il soit : le gros, l'immigré, le coloré de peau, le  handicapé, le frontalier , la femme etc.) deviennent courantes dans le discours ambiant.

Cela peut tenir de la simple conversation de café généralisante (  telle celle  dénoncée dans le dernier article du blog web )  de simple mots mais à l'impact démultiplié s'ils sont prononcés dans  la sphère publique plus large.

STIGMATISATION  : LA  RESPONSABILITE SYMBOLIQUE DES POLITIQUES

L'actualité « raciste » côté France est terrible avec ce tueur fou de Toulouse, comme l'Europe eut  récemment le tueur fou d'Oslo à la "Anders Breivik" (suivant les premiers élements de l'enquête décrivant un homme solitaire déterminé et professionel -sous réserve)

Une folie très idéologisée (laquelle ?)  car ciblée : des militaires français d'origine antillaise et maghrébine, des écoliers de confession juive, ce  en pleine campagne présidentielle.

François Bayrou (et quelques autres )  a pourtant cassé volontairement la mise entre parenthèses par les deux grands partis PS et UMP de toute action  médiatique ou meeting autour d'une « union sacrée » ainsi baptisée par la presse.

Bien au contraire, le centriste demande à réfléchir sur l'opportunité d'aborder certaines  thématiques  en début de campagne par le candidat Sarkozy qui a hyper- droitisé son discours pour attirer à lui  l'électorat bleu Marine .

Le Président  évoque régulièrement  des thèmes jamais traités ainsi par ses prédécesseurs  tels l'identité, la civilisation,  l'abattage rituel etc.

Le Premier ministre François Fillon se mèle lui aussi de...boucherie. Il  ajoute que ces pratiques...religieuses (hallal et cacher)  sont d'un autre âge, qu'il faut les moderniser. Le ministre de l'Intérieur poursuit dans cette voie.

Les confessions juives et musulmanes ont exprimé leur désapprobation à voir une préscription rituelle inscrite au coeurs d'enjeux...électoraux.

Tout le code historique politique français laic s'en  trouve bouleversé ! Cette nouvelle droite sarkoziste qui intégre les valeurs de l'extrême déroute. La différence est immense entre la conversation de café (supra privée) et la parole publique d'un homme politique.

Quand les politiciens  abordent sans complexe des thématiques brunes, ils ouvrent les vannes symboliques, hors de contrôle.

S'y engouffrent les extrêmistes de tous bords bien au delà de ce que l'homme politique pouvait imaginer.

Certes, directement imputer le passage à l'acte d'un criminel au dernier discours entendu est parfaitement  inacceptable.   Mais poser la question de propositions qui tendent à bouc-émissairiser des catégories de population semble légitime.

Tout  « Politique » (parti/discours/homme/femme)  en Suisse, en France comme ailleurs est en représentation. Il porte en symbolique la voix du nombre.

L'anthropologue sait que l'organisation démocratique  vient réguler les violences internes à toute société par la symbolisation collective de la voix unique.  Il s'agit bien de réguler.

Tenir des discours stigmatisants est dangereux en matière de passages à l'acte.

Une boucherie spécialisée   subit une explosion la semaine dernière en France. Un passage à l'acte très concret a bien marqué le nauséabond débat carné.

Un cran au dessus dans la violence sociétale:  le passage à l'acte innommable  d'élimination d'hommes , d'enfants avec les  récents crimes du sud ouest.

Oui, la campagne électorale française doit repartir sur d'autres bases argumentaires !

A partir d'aujourd'hui, les cantons de Fribourg, Freibourg, Genève, Jura, Neuchatel, Ticino, Valais, Wallis et Vaud  lancent d'une seule Voix cette semaine contre le racisme.

Le genre de parole publique officielle et donc politique bien venue dans un air du temps général délétère et xénophobe.

 

Sylvie Neidinger

Semaine contre le racisme.ch : web

 

semaine contre le racisme,suisse,racismepolitique,bayrou,sarkozy,fillon,tessin

Les commentaires sont fermés.