Trump:mufle et couard avec l'Allemagne. Cinglante réponse (19/03/2017)

Non seulement Trump, le bizarre président orangé des Etats-Unis, est mufle avec Angela Merkel car il ne lui serre pas la main, ne la regarde pas et produit à la place une grimace mémorable mais il  est impoli avec l'Allemagne.

Au lendemain de la visite- comme un couard car en l'absence de la chancelière- le roi du bling bling doré tweete sur les "énormes sommes"que l'Allemagne selon lui devrait aux USA.

Cet homme est indigne de la direction d'un pays, ne comprenant rien aux règles diplomatiques de base.

Bizarre équipe trumpiste au pouvoir avec cette conseillère bien nommée, Conway, en jupe, jambes écartées, à cheval, pieds sur un canapé lors d'une visite officielle dans le Bureau Ovale, laquelle assure sans rire qu'un micro onde surveillait Donald et sa Tour.

Pauvre Amérique du Nord  tombée bien bas dans les affres de l'outrance et des mensonges rebaptisés "faits alternatifs".

...L'Allemagne réagit aujourd'hui par la voix de sa ministre de la Défense.

 Elle ne se laisse pas impressionner. Et reprécise sa position.

Les 2% de PIB promis pour augmenter les dépenses militaires ne sont pas intégralement dédiés à l'Otan mais "pour construire un concept de sécurité moderne dans lequel on ne verse pas seulement des sommes à l'Otan mais on investit dans une collaboration européenne en matière de défense et avec les Nations-Unies."

Magnifique tacle en réponse qui considère le parapluie étatunien de l'Otan comme utile mais démodé, appartenant au passé.

Le nouveau président de télé-réalité instaure actuellement la guerre froide avec...ses partenaires historiques !

Trump est un véritable cauchemar pour les Etats-Unis, il est une superbe chance pour l'Union Européenne et ses projets de défense intégrée et d'autonomisation: l'opportunité de se détacher de ce partenaire "étatsunien"instable et doit-on ajouter un peu fou.

 D'autant que le Royaume-Uni brexiteur ne sera plus là pour entraver cette intégration.

                                                                    Sylvie Neidinger

 

 

(suite) Mme Merkel annonce sa visite prochaine à Poutine, ce après avoir échangé avec le n°1 chinois sur le libre échange. Histoire de largement relativiser l'impact Trump en montrant  que les alliances ne sont pas définitives et que l'agressivité de Trump vis à vis de l'Europe peut facilement disqualifier son pays au plan international.

 

                                                     

 http://www.lemonde.fr/europe/article/2017/03/19/ber...

 http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/l-amerique-sel...

15:11 | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : trump, orangé, président couard, usa, allemagne, angela merkel, ue, otan, lâche, twitter, conway, microwave, #blogneidinger, brexit, royaume-uni, guerre froide avec l'europe | |  Facebook | | | |