A-VAUD

  • Hermine de Clermont-Tonnerre, Amédée de Lausanne

    Imprimer

    Déconfinement mortel. Hermine de Clermont-Tonnerre, jet-setteuse parisienne, mère de famille, a emprunté la moto d'un tiers, subi un accident.

    La princesse aristo-rock est décédée.

    Elle portait le titre pontifical de princesse accordé à sa famille. Elle était  duchesse.

    Une longue histoire se trame derrière un titre.

    La  Maison  de Clermont [motte castrale proche du lac de Paladru, à  Chirens] devenue de Clermont-Tonnerre compte parmi l'aristocratie la plus ancienne de France.

    La lignée commence par un baron Siboud 1er:  famille noble française subsistante d'extraction chevaleresque, dont la filiation est prouvée depuis la fin du XIᵉ siècle qui obtient un titre ducal en 1775.

    Cette lignée  est une histoire Dauphinoise et de Lausanne. Finalement très ...religieuse.

    En effet la famille de Clermont-Tonnerre compte deux... saints, saint Amédée de Clermont, seigneur d'Hauterives et son fils, saint Amédée de Clermont, seigneur d'Hauterives et prince-évêque de Lausanne au XIIème siècle.

    Egalement 26 abbés, 18 abbesses, 59 religieuses, 12 évêques et archevêques, un cardinal, maréchal de France etc.

    Hermine de Clermont-Tonnerre avait d'ailleurs baptisé son fils du prénom de Calixte. ...Comme son ancêtre, le pape Calixte II (wiki) ."Cet homme, dont le vrai nom était Gui de Bourgogne avant son intronisation comme souverain pontife, avait pu devenir pape grâce à Siboud II (fils de Siboud I) et son armée payée à ses frais qui avaient choisi de l'installer à Rome à la place de Bourdin dit Grégoire VIII. En remerciement, le nouveau pape avait accordé aux Clermont-Tonnerre le droit d'utiliser les armoiries papales (des clefs croisées) et la devise de Saint-Pierre sur le blason familial." 

    Une histoire familiale localisée dans l'espace et dans le temps. Dans la région rhône-alpine au sens large.

                                                                                       Sylvie Neidinger

    isère,paladru,chirens,siboud 1er,siboud ii,calixte ii,hermine de clermont-tonnerre,#lausanne,amédée de lausanne,princesse arsito-rock

     

  • Les 26 généraux suisses de Bonaparte

    Imprimer

    Les 7ème journées d'études napoléoniennes se réunissent à Morges le 8 mars prochain. 

    Le rendez-vous annuel toujours très couru par historiens et amateurs passionnés est organisé par la délégation suisse du Souvenir napoléonien avec la collaboration de la Société d'histoire de la Côte, de l'Association de amis du Musée militaire vaudois, les Amis du château de Penthes.

    Cette année sera consacrée aux généraux suisses par Alain Pigeard

    "La Suisse a fourni 26 généraux à Napoléon qui servirent sous la Révolution, le Directoire, le Consulat et l’Empire. Parmi eux se trouvent des noms de grandes familles suisses qui sont attachées à l’histoire militaire de ce pays. Les deux personnalités les plus marquantes et les plus discutées sont Jomini et Reynier qui feront l’objet de deux analyses plus détaillées. Le premier est célèbre, d’un point de vue napoléonien, pour avoir abandonné son service dans l’armée française; le second pour l’avoir servi fidèlement jusqu’à sa mort prématurée.

    Alain Pigeard est l’actuel président du Souvenir napoléonien. Juriste de formation et docteur en droit, il a enseigné cette matière pendant trente ans. Il a également étudié l’histoire et soutenu sa thèse à Paris-IV Sorbonne. Il est l’auteur de plus de cinquante titres en histoire militaire sur la période napoléonienne dont le Dictionnaire de la Grande Armée, le Dictionnaire des Batailles de Napoléon, la Garde impériale, l’Armée de Napoléon, etc. Conférencier, guide historique et créateur de la reconstitution militaire napoléonienne en France.

    Les conférences feront l’objet d’une publication en 2015. La publication relative à la Journée 2013 Napoléon III, visionnaire de son temps sera disponible cette année 2014.

    Rens : souvenir napoléonien Château de Morges

     

  • Journée d'études napoléoniennes à Morges le 2 mars prochain

    Imprimer

    Intéressante réunion. Le 2 mars prochain, Eric Caboussat des Editions historiques Cabedita organise la 6ème journée d'études napoléonienne à Morges, hôtel la Longeraie. 

    Thème : Napoléon III, " Suisse de l'étranger Empereur de France"

    "Je vous rappelle, affirme l'organisateur, que cette année sera consacrée à Napoléon III. napoleon iii,musée des suisses dans le monde,études napoléoniennes,editions cabedité,eric caboussat,morgesPersonnage énigmatique pour ses contemporains et resté méconnu des générations postérieures, Napoléon III tient le rôle ambigu de premier président de la République française élu au suffrage universel et de dernier souverain de la France. Sa mémoire toujours marquée par la légende noire développée à partir du «Napoléon le Petit» de Victor Hugo, il est pourtant l’homme qui a fait passer ce pays  dans l’ère moderne et changé la vie quotidienne.

    C’est ce que propose de développer par le biais de trois thèmes l’historien Jean Etèvenaux. Docteur en histoire et diplômé de l’Institut d’études politiques, il est secrétaire général du Souvenir napoléonien, chevalier des Palmes académiques et chevalier de l’ordre pontifical de Saint-Grégoire-le-Grand.

    Il est entre autres l’auteur de biographies de Fouché (Bourg-en-Bresse, La Taillanderie, 1990, 208 pp.), de Jacquard (Lyon, Lugd, 1994, 104 pp.) et de Napoléon III (Paris, De Vecchi, 2006, 192 pp.) ainsi que d’un Napoléon face à Dieu (Paris, Osmondes, 2007, 180 pp.)."

    Alors en quoi Napoléon III intéresse-t-il la Suisse?

    Réponse à la troisème conférence programmée à 15h30 intitulée : Napoléon III n'a jamais oublié la Suisse !

    "Sa jeunesse à Arenenberg, les difficultés de sa situation lorsque la France de la Monarchie de Juillet réclamait son expulsion et les tensions nées lors de l’annexion de la Savoie rendaient le fils de la reine Hortense conscient de ce qu’il devait à la Confédération — sans oublier son aide à Henry Dunant pour la Croix-Rouge."  Dixit.

                                       Sylvie Neidinger

     

    https://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2014/01/28/les-26-generaux-suisses-de-napoleon-252382.html

                                                                Inscription à prendre Repas compris

    Par ailleurs  Le Souvenir napoléonien de Suisse sous le patronage de M. Eric Caboussat, qui en est le délégué commémore le bicentenaire de la bataille de la Bérézina au cours de laquelle 12 000 soldats Suisses furent tués.

    A noter une page sur la Berezina: 


    Facebook: http://www.facebook.com/pages/B%C3%A9r%C3%A9zina-2012-ch/257028194325326

  • Prix Femina pour Peste & Choléra

    Imprimer

    Actu chaude: l'ouvrage de Patrick Deville Peste & Choléra, sujet de mon dernier billet vient de recevoir le Prix Femina !

    L'oeuvre scientifique du médecin vaudois, Alexandre Yersin"trouveur " du bacille de la peste va enfin sortir de l'oubli. Les femmes  du Prix ont compris combien il fallait redonner vie "médiatique" à un de ces hommes dont les bonnes idées ont conduit à sauver des vies humaines.

    peste&choléra,prix femina,alexandre yersin,institut pasteur patrick deville,seuil

    Sylvie Neidinger

     

    Patrick Deville Peste et Choléra Editions du Seuil août 2012.

    Isbn 978.2.02.107720.9

     

    Philippe Deville reçoit le prix Femina (Figaro)

    Prix Femina lire

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Peste_et_Chol%C3%A9ra

     

    peste&choléra,prix femina,alexandre yersin,institut pasteur patrick deville,seuil

  • Yersin, le médecin vaudois moins connu que la peste

    Imprimer

    alexandre yersone,institut pasteur,morges,vaudois,peste,choléra,seuil,isbn 9782021077209Le vaudois  Alexandre Yersin, membre de la première équipe de l’Institut Pasteur, fondé en 1887, n’a pas marqué les esprits, ni en Suisse ni en France...

    Patrick Deville publie en cette rentrée littéraire Peste & Choléra pour palier ce manque de visibilité.

    L’auteur est en mission. Il a bénéficié d’une résidence d’écriture  en relation avec l’Institut Pasteur  et la librairie La Cédille.

    Pour autant, les vaudois n’ont pas à se flageller d’avoir oublié le scientifique Yersin né au bord du lac, à Morges.

    Même la description consacrée  à sa  jeunesse suisse se limite  à...trois pages sur les 220 que comporte le livre!!

    A l'image de la vie du médecin qui ne se révèlera ni en Confédération ni dans l'Hexagone.

    Agé à peine de sa vingtaine d'années, il  part étudier à Marburg en Allemagne Puis  consacre toute sa carrière  à ....l’Indochine .

    Il aura toutefois découvert, entre temps,  le bacille de la peste à Hong Kong en 1894.

    Yersin  est toujours fêté en Asie et appartient à la mémoire collective  de Nha Trang, cette petite ville tranquille où il fit aussi  pousser de l'hévéa.

    Ses notes sont toujours visibles au Musée de Nha Trang .

    A savoir, sa collection d’insectes ( entomologie, sa passion de jeunesse ) est  déposée   au Musée de Genève.

    Patrick Deville commet une  biographie romancée à l’écriture si tranchée que l’ouvrage fait plutôt penser à un synopsis…de film. Un  projet à venir ? En relation avec  l'Institut ?

     

    Sylvie Neidinger

     

    Peste & Choléra de Patrick Deville Seuil. ISBN 978-2-02-107720-9

    Institut Pasteur

    Musée de Nha Trang/ Musée de Genève

     

    Complément au 19 janvier 2013 : lire la note de blogre blog rédigé  par un descendant de Yersin , Monsieur Philipe Beguin qui évoque de souvenirs familiaux.

    alexandre yersin,institut pasteur,morges,vaudois,peste,choléra,seuil,isbn 9782021077209

    BLOG NEIDINGER RUBRIQUE #SANTE