30/03/2017

Valls, le baiser de la mort qui achève le PS fossile

Rarement choix n'aura apparu comme une telle vengeance !

C'est machiavel puissance 20.

En se ralliant à Macron, l'ancien premier ministre fait coup double voir quintuple.

1-Valls se refuse à Hamon lequel, ancien frondeur lui avait mis des bâtons dans les roues. Mais surtout dont il est fort éloigné idéologiquement. Par là, Valls  ne tient pas sa parole et fait exploser la règle des primaires de gauche. Une militante PS porte plainte pour abus de confiance et demande le remboursement de ses 2 euros ! Ceci dit, Hamon plutôt que s'accorder avec l'aile droite du PS a cherché ses alliances vers Jadot l'écologiste EELV et vers l'extrême-gauche.

2- Valls fait exploser le PS qui soit dit au passage était déjà désintégré, dont il ne reste que le Spectre (de l'Elysée) ou l'hologramme comme on veut. Le dégagisme continue. Out Sarko. Out Hollande. Out le PS !

3- Valls rejoint Macron, laquelle girouette médiatique  fait la fine bouche. Macron  profondément antidémocratique  voudrait gérer ses soutiens. Ce, alors que pour une présidentielle normalement, le rassemblement au delà de son camp est un exercice de base. Macron, cet ubu roi christique et télé-évangéliste  semble mépriser certains ralliements. 

4-Valls achève Macron en le rejoignant. La droite bien évidemment a déjà compris combien Macron est un clone de François Hollande jusque dans sa manière de dire une chose et son contraire. Il est son ancien ministre. Le candidat soir-disant anti-système est totalement issu du même moule  l'Ena cette soit-disant  "Crème des crèmes" des écoles . Ce  qui n'empêche pas Macron, candidat à la magistrature suprême de ne même pas savoir placer la Guyane, la Guadeloupe et Villeurbanne....

 

Il fallait quelques bobos en extase devant le supposé côté anti-parti du personnage pour croire en ce nouveau messie.

Macron vient d'ailleurs de perdre un soutien de poids,  Soubelet, qui refuse les ralliements PS, un ancien général de gendarmerie.

5- Le PS est mort, tué par les baisers de la mort entre autres.

Les poids lourds du gouvernement Hollande (Le Drian, Valls etc) quittent le PS pour rejoindre en Marche.

Macron cet  inconnu sorti à la lumière à l'aune d'une incroyable et choquante  publicité médiatique, voit venir vers lui un morceau de PS.

L'aile ou la cuisse, comme vous voulez.

Mais, en marche,  Macron est en train de se prendre les pieds dans le tapis.

Car Macron, ce perdreau de l'année, hollandiste, n'avait pas prévu à ce point de devoir porter les éléphants et le fossile du Parti Socialiste français sur son plumage.

 

                                                  Sylvie Neidinger

 

 

Présidentielles 2017: Blog-série n°14 du #blogneidinger

 

 

29/10/2016

Hollande , spectre de l'Elysée, organise le voyeurisme de lui-même par médias et par morts interposés

Hollande ne tourne pas rond. C'est la révélation de ses confidences.

Il a un immense besoin- emphatique, hors norme- de communiquer avec le monde sur Lui, par médias interposés.

Du jamais vu  à ce stade pour le dirigeant d'une grande démocratie.

S'il était citoyen ordinaire, on le laisserait tranquille avec sa psychologie perturbée. Mais il dirige le 5eme pays, a enclenché trois guerres en cinq ans et compte se représenter !

 Le Davet/Lhomme est le 6ème des  livres sur le président de la république, livres rédigés avec son autorisation grâce à  ses dizaines de rendez-vous.

(au lieu de bien gouverner ...)

Ces publications politiques n'étant qu' une petite partie de l'iceberg Hollande/médias.

Le reste de ces relations incongrues: les rédactions de presse  invitées à manger à l'Elysée, les actions sur les rédactions telle la mise à pied récente d'une journaliste, Aude Lancelin qui ne plaisait pas à Hollande , un Franz Olivier se baladant dans l'Elysée avec caméras et micros comme si il se baladait chez lui ou dans le métro.

On en passe et des meilleures....

Pourtant le très bien titré "un président ne devrait pas dire ça" a provoqué un séisme. Plus que les autres publications.
L'ouvrage  gène, perturbe, sidère et donne un sentiment de malaise voire de honte (paroles de militants socialistes)

Tous découvrent  certes un personnage méchant, ridicule, totalement incompatible avec la fonction qu'il exerce...

Qui râle.  Qui chigne parce que la fonction serait difficile et que de fait il ne peut voir sa "copine" comme il l'entend (!!!) celle ci ne pouvant le rejoindre que quelques nuits par semaine ( on se pince...) Puis il confie  qu'il ne veut pas d'elle dans ses pattes pour un futur quinquennat : il en a marre des femmes! Qu'il en a assez bavé avec son ancienne ( maîtresse) Trierweiler,   que la salle de bain de l'Elysée a été décorée avec un parfait  mauvais goût par ses prédécesseurs...Il en est très mécontent (on se pince au sang).....

N'est -il pas un brin malade?

Macron en le quittant, l'avait qualifié de "sociopathe" avant de se rétracter par diplomatie (info Canard Enchaîné 31 août 2016)
Définition de sociopathe: un trouble de la personnalité qui engendre un mépris des normes sociales, une difficulté à ressentir les émotions, un manque d'empathie et impulsivité.       

Egalement, une impossibilité de se remettre en cause.

.            

                 HOLLANDE VOYEURISTE DE LUI MEME

 

Homme duel, peut-être bi-polaire, le locataire de l'Elysée s'est lui-même décrit  par le biais des journalistes du monde comme étant  le spectre de l'Elysée. 

Un sombre, un revenant d'outre-tombe. Celui qui "éteint les lumières de l'Elysée" , dit-il   en plus       ( au secours les psychanalystes.....)


Une analyse plus précise montre que François Hollande organise  l'éclairage sur lui-même par l'écran des autres  en distillant aux médias ce qu'il faudrait qu'ils disent de lui.
En résumé, il organise le voyeurisme sur lui-même par média interposé !

Naif, peut-être idiot (cf= la remarque d' un journal catalan à propos de cet ouvrage d'auto démolition programmée) le président de la république a cru, à tort, que les journalistes allaient jouer aux crieurs du roi !

Une image récente est déconcertante.Elle mérite une analyse sémiologique.zoo.GIF

 

Cette photo bizarre illustre la totale inadaptation de Hollande à sa fonction.

Elle a fait hurler la droite et pas seulement lors des journées du Patrimoine, portes ouvertes au palais de l'Elysée, les 17 et 18 septembre derniers.

Des photographes le photographient en train d'être photographié par les visiteurs. Une complexe triangulation du regard.

Remarque: sur le cliché tous les individus visiteurs le mitraillent de leur appareil. L'effet est artificiellement décuplé car la pièce, en mode Versailles, est tapissée de miroirs.

La lumière des flashes inonde le spectre de l'Elysée, qui  se singe lui-même: il fait semblant d'être président, assis à son bureau!

Les mauvaises langues disent qu'il ne manquait plus que les bananes ou les cacahuètes. Une fonction présidentielle affaiblie ici version zoo.

Il  joue une scène, celle de Président, présidence devenue comédie !

 

                           UN MODE INDIRECT DONC... LACHE

Ses collaborateurs sont stupéfaits de lire dans un livre ce qu'il pense vraiment d'eux.

Il ne le leur dit pas en direct en face, dans la vraie vie. Il passe par la médiation d'un journaliste "rapporteur" .Toujours cet écran entre lui et le réel. Le triangle.

C'est de la lâcheté pure. Remarque: c'est ainsi que lui même a qualifié le monde judiciaire(des lâches selon lui )

Il fait de facto imploser le PS. La sidération est générale. A gauche: plus forte encore.

Valls semble-t-il se prépare...Il rencontre des militants qui évoquent devant lui leur honte.

 Le Canard Enchaîné le nomme désormais le Président Blabla (après le Président Blingbling).

 

      FRANCOIS HOLLANDE RECUPERE MEME LES MORTS A SON PROFIT !

 

Monsieur Blabla, c'est aussi ses discours. Il a réussi  lors de l'hommage à François Mitterrand cette semaine a surtout parler ....de lui.

Un éditorialiste a ironisé en écrivant que... Mitterrand a rendu hommage à Hollande.

Ce n'est pas la première fois que François Hollande instrumentalise un hommage mortuaire à son profit. Il n'hésite pas à oser, lors d'un décès, ramener la couverture à lui,  récupérer et envoyer des messages politiques le valorisant, lui .

Avec les morts, c'est facile. Ils ne peuvent venir rouspéter quand on les instrumentalise ! Et puis on peut leur faire dire ce que l'ont veut.

Exemple récent: Mitterrand. Avant c'était sa récupération sans vergogne de l'hommage  Michel Rocard. Voire d'autres autres avant...

Aucune décence. Aucune pudeur. Aucune morale.

Il ramène tout à sa personne, par blabla interposé. (dans la série, il avait même ramené un prix Nobel à lui !)


François Hollande, président et spectre de l'Elysée  fait parler de LUI en permanence par médias et par.... défunts interposés !

 Dans sa fin de mandat, les institutions de la Vème république  le protègent . Il ne peut facilement être destitué.

 

 

                                                    Sylvie Neidinger

 Lors de la remise du prix de la photo de l'Elysée: il dérape, parle de lui à la 3ème personne, demande ouvertement aux personnes présentes ....qui il est ! Un journaliste titre ...Hamlet

 

http://www.parismatch.com/Actu/Politique/Hollande-s-est-trahi-lui-meme-1138028

 

Blog-Série n°13 du #BlogNeidinger sur Hollande-le spectre, Président de la République

 La série aborde le sujet sous divers angles d'approche apportant à chaque fois un éclairage.

n°1- Blog-série n°13 sur Hollande-Caton Président de la république

n°2-Hollande, décérébré insulte REELEMENT les pauvres "sans dents"

n°3-La France est gouvernée par un spectre

n°4-Sémiologie: la photo officielle du Président Hollande est bien...spectrale

n°5-Hollande, la chienne et le chien de sa chienne

n°6-Marianne: comment Hollande se joue et se moque de la symbolique républicaine

n°7-François Hollande, Président timbré, avec sa Mariannechenko !(reprise du 16/07/ 13)

n°8-Logorrhée Hollande: la France a besoin d'un médecin pas d'un malade

n°9- Conf"de presse elyséennes 100% surannées (reprise de septembre 2014)

n°10 Hollande rate la photo Obama: il parlait avec un journaliste

n°11-Carlos Ghosn met magistralement Hollande/Macron en échec et mat

n°12 Hollande; photo de dos (!)  de fin de mandat. Inverse exact de la photo officielle!

n°13-Hollande, "Caton" sous Mitterrand: grand et petit machiavel

n°14-Hollande (malade?) organise le voyeurisme de lui-même par médias et par morts interposés

n°15 Leonardo, bouffon (reprise du 19 10 2013 )

n°16 Hollande dit que "ses femmes lui coutent cher. (reprise du 28 01 14)

n°17 Hollande destitué? Listing de l'illégalité contenue dans les blablas du Président

n°18 Hollande "président-patron" de la gauche je cite " la plus bête du monde"...

n°19 Hollande livre lui, des "Secrets Défense" mais élimine brutalement le Général Piquemal de l'Armée

n°20 Gaspard Gantzer: la com' de l'Elysée à "4% Hollande-4% sex"

n°21 FRANCE; LE SECRET DEFENSE EST ATTEINT ...POUR L'AVENIR

n°22 Le 14 novembre 2016, Hollande ne sait toujours pas qui il est

n°23 La Justice ouvre bien une enquête contre François Hollande pour violation du secret défense!

n°24 La COLERE  tranquille et massive de la droite contre "Hollande-Deschanel" et sa politique de gribouille

n°25 Hollande commet son harakiri suite à la sidération autour des confidences

n°26 Le "Hollangate" de Davet/Lhomme: du journalisme de salon facile avec une "gorge profonde" bavarde 

 

                        Rubrique #Sémiologie de l' #image

25/01/2016

François le Petit par Patrick Rambaud

François Hollande décapé, lessivé.patrick rambaud,rubrique lire,francois le petit,francois hollande,pastiche,littérature caricaturielle,caricature littéraire,rire

Patrick Rambaud, académicien Goncourt poursuit voire invente un genre: la littérature caricaturielle ?

L'expression "Littérature caricaturale" peut prêter à confusion.

Ou bien tout simplement : la caricature littéraire.

Certes, son esprit de satire réaliste et de contrepèterie ne sort pas de nulle part...

La France présente  une tradition ancrée  de moquerie publiée, de Rabelais à Daumier.

Avec tous les canards, charlie et compagnie: du fin et du très grossier.

Les Mémoires de Saint-Simon en référence directe.

Cela remonte à plus haut encore, à ce merveilleux moyen-âge qui avait l'intelligence de ne jamais censurer les bouffons.

Une tradition évidemment  médiévale  que la Chronique de règne apologétique (poésie de Cour) et son inversion immédiate: les satires des Grands par le  Roman de Renard, cette invention du roman moderne ou autres contes.

                          CHRONIQUE D'UNE EXASPERATION

 

Sain, salutaire, respiration: du pur  oxygène intellectuel.

Mais dur et  triste en même temps car quand la dérision devient l'ultime combat politique pour ...respirer, cela signifie que la situation politique n'est pas saine.

En même temps, la façon très personnelle qu'à Rambaud de croquer la vie politique contemporaine vaut tous les traités de sciences politiques, tous les  sondages et livres d'historiens.

Curieusement, ses flèches font mouche et décrivent la vie politique hexagonale- c'est paradoxal- mieux que par toutes autres voies !

 Ne pas oublier que l'auteur vient du journalisme: le magazine Actuel. Cela se ressent dans cette velléité qu'il a de témoigner du réel. Mais par l'humour, en s'agaçant du règne de Sarkozy, de son comportement improbable. Puis de son successeur au comportement tout aussi improbable.

Il rend compte de la gestion de N Sarkozy ou F Hollande par du court, du brillant, du percutant.

La France, on le sait, est en grave dichotomie: elle se dit démocratique mais fonctionne en monarchie républicaine, avec larges pouvoirs donnés au N°1.

           CES  POLITICIENS DE METIER, PARVENUS,  EXASPERENT

 

Enervé, Rambaud  rédige des croquis littéraires acides, humoristiques et pétillants de verve. De la référence bouffonne, gargantuesque par les sobriquets si facile à décoder avec Nicolas le piaffant, François-le-flou, Valls, duc d'Evry toujours énervé, sans oublier  Mademoiselle Julie et la Pompatweet !

Son premier essai du genre est incertain au départ. Signe que Rambaud met bien  au point  un genre !

Car entre Saint-Simon et lui, Hara kiri et compagnie sont bien passés par là! La BD, l'animation. Le XIXème et le XXème siècle, quoi !

Il en parle à ses amis, son éditeur.

Oui, pourquoi pas, à voir. Essaie mon gars, on verra ensuite...

Il suit son idée et ..bling bling..les livres se vendent bien avec la première "Chronique du règne de Nicolas 1er" chez  Grasset en 2008.

Métronome, il rédigera cinq Chroniques: une  chaque année. Puis passera à la transition avec "Tombeau de Nicolas 1er et avènement de François IV" rapidement baptisé "François le Petit", le  titre du dernier opus.

Patrick Rambaud s'énerve fort  contre les us d'une certaine caste politique française " Ces parvenus qui avaient ennuyé le peuple, ils l'avaient trompé, maintenant ils l'exaspéraient"écrit-il.

On adore que cet écrivain s'énerve longtemps encore !

Nota Le "blog Neidinger" apprécie tout esprit frondeur, caustique, acerbe. Il n'a pas les actifs littéraires de l'auteur de François le Petit. Mais ne peut s'empêcher de chercher le rire à sa manière:

rubrique caricatures

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2016/01/22/s...

Rire et toujours rire de ces Grands -ou Petits-Grands !- qui règnent et régentent les misérables petites vies des peuples...

                                            Sylvie Neidinger

 

*François le Petit, chronique d'un règne Editions Grasset déc 2015

*Patrick Rambaud étrille Francois-le-petit

 

30/11/2015

Les Services de Renseignement victimes de la diplomatie. Et du reste.

Le 20 novembre dernier, l'interview de Bernard Squarcini ancien directeur de la Direction Centrale du Renseignement  (2008-2012) à Valeurs Actuelles, organe certes très droitier a fait effet de petite bombe informationnelle en France  au point d'engager des députés d'opposition à demander des comptes au gouvernement de M Valls à l'Assemblée Nationale.

Et de demander une commission d'enquête

Extrait de cette interview "Comment travaillent nos services, alors ?

Nous sommes contraints de faire appel à des partenaires étrangers qui nous donnent les informations qu’ils souhaitent. Sans ces errements idéologiques, peut-être pourrions-nous éviter que des drames se produisent.

Vous avez proposé à votre ancien service il y a deux ans de lui transmettre une liste des Français qui combattent en Syrie. Pourquoi a-t-il refusé ?

Il y a déjà deux ans, les services syriens m’avaient effectivement proposé une liste des Français combattant en Syrie. J’en avais parlé à mon ancien service qui en a rendu compte à Manuel Valls. La condition des Syriens était que la France accepte de coopérer à nouveau avec leurs services de renseignements. On m’a opposé un refus pour des raisons idéologiques. C’est dommage car la proposition était une bonne amorce pour renouer nos relations et surtout, pour connaître, identifier et surveiller tous ces Français qui transitent entre notre pays et la Syrie. Résultat : on ne sait rien d’eux et on perd beaucoup de temps en demandant des informations aux agences allemandes, qui sont toujours restées sur place, mais aussi jordaniennes, russes, américaines et turques. On n’est absolument plus dans le concret."

De tous les pays occidentaux, le gouvernement Hollande/Fabius est  depuis 2012 le plus acharné contre le gouvernement syrien et son allié l'Iran, restant si proche  de ses alliés islamistes du Golfe.

Au risque d'une solitude croissante.

L'affaire se corse quand Bernard Squarcini révèle le refus de Manuel Valls de recevoir des infos sur les jihadistes français en raison justement de ce  positionnement idéologique. Sachant qu'un des tueurs de Paris était supposé sous surveillance depuis 2010 !

Et autres incompréhensions  internes dans l'hexagone: l'absence de COORDINATION des renseignements, le juge Trévidic spécialisé anti-terrorisme changé de service pour les affaires... matrimoniales, la concurrence entre DGSI (préfecture de police) et  SDAT (sous direction anti terroriste)..

                           RENSEIGNEMENTS EUROPEENS NON COORDONNES

Cette difficulté des Renseignements en interne   se vérifie aussi au niveau des échanges externes  intra-européens. Chacun suit un peu sa politique. Logique: on échange ses petits secrets entre amis très proches de façon aléatoire.

Normal: l'Europe politique n'existe pas.

                                          DIFFICILE DONNE MIGRATOIRE

A cela s'ajoute la nouvelle donne migratoire qui depuis septembre rend le travail des Services secrets carrément  impossible.

Comment gérer???

Les migrants  franchissent les frontières en masse d'une manière qui interloque. Comme si les frontières n'existaient pas. Donc... comme si les états régaliens n'existaient plus.

Ces populations fuient les zones de combat ou  recherchent des opportunités économiques.

Ces marcheurs inédits (plus grand exode depuis la seconde guerre mondiale en Europe) ne sont pas, évidemment  a priori membres des mouvances terroristes.

Mais on ne sait qui entre. Ni même d'où ils viennent car nombre d'entre eux mentent sur leur nationalité pour accéder.

Les terroristes peuvent passer aisément avec ces flux migratoires, ce que les attentats de Paris ont démontré.

                                          TROP DE DONNEES TUE LES DONNEES

Autre problème: le grand contrôle des populations et la collecte du renseignement tout azimut qui nuirait .

Selon William Biney un  ex-espion américain qui met en garde la France depuis Strasbourg"Vous suivez le chemin qui mène à l’échec que les Etats-Unis ont tracé": l’ancien officier de renseignement de la NSA William Binney, présent à Strasbourg pour le Forum mondial de la démocratie, ne ménage pas la France et sa stratégie pour lutter contre le terrorisme (...)Il était présent mercredi dans la capitale alsacienne pour s’exprimer sur le thème «Surveillance, quel est le bon dosage?», dans le cadre du Forum de la démocratie organisé par le Conseil de l’Europe autour de la question «Liberté versus contrôle», d’une actualité brûlante après les attentats de Paris. "

Ce lanceur d'alerte avait démissionné de la NSA estimant que la surveillance de masse opérée par les états est inopérante. Elle massifie les données et empêche de voir les détails qui comptent.

Jamais Etats n'auront eu aussi facilement accès à des millions de données privées et jamais ils ne se sont sentis si vulnérables face à une attaque surprise au fusil  ou aux ceintures bricolées au coût dérisoire.

                                                                   Sylvie Neidinger

 

AVANT: difficile pour les Renseignement de détecter.Gonflé! L'un des kamikazes assassins du Bataclan s'était entraîné à.... l'ANTP association nationale de tir de la Police. Il n'y a pas d'erreur de la part de cet organisme qui justement n'a pas agi en discrimination. L'homme était alors chauffeur de bus au casier vierge.Un boulot ! 

En fait, les analyses misérabilistes qui annoncent que certains passent à l'acte tellement ils sont discriminés en France n'ont pas non plus raison. L'impact d'une certaine pratique religieuse est un élément majeur d'un multi faisceau d'explications.

APRES: Services de Renseignement démunis, sous le fait accompli !: Le retour en Syrie d'un tueur en traversant les frontières sans embuche !

 

 

 

 

 

 


 

 

 

14/04/2015

Sans limite, sans juge: la cyber-loi Renseignement ultra liberticide encage.

La surveillance généralisée en France, à tout moment, dans le moindre recoin de sa vie privée, sans recours.

Georges Orwell, romancier avait imaginé le scénario.

François Mitterrand premier président socialiste avait démarré (les écoutes).

L'exécutif socialiste  actuel Hollande/Valls achève.

[Visiblement ce parti aime un Etat omnipotent qui régente tout, jusque l'intime: les courriels, les appels téléphoniques, les conversations privées de potentiellement... tout le monde !]

C'est un signe: les professions du droit et associations sont vent debout (avocats, CNIL, Ligue des droits de l'homme, SNJ  etc...)


http://videos.tf1.fr/infos/2015/renseignement-plusieurs-associations-manifestent-contre-8593554.html

La société civile et monsieur tout le monde n' ont  pas bien pris la mesure de la portée liberticide de ce projet de loi actuellement discuté à l'Assemblée Nationale en procédure accélérée. Devant  un exécutif ...vide ! (ils sont où les députés ???)

Le projet est vendu comme efficace pour lutter contre le terrorisme (le gouvernement s'appuie sur cet argument).

C'est avant tout anti Snowden. Pour garantir à l'Etat sa tout puissance "no limite".

Jusqu'en dehors du champs du droit.

                      François  HOLLANDE VEUT ENCAGER: CYBER INQUIETANT

François Hollande, pour se faire élire, avait dit vouloir ré-enchanter le rêve français.

Aujourd'hui il  enferme les citoyens dans une cage.

Celle d'un Etat dont une activité militaro-policière va être autorisée à agir  totalement sans contrôle  démocratique, hors  judiciaire. 

Dans les mains de l'exécutif politique, président ou premier ministre qui alors peuvent tout se permettre. Avec une vague commission de contrôle  envisagée comme "contre pouvoir"  l'encadrement vaseux et a posteriori d'une "cnctr".

...cyber-inquiétant.

Totalement anti-démocratique car globalisant.

Les hébergeurs envisagent de délocaliser leurs serveurs et rappellent que bloquer l'internet est un objectif inenvisageable.

http://www.journaldugeek.com/2015/04/13/loi-renseignement-les-hebergeurs-menacent-de-quitter-la-france/

L'avis du député Alain Marsaud est intéressant car il est un ancien magistrat anti-terroriste.

http://www.20minutes.fr/societe/1585339-20150413-renseignement-loi-peut-permettre-police-politique-comme-jamais-vue

Effectivement cette loi ouvre la porte à un usage de police politique du type surveiller un livre à paraître, des opposants, les chefs d'entreprise, les syndicats...

Tout le monde en fait

Quid de la protection des sources si chère aux journalistes? De facto, elle saute.

Dans le cadre d' un système présidentiel déjà  hyper centralisé, le premier ministre français dès lors aurait tout pouvoir de surveillance.


Des pouvoirs exhorbitants que le premier ministre s'auto-accorde au dépend des libertés individuelles, précieux acquis démocratiques.

En vendant  l'affaire au peuple par l'illusion selon laquelle  le terrorisme cesserait par la cyber-surveillance accrue de masse.

                                                                                     Sylvie Neidinger

 

Suivi :  la loi est votée (juin 2015)

 

21/12/2012

Première Dame "parapublique"... avec quels capitaux?

 Feuilleton VT n°7-  Lors de son procès pour diffamation , Valérie Trierweiler  refuse  de se dénommer Première Dame. Dans son assignation, elle remplace le terme par ...parapublique, normalement dévolu aux entreprises ! Et demande aux Juges du Tribunal... correctionnel de se prononcer sur la nature du lien qui la lie aux français !

Tous les enseignements n’ont pas été tirés de la phase 1 du procès (celle du 10 décembre dernier) que la Première Dame intente contre deux journalistes auteurs d’une biographie qu'elle récuse.

C'est un dossier hors norme. Encore un article sur le thème car il y a matière  à de nombreuses analyses ici proposées dont certaines inédites.

 Rappel. Valérie Trierweiler- c’est son total droit de citoyen- engage une procédure devant le Tribunal Correctionnel de Paris.Elle demande 80.000 euros de dommages et intérêts pour "diffamation et atteinte à la vie privée" aux auteurs de La Frondeuse, Alix Bouilhaguet et Christophe Jakubyszyn, et aux éditions du Moment.

Le problème par elle dénoncé ? Les auteurs mettent en scène son ancienne  vie privée réelle ou supposée. L’info vraie ou fausse offerte au lecteur par le livre appartient effectivement au registre de l'intime d'une personnalité devenue publique. Elle se résume ainsi :  « mariée à Denis Trierweiler, elle aurait eu une relation extra-conjugale avec l’homme politique  UMP Devedjian lequel ne quittera pas sa femme- elle aurait ensuite eu une relation extra-conjugale avec le responsable national du  PS  François Hollande lequel quittera pour elle sa compagne Ségolène Royale, laquelle sera candidate finaliste à la Présidence de la République en 2007, lequel sera élu Président de la République en 2012. »

 Mme Trierweiler plaide  que l’on ne vienne pas fouiller dans sa vie privée. Mais va elle-même se contredire dans sa gestion catastrophique de ce procès. On va observer comment :

1- Affaire des Lettres de François Hollande et Manuel Valls :

Elle fait produire deux attestations de témoignage qui vont faire l’effet d’une bombe, bouleverser les Constitutionnalistes. Une missive de la main du Président de la République, une du ministre de l’Intérieur sur papier à en-tête du Ministère !

Constat 1: La puissance publique témoigne directement. Ceci vient contredire l’objectif de son procès , le respect de sa vie privée puisqu’elle convoque l'Institution  Présidence+ Ministère de l’intérieur comme témoins de son procès privé !

Constat 2 : Les écrits manucrits de François Hollande  sont vus  par certains comme un touchant acte d’amour du Président pour sa compagne. Oui, mais produits devant un  Tribunal.... Correctionnel ! Donc publics!

Constat 3 :Donc, pour vouloir protéger sa vie privée ( l’objet du procès) elle met en scène sa vie... privée affective ! En  absence totale de logique. En déplacement officiel en Algérie,  elle vient d'annoncer d'ailleurs à une classe d'élèves qu'elle est amoureuse de François Hollande !!! En résumé, elle engage un procès pour cacher sa vie affective ancienne mais instrumentalise publiquement  sa vie affective actuelle devant les caméras, là où personne ne lui demande rien. Stupéfiant.

Constat 4 : La rédaction de la lettre du Président de la République  ( 2 lignes pauvres en  information qui n'apportent rien ) est juridiquement limite. Certains constitutionnalistes affirment que c’est hyper maladroit mais pas 100% illégal. On marche sur des oeufs. Après tout, les Juges correctionnels  peuvent toujours refuser d’intégrer ces pièces au dossier!! Et on n'en parle plus.  Mais le mal est fait . L'action est médiatiquement tueuse. La Droite s'insurge. Le grand public vit ceci comme une atteinte à la séparation des pouvoirs. François Hollande étant actuellement la clef de voûte du système judiciaire par son éminente fonction, il commet là  une atteinte certaine à sa ....promesse de campagne d’indépendance de la justice.

Constat 5. Les Services Elyséens, en catastrophe, évoquent  une «  initiative  privée du citoyen Hollande »

Constat 6. Cette réponse élyséenne est en réalité totalement politique et publique. A ce jour, ni   les Institutions de la France, ni  le Conseil  Constitutionnel n’ont pas encore « réfléchi » à un statut rénové du Chef de l’Etat qui puisse rendre compte d’actes privés (négatifs ou positifs) Actuellement le Président  est protégé le temps de la mandature.  François Hollande souhaitait engager ce chantier comme promesse électorale. Il semble ici avoir agi comme si le statut rénové du chef de l'Etat était déjà réel ?

Constat 7 En fait le Président s'est exposé publiquement  en  adressant un  écrit  privé à un Tribunal correctionnel  Il  agit de facto  comme si le statut du chef de l’Etat le lui permettait. C’est un acte éminemment politique.

Deux conclusions s’imposent au volet « lettres de témoignage »

a)-Soit Valérie Trierweiler  domine tellement le Président et son ministre qu’elle réussit à obtenir entre deux portes, rédigés  à la va vite deux témoignages écrits, sans qu’ils n’aient ni eux, ni les services juridiques pris le temps de réfléchir  à leur portée future.

b)-Soit l’acte est volontaire et réfléchi. François Hollande forcerait-il alors les Institutions en imposant avant l’heure, en solo,  un statut pénal du Chef de l’Etat ? Où ? Dans un Tribunal correctionnel pour motif de diffamation liés à de supposées relations extra conjugales dénoncées par le procès. Bizarre !

Problème : les deux conclusions sont aussi  inquiétantes l'une que l'autre pour la gouvernance de ce pays !

 Observation. L’inanité du raisonnement juridique tenu par la Défense de Valérie Trierweiler- à savoir dans un procès pour atteinte à la vie privée ancienne  faire intervenir la vie privée présidentielle actuelle !!!- se retourne déjà  contre elle. A tel point que son avocate veut désormais retirer du dossier les deux lettres qu’elle a elle –même produites !!!! Evidemment la Défense de la maison d’édition refuse….Vaudeville au sommet de l'Etat. Encore. Après le tweet.

                                                                    ***

2-L’assignation, la femme parapublique et les Institutions françaises bousculées

 Constat 8 Valérie Trierweiler n’arrête pas de mettre en scène son acceptation difficile  et sa propre réflexion sur sa vision du rôle de Première Dame. Sa position en résumé : elle a épousé François et malheureusement il est devenu Président de la République. Elle ne cesse, depuis le premier  jour de jouer ce scénario  sur la scène médiatique.

Encore récemment en Algérie.Interrogée sur son rôle de première dame.  «Vos questions sont pires que celles des journalistes», a-t-elle plaisanté, avant de se faire plus sérieuse expliquant que dans le rôle de première dame rien n’est défini à l’avance.
Chaque épouse de président doit trouver son propre chemin. «Le rôle de première dame n’est pas défini, c’est à elle d’en faire quelque chose», fait-t-elle savoir, expliquant que ce statut présente bien entendu de nombreux avantages dont celui de voyager autour du monde, et de rencontrer des gens de toutes les cultures, rappelant que c’était déjà le cas pour elle grâce à son métier de journaliste.
Et de reconnaitre que le statut de première dame présente également des inconvénients dont celui de perdre une partie de sa liberté, et d’abandonner «  un peu de ce qu’on est soi-même»,
Et de conclure que première dame, ça faisait un peu peur au début, mais à force « on apprend. Comme à l’école».

 Constat 9 Hyper narcissique, elle ne cesse de …se plaindre. Elle dit avoir peur, même. On peut aussi s'étonner de cette affirmation . Le soir de l'élection elle entraîne sans timidité aucune F Hollande à danser devant tout le monde sur le thème de la "vie en rose". Quelques heures après, elle l'embasse à pleine bouche devant  les caméras du monde entier à la Bastille. Apeurée, timide?

Si elle souffre tant...une solution facile se présente à elle : quitter définitivement  la scène et rentrer complètement dans la sphère privée comme le compagnon d’Angela Merkel dont on ne connait même pas le visage.

Constat 10 Or, elle reste. Pire… elle bouscule les Institutions de la France comme on va le voir plus loin. Ce devant les yeux de son compagnon Président de la République qui laisse faire visiblement.

Constat 11: Elle récuse la dénomination de « première dame » Or, c’est un terme classique , international pour nommer les  épouses mariées des responsables politiques. En anglais «  First lady » comme appliqué à l’épouse de Barack Obama, femme intelligente , excellente communicante, qui a compris son rôle rapidement et sans que personne ne vienne le lui expliquer. Un véritable complément médiatique de la Présidence américaine qui a certainement joué en faveur de la réelection récente.

Constat 12 : Effectivement le terme de première dame a disparu du  site de l’Elysée. Valérie Trierweiler est réapparue officiellement récemment après son éviction (tweet) . Mais à aucun moment n'est citée la  « première dame » qui semble devenu un gros mot ?

Constat 13 : Elle invente une nouvelle terminologie avec le terme"parapublique".  On lit dans le Nouvel Obs du 22 novembre 2012:« Dans la plainte contre les auteurs de sa biographie, que "le Nouvel Observateur" s'est procurée, la première dame tente de définir son statut. Bataille juridique en vue. Elle ne goûte guère d'être qualifiée de "première dame" et avait suggéré d'être appelée "l'atout coeur de France" ou "la première journaliste de France". Mais ce sont les juges qui pourraient se trouver dans l'obligation de lui donner un nom et par là même de définir son statut.Dans la plainte pour "atteinte à la vie privée" déposée par Valérie Trierweiler à l'encontre des auteurs de sa biographie, "la Frondeuse" (Editions du Moment), Alix Bouilhaguet et Christophe Jakubyszyn, elle se définit comme "journaliste" avant de se présenter comme "la compagne de M. François Hollande, président de la République" puis comme "une personnalité publique ou plus exactement parapublique".

Dans son assignation, elle  demande aux  juges de définir son statut public.... Grande vacuité que cette défense puisque ces arguments tuent les objectifs initiaux du procès à savoir la  défense de sa vie privée . Me Olivier Pardo, le conseil de l'Editeur a bien relevé:« C'est la preuve qu'il existe un intérêt à s'informer sur sa vie privée comme sur sa vie publique quand il y a un lien entre les deux. Elle a un staff, un bureau, elle représente la France à l'étranger..."

Selon lui, les journalistes devaient bien écrire cette biographie. Elle est bien publique puisqu'elle demande à ce que l'on réflechisse  à son statut officiel !

Constat 14 : Valérie Trierweiler s’enfonce dans le mélange des genres entre le métier de journaliste (qu’elle surjoue:elle était totalement inconnue du grand public) la fonction de Première dame et désormais la notion de femme parapublique

Constat 15.Le terme de parapublique ne s’applique qu’aux entreprises. Bigre. La compagne du président serait en fait , si on suit son raisonnement,  une « entreprise semi-publique, semi- privée de sa personne » ….Mais alors avec quels capitaux ?????? Qui possède quoi ? Quelle est la part de chacun des actionnaires ?? Diantre. Quelle folie….

Constat 16:

 a) Soit à la Présidence de la République, on avalise ce mélange des genres entre terminologie économique et institutionnelle. On peut alors avoir les pires craintes pour la gouvernance économique de ce pays si les entreprises parapubliques sont dans l’autre sens comparées… à Valérie Trierweiler!  Inquiétant.

b) Soit à la Présidence de la République, on n’est même pas informé en avance  des dernières lubies juridiques  de la Première dame, comme se comparer personnellement à une entreprise. Et c’est tout aussi inquiétant.

Constat 17  En résumé : la Première dame impose son vocabulaire avec l’objectif d’imposer aux juges d’un Tribunal …correctionnel de...juger de la notion de "parapublique " Terme malheureux, mal choisi par celle qui se l’attribue. Femme publique  est le titre d’un certain film … Sans commentaire. Amateurisme total.

En conclusion sur le volet "Parapublique" de l’assignation.

Dans le même procès où elle réclame que sa vie privée soit respectée, elle convie  les juges du…. Tribunal correctionnel à réfléchir sur l’évolution  du statut de la Première dame française  en direction de la notion de « parapublique »

Dans une « toute puissance » un peu mégalo, elle veut décider, elle, à la fois de la désignation, du timing et du lieu. Cela sera dans le cadre de ce procès en diffamation. Point barre.

Bizarre…Car c’est au Peuple français par ses Institutions de décider de quoi que ce soit, non?

Concrètement, elle tue elle même son procès en conviant -pour obtenir le  respect de sa vie privée !- les juges… correctionnels à réfléchir sur une thématique de politique pure en lieu et  place du peuple français et des constitutionnalistes.

Son narcissisme exacerbé semble n’obéir à aucun conseil . Elle fonce, agit en solo. Se plante. Et plante dans  la foulée l’image de ce gouvernement comme elle le fit  avec le tweet Falorni. De l’amateurisme total, qui continue et que personne ne canalise.

Les Juges (à mon avis)   vont difficilement  se prononcer sur son éventuelle « parapublicité" pardon "parapubliquité" institutionnelle….  Ils sont là pour juger d’une atteinte à la vie privée. Et de diffamation. Pas du reste.

Conclusion générale :

Le feuilleton continue…VT présente aux français et au monde  un film qui n’a pas lieu d’être. Superflu en période de crise de jouer ce genre de caprice. Elle accepte la fonction ou elle se retire, non? Cela semble si simple.

Or, elle met en scène publiquement inlassablement-même en visite officielle  comme actuellement en Algérie !! - ses états d’âme,de coeur,  sa difficulté. Et en même temps,refuse de quitter médiatiquement cette scène qui ne lui convient pas !

L’unique statut de la Première dame historiquement  est le …contrat de mariage qui unit le couple exécutif. Un couple où le second, normalement ne met pas des bâtons dans les roues de celui qui a le pouvoir.  Dont la parole est rare et mesurée.  Remarque : c’est une donnée  internationale. Cela se passe ainsi partout. Même dans les monarchies (cf Reine d’Angleterre et son époux que l'on voit peu).

 François Hollande, habile a réussi à conquérir le pouvoir.Alors on se demande pourquoi celui qui doit gérer une gravissime  crise économique laisse sa compagne – mal-  interférer et se plaindre à longueur de temps ?

Sylvie Neidinger

 Suivi post.La surplainte:

Le 10 janvier 2013, Valérie Trierweiler reporte plainte , action rare qu'une "sur plainte" La seconde action entre autre élimine de l'assigation la notion de femme "parapublique " Notion tellement incohérente qu'elle avait fait l'objet de cet article.

Tout reste juridiquement bizarre !  Lire article du chroniqueur judiciaire Stephane Durand Souffland Extrait
"Souhaite-elle éviter la prescription? Aurait-elle eu vent, par des voies peu orthodoxes, de la teneur - défavorable à sa cause, qui sait - du jugement à venir le 28, comme le suggère Me Pardo? Quoi qu'il en soit, sa démarche intrigue les juristes. L'avocat, rigolard, note que la seconde assignation est à ses yeux «mieux ficelée» que la première ; la notion inconnue jusqu'à ce jour de «personne parapublique» dont se prévalait la plaignante a disparu. Selon lui, les prétentions financières ont été revues à la baisse: elle ne demande plus que 40.000 € de dommages et intérêts - «ce sont les soldes», moque Me Pardo. Reste à savoir comment les juges vont apprécier la technique de l'assignation-parapluie: ils sont à présent saisis, pour un seul contentieux, de plusieurs plaintes. Selon le détail des premières procédures, une première plainte concerne l'atteinte à la vie privée, action qui n'est pas prescrite à court terme et pour laquelle Valérie Trierweiler réclame 40.000 €. L'autre plainte, qui vient d'être renouvelée parce que la prescription risquait d'intervenir avant la fin janvier, portait également sur un montant de 40.000 €. Une situation qui résulte de procédures assez complexes. Il ne manque plus dans ce palpitant feuilleton qu'une attestation du garde des Sceaux donnant son avis sur l'encombrement des juridictions."

RUBRIQUE POLITIS FRANCE TRIERWEILER :

Article 6 V Trierweiler dit être amoureusee (!) aux enfants algériens lors de sa visite officielle

Article 5 Rubrique Trierweiler. Pourquoi ?

Article 4 Valérie Trierweiler serait en fait un Sarkozy en jupons.

Article 3. Et Monsieur Trierweiler dans tout cela?

Article 2-Valérie TWEETweiler en fait trop    Stupéfaction face à cette drôle de dame . Article prémonitoire, rédigé avant le tweet-royal.

Article 1-La reine de Hollande devient reine de France aujourd'hui: découverte avec préjugé favorable de Valérie Trieweiler alors inconnue

 

Jugement du 28 janvier 2013 affaire Trierweiler: renvoi en mars  lire

Jugement rendu le sur une partie du dossier le 5 juin. lire

Valérie Trierweiler gagne pour la parti atteinte à la vie privée dans le livre "La frondeuse". extrait:"Soulignant que la protection de la vie privée s'apprécie moins strictement lorsqu'il est question d'une personne exposée à la curiosité du public, les juges de la 17e chambre civile du tribunal de grande instance de Paris soulignent que Valérie Trierweiler ne doit pas pour autant être privée de toute protection en la matière (...)Le tribunal a en revanche considéré que les passages du livre concernant la vie familiale de Valérie Trierweiler ne portaient pas atteinte à sa vie privée"

Avec obligation par l'éditeur de faire mentionner dans de futures éditions les pages incriminées. De ce fait l'éditeur ne doit pas être mécontent du jugement. Car il devra -en rouge !- signaler dans les futures éditions les passages litigieux. On ne sait si la première dame y trouvera  son compte au final. On a affaire ici au problème des incidences d'un  "procès pour vie privée" Le gagner ne fait pas taire l'info: il la diffuse et donne au contraire une publicité maximale à l'ouvrage. En terme de résultat l'effet est donc inverse et amplifié.

. P. Devedjian perd pour diffamation. Il fait appel. Le volet diffamation par V Trierweiler n'est pas jugé.

première dame,hollande,valls,parapublique,trierweiler,procès la frondeuse