29/01/2014

Les écoles de journalisme en pétard face aux députés

Une info pour la rubrique "journalisme" de ce blog...

La conférence des écoles de journalisme CEJ qui regroupe 14 formations inscrites à la convention nationale des journalistes [du Celsa au CFJ en passant par le Cuej  ou Sciences Po -c'est à dire les écoles qui comptent en France] clame haut et fort son indignation face à une intrusion du pouvoir par la loi dans le contenu de son enseignement.journalisme.GIF

Une sorte de police de la pensée en direction de l'apprentissage au journalisme. Les enseignements d'architecture et de danse semble aussi concernés.

En cause un article de loi qui impose une formation obligatoire à l'égalité. En référence au projet de loi  Vallaud-Belkacem sur l’égalité hommes-femmes votée le 28 janvier. L'article incriminé doit encore passer devant le Sénat.

L'article 16 bis en effet leur impose en effet un «enseignement sur l’égalité entre les femmes et les hommes et la lutte contre les stéréotypes, les préjugés sexistes, les images dégradantes, les violences faites aux femmes et les violences commises au sein des couples».

Le compte rendu de la séance à l'Assemblée :"Que les choses soient claires sur ce projet de loi : nous veillons à ce que l’image des femmes dans les médias puisse être respectueuse, afin que les atteintes à la dignité des femmes ne soient plus monnaie courante, que ce soit à la télévision ou à la radio.Nous voulons lutter contre les stéréotypes abusifs qui, de fait, créent les inégalités entre les hommes et les femmes dans ce pays, parce qu’ils sont confortés, reproduits, en permanence. Tel est l’objet de ces dispositions."

cvbvcxw.GIFTous les acteurs s'accordent  à trouver préoccupante cette façon de procéder. Selon Hervé Demailly "ce genre d’obligation est malvenu au sein d’écoles qui entendent former des esprits indépendants»

Soit dit au passage, ces  écoles  sont  féminisées à 70%...

Cette injonction inédite du pouvoir,surtout  sa méthode  d'imposer un contenu par la loi à une profession qui ensuite est régie par la Liberté de la Presse (pilier de toute démocratie ) créé une forte émotion dans les milieux de la presse.

La police des esprits impose ceci aujourd'hui. Et demain, quoi encore ?

La Conférence "consternée" réagit et saisit toutes les instances dont elle dépend. Et demande la suppression de l'article.

Certains député PS dont Christophe Caresche se rendent compte du caractère inopportun de cette disposition votée par son camp.

Cette intrusion directe  du politique, dogmatique créé en effet un " précédent inacceptable" Dixit CEJ

Inquiétante en effet cette volonté de formater les esprits des étudiants en journalisme pour qu'ils répercutent ensuite cette position comme bonne parole....A qui ? au "peuple" ?

                                                                                               Sylvie Neidinger

                                                                                     

http://lelab.europe1.fr/t/enseignement-de-l-egalite-femme-homme-aux-eleves-journalistes-les-ecoles-de-journalisme-se-rebiffent-1

http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/01/28/loi-egalite-hommes-femmes-le-coup-de-gueule-des-ecoles-de-journalisme_

http://etudiant.lefigaro.fr/orientation/actus-et-conseils/detail/article/quand-les-ecoles-de-journalisme-sont-priees-d-enseigner-l-egalite-femmes-hommes

11/01/2014

Politiciens et vie privée

Dans l'affaire  Hollande Gayet, la classe politique française a défendu hier comme un seul homme la notion de vie privée pas tellement défendable lorsqu'il s'agit du n°1 qui est Président de la République 24h sur 24 . Dont une double vie à troiscvbbvc.GIF avec une liaison cachée (si les informations de Closer sont exactes) ne semble pas acceptable en 2014.

Le Président  n'exerce  pas un job quelconque  puisque sa seconde moitié officielle est  en représentation politique et symbolique comme "première dame".

Valérie Trierweiler  dispose de facto  des importants moyens de l'Etat mis à sa disposition pour exercer son activité certes non codifiée juridiquement.

RTL presse belge affirme qu'il va y avoir une clarification en vue  (avant la conférence de presse du 14 janvier !) de  la situation du couple Hollande-Trierweiler .(note: Les dernières infos vont dans l'autre sens)

Ceci validerait de facto la légitimité de  la démarche démocratique du magazine people Closer d'avoir fait partager l'info connue des happy fews avec le plus grand nombre.

Terminées les années Mitterrand et  les  journalistes français toujours en grande collusion avec le monde politique. Le  Tout Paris médiatico-politique connaissant sa double-vie mais pas la population.

Désormais l'information est  carrément mondialisée, démultipliée, immédiate. Les autres pays  veulent désormais tout savoir aussi. Aujourd'hui énormément d'articles et réactions  dans le monde sur le thème.

Même s'il n'y a pas clarification, même s'il porte plainte (et gagnera très certainement )  le suivi des révélations Closer posé à François Hollande n'est plus simplement  privé mais politique.

HYPOCRISIE TOUTE LATINE ENFIN LEVEE GRACE A CLOSER ?

Problème: noter au passage que la même classe politique qui auto-réclame la protection de sa vie  privée vient pourtant de voter sans état d'âme une loi liberticide pour les libertés individuelles de chaque citoyen !

En France  le monde politique vient effectivement de voter fin décembre, sans état d'âme,  une loi liberticide des libertés individuelles (L'article 13 de la loi de programmation militaire ) Votée en catimini, sans avoir alerté la CNIL (commission nationale  informatique et libertés) avec le silence des médias (asservis ?) qui n'ont pas lancé l'alerte en amont pour générer un quelconque débat  démocratique.

Aujourd'hui la classe politique dont Marine Le Pen est en grande unanimité sur le thème de la défense de la vie privée du président. A quelques rares exceptions près issues de l'opposition politique frontale évidemment.

 Par exemple le député ump,Georges Fenech  demande la démission  de F. Hollande carrément ![combat politique exprimé ainsi: « Comment ne pas déplorer l’atteinte intolérable à l’image de la France, quand le chef de l’Etat, qui n’est pas un citoyen comme les autres, non content d’entretenir aux yeux de la terre entière une relation illégitime à l’Elysée, se fait surprendre casqué et à moto pour des rendez-vous galants, de surcroît entouré de gardes du corps rémunérés sur fonds publics ? ] ou Bruno Lemaire qui évoque la nécessaire clarification.

La classe politique française a largement  auto-réclamé hier  de protéger la vie privée de tout homme politique. Certes.

Malheureusement pour lui, le Président de la République de par sa position unique, inclassable est en obligation de transparence, plus encore que le député de base.

François Hollande qui n'a pas démenti les allégations de Closer aurait  plutôt intérêt pour la lisibilité  à clarifier rapidement sa position ? Plutôt que d'attaquer en justice sur le front protection de sa vie privée.

Ici pour une liaison qui aux yeux d'une partie des  femmes françaises - féministes et au-delà- se nomme en l'état, une tromperie?

FEMINISME

Se rappeler en plus que président Hollande a mis en place un gouvernement très  offensif -presque intégriste, fortement idéologisé !- sur les "droits de la femme" avec une ministre N. Vallaud-Belkacem très en avant sur cette cause  justement.

Dans ce cadre, le vieux système de vie à liaison cachée (donc avec  "maîtresse", ce vocabulaire issu  du XIX ème siècle) avec une femme de 18 ans moins âgée (du très classique)  peut donner au président une image fort négative.

Un choc évident déjà pour les féministes....

FORTES CONSEQUENCES

Vite que la France évacue cet épisode de vaudeville  comme Georges  Feydeau ne l'avait même pas imaginé. A savoir un   président et ses.... trois femmes ?

  La compagne actuelle Trierweiler, First Girl Friend, vengeresse s'attaquant par sms et déclarations intempestives  à la précédente: Royal, sans avoir vu venir le danger de la jeune 3ème en lice: Julie.

Autre version: Valérie pique François à Ségolène mais  se le fait piquer par Julie.

Scénario noir pour Hollande. Trancher en faveur d'une ou de l'autre est une  catastrophe médiatique annoncée. Certains  premiers sondages le décrédibilisent déjà.

François Hollande est dans une difficulté extrême. Mais la faute n'incombe pas du tout aux médias. A sa "gestion" de  vie,  à lui, plutôt ! Il a joué avec le feu.

Où l'on apprend que l'appartement où il retrouve Julie Gayet est situé au 20 rue du Cirque !

L'Express dénonce en décembre 2013 un président insaisissable aux escapades discrètes.

Il est surtout pris de court par le temps avec la conférence de presse du 14 janvier (mardi!) dont la présence  de la presse étrangère. Et en plus, une invitation aux USA par le couple Obama le 11 février prochain de lui et sa compagne ...Valérie.

INTERNET

 La notion de liaison tierce cachée à la "latine" étant imbuvable en 2014. Mentalité anglo-saxonne sur ce point...Car si ce type d'info sort, elle devient de toutes façons  ultra politique. Sans compter la caisse de résonance internet.

Qui  n'y va pas de main morte. Déja on lit  la parodie d'un compte tweeter pour le match donné comme étant entre  "gayet-valoche-pépère" cf l'article.

L'émission "Chaude est la nuit" sur Europe 1où l'actrice Julie Gayet- la vraie, non pas sa parodie- a réellement lu  des texte érotiques ultra chauds fait l'objet de centaines de visionnage actuellement.

 VALERIE LE MAILLON FAIBLE SI DELAISSEE

S'il tranche en faveur de Julie Gayet, la réaction de Valérie Trierweiler dont les français ont eu un aperçu du caractère peut devenir redoutable si délaissée.

 Alimentant un spectacle que le pays ne pourra accepter de se voir jouer (un petit sms avait déjà indigné largement l'opinion générale)


D'autant qu'il l'avait publiquement présentée comme la "femme de sa vie": il faudrait savoir!

S'il reste avec Valérie, sans rien dire, l'opinion va également tanguer comme "celui qui cache la réalité"

Aux interrogations économiques de la France en crise s'ajoute une histoire sentimentale ultra compliquée à multiples personnes, humaines et sensibles.

Dont Valérie Trierweiler qui a sa propre forte  capacité de réagir,  imprévisible. Elle n'aurait alors plus rien à perdre. Elle l'aime et se voit bafouée par cette relation adultère.

Info du dimanche 12 janvier: Valérie Trierweiler a été hospitalisée suite aux révélations. Le scénario prévisible de l'incapacité de la femme trompée à absorber le choc se dessine. Non pas parce que les médias en parlent. Mais bien ....parce qu'il la trompe !

Un théâtre  perso inédit hors norme - pas normal du tout à ce niveau de pouvoir!-....pour le responsable (par les Institutions ultra normées ) de la destinée collective d'une nation.

                                                                 Sylvie Neidinger

                                                                    

Closer a-t-il eu raison de dévoiler ?

Tous les micro sondages des sites de presse en ligne tel celui de  Europe1ici enregistré à 11h35 donnent une réponse unanime à 4/5 : les gens sont contents de savoir et contents que cette affaire sorte. Cacher de telles modifications au nom de la vie privée ne semble plus accepté en 2014. Tous les autres sites sont dans cette proportion.

hollande,gayet,closer,trierweiler,féminisme,bruno lemaire,georges fenech,vallaud-belkacem,loi de programmation militaire,france,vie privée,classe politique

 D'autres sondages vont dans l'autre sens!

romandie.com/news/n/L_affaire_HollandeGayet_a_peu_d_impac...