université de geneve

  • "Où sont les femmes"...en musique ?

    Imprimer

    C'est le titre d'un "petit objet publié" grand comme une paume de main.femmes geneve 001.jpg

    Un format idéal pour le glisser dans la poche et le lire dans le tram.

    Il est produit par Les Bibliothèques Municipales de Genève et Service Agenda 21.

    A l'occasion du 8 mars 2015.

    Intéressantes pistes de lecture "non stéréotypées sur le genre en question dans la musique et les arts", tel qu'indiqué dans la préface signée de Sami Kanaan et Sandrine Salerno.

    Un recueil qui liste ce qui fait lien entre l'art sonore et la femme, ou plus généralement l'art et cette dernière.

    Une bibliographie qui donne des pistes issues de ressources en  tous genres: lectures, dvd à la fois sur internet et dans les Institutions culturelles de Genève.

    Exemple page 16, sous le titre  Cherchez la femme, Hugi Anita liste quatre  suissesses indépendantes:"Par leurs choix radicaux elles ont forgé la culture du XXème siècle" est-il écrit:  la designeuse Sophie Taeuber Arp à la renaissance de l'abstraction et du dadaïsme, Meret Oppenheimicône du surréalisme, la performeuse  Manon et l'écrivain  S Corinna Bille"

    Chez l'éditeur Diable vauvert:"les Fly Girls, histoire(s) du hip hop en France" (p19)

    Une histoire des castrats par Patrick Barbier chez Grasset (p 74)

    La place des femmes dans le champ artistique, Actes du Colloque éponyme, Université de Genève ,18 et 19 juin 2014 ( p 48) 

    Etc.

    Et encore et encore. En tout cent pages de découvertes à lire, écouter  ou visionner ultérieurement.

    Intéressante, cette  démarche culturelle active, dynamique  initiée  par une bibliothèque, ici la Bibliothèque de Genève  que de valoriser son fonds et plus encore, autour d'une thématique, au point d'éditer un guide.

    Pour stimuler son public. Donner à suivre des sentiers que par habitude le lecteur ne va pas parcourir.

    Culture vivante.


                                                                       Sylvie Neidinger

    www.bm-geneve.ch

    www.ville-geneve.ch/a21

     

    Blog-Série n°10 Pulsion de Genevie la FEMME du #BlogNeidinger

    1-Femme à Genève

    2-Gen'Eve

    3-Anecdote sur les rayures de "L'Avenir de Genève"

    4-Bruno Toffano, photographe de la Femme Onirique

    5-Robert Montgomery pour la Saint Valentin de Barbara

    6-Genève: 10 000 roses pour une Valentine

    7-Madame le Sautier du Grand Conseil

    8- Something Devine:  femme rock flamboyante

    9-Je suis nombreuse

    10-Margy Kinmonth révèle son film sur le célébrissime Ermitage

    11-Henriette d'Angeville, pionnière du Mont Blanc, première alpiniste

    12-Tout à fait femme

    13-Où sont les femmes...en musique?


  • Eduquer="guider sur le chemin" en live

    Imprimer

    Saisie sur le vif par l'appareil photo: une intéressante séquence éducative.

    Lors du dernier Salon du livre, les étudiants en médecine de Genève donnaient de leur personne pour une information grand public autour des gestes qui sauvent. Avec sur place du matériel pour que le public s'en saisisse en vrai : mannequins pour massage cardiaque, stéthoscopes etc.salon du live,éduquer,universite de geneve,premiers secours

    (cf article récent le bouche à bouche est démodé.)

    Leur stand  de l'Université de Genève autour des premiers secours attirait la jeunesse comme le miel attire les oursons. Dont une petite fille haute comme trois pommes.

    L'appareil a pu saisir une séquence significative. La jeune demoiselle attirée par le stand mais impressionnée est au départ  prise en charge par son papa qui l'incite à se saisir de  ces "objets bizarres".

    Il l'entoure de ses bras dans une sorte d'hyper protection. Elle accepte de prendre en main le masque.

    Encouragée, elle prend son autonomie, se détache du parent-guide-protecteur et va vers le plus intéressant: le mannequin au sol.

    Autonomisée, rassurée, elle accepte d'être prise en charge par un adulte autre que ses parents.

    salon du live,éduquer,universite de geneve,premiers secoursAvec beaucoup de sérieux et de conscience, elle apprend à reproduire  comme il faut. Finalise avec le bon geste, doigts croisés.

    Ne manque que la force physique, vu son jeune âge.

    Elle repartira réellement informée par son vécu, son expérience tactile. On ne doute pas que la leçon est retenue.

    Conclusion? Ici, pris en live:

    1- le passage de témoin entre un parent éducateur initiateur  qui pose l'enfant dans les rails sur le mode confiance.

    2- le processus d'apprentissage social mené à terme avec, ensuite  un spécialiste.

    Morale de cette historiette croquée sur le vif ?[une vingtaines de photos successives précises]

    ...la bonne idée des étudiants en médecine de faire passer à la population tout public le message et les techniques précises de la prévention. Cibler la jeunesse est encore plus efficace.

    Juste une pensée pour ceux qui dans la vie n'ont pas de bras aimants et guidants de parents attentifs. Ils doivent puiser au fond d'eux même cette capacité à expérimenter le monde. Surmonter tout découragement. En développant une double énergie à sortir de soi-même les ressources.

    Pas toujours facile car l'apprentissage passe beaucoup par le désir triangulaire [=faire plaisir à un parent en retour de l'amour et des soins donnés]

    Mais toujours possible.

                                                                       Sylvie Neidinger

     

    salon du live,éduquer,universite de geneve,premiers secours

    salon du live,éduquer,universite de geneve,premiers secours

    salon du live,éduquer,universite de geneve,premiers secours

    salon du live,éduquer,universite de geneve,premiers secours

    salon du live,éduquer,universite de geneve,premiers secours

    salon du live,éduquer,universite de geneve,premiers secours

    salon du live,éduquer,universite de geneve,premiers secours

     

    Série blog Neidinger/ prévention médicale :

    1/2 Le bouche à bouche est démodé

    2/2 Eduquer= guider sur le chemin en live


    crédits images/ photos Neidinger/avec autorisation  parentale


  • Paris découvre [seulement] Planet Solar

    Imprimer

    Parce que le plus grand bateau solaire du monde vient s'amarrer quelques jours à Paris, l'hexagone le découvre et commence à en parler.planet solar,paris,francophonie,bateau solaire,suisse,université de geneve

    Seulement pourrait-on dire...

    Plusieurs articles lui sont donc consacré aujourd'hui.

    Etonnant:  tous ne citent même pas son  caractère suisse et/ou genevois !!

    Certes,  n'y a pas de cocorico à en tirer....

    Alors si le projet est juste d'un pays francophone, pourquoi les plumitifs français vont-ils se fatiguer à expliquer le pourquoi et le comment de l'expédition helvète  !

    Ce blog avait évoqué le périple scientifique dans le Golf Stream:

    http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2013/07/23/suivre-l-expedition-planetsolar-244738.html

                                                                                                          Sylvie Neidinger

     

    Les infos avaient été prises au Salon du livre de Genève du 3 mai 2013 qui avait fait une pédagogie grand public avec maquette et scientifique de l'UNIGE en explication.

    http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2013/05/03/salon-du-livre-2013-geneve-la-vedette-c-est-vous.html

  • Suivre l'expédition Planetsolar Deepwater

    Imprimer

    Campagne unique de mesures biologiques et physiques. Le plus grand catamaran solaire jamais conçu, le MS Tûranor PlanetSolar est devenu labo flottant. Logique. "Son absence d’émissions polluantes garantit que les mesures atmosphériques ne sont pas faussées par les résidus liés à la combustion de carburant". université de geneve,ms tûranor planetsolar,planetsolar deepwateruniversité de geneve,ms tûranor planetsolar,planetsolar deepwater

    L'expédition Planet Solar Deepwater actuellement en voyage met en interraction le Grand Public, les scolaires et les scientifiques pluri-disciplinaires de l'Université de Genève.

    Ces études sont menées par l'ISE Institut des Sciences de l'environnement pour mieux comprendre les changements climatiques et leurs impacts.

    Des scientifiques de l'Université de Genève sur le Golf Stream dont le professeur Martin Beniston sont à l'origine du projet. Les objectifs scientifiques de cette chaire en efficience énergétique

    Une maquette du "bateau à multi capteurs solaires" avait été présentée lors du Salon du Livre de Genève.

     

    jusqu'au 31 août une expo liée au voyage scientifique est visible dans la rade aux bains des Pâquis. Intitulée : un iceberg dans la rade

    université de geneve,ms tûranor planetsolar,planetsolar deepwaterSur le  blog de l'expédition : les dernières  infos de voyage, à  Halifax;

    Deux challenges Suisses liés aux technologies solaires sont eu lieu en même temps. On a beaucoup parlé de l'avion Solar Impuls, dans lees infos mondiales, notamment enr aison du survol des USA. Et moins de Planet Solar. Dommage.

    L'intitulé du titre était peut-être un peu long en termes de communication "planetsolar deepwater"

    Solar Waters aurait suffi..Mais qu'est ce qu'un nom un peu long  face à cette magnifique machine scientifique de rêve?

    Le bateau est sublime à voir.

                                                            Sylvie Neidinger

     *tout est "solar" cette année dont le roman Solarsystem de Laurent Schweitzer !

    photo: capture site ISE et Planet Solar