25/06/2018

La "débandade de l'opposition off shore syrienne"par René Naba

Voici  une synthèse fort intéressante, originale publiée le 2 juin dernier  sur HuffpostMaghreb de ce qu'est devenue cette opposition syrienne médiatique que l'auteur qualifie de... "off shore". 

Aujourd'hui elle est dite en" débandade"par ce journaliste après évidemment la persistance du gouvernement légal à Damas qui n'a pas cédé sa place.

Contrairement aux injonctions occidentales impératives de 2011 et années suivantes...

Le ton est à l'ironie concernant ces acteurs externes qui entendaient mener la danse d'une opposition voire d'un gouvernement externe bis du pays de Sham... 

Ils ont échoué dans leur projet de remplacement.

L'article de René Naba,  spécialiste du monde arabe, peut ne pas être partagé dans tous ses détails.

Il présente l'avantage important de montrer qui a fait quoi et  ce que sont devenus ces acteurs souvent instrumentalisés, financés pour leur projet offensif.

De souligner   à quel point la France est lourdement  impliquée dans cette guerre, depuis l'origine, à avoir soutenu jusqu'aux chefs (et leurs groupes)  islamistes radicaux.

  Tout était bon pour la  France de L.Fabius, F.Hollande, J.Y.Le Drian mais aussi Kouchner, BHL, E Chevallier, acharnés à un changement de régime obligatoire en Syrie. Pour mieux démembrer le pays. Le fédéraliser. Le découper. Le prédater.

La France, ancienne puissance  mandataire de la Syrie, l'ancien colonisateur pour faire simple, se rêvait à imposer ses vues prenant appui sur  cette opposition disparate et   goguette "abreuvée aux pétro-dollars des monarchies" (je cite).

Laquelle opposition    a  désormais disparu du paysage médiatique où elle exerçait depuis 2011.

Que devient-elle?

Certaines de ces figures ont rallié la Syrie légale. D'autres disparaissent, inscrits  aux abonnés absents du champ public.

                                   JUIN 2018: militaires français en Syrie        

A savoir. En juin 2018, l'armée française est toujours  présente  MILITAIREMENT AU SOL  dans des bases de l'est syrien, du côté de Raqqa [français pas trop informés  sur le sujet d'ailleurs...] En guerre.

Pas très loin des zones   gazo-pétrolières. 

Comme pour mieux s'approprier cette partie du territoire syrien avec le partenaire américain.

 Mais cette fois sans gouvernement syrien bis fantôme qui s'agite devant nos TV.

Avec une autre stratégie: le soutien à certaines fractions kurdes érigées en gouvernement local...à l'occasion.

Nota ce" gouvernement" dit local n'est strictement pas reconnu par les instances internationales à l'ONU.

Pour terminer, cette phrase de Paul Valéry citée par René Naba :“La guerre, c’est le massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas”. 

 

                                                                                       Sylvie Neidinger

 

  Article de René Naba in extenso:

syrie , opposition en débandade,

 

“La guerre, c’est le massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas”. Paul Valéry

1 - Une démission en cascade (1)

Dommage collatéral de l’agression tripartie occidentale contre la Syrie, en Avril 2018, l’opposition off shore syrienne pétromonarchique est en pleine débandade, faisant voler en éclat le paravent médiatique de la stratégie atlantiste.

 Mohamad Allouche, le chef du groupement islamiste “Jaych Al Islam” (l’armée de l’Islam), le chouchou des Occidentaux, l’espoir des pétromonarchies pour faire tomber le régime syrien, a ainsi présenté sa démission le 3 Mai, près d’un mois après son dégagement de Douma, banlieue de Damas, et sa déportation vers Jerablous (Est de la Syrie).

Dans un communiqué laconique, Mohamad Allouche a annoncé vouloir “faire place à de nouvelles énergies afin qu’elles puissent assurer leur rôle dans l’action révolutionnaire au service de la Syrie”, assurant ses sympathisants qu’il demeurait “un soldat actif dans les rangs de la Révolution”. Il n’a pas été possible de savoir si M. Allouche avait décidé de demeurer en Syrie pour former une nouvelle organisation sur de nouvelles bases ou s’il a décidé de s’exiler vers la Turquie voire l’Arabie saoudite son commanditaire. 

 Dans ce qui apparaît comme un mouvement de “sauve qui peut” généralisé, la résignation de Mohamad Allouche a été précédée par une démission en cascade de certaines des personnalités les plus représentatives de l’opposition off shore syrienne.

Dans le lot des démissionnaires figurent, Georges Sabra, premier président de la coalition nationale syrienne (2012), le turkmène Khaled Khodjja, son successeur à la tête de cette instance (2015) et Souhair Al Atassi, fille du chef du mouvement nassérien de Syrie, Jamal Al Atassi, dévoyée dans son compagnonnnage avec Anas Al Abda, un des chefs de file du djihadisme pro wahhabite, dans une démarche mercantile qui a retenti comme une insulte au combat nationaliste de son père.

La 2me charrette comprend les noms de Radwane Ziyadeh, activiste parrainé par les cercles néo-conservateurs américains, de même que Badr Jammous, Hadi Al Bahra, Yahya Maktabi et Bassan Al Malek, contraints de jeter l’éponge du fait de leur lâchage politique par leurs parrains (Turquie, Arabie Saoudite, Qatar) et des restrictions financières qui leur ont été imposées.

Le constat d’échec du chef de la délégation de l’opposition off shore

Tirant les conséquences de son échec, le nouveau chef de l’opposition off shore aux pourparlers d’Astana, l’islamiste Ahmad Tohmeh, a reconnu les erreurs commises par la coalition anti assad: «L’opposition a eu tort de porter les armes. Il lui incombe désormais de s’engager résolument dans l’action politique», soulignant que l’opposition off shore n’avait pas pour «ambition de se substituer» au régime du président Bachar Al Assad. La militarisation de l’opposition of shore avait été décidée par la branche syrienne des Frères Musulmans, contre l’avis de l’opposition démocratique, à l’instigation de ses commanditaires, le Qatar, la Turquie et les encouragements de la France qui avait accueilli le congrès fondateur de l’opposition, sous l’égide de «La Règle du Jeu» du philosophe Bernard Henry Lévy, de Bernard Kouchner et de Laurent Fabius, trois farouches partisans d’Israël. 

En écho, depuis Sotchi, le président syrien Bachar Al Assad a donné son feu vert à une réforme de la constitution syrienne au terme de son entretien jeudi 17 Mai avec Vladimir Poutine. Ce sommet, le 4eme du genre depuis l’intervention russe en Syrie, était destiné à sceller la fin de la présence militaire terroriste dans le centre de la Syrie. Cette démission collective intervient alors que le pouvoir baasiste a réussi à reconquérir près de 80 pour cent du territoire national et qu’ “Al Noukhba”, les troupes d’élite du Hezbollah libanais, fer de lance du combat anti djihadiste en Syrie, se sont redéployées au sud Liban, face à Israël, en prévision d’une éventuelle confrontation avec l’état hébreu sur fond de bras de fer sur le nucléaire iranien. “La guerre contre les supplétifs s‘est achevée. La guerre contre leurs commanditaires” (les Etats Unis et les pétromonarchies) pointe à l’horizon, avait prédit Cheikh Hassan Nasrallah, chef du Hezbollah Libanais, le grand vainqueur des élections législatives libanaises, dans une intervention télévisée, début Mai.

Le triomphe électoral du Hezbollah libanais, en parallèle à la déconfiture de la presse arabe pro atlantiste, a d’ailleurs précipité l’opposition off shore dans un coma prolongé, révélant au grand jour son imposture. 

Cette débandade a en outre mis à découvert les pays occidentaux, leur ôtant toute justification juridique, politique et morale à leur guerre de démembrement de la Syrie, ultime “pays du champ de bataille” avec le Liban en état de belligérance avec Israël. Mieux, si la chute de Douma a été le signe déclencheur de l’expédition punitive occidentale contre la Syrie, sous le faux prétexte de l’usage d’armes chimiques par le pouvoir syrien, l’anéantissement de Faylaq Al Rahman, le groupement islamiste soutenu par Doha dans le secteur de Douma, a favorisé un rapprochement entre la Syrie et le Qatar.

Redoutant désormais son isolement depuis sa crise avec les autres pétromonarchies, l’ancien chef de file de la coalition islamo-atlantiste, a amorcé un rapprochement avec l’Iran, dans un degré moindre avec la Syrie, alors que son côté, Al Jazeera a cessé complètement ses attaques contre le Hezbollah libanais.

Finalement, l’opposition off shore n’a été bénéfique qu’à ses adhérents et non à leur cause, qui ont ainsi bénéficié pendant sept ans de substantielles subventions, sans le moindre justificatif de leurs dépenses, ainsi qu‘à leurs cornaques français.

Eric Chevallier, premier ambassadeur français auprès de l’opposition off shore, a ainsi été nommé ambassadeur au Qatar et son successeur Franck Gellet, 2me cornaque français de l’opposition, va lui succéder en juillet 2018 à l’ambassade de France à Doha, dans une rotation qui apparait comme une juste compensation d’un travail ingrat. Il n’a pas été possible de savoir dans l’immédiat si ce mini mouvement diplomatique constitue en fait une opération déguisée visant à supprimer purement et simplement le poste de (x) français de l’opposition pro-monarchique; ou si ce geste de dépit envers des opposants incapables constitue un timide signe en direction de Damas.

Devant les revers successifs enregistrés en Syrie, la France a, en tout état de cause, renoncé finalement à exiger le départ du président Bachar Al Assad comme préalable à tout règlement du conflit.

Le pôle de l’opposition démocratique syrienne avait déjà laissé entrevoir une telle issue considérant que “l’agression tripartite occidentale contre la Syrie, en avril 2018, hors cadre du Conseil de Sécurité, a signé l’acte de décès du Haut Comité des Négociations parrainé par les pétromonarchies et les Pays occidentaux”.

Observant que “l’opposition officielle représentée par le Haut Comité des Négociations est constituée d’un agrégat de contradictions et d’oppositions inconciliables, dont certains vont jusqu’à réclamer le bombardement de leur propre pays”, le pôle de l’opposition démocratique a préconisé “la constitution d’une instance de négociations impliquant la participation des représentants des forces patriotiques et démocratiques syriennes”. 

Déconsidérée par ses retentissantes défaites militaires, ses divisions, son inconsistance idéologique, sa cupidité et son extrême servilité à l’égard de ses commanditaires, l’opposition off shore syrienne n’a jamais constitué une alternative crédible au pouvoir baasiste. Tout au plus une machine de guerre instrumentalisé contre lui. Sur ce lien, la débâcle djihadiste et des figures de proue des groupements islamistes syriens: 

 Le travail de sape contre le régime syrien a été principalement mené par les mercenaires attitrés de l’alliance atlantique, les djihadistes, où l’on dénombrait au plus fort de la bataille entre 100.000 à 200.000 membres, selon un rapport de Brooking Doha Center, une institution nullement suspectée de complaisance à l’égard du clan alaouite. 

Au point que les notables de l’opposition off shore apparaissaient comme des pantins désarticulés aux mains de leurs maîtres, malgré l’intense campagne d’intoxication psychologique des intellectuels organiques de la caste universitaire française, constituée des trois anciens résidents français de Damas, Ignace Leverrier, Jean Pirre Filiu, François Burgat et les islamophilistes Nabil En Nasri et Romain Cailet, ses disciples Thomas Pierret, Pierre Puchot, Vincent Geisser, Laurent Bonnefoy, Pascal Menoret, Franck et Emilie Glassman, Agnès Levallois et Laura-Maî Greviaux, Yannick Jadot, l’homme de la piteuse expédition de Syrie, Thomas Legrand, Nicolas Hénin et Cécile Vaissié, enfin Bruno Tertrais, Nicolas Tenzer, Stéphane Grimaldi, le fumeux “Charlie à Paris et Charlot à Caen”, et Romain Goupil, le parfait représentant de la gauche mutante française néo atlantiste, son équivalent libanais Ziad Majed et son compatriote libanais, Joe Bahout, les grands vaincus de la bataille de Syrie. Le chef de campagne au début de la guerre de Syrie, en 2011, François Burgat est désormais anormalement taiseux depuis les désastres militaires de ses protégés et les déboires judiciaires de son compagnon de route le prédicateur confrérique Tareq Ramadan, dont il chevauchait la vague de popularité.

Cette capitalonade illustre, en même temps que son désarroi, la désintégration morale d’une prétendue élite d’un pays jadis réputé pour son nationalisme chatouilleux. En précurseurs, Moaz Al Khatib et Ahmad Al Jarba, deux anciens chef de l’opposition syrienne, ainsi que Michel Kilo, l’ancienne icône de la contestation anti Assad, avaient pourtant déjà fustigé le charlatanisme de ce conglomérat opportuniste, refusant six ans plus tôt, en 2012, de servir de caution à une mascarade visant la destruction de leur propre pays. Le Général Moustapha Cheikh, ancien chef de la branche militaire de l’Armée Libre de Syrie (ALS), leur a emboité le pas, sur le plan militaire.

Cet officier a été même jusqu’à se féliciter de l’intervention russe en Syrie. Condamné à mort par l’opposition pétromoarchique, il s’est réfugié à Moscou pour échapper aux foudres de la justice oppositionnelle. La défection la plus illustre demeure toutefois celle de Riad Hijjab, l’ancien premier ministre ephèmère de la Syrie, et président de l’équipe des négociateurs de l’opposition syrienne dans sa mouture saoudienne. Ce chouchou de la presse française, particulièrement du journal Libération, a même déserté le Moyen Orient pour se réfugier aux Etats Unis et se mettre à l’abri de ses forfaits antérieurs. A distance de ses méfaits.

De ce paysage dévasté émerge toutefois une personnalité singulière, Basma Kodmani, la première porte-parole de l’opposition off shore. Démissionnaire dès le 28 aout 2012, la caution moderniste d’une coalition rétrograde fera preuve d’innovation dans le domaine politique en pratiquant la démission à éclipse, reprenant du service au gré des missions de ses commanditaires, en fonction des impératifs de la flageollante diplomatie française. C’est ainsi qu’elle fera une apparition intempestive à Ryad en 2015 pour le lancement du “Haut Comité des Négociations” après une retraite de 3 ans, puis de nouveau à Genève en 2017 pour la reprise de la conférence de Genève, avant de sombrer de nouveau dans l’oubli.

La fille de l’ancien ambassadeur de Syrie en France est passée à la postérité pour son “besoin d’Israël”, qui la propulsa à la fonction de dame patronnesse de la presse française pour tout ce qui trait à la Syrie.

Quant à sa sœur, Hala Kodmani, elle s’est forgée une notoriété par ses pathétiques soliloques sur la Chaîne Arte dans l’émission 28 minutes d’Elizabeth Quin, en alternance avec la journaliste Anne Elizabeth Moutet  membre de la plateforme européenne du think thank “Gate Stone” de l’Ultra faucon John Bolton, le conseiller pour la Sécurité Nationale du président Donald Tump. Pétitionnaire compulsive, la dirigeante de l’obscur groupuscule oppositionnel syrien, Souriya Hourrya (Syrie Liberté), a été parachutée dès le soulèvement populaire syrien à la tête de la rubrique Syrie du journal Libération. Elle émarge ainsi depuis sept ans sur le budget de Patrick Drahi, le millardaire franco israélien, sous couvert de guerre contre la dictature.

syrie,opposition en débandade

05/01/2018

Syrie, position illégale du gouvernement Macron sur le procès des jihadistes: pour éviter quoi?

Que faire des jihadistes actuellement  arrêtés sur le terrain en Syrie?

La France ne souhaite pas le retour d'individus français ayant choisi le combat pour l'EI.

Ils ont commis le pire mais sont porteurs de la nationalité. Le cas aigu concerne des femmes avec enfants*.

En l'espèce, la décision ne devrait pas découler d'un choix politique mais du droit. Et devrait  respecter le droit international, ce qui n'est pas le cas ici.

La réponse actuelle dans la bouche du porte-parole Griveaux est la suivante:

"il a estimé jeudi qu'elles seraient jugées sur le lieu de leur capture «si les droits de la défense» étaient respectés lors d'un «procès équitable». Si "dans la partie kurde de la Syrie, dans le Kurdistan syrien", "il y a des institutions judiciaires qui sont en capacité d'assurer un procès équitable avec des droits de la défense assurés, elles seront jugées la bas"

Marie Dosé, avocate d'une femme réclame un rapatriement en France pour faire face à la justice et évoque l'amateurisme du gouvernement Macron.

"Je veux bien que les ressortissants français soient jugés par des Kurdes mais l'état kurde n'existe pas, le Kurdistan syrien n'existe pas", martèle l'avocate. "Je suis un peu surprise par cette improvisation. Emmanuel Macron avait décidé de faire du cas par cas, et je pense que le nom d'Émilie K. a fait peur et qu'on s'est dit 'marche arrière, elles seront jugées là où elles sont'. Mais on ne peut pas dire n'importe quoi", explique celle qui a écrit au président de la République pour demander le jugement de sa cliente sur le territoire français."

Sur une radio, elle indique vouloir que la France organise le procès de ses concitoyens car c'est son histoire et ses échecs.

Au delà du traitement judiciaire individuel se pose un problème majeur d'illégalité en droit international.

Le gouvernement Macron évoque un "procès équitable local" qui est strictement impossible puisque la zone dont on parle, le nord est de la Syrie est occupé par les kurdes, soit par une chimère fabriquée par l'occident, un supposé kurdistan fruit de leur désir et intérêts, le  "rojava".

Cette chimère dévoile au passage un des buts réels de la guerre en Syrie autour des ressources...

La Syrie gouvernementale, celle qui est membre de l'ONU a officiellement demandé fin 2017 aux pays étrangers qui occupent son territoire, la Turquie, les Etats-Unis et alliés de quitter son territoire et de rendre ces territoires syriens.

Son nord-est comme par hasard gazier, pétrolier et agricole est actuellement capté par une entité kurde que le gouvernement légal juridiquement parlant, ne reconnait évidemment pas.

De facto, strictement aucun procès légal ne peut se tenir dans cette zone litigieuse!

Dès lors la phrase de Griveaux et derrière, la position de la France lorsqu'elle suppose la possibilité d'un procès local la fait entrer dans une zone de non droit inhabituelle pour elle.

Mais il ne s'agit pas que d' amateurisme. La France a un grand intérêt à une absence de procès sur son sol.

         QUE VEUT CACHER  LA FRANCE EN EVITANT LES PROCES ?

Sa position floue laisse à penser que la France fait tout pour éviter les  procès de membres de Daech-Isis  sur son territoire.

Pourquoi ?

On peut dés lors légitimement se poser la question.

Un procès va probablement décrypter au millimètre près  les années 2012/13 quand le gouvernement Hollande-Fabius a envoyé des armes en Syrie qui sont passées à l'état islamique, quand il a autorisé la sortie des mineurs du territoires sans autorisation parentale, les financements publics et surtout privés de Daech par les alliés du Golfe, les facilités de passage par la Turquie, les services secrets français et autres (britanniques ) sur place dès 2011 etc. Puis la  phase 2014/17.

La Turquie et les USA ont également fourni des armes  aux groupes armés type EI et autres.

Il a fallu  pour elle dans cet acte de  déstabilisation de la Syrie   soutenir sur le terrain tous ceux qui tapaient contre le gouvernement en place.

Sans trop regarder de qui il s'agissait.

Les médias se pressaient alors à Alep toujours dans le camp des rebelles islamistes alliés. Le monde  était repu de multiples  reportages où le cri jihadiste " allah akbar" était scandé en permanence. Sans que cela ne dérange personne ! Les snipers , ces lâches qui tirent dans le dos devenaient  alors des héros dans les reportages jiste parcequ'ils étaient classés "rebelles islamistes"....

Ce, jusqu'aux premières paniques des assassinats de journalistes...

Tout était fait à l'époque par le couple Hollande-Fabius pour faire sauter le dirigeant syrien Bachar el-Assad, quitte  pour la France à manger avec les terroristes coupeurs de têtes voire ce chef rebelle (donc ami...) mangeur de coeur foie humain frais en mai 2013 (oui véridique !)  mais avec une cuillère à très long manche juste pour que cela ne se remarque pas trop...

Les procès des jihadistes français  actuellement arrêtés dans le territoire syrien illégitimement occupé par les kurdes seront des  procès pour l'Histoire. Histoire de l'occident qui tape fort sur la Syrie dès 2011 pour démembrer ce pays, sous couvert du prétexte du "printemps arabe".

Les procès des français jihadistes, si ils se tiennent en France et respectent les droits de la défense vont éclairer sur  l'ambiguïté de la France très à la pointe  dans sa volonté de faire "sauter "la Libye puis la Syrie,  de complaire aux riches alliés du Golfe.

Libye, Syrie, u hasard, deux  pays arabes nationalistes  laïcs et surtout pétro-gaziers.

 Ces procès vont éclairer  le rôle joué par la France ( et ses alliés..) en Syrie  dans l'installation de Daech-EI-ISIS  au delà de ses "amis rebelles islamistes" car la frontière des amitiés pro-jihadistes était alors  fort poreuse.

La France fait tout actuellement pour éviter cet éclairage de l'Histoire sur une page qui va se révéler SOMBRE.

Même après 2014 avec l'opération Chemmal pour officiellement contrer l'état islamique, les liens avec les combattants de Daesh par moment ont existé.

  LA COALITION A RAQQA PERMET EN OCTOBRE AUX TERRORISTES DE DAESH-ISIS DE FUIR EN COLONNE AVEC ARMES...POUR EVITER ARRESTATIONS ET PROCES.

 

Pour éviter ce genre de procès qui allaient forcément  éclairer les accointances entre les occidentaux+alliés et les jihadistes de Daesh-Isis, les américains et la coalition  ont scandaleusement laisser filer de Raqqa une colonne  qui est partie s'évanouir "dans la nature".

L'évacuation en octobre  d'une colonne avec de 500 combattants radicaux coupeurs de têtes environ avec leurs familles par accord avec la coalition a été bien documentée par la BBC.

Cela fut ...époustouflant.

Ceux la ne seront jamais jugés.

Certains se retrouvent en Afghanistan.

Mais pas seulement il se dit que d'autres viennent d'être incorporés par les  américains  dans  "l'armée syrienne nouvelle "crée il y a deux mois par les USA, après la prise de Raqqa. Force destinée à continuer à diviser la Syrie pour mieux la "prédater".

L'info n'est pas hyper diffusée sur les médias occidentaux. Mais confirmée sur les médias russes et arabes.

Toutefois le gouvernement Macron va un peu vite!

"L'état kurdistan syrien" juridiquement et judiciairement conforme n'est encore que le fruit de son imagination, certes fertile.

 

                                                                         Sylvie Neidinger

 

Autre position d'avocat stupéfait du flou juridique gouvernemental français

*Concernant les enfants, les mineurs,  la Russie par exemple agit différemment. Elle  fait  actuellement  un  travail sur le terrain en Irak et en Syrie de recherche et identification (orphelinats, étude des pistes des signalements des familles,  réseaux sociaux) récupération et rapatriement. C'est une position totalement inverse.

                                                    

*Cet article a vu juste.L'Etat français est attaqué au pénal pour réclamer un jugement sur place dans un kurdistan imaginaire piqué de la syrie

10/04/2017

AUTO-CENSURE OUT - Arabie Saoudite: dialogue "fictif"

Le Blog Neidinger avait retiré cet article "acide" publié le 2 septembre 2013 par auto-censure pour motifs que je n'expliquerai pas.

Finalement je le re-publie.

Entre temps David Cameron n'y est plus. Ni Obama. Dans un mois Hollande non plus. Mais en Syrie la guerre initiée en 2011 perdure.   

Cet article prouve la livraison de "matériel" dès 2012    par la France très à la pointe pour mettre de l'huile sur le feu.        

                                                                                Sylvie Neidinger

dés-auto-censure,syrie,obama,françois hollande,david cameron,as

 

Titre: Arabie Saoudite: dialogue "fictif"

 

 

Arabie Saoudite  fort mécontente :

"Allo Barack ?  Allo François ? Allo David ?  Ici l'Arabie Saoudite.

 Non non non, cela ne va pas du tout !!

Depuis début 2011, on finance vos services  pour nous transformer la Syrie, un peu trop multi-confessionnelle à notre goût, en Emirat, Califat ou Royaume Islamiste radical.

Comme chez nous, quoi.

Et vous n'y arrivez pas !

Dès le premier jour à Deraa, Idleb, on vous finance vos opérations depuis la Turquie et les autres frontières. On vous fait venir les djihadistes de partout, de Tunisie, de Tchétchénie, de Libye, du Pakistan, de l'Irak et même de Belgique,  d'Angleterre et de France...

On paie la logistique, les moyens de communication  et tout le reste.

On paie, on paie et on ne voit rien venir.

Alors, vous la lancez votre intervention punitive?

Vous les lancez vos soldats, vos tomahawks, vos missiles de croisière, vos bombes??

Nous, on attend.

On s'impatiente, on n'en peut plus !"                         SN

 

 

 

Suite

* Le Qatar très impliqué dans la rebellion islamiste syrienne attend lui aussi les résultats...

http://www.rtbf.be/info/monde/detail_l-arabie-saoudite-et...

http://www.europe1.fr/International/Syrie-l-Arabie-Saoudi...

 *Les agents français de la DGSE sont sur place dès le début de la guerre pour fournir les armes (2011) aux rebelles en dépit de l'embargo . Lesquelles armes partent localement vers Al qaida ( al nosra) et EI ensuite lorsqu'il se structure.

 Ici, article de 2012 qui confirme:

dés-auto-censure,syrie,obama,françois hollande,david cameron,asi

 

ici confirmation en 2017 avec le dossier de la cimenterie Lafarge Fabius et DGSE

14:18 Publié dans Pays- Surya | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : dés-auto-censure, syrie, obama, françois hollande, david cameron, as, dgse | |  Facebook | | | |

18/12/2016

Syrie : les occidentaux pyromanes pompiers

La France a lancé un  projet de résolution sur Alep pour l'envoi d'observateurs. Une action qui a très peu de possibilité d'aboutir en l'état.

Incroyable Hollande qui continue à soutenir le camp des "rebelles " islamistes syriens d'Alep  alors que des attentats islamistes terroristes ont été commis sur son territoire.

Lui  et les médias vendent le mythe des "gentils rebelles". Ils sont  en réalité ahrar el cham, et autres proches d'Al Qaida. Ces "amis" appartiennent clairement à la mouvance jihadiste.

François hollande continue à soutenir les groupes islamistes tels Noureddine El-Zenki, Abou Amara , Jabhat Fatah Al-Cham (Front de la conquête du Cham, ex-Front Al-Nosra) et toute la nébuleuse "noire".

...Puisque le président français pleure avec sa voix enfantine leur démobilisation ou évacuation !

Ils sont aujourd'hui réduits dans les quartiers Est de Alep, avec  une population civile prise en tenaille voire en otage dans certains cas (soit a priori 40 000  civils de ces quartiers sur les presque 2 millions d'habitants de cette mégapole, certes avant conflit) 

Les rebelles NON MODERES sont  financés directement ou indirectement par  les USA  (qui avaient carrément entraîné un groupe), le Qatar, l'Arabie Saoudite, la Turquie, la France, le Royaume-Uni...

Rebelles armés par les occidentaux qui pensaient benoîtement occuper la Syrie en deux coups de cuillère à pot en 2011 dans la foulée de...." l'hiver arabe".

Des groupes qui veulent étendre la couleur noire sur la Syrie multiconfessionnelle et laïque.

Ce pays  où les femmes peuvent encore sortir en jean et non voilées jusqu'à cette irruption du fondamentalisme islamique radical. L'EI et pas seulement...

Les rebelles, amis des occidentaux, sont de cette obédience là!

Les minoritaires syriens le savent eux. Chrétiens, druzes, alaouites  et autres continuent à soutenir depuis 2011 le gouvernement en place. Les sunnites non islamistes aussi.

Tous n'ont pas basculé dans le camp noir  soutenu lui par l'occident.

 

  NEO-COLONIALISME OCCIDENTAL EN SYRIE CONTRé PAR    LA RUSSIE

 L' Otan est  impliqué à Alep : des rebelles avaient  en 2013 méthodiquement  pillé  et vidé ces quartiers industriels, machines et ordinateurs prenant la direction de la ....Turquie. Des rumeurs syriennes font état actuellement d'officiers de l'Otan retrouvés dans un bunker des quartiers rebelles de l'est. Info non encore vérifiée. 

Les occidentaux ont mis le moyen-orient à feu et à sang. A commencer par cette invasion US  en Irak fondamentalement destructrice du corps social local.

Et depuis 2011: cette guerre en Syrie pour des questions de gazoduc et de géopolitique est/ ouest ( article à suivre) sans oublier le Yémen, conflit saoudien dont on parle peu.

Le projet occidental de reconfiguration du proche-orient à son profit est carrément néocolonial.

            COMMUNICATION EN TEMPS DE GUERRE

Malheureusement, l'hypocrisie médiatique occidentale génère une absence  d'enquête sur les causes du conflit.

A partir du moment où les occidentaux sont impliqués, leur info devient information de propagande elle aussi.

Ils  reprochent à l'autre camp sa propagande. Le problème est qu'ils se parent eux des vertus "d'une information exacte" au sens de la démocratie.. Ce qui est une vue de leur esprit.

Ceux qui connaissent la Syrie réelle peuvent témoigner de ces distorsions d'informations.

                               INSTRUMENTALISATION

Les médias occidentaux sensibilisent depuis l'origine du conflit  l'opinion sur la cause (évidente) des enfants en temps de guerre. Or, tous souffrent en temps de guerre: hommes, femmes, vieillards, enfants et dans toutes les zones.

L'instrumentalisation en communication sur ce thème a commencé tôt : dès 2012 les jeunes européens sont partis en Syrie pour le jihad en disant   partir pour "sauver les enfants" La  manipulation des esprits  sur ce thème passait alors par les réseaux sociaux spécialisés islamistes. Puis l'image du petit kurde Aylan sur la plage. Puis les autres.

Pas d'info dans nos pays occidentaux sur les villages otages des rebelles,  chrétiens, alaouites, sunnites. Sur les églises détruites ou repeintes en noir.

                          VENDRE UN PRET A PENSER

 Pierre Servent, colonel de réserve/journaliste intervient régulièrement en France dans plusieurs émissions dont C dans l'air pour donner, sinon "vendre" un prêt à penser. Car ses analyses sont systématiquement proches de la stratégie pro-rebelles   de l'Otan.

Le peuple syrien souffre.

On entendait cet été sur place en Syrie  cette phrase lancinante "ce n'est pas notre guerre" avec cette internationale du crime qui s'est donné rendez-vous au pays de Cham.

Le peuple syrien dans toutes ses composantes paie le prix lourd de ce conflit, avec son pays partiellement détruit et l'exil pour certains.

François Hollande petit père la morale immoral, qui a mis de l'huile sur le feu dès 2012 en fournissant de l'armement lourd aux rebelles islamistes (payé par les impôts..), en voulant bombarder Damas, joue aujourd'hui à bon compte  les... vierges effarouchées.

 

                                                                                 Sylvie Neidinger

16/12/2016

Ecoutez les syriennes de Damas: un autre son

Les médias occidentaux sont en hystérie sur la reprise d'un quartier rebelle d'Alep par les forces gouvernementales.

Car c'est l'échec de ce que les occidentaux trament au pays de Cham depuis 2011 avec leurs alliés islamistes Qatar, Turquie, Arabie Saoudite qui financent et veulent imposer leur modèle de civilisation wahabite.

Les médias occidentaux ne disent pas que la population civile est prise au piège par le conflit comme "bouclier humain" par les ...rebelles.

 Ni que les forces russo-syriennes ont demandé il y a quelques semaines le départ de la population en corridor ouvert. Les rebelles ont refusé le départ de la population civile.

Les médias occidentaux vendent l'aspect "rebelles modérés" qui est leur pure invention..Les rebelles modérés cela n'existe pas.

La mouvance al Nosra pour ne parler que d'elle est liée à Al Qaida (et soutenue par Laurent Fabius et François Hollande)

 

Les médias occidentaux n'ont pas  signalé que la récente reprise de Palmyre (Tadmor) par l'EI est due aux forces occidentales (US ) qui ont laissé partir ces extrêmistes des zones que eux, contrôlent en relâchant la pression.

 

Un véritable travail d'enquête  donne la voix à une autre réalité.

L'enquêteur interroge les syriennes de toutes confessions.

Cette réalité que nos médias, en propagande flagrante pro rebelles islamistes  ne montrent JAMAIS

 Certes la chaîne qui produit est liée à une extrême politique.

 La question est pourquoi les autres journalistes ou autres tendances politiques ne prennent-ils pas la peine de visiter la Syrie laïque qui garantit la liberté religieuse et le multi-confesionnalisme. Et se contentent d'une seule vision??

A l'autre extrême, JL Mélanchon évoque une propagande mortelle de "nos" médias monocordes..

Mais sur le contenu du document tourné à Damas un certain Julien Rochedy donne une leçon de journalisme aux journalistes qui n'enquêtent pas hors de leurs sentiers tracés..

Ceux qui connaissent la Syrie en vrai reconnaissent ici le pays dans sa diversité.

L'interview de Julien Rochedy est excellente.

 

                                         Sylvie Neidinger

 

https://www.youtube.com/watch?v=EhL8D0wYevo

 

https://www.youtube.com/watch?v=bD9t9JEmirI

05/03/2016

Un oeil sur la planète: Syrie, le grand aveuglement (occidental)

Enfin un  reportage (France 2) sur la Syrie qui tienne compte de plusieurs sources.

Pour sa première, la journaliste Samah Soula enquête sur le terrain et bouscule le politiquement correct. un oeil sur la planète,journaliste,syrie,samah soula

 Enfin le rôle extrême de la France dans son aveuglement uniquement orienté islamistes radicaux est souligné. Premier pays à avoir vendu des armes bravant l'embargo européen.

Une réalité beaucoup plus complexe  que celle habituellement présentée par les médias 

Une présentation de la guerre dans laquelle de nombreux syriens se retrouvent.

A revoir en replay ou sur You Tube:

 https://www.youtube.com/watch?v=Kh8FnLJFTMA

                                                           Sylvie Neidinger

un oeil sur la planète,journaliste,syrie,samah soula

16/11/2015

France: l'opposition demande à Hollande une nette inflexion de sa politique étrangère

Les ténors de l'opposition reçus à l'Elysée n'ont pas joué l'Union Sacrée suite aux terribles attentats.

Bien au contraire. Ils demandent des comptes.

N Sarkozy réclame un changement d'orientation. Mais l'ancien président est lui-même à géométrie variable avec son interventionnisme hyper-actif en Libye sur lequel s'est directement calqué François Hollande  en Syrie.

Marine Le Pen réaffirme la position qu'elle tient depuis toujours: que la France cesse sa collaboration avec les états islamiques dont elle est particulièrement proche  et  avec lesquels a été  soutenu le jihadisme en Syrie depuis 2011.

Sur la diplomatie: « La France, dit-elle, doit enfin déterminer quels sont ses alliés et quels sont ses ennemis. Ses ennemis, ce sont ces pays qui entretiennent des relations bienveillantes avec l’islamisme radical. Ce sont aussi ces pays qui ont une attitude ambiguë avec les entreprises terroristes. Tous ceux qui les combattent sont des alliés de la France et doivent être traités comme tels. » On aura reconnu au passage, même si la présidente du FN ne les a pas nommés, l’Arabie Saoudite et le Qatar dans la catégorie « ennemis  Bachar el-Assad et Vladimir Poutine dans la catégorie « alliés ».

Même réflexion lancinante également de Bruno Lemaire  à propos du Qatar.

La Turquie elle aussi a beaucoup aidé l'EI jusqu'à ce que récemment elle soit elle même devenue cible.

François Fillon est net et précis: il fustige en  cynique la politique activiste de Hollande mal maîtrisée:

 "quand on rentre en guerre, ce n’est pas un jeu vidéo, on expose le territoire national à des risques et il faut en tirer les conséquences. Dans le passé, quand il y a eu des situations de guerre, on a mis en place des conditions exceptionnelles pour assurer la sécurité des Français : fouille à l’entrée des lieux publics, expulsions des étrangers qui présentent un danger pour la sécurité publique, mise en résidence surveillée de ceux qui présentent un danger pour la sécurité nationale mais qui ne sont pas étrangers…"

"L’erreur fondamentale, c’est d’avoir refusé une alliance avec les Russes". Et François Fillon de conclure : "quand on entre en guerre, on ne se contente pas de trois bombardements par semaine, on a une stratégie pour gagner la guerre, ce qui n’est absolument pas le cas aujourd’hui. Aucun bombardement n’a jamais permis de gagner une guerre. L’erreur fondamentale, c’est d’avoir refusé une alliance avec les Russes et refusé le dialogue avec les Iraniens".

                            REVISER LA DIPLOMATIE HOLLANDAISE

 La droite et l'extrême droit lancent  aujourd'hui une injonction  et veulent mettre en débat la diplomatie version Hollande.

Ceux qui connaissent la Syrie savent combien la position française violemment  anti russe et anti gouvernementale, très liée aux islamistes (encore aujourd'hui présentés par elle comme "modérés") semble vouée à l'échec.

Ne pas oublier combien la diplomatie hollandaise est "border line".

Ne pas oublier le déroulé de l'Histoire, des faits.

La France d'une manière plus affirmée encore que ses partenaires de l'Otan a soutenu l'insoutenable puisque NE JAMAIS L'OUBLIER  Laurent Fabius  affirmait en décembre 2012 à Marrakech que "Al-Nosra fait un bon travai!". Or, le groupe qu'elle rangeait dans les gens fréquentables  avait déjà décapité, et était  juste affilié à.... Al Qaida!!!!!

A ce jour personne n'a demandé à ce ministre de démissionner, preuve d'une grande désorientation de la politique étrangère française. Mais pourquoi finalement démissionnerait-il lui puisque cette position 100 % à côté de la plaque est bien celle du président Hollande.

 http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2014/09/28/l...

 Ce blog depuis longtemps évoque  dans sa rubrique spécifique Surya cette ambiguïté de la France très en pointe dans la mise en place du fondamentalisme islamiste en Syrie de 2011 à 2013, avec livraisons d'armes et conseillers, ses liens avec les états activistes.

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2013/02/22/q...

Aujourd'hui, François  Hollande certes lance ses  attaques sur  l'EI  mais reste ambigüe sur l'aide apportée aux autres rebelles islamistes qu'il continue à soutenir en le nommant "modérés"...

Or, les rebelles islamistes modérés cela n'existe pas.

La France a même armé ces islamistes immodérés

http://tempsreel.nouvelobs.com/la-revolte-syrienne/201303...

La France qui  se nommait encore l'Empire jusqu'aux décolonisations des années 60 se place toujours au plus épais, avec des interventions tous azimut (Mali, Syrie...)

Pour, ce que l'on entend à longueur de journaux télévisés:  "garder la place de la France dans le concert des grandes nations"

Mais pas toujours à bon escient.

Jacques Chirac avait refusé d'entrer en Irak, lui. Et le pays en avait alors sorti grandi, discours de Villepin applaudi à l'ONU, évènement rarissime.

La droite et extrême française voire l'extrême-gauche, choquée par l'orientation fortement  anti-russe et pro-islamiste de ce gouvernement socialiste  commencent à demander des comptes à celui qui a vêtu les habits de chef de guerre et ainsi relayer des questionnements de citoyens basiques

Enfin.

                               REPONSE AU CONGRES DE VERSAILLES

 Réponse de François Hollande cet après-midi devant le Congrès extraordinaire, les députés et sénateurs réunis à Versailles.

A mon avis, il ne faut pas attendre grande analyse nouvelle de celui qui a bien aimé se montrer en "chef de guerre"  opiniâtre dans ses alliances avec les états pétroliers qui sont de bons clients du marché interne de la vente d'armes.

http://www.liberation.fr/futurs/2015/06/14/ventes-d-armes...

L'Hexagone est désormais particulièrement ciblé par les vagues d'attentats ( janvier et novembre 2015) au point d'être nommé le "petit satan" contrairement à l'Allemagne, la Suisse , l'Italie ou l'Espagne....

Pourquoi ?!

En France se pose alors cette  question fondamentale sur les libertés publiques au delà de l'affaire syrienne: comment  à la fois s'impliquer militairement partout, vendre massivement  des armes et garder chez soi son mode de vie de démocratie à pouvoir encore s'attabler à une terrasse de bar en toute insouciance ???

A cela, pas de réponse.

                                                                                                Sylvie Neidinger

 

18/10/2015

Rebelles "modérés", ça n'existe pas !

Rubrique Série-Surya.

Il faut avoir l'esprit sérieusement  empêtré dans des volutes de fumée de narghilé pour oser affirmer que la rébellion soutenue par l'occident serait "modérée" !

Et, sur la tête de la pipe à eau qui chante lorsque l'on tire une bouffée, avoir mis autre chose que du  "tumbak baladi", ces feuilles de tabac fermier qui  sèchent sur des claies au coeur des villages. Tels ceux qui entourent le Crack des chevaliers.

Pourtant les  médias reprennent comme un seul homme les éléments de langage et de vocabularia conformes à la doxa ambiante.

Oubli, manque de travail approfondi ou ...propagande.

Ces groupes combattants  très proches d'Al Qaida - et donc idéologiquement proches de l'Etat Islamique - sont effectivement soutenus, financés, armés   par la CIA et les services secrets occidentaux avec l'argent du Golfe.

 Services pas si secrets d'ailleurs  puisque Fabius, inénarrable,  a ouvertement soutenus et félicité les coupeurs de tête d'Al Nosra  en 2013 alors qu'ils avaient déjà commis des exactions avec des enlèvements, des  exécutions de prêtres.

 http://24heuresactu.com/2015/08/20/fabius-le-front-al-nosra-fait-du-bon-boulot/

Vous n'y croyez pas ? Le blog Neidinger avait retrouvé la citation qui alors paraissait stupéfiante mais qui commence à être connue:

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2014/09/28/liaison-fabius-al-nosra-black-out-informationnel-totale-260212.html

 Il faut avoir l'esprit terriblement trouble pour qualifier Al Nosra, Ahrar al Cham, Armée de la conquête et autres joyeusetés de ...."modérés".

C'est toute l'ambiguïté des occidentaux dans le conflit syro-irakien et la compréhension directe de cette coalition qui unit les démocraties, la Turquie et les pays du golfe rigoristes lesquels financent.

              La Russie s'attaque aux islamiste de l'EI et...autres

Les médias y sont allés récemment d'une large  couche lorsqu'ils ont ironisé sur la Russie laquelle s'attaquait, à la stupéfaction des chancelleries-  qui n'avaient pas prévu ce scénario-  tout autant à "leurs " islamistes préférés dits "modérés "...   qu'à l'Etat Islamiste.

http://fr.euronews.com/2015/10/01/syrie-des-rebelles-formes-par-la-cia-frappes-par-les-raids-russes/

Or, la nature religieuse extrême de ces groupes est connue en Syrie depuis leurs premiers faits d'armes.

Ce blog en parle depuis l'origine. Et du jeu trouble de l'Otan sur place.

Mais avec qui les démocraties font- elles "affaires" ?

Il faut lire les blogs....

Sur un média dit" de droite" une analyse récente (13 octobre 2015) qui commence à nommer un chat...un chat, proposée  par un spécialiste du terrorisme Alain Rodier, directeur de recherche au CF2R, ancien du renseignement :

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2015/10/13/31002-20151013ARTFIG00353-syrie-qui-se-cache-derriere-les-rebelles.php

Enfin  une vision de la nature exacte de ces "modérés"

Ici une analyse de la gauche de la gauche:

http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/daesh-la-nouvelle-armee-secrete-de-172348

Les alliances étonnantes entre démocraties et islamistes à l'idéologie proche d'Al Qaida commencent à être bien documentées.

Peut-être faut-il cesser désormais  de prendre des vessies pour des lanternes?

Et le citoyen consommateur d'info pour une courge.

                                                                                         Sylvie Neidinger

 

http://www.valeursactuelles.com/le-grand-fiasco-dobama-en-orient-56429

http://tempsreel.nouvelobs.com/guerre-en-syrie/20151022.OBS8154/syrie-pourquoi-fabius-est-sur-le-banc-de-touche.htmlislamistes "modérés",cages, alain rodier,syrie,al nosra,cia,fabius

Les rebelles dits modérés (...!) et amis des occidentaux .............encagent la population:

http://www.20minutes.fr/monde/syrie/1722895-20151103-syrie-rebelles-utiliseraient-civils-cage-comme-boucliers-humains

http://www.midilibre.fr/2015/11/03/syrie-des-civils-en-cage-comme-boucliers-humains,1236254.php

13/09/2015

Migrants: Angela MERKEL et l'immense effet APPEL D'AIR

En ouvrant ses frontières à l'accueil sans conditions la semaine dernière, en indiquant que son pays pourrait accueillir plus de 800 000 réfugiés au besoin  Angela certes a vu son portrait sur des pancartes de remerciements de migrants,  mais a pris un engagement intenable.

Les images de ces allemands qui applaudissent les arrivants après leur périple -si compliqué car potentiellement mortifère- mais si déterminé, ont fait le tour du monde dont le Proche-Orient.

Alors que les trajets sont et restent illégaux, ils se font sans papiers valides et  en forçant les frontières !!!! 

Les migrants décident, eux,  des endroits qu'ils veulent atteindre, marchent sur les autoroutes au besoin. Forcent.

Sidération.

La position allemande a évidemment créé un appel d'air.  La chancelière a giclé de l'oxygène....

Ceux  qui sont connectés par téléphone ou WhatsApp avec la Syrie peuvent témoigner que nombreux sont ceux sur place prêts à tout quitter actuellement et  immédiatement pour rejoindre l'Europe dont l'Allemagne majoritairement.

Ils disent qu "ils faut profiter de cette ouverture"

Tous veulent l'Allemagne, pays de cocagne selon eux. Ils sont pressés.

L'un cherche à vendre sa voiture. Et l'autre cherche de l'argent à droite à gauche....

Et ceux qui, ainsi sollicités par les candidats au départ sur place ou dans les diasporas du candidat  refusent d'entrer dans ce jeu,   sont voués à l'infamie. Comment oser ne pas aider ce brave  jeune qui rêve de vie meilleure...

Certes.....

Ce  blog avait souligné le nombre d'habitants des pays d'origine. Encore n'avais-je pas intégré Palestine, Egypte, Erythrée...

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2015/09/04/85-millions-de-migrants-du-proche-orient-269797.html

Une semaine à peine après les premières arrivées par le chemin des Balkans de  ces flots ininterrompus, l'Allemagne commence à ....fatiguer.

Elle rétablit le contrôle aux frontières avec l'Autriche.

Angela Merkel accuse même la Grèce de ne pas en faire assez ! Alors qu'elle vient de lancer le message ambigu de l'accueil absolu.

http://www.lefigaro.fr/international/2015/09/13/01003-20150913ARTFIG00198-berlin-retablit-sa-frontiere-avec-l-autriche.php

Le miracle allemand a duré...une semaine.

Mais on ne peut encore quantifier ceux qui depuis cet accueil germanique mondialement télévisé ont entre temps démarré leur migration.... cette semaine depuis la Syrie notamment.

L'Europe en participant à la destabilisation du Proche-Orient (Irak et Syrie) reçoit en boomerang inédit  les conséquences de sa politique.

En Libye aussi. Un million de migrants y attendent le passage actuellement.

 

                                                                   Sylvie Neidinger

22:32 Publié dans P-Politis International, Pays- Surya | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : migrants, appel d'air, allemagne, syrie | |  Facebook | | | |

08/09/2015

Syrie colonisée, syriens en exode

Le choc d'actu est  un clash ! Un croisement significatif.

Au moments où des milliers de migrants du proche-orient arrivent en Europe par la voie des Balkans, cette info: un couple islamiste franco-algérien bordelais  a disparu avec ses enfants. Cette famille est partie s'installer où?.... En Syrie, côté EI !

http://www.leparisien.fr/faits-divers/bordeaux-un-couple-franco-algerien-et-ses-quatre-filles-partis-en-syrie-04-09-2015-5062537.php#xtref=https%3A%2F%2Fwww.google.fr

Depuis 2011, par des belges, tunisiens, tchétchènes, anglais, marocains, australiens etc. ,une "internationale religieuse" en fait   a colonisé la Syrie dans la mouvance islamiste. Colonisation issue  soit de l'EI, soit  des rebelles qui n'ont strictement rien de "modérés", dont le front Al Nosra, mouvance de Al Qaida (soutenu  par François Hollande et Laurent Fabius en 2013: les médias restent  muets sur ce point)

Une colonisation active puisqu'une partie du territoire du pays de Sham a été détachée, les matières premières préemptées  telles le  pétrole, coton (affaire du coton labellisé Daesh qui serait commercialisé par la Turquie, ce qui inquiète actuellement  les fabricants occidentaux de vêtements  pour leur image.)

Ces colonisateurs d'un nouveau genre  ne parlent souvent même pas la langue et importe une barbarie inédite jamais vue localement, décapitation, viols et tortures des femmes, tribunaux iniques.

Ils encagent  le pays à l'image de ces cages de rue à Rakka destinées à une exposition publique  de ceux qui commettent des délits mineurs comme fumer ou... porter un pantalon serré (!) Cette cage   filmée par un certain "abu sham" , homme courageux au nom significatif...cage.GIF

http://www.metronews.fr/info/abou-sham-risque-sa-vie-pour-filmer-raqqa-la-ville-syrienne-aux-mains-de-l-etat-islamique/moig!MGgVjp9WlzwLc/

Ces néo colonisateurs étrangers se voient attribuer des appartements, des villas.

On comprend que les locaux ne peuvent tenir face à cette sauvagerie.

EXODE BOOMERANG

Dans l'autre sens, le peuple syrien dans toutes ses composantes prend le chemin de l'exil vers l'Europe.

Même ceux qui ne sont pas des régions sous pression de danger de mort  direct. Tous les habitants d'un pays en guerre sont  de facto en stress économique.

                  PLUS DE CONTROLE REGALIEN

Dans les deux cas de ce transfert croisé de populations, les Etats régaliens (pays d'origine et pays ciblés) semblent ne plus avoir de prise légale.

Car la famille  islamiste  bordelaise- pour suivre ce cas- a  intégré  la Syrie sans visa de nulle part. Ils partent, ils s'installent sur place, comme un droit individuel posé sur les frontières.

Idem dans l'autre sens pour les syriens qui arrivent en Europe par la route sans visa aucun ni autorisation. Verbalement ils sont porteurs de revendications, de  sortes de "droits individuels" Ils veulent en majorité l'Allemagne. Sans papiers et dans l'illégalité, ils se révoltent  pourtant comme à Lesbos, alors qu'ils sont par milliers !

Traditionnellement, les syriens, ce peuple très formé  (menuisiers, ingénieurs, médecins, maçons..) compte des diasporas bien installées partout dans le monde, jusqu'en Amérique. Mais cette fois les européens pourront difficilement dans l'immédiat répondre à ce rêve que l'on entend dans la bouche des candidats au départ  " en Europe on va nous donner du travail et une maison"(donner....)

La situation est paradoxale puisque dans les deux cas, les migrations partent d'une sorte de "droit individuel" réclamé en dehors des procédures légales d'installation dans un pays étranger.

Comme si les règles régaliennes avaient brutalement disparues !

La population européenne reste cette semaine,  médusée par le nombre d'arrivées, à 10 000 entrées par ...jour. Cela va s'arrêter en hiver. Mais quid du printemps prochain?

                   L'OTAN A FAIT IMPLOSER CES ETATS

Certes. Mais ce chaos a bien une source. Et là l'Europe politique et ses alliés  ont une large responsabilité.

Dans le cas des syriens, comme des irakiens ou des afghans,  leur trajet individuel actuel est la conséquences directe d'un jeu géostratégique entre les occidentaux  qui ont tapé sur ces pays dans une vive confrontation est-ouest  pour contrôler le proche-orient et ses ressources .

Confrontation toujours d'actu :

http://www.lemonde.fr/international/article/2015/09/05/les-etats-unis-inquiets-d-un-eventuel-engagement-militaire-de-la-russie-en-syrie_4747044_

Le "pousse moi là que je l'installe" des occidentaux dans des zones traditionnellement liées à la Russie+Iran a échoué.

Leurs alliance de l'Otan  avec les Etats islamistes du golfe et la Turquie pour ouvrir un front basé sur la religion sunnite version intégriste contre le format Syrie+Iran,+Russie n'a pas fonctionné. Le réel les a dépassés avec un  scénario du pire: l'implosion des états régaliens ( Irak , Libye et Syrie) et la création de l'Etat  islamiste violent.

Le résultat: cet exode massif.

Laurent Fabius avait annoncé en 2013 à Marrakech que  Al Nosra fait du bon travail.

Voilà le travail: un proche-orient qui se vide et compte encore se vider par milliers (il  suffit d'interroger la population sur place) comme résultat du "travail" de ces dirigeants politiques  ...et leurs calculs.

Les occidentaux essaient maintenant par la voie des airs ( !!?) de taper sur l'Etat Islamiste.... qu'ils ont largement contribué à installer !!

                                                Sylvie Neidinger

 

05/09/2015

Quand les migrants des zones jhadistes deviennent néo-allemands

NEO-ALLEMANDS EN BOOMERANG...

Des milliers de jihadistes ont afflué de partout en direction de la Syrie et de l' Irak depuis 2012: de  Tunisie, Maroc, Tchétchénie, Pakistan...

L'Europe n'est pas en reste,  représentée malgré elle par des islamistes radicaux...  "noirs" comme leurs drapeaux et leurs habits: des  belges, anglais, français, quelques suisses même...

Ces étrangers  venus occuper un pays qui n'est pas le leur, au Proche-Orient.

Ces individus dont certains ne parlent même pas la langue du pays, l'arabe  s'installant immédiatement sur place : Alep, Hassaké jusqu'à Fallouja etc..Le bon  logement est d'ailleurs  vanté dans leur propagande.

Ils ont pris  possession du pays (Irak/Syrie) installés leurs tribunaux, font exploser ou  transforment les églises en mosquées, exécutent à tout vent les populations locales, décapitent, exposent les corps découpés en places publiques, détruisent le patrimoine archéologique (ô Palmyre... et tout le reste  !) les cultures millénaires dites "patrimoine de l'humanité", ce bien commun.

Ils introduisent l'esclavage, martyrisent et vendent  les femmes. Une jeune femme yazidi vient de témoigner de ses souffrances par ceux qu'elle désigne comme étant des animaux.

Un syrien sous leur coupe doit renoncer à sa culture. Il  ne peut même plus fumer son narghilé car jusqu'au moindre geste quotidien est  contrôlé par ces "kmers" totalitaires au drapeau noir.

Des tribus sunnites de l'est du pays  à Deir Ezzor se sont révoltées de voir cette "internationale" s'emparer des sites pétroliers: elles ont été massacrées.

Des étrangers ont pris possession de vastes pans de Syrie et d'Irak dont ils détruisent les cultures locales. Par l'aide active massive financière d'états du golfe et leurs alliés occidentaux (au départ , moins aujourd'hui..)

Pour motifs de religion rigoriste et unique à installer pour les premiers et de contrôle géo-stratégique pour les seconds.

Pendant ce temps là, les syriens et irakiens (dans toute les composantes de ces populations à système communautaire dont les minoritaires yazidis, chrétiens, kurdes, turcomans mais pas seulement chiites et sunnites aussi)  sont à pied sur les routes de l'Europe, femmes et enfants.

Les jihadistes prennent le même chemin pour devenir ....allemands!

 

                                                                               Syvie Neidinger

 

Encore des départs de cette  "internationale" au dépend des populations locales syriennes http://www.lepoint.fr/monde/djihad-un-couple-bordelais-et-ses-quatre-filles-partis-en-syrie-04-09-2015-1962077_24.ph

 

11/07/2015

Etat islamique. Immonde barbarie en Syrie/Irak.

Syrie, Irak et ailleurs...

Ici, reproduction en intégralité de la note, très explicite de ce jour du blog TDG Regards croisés. Et en fin d'article, un extrait de Georges Malbrunnot, autre blogueur.

Cette blogueuse  a raison d'aborder le sujet qui ne fait plus toujours la une de l'actualité alors que les massacres, exactions, enlèvements se poursuivent au quotidien.

DAECH REDESSINE LES FRONTIERES GEOGRAPHIQUES AVEC NOTRE SANG"

image.jpgParoles  de Syrienne prononcées entre deux larmes: " ces barbares qui prennent des enfants de 3 ans et les égorgent sous les yeux de leurs parents ou violent des fillettes sous le regard horrifié de leurs frère à peine plus âgés. Ils  trempent leur pinceau dans le sang des Syriens et tracent  les frontières de la barbarie.

La seule chose que nous, femmes pouvons encore faire face à ces êtres diaboliques est rappeler le sens de la vie, parce que nous la portons là, (elle ramène ses deux mains vers son ventre) à l'intérieur de nous et malgré que tu aies tout perdu, tes proches jetés à tes pieds affreusement mutilés, ta maison détruite, toi violée, tu sèches alors  tes larmes, tu ravales ton chagrin incommensurable; une souffrance qui n'a plus de nom, tu relèves la tête et tu cries "il y a en moi un espace de liberté que vous n'atteindrez  jamais ! Le sens de la vie donne le sens de la liberté."" 

Une minute de silence !  "                Djemaa, blogueuse

 

                              PROBLEME, UNE MINUTE NE SUFFIT PAS !

 

CHERCHER LES RESPONSABLES POLITIQUES DE CETTE FOLLE BARBARIE, LES ETATS AMIS (ou anciennement amis ayant depuis viré de bord) de l'Etat Islamique.

Ceux qui permirent aux barbares de monter en puissance et leur permettent encore aujourd'hui  de vendre le pétrole volé, vendre les objets archéologiques volés,  qui les  ont financés ou équipés en matériel dés les années 2011, eux ou leurs satellites proches idéologiquement. Les équipements militaires et uniformes des tueurs sont neufs !

Se rappeler que les Etats occidentaux [très clairement la France de Fabius-Hollande en 2013, GB, Otan  etc sans oublier les USA à l'origine de la destabilisation de la zone moyenne-orientale  en occupant directement l'Irak. Se souvenir que l'EI ou Isis en anglais exécute des victimes vêtues de la couleur Guantanamo, le orange] les Etats occidentaux donc, plus  la Turquie et les pays du Golfe ont favorisé directement ou moins visiblement l'installation de ce cancer.

Le signal avait été donné par l'Otan piloté par N Sarkozy  en Libye qui  s'est allié aux islamistes radicaux de Mirsata.

Des états qui se la jouent géostratégie dans un combat Est-Ouest  ou un combat sunnite-chiite ou une politique d'islamisation forcée (Qatar, AS,  Koweit, Turquie..)  de zones géographiques habitées par de multiples communautés. Ces états  ont installé ou favorisé l'installation d'une barbarie totalitaire  sans nom.

Ceux qui connaissent leur proche-orient sur le bout des doigts le savent.

Plusieurs ont signalé ce danger en cours d'installation. Certains  très tôt. Les chrétiens évidemment.

Monseigneur Al Rai,  patriarche maronite  lors de sa venue en France en automne ...2011 avait signalé que :

1- les communautés religieuses sur le terrain vivent ensemble depuis des siècles en bonne entente.

2- le Patriarche avait très directement qualifié lors de ce séjour à Paris puis à Marseille le Printemps arabe d'hiver arabe. Al Rai premier responsable à le nommer ainsi.

3- Nommé "hiver arabe" car selon lui "ils cherchent à nous diviser". Les "ils" étant ici  les états précédemment  cités.

L'Etat Islamique dépasse l'entendement. Il  ne divise pas seulement. Il détruit et annihile tout ce qui ne pense et pratique pas comme lui. Il détruit le passé culturel commun mondial.

Des "combattants" qui ont, comme faits d'armes l'exploit  d'égorger des enfants devant leurs parents, de  violer des fillettes.

Un totalitarisme noir, rouge de sang.

 

 LES ETRANGES REUNIONS DE GENEVE DE 2008 2009

Vu le non-dit, on peut imaginer que jamais les responsabilités initiales des uns et des autres ne seront clairement analysées... Dans cent ans peut-être ? Quand ?

Pour partie de réponse sur l'Histoire,  il faut lire un blogueur Georges Malbrunnot et sa note du 7 décembre 2012 intitulée "quand un diplomate français rencontrait les islamistes avant le Printemps arabe"

On cite : "Un haut-responsable du Quai d’Orsay a rencontré à six reprises, dans la plus grande discrétion à Genève, les dirigeants des principaux mouvements islamistes du monde arabe, alors dans l’opposition aux régimes que l’Occident soutenait.

Ces rencontres se sont tenues en 2008 et 2009 sous l’égide de l’ONG suisse Human Dialogue et elles impliquaient des diplomates allemands, espagnols, ainsi que des Norvégiens qui eux discutent avec les islamistes, depuis longtemps.

La France était représentée par un sous-directeur du Département Afrique du Nord/Moyen-Orient. L’information a été confirmée à Genève par un diplomate suisse."

Il y eut bien une préparation, à Genève  d'un "printemps arabe", le dit  printemps, vendu comme aspiration au changement,  s'est rapidement transformé en hiver arabe. Puis en totalitarisme assassin.

Les opérateurs du net, souvent US, des réseaux sociaux transmettaient et continuent à transmettre la propagande EI.

Les historiens, ils s'exprimeront quand ?

 

                                 Sylvie Neidinger

28/09/2014

Liaison Fabius/Al-Nosra: black-out informationnel total

"Al-Nosra fait du bon travail" avait déclaré Laurent Fabius à propos de ces coupeurs de têtes  qui à l'époque, en Syrie avaient déjà découpé des prêtres et des minoritaires.

Sa déclaration est reproduite dans la VERSION PAPIER du Monde daté du 14 décembre 2012 sous la plume d'Isabelle Mandraud.

Pourquoi les américains voulaient-ils donc  inscrire Nosra sur les listes terroristes?

Au Maroc, il  ne comprenait pas le ministre français ! Il rouspétait, le brave homme, pas content du tout, très soucieux du devenir de ces "bons travailleurs"...

C'était à Marrakech le 12/12/2012 lors d'une rencontre des "Amis" de la Syrie dont le spectre d'amitié de la France allait jusqu'aux jihadistes.

fabius,bon travail,al-nosra,bruno gournel,coupeurs de tête,syrie

Tout était bon à l'époque pour dézinguer le gouvernement syrien en place et le remplacer par des "amis" surréalistes hors  de  toute forme de ligne de principe.

L'information est  énorme. Si elle émerge, comment ce ministre des affaires  étrangères pourrait-il continuer sans démissionner ? Et avec lui toute une politique ambigüe.

Ce,  à l 'heure où les" amis" algériens de Jund al khalifa eux-mêmes amis des amis de Laurent Fabius" viennent d'exécuter le touriste français Hervé Gourdel.

Laurent Fabius et  ses camarades de... l'internationale du "travail" des "décapiteurs" - certes y compris ses copains     indirects,   au sens où  "les amis de ses amis sont ses amis"

Il aura fallu attendre 2014 pour que officiellement  les jihadistes (souvent européens) soient enfin qualifiés de terroristes par la France.

                                 GRAVE ALZHEIMER MEDIATIQUE

Les médias sont en grave Alzheimer sur le sujet. Les politiciens aussi.

L'oubli incroyable va jusqu'aux moteurs de recherche ! Vous tapez "fabius marrakech al-nosra "même avec la bonne date, pas grand chose ne sort.

                                      VIVE LA PRESSE PAPIER COMME TEMOIN

L'info est évidemment confirmée. Citée par le journal le Monde dans son édition papier du 14/ 12/2012                                           

francois hollande,al nosra,laurent fabius,jihadistes,irak,retournement

 

ICI, le texte du Monde papier du 14 décembre 2012 avec les exactes citations de Laurent Fabius entre guillemets:

"(...) En revanche, la décision des Etats-Unis de placer Jahbat Al-Nosra, un groupe djihadiste combattant aux côtés des rebelles, sur leur liste des organisations terroristes a été vivement critiqué par des soutiens de l'opposition. M Fabius a ainsi estimé, mercredi que "tous les Arabes [présents à Marrakech] étaient vent debout contre la position américaine , "parce que sur le terrain, ils font un bon boulot.

C'était très net et le président de la Coalition était aussi sur cette ligne" a ajouté Fabius.

Précision: les "Arabes "cités par le ministre sont les Etats qui financent les islamistes jihadistes dont le Qatar et autres Etats du golfe.

Oui de l'armement français va être livré ensuite  aux  jihadistes de Al-Nosra en 2013 suite à ces déclarations.

En résumé l'impôt des français a financé de l'équipement pour les coupeurs de tête.

Ce groupe dit du "bon boulot "  continue ses menaces, encore aujourd'hui  :

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/09/27/97001-20140927FILWWW00152-syrie-al-nosra-menace-les-pays-de-la-coalition.php

On attend juste que cette information énorme sorte enfin sur le soutien  ...monstrueux de la France par la voix de L Fabius à ces organisations.

Mais les médias finalement n'ont pas repris

Et, ce ministre vient de tourner sa veste. Il est aujourd'hui devenu -en 2014 le vent ayant tourné- ...grand protecteur des chrétiens et autres minoritaires. Lui, et  son président Hollande.

Problème on touche là à toute l'ambiguïté de la politique française.

Disposée  aux  alliances mêmes les plus nauséeuses en Syrie pour démolir le régime laïc en place (pour raisons de géostratégie gazière et pétrolière) 

L'hexagone se retrouve, comme tous les alliés de l'Otan  face à une monstruosité qu'ils ont contribué à installer en Syrie de  2011 à 2013.

OUI Fabius, donc Hollande, donc la France, donc les Impôts  ont bien servi à équiper les terroristes d'Al-Nosra dans l'année  2012 et  2013.

Folle diplomatie.

C'est énorme. L'info est verrouillée. Personne n'en parle !

Pourquoi ? Les moteurs de recherche zappent.

Un article papier témoigne.

Vive la presse écrite.

                                                    Sylvie Neidinger

 

 


http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2014/09/24/rappel-en-2012-fabius-soutenait-les-coupeurs-de-tete-preuve-260100.html

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2014/09/13/jihadistes-grand-cinema-de-francois-hollande-en-2012-il-sout-259723.htm

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2014/08/31/syrie-irak-comment-les-occidentaux-ont-installe-les-coupeurs-259307.html

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2014/08/25/quand-fabius-soutenait-al-nosra-et-ses-coupeurs-de-tete-tris-259100.html

Info du 6 octobre 2014: un djihadiste française serait un ancien de la DGSE selon les américains; Il se serait simplement entraîné avec les militaires français ; Où? et quand ?http://www.lepoint.fr/monde/syrie-un-ex-agent-francais-dans-les-rangs-d-al-qaida-06-10-2014-1869725_24.php

 

fabius,bon travail,al-nosra,bruno gournel,coupeurs de tête,syrie

 

25/09/2014

Rappel. En 2012, Hollande&Fabius soutenaient les coupeurs de tête. Preuve

Le touriste français Hervé Gourdel  a été décapité en ...Algérie. A l'heure du discours du premier ministre sur l'engagement en Irak. Hommage.

                                              TOURISME OBSOLETE


 Le tourisme dans tous les pays musulmans (dont la Tunisie, Maroc, Turquie, Egypte et la zone asiatique) est désormais à conjuguer au passé, devenu une prise de risque majeure. Qui va vouloir prendre le risque vital??? Pas seulement les français : les francophones, les anglophones...Cela fait bien du monde !

(C'est un détail au regard des problèmes généraux. Mais le tourisme  va bien évidemment diminuer alors qu'il apportait quelques devises à des pays qui en avaient besoin. Les djihadistes sur ce plan auront bien gagné: ils n'apprécient jamais les touristes.)

                 FABIUS SOUTIENT LES COUPEURS DE TETE EN 2012

Désolée pour ceux qui ont déjà lu mon article ici cité. Mais j'insiste et  rappelle ici que  en 2012 L Fabius ( donc F Hollande, donc la France) soutient clairement les coupeurs de tête en Syrie dans un discours à Marrakech.

 

J'ai retrouvé ici  les références du journal le Monde papier publié le 14 décembre 2012 qui citent la position abominable de Fabius le 12/12/12 lequel affirme qu" Al nosra fait du bon travail"

                   BLOGS EN SIDERATION JOURNALISTIQUE

Plusieurs articles du blog  Neidinger en fait  sont  récurrents (désolée)  sur le thème de l'implication initiale des occidentaux à l'installation des djihadistes. Et désolée !  ce blog n'arrive pas à passer à autre chose tellement le choc "citoyen" de voir les implications occidentales ayant abouti au désastre de l'Etat islamique Da'ech est grand. Et les conséquences.   Bloquée en sidération

De plus, cette information énorme n'est actuellement rappelée  par aucun média. Seuls les blogs font leur travail...Et cet oubli est tout simplement inacceptable.

Je voudrais sur mon blog passer à autre chose comme...les galeries d'art genevoises mais, répétition, le blog est en "sidération journalistique".

Combien les occidentaux ont joué avec le ( sale) feu en soutenant en Syrie dès 2011 une nébuleuse islamiste rebelle dans tout son spectre dont les mangeurs de foies et coupeurs de tête, crucificateurs.

En grande amitié avec le Qatar, l'Arabie Saoudite et le Koweit, des  états qui veulent imposer une vision religieuse unique, la leur.  Alors que le proche-orient est multi-confessionnel.

Des minoritaires (chrétiens,dont des prêtres, les  alaouites, druzes,kurdes et autres) avaient déjà  été tués - certains déjà par décapitation -à l'époque dès 2011 en Syrie sans que personne ne s'en soucie.

En 2011 une jeune mère chrétienne est assassinée, son enfant dans ses bras, dans un bus par ces groupuscules car elle est en débardeur et porte une croix.

Des sunnites syriens qui protestaient contre ces extrêmistes venus du monde entier et du Golfe,  contre les tribunaux islamiques iniques, pouvaient aussi se voir tués (Alep)

Il faudra juste attendre...2014  pour que Manuel  Valls nomme "terroristes" ces djihadistes français employant alors le même vocabulaire que des  gouvernants syriens lesquels depuis le début 2011 les nomment terroristes!!

Trois années de flou...

          SERVICES SECRETS OCCIDENTAUX ET MILITAIRES  SUR LE TERRAIN, TRES IMPLIQUES DANS L'ARMEMENT DES DJIHADISTES

 

A propos, les services secrets occidentaux savaient parfaitement dès 2012 que des citoyens occidentaux participaient aux camps djihadistes!

L'activisme actuel de François Hollande et Fabius anti-djihadistes souffre d'une mémoire défaillante.

Les  services secrets savaient exactement qui arrivait sur place à défaut de savoir qui  partait !!

A l'époque l'Etat français (et autres gouvernement occidentaux ) laissaient faire ! Tout ce qui renforçait l'opposition était bon  jusqu'aux djihadistes français

Les militaires français étaient sur place. En violation totale des règles de l'ONU, d'ailleurs!

 "Services secrets occidentaux

 

Les rebelles sont épaulés par les services secrets britanniques et allemands, ont rapporté des journaux européens, tandis que les violences ont fait dimanche 56 morts: 22 civils, 16 soldats et 18 rebelles.Selon le Sunday Times, qui cite un responsable de l'opposition, les services britanniques ont aidé les insurgés à mener plusieurs attaques.Selon lui, les informations sont transmises à l'Armée syrienne libre (ASL) depuis les bases militaires britanniques à Chypre via la Turquie et les Etats-Unis.Elle ont concerné en particulier Alep, deuxième ville du pays et théâtre d'une bataille cruciale depuis près d'un mois.

 L'hebdomadaire allemand Bild am Sonntag rapporte de son côté qu'un navire allemand se trouve au large de la Syrie avec à son bord des agents du Service fédéral de renseignement (BND) qui observent les mouvements des troupes et transmettent ces informations aux services britanniques et américains pour qu'elles parviennent aux rebelles.

 Les pays occidentaux, qui réclament le départ de M. Assad, répètent qu'ils ne veulent pas armer les rebelles, évoquant le risque de voir cet arsenal tomber entre les mains d'extrémistes. Mais plusieurs pays ont déjà annoncé une aide dans le domaine de la communication."

Et armes...

 

Ou autre article du Figaro  Georges  Malbunot 6/12/12

Livraisons d’armes: Des militaires français rencontrent des rebelles en Syrie

Des militaires français ont rencontré, ces dernières semaines en Syrie, des rebelles afin d’établir une image exacte de l’insurrection, en vue d’éventuelles livraisons d’armes. Un militaire français au Moyen-Orient a confirmé l’information.

Des conseillers militaires français ont rencontré, ces dernières semaines en Syrie, des rebelles
afin d’avoir une image exacte de l’insurrection armée, qui cherche à renverser le régime de Bachar el-Assad, révèle le quotidien français Le Figaro, dans son édition de vendredi.
Citant un dirigeant de l’opposition syrienne, le Figaro rapporte qu’«une rencontre a mis face-à-face un responsable militaire de l’Armée syrienne libre (ASL) et des experts français dans la région entre Damas et le Liban».
L’information a été confirmée par un militaire français au Moyen-Orient, qui fait état de plusieurs rencontres de ce type avec les insurgés.

«Économisez vos troupes, évitez les attaques trop coûteuses en hommes»

«Les experts français veulent savoir qui fait quoi parmi la nébuleuse des groupes armés de l’opposition. Ils veulent savoir également quelles sont la capacité opérationnelle et la coloration politique de chacun de ces groupes», souligne l’opposant.
Les émissaires français ont prodigué des conseils, en matière de préparation des attaques contre l’armée. «Économisez vos troupes, évitez les attaques trop coûteuses en hommes», ont recommandé les Français.

fabius,coupeurs de tête,tourisme mort,jihadistes,al nosra,syrie,islamistesDes militaires américains et britanniques en Syrie

En effet, les Français –probablement des membres des forces spéciales– ne sont pas les seuls à aller désormais au contact des insurgés, à partir du Liban et de la Turquie.
«Les Britanniques et les Américains ont, eux aussi, envoyé des conseillers en Syrie», selon l’opposant. Mais soucieux d’éviter les prises d’otages, les agents américains se limitent à des rendez- vous dans des «régions sûres» au nord près de la frontière turque. Ces premières rencontres font suite aux réunions, qui ont eu lieu récemment en Arabie saoudite et en Jordanie entre la direction de l’ASL et des militaires des principaux pays occidentaux qui les soutiennent.

Les pays occidentaux disent alors ne pas armer officiellement mais arment officieusement en totale collaboration avec leurs alliés islamistes pro salafistes ou autres obédiences( Qatar, AS, Turquie) pour le financement ou la logistique.

La Jordanie et les Emirats Arabes Unis refusent ces livraison d'armes que les occidentaux fournissent à des mains douteuses Lire le refus de ces Etats.

 

La France livre bien des armes aux rebelles dont les djihadistes.

Un évêque grec orthodoxe d'Alep a protesté à l'époque en 2012 en vain contre la livraison d'armes par les occidentaux qui disait-il clairement allaient dans les mains djihadistes.

En vain.

Les alertes étaient bien lancée depuis la Syrie par ceux qui sur le terrain voyaient cette sale guerre de religion s'installer. On en trouve trace dans plusieurs articles de l'époque.

                      MEDIA OCCIDENTAUX MONOCORDES

Mais cela tombait comme goutte d'eau dans le désert politique et  médiatique  qui ne savait que vilipender l'Etat syrien et qualifier de "gentils" ou" modérés"  les monstrueux dont ils favorisaient l'expansion. Et dont les paroles extrêmes inondaient les reportages.

A l'époque, dès la fin 2011 tous les reportages reçus portaient les signes distinctifs djihadistes. Bien évidemment sur les chaînes  islamistes Al Djézira et Al Arabia des médias de propagande pro-islamistes qui jetaient de l'huile sur feu ,chauffaient les esprits(Rappel Al Djézira , ce grand média avaient été réorganisée et reprise en main par l'Emir al Thani pour orienter dans  le sens d'un sunnisme intégriste extrême. Des journalistes professionnels de la chaîne qatariote avaient auparavant démissionné pour protester contre cette orientation peu journalistique car ne présentant plus qu'un aspect d"une problématique. Ainsi le journaliste tunisien Ben Jedou a quitté pour fonder la chaîne concurrente Al Mayadin)

Idem sur le plan des reportages produits par les chaînes occidentales en zone rebelle !! 

Ce qui passait à l'écran était extrêmement inquiétant pour ceux qui comprenaient l'arabe, stupéfaits d'entendre en fond sonore les cris  djihadistes d'appels au meurtre sur la base de commentaires "bisounours" des journalistes occidentaux qui suivaient ces "gentils rebelles".

Et cela passait sur nos chaînes à 20h.

Au hasard d'articles de l'époque, on retrouve bien les implications pro djihadistes des occidentaux et les conséquences mortelles sur les minorités chrétiennes ou autres dont à l'époque M Hollande et Fabius se moquaient totalement.

 

Prêtre égorgé en 2012 à Damas

Décapitations à Maaloula en 2013. Et combien dans les villages alaouites ?

Attentats de Jarama contre Druze, chrétiens et alaouites

Massacres de Adra "Le 11 décembre 2013 , des combattants du Front Al-Nosra et du Front islamique ont envahi un quartier industriel d’Adra, une ville proche de Damas qui abrite des communautés sunnite, alaouite, chiite, druze et chrétienne. S’attaquant au poste de police, à l’hôpital, à une boulangerie industrielle, à des maisons d’habitation... ils y ont massacré, sur des critères confessionnels, plus de deux cent civils, notamment des travailleurs du secteur public. Nombre d’entre eux ont été décapités ou mutilés. D’autres ont été brûlés dans les fours de la boulangerie."

Adra: silence médiatique occidental, sur les massacres. De nombreux sites faciles à trouver transmettent l'info avec les photos de décapitation que je ne reproduis pas ici

Cela se nommait l'installation des djihadistes. Ce depuis fin 2011.

Sans que M Hollande M Fabius et autres ne s'en offusquent...puisqu'ils contribuaient même officieusement à les installer.

Par le format Otan +Qatar, Arabie Saoudite+Turquie

 

  LE PROCHE -ORIENT SAIGNE D'UN AFFLUX MASSIF DE  REFUGIES

Les USA et leurs alliés ont voulu reconfigurer le proche-orient dans un sens islamiste au dépend de vieux régimes souvent miliaires certes mais laics. Ils l'ont défiguré.

La destabilisation profonde  de l'Irak, de la Libye et de la Syrie est engagée, selon les spécialistes pour des dizaines d'années.


A ce jour les gouvernants occidentaux n'ont pas demandé de compte à leurs alliés islamistes Turquie, Qatar , Koweit et AS en double jeu qui doivent prendre clairement position. Facile à comprendre: ils partagent le même flou à la base.

Le double-jeu actuel est évident de la part des états cités ici. Et personne à l'ONU ne semble demander de comptes.

L'Europe va voir en tout état de cause une arrivée massive de populations .

Le mouvement d'arrivée massive de réfugiés du moyen-orient, de Libye ne fait que commencer.

Ceux, Etats et gouvernants, dont les européens  qui ont joué avec le feu autour de jeux confessionnels  douteux, ont brûlé la maison.

 

 

                                                             Sylvie Neidinger

 

 

France : livraisons d'armes aux rebelles (..armes qui équipent jusqu'aux  jihadistes d'Al Nosra) http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2014/08/21/comment-paris-a-livre-des-armes-aux-rebelles-syriens_4475027_3218.html

 

31/08/2014

Syrie-Irak:comment les occidentaux ont bien installé les coupeurs de tête

Pas besoin de chercher  des rapports top secrets. Ni d'inventer. Ni d'affirmer gratuitement, sans preuve.

Simple comme bonjour: il suffit de relire toute la presse de l'époque 2011-2012 -2013. C'est édifiant de constater combien les occidentaux ont contribué à installer les jihadistes en soutenant l'opposition islamiste qui avait des liens poreux avec les plus radicaux. En les formant même !

La raison en est toute simple : leur ambition hégémonique tel que résumé en une phrase par la Chine.

On pourra établir un listing de tous les articles qui nous décrivaient très clairement ce jeu trouble des occidentaux et leurs alliés régionaux.


               LES OCCIDENTAUX ONT BIEN JOUE AVEC LE FEU

Cette politique  a abouti à la montée en puissance de Daesh(ei) qui menace aujourd'hui toute la zone proche-orientale, les Etats voisins (CCG , Turquie) voire  l'occident.

Un article les résume tous. Il faut le lire dans son ensemble tellement il est édifiant:

Les français entament l'entrainement des rebelles syriens /Cecile  Lussato 21 /03/13

"Ca y est, les Français et les Britanniques ont commencé les formations pratiques." Pour ce familier du dossier interrogé à Amman, les militaires français sont bel et bien actifs à la frontière jordano-syrienne. Après un travail de renseignement, ils ont ensuite dispensé des cours à certains groupes de l'Armée syrienne libre (ASL) en matière de communication cryptée. Un préalable à la livraison de matériel radio. Depuis peu, ils seraient passés à une étape plus pratique, ils entraîneraient ces mêmes bataillons à combattre. Une brèche dans l'embargo

Une action coordonnée avec les Britanniques et les Américains. Le nouveau secrétaire d'Etat américain, John Kerry, a confirmé lors de sa visite au Qatar, le 6 mars, que "de nombreux pays entraînent" les rebelles syriens. Une position jugée compatible avec l'interprétation franco-britannique des conclusions de la réunion des ministres des Affaires étrangères européens du 18 février.(...)Formation militaire même  "Comme vous pouvez le remarquer, il y a deux volets : l'aide non létale d'une part, l'assistance technique d'autre part." Gilets pare-balles ? Système de visée nocturne ? Mais aussi formation militaire .

 Factions radicales.

Pour les Européens, le point crucial est de s'assurer que l'aide fournie à la blog.GIFrébellion syrienne ne tombe pas dans les mains des factions les plus radicales. A cette fin, le renseignement français enquête depuis plusieurs mois sur le terrain, assure-t-on à Amman. Pour Paris, il est crucial de ne soutenir que les brigades qui obéissent à la Coalition nationale syrienne, devenue, pour les Occidentaux, la seule instance représentative des insurgés, et à son commandement militaire intégré.

"Nous tous, Européens, Américains, Qataris et Saoudiens, avons porté ce "bébé" jusqu'à sa naissance, explique le diplomate occidental en parlant de la création de cette plateforme politique. A présent, il faut s'assurer qu'il obtient tout ce dont il a besoin... mais aussi que ses parrains s'occupent exclusivement de lui et d'aucun autre enfant."En résumé : la France doit concentrer son action sur les forces de l'Armée syrienne libre liées à la Coalition, tout en convainquant ses partenaires du Golfe de ne plus soutenir des groupes plus radicaux. A Homs, une partie des dernières livraisons d'armes en provenance de Croatie viennent encore de tomber aux mains des islamistes du Front de Libération de Syrie. D'un bien mauvais effet au moment où François Hollande somme les Européens de lever l'embargo. "

  VOCABULAIRE... FILIAL POUR DES  "ENFANTS" TRES SUSPECTS !

        En fait les occidentaux (USA Otan etc. ) particulièrement  la France très impliquée sur le dossier syrien,    formaient en direct et armaient ceux que le diplomate  nommé leur "Bébé": une  opposition qu'ils ont carrément fait naître.

(désolée moi, ce n'est pas ce genre de" bébé"  que j'apprécie...)

L'analyse sémiologique de la parole de ce diplomate occidental rencontré à Amman par la journaliste et qui ne donne pas son nom est hyper claire. Les "parrains" occidentaux  doivent s'occuper" exclusivement du bébé" et non "d'autres enfants"

C'est à dire les jihadistes... qu'ils ont aussi fait naître ! Puisque ce diplomate choisit le vocabulaire filial  ou de mafia?(=parrain)

Rappel, beaucoup des coupeurs de têtes sont aussi  "enfants" de l'occident  car venus de GB, Belgique, France... parlant anglais, français, flamand.

D'ailleurs, vus les moyens sophistiqués de communication déployés dans la zone depuis les bases anglaises de Chypre, les renseignements occidentaux savaient parfaitement qui exactement agissait sur le terrain !

                              ALLIANCEDE DEPART: PROBLEMATIQUE

De toutes façons,  cette alliance  des occidentaux avec les islamistes laissait envisager cette issue ![ islamistes: terme différent dans sa définition  du terme islam car ici radical.  Lesquels isamistes  par essence ont l'occident dans leur collimateur et leur détestation profonde]

On l'a bien vu  en Libye. Ceux  de Mirsata ont bien apprécié  l'aide occidentale mais une fois installés au pouvoir, ils ont fait sauter le consulat américain !

En règle générale, ils veulent le pouvoir politique  pour installer un état religieux de stricte application de leur point de vue, un califat ou autre, où les femmes sont strictement séparées. Et les autres communautés éliminées si possible...

L'aide occidentale autour  des "printemps arabes" fut pour eux une étape. Le modèle politique occidental leur est totalement étranger. Puisque justement ils veulent faire sauter les états laïcs issus du démembrement de l'empire ottoman et des accords Sykes-Picot !

Question: que sont venus faire les occidentaux dans ce camp?

Se rappeler que dans la manifestation du premier jour à Deraa en Syrie les pancartes disaient " à mort les alaouites et chrétiens à Beyrouth" Les occidentaux ont soutenu dés le premier jour le communautarisme islamiste le plus clair qui portait en lui déjà ces  volontés de tuer ou d'éliminer d'un territoire. C'était écrit. Comme un programme.

En Irak actuellement ce sont les Turcomans, Yazidi et Assyro-chaléens qui sont exécutés et chassés par les islamistes Ei.

En Syrie au fur et à mesure de leur implication toujours plus forte ,  les dirigeants occidentaux  étaient très sûrs  d'eux et de leur soit disant  maîtrise sur place du  terrain islamiste  par leurs services secrets.

Possible puisque effectivement, ils  contrôlent le renseignement depuis Chypre au point de croire pouvoir livrer des armes " proprement "selon eux....

Mais en vrai  ils ne maîtrisaient pas du tout  le  véritable terrain de guerre . Notamment  les porosités entre "leurs" rebelles acceptables (selon leur critères, à voir)  et les autres coupeurs de têtes.

           ORIENT -TROP-COMPLIQUE OU OCCIDENT TROP DOUBLE-JEU?

 Les plus activistes et  acharnés  des occidentaux à armer le terrain de "l'Orient Trop Compliqué"  fut  l'exécutif français, le couple Hollande-Fabius. 

Une diplomatie probablement poussée par le "grand ami"de la France, le Qatar, gros investisseur ?

Un activisme hyper  dangereux dont on voit les conséquences aujourd'hui avec le contrôle de villes entières en Irak et Est- syrien par Daesh et l'ampleur prise par les jihadistes noirs qui menacent la région voire le monde.

A bien lire l'article du nouvel observateur,  on comprend la réalité  de l'action  française qui levait l'embargo et distribuait des armes alors que 1) tous savaient qu'elles pouvaient tomber dans les mains jihadistes sur le terrain 2) tous savaient que certains états du du Golfe oeuvraient en ce sens. Double information certaine.

On comprend textuellement de l'article de Céline Lussato que leur seule méthode prônée par la France   pour s'assurer que les armes ne passent pas entre de mauvaises mains  était alors, en 2013, de " convaincre les partenaires du Golfe de ne plus soutenir les jihadistes".

En terme de sécurité du circuit  de distribution d' armement...c'est plutôt  léger que de s'en tenir à convaincre les Etat du Golfe de ne pas donner aux jihadistes!!!

Si léger qu'on pourrait parler de double jeu de la part de ceux qui à l'époque voulaient favoriser l'installation indistinctement de tous ceux  qui combattaient l'état laïc syrien dont les coupeurs de tête, mangeurs de foie encore chaud.( double jeu d'ailleurs totalement visible dans le discours de L Fabius du 12/12/12 voir précédents articles du blog)

On synthétise ainsi  A) les armes sont bien distribuées par les occidentaux B) ces derniers essaient de convaincre leurs partenaires du Golfe de ne pas les faire passer   entre de mauvaises mains sur le terrain. C) Visiblement ils  n'ont pas..... convaincu !

   ACTIVISME ACTUEL  COMPLETEMENT INVERSE DE LA FRANCE

Alors observer  l'activisme actuel dans l'autre sens  de la France est surprenant.

Le couple exécutif  français   vient désormais  s'activer devant les médias sur le sort des chrétiens et  minorités d'Irak en danger de mort  au point de  vouloir prendre désormais la tête mondiale des .....anti Daesh  (EI)!!!

Le président Hollande  se veut depuis quelques jours  tête de lance d'un front anti Al-Nosra et critique même vertement ceux qui ne vont pas assez vite à le suivre....

Ce, après avoir pris la tête de ceux qui  ont clairement contribué à installer  EI jusqu'à les avoir armés !! Comme l'article Lussato  du printemps 2013 vient de le démontrer

              Totalement inédit et surréaliste  Cela donne le tournis tellement cela vire..


                    ECHEC TOTAL. JIHADISTES: "ENFANTS" DE L'OCCIDENT

Echec occidental...Globalement la politique suivie par les occidentaux au Proche-orient est un échec total depuis l'invasion de l'Irak en 2003 (échec en Libye...) dont on n'aura pas fini avec les conséquences même dans 50 ans....

 Echec des pays du Golfe alliés.L'islam traditionnel, non islamiste (= non jihadiste) va être -est  déjà - également victime des coupeurs de tête qui furent  réellement financés d'une manière très têtue et directe par les états du Golfe. Victime en terme d'image car la religion traditionnelle va être  souvent associée à la folie noire, alors que victime aussi des tribunaux iniques. Qatar, Arabie Saoudite ont  soutenu l'insoutenable.  Ils révisent leurs positions aujourd'hui. Mais cela est trop tard.  Tellement d'huile a été versée sur le feu que le retour au statut antérieur est impossible. Surréaliste : le Roi d'Arabie Saoudite demande désormais aux occidentaux d'agir ...très vite !Idem le CCG. Ceux qui ont largement installé et financé réclament désormais aux occidentaux d'agir vite !

 

Heureusement que les blogs existent pour rappeler ces  incroyables vérités de dirigeants politiques tels Hollande et Fabius (et les autres ) qui mettent de l'huile sur le feu et quand l'incendie général est déclaré, viennent se mettre sans sourciller, à la tête de la brigade de pompiers pour diriger les opérations ! En demandant les applaudissements en plus...

Juste, rappeler ces vérités, pour ne pas être pris pour des idiots...

C'est simple: il suffit de relire les articles de l'époque.

                                                                                      Sylvie Neidinger

 

 

Aujourd'hui la réalité des jihadistes est la suivante:


Extrême danger des jihadistes: leur armement sophistiqué. (Blog Belliard TDG)


crédit photos/capture d'écran site web article cité

 

 

29/08/2014

Hollandise: diplomatie gonflée qui critique... B Obama et B Assad sur le jihadisme

Le jour même où 160 soldats syriens sont humiliés et massacrés (en slip à marcher dans le désert avant de se faire exécuter ) à  Raka par les djihadistes Lire 

*je ne fais pas de copie d 'écran pour ne pas diffuser une image de cette provenance

Le jour même  où les jihadistes capturent des casque bleus fidjiens sur le Jolan (ou Golan) à Quneitra et  massacrent également des soldats nationaux  qui luttent contre ce cancer depuis 3 ans maintenant, François Hollande annonce médiatiquement  devant les ambassadeurs  que celui qui  dirige la Syrie  serait "l'allié objectif des djihadistes ! "

Alors que le  peuple syrien et son armée en  sont  la cible depuis 2011.

Au passage le dirigeant français oublie que le 12 décembre 2012 son  ministre des affaires étrangères L Fabius  soutenait directement Al-Nosra à Marrakech, contre... les américains qui avaient selon lui   eu la mauvaise idée d'inscrire  le mouvement  sur la liste terroriste !

  Car ce groupe faisait du " bon travail"  affirmait-il alors que  les décapitations de syriens avaient commencé ( dont Adra le 11 décembre 2012, veille du discours fabiusien !) égamement depuis plusieurs mois de prêtres, chrétiens et autres minoritaires voire de toutes confessions dont les sunnites.Les sinistres tribunaux d'Alep ayant démarré leurs exactions. Lire

A l'époque d'ailleurs  le devenir des minorités proche-orientales  émouvait peu  ces deux dirigeants hexagonaux  qui aujourd'hui  veulent se placer ...médiatiquement à la tête de la lutte mondiale contre le jihadisme et en particulier pour le sort des chrétiens irakiens!

     HOLLANDE CRITIQUE OBAMA DEVANT SES AMBASSADEURS: DISCOURTOIS  !

Plus c'est gros, plus cela passe !

 François Hollande  a critiqué ouvertement  hier 28 août devant ses ambassadeurs,  le président Barack Obama pour  ne pas être entré en guerre en Syrie en septembre 2013 comme lui F. Hollande le souhaitait !

Selon lui, si  le président américain l'avait suivi, Lui, tout se serait miraculeusement réglé au proche-orient. ..
                                               AMBIGUITE FRANCAISE

Une politique fictionnelle rétrospective difficile à comprendre  en fait, tellement cela vire de bord ou tellement cela exagère.

On n'oublie pas que cet été sur Gaza  François Hollande a  commencé avec une  opinion pour terminer avec une autre.

Tout ceci confirme la grande ambiguïté de la France autour des jihadistes islamistes.

Cela a démarré certes avec Sarkozy (Libye: soutien  de ceux de Misrata) .

Avec l'actuel locataire de l'Elysée,  on atteint les sommets du Mont Blanc.

Ce président très affaibli à l'intérieur depuis le début de son pouvoir ( le tweet) qui ne maîtrise ni sa propre majorité, ni sa propre image (le casque de moto) se posait hier en donneur de leçons de gouvernance mondiale.

Certes la France est forte de son droit de veto qui sur le plan du Droit la place à l'égal des trois grands , USA, Russie et Chine.

Mais de là à jouer au maître d'école, noter  ....Surtout quand les piques contre d'autres Etats  omettent sa propre introspection.

la-france-en-mouvement-sur-tous-les-fronts dixit francois-hollande

[Peut-être que plus le terrain intérieur lui échappe, plus il veut en découdre sur de nombreux  terrains de conflits mondiaux? .]

                                                FORMAT : DONNEUR DE LECONS

Dans le format de cette  Conférence 2014 des Ambassadeurs, rencontrer ses ambassadeurs est parfaitement normal.

En revanche, envoyer  des philippiques en moulinet dans un tour d'horizon rapide tient de la caricature. L'UE elle aussi  intimée ( = l'Europe doit...) n'y a pas échappé non plus..

La diplomatie est un domaine  discret, sérieux normalement ?

Etranges que ces attaques télévisuelles verbales tout azimut, non?

Ici, cette  forme ouverte offensive   donne même des relents colonialistes ( je le ressens ainsi) . Car, devant les ambassadeurs en poste dans le monde,  le président de la France distribue les bons et mauvais point à des Etats et des gouvernants selon ses critères à lui et la lecture de  ses lunettes à lui...Comme au bon XIXème siècle. Comme avant les Indépendances.

Cette mise en scène télévisée où François Hollande décide de   qui doit exister ou disparaitre sur la face de la planète, qui est à féliciter ou critiquer (ici Obama) - ce alors que  lui même  est en grave danger nucléaire de dissolution en raison de l'implosion de sa gauche !-  est caricaturale voire  néocolonialiste.

Est-ce encore l'effet commémorations (au pluriel!)  qu'il a accumulées cette année 2014, qui le plonge toujours vers le commentaire du passé ?   Dont cette cérémonie ratée pour son image internationale  il y a trois jours  à l'Ile de Sein, sous le déluge qui lui brouillait la vue et lui martyrisait les  lunette. Sans technologie du parapluie en vue.

Toujours passéiste?  François Hollande même quand il donne une feuille de route pour l'année à venir à sa représentation diplomatique a le don de se repositionner par la parole dans le passé de la France.

Très très tendance  4ème république, il passe son temps à commenter le passé ou donner des ordres d'action  ...aux autres !

Ce  tour de table peu diplomatique devant les Ambassadeurs fut en effet  digne d'un petit maître du monde. Il s'apparentait   à un Guy Mollet  de la 4ème, ce  socialiste qui fut chantre  du colonialisme.

Tellement bizarre cette  critique ouverte, devant cameras  de tout le monde autour du jihadisme: du président américain au président syrien, en trois secondes et deux coups de cuillères à pot verbal.

Dans un contexte, surtout, où il a lui-même favorisé son émergence par ses alliances avec le Qatar et autres, par l'action secrète de formation, livraison officieuse d'armes  (comme d'autres services secrets occidentaux d'ailleurs  sur le terrain de la rébellion qui de 2011 à 2013 était poreuse avec un spectre large de contacts vis à vis de Al-Nosra et autres groupes noirs.

Venir critiquer, donner  des leçons aux autres-quels qu'ils soient en oubliant sa propre action -qui a largement  favorisé l'installation du  jihadisme  en Syrie en soutenant ceux qui étaient en connexion avec ces groupes-  tient d'un opportunisme incroyable.

                                                             Sylvie Neidinger

 

 

  

.

 

25/08/2014

Quand Fabius soutenait Al-Nosra et ses coupeurs de tête: triste diplomatie

Il est piquant d'observer l'activisme actuel du ministre des affaires étrangères français  autour des chrétiens d'orient qu'il  accueille ostensiblement à l'aéroport. Il va jusqu'à fustiger ses collègues européens de ne pas aller assez vite...

Il veut prendre la tête mondiale  du combat à mener contre les groupes jihadistes.

Il n'a même pas l'honneur de se taire dans cette affaire où il a impliqué la France dans de sales draps en accord avec  son supérieur hiérarchique, le président de la république...

De tous les hommes politiques de la terre, Laurent Fabius devrait aujourd'hui être le plus silencieux. En raison de ses engagements passés très clairs en faveur d'Al Qaida, branche syrienne. Des coupeurs de tête qui en Syrie ont bien, dès 2012 crucifié, décapité chrétiens, alaouites et tous ceux qui ne pensent pas comme eux, à Maaloula, Homs et ailleurs.

Les faits: le 11 décembre  2012, les américains ont décidé d'inscrire le groupe islamiste  Al Nosra, la branche syrienne d'Al Qaida sur la liste ONU des terroristes.

Pas d'accord, Laurent Fabius  défend les jihadistes " !" Il affirme ceci  :"tous les arabes sont vent debout -contre cette décision américaine-parce que sur le terrain ils font du bon boulot"selon lui.

Il parle- c'est incroyable d' orgueil  et d'imprécision  - au nom de 'tous les arabes' !!!! Phrase inouïe dans la bouche de celui qui dirige une diplomatie.

En fait il parle de  ses  partenaires. Au hasard le Qatar et son double-jeu auquel la diplomatie française est inféodée depuis 2007 et les années Sarkozy.

Le président de la coalition Moaz-al- Katib demande même aux américains de reconsidérer leur position !

Laurent Fabius prononce cette  phrase le 12 décembre 2012 à Marrakech lors de la 4ème réunion des "amis de la Syrie" C'est rapporté dans le journal Le Monde du 13/12/12.

             LE DOUBLE JEU GENERAL CESSE SEULEMENT  EN ...JUIN 2014


En Syrie,  la France est en réalité en  première ligne. Des officiers instructeurs de la légion "instruisent" les rebelles dès 2011... dans tout le spectre  jusqu'aux jihadistes. Dont
Farouk Tayfour proche des frères musulmans et du Qatar qui va contribuer à construire la branche  jihadiste syrienne.

L'émissaire de l'ONU Lakdar Brahimi va piquer une colère contre la France et sa volonté de livrer des armes aux "rebelles" car les contacts sont poreux avec les jihadistes. Les services secrets français pensent avoir une bonne représentation des groupes sur le terrain. En vrai ils ne maîtrisent pas toutes les données  mais veulent armer tout ce monde...Le président Hollande reculera officiellement mais  des armes seront tout de même livrées.

Sur son blog l'Orient Indiscret Gorges Malbrunot va souligner le 10 mai 2013 les revirements spectaculaires de Laurent Fabius et la France.

En réalité, le double jeu semble général.  Les instructeurs occidentaux dont les  anglo-saxons  sont en soutien sur le terrain syrien et  à Chypre, fournissent les images satellitaires. La France continue  bien à livrer des armes.

Les turcs du gouvernement Erdogan donnent très officiellement leur soutien logistique aux  massacre des arméniens et alaouites  de Kassab en mars 2014. Une épuration ethnique.100 morts. Sur Kassab, les russes bien informés eux-aussi accusent directement l'Otan et l'occident d'avoir formé les assassins.

Massacre en Syrie de chrétiens  alaouites et autres  dans l'indifférence générale par des jihadistes.Têtes coupées.

Il faudra attendre juin 2014 pour que ces groupe soient devenus pour les occidentaux  non fréquentables  ni de près, ni  comme avant lorsqu'ils les formaient et soutenaient ...."de loin".

Et août 2014 -lorsqu'un rapeur londonien décapite un journaliste américain où dans le désert irakien (!) -pour que l'info devienne grand-public.

Considérant cet historique, on reste stupéfait de la position actuelle de Laurent Fabius  qui se médiatise mondialement. Position soudainement devenue tellement pro-chrétienne, pro-minorités, anti- jihadistes.

Du cinéma 3E. Alors que la diplomatie française a largement aidé leur installation au  point d'avoir souligné leur "bon boulot " fin 2012 alors que ces assassins avaient déjà commencé leurs exactions : tribunaux d'Alep, décapitations.

François Hollande confirmait cette semaine avoir bien livré des armes mais  aux rebelles "démocratiques"(ah bon ....?!)  

Bien évidemment depuis son bureau parisien il maîtrise le circuit des armes au proche-orient...

L'actuel revirement à 360° de L Fabius donc de F Hollande est d'un opportunisme tellement indécent.

Ces dirigeants français ont bien mangé avec le diable. Même si la cuillère était très très  longue !

 

                                                                                           Sylvie Neidinger

 

 [Pour Maaloula ,et les tribunaux d'Alep, ce blog avait fait un signalement dans l'indifférence générale]

 

 

 

 

 

11/05/2014

Stalingrad-sur-Oronte: Homs

Le 8 mai 2014, les rebelles ont  quitté le centre ville historique de Homs, la troisième ville de Syrie. Un million d'habitants. Avant.

  homs,retour des habitants,syrieCentre ville que les opposants  islamistes occupaient  en ayant délogé les populations légitimes de la zone qui avaient dû fuir.homs,retour des habitants,syrie

Les médias occidentaux, dans leur traitement souvent  unilatéral du conflit, [notamment pour la presse française] n'avaient jusqu'alors pas ou si peu souligné cette occupation manu militari aux dépens de populations civiles de la part de cette opposition soutenue, financée par le format Otan+Etats du Golfe CCG+Turquie.

Ceux qui connaissent  la Syrie savent que depuis plus de deux ans, des milliers de homsi délogés n'ont jamais pu accéder à leur domicile. Ils sont hébergés par leurs proches ou dans les villages.

Les nouvelles leur étaient sporadiques: "les rebelles sont installés dans nos apparts, détruisent tout et creusent des tunnels" 

Les inquiétudes fortes, certains ayant  vu les dégâts sur internet ou à la tv  par hasard,  quand la photo de leur habitation apparaissait.

 Aujourd'hui, la présence médiatique internationale sur place depuis le 8 mai 2014 pour l'évacuation a pu  filmer, photographier  ces habitants légitimes se précipitant à l'ouverture de la zone dans leurs anciens quartiers du centre historique.

Une impressionnante foule est arrivée en masse sur les lieux suite à l'évacuation des 1800 derniers islamistes par bus.

Foule à  l'image de la population syrienne, c'est à dire  multi-confessionnelle, voilée et non voilée, en jeans ou en galab, abaya.. (cf : multiples photos et films dans les médias aujourd'hui)

Des milliers  d'habitants qui avaient été délogés par la force retrouvent  depuis le 8 mai leurs immeubles ... totalement dévastés. Des dizaines d'églises et des mosquées détruites, au Hamidyé et dans  les quartiers voisins: de Zahra, Stan Diwan etc...

(Dans quel état a-t-on retrouvé l'église historique datant des premières heures du christianisme de Um-el-Zeinar, Notre-Dame-de-la-Ceinture ? Et les mosquées  anciennes elles aussi )

vhttp://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Syrie-les-civils-affluent-vers-Homs-pour-tenter-de-retrouver-leurs-maisons-en-ruines-2014-05-10-1148303

http://www.ladepeche.fr/article/2014/05/10/1878481-syrie-civils-affluent-vers-homs-tenter-retrouver-maisons-ruines.html

 Foule en stupéfaction. En sidération.

Nombreux homsi  éjectés dès la fin 2011 de leur appartement par une  rébellion à caractère politico-économico-religieux pilotée de l'étranger reviennent et récupèrent le plus souvent ...des tas de cailloux. Suivant une loterie qui les dépasse. Certains retrouvent l'appartement encore meublé, avec des dégâts moindres (quelquefois juste des "trous "dans les murs, les fameux tunnels qui se reboucheront facilement)  d'autres son pétrifiés devant un amas de pierraille.

Stalingrad-sur-Oronte !

Plus grave, ils découvrent leur  impossibilité à vivre sur place au présent...

Impossibilité pour eux, individuellement et globalement pour Homs, cette ville centrale si importante car à la croisées de toutes les routes syriennes, nord-sud, est-ouest.

Ceux qui se rappellent du passé, de l'intense activité du centre ville avec ses commerces, ses flux de piétons venus de partout, avec les habits si différents les uns des autres, les vêtements très colorés de bédouines, les costumes cravates,...- le peuple syrien en fait dans sa diversité! -  ont une émotion intense devant le vide et le silence. Gorge nouée.

Ici, le résultat d'une  guerre confessionnelle importée  pour remodeler la Syrie, dans le cadre de la reconfiguration US du Proche-Orient.

Ce, dans un contexte supra-national de guerre froide afin d'en contrôler les ressources, tout en imposant pour l'aspect politique, un islam wahabite, un intégrisme inconnu du pays de Sham, ce  pays multi-confessionnel par essence avec sa vingtaine de communautés ethno-religieuses.

Ce, avec  l'aide des  jihadistes venus de toute l'Europe  que les dits Etats européens GB, France, Belgique etc...commencent seulement  à vouloir réprimer après avoir laissé faire des mois durant en "fermant les yeux" puisque tous les services secrets occidentaux sont actifs sur place dès l'origine et que les frontières pour le trajet Europe-Syrie sont très très ouvertes, même pour les mineurs .....

RECONSTRUIRE MAIS COMMENT?

Homs est connue comme étant  la capitale syrienne  de l'humour - les blagues homsi sont les blagues belges de la Syrie. Mais aujourd'hui, personne ne rit. Silence. Sidération. Larmes.

 Reconstruire après une telle dévastation. Avec quels fonds ? Quid du patrimoine ?

 Très concrètement, factuellement, on constate que mercredi 7 mai l'opposition rebelle a bien été reçue aux Etats-Unis pour réclamer à Barack Obama plus d'armes efficaces

Preuve directe de la très large implication américaine dans ce conflit. Mais il est intéressant de noter que la réponse a été négative.

Question: des armes lourdes sont demandées aux occidentaux et leurs alliés pour continuer à détruire les villes de la sorte, pour transformer ce qui reste tel le centre ville de Homs devenu fantômatique?

Question: dans quel état dramatique va-t-on découvrir Alep ?

LE COLOMBOPHILE HOMSI

 Je termine en rappelant   mon article du 10 décembre 2013 sur les kachach amamati, ces colombophiles si malins qui jouaient avec leurs oiseaux depuis leurs toits.homs,retour des habitants,syrie (Autour de l'oeuvre graphique de l'artiste-voyageur Sébastien Dubois)

C'était la vie quotidienne des toits terrasses. Avant.

Depuis,  ce qui  vole en l'air est d'une autre nature que la symbolique colombe.

Et détruit un pays, immeuble par immeuble.

 

homs,retour des habitants,syriePlusieurs quartiers de Homs sont devenus  tas de ciment ferraillé. Et tas de pierres de basalte antique, celles du patrimoine historique détruit. Villes défigurées. Population désorientée à Stalingrad-sur-Oronte.

                                       Sylvie Neidinger                                 

homs,retour des habitants,syrie

 

crédits photos/copie d'écran AFP foule de Homs/ et  photos Neidinger de certaines oeuvres de S Dubois

20:10 Publié dans J-Journalisme, L-Scandale, Pays- Surya | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : homs, retour des habitants, syrie | |  Facebook | | | |

22/04/2014

Jihadistes 2.0: les contradictions françaises

Surréaliste: des journalistes français pris en otage par des... français (ou tout du moins francophones. Peut être belges aussi ) Où? En Syrie.

Pays qui fut très longtemps  un peu oublié des circuits. Juste l'objet de visites touristiques de voyageurs un peu "intellos" qui allaient sur les traces de l'orient ancien, notre matrice culturelle.

Ou visité pour la retrouvaille des racines religieuses autour des monastères et mosquées.

Aujourd'hui des ados  français de 15 ans, à peine sortis de l'enfance quittent père et mère pour aller signifier aux syriens sunnites ... comment il faut prier. Pour y installer un califat. Pour  imposer par la force, la terreur des lois extrêmes type charia qui n'ont jamais eu cours au pays de  Cham !

Et au passage pour  éliminer  les autres confessions, c'est le programme...Remarque: les individus même mineurs entrent par la Turquie très facilement...

 

                                        RESPONSABILITE INDIRECTE

On ne peut affirmer que les autorités françaises ont une responsabilité directe dans cette grave dérive d'une  jeunesse désorientée.

Sauf à avoir effectivement   pris la mauvaise décision de supprimer les autorisations parentales de sortie du territoire. Une  disposition erronée du gouvernement Ayrault  Elle concerne les mineurs.

Etonnant.

Le gouvernement Hollande n'est pas directement responsable de la radicalisation de ces jeunes. Ce sont bien les prédicateurs qui distribuent des cassettes, Mais aussi les réseaux sociaux, les...jeux vidéos en ligne les prédicateurs et des chaîne de type Al Djézira qui chauffent les esprits. La Tv qatariote  qui, d'intéressante au départ comme média nouveau, a viré à un militantisme jihadiste lancinant en boucle. Comme moyen de propagande de l'extrêmisme, on citera aussi les vidéos trashissimes qui passent d'un téléphone à l'autre.

                                                         QUI FINANCE "les petits jeunes"?

Pour autant, la responsabilité indirecte de la France est  très grande. Idem celle de ses partenaires de l'Otan.                

Aucune des démocraties ne pose de question aux pays du Golfe sur les financements. (lire cet article où l'on visualise un combattant équipé de neuf, dernier cri. On ne parle que des habits. Les armes aussi sont flambant neuf.  On peut trouver des dizaines de témoignages identiques. 

Logique: sont financés entre autre des  matériels qui seront acheté à qui ? Aux... occidentaux  (exemple, les moyens de communication etc.) Dont la France.

Les rebelles jihadistes sont équipés et soutenus. Ce depuis le premier jour.

Résumé. En Syrie depuis trois ans, les USA, la France et autres alliés installent tranquillement directement ou indirectement  Al Qaida par les groupes locaux liés.

Ils favorisent une dimension religieuse extrême au Proche-Orient en voulant éliminer les Etats laics (certes "laics" à l'orientale car confessionnels et militaires)

Problème: aujourd'hui cette stratégie a atteint son point de contradiction  absolu.

Comment pour la France  supprimer le phénomène jihadiste  au départ de son territoire mais finalement sur le terrain proche-oriental favoriser cette arrivée ?

Sur place les syriens de toutes confessions dont les sunnites loyalistes ou autres ont compris combien ces  étrangers, représentés à la fois par  des  Etats et des individus, se   jouent de leur sort.

Sur place, on combat désormais ces jihadistes  importés d'Europe et d'ailleurs.

On   lutte contre une néo-colonisation internationale  version jihadiste 2.0.

Coalition bizarre entre démocraties et fondamentalisme religieux..

                                                                                                                                 SN

 

 

18/03/2014

Est/Ouest. Syrie et Crimée. Toujours chercher la piste énergétique!

Crimée, Syrie: lieux de confrontation Est-Ouest...

Or, dans les deux cas:  présence d' hydrocarbures, de gaz convoités par l'Occident et...les Russes.

Argument jamais évoqué par les médias muets sur le sujet.

Bien évidemment, les lectures des évènements contemporains sont  complexes, plurielles....

Mais bizarrement jamais la prise de possession des ressources pétro-gazières n'est évoquée par les journalistes pourtant si insistants à décrire les situations de ces zones de confrontations au coeur brûlante de l'actualité.

L'intervention directe occidentale de l'histoire récente s'est faite en Irak puis en Libye, contrées aux sous-sols si riches, désormais en anarchie et partition.

Les enjeux de l'histoire immédiate concernent le OFF SHORE.

Pour l'Ukraine/Crimée (russophone) ... La Mer noire, non seulement  est lieu de passage des gazoducs. Mais véritablement un champ pétrolier a été  récemment découvert  au large de la  Roumanie/Ukraine/Crimée/Russie:

http://lejournaldusiecle.com/2014/03/03/ukraine-lamericain-exxonmobil-exploitera-les-hydrocarbures-de-la-mer-noire/

http://fr.reuters.com/la crimée veut gazprom pour exploiter les hydrocarbures

                                          ***

Concernant la Syrie, les pays de l'Otan sont fort intéressés certes par sa situation de carrefour de trois continents, par les traditionnels champs pétroliers du Nord-Est (Khamichlé et autres) 

Ces derniers ont d'ailleurs déjà été détachés par les rebelles islamistes jihadistes souvent non syriens, ces  "amis des hydrocarbures de la Syrie"  avec l'aide logistique active de l'Otan. Et de gros dégâts sur les populations sunnites locales des villages entourant les puits...

Mais il y a plus. Tel le gaz découvert récemment (dès 2009-2010)  au large  des côtes méditerranéennes orientales dont la syrienne.

 Des sociétés australiennes commencent d'ailleurs à s'installer... en face, à Chypre pour envisager l' exploitation de la zone off shore côté chypriote..

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/04/11/20002-20130411ARTFIG00542-malgre-les-tensions-chypre-mise-encore-sur-le-gaz-pour-s-en-sortir.php


Ces ressources de la Méditerranée occidentale intéressent les occidentaux au plus haut point, américains en tête.

D'où les coups de boutoirs de l'OTAN  en Syrie par islamistes interposés, dès 2011.

Dont ceux soutenus par l'Arabie Saoudite et le Qatar. Ce deux pays producteurs interviennent à double titre 1) pour installer un islamisme wahabite inconnu dans ce pays 2) pour raisons gazières.

 Or, la Syrie tourne dans l'orbite russe depuis des dizaines d'années.

Le mauvais camp pour les occidentaux. Et ce "gazprom", un empêcheur d'extraire en rond..Du commerce en roubles en plus ! Pas  en dollars.

Russie autre géant du gaz.


                 XXIème SIECLE: CONTRÔLE ENERGETIQUE GAZIER


Le XXème siècle était pétrolier, le XXIème sera gazier.

Le scénario programmé (NED) est bien de modifier la gouvernance moyen-orientale en profondeur pour accéder plus aisément au terrain.

Les occidentaux  ont apporté  leur soutien aux rebelles dés le début. Ce depuis les frontières turques et libanaises."Dégage". En réalité: "Dégage pour que nous nous installions côté énergétique" évidemment. Le reste: la gestion politico-religieuse de "bilad el sham" devant revenir aux "Amis des monarchies du golfe".

Un échec à ce jour. Le verrou russe a fonctionné. Jusqu'à quand?

Un échec humain avec ces milliers de morts des deux côtés (forces loyalistes et rebelles) et de déplacés en ...millions. Une guerre religieuse importée. Ces destructions patrimoniales irréversibles.

Toutefois un échec pour l'Otan. Car le gouvernement syrien a signé le 25 décembre 2013 dernier  un contrat de prospection ....avec la Russie (Soyuzneftegaz Company. )

http://www.europe1.fr/International/Accord-Russie-Syrie-de-prospection-petroliere-1753771/


        SILENCE MEDIATIQUE OCCIDENTAL SUR LES ENJEUX ENERGETIQUES

C'est exactement cette prospection qui intéressait l'occident !

Mais l'info est passée en brève le jour le Noël , non relayée.

Or, comment peut-on comprendre  les conflits  criméen, syrien sans intégrer  les molécules de gaz ou pétrole à l'analyse globale qui implique les relations Est-Ouest, les  Brics et la Chine ??

Comment ne parler que d'un supposé "printemps" alors que la matrice actuelle du conflit Est-Ouest est clairement nourrie par la nature des enjeux gazo-pétroliers à capter.

Comme une structure d'explication évidente, mais  invisible, silencieuse.

Car dire au grand public que l'on va installer en Syrie une démocratie - en réalité une démocratie islamiste radicale !- n'est pas affirmer ouvertement que l'on se bat, en réalité, pour le contrôle mondial des richesses.

En confrontation Est-Ouest directe.


                                                               Sylvie Neidinger

Suite : Tout l'est côtier de la Méditerranée est zone géostratégique de gaz non encore exploité, en devenir. Ce, avec  des quantités importantes. Il fait déjà l'objet de conflit de frontières maritimes.

http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20110714trib000636248/le-gaz-provoque-des-tensions-entre-israel-et-le-liban

Les ressources gazières d'Israël sont déjà bien identifiées : Léviathan, Tamar, Aphrodite.

http://www.lesclesdumoyenorient.com/Le-gaz-en-Mediterrane...

Pour le Liban et la Syrie, la prospection est à faire.

Ce gaz oriental est vu comme source diversifiée gaz pour l'Europe justement en place du gaz....russe !fr.reuters.com/article/frEurope