UA-65882359-1

08/04/2018

Italiens en colère contre la France

La colère transalpine monte autour de plusieurs "incidents".

*Dernier en date: l'intervention en solo de douaniers français en.... territoire italien à la gare de  Bardonecchia pour contrôler un ressortissant africain. A 5km de la frontière.

Une atteinte  à la souveraineté de ce pays. La France va tarder à prendre conscience de la gravité de cet acte et du  grave trouble occasionné. Lente à agir, elle va présenter ses excuses cette semaine seulement.

Les critiques fusent de toutes parts d'une Italie heurtée. Dont celles des politiciens de l'extrême -droite hyper sensibles à la violation de souveraineté.

(TDG)«Au lieu d'expulser des diplomates russes, il faut ici éloigner les diplomates français», avait réagi avant ces explications le président de la Ligue Matteo Salvini (extrême-droite), arrivé en tête des dernières législatives grâce à une coalition avec Silvio Berlusconi.«Avec nous au gouvernement, l'Italie relèvera la tête en Europe, nous n'avons pas de leçons à recevoir de Macron et Merkel, et nous contrôlerons nos frontières.»

Massimiliano Fedriga, membre de la Ligue, a de son côté estimé que la France faisait de son pays «la risée de l'Europe». Et d'ajouter: «la police française fait ce qu'elle veut en territoire italien sans être inquiétée comme si elle était chez elle. Ce qui s'est produit à Bardonecchia est grave et montre le peu de considération que nos soi-disant amis en Europe ont pour nous».

Cette affaire fait d'ailleurs  penser à l'incident franco-suisse quand une voiture de douaniers français s'était installée à la sortie d'une banque de la Praille pour noter les immatriculations....

*Elle arrive dans le contexte déjà vif de la réaction italienne à la  mise en examen de Nicolas Sarkozy sur ses troubles affaires libyennes, ses accointances avec Kadhafi au point de recevoir de l'argent illégal pour sa campagne (sous réserve du jugement final) et ensuite sa volonté de dégommer le dirigeant, avec l'intervention de l'Otan. Jusqu'à son assassinat avec l'aide des services secrets français.

La presse de droite se déchaîne contre le couple franco-allemand qui donne des leçons.

"Premier fait, rappelé par toute la presse de droite italienne : le conseil européen du 23 octobre 2011, et le sourire de connivence entre Nicolas Sarkozy et Angela Merkel quand était évoqué devant eux le nom de Silvio Berlusconi, en pleine tourmente. Ne recevant aucun soutien international, en particulier de ses alliés français et allemand, Berlusconi avait fini par démissionner quelques semaines plus tard. Une affaire que n’a toujours pas digéré la droite italienne.Ce moment « où ce petit coq arrogant a ri de Berlusconi »« Nous nous souvenons très bien du moment où ce petit coq arrogant a ri de Berlusconi, c’est-à-dire de l’Italie, le 23 octobre 2011, proposant ainsi de démonter l’organisation démocratique de notre pays. C’était un ricanement de mépris et de supériorité […]. Maintenant on comprend mieux : il voulait se débarrasser du seul gouvernement hostile à ses politiques guerrières” a ainsi écrit Libero, un quotidien populiste."

Très concrètement l'affaire libyenne indispose les Italiens pour plusieurs motifs :

-La destruction de l'Etat libyen engagée par la France  a ouvert la voie de l'émigration africaine massive vers l'Europe. Par la PORTE de l'Italie qui subit et se retrouve sans aucune aide de ses voisins qui au contraire ferment leurs portes.

Grand scandale pour elle puisque la France serait à l'origine de l'ouverture du robinet à migrations par la destruction de l'Etat libyen.

 L'influence italienne et notamment autour du pétrole dans ce pays pétrolier va diminuer, autre grief.

Second fait, sans doute pire aux yeux de la droite italienne : Sarkozy est à l’origine, en 2011, de l’intervention militaire de l’OTAN en Libye. Une intervention qui prend un autre sens au regard des révélations sur ses collusions avec Kadhafi : « derrière cette fausse croisade pour exporter la liberté et la démocratie dans les dunes libyennes, […] il y avait à la fois le colonialisme cynique de Sarkozy et sa trahison vis-à-vis du raïs, qui avait financé sa campagne pour la conquête de l’Élysée” écrit Il Tempo, journal conservateur.

Libero est encore plus clair dans sa charge : « d’une part, l’influence de l’Italie en Libye a été drastiquement réduite, notamment celle de ses entreprises, à commencer par [le géant pétrolier] ENI. D’autre part, de ces mêmes côtes partent désormais chaque année des dizaines de milliers de malheureux, issus de toute l’Afrique et munis d’un ‘aller simple’ vers notre pays. Voilà le prix que paie l’Italie pour la guerre voulue, en grande partie, par Nicolas Sarkozy”. Autant dire que de l’autre coté des Alpes, peu de journalistes de droite ont été attristé de la mise en examen de l’ancien président.

 A la fois Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron hérissent les italiens. Le spectre honni de Napoléon ressurgit.

A juste titre ! Sur ce point Macron en fait des tonnes autour d'un petit délire personnel qui le fait se comparer -sans rire-à l'empereur.

(J'avais nommé ma rubrique Politis France  Macron... Bonaparte.)

Se la jouer Napoléon outre l'aspect délirant va ré ouvrir des cicatrices mal fermées du ..XIXème siècle

L'arrogance française qui aime l'Europe à condition qu'elle suive ses desiderata irrite les italiens au plus haut point.

.

 

                                                Syvlvie Neidinger

 

                        Rubrique Politis France Macron Bonaparte

30/11/2015

Les Services de Renseignement victimes de la diplomatie. Et du reste.

Le 20 novembre dernier, l'interview de Bernard Squarcini ancien directeur de la Direction Centrale du Renseignement  (2008-2012) à Valeurs Actuelles, organe certes très droitier a fait effet de petite bombe informationnelle en France  au point d'engager des députés d'opposition à demander des comptes au gouvernement de M Valls à l'Assemblée Nationale.

Et de demander une commission d'enquête

Extrait de cette interview "Comment travaillent nos services, alors ?

Nous sommes contraints de faire appel à des partenaires étrangers qui nous donnent les informations qu’ils souhaitent. Sans ces errements idéologiques, peut-être pourrions-nous éviter que des drames se produisent.

Vous avez proposé à votre ancien service il y a deux ans de lui transmettre une liste des Français qui combattent en Syrie. Pourquoi a-t-il refusé ?

Il y a déjà deux ans, les services syriens m’avaient effectivement proposé une liste des Français combattant en Syrie. J’en avais parlé à mon ancien service qui en a rendu compte à Manuel Valls. La condition des Syriens était que la France accepte de coopérer à nouveau avec leurs services de renseignements. On m’a opposé un refus pour des raisons idéologiques. C’est dommage car la proposition était une bonne amorce pour renouer nos relations et surtout, pour connaître, identifier et surveiller tous ces Français qui transitent entre notre pays et la Syrie. Résultat : on ne sait rien d’eux et on perd beaucoup de temps en demandant des informations aux agences allemandes, qui sont toujours restées sur place, mais aussi jordaniennes, russes, américaines et turques. On n’est absolument plus dans le concret."

De tous les pays occidentaux, le gouvernement Hollande/Fabius est  depuis 2012 le plus acharné contre le gouvernement syrien et son allié l'Iran, restant si proche  de ses alliés islamistes du Golfe.

Au risque d'une solitude croissante.

L'affaire se corse quand Bernard Squarcini révèle le refus de Manuel Valls de recevoir des infos sur les jihadistes français en raison justement de ce  positionnement idéologique. Sachant qu'un des tueurs de Paris était supposé sous surveillance depuis 2010 !

Et autres incompréhensions  internes dans l'hexagone: l'absence de COORDINATION des renseignements, le juge Trévidic spécialisé anti-terrorisme changé de service pour les affaires... matrimoniales, la concurrence entre DGSI (préfecture de police) et  SDAT (sous direction anti terroriste)..

                           RENSEIGNEMENTS EUROPEENS NON COORDONNES

Cette difficulté des Renseignements en interne   se vérifie aussi au niveau des échanges externes  intra-européens. Chacun suit un peu sa politique. Logique: on échange ses petits secrets entre amis très proches de façon aléatoire.

Normal: l'Europe politique n'existe pas.

                                          DIFFICILE DONNE MIGRATOIRE

A cela s'ajoute la nouvelle donne migratoire qui depuis septembre rend le travail des Services secrets carrément  impossible.

Comment gérer???

Les migrants  franchissent les frontières en masse d'une manière qui interloque. Comme si les frontières n'existaient pas. Donc... comme si les états régaliens n'existaient plus.

Ces populations fuient les zones de combat ou  recherchent des opportunités économiques.

Ces marcheurs inédits (plus grand exode depuis la seconde guerre mondiale en Europe) ne sont pas, évidemment  a priori membres des mouvances terroristes.

Mais on ne sait qui entre. Ni même d'où ils viennent car nombre d'entre eux mentent sur leur nationalité pour accéder.

Les terroristes peuvent passer aisément avec ces flux migratoires, ce que les attentats de Paris ont démontré.

                                          TROP DE DONNEES TUE LES DONNEES

Autre problème: le grand contrôle des populations et la collecte du renseignement tout azimut qui nuirait .

Selon William Biney un  ex-espion américain qui met en garde la France depuis Strasbourg"Vous suivez le chemin qui mène à l’échec que les Etats-Unis ont tracé": l’ancien officier de renseignement de la NSA William Binney, présent à Strasbourg pour le Forum mondial de la démocratie, ne ménage pas la France et sa stratégie pour lutter contre le terrorisme (...)Il était présent mercredi dans la capitale alsacienne pour s’exprimer sur le thème «Surveillance, quel est le bon dosage?», dans le cadre du Forum de la démocratie organisé par le Conseil de l’Europe autour de la question «Liberté versus contrôle», d’une actualité brûlante après les attentats de Paris. "

Ce lanceur d'alerte avait démissionné de la NSA estimant que la surveillance de masse opérée par les états est inopérante. Elle massifie les données et empêche de voir les détails qui comptent.

Jamais Etats n'auront eu aussi facilement accès à des millions de données privées et jamais ils ne se sont sentis si vulnérables face à une attaque surprise au fusil  ou aux ceintures bricolées au coût dérisoire.

                                                                   Sylvie Neidinger

 

AVANT: difficile pour les Renseignement de détecter.Gonflé! L'un des kamikazes assassins du Bataclan s'était entraîné à.... l'ANTP association nationale de tir de la Police. Il n'y a pas d'erreur de la part de cet organisme qui justement n'a pas agi en discrimination. L'homme était alors chauffeur de bus au casier vierge.Un boulot ! 

En fait, les analyses misérabilistes qui annoncent que certains passent à l'acte tellement ils sont discriminés en France n'ont pas non plus raison. L'impact d'une certaine pratique religieuse est un élément majeur d'un multi faisceau d'explications.

APRES: Services de Renseignement démunis, sous le fait accompli !: Le retour en Syrie d'un tueur en traversant les frontières sans embuche !

 

 

 

 

 

 


 

 

 

27/11/2013

Etat français liberticide: contrôle de sexualité, contrôle généralisé

Un commentateur des excellents débats du matin sur la chaîne parlementaire LCP remarquait récemment combien l'actuel gouvernement Hollande est très intrusif dans les vies privées, normatif et adepte d'un contrôle généralisé par voies extra-judiciaires, carrément !

1*/loi anti-prostitution. Une intellectuelle féministe, Elisabeth Badinter a clairement pris position contre l'actuel projet de pénalisation des clients des péripatéticiennes en soulignant combien il est dangereux qu'un Etat aille jusqu'à  légiférer sur la sexualité des citoyens. Une "professionnelle" a d'ailleurs lourdement taclé la ministre Vallaud-Belkacem en lui demandant en langage cru de "s'occuper de ses fesses à elle".

La Suisse a récemment installé un système drive-in à Zurich pour suivre l'exemple allemand. Elle fait le choix d'accompagner une pratique légalisée  et  réglementée quand le gouvernement français entend éradiquer cet usage  certes peu défendable sur le principe (et les racolages sur le terrain) mais qu'il semble difficile de supprimer.

Le risque du projet de loi PS est:

a) de camoufler plus encore et de rendre plus instable la situation. Les associations de terrain le disent.

b) un autre dommage collatéral est à venir car 90% des femmes du trottoir sont d'origine étrangère. En décidant d'accorder  la régularisation des papiers à celles qui cesseront de vendre leur corps, on peut s'attendre à ce que le nombre de femmes entrant dans la prostitution croisse pour profiter de cet effet d'aubaine !

c) lire: la loi, le sexe et la morale

d) un projet de loi qui démarre mal. Une disposition est déjà jugée anticonstitutionnelle et portant atteinte aux libertés /internet.

e) les modalités du contrôle et de l'amende par la police ou la gendarmerie seront surréalistes.  Le client pourra dire qu'il a payé pour ...discuter avec la dame. D'où la nécessité pour verbaliser d'un flagrant délit. Bizarre image du métier d'agent de l'ordre public que l'on va mettre de facto  dans une situation de voyeur !

2*/loi du contrôle généralisé extra-judiciaire. Au hasard du prochain vote de la loi de programmation militaire, le citoyen apprend presque par hasard le projet  du contrôle généralisé de toutes les communications. Article 13 de la future loi de programmation militaire. Ce alors que François Hollande demandait récemment des explications aux américains sur leur contrôle NSA des européens hors cadre légal....

Bizarre: la Justice hexagonale n'aurait même plus la main sur les données. Les procureurs non, les  administrations oui !

Administrations qui  seraient autorisées à puiser librement, sans contrôle de personne  dans les données soustraites par hyper contrôle du citoyen !

CONTROLE MARTIAL DU NUMERIQUE, GRAVE DERIVE  D'UNE ADMINISTRATION D'ETAT

Etat jacobin dans une grande dérive orwellienne qui a toute facilité à le faire puisque sa structuration est verticale. Et les contre pouvoir faibles. La Justice ici privée de son droit !

nouvelobs.com/politique/20131126.OBS6928/donnees-personnelles-bientot-big-brother-en-france.

numerama.com/magazine/27600-la-loi-pour-la-programmation-militaire-cree-une-loi-martiale-numerique.

itespresso.fr/surveillance-electronique-france-ouvre-vannes-70175.

ecrans.liberation.fr/ecrans/2013/11/21/en-france-les-donnees-personnelles-accessibles-sans-controle-judiciaire_

L'argument donné pour justifier un tel contrôle généralisé (qui fait que les démocraties n'en sont plus et deviennent identiques aux régimes autoritaires en réalité) est encore et toujours lié à ce Mohamed Merah.

Or, ce garçon était un agent double!  Cela  apparut très clairement lorsque que fut identifié ce tueur fou dans les première heures. Exemple: son trajet avion pour l'Afghanistan passant par... Tel Avi . Donc bien accompagné, le personnage ..

Infos parues juste avant le black out médiatique  total sur son passé d'indic. Verrouillage. Secret défense !C'est d'ailleurs la raison pour laquelle il ne fallait pas attraper vivant cet assassin. Pour qu'il ne parle pas! Pour qu'il n'évoque pas ses liens avec les Services français.

Et désormais  l'Etat utilise ce cas pour justifier dans une loi militaire le contrôle total de la population. Problème majeur de double langage.

Autre double position  de la France: avoir soutenu les islamistes radicaux en Syrie depuis le début et les avoir combattus au Mali...Froid dans le dos et surtout hypocrisie. Car bien entendu l'Hexagone  sera toujours donneur de leçon à l'étranger de ...démocratie.

Jusqu'à un certain point tout le même. Les observateurs  soulignent la dégringolade de sa position à l'international.france,liberticide,lcp,administration d'etat folle,nsa,elisabeth badinter,loi de programmation miliaire,merah,services secrets

France,  plus écoutée du tout, elle qui s'attache désormais  à tout écouter de la vie intime de ses citoyens !

3*/ Encore une volonté de contrôle programmée: le mouchard de voiture, en projet médiatiquement vendu sous couvert de sécurité. Pas une seconde de  vie ne doit donc échapper la surveillance orwellienne !

leparisien.fr/automobile/securite-routiere/securite-routi...

L'hyper contrôle est une bizarre option, risquée,  du gouvernement socialiste à l'heure où les citoyens sont  déjà en fronde  de tous bords...La polémique enfle.

Attentions aux retours de bâton. Trop d'impôt tue l'impôt.

Trop d'Etat tue l'Etat !

L'administration au fond n'existe elle aussi que par consensus social....

Totale schizophrénie politique quand l'Etat représenté par une administration  espionne ses propres citoyens qui par leur vote lui donnent corps: auto-mutilation !

                                                                                                Sylvie Neidinger

 Surveillance:

.lefigaro.fr/actualite-france/2013/11/27/01016-20131127ARTFIG00450-espionnage-des-donnees-l-etat-n-a-pas-consulte-la-cnil.

http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2013/12/09/01007-20131209ARTFIG00618-la-loi-de-programmation-militaire-inquiete-le-web-francais.php

Prostitution : si le Nouvel Observateur proche du PS le dit....

"Sous couvert d'anonymat, d'autres parlementaires pointent un autre problème : le timing. Ainsi de ce député de la majorité, qui se dit "très embêté par cette proposition de loi, ça n'est pas le moment. On entend souvent que la gauche au pouvoir ne s'occupe que des putes et des homos. Même si cette accusation est ignoble, et doit être combattue, il faut quand même faire attention aux signaux que l'on donne, surtout en période crise et de chômage".

Mathieu Cantorné – Le Nouvel Observateur Lire :

nouvelobs.com/politique/20131128.OBS7515/prostitution-la-proposition-de-loi-qui-divise-les-partis.

Comment François Hollande a -il soigneusement évité les réformes structurelles de la France à savoir il n' pas  réglé la part trop importante du secteur public, ni mis  de l'égalité entre citoyens du public/privé et comment a-t-il fait entrer son parti dans des débats de sexe, comme le souligne le journaliste Mathieu Cantorné, le rendant Parti Sexuel ! Ce pourquoi les français n'avaient pas voté !! Il dresse lui-même un boulevard au FN.   SN