UA-65882359-1

05/10/2017

Macron, président vulgaire, insulte sa population. Tout ...comme Trump: ils se ressemblent !

Beaucoup voient du Sarkozy en Macron. Le supposé côté "président des riches", bling-bling, people, l'absence de sur-moi qui lui fait dire n'importe quoi, sans filtre.

Quoique Sarko se tenait un peu mieux que Macron...

  L'ancien président s'était certes fendu d'un "cass"toi pov'con"  adressé à un individu, comptait karchériser des quartiers entiers. C'était comme incontrôlé.

Des dérapages...mais finalement relativement limités en nombre sur le quinquennat.

Sarkozy avait une expérience politique certaine. Il avait pris la tête de son parti avant la conquête du pouvoir présidentiel. Aucun doute sur sa légitimité.

  Macron le néophyte lui, insulte régulièrement des catégories entières  de population, ceux qui ne sont pas énarques ni hauts fonctionnaires, banquiers, people, philosophes  etc. Qui finalement ne sont rien. Dixit.

Il plane à 5000. Seul avec Brigitte.

Il présente un inouï mépris de classe, dans ses "sorties de route" ultra fréquentes, provocatrices et inquiétantes pour la démocratie...

Du préjugé social à la louche.

Les ouvrières seraient  analphabètes, les gens du nord alcoolos, les comoriens des noyés en puissance, les femmes africaines des pondeuses d'enfants, les fénéants...Bizarre comme mode d'expression politique !

Un président doit régler les problèmes du pays avec le consensus maximal.

Son vocabulaire  vulgaire détonne, de  "foutre le bordelà "les gens qui ne sont rien" (expression sans vocabulaire  insultant mais d'une violence sociale  rare.)

Il semble méconnaître le fonctionnement des médias? D'une manière évidente dire "foutre le bordel" à propos d'ouvriers menacés de licenciement dans la Creuse,   terre relativement désertifiée va créer le buzz et se SUBSTITUER à l'info qu'il comptait transmettre: ici l'apprentissage.

Ou trop le connaître ?

Deux solutions :

1) il le fait EXPRES. Alors le président de la république joue à la téléréalité. Indigne de sa fonction.

2) cela lui échappe. Alors il est en roue libre, psychologiquement parlant. Indigne de sa fonction, aussi...

En tous cas cette attitude le dessert et brouille son image. D'une part il veut jouer au roi de France ou sa version Empereur et rendre la dignité  à la fonction.. Mais d'un autre côté il évoque ceux qui "foutent le bordel".

 

                      TRUMP, MACRON: MEME NARCISSISME PATHOLOGIQUE

 

 Macron ressemble  probablement plus encore à Trump qu'à Sarko par le maniement régulier d'insultes 1) devant médias alors que 2) les deux sont présidents et  3) par des diatribes dirigées entre autres contre la..... population qu'ils représentent.

Rappel  Trump a carrément  nommé certains sportifs américains "fils de pute"la semaine dernière. D'une élégance rare.

Les latinos, il n'aime  pas trop, les afro-américains pas trop, les Porto-Ricains, pas trop non plus, les écolos pas du tout..

Problème, ces "sorties" régulières qui stigmatisent, avec un vocabulaire de gros mots contredisent l'exigence de présidentialité liée à la fonction.

Macron et Trump ont également en commun un narcissisme aigu.

Le profil narcissique est une caractéristique de nombreux dirigeants et leaders. En soi c'est un possible moteur d'action potentiel de la part de ceux qui croient hyper fort  en leur étoile perso...Un plus, un atout positif.

Problème,  chez ces deux dirigeants le narcissisme semble pathologique. Il dépasse les bornes.

De fait, tout ce qu'ils engagent eux serait... merveilleux ( Trump parle ainsi de lui-même et décrit son action en des terme dignes de contes de fée kitchs)

Macron s'est modestement auto-comparé au Christ et à Jupiter, dieu des dieux et à bien d'autres... dont Napoléon, celui qui voulait mettre au pas l'Europe par la guerre.

Jupiter comme toute déité qui se respecte châtie tout autant qu'il accorde ses faveurs. Macron châtie bien.

Sa pensée serait si complexe que les commentateurs n'ont rien à commenter. Ces dires signent un délire grave sur la représentation verticale que le président français se fait de lui-même.

Comme Trump, il bat le pavé chaque jour. Il communique, sur le terrain. Au risque du dérapage incontrôlé (comme l'expression "ils foutent le bordel" enregistrée en Corrèze). Incapable de se remettre en cause il accuse les journalistes. Facile..

                                                  LEUR MONDE FAKELAND

Le fonctionnement narcissique repose sur une dualité. Tout ce qui va bien vient de l'individu.

Pour Trump comme pour Macron , tout ce qui ne va pas vient évidemment des autres,  des collaborateurs, des ministres, des députés, du parti et surtout  du monde baptisé " fakes", hautement représenté par la presse selon leur vision déformée. Les deux hommes ont en commun d'abhorrer et d' agonir les journalistes.

Du coup Trump et Macron n'ont aucun problème de sur-moi, de conscience. 

Ils sont en roue libre pour insulter à tout va.

Signe de décomposition politique que de voir précisément ces profils là: 1) avoir été élu pourtant inconnus en politique . Donc non testés par les voies démocratiques avant l'élection majeure : la présidentielle.

2) élus dans une ambiance délétère, populiste.

 3) diriger  de cette manière  leur Etat et ainsi des affaires du monde...

Les deux ont en commun de ne pas appartenir au sérail politique.

Le danger de personnages jamais élus, donc jamais testés  "sortis de nulle part" pour prendre le pouvoir suprême par fulgurance.

 

                                                                Sylvie Neidinger

 

23:27 | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : trump, macron, sarkozy, insultes, narcissisme pathologique, fakeland;vulgaire | |  Facebook | | | |

16/08/2017

Macron, une chimère mi-Sarko mi-Trump

L'homme était inconnu et se révèle à l'usage de sa présidence de trois mois déjà.

Macron et ses contradictions, Macron et ses références.

HYPER PEOPLE ET NE SACHANT DELEGUER:  COMME SARKOZY!

Alors qu'il veut redonner dignité à la fonction, il s'expose en vacances comme Hollande le fit  dans le Var, le bidochon en moins.

Macron choisit Marseille. Une très bonne idée pour un président de la république que de passer un séjour dans les villes du pays.

Mais que fait-il de ses vacances à Marseille qui auraient pu être moins visibles ?

Jogging au Prado ( il y a plus discret comme zone que la plage principale et la corniche d'une ville de un million d'habitants !!!!).

Visite aux footballeurs avec photo de  lui déguisé avec le maillot. Comme un  "vendeur de marque" marque OM et/ou marque Macron ?

60 policiers et gendarmes dédiés à sa sécurité pour la visite supposée discrète!. C'est le feuilleton médiatique de l'été imposé et dont les gens en général n'ont que faire. A Marseille, comme ailleurs.

Aller à Marseille c'est aussi politique. C'est envoyer un message à Mélenchon...

On note que le premier ministre Richard Philippe est lui très régalien, discret en villégiature. Ce qui est possible pour l'un ne semble pas l'être pour l'autre.

Macron fonctionne intrinsèquement avec sa com' people. Mais dans le même temps se plaint d'être suivi par la presse  ô contradiction macronienne parfaite.

Jean-Michel Macron, père du président avait d'ailleurs dit ne pas être en phase avec son fils sur ce côté people...justement.

Un comparatif direct se fait dans la pratique avec Nicolas Sarkozy, hyper people.

Les deux hommes semblent s'apprécier d'ailleurs.

Autre point commun avec Sarko, le côté   "ils sont tellement nuls que je dois tout faire" A commencer par prendre leur  premier ministre pour le larbin de service.

Macron   plus encore que Sarkozy  joue " pour de vrai" à Napoléon .

Il veut un gouvernement, des députés...un sénat, un parti sans opposition, sans tête qui dépasse. Tous à  sa botte dans un délire certain.

Macron est ainsi apparu comme se mêlant de  tout dans les trois premiers mois.

Jusqu'à virer le général de Villers pour des paroles prononcées à huis clos devant la Commission Défense de l'Assemblée. Beaucoup de ministres virés...

        MACRON, HOMME PARFAIT NE SE REMET PAS EN QUESTION LORSQU'IL RATE

Et puis patatras la dégringolade dans les sondages de Macron est inédite et majeure.

Les français prennent la mesure de ses manques, ses contradictions,  son autoritarisme.

Et Macron, au lieu de se remettre en question...stigmatise....les Autres, le gouvernement, les ministres, les députés, les collaborateurs, les médias évidemment etc.dans une parfaite malhonnêteté intellectuelle.

Je gagne: c'est moi. Je rate, c'est les autres !

Macron a été vachard avec ses affidés pour recadrer tout le monde quand les mauvais sondages sont sortis.

Sa position ambivalente très sarkozyste consiste à  dire une chose ET son contraire. Macron fait volontairement son "quéqué" à Marseille devant les médias et vient en même temps jouer le grand seigneur gêné dans ses vacances.

Macron  se dit homme à la parole rare voulant redonner du lustre à la fonction présidentielle mais donne à VOIR une image déguisée de lui toutes les cinq minutes...

 

MACRON HYPER  NARCISSIQUE COMME TRUMP

Les deux s'étaient bien retrouvés, bien jaugés et bien appréciés.

Trump présente une instabilité majeure difficilement compatible avec l'exercice du pouvoir.

On sent la même faille chez Macron. Il a pris le pouvoir alors que personne ne le voyait venir.

Cela lui donne des ailes pour se sentir pousser des idées nouvelles qui ne seraient pas forcément bienvenues pour le pays et que le pouvoir lui permettrait de mettre en oeuvre sans contradiction. Je pense à la politique étrangère qu'il pratique depuis son élection comme des "coups médiatiques".

Autant une Angela Merkel ne va pas détonner dans un discours. Autant le narcissisme de Macron peut nuire et le mener à dire n'importe quoi. Il a déjà commencé par des remarques déplacées sur la démographie africaine entre autres remarques choquantes sur les "gens de rien".

Il est déjà qualifié de Napoléon. L'Italie et l'Espagne traditionnellement méfiantes de la France ( ils ont justement subi Napoléon !) se méfient déjà de Macron et ses projets "européens"

Comme Trump, il est un peu délirant . Macron ose se comparer à Jupiter, au Christ, à Napoléon, sans rire. C'est sérieux.

Comme Trump il est népotique et met en avant d'une façon exagérée sa famille; en l'occurrence son épouse.

Sur  le cas "Brigitte" la démocratie se rappelle actuellement à lu . Une pétition contre toute tentative de donner un statut non élu au conjoint (et des moyens importants) est en train de calmer les ardeurs du couple...

Le comparatif avec Trump porte  aussi sur le narcissisme.

Particulièrement une forte immaturité narcissique.

L'homme élu au sommet (présidence)  à ce poste serait  donc forcément  le plus "beau, le meilleur."

Tout le monde certes  ne peut  atteindre la fonction de gouvernance mondiale. (il faut   analyser plus précisément les conditions de leurs élections respectives)

Attention toutefois.  Les deux présentent un narcissisme exacerbé: il  faudrait tresser leur louanges en permanence !

Macron est délirant à Marseille. Il expose sa vie privée et en même temps porte plainte pour crime de lèse -majesté face à un journaliste. Il sature et en fait trop.

( épisode Om)

Idem:  la même non  relation aux médias  de la part des deux hommes.

Comme Trump ,Macron refuse la presse qui va forcément avoir du recul et ne va pas transmettre sa com' telle quelle . Pardon: sa propagande.

Comme Trump il veut entrer en contact "en direct" pour tenter de court-circuiter le 4ème pouvoir qui pourtant l'a installé! (cf campagne anti-Fillon et pro-Macron)

Macron va utiliser face-de-book à la rentrée, apprend-on.

Comme Trump qui tweete chaque jour,  Macron  sature l'espace médiatique avec les photos de ses déguisements. Dernier en date, en footballeur.

Les deux hommes autoritaires vont déchanter de toutes façons.

Dans un régime autoritaire,  on peut réussir à faire taire toute parole critique.

En démocratie non. Les tentatives de contrôler les infos les concernant iront à l'échec.

La France comme les USA sont encore... des démocraties.

Et le  feuilleton  people médiatique de l'été de Macron peut encore être qualifié de mise en scène de cinéma.

 

                                  Sylvie Neidinger

 

21/11/2016

FILLON pilote expérimenté et préparé à gouverner

Le 20 novembre 2016 aura été historique pour la droite française.

-Pour la première fois, elle organise  une primaire. Elle choisit son challenger, probable futur président , démentant tous les pronostics de commentateurs qui signalaient l'exercice impossible pour elle (en raison d'une supposée culture du  'chef ', un  chef bonapartiste s'imposant naturellement selon eux, regards tournés vers Sarkozy)

-Fillon hier gagne contre toute attente médiatique  à 44%, il écrase. 28% (Juppé) 20% (Sarkozy) En tête dans 87 départements! Un raz de marée.

Les militants et proches sentaient eux le terrain bouger.

Notamment quand ceux de  la droite dite "dure" du sud-est traditionnellement sarkoziste disaient vouloir se positionner pour Fillon à qui voulait bien l'entendre. .

Mais jamais ces signes n'annonçaient une victoire avec une telle avance!

Personne n'a prévu un tel écart, pas même lui.

-Sarkozy se retire très dignement. Et appelle à voter pour François Fillon. Fair play, bon joueur.

Oubliée la phrase vacharde sarkoziste "le premier ministre est un collaborateur, le patron c'est moi" qui rappelle toutefois que Fillon a  tenu la boutique Matignon cinq années durant contre vents et marées. Solide comme un roc, un menhir sarthois. Dans un gant de velours et toujours calme.

Il fut benjamin du parlement: plus jeune député de France à 27 ans.

 

                              4 millions de votants !

 

Le vrai patron de l'élection  primaire aura été... les Quatre millions de votants. Enorme chiffre. Totalement imprévu.

Les français  ont choisi nettement François Fillon en dépit des commentateurs qui se sont trompés et/ou qui avaient décidé par avance  du ticket Sarko-Juppé.

Juppé plus atlantiste et étatique  que Fillon,  n'a pas le courage de revenir aux 39 heures pour le service public, par exemple.

Le  sportif sarthois  a fait un travail préparatoire de fond.

Fillon, ce notable gaulliste social, proche du spinalien Philippe Seguin, parle économie, famille, territoires dans son programme, veut reformater le code du travail à 200 pages, compte ré-installer les "allocations familiales pour tous" supprimées par les socialistes.

Un traitement de choc à l'anglaise: il entend supprimer ...500 000 postes de fonctionnaires !

En politique internationale, il compte détricoter les errements hollandais et tenir la Russie comme un interlocuteur valable, sans insulte type  Fabius/Hollande.

S'éloigner diplomatiquement du Qatar et de l'Arabie saoudite.

 Les français ont choisi lors de ce premier tour François Fillon, ce candidat nettement à droite, au programme économique libéral (à la Thatcher, moins étatiste que Juppé ) et conservateur (il avait reçu le soutien de Sens Commun émanation de la Manif pour tous, lui, et non JF Poisson)

Il ne mâche pas ses mots. Il ne manipule pas la langue de bois.

Les français hier ont cantonné en 2ème position un  Juppé qui ratissait plus largement vers le centre.

Choisissant nettement  Fillon  ce gaulliste social, d'une droite certaine qui appelle aujourd'hui au rassemblement derrière lui,   centristes compris. Droites au pluriel plutôt, car  il réunit désormais  toutes les droites de France (cf René Rémond)

 

                               FILLON COMME JACKY ICKS

 

Pilote de course (son hobby dans le privé) sa première parole fut hier une comparaison.... avec le pilote belge Jacky Icks vainqueur au Mans (sa ville de naissance) en 1969  (rappel: ce belge  part mal mais lance une attaque fulgurante de dernière minute et gagne)

Pourtant lui, Fillon,  était bien parti ! Très tôt, avec un programme structuré.

Le Sarthois  a commencé avant tout le monde par un bon réglage du moteur.

Mais les médias l'avaient négligé. Tous béats devant un supposé effet Le Maire et tenant Fillon pour un "éternel second" de la course. En l'espèce ici un  "4ème de la course" avec  des sondages discutables.

                                            FAIRE

 

9782226318992-j.jpg

François Fillon annonce sa candidature dès 2013 (au Japon) puis confirme en avril 2015 avec un projet de rupture.

Il publie il y a un an son programme dans un ouvrage titré FAIRE. Puis récemment un essai sur le thème de "vaincre le totalitarisme islamique". Un livre sur les chrétiens d'orient publié en septembre.

Il nomme un chat un chat. Un engagement hyper ferme toujours dans un gant de velours, très policé, calme.

Il ne revient pas sur la mariage homosexuel mais bien sur l'adoption:  pas de GPA, pas d'adoption plénière.

Il lance officiellement  sa candidature cet été en signalant qu'un président de la république sans "casserole" judiciaire serait un mieux...

Les médias hurlent mais l'argument est reçu à 100% dans les chaumières...

Paradoxe, les médias ont snobé le sarthois  mais ce sont  les émissions Tv qui vont le révéler au plus grand nombre(débats+ l'émission people "Une ambition intime" de Karine Le Marchand)

Fillon   va crever l'écran lors des trois débats. Présidentiel, il recadre les journalistes dont l'innommable Elkabbach;  ce  papy de  79 ans qui sévit toujours...Le sarthois ne se laisse jamais emmener là où il ne veut pas.

Il parle avec douceur de ses positions fermes et affirmées. Libre jusque dans ses vêtements,  n'hésitant pas à porter des vestes à col Mao.

Sa femme Pénélope mère de ses cinq enfants, galloise,  est son inconditionnelle. Conseillère municipale de Solesmes, elle monte actuellement  en visibilité.

 

Fillon n'a rien d'un politicien distant. Il répondait personnellement aux courriels. (oui....)

Son temps maintenant est pris pour gagner la primaire la semaine prochaine. Et la présidentielle ensuite.

François Fillon  veut diriger la France et faire oublier l'épisode Hollande.

                                                                 Sylvie Neidinger

 Suite Fillon pilote de course

 

 Hollande a tout faux dans son analyse

 

Présidentielles 2017: Blog-série n°14 du #blogneidinger

20/11/2016

Primaires françaises de droite: Fillon-Juppé

C'est un pari sur le résultat. Sarko éliminé au premier tour de la primaire.

sarkozy,moi,caricature,monarque

Caricature Neidinger

 

Parce que le plat sarko et Hollande a déjà été servi...Les français n'en veulent plus.

Un signe.  Certains de la droite "dure" du sud-est, là où la gauche n'existe pratiquement pas, qui votaient traditionnellement Sarko me disaient  passer soit   à Fillon soit à Juppé (en moindre nombre).

Le différentiel idéologique entre Fillon et Juppé est énorme sur la politique internationale.

Fillon pose le dialogue avec la Russie, avec  le gouvernement syrien. Et remet en cause l'alignement sans borne de Sarko, de Hollande et maintenant de Juppé. Idem sur les alliances avec le Qatar et l'Arabie Saoudite, en première ligne pour l'huile sur le feu au proche-orient.

Juppé s'aligne. Fillon repositionne la politique externe.

A voir, ce soir, si  Sire Kozy et sa droite violemment  identitaire, bling-bling qui divise et ne rassemble pas... rempile ou non.

Je parie pour le non.

Quant à Hollande, il pleurniche dans son coin, fait appel aujourd'hui  à  "ses" artistes pour le soutenir en ce jour de primaire de droite. "Personne ne l'aimerait"  selon lui...

Problème.

Il est gonflé. Il a lui même donné à tous le bâton pour se faire battre !!! Alors...qu'il assume.

François ,  "hollande bacher" est lui même coupable d'auto-bashing.

Rappel: il a  divulgué des secrets défense aux journalistes. Il s'est auto-disqualifié.

 

                                                               Sylvie Neidinger

 

Pari gagné

 Soirée "historique" à rebondissements!

4 millions de votants  Résultats 1) Fillon 2) Juppé 3)Sarkozy

Discours courtois à 22h10 de Sarkozy qui appelle à voter Fillon et donne son testament politique avec grand respect pour ses challengers.

 

Présidentielles 2017: Blog-série n°14 du #blogneidinger

13:00 Publié dans P-Politis France, P-Politis Grenouillade | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : primaire à droite, france, fillon, juppé, sarkozy, nkm, poisson | |  Facebook | | | |

18/07/2016

Attentat de NICE en boomerang: la responsabilité des politiciens Sarkozy, Fabius et Hollande entre autres

COLERE. Visages.

Manuel VALLS est sifflé ce 18 juillet sur la promenade des Anglais...

La population commence à réclamer des comptes aux hommes politiques.

La colère monte.

Les politiciens s'étripent sur ce qui a ou  n'a pas été fait pour empêcher la venue d'un camion 19 tonnes à 70 km /h sur un lieu improbable, dans un acte  criminel inédit.

Sarkozy gonflé monte sur ses grands chevaux et "tape sur la table".

Hollande décalé qui s'auto-congratule  spécifiquement depuis son entrée en campagne se vantait encore dans son discours du 14 juillet.  Alors qu'il a les mains pleine de cambouis et qu'un attentat le soir même rendait son discours mensonger.

Les mémoires  sont courtes.

 Notamment sur le rôle de la France dans la montée de l'islamisme radical international.

                      MENSONGE D'ETAT SOCIALISTE PAR OMISSION

 

LA RESPONSABILITE de N. Sarkozy. En 2011, il dégomme le colonel Kadhafi, alliant la France  aux islamistes de Misrata, agissant au delà des résolutions de l'ONU à la demande de son ministre d'opérette bis des affaires étrangères BHL, poitrail poilu au vent.

Les services secrets hexagonaux étant même semble-t-il présents pour l'exécution.

La Libye entre dans un chaos indescriptible.

F Fillon l'ancien premier ministre certes antisarkoziste notoire, reconnait l'immense erreur du président de l'époque.

 Autre article: les contradictions occidentales en Libye

LA RESPONSABILITE gravissime de Laurent  Fabius qui ministre des affaires étrangères  a soutenu en 2013 Al Nosra, un groupe islamiste radical les qualifiant de "faire un bon travail" (=tuer, coupoer des têtes !) en lien avec les amis de la France type Qatar et autres pays du golfe qui comptent installer dans le pays de Cham multiconfessionnel un état islamique.

 LA RESPONSABILITE de François Hollande plus grande encore puisque supérieur hiérarchique de L Fabius. Le président   a envoyé en Syrie dès 2012 aux "groupes islamistes amis" des armes dites illégales qui se sont retrouvées dans les mains de l'EI.

Au point que le parlement européen ait demandé que cela cesse !

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2016/02/26/l...

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2016/03/05/u...

 Hollande fut un président va-t-en guerre: plusieurs conflits ouverts...au point de ne plus avoir assez de militaires....

Sous Hollande les mineurs ont pu franchir la frontière sans autorisation parentale, ce grand scandale.

La politique proche-orientale de la France  a été plus que trouble sous Hollande 

Avec un revirement spectaculaire: une veste tournée quand le scénario syrien a viré au noir. Le président se muant alors en ami des minorités,  lui qui a contribué à leurs exécutions par les alliances et la vente d'armes.

A Nice, la population commence à demander des comptes. Car la France est devenue un pays multi-ciblé par les actes de terreurs.

Les comptes sont à demander.....certes:

Non pas tant de savoir pourquoi un camion peut-il surgir ainsi et "qui est responsable de quoi "entre la mairie et le préfet...

Mais des comptes  réels sont à obtenir  sur la politique de la France et celle des pays occidentaux et leurs alliés type Qatar..

A commencer par l'invasion de l'Irak par la désastreuse action des Bush., un conflit que Jacques Chirac avait fermement refusé.

L'Hexagone sous Sarkozy dès 2011 et Hollande mène  un jeu international belliqueux, avec actions locales  des services secrets, ventes d'armes et  alliances improbables.

Une politique internationale qui revient en boomerang avec les réfugiés et les attentats.

La France paie sa politique étrangère à se mêler de tous ces conflits. Un niçois devant les caméras criait:"toutes ces guerres qui ne nous concernaient pas".

Surtout il s'agit de conflits dans lesquels la France- notamment en Syrie- n'est pas intervenue contre mais pour l'installation de cette idéologie mortifère radicale (cf le soutien de Fabius a un groupe lié à Al qaida).

A cette époque (dès 2012) les médias ( médias "nobles : reuters, AFP)  revenaient de ces zones avec des reportages systématiquement pro-rebelles islamistes et le fameux cri jihadiste entendu à chaque tir.

Aucune question par ces médias sur la présence les enfants soldats filmés en action dans ces zones anti-gouvernement local. (Tous ces reportages présents encore aujourd;hui sur You tube comme preuve.)

Jusqu'aux snippers,  qui tirent dans le dos qui devenaient des héros...

Ce qui en Europe ne semblait perturber personne....

A vomir.

C'est cette politique que les spécialistes du proche-orient critiquent.

Il est temps que le grand public ne se pose les mêmes questions.

 Ce blog depuis 2011 évoque ces sujets.

 

                                                                               Sylvie Neidinger

 

 INFO SUITE

Des militaires français envoyés en Libye en dehors de toute légalité en mode barbouze.

22/01/2016

Sire Kozy 1er, pour la vie

Je suis la France à Moi tout seul....

sarkozy,moi,caricature,monarque

 

Louis XI, Louis XII, Louis d'or, c'est moi.

Napo, Jeanne d'Arc, de Gaulle, c'est toujours moi,  Sa Majesté, Sire Kozy 1er elle-même.

Je brille moi, Sa Grandeur lumino-fluorescente, que le monde s'arrache et  nous envie.sire kozy2 001.jpg

Son Altesse bling hyper Top sérénissime.

Désormais sereine.

L'Hexagone c'est moi.

J'ai écrit un livre pour dire un tout-petit petit petit  peu de mal de Moi et beaucoup beaucoup de bien de mon Nicolas préféré.

Plus fort que Moi-Lui tu meures ! J'ai même zigouillé le colonel Kadhafi,  tout seul, je le jure.

C'est pas le vieux crâne d'oeuf à la sauce bordelaise ni le sarthois, fangio des petites voitures ou le bruno le beau gosse qui m'arrivent à la cheville...J'en ai vraiment  rien à Faire d'eux !

D'ailleurs, ch'vousjure, aucun esprit de vengeance ne m'anime. Je suis trop en Hauteur pour cela; même quand ch'me rase, devant le miroir!

Je suis intelligent, compétent, sportif, avec en plus des biscotaux et des mollets de cycliste.

Je bas ma coulpe. Mea Mea Coulpa, ma faute et très grande faute. La preuve maintenant je dors même dans les hôtels de province ! C'est pour dire....

Et, au Pov'Con qu'a pas bien compris, je redis le message hyper-super subliminal du titre de mon bouquin.

OUI, je veux régner sur la France pour la vie, comme un roi de royaume, un prince de principauté, un monarque de monarchie, un pape de papauté.

Normal puisque Napo, Jeanne d'Arc et de Gaulle c'est tout moi.

Je suis Racine aussi, non sans rire.

 Résumé:

Moi, Sire Kozy 1er, monarque, je suis hyper-super indispensable à la France.

Pour parler de MOI. A vie.

OUI de MOA.

                                                          Sylvie Neidinger

 rubrique Caricatures Neidinger

                                                    

 

 

 

28/12/2014

2014-French circus politicus

 La droite de la  droite court après l'extrême-droite.

Laquelle court après l'électorat de la gauche. Puisque le vote ouvrier lui  est déjà acquis. Mais pas seulement.  Celui du petit commerçant & artisan. Les médecins s'y mettent. Les retraités. Les chefs d'entreprise. Les....Les....Les....

Marine navigue et avance sans ramer.

L'extrême-gauche s'est boboïsée. Comme toute la  gauche d'ailleurs. Curieux mélange dans un habit vert, de collectivistes, de néoconservateurs atlantistes libéraux communautaires et de sectateurs sociétaux en interne. Sécateurs aussi.

Telles les mélenchonneries, productions audiovisuelles de Mélenchon, chef des bobos très  tendance 1789 qui coupe et cloue au pilori  par ses paroles ou  tweets également très   1792 avec sa Terreur langagière.

Des paroles qui tuent ses interviewers et les autres dont Angela Merkel. Mais  ne restent que des paroles de papier. Des moulins à vent tels ceux que l'on observe en  Espagne chez Don Quichotte. Ou en Hollande.

                                 CIRCUS POLITICUS

En Hollandise justement les différents canaux du Ps ont été canalisés. Ils ne débordent plus. Plat pays. Ils frondent: juste  un épiphénomène de retour de marée. 

En Hollandise, l'emballage ne correspond pas au contenu. Il ose même se présenter en 2014 comme.... social démocrate là où il idéologise à mort. Pas de réforme de l'état public qui creuse les déficits. Typique: la journée de carence ré-instituée pro-fonctionnaire.... Il charge la barque  du secteur entrepreneurial, marchand ou privé, celui qui dégage les marges. Hausses à la SNCF, EDF, pour tous.Taxes. Taxes.

En Hollandise gouverner c'est taxer. Ceci dit Sarko avait démarré...

En Hollandise, la  monarchie républicaine institutionnelle perdure. La réforme n'en est pas une.

Si: une réformette des... femmes fut observée en 2014.

Après Valérie, la première Dame de France non mariée (licenciée, elle dira "merci") Julie, désormais première  Dame à mi-temps, de nuit, qui vient dormir à l'Elysée. Officieuse officielle.

Anormale normalité. Normale anormalité.

Léonarda heureusement n'est pas ré-apparue pour retrouver son Léonardo...

 Noël 2014, François Hollande, toujours illisible (ou idéologue) a (volontairement) oublié de souhaiter de bonnes fêtes au pays, alors qu'il l'avait fait pour l'Aid récemment. Quid? Que comprendre ?

En Hollandise, le Ps, parti au pouvoir fond comme neige au soleil. Chaque élection, depuis la présidentielle le squelettise.

Jusqu'où la cure d'amaigrissement ?

A la droite du Ps, Manuel Valls, le premier ministre   adore rappeler ses origines espagnoles sinon catalanes  paternelles mais  masque, vérouille  ses origines suissesses maternelles, Luisangela Galfetti, du Tessin.  Question: vu de Matignon être helvète est-il une tare?

Les médias français  ce puissant 4ème pouvoir allant vite en besogne baptisent déjà roi Manuel. Ils décident de l'échiquier.

Manuel Valls se voit, se vit en présidentiable. Il dit aimer  les gens de droite. Car la présidentielle appartient à celui qui rassemble tous les bords. Toutefois, sa droite géographique à lui reste ...le centre puisqu'il est socialiste. Problème.

                            UMP SANS FONDATION

Le centre est ce point originel qui détermine tout le spectre politique hexagonal. Un infiniment petit théorique qui n'existe pas en réel. Un point zéro autour duquel tout se construit.

Si, dans le fond, ce point de base est fort  bien  incarné par... François Bayrou, le béarnais solitaire, roi de Navarre et  de toutes les campagnes. Un coup à gauche, un coup à droite. Le tournis. Tournicoti, tournicotons: la définition du  ...pragmatisme ?

A la droite du centre, le centre droit. Les UDI qui  en 2014 reconstruisent calmement leur maison après avoir quitté l'UMP.

A la droite du centre droit...l'UMP, parlons-en.

Elle s'est donnée en novembre dernier un chef mal élu en pourcentage.

Un CHEF qui se rêve en Napoléon le corse. Et n'aime pas les bébés Chirac.

Juppé et Fillon veillent au grain.

Le "sarkophage", dans son étymologie antique est une  pierre qui absorbe la chair fraîche (sarcophage) Ici Sarkozy n'a pas les franches coudées pour dégommer toutes les têtes qui dépassent ou pour absorber.

La maison UMP va mal. Pour se reconstruire, elle doit passer par la phase (re)Fondation. En  refusant de faire son bilan des années sarkozistes, elle se refuse de facto sa reconstruction sur des bases saines.

                        LE PARTI DES  RAZLEBOLEURS

Les déçus du sarkozisme (cf cette personnalité très clivante qui se cherche des ennemis en permanence) ont voté François Hollande.

Les mêmes, déçus du hollandisme (pire président élu à croire les sondages) observent désormais avec beaucoup d'attention....

Marine Le Pen qui monte, qui monte , portée par les flots, avec ses deux plus jeunes députés de France.

Des vanne ont cédé. Une large frange de l'électorat voit moins le FN sous son ancienne image de parti de la séparation ou du racisme.

Il devient le parti des rasleboleurs. Et là, cela fait du monde !

Alors quid du cyclus-quelquefois circus- politicus en 2015?



 

                                                        Sylvie Neidinger

                                                             

27/09/2014

Triennat

L'hexagone avait le septennat, lui même passé au quinquennat sous J. Chirac.

Avec  le retour prématuré de l'ancien président Sarkozy, déjà en campagne...présidentielle, le pays -100% blasé- découvre le.... triennat !

                                  Sylvie Neidinger

                                           

03:17 Publié dans P-Politis France | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : triennat, sarkozy | |  Facebook | | | |

30/07/2013

Sarkozy met si peu la main à la poche....

Il s'agit pourtant de son élection. Il est co-responsable du prêt bancaire de l'UMP et il a lui  même organisé sa campagne en jouant avec le feu des lignes potentiellement interprétées et floues du "meeting pour candidat" ou de la "réunion de Président".

Il a perdu.

Et l'UMP dans la fouée dont les comptes de campagne ont été invalidés.

On cite le OFF d'un député dans le quotidien  Monde

"L'exercice réalisé par Nicolas Sarkozy est gonflé, balance un député UMP. Il a, pour le moins, géré la campagne avec légèreté. Il nous plante, et puis il revient jouer les sauveurs avec 7 500 euros en donnant des leçons de bonne conduite à Fillon et Copé. C'est une opération de com' culottée pour laquelle il enfile le costume de la victime et où il se la joue solidaire. En résumé, il se fout de notre gueule." Et de glisser une suggestion : "La loi prévoit que les dons aux partis politiques sont limités à 7 500 euros par personne physique. Donc rien n'interdit à Carla de mettre un peu la main à la poche."

Autre témoignage, celui du filloniste -donc chiraquien- Bernard Debré:
«8,3 millions sur 11 déjà recueillis par l'UMP, c'est bien. Mais ce serait bien aussi que Nicolas Sarkozy donne davantage!»

"Oserai-je dire qu'il aurait pu donner un peu plus parce qu'il était caution solidaire [du prêt contracté par l'UMP] ?", a lancé le député de Paris ce mardi sur i-Télé. "Il faut faire un effort supplémentaire, j'aurais aimé qu'il le fasse"

Il le peut effectivement comme co-emprunteur.

Les remarques acerbes ne font que commencer.1/3 des sénateurs et députés UMP semblent rechigner à payer....

"On était bons à rien pendant sa campagne, et maintenant on est bons à payer ses dettes", s'était ainsi emporté un député, interrogé par Europe 1.

Le droit d'inventaire du sarkozisme s'ouvre -ENFIN selon les dires de certains-

Par le tiroir-caisse !

                                                                                             Sylvie Neidinger

http://www.lyoncapitale.fr/Journal/France-monde/Politique...

http://www.europe1.fr/Politique/Sarkothon-un-tiers-des-el...

13:13 Publié dans P-Politis France | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ump, dette, comptes invaliés, sarkozy, droit d'inventaire | |  Facebook | | | |

12/06/2013

Sarkozy, bizarre commandeur/snipper depuis l'ombre de sa retraite dorée

 La retraite politique de cet ancien président est bizarre. Comme un commandeur  au dessus de la tête de Marianne, officiellement caché mais en position de tir.

Commandeur dans  la version don- juanesque s'entend: la célèbre apparence ombrée  de la  statue du revenant qui   plane sur tous les esprits comme soufflant de l'au- delà.

 Nicolas Sarkozy bénéficie de l’incroyable largesse accordée en France, depuis 1985 par  Laurent  Fabius -alors ministre de François Mitterand- aux anciens Présidents de la République au titre de leur « re-casage » au Conseil Constitutionnel : appartement de fonction, émoluments, personnel, garde rapprochée, surveillance des domiciles, protection des proches, avion gratuit…

L'avantage est estimé à 1,5 M d'euros par ancien dirigeant.

 Un cadeau d’adieu en l’échange d’une conduite publique de Sage.

Surtout une magnificence  royale  distribuée aux "anciens monarques républicains actuels" V.Giscard, J.Chirac et Nicolas.

France qui a coupé la tête de ses rois mais reste fascinée par le luxe ostentatoire à la tête de l'Etat comme signe de sa propre grandeur (passée !)

 Originalité à  laquelle François Hollande a mis fin  à partir de …lui-même lors de son discours du 7 janvier dernier.sarkozy,consei constitutionnel,chirac,fillon,patrick buisson,nkm,havard

Fin de l'automatisme que les députés socialistes entendent mettre en pratique immédiatement (proposition de loi de mai 2013)

 Heureuse décision  car les quinquennats ont la fâcheuse habitude  de revenir… tous les 5 ans et que 5 ans c’est… hyper rapide !!!!

Trois anciens Président siègent actuellement au Conseil.

Siéger est un bien grand mot en raison des conflits d’intérêts possibles sur certains dossiers. Notamment en cas de mise en examen. Ou tout simplement en raison de décisions à prendre sur des lois initiées par ledit président -ce qui rend impossible son avis. Ou de l'incompatibilité physique due à l'âge  (Jacques Chirac fatigué et absent)

Sarko fréquente peu l’Institution.

Nous avons donc un retraité de luxe aux frais de la République, opportunité légale qu’il a saisie évidemment, tout comme Giscard et Chirac avant lui.

LA STATURE DU COMMANDEUR QUI TIRE PAR BUISSON INTERPOSE

sarkozy,consei constitutionnel,chirac,fillon,patrick buisson,nkm,havard Le problème est que le mari de Carla ne  se contente pas de cette situation hyper avantageuse. N. Sarkozy joue actuellement devant les français une singulière pièce de comédie intitulée: clair-obscur. Car il entend  peser sur l’action politique. Malgré son obligation de retrait.

 Il évite donc soigneusement tout commentaire dit « public » (sinon les députés PS et PC ne manqueraient pas de demander à lui supprimer immédiatement ses avantages)

 Il enchaîne des conférences  haut de gamme  « privées » pour happy few gérées par des agences de booking de luxe.

Vous voulez Hilary Clinton pour un petit raout entre amis, c’est 500 000 dollars!

Au fait Sarko, c’est combien ???

PAROLE QUI VAUT SON PESANT D'OR

On voudrait savoir exactement. Juste pour comparer son prix  par rapport à un Tony Blair ou une ancienne ministre américaine des affaires étrangères.

Le grand  public (par les médias) sait juste que les interventions  lui rapporteraient autour de 100 000 dollars la séance plus des frais annexes (sous réserve de savoir exactement)

 Il est vrai qu’à ce prix là,  la parole  vaut de l’or ou du diamant !

 Un très simple compte qui diviserait le tarif global par le nombre de mots ou de lettre de l'alphabet donnerait le prix à l’unité. Tout se calcule.

 Un simple « bonjour M’sieurs Dames » lui rapporterait au moins 400 dollars pièce-prix-d’ami-juré (sous réserve d’avoir le chiffre exact initial pour bien compter)

 Doit-on croire que les mots « karcheriser la banlieue » et « casse-toi pov ‘con » ont une valeur marchande notable s'ils sont désormais prononcés par Lui devant un parterre choisi et élégant?

Doit-on penser que ses discours maurassiens lors de la dernière campagne (discours qui lui ont fait perdre  les élections tout de même)  avaient donc une telle valeur marchande ?  Diantre !

SNIPPER PAR BUISSON INTERPOSE

Nicolas  Sarkozy prend  donc soin d’éviter la parole publique: il  se retient et ronge son frein.

Car dans le même temps il se positionne pour 2017. Voire il se la joue mégalomane: il accepterait éventuellement de revenir aux prochaines présidentielle…« par devoir » a-t-on appris !!

Il veut carrément endosser l’habit d’un de Gaulle qui s’était retiré  avant un second rendez-vous avec les français. Sauf que lui Sarko, c'est les élections de 2012 qui l'ont retiré...

 Et crime de lèse-gaullisme: c'est bien N.Sarkozy qui a éliminé par une américanisation majeure les traces d’une certaine indépendance de la France et gestion des décolonisations. C'est bien Lui qui a mené l’hexagone à réintégrer l’OTAN.

  Pour se faire réelire, il n’hésite donc pas à devenir chiraquien, gaulliste, tout est bon.

 Mieux. Un de ses amis indique qu’il serait le seul à pouvoir rassembler « les 4 droites » Bigre.

A la croisée de quatre chemins ?

Ses amis oublient un peu vite le nombre d’élections perdues depuis 2007 et le fait que la Droite, bloquée,  n'a pas encore  pu encore ouvrir officiellement la boîte de l'inventaire du sarkozisme.

 UN ABSENT HYPER PRESENT

 De fait  le jeune retraité  est devenu pour la France un absent hyper présent, véritable« rodeur de la parole»   avec ses petites phrases distillées par ricochet.

Or, il en fait "mille fois trop"!

 Drôle de partie de billard…

Sarko surveille en arrière base l’UMP comme le lait sur le feu. Notamment les tendances chiraquiennes, fillonistes qui ne lui sont pas du tout  favorables.

 Comme il ne peut s’exprimer officiellement, c’est tout simple en snipper averti, depuis sa retraite dorée, qu' il lance de derrière les fagots son missile Patrick Buisson en mission …martiale.

L’ancien directeur de Minute ( à la droite de la droite) jamais élu, ne fait que distiller la parole du commandeur.

Il intervient énormément ces derniers temps dans les médias...signe d'un coup de sang du "patron" face à un Fillon qui a affirmé récemment  «se présenter  de toutes façons»?

Légérie nationaliste matraque en règle ceux qui semblent ne plus vouloir intégrer Sarko dans leur logiciel. Dénigrements.

 NKM qui va aux charbons à Paris (femmes enfin dans l'arène politique hexagonale ! ) se voit gratifiée  par ce triste sire d’être «  la meilleure pour perdre ». Elle ne se laisse pas faire .

Patrick Buisson  légitime l’engagement très à droite du dernier président, comme une évidence. Or, il oublie une loi géométrique toute  simple : « quand tu pousses la feuille de route vers la droite de la  droite, tu perds l’équivalent depuis  ton centre gauche. »

TEST DE GEOMETRIE POLITIQUE BASIQUE

Essayez avec une feuille de papier A4 posée  sur un bureau devant vous. Vous la poussez vers la droite en direction de l'extrême droite de 5 cm. Elle va  perdre à la gauche  de votre  droite (également nommé le Centre droit) exactement 5 cm. C'est tout simple, vous validez ! Nota: ce test peut être pratiqué à l'école maternelle dès l'âge de 3 ans.

Encore plus ridicule, P. Buisson ne fait que glorifier la Gloire de la Gloire nationale avec un argument de  récupération  politique. Nicolas et la Manif pour tous c’est «  je vous ai …compris ! »

Voire mieux: les manifestants auraient carrément piqué  les arguments de Sarko. Lui au centre de tout comme d'hab! Car ces "populistes chrétiens" selon P Buisson auraient tout simplement appliqué les idées sarkoziennes du discours de Latran !

Bien évidemment un personnage si important dont le fait d'aligner  trois lettres  rapporte désormais des centaines de dollars cash , ne peut   du haut de sa tour d’ivoire,  se mêler à la plèbe de ces Um’pistes.

En fait  des lampistes qui osent le défier et lui proposer, ces manants,  de combattre dans l’arène des Primaires avant 2017.  

 En réalité Nicolas le Grand  refuse toute idée de Lèse Majesté Primaire et voudrait leur faire mordre la poussière, à ces incompétents devenus gênants.

Mais hors caméra. Et ça, c’est bien difficile…

 En suivant cette analyse d’un N.Sarkozy qui souhaiterait  que l’autoroute de Sa Présence en 2017 lui soit ouverte de droit automatique,  on comprend pourquoi ce parti a tenu fermement à  procéder à des primaires pour les municipales de Paris et de Lyon malgré les problèmes d'organisation. On note que les gagnants NKM et Havard  à Lyon appartiennent plutôt au camp filloniste.

 Une manière pour l'UMP très divisée d'imposer à tous, même à l’avion furtif Air Sarko One qui plane au dessus du Peuple Français,  la nécessité de sélectionner  en amont tout  candidat par la voie consultative.

 Et pas du tout  par la méthode dite "tapi …dans le Buisson" !

                                                                                              Sylvie Neidinger

 

08:44 Publié dans P-Politis France | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sarkozy, conseil constitutionnel, chirac, fillon, patrick buisson, nkm, havard | |  Facebook | | | |

17/12/2012

Rubrique spécifique Valérie Trierweiler. Pourquoi ?

 Une rubrique spécifique Trierweiler ( donc Trierweiler Hollande) est nouvellement ouverte sur ce blog.(article n°5)

En aucun cas il ne s’agit de hurler avec les loups, quand le 4ème pouvoir, celui de la Presse s’immisce massivement sur une thématique, une personne. Notamment, avec les nouvelles chaînes tv ,radios d’info en continu qui peuvent être de véritables scies médiatiques hyper pressurisantes.

 Mais dans l’autre sens : il faut analyser donc exprimer.A fortiori  lorsque le couple à la tête de l’Etat alimente lui- même le feuilleton en arguant  du caractère   privé à des   choses publiques. Et surtout systématiquement  politiques.

 Le couple présidentiel dit souffrir d’une puissante pression médiatique négative. Au point que la compagne du dirigeant de la France s’est récemment comparée à Marie Antoinette, celle que le peuple a effectivement fait disparaître sur l’échafaud.

 Il est possible  qu’elle  concentre injustement sur sa personne toutes les frustrations annexes  liées à la gouvernance actuelle, le flou artistique,  les levées massives d’impôts et de taxes, la  « folie fiscale socialiste » citée par Laurence Parisot,  le débat probablement non opportun car très clivant socialement sur le mariage gay, « l’aérayraulport de Nantes » comme un Larzac ressuscité…

 C’est effectivement beaucoup pour une seule personne.

Mais les communicants savent que la focalisation sur cette dame n’est pas un produit du hasard. Elle était inconnue,  sans image négative il y a à peine six mois.

En peu de temps elle a dilapidé son capital confiance en raison à la fois de son amateurisme total en communication et de sa personnalité …très clivante. et qui continue à alimenter la polémique.

Elle s’est hyper exposée en toute inconscience. Valérie Trierweiler  semble  définitivement à la Présidence Hollande ce que le  le « Fouquet’s » fut à  Sarkozy.  Il ne s’en est jamais remis.

Dans les deux cas: un démarrage perso en trombe, à côté de la plaque qui heurte profondément le peuple français.

 COMMUNICATION RATEE DES LE DEPART

En quoi Valérie Trierweiler est-elle atypique ? François Hollande est élu le 6 mais 2012

      -Mais bizarrement, c’est elle qui se répand immédiatement, massivement sur les rubriques people de tous les journaux de France et de Navarre : des dizaines de photos de Une, de pages intérieures dans une folle ivresse qui lui fait dire n’importe quoi : « je suis la Première  journaliste de France » « je suis l’atout cœur du pays » Délire narcissque . Mais pas seulement . Au-delà du  superficiel, son action multimédias est  dans le fond  un message  éminemment…. Politique. Qui se décrypte.. Car elle distille une information précieuse. Une manière de reconnaître que cette victoire lui est due. A elle avant tout le monde. Elle a effectivement soutenu,  encouragé son compagnon pour un résultat positif  magistral : avoir décroché la Présidence de la République. Elle réglait tout au millimètre près. C’est effectivement elle qui a morigéné et viré Julien Dray comme un malpropre.

-          Elle démarre sa prise de parole publique de first lady en lançant un scud institutionnel et donc Politique :«  je reste journaliste » (métier normalement indépendant du pouvoir politique) «  je ne serai pas une potiche » ....sympathique missile à l’attention des 1eres dames qui l’ont précédées. Elle entre dans une confusion totale personnelle : elle va exercer avec les moyens de l’Etat (courriers etc.) son métier de journaliste depuis les bureaux de l’Elysée. Elle va manger à la table des Obama et dans le même temps  réclame le droit à sa vie privée professionnelle. Le compagnon de Mme Markel tient fermement à sa vie privée. Il n'apparait jamais, lui, à aucun moment. Rigueur logique.

 VALERIE TRIERWEILER : OBJET POLITIQUE NON IDENTIFIE ET POLEMIQUE

-          Rapidement, elle devient un Objet Politique Non identifié hyper surprenant qui veut tout et son contraire. Elle se brûle les ailes médiatiques à petit feu et gaspille en temps record son capital confiance.

-          Valérie Trierweiler se joue à elle-même devant les français une « story-telling » comme on dit chez les communicants. Elle se monte un personnage. Elle serait une grande rebelle. Soit. Du couple c’est certain…  Rebelle ? Ce n'est pas un défaut mais c’ est Politique . Récemment elle a décidé de mettre ses pas dans ceux d’une ancienne rebelle caractérisée:  Danièle Mitterand . Rappel :"cette ancienne première dame par sa Fondation contrecarrait frontalement  la diplomatie française gérée par  son époux président de la république  lequel la trompait ouvertement avec la mère de Mazarine". Ceci nous rappelle effectivement que la France a déjà vécu un scénario privé-public complexe sous l’ère Mitterand avec l’épouse et la maîtresse. Cette dernière logée par la République d'où une polygamie à la tête de l'Etat.…

-          Pour revenir à la compagne de François Hollande et ses tweets. J’avais rédigé mon article intitulé « Tweetweiler »avant l’épisode Falorni : cette dame morigénait déjà  par tweets les médias et leurs choix éditoriaux !  Du jamais vu. De l'inconscience.

-          Aujourd’hui, la confusion maximale sur son statut règne à propos du procès en diffamation contre sa biographie. Cela fera l’objet d’un futur article spécifique.

En quoi François Hollande est atypique en liaison avec sa compagne, entrainé dans son image à elle?

-Pour se faire élire, il a choisi la stratégie électorale de se positionner en anti-sarkozy pour tout. Il est effectivement anti-mariage.François Hollande est le premier président de la république célibataire. Mais pour le reste sa vie privée est en première ligne.

-Dans sa tirade « moi-je » il a prôné la séparation des pouvoirs (politique/justice) et de la vie privée. dont les français n’entendraient pas parler  Promesse électorale non tenue. Ils sont servis par un feuilleton privé du couple Hollande/Trierweiler qui sur l’échelle de Richter du tremblement médiatique est supérieur à la période Sarkozy !

- Raide et présidentiel, le 14 juillet 2012 depuis son bureau de l’Elysée, il annonce solennellement après le tweet tueur que tout est réglé : le public d’un côté, le privé de l’autre.  Paroles en l’air !! Car le feuilleton continue. Sa compagne ne cesse de se faire remarquer en électron incontrôlable et hors norme. Elle morigène et sélectionne les médias qui la suivent  ( TF1 en Afrique) Elle expose régulièrement sa vie devant les Tribunaux.

- François Hollande  vient de prendre sa plume dans le procès en diffamation qu'elle intente contre les auteurs du livre la frondeuse...avec  des écrits non significatifs. Qui montrent juste en creux qu’il aime sa compagne  au point de la soutenir. C'est migon mais ultra privé comme info.

Avoir mêlé l’écrit présidentiel à un procès si glauque dans le fond  est maladroit. La thèse  des auteurs mise en cause dans le procès : "Valérie Trierweiler alors mariée à Denis Trieweiler aurait eu une relation extra conjugale  de plusieurs année avec l’UMP Devedjian lequel ne quitte pas sa femme donc elle jette son dévolu sur le socialiste Hollande qui va lui quitter sa compagne Ségolène laquelle est candidate à la présidentielle 2007»

Le juriste Bilger dans une chronique  dira pourquoi il n’était pas opportun pour le président de s’exposer ainsi en toute maladresse."présidence normale ou compagnon empressé"  On le cite : À l’évidence, François Hollande ne parvient plus très bien à ajuster son comportement entre présidence normale et compagnonnage empressé. Qu’avait-il donc à faire dans cette instance, même en y intervenant - il a insisté sur ce point - comme une personne privée et selon des modalités privées, du bout d’une lettre, alors que le débat aurait dû demeurer circonscrit, et encore !, à Valérie Trierweiler et à ceux qu’elle mettait en cause ? D’une part, ce procédé intrinsèquement acceptable - rien en effet ne l’interdisait formellement - est apparu comme une intrusion, une envie trouble de de se mêler de ce qui n’aurait pas dû concerner le président de la République, aussi prudente et limitée qu’ait été son action. D’autre part, cette dernière, appliquée à un tel sujet et pour une telle cause, a remis en lumière, a fait revivre ce qui aurait mérité de demeurer dans le silence - donc une procédure liée à sa seule compagne, accompagnée d’une sage abstention du président. Il est manifeste que dorénavant tout sera à refaire et l’édifice fragile que des mois d’accalmie avaient construit tremble à nouveau sur ses bases. Il était fondamental que la prise de conscience par Valérie Trierweiler de ses devoirs s’accompagnât d’un bienfaisant immobilisme à son sujet, de la part du président de la République. Or, il a osé l’inverse."

Les services de l’Elysée devant la réaction générale  médiatique stupéfaite annoncent qu’il s’agit de la vie privée du Président donc d’un écrit citoyen privé…

Non, trois fois non. C’est totalement politique. A ce que l’on sache, la réflexion publique , générale, institutionnelle sur le futur statut de Chef de l’Etat ( qui deviendrait alors justiciable comme un autre) n’a pas encore eu lieu.

En écrivant à un Tribunal une lettre privée comme un justiciable ordinaire, François Hollande met les Institutions de  la Vème république devant un fait accompli de sa seule volonté à lui .  Un solo très politique. Très amateur aussi ? Surtout très déroutant.

Sylvie Neidinger

 

RUBRIQUE POLITIS FRANCE TRIERWEILER :

Article 4.Valérie Trierweiler serait en fait un Sarkozy en jupons

Article 3. Et Monsieur Trierweiler dans tout cela?

Article 2-Valérie TWEETweiler en fait trop    Stupéfaction face à cette drôle de dame . Article prémonitoire, rédigé avant le tweet-royal.

Article 1-La reine de Hollande devient reine de France aujourd'hui: découverte avec préjugé favorable de Valérie Trieweiler alors inconnue

 

valérie trierweiler,scud institutionnel,daniele mitterand,francois hollande,vie privée,sarkozy,bilger

10/12/2012

Valérie Trierweiler, un ersatz !

Madame Trierweiler, Objet Politique Non Identifié, a beaucoup à voir avec Nicolas Sarkozy dans sa relation aux français !!!

Celle qui s’était récemment racheté une conduite (médiatique) en  affirmant rester désormais tranquille dans un rôle classique de « 1ere dame »  s’est encore fait remarquer.

 Chassez le naturel et il revient au galop !

Elle se compare à Marie-Antoinette, affirme à Bourges être  un « ersatz » de Hollande (!!) puis, lors de son procès contre les auteurs de "la Frondeuse "une personnalité "parapublique" (bigre)

Enfin son geste récent à Angers de recevoir des opposants au…Premier Ministre de son compagnon Président de la République choque.

On va encore parler d’elle. Il ne s’agit en aucun cas ici de « VT bashing » mais de l’absolue nécessité  d’évoquer désormais régulièrement un sujet qui devient majeur de la  politique française. Un  bizarre OPNI objet politique non identifié.

C’est bien elle et son tweet Falorni qui avait très prématurément  sonné le glas de l’état de grâce accordé au récent élu, élu de la nation et élu de son coeur, le faisant plonger dans les abymes sondagiers.

LE "TWEET-TWEET" AMBIANT APRES LE "BLING-BLING"

Nicolas Sarkozy avait profondément agacé les français par le jeu entre sa personnalité, ses excès narcissiques quelquefois violents et les Institution de la Vème république qu’il ne ménageait pas.

Son bling-bling dérangea au point de faire voter les électeurs de droite pour ….François Hollande lors des dernières présidentielles. Par anti-sarkozisme plutôt que par  pro-hollandisme.

Le candidat socialiste dans une longue tirade  télévisuelle « culte » avait donné des garanties pré-électorales. Il   s’était  engagé devant les français à ne pas mélanger le privé et le public.

La France  est servie…La plus grande surprise pour tous  est de constater qu’il ne tient absolument pas cet  engagement.

Une  ambiguité massive règne. Notamment pour tout ce qui tourne autour de sa compagne.

Et désormais de sa campagne...

 L’affaire du jour qui fait réagir l’info est liée à un acte hors norme de  François Hollande.

 Le « Président de la République  garant de l’indépendance de la Justice» a  envoyé au Tribunal, 17ème Chambre civile de Paris  un  soutien de quelques lignes manuscrites griffonnées  pour témoigner  dans le  procès en diffamation  que son amie   mène contre les auteurs de sa biographie.(nota : La frondeuse, Editions du Moment)

( Manuel Valls en a fait de même sur papier à en-tête du... Ministère de l’Intérieur )

Quid de la parole présidentielle ?  

Madame Trierweiler est totalement en droit d'ester en justice, comme tout citoyen. Mais si cette dame perd son procès?  Quel affaiblissement de la présidentialité, envoyée en pâture dans les méandres d’un procès civil avec 6 lignes qui en plus n'apportent pas grand chose... Institutions de la Vème atteintes!

Si elle gagne, la suspicion d'influence majeure du Tribunal ne tardera pas à surgir. Le Syndicat de la Magistrature a peu apprécié.

La Présidence de la République se défend  de l’émoi suscité  en évoquant une démarche « citoyenne, individuelle et privée ». Ah bon ??? Cela peut aussi s’analyser comme le « viol de la séparation des pouvoirs  politique et judiciaire »  De la part d"un homme politique qui, surtout, avait pris l’engagement électoral ne pas se mêler de Justice...

Doit-on comprendre qu'il s'agit d'une lettre de François et non de Hollande?

Dire que c'est privé alors que c'est public est une parole déjà entendue. Oui. De la bouche de Valérie Trierweiler.

APRES SARKO, VALERIE.

 Valérie Trierweiler  qui était au départ  inconnue des français et sans image négative  apparait chaque jour comme complètement à côté de sa fonction qu’elle n’a encore pas compris. Elle n’en a pas pris la mesure.

Elle alimente le  tweet tweet ambiant par ses paroles ou gestes inappropriés. Or, rien n’est anodin lorsqu’on est dans la symbolique de la représentation de l’élément féminin du couple national en poste à l’Elysée.

La semaine dernière, en indiquant vouloir assister comme témoin à un mariage homosexuel, elle a pratiqué la politique non pas dans sa  version institutionnelle mais dans sa version politicienne.

 Samedi dernier, comme on l’a dit, elle avait rencontré à Angers des opposants à …J M Ayrault, Premier Ministre de son compagnon-Président  et accepté de   transmettre leurs doléances.

Xavier Bertrand  soulignait  dimanche l’anormalité du geste. Il en a fait un cas politique.

 Elle  viendra  ensuite probablement se justifier devant les médias pour expliquer -comme son compagnon Président  ne le fait aujourd’hui avec sa lettre de soutien au procès en diffamation-qu’il s’agissait en fait d’un acte « citoyen, individuel et privé » et non de politique ! Et de continuer à  jouer sur tous les tableaux. Comme cela l'arrange, en fait !

 L’analyse précise des conséquences de son  geste commis à Angers  n’a que deux voies  d'explication:

1) Soit elle a eu  l’aval de François Hollande pour recevoir les opposants au Premier Ministre Ayrault. Dès lors,  on ne devra plus parler de « hollandisme » mais carrément de « machiavélisme » majeur inquiétant  et suicidaire pour la Nation. Alors se  poserait d’énormes questions sur la gouvernance actuelle du pays et sa  gravissime ambiguité.

2-Soit  l’initiative politique vient uniquement  d’elle seule, en autonome. Alors la presse  ne peut que commencer une nouvelle rubrique spécialement dédiée à l’inénarrable Valérie Trierweiler première dame-journaliste-politicienne-version people, qui dans la vie veut visiblement  tout et son contraire : le beurre et l’argent du beurre.

A l'observer, Valérie semble en fait le "parfait alter ego en miroir de Nicolas Sarkozy"

Lui était  « homme/président/ marié »  Elle : « femme/première dame/non mariée »

Tous les deux hors norme, avec probablement en commun un ego narcissique, une même propension procédurière, le fait de foncer sans écouter personne, l'alimentation régulière d'un feuilleton médiatique.

Elle serait  en fait, un Nicolas Sarkozy en jupons !

La différence : l’un gouvernait. L’autre non. A priori.

 Les actes inconsidérés, répétés de cette compagne entraînent l’actuelle gouvernance et présidence française  dans une véritable …purée illisible. 

Parapublique ou parapolitique?

 Sylvie Neidinger

 

RUBRIQUE POLITIS FRANCE TRIERWEILER :

Article 3. Et Monsieur Trierweiler dans tout cela?

Article 2-Valérie TWEETweiler en fait trop    Stupéfaction face à cette drôle de dame . Article prémonitoire, rédigé avant le tweet-royal.

Article 1-La reine de Hollande devient reine de France aujourd'hui: découverte avec préjugé favorable de Valérie Trieweiler alors inconnue

 

françois hollande,sarkozy,syndicat de la magistrature,neidinger,rayrault,opni,objet politique non identifié valérie trierweiler

 

 

20/11/2012

L'UMP, l'Union des Moustiques et des Pommes doit se scinder en deux !

 Fracture morale  et politique a dit François Fillon, commentant sa défaite à une poignée de voix près. Coupure  presque parfaite à 50,03 %.

 Evidente  fracture idéologique. Entre chiraquiens et sarkozistes.

A l’origine de l’Union pour un Mouvement Populaire, le 17 novembre 2002,  se sont mariés les moustiques agités du sarkozisme, petits mais bruyants, piquants,  avec les pommes du terroir chères à Jacques Chirac ( cf sa 2ème  campagne qui a usé du symbolisme fruitier, pommier toujours en position centrale  du logo de l'UMP)

La pomme n'est pas très valorisante. Mais c'est bien le symbole qui avait été choisi pour la communication de campagne !

rpr.GIF

Il y a dix ans presque jour pour jour, le RPR, machine de guerre gaullo-chiraquien, parti puissant et riche à l’époque (issu en 1976 de l’ UDR , rassemblé autour du célèbre  corrézien) se dissout en  liant son destin à d'autres formations. Dont les atlantico- libéraux  de Démocratie Libérale (anciennement PR) ce parti minuscule sans grands fonds mais possédant des élus, notamment  bien implantés dans le sud-est droitier  de la France. Comme dans le Var.

Où à Toulon, le ministre  Sarkozy devenu maître de l'UMP  lance le 26/02/2004 son appel à la capture des thématiques  de l’extrême-droite. Séance baptisé par les locaux:  Racolage à Toulon.

Ce discours initial   de 2004 à Toulon  aboutira quelques élections plus tard au discours final  de Grenoble du 30 juillet 2010.

Lors de la récente  présidentielle   folle (2012) on a entendu de la bouche du candidat Sarkozy les thématiques extrêmes  de cet autre sudiste, Charles  Maurras ( cf par son conseiller Buisson) Ne lisant même plus ses discours écrits, Nicolas S. proférait des élucubrations identitaires jusqu'à vouloir ...enfermer la France à l’intérieur de ses frontières !

Tout  comme cet autre chantre du nationalisme, Maurice Barrès qui scrutait l’horizon de la France du haut de son Côna à Bourmont, Haute-Marne.

Sarko : une ligne politique Maginot imaginaire anachronique  dans un France internetisée, googelisée, mondialisée.

 Une seule femme politique , réaliste a ouvertement réagi. Non pas Nathalie Kusciusko-Morizet, porteparole qui a avalé toutes les couleuvres sur le moment et ne parlera qu'après.  Mais Chantal Jouanno qui va elle...sur le moment vertement se faire rappeler à l'ordre par le patron.

Elle quitte l’UMP, devenu imbuvable pour la droite sociale centriste en direction du néo Centre UDI de Jean Louis Borloo et se voit au passage accusée de trahison.

                                              UMP : CHIMERE POLITIQUE

Le mariage de la carpe et du lapin

Le nouveau parti « attrape- tout » y a perdu ses plumes. Electorales surtout. Une à une, elles  s’envolent laissant l'animal, moins protégé du froid et de la pluie, s'enrhumer. La machine se grippe. Aboutissant au spectacle consternant de cette élection interne ratée, véritable flop médiatique.

 La création UMP/auto-dissolution du RPR fut aussi mal pensée que la dissolution ratée  de l’Assemblée nationale. Difficile en effet de  mélanger  l’eau à l’huile.

Les chiraquiens d’une droite sociale modérée, les séguénistes, ne se reconnaissent pas du tout  dès le départ, dans la méthode trop violente  sarkoziste:  karchérisation, usage médiatique outrancier pour désigner des catégories de population à la vindicte,  bouc-émissairisation, discours chocs…

Ils s’éloignent progressivement de ces idées véhiculées par cette droite qui en se disant décomplexée perd sur sa gauche ce qu’elle croit gagner à droite. "Croit gagner" car l’électorat extrême-droitier préfère évidemment l’original Le Pen, père/ fille  à la copie : Sarkozy/Copé.

L’électorat chiraquien a d’ailleurs souvent choisi par anti-sarkozisme viscéral , de voter en 2012  pour ...François Hollande, l’autre corrézien, adoubé par Chirac. La consigne du 11 juin 2012  prononcée à Saran,  lieu symbolique de  son musée- par  J. Chirac  n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd. web.

Le trait verbal du président âgé  et  toujours populaire n’était pas du tout de l’humour...corrézien -comme Bernadette, son épouse a bien voulu le faire croire pour rattraper la sortie verbale de son homme...ump,rpr,dl,chirac,sarkozy,copé,fillon,chantal jouanno,nkm,disoucrs de grenoble,neidinger,le pen

 Jacques Chirac, homme  libéré du carcan de toute parole "diplomatique" politico-fonctionnelle le pensait sincèrement. Non seulement ses proches, sa fille. Egalement ceux que la presse a nommé son "clan". Mais aussi une partie de son électorat traditionnel a voté Hollande en conscience en pensant à lui …

S'en mordront-ils les doigts ?

Cela fut en tous cas efficace. L’exact petit gramme de voix qui fit basculer cette élection d’un camp à l’autre. Des voix  dont on dit « qu’elles vont manquer" puis "qu'elles ont manqué».

Depuis, Sarkozy a quitté le champ politique national...

              ELECTIONS INTERNES A L'UMP

Toutefois oui, le vainqueur de ces élections  internes  du 19 novembre 2012 à la tête de l’UMP est très certainement le camp sarkoziste de M. Copé, Mme Morano, M. Chatel. Tous gourmands de pains au chocolat et de quêtes identitaires . Des hyper -droitiers en course avec les véritables extrêmes–droitiers du FN.

Oui. Le perdant est …la droite française karchérisée jusqu’ à l’os. Ce qui était prévisible. 

Ceci, juste  la semaine où la France perd sont triple AAA et l’ancien président convoqué par un juge…

Jacques Chirac aura été l’homme politique  du Rassemblement. Nicolas Sarkozy et un peu  François Copé (qui tient le même langage dit"super décomplexé") sont eux,  responsables d'une certaine  désintégration.

Droite karchérisée qui ne pourra se reconstruire que lorsque les deux lignes idéologiques internes se seront  séparées l’une de l’autre. Clairement.

 Alors peut-être, le pôle politique droitier  pourra se reconstruire. Non pas du haut. Mais en écoutant la base.

Sans suivre des personnalités mais plutôt des positionnements politiques bien identifiés.

                                                                                                         Sylvie Neidinger

ump,rpr,dl,chirac,sarkozy,copé,fillon,chantal jouanno,nkm,disoucrs de grenoble,neidinger,le pen

 

Crédits images/ capture d'écrans de sites

10:00 Publié dans P-Politis France | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ump, rpr, dl, chirac, udi, borloo, sarkozy, copé, fillon, chantal jouanno, nkm, disoucrs de grenoble, neidinger, le pen | |  Facebook | | | |

23/04/2012

Rappel: Marine Le Pen, faiseuse de Roi avait galéré pour obtenir ses 500 signatures

 

Dans deux semaines, la France élira son nouveau président. Les jeux sont ouverts : cela peut basculer à Gauche comme à Droite avec  avantage à François Hollande (28,63 % )   le vainqueur du 22 avril. Magie de la démocratie que cette incertitude.  Mais démocratie perfectible.

Marion Anne Perrine Le Pen, jeune avocate de 43 ans forte de  son score élevé (18,6%) devient non seulement une faiseuse de Roi mais va réclamer d'installer son Parti dans la normalité du paysage politique français.

Elle avait pourtant failli ne  pas pouvoir se présenter en raison de la difficulté à réunir  ses 500 signatures avant la date butoir du 16 mars. Alors que le candidat lunaire Cheminade (0,25 % ) avait lui,  obtenu facilement son  autorisation .

Au point qu'elle dut poser au Conseil Constitutionnel une QPC question prioritaire de constitutionnalité  web

- fatiguée de la chasse aux signatures en lieu et place de la chasse aux voix !

NECESSAIRE REFORME DU SYSEME ELECTORAL FRANCAIS

Ces élections 2012 montrent les failles  mode de scrutin à revoir dans certains aspects pratiques.  D'une part  au niveau des signatures.

Ensuite, de la  diffusion de l'information des résultats avant 20h . La Tribune de Genève avait donné très tôt la tendance. C'était illégal de publier des résultats à l'intérieur de l'hexagone.

Proposition : aux trois heures de fermeture des bureaux actuelle  8h-18 h, 8h-19h et 8h- 20h pourrait se substituer un seul horaire de fermeture des bureaux de vote pour tous  à  19 heures ?

Il suffirait de  multiplier les lieux de vote  dans les grandes  villes qui actuellement restent ouverts jusqu'à 20h en raison de l'affluence.

Enfin, hier, des milliers de français de l'étranger anciennement inscrits dans les consulats n'ont pu voter. Ces expatriés de retour en France ont connu des soucis administratifs car non rayés des anciennes listes consulaires. Web

Le futur vainqueur tout heureux de son élection devra aborder la réflexion de la nécessaire réforme du mode de scrutin dans ses aspects concrets.

Quant à savoir quelle place réelle va prendre le Parti d'extrême-droite dans le fonctionnement réel du pays: le débat ne fait que commencer.

Sylvie Neidinger

 

Tags : Marine le Pen, Hollande, Sarkozy, QPC,500 signatures, horaire de fermeture des bureaux de vote, diffusion résultats,tribune de Genève, extrême-droite

 

rubrique politis blanc.png

08:46 Publié dans P-Politis France | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : marine le pen, hollande, sarkozy, tribune de genève, 500 signatures, qpc | |  Facebook | | | |

18/04/2012

karcherisation ...à droite

Alain Marleix, spécialiste électoral à l'UMP alertait récemment  Nicolas Sarkozy sur l'éventualité d'une nouvelle cohabitation -ingérable- lui étant au pouvoir avec le passage à la couleur rose-rouge du Parlement dans deux mois.

L'UMP n'ose même plus envisager que Présidence et Parlement restent à droite !P1090135.JPG

L'analyse de ce conseiller   politique est de courte vue car d'autres scénarii du pire -version droitière-sont lisibles :

Le Sénat, pour la première fois de la Vème République était  déja  passé à gauche  en septembre 2011 suite aux élections locales, signe d'un rejet de N Sarkozy déjà inscrit dans les urnes.  Que vont devenir les deux autres pôles du pouvoir ?

Possible non envisagé par M Marleix: François  Hollande est  élu et  les français qui habituellement ne veulent pas mettre leurs œufs dans le même panier élisent un parlement de ...droite. Ingérable ! Toute cohabitation va paralyser le pouvoir de l'Etat et par  la même  de l'Europe qui n' a pas besoin de ce facteur déstabilisant supplémentaire.

Dernier cas de figure : Holland gagne la Présidence et dans la foulée le Parlement.  Pour la première fois de l'histoire, les trois  pôles du pouvoir hexagonale  seraient à gauche . L'hexagone va vivre le  Triple PPS  Présidence/Parlement/ Sénat.

Plus qu'un camouflet pour Nicolas Sarkozy : la preuve qu'il aura été le plus ...mauvais Président de l'Histoire.

Avec les élections l'anti-sarkozisme monte en puissance  dans le pays. Chacun ayant son grief : trop bling-bling, trop communautariste, trop bizarre, trop changeant, trop  américano , trop extrême, trop hâbleur, trop narcissique, trop violent, trop bonapartiste, trop com etc.

Trop tout , en fait.

Les chiraquiens et la droite « non dure » lui  reprochent d'avoir liquidé la politique internationale de la France. Chirac en disant  non à l'intervention en Irak avait porté haut et digne la voix de la France.

Sarkozy accueille Khadafi en ami puis lance l'Otan en Libye pour installer au final la charia. Idem en Syrie  - avec le Qatar qui finance- où la France soutient activement salafistes et frères musulmans. Il s'est fâché avec la Chine, avec la Grèce, avec l'Espagne, avec le Japon, avec le Mexique, avec Angela, avec....

La France est un pays de moyenne importance mais très écouté  à l'international grâce  à son veto  et sa diplomatie professionnelle en prise avec le  réel. Sarkozy a jeté cette diplomatie hexagonale aux orties Un citoyen ordinaire BHL fut même   promu Ministre des Affaires étrangères bis  par la grâce d'un choix divin en violation des Institutions de la Vème République.

Tout est résumé par l'ouvrage de Gilles Delafon intitulé « le règne du mépris. Nicolas Sarkozy et les diplomates 2007-2011 »

Jacques Chirac,sa fille, ce que la presse nomme « le clan chirac » ont fait savoir hier qu'ils comptaient voter Hollande.

Nombreux sont ceux qui avaient déjà l'intention d'en faire de même ( en passant éventuellement par une autre case au premier tour du type Bayrou  ou autres )

Dans le cas inédit où Présidence, Parlement et Sénat passeront  à gauche, on pourra clairement affirmer que Sarkozy a bien ....karchérisé la droite française !

 

Sylvie Neidinger

crédit photo sylvie neidinger

Tags : Chirac, Hollande, Sarkozy, Bayrou , Cohabitation, Parlement , Sénat, Elysée, Législatives, Karcherisation, Diplomatie. BHL

rubrique politis blanc.png

08:55 Publié dans P-Politis France | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sarkozy, droite, hollande, cohabitation, chirac, diplomatie, bhl, senat, parlement | |  Facebook | | | |

14/04/2012

Sarko, son affiche et la mer: il prend l'eau!

Le Président Sarkozy donne à lire ces derniers temps  une intéressante corrélation de son Moi avec l'univers marin  par une série d'actions significatives décalées.

On se souvient. La première action   régalienne de gouvernance qu'il commet une fois élu en mai 2007   consiste à s'isoler au large de Malte   avec son épouse sur le Paloma, yacht de luxe appartenant à Vincent Bolloré. Un  site parodique met la balade navale surprise  en exergue.

Cet  acte politique manqué - se mettre en vacances en mer  au démarrage !-reste encore  aujourd'hui incompréhensible aux yeux des français car l'homme politique  fut élu sous la thématique de la valeur travail entre autres.

Acte 2 : Pour la campagne 2012, l'affiche retenue est composée à moitié dans sa verticale droite  d'une étendue aquatique   calme et bleue de rêve.

DSCN2169.JPG

(Avec un  petit scandale au passage. L'agence de création a repris  un cliché grec de la mer Egée trouvé gratuitement sur internet au lieu de se payer une photographie des eaux territoriales de la France !)

Il eut été prudent que Nicolas Sarkozy s'éloignât de toute référence maritime  qui donnait corps au souvenir mal vécu de ce yacht.

Mais probablement attiré par un futur bon jeu de mot du type  «  je ne suis pas capitaine de pédalo, moi, je dirige le navire France » le Président sortant s'est imaginé en Pacha.

 J L Mélenchon avait effectivement traité François Hollande de capitaine de pédalo lors des primaires.

A cette erreur initiale  du choix  sarkoziste  de la symbolique  croisiériste s'ajoute le « coquin de sort » qui s'acharne. Mauvaise chance, l'affiche de campagne sort en pleine tragédie italienne du Costa Concordia !

Acte 3 : le Président  déclare dans le JDD du 7 avril dernier «  je sens la vague monter » Phrase qui  a bien  fait  rire les surfeurs. Certaines vagues sont attendues longtemps voire  ne présentent jamais le bout de leurs gouttelettes.

Présence à Fukushima : mensonge délibéré ou « délire   à verbe ouvert »?

Acte 4 : N Sarkozy  déclare le 6 avril dernier à Caen   en meeting, avoir visité Fukushima avec NKM, comme il  avait dans le passé faussement  déclaré être allé à Berlin au... premier  jour de la Chute du Mur , soit avant même presque que le peuple allemand  n'ait pris la mesure de l'évènement !

L'incroyable mensonge de  sa  fausse présence   sur les lieux du raz de marée nippon -tragédie étrangère qu'il instrumentalise dans le cadre de la campagne électorale française -vient d'être sanctionné d'une protestation officielle du Japon !

S'agit-il d'un délire incontrôlé  très inquiétant de la part d'un Président de la République en surchauffe ou d'un mensonge volontaire? C'est inédit.

L'AFFICHE BIZARRE

Revenons à la sémiologie de son affiche électorale méditerranéenne. Curieux choix d'une moitié du document  consacrée à l'élément aquatique, vital certes mais matière instable.

L'eau n'appartient pas à  un univers politique naturel ! Océan des loisirs,  des poissons et des pêcheurs : certainement pas lieu de vie comme ne l'était le village de fond des affiches de F.Mitterand. Ou plutôt les pommiers de J Chirac pour rester dans le même bord politique.

Sans même convoquer l'ancêtre socialiste, l'affiche de François Hollande s'inscrit dans un paysage que l'on soupçonne corrézien. Du très classique. Il nous regarde droit dans les yeux.

Le regard de Nicolas Sarkozy semble lui, perdu dans le  -la !- vague.

Dans l'image, N Sarkozy semble flotter, sans support. Doit-on  lire en message inconscient un remake de mauvais goût du Christ marchant sur les eaux ?  Lui seul, N Sarkozy étant capable de l'exploit,  surtout avec le slogan « une France forte » ?

Slogan douteux car on y entend aussi ....Frankfort !

Autre message de l'affiche : la mer est calme, étale. Lui, si fort, aurait donc calmé, dominé, les éléments naturels si puissants ? Bigre.

Demain dimanche 15 avril, Nicolas Sarkozy attend   à Paris une.... marée humaine pour le soutenir.

Là encore : mauvaise pioche ! Il a choisi la place de la Concorde, ce centre de commandement de la politique française idéalement placé entre l'Elysée et le Parlement.

Attention ! Concorde est la version française du  nom du yacht « Concordia »  lamentablement échoué sur les roches de l'île du Giglio par la négligence du désormais célèbre Francesco Schettino.

Il y a un danger certain en politique à se laisser comparer, même indirectement  à ce  capitaine italien incompétent, inconscient,  coupable d'absence de décision.

Sarkozy a décidément bien du fil à retordre avec  ses choix et symboles  d'une campagne...qui prend l'eau ?

                                                                                              Sylvie Neidinger

Tags : Sarkozy, Hollande, Capitaine de pédalo, Fukushima, Concordia, Concorde, yacht, Schettino, Mélenchon

crédit images copie d'écran web

rubrique politis blanc.png

07/04/2012

PS, après les primaires: les secondaires avec le... Front de Gauche !

Mélenchonite ? La démocratie est fantastique,  toujours là où on ne l'attend pas. Elle suit le vent de l'histoire.

Nicolas Sarkozy réitère en 2012 son raisonnement de 2007 par une campagne hyper droitière autour de sa « force » -peu tranquille d'ailleurs!

Jean-Luc Mélenchon à la gauche de la gauche sort lui,  du néant. Il monte chaque marche des sondages au fur et à mesure que les jours passent.

Au point d'apparaître en excellente troisième position potentielle en lieu et place de la très attendue Marine dans certaines études.

Le signe très concret que le sécuritaire n'est pas au cœur des enjeux mais bien les préoccupations sociales.

Excessif, homme de langage même outrancier, Jean- Luc Mélenchon  fascine.

Le tribun  réunissait dimanche 18 mars plus de 100 000 personnes sur la très symbolique  place de la Bastille. Poing levé, il clamait  « nous sommes le cri du peuple »

Le Parti communiste français organisé et structuré a misé sur cet outsider venu du PS. Il a gagné ! Un nouveau Georges Marchais est né qui dit vertement tout haut ce que le « peuple  » est supposé penser tout bas, galvanisant ses foules. Au point que le FdG vient d'emprunter 1 million d'euros pour redimensionner à la hausse les salles de meeting où son favori va intervenir tellement il attire.

L'homme a également profité de l'effacement politique d'Olivier Besancenot, le facteur-orateur  du NPA à l'extrême gauche révolutionnaire.

A défaut de lutte des classes,  on assiste à une lutte des fronts ! Front de Gauche contre Front National.

Jean Luc Mélenchon agit très...frontalement depuis le début de la campagne en direction de Marine le Pen  pour rediriger vers lui le vote des ouvriers et des classes populaires déçues qui accordaient leurs faveurs au FN.

Le député européen fustige  verbalement la frontiste de droite. Il la provoque (cf   le fameux non- débat télévisé récemment où elle refusa de lui adresser la parole)

Il compte également faire venir à lui  à force de son bagout les électeurs égarés de son camp. Il promet les nationalisations et tout l'arsenal idélogique idoine.

FAUSSE OPPOSITION A GAUCHE MAIS VERITABLES SECONDAIRES !

Dans sa lancée, il n'épargne personne. Mélenchon se paie même le luxe d'attaquer ...François Hollande !

En vrai, ce jeu d'opposition entre le deux semble plutôt une sorte de « secondaires à gauche » qui fonctionnent sur le même modèle que les primaires.

Le Présidentiable PS reste lui assez lisse, digne, au dessus de la mêlée, ne pouvant promettre monts et merveilles en raison de la crise économique et du déficit hexagonal abyssal. Presque un social démocrate hyper consensuel. François Hollande reprend d'ailleurs  à son compte la terminologie  chiraquienne du « rassemblement »

Les attaques du leader frontiste de gauche contre lui sont fortes mais... de  façade ?

La logique des primaires est respectée : ce combat spécifique au sein du même bord politique pour une finalité "d'extraction du plus apte" ne peut devenir fraticide in fine !

Jean-Luc Mélenchon  agit  en réalité en grande intelligence avec François Hollande  alors qu'il le bouscule avec virulence dans son argumentaire?

Résultats : dans cette course à l'Elysée, il  aura garanti au Parti Communiste Français de dépasser la barre des 5%  seuil de remboursement des frais de campagne par l'Etat - ce que Marie-Georges  Buffet n'avait pu atteindre en 2007 avec ses 1,93%.

Les législatives, dans la foulée seront prometteuses quant au  nombre de députés Front de Gauche (PC) élus.

Enfin et surtout le Frontiste de gauche va apporter des forces additionnelles arrachées à leurs torpeurs ou leurs volontés abstentionnistes  à François Hollande au soir du 1er tour.

Les deux  jouent entre eux un véritable jeu de rôle car issus du même sérail. Personne ne peut oublier que Jean Luc Mélenchon est plus rose que rouge,  un mitterrandiste pur sucre qui a quitté le Parti Socialiste il y a peu, en 2008 pour créer son Parti de Gauche (PG)

Il fut ministre de l'enseignement professionnel sous Jospin de 2000 et 2002 et proche de Laurent Fabius.

Aujourd'hui, l'orateur virulent souvent sans limite bouscule, réveille, attire à lui les voix  abstentionnistes, d'extrême gauche et le penistes  etc.. Certes.

Mais sous réserve tout de même d'une ligne rouge  mathématique à ne pas franchir pour le PS : que la poussée mélanchonite ne se fasse pas- trop - aux dépends de   François Hollande.

L'enjeu de ces secondaires inédites se situe   dans la mesure de  ce « trop », une autre manière, en fait, de distinguer le vote dit  "utile" du vote  supposé « inutile »

Au Parti Socialiste, on reste heureux de la vigueur de la gauche en général dans l'opinion mais  inquiets de cette montée  inédite du candidat du Front de Gauche.

Oui: la démocratie est magnifique. Source  de surprises, jamais là où on ne s'y attendait.

Ni  surtout jamais  là où les doctes analystes avaient déjà programmé les enjeux voire les résultats  des bulletins de vote !

Sylvie Neidinger

 

tags : Mélenchon,Sarkozy,Hollande,PS, Front de Gauche,Buffet,Le Pen,PC,primaires,vote utile, vote inutile, tribun,démocratie, vote

rubrique politis blanc.png

21/03/2012

Semaine contre le racisme.ch

150320122921.jpg

La diversité est- elle une valeur suisse ? Telles est la réflexion  lancé par les cantons romans et le Tessin, associés autour des  valeurs de l'anti racisme lors d'une semaine médiatique intitulée  Semaine contre le racisme.ch

Le thème se décline concrètement dans quatre secteurs : à l'école, au sport, à l'hôpital, sur les lieux de résidence.

Ces Autorités politiques helvètes ont pris très courageusement le taureau par les cornes.  L'air du temps n'est pas très sain.

Les dénégations de l'Autre (quel qu'il soit : le gros, l'immigré, le coloré de peau, le  handicapé, le frontalier , la femme etc.) deviennent courantes dans le discours ambiant.

Cela peut tenir de la simple conversation de café généralisante (  telle celle  dénoncée dans le dernier article du blog web )  de simple mots mais à l'impact démultiplié s'ils sont prononcés dans  la sphère publique plus large.

STIGMATISATION  : LA  RESPONSABILITE SYMBOLIQUE DES POLITIQUES

L'actualité « raciste » côté France est terrible avec ce tueur fou de Toulouse, comme l'Europe eut  récemment le tueur fou d'Oslo à la "Anders Breivik" (suivant les premiers élements de l'enquête décrivant un homme solitaire déterminé et professionel -sous réserve)

Une folie très idéologisée (laquelle ?)  car ciblée : des militaires français d'origine antillaise et maghrébine, des écoliers de confession juive, ce  en pleine campagne présidentielle.

François Bayrou (et quelques autres )  a pourtant cassé volontairement la mise entre parenthèses par les deux grands partis PS et UMP de toute action  médiatique ou meeting autour d'une « union sacrée » ainsi baptisée par la presse.

Bien au contraire, le centriste demande à réfléchir sur l'opportunité d'aborder certaines  thématiques  en début de campagne par le candidat Sarkozy qui a hyper- droitisé son discours pour attirer à lui  l'électorat bleu Marine .

Le Président  évoque régulièrement  des thèmes jamais traités ainsi par ses prédécesseurs  tels l'identité, la civilisation,  l'abattage rituel etc.

Le Premier ministre François Fillon se mèle lui aussi de...boucherie. Il  ajoute que ces pratiques...religieuses (hallal et cacher)  sont d'un autre âge, qu'il faut les moderniser. Le ministre de l'Intérieur poursuit dans cette voie.

Les confessions juives et musulmanes ont exprimé leur désapprobation à voir une préscription rituelle inscrite au coeurs d'enjeux...électoraux.

Tout le code historique politique français laic s'en  trouve bouleversé ! Cette nouvelle droite sarkoziste qui intégre les valeurs de l'extrême déroute. La différence est immense entre la conversation de café (supra privée) et la parole publique d'un homme politique.

Quand les politiciens  abordent sans complexe des thématiques brunes, ils ouvrent les vannes symboliques, hors de contrôle.

S'y engouffrent les extrêmistes de tous bords bien au delà de ce que l'homme politique pouvait imaginer.

Certes, directement imputer le passage à l'acte d'un criminel au dernier discours entendu est parfaitement  inacceptable.   Mais poser la question de propositions qui tendent à bouc-émissairiser des catégories de population semble légitime.

Tout  « Politique » (parti/discours/homme/femme)  en Suisse, en France comme ailleurs est en représentation. Il porte en symbolique la voix du nombre.

L'anthropologue sait que l'organisation démocratique  vient réguler les violences internes à toute société par la symbolisation collective de la voix unique.  Il s'agit bien de réguler.

Tenir des discours stigmatisants est dangereux en matière de passages à l'acte.

Une boucherie spécialisée   subit une explosion la semaine dernière en France. Un passage à l'acte très concret a bien marqué le nauséabond débat carné.

Un cran au dessus dans la violence sociétale:  le passage à l'acte innommable  d'élimination d'hommes , d'enfants avec les  récents crimes du sud ouest.

Oui, la campagne électorale française doit repartir sur d'autres bases argumentaires !

A partir d'aujourd'hui, les cantons de Fribourg, Freibourg, Genève, Jura, Neuchatel, Ticino, Valais, Wallis et Vaud  lancent d'une seule Voix cette semaine contre le racisme.

Le genre de parole publique officielle et donc politique bien venue dans un air du temps général délétère et xénophobe.

 

Sylvie Neidinger

Semaine contre le racisme.ch : web

 

semaine contre le racisme,suisse,racismepolitique,bayrou,sarkozy,fillon,tessin

04:01 Publié dans A-Helvetia | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : semaine contre le racisme, neidinger, suisse, racismepolitique, bayrou, sarkozy, fillon, tessin | |  Facebook | | | |

12/02/2012

Sarko Von Merkel: le moteur franco-allemand

 

Sarko_Merkel.jpg

 

 

 


tags : sarkozy, merkel, couple franco-allemand, bmw,vw, mercedes,opel

15:57 Publié dans J-CARICATURES Neidinger, RIRE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sarkozy, merkel, neidinger, couple franco-allemand, vw, bmw, mercedes, opel | |  Facebook | | | |

31/01/2012

Annecy:Bayrou "phénix" de retour veut "agrandir la famille"

 

270120122725.jpg
François Bayrou
visitait le genevois  vendredi dernier, avant un meeting à Sevrier: l'occasion de venir compter ses soutiens  (les centristes historiques tel Bernard Bosson)   et  les ralliements récents  tels ceux  du  maire d'Annecy Jean-Luc Rigaut (du Nouveau Centre)  et de  l'adjoint  Thierry Billet, ancien d'Europe-Ecologie, entre autres.

La couleur verte fut largement plébiscitée  par le Présidentiable venu avec sa garde rapprochée pro environnementale: le député européen Jean-Luc Benhamias et Yann Wehrling.

Aux bords du lac  le plus propre  de France voire d'Europe, le Président du Mouvement Démocrate  lançait  un appel à "élargir la famille "en toutes directions mais particulièrement  en cajolant cet électorat spécifique.

« Famille » : la terminologie convient bien au personnage. L'ancien ministre de l'Education venu sans garde du corps à   ce meeting était  à la fois digne dans sa fonction et direct, franc, attentif à ses interlocuteurs. Un bon point que ne partagent pas tous les candidats...En bémol: un ton professoral et moralisateur.

LE PHENIX BEARNAIS REPREND SA PLACE PRESIDENTIELLE DANS LES SONDAGES


Curieux parcours. Fort de ses   18,57 % de votes  acquis au 1er tour de 2007, François Bayrou lance son nouveau parti le MoDem dans la foulée de la Présidentielle, en fermant les portes de la vieille UDF.

Mais, curieusement,  ce quinquennat va le voir fondre et s'effacer médiatiquement.
Une pénible traversée du désert, surprenante au regard du score. Même Sarkozy en avait oublié son béarnais  en agissant à l'automne dernier pour la non candidature  de... Jean-Louis Borloo !

A Annecy, le présidentiable centriste a tenu à   saluer avec insistance  les soutiens fidèles qu'il a comptés en cette période d'effacement. Il nommait  entre autres  le Conseiller régional de Saint-Julien Antoine Vielliard.

Mais l'heure est désormais  au 22 avril 2012.   P1030304.JPG

Comme par un reset informatique qui repositionne le curseur électoral là où il était placé, les sondages  créditent  F. Bayrou d'une très intéressante fourchette établie entre 13% et 15 %, soit en 4ème position.

A trois mois du scrutin, c'est un capital ultra précieux que l'élu du MoDem  entend bien  démultiplier par  un coup d'œil du côté écologiste.

Sylvie Neidinger

 

270120122756.jpg


MNSTR : le top  de la com digitale !

Lionel Curt
, Président de MNSTR était  fier ce vendredi  à la fois de présenter son agence  de communication digitale qui ne cesse de s'agrandir et de la présenter devant... François Bayrou.

L'entreprise   savoyarde s'est récemment  fait remarquer par son accompagnement  de la sortie du dernier Harry Potter. A peine un an après son lancement et des dizaines de créations d'emploi, MNSTR a déjà reçu plusieurs   récompenses de référence  nationale dont les

l « Grand Prix Stratégies du Marketing Digital 2011» et le « Grand prix Top Com 2011 »   SN

Nota : Lionel Curt a moins de 30 ans.

Crédit Photos: S Neidinger©

 

bayrou,lionel curt,modem,benhamias,wehrling,mnstr,sarkozy,annecy,rigaut,billet

14:29 Publié dans P-Politis France | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bayrou, benhamias, wehrling, mnstr, sarkozy, annecy, rigaut, billet | |  Facebook | | | |