UA-65882359-1

29/09/2017

Rouge&Noir, le cinéma d'Art et Essai de St-Ju fête en grand ses dix ans

A trois pas de la frontière, la mono salle de cinéma Rouge et Noir fête sa décennie d'une programmation culturelle intéressante dans cette sorte ...."d'anti-complexe cinématographique".IMG_7358.JPG

IMG_7348.JPGLes séances de Saint-Julien ont failli cesser définitivement à  plusieurs reprises.

C'est sans compter sur l'association de passionnés au dévouement sans faille qui gère le projet.

Ils étaient tous là pour le raout d'anniversaire, avec discours, musique, salé et sucré dont un énorme gâteau, ce mercredi 27 septembre 2017.

Avec les spectateurs assidus, fidèles pour qui et sans qui ce mode "d'aller au cinoche" suranné n'existerait plus localement...

http://www.cine-rouge-et-noir.fr/web-cms/index.php/evenem...

                                                                            Sylvie Neidinger

IMG_7352.JPG

18/09/2013

Tram et patrimoine Grand Genevois

Journées européennes du  patrimoine suite.P1100551.JPG

Une expo photo devant la sous-préfecture de Saint-Ju donne à visualiser l'ancien tram du XIXème siècle.

P1100549.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Celui du XXIème siècle qui reliera la ville (Porte Sud) à Genève dans le cadre du Grand Genève est en gestation (CCG).                         

                                                              Sylvie Neidinger

tram,saint-julien-en-genevois,grand geneve,geneve,ccg,communauté de communes du genevois

04/03/2013

Street Art N°5. Grande Rue. Saint-Julien-en-genevois

 Lieu: St-Ju. Catégorie: fresque .Technique: trompe l'oeil.street art,saint-julien-en-genevois

Ce mural élaboré en 2012 n'est pas spontanément à ranger dans la rubrique du Street Art. street art,saint-julien-en-genevoisIl en serait même un contre-exemple. 

Ou de "l'art-décor "de rue ? A débattre !!!

C'est un visuel commandé par une municipalité, institutionnel donc,  qui embellit un mur fortement dégradé à l'origine.

Et situé  l'épicentre de la ville de Saint-Ju.

 

 

La technique choisie est celle du trompe-l'oeil qui créé un effet de surprise.

street art,saint-julien-en-genevois

Surtout concernant la  fausse dame qui ouvre ses faux volets. Car spontanément, instinctivement on cherche à s'approcher pour décoder le message visuel.street art,cité création,art-décor de rue,saint-julien-en-genevois

 

 

 

 

 

 

 

Un faux Salève imite le... vrai, en arrière plan!street art,saint-julien-en-genevois

 

 

 

 

 

Sur le devant:   une scène musicale chantante (un peu  surjouée?) comme pour donner un coup de gaité..permanent.

street art,saint-julien-en-genevois

Ce travail de commande publique est immense en surface et intéressant à analyser.

  Il s'agit juste d'un autre genre: de l' Art de décor urbain plutôt que du  Street brut. Une fresque décrétée..

Le critère si puissant du Street Art, à savoir le caractère rebelle et éphémère voire illégal du Graph' n'intervient strictement  pas ici.

On est dans un style déco plus consensuel au niveau d'une population évidemment moins provoc'.

Une passante interrogée m'a dit fort apprécier la reprise des volets en trompe l'oeil qui a redonné une intégration urbanistique à   l'ensemble traditionnel de la rue, en similarité avec les maisons voisines.

Ce qui est même accentué par le recours au mobilier urbain: de... vraies lampes ont été réintégrées au mural.

Effectivement, cette fresque fait réfléchir puisque le trompe l'oeil va jusqu'à mettre en scène un couple enlacé, de dos qui la regarde, habillé de jeans comme Monsieur et Madame Tout le monde: un rendu très scénarisé !

Oeuvre d'un choix politique municipal, elle fut même  inaugurée. Elle  fit l'objet d'une commande publique à une entreprise CITE CREATION, qui se présente comme leader mondial  avec plus de 600 fresques murales  à leurs actif. 80 peintres mobilisables sous statut coopératif. Un champs d'action internationale avec des réalisations dans le monde entier.

SCANDALE PATRIMONIAL

COMBAT PERDU  ENTRE FRESQUE DE COMMANDE ET MAGNIFIQUE STRUCTURE MURALE PATRIMONIALE

La réalisation de Saint-Julien-en-genevois a fait l'objet d'une crise....patrimoniale majeure.

En cours de réfection du mur de l'ancienne maison , les ouvriers découvrent un magnifique mur en boulets et molasse. Les historiens du patrimoine de Saint-Julien ont évoqué à chaud  la nécessité de laisser cet extraordinaire  mur ancien à découvert.

Ces questionnements de l'époque sont  lisibles sur un blog dit soleil:
"Les travaux de préparation avant la réalisation de la fresque imposant d'enlever le crépi existant pour en mettre un nouveau sur lequel exécuter la peinture, quelle ne fut pas la surprise des passants et voisins de découvrir le mercredi que sous cet horrible crépi se cachait un magnifique mur de pierre en boulets avec des encadrements en molasse et en pierre de taille magnifiques .

C'est alors que Mr Jean-Luc Daval, historien émérite et connaisseur de l'histoire de l'art, après en avoir parlé avec Claude MEGEVAND, Président de la Salevienne ( Société d'histoire savante de Savoie) prit immédiatement langue avec le maire de St. Julien, Mr Thenard, pour lui demander de faire suspendre les travaux. Suspension que le maire accepta alors que les travaux avaient, entre-temps, continué et que les ouvriers avaient déjà recouvert du nouveau crépi le tiers supérieur de la façade.

Face à ce mur d'une grande beauté dont il était urgent de déterminer la valeur historique et patrimoniale,  il paraissait en effet évident qu'un court délai de réflexion s'imposait avant de décider de la suite à donner aux travaux, une fois conseil pris auprès d'un architecte ou historien reconnu".

Au final: le maire a tranché en faveur de la fresque. Il s'est dit être lié au contrat commercial passé avec la société d'art déco. Au profit d'une peinture artificielle...

Décidément Saint-Julien n'aime pas son patrimoine!

Ce mur est situé juste en face de la Tour historique qui vit la signature du Traité de Saint-Julien mettant un terme aux guerres avec Genève. Lequel monument a lui aussi été massacré au plan architectural !Un article de ce blog a été consacré au sujet.

La zone de la découverte du mur était en plus classée archéologiquement !

A Saint-Julien l'art de rue a tué un magnifique appareil mural. Terrible. Pour une fausse gaité permanente colorée, de la musique muette en lieu et place d'un extraordinaire mur chargé d'histoire  comme plus personne aujourd'hui ne sait les faire...

Un pan de vieille Savoie détruit au profit d'une mascarade hyper maquillée de faux Street art car de commande non réversible !


Sylvie Neidinger

street art,cité création,art-décor de rue,saint-julien-en-genevois

 

street art,saint-julien-en-genevois

28/04/2012

La ceinture verte de Genève est-elle sa muraille de Chine?

Le logement est primordial en politique. Comme incarnation du « vivre ensemble »P1030865.JPG

En matière de construction, élus français et suisses s'interpellent quelquefois avec vigueur  -ou évitent soigneusement le débat...

Il y a peu, Antoine Vielliard (web) commentait   positivement la stratégie de Anne-Emery Torracinta,  candidate PS au Conseil d'Etat. Elle pose l'urbanisation comme préoccupation principale.

Le Canton suit un programme de construction de 1000 unités annuelles environ (web )  dénoncé régulièrement par les politiciens hexagonaux comme insuffisant par rapport à la nécessité.

Une photo vaut mieux que tous les discours. Elle est prise  cette semaine pile sur la zone frontière, aux pieds de Saint-Julien-en- Genevois.

P1030877.JPG

Côté France, pas moins de 8 grues sont visibles, 10 en tout. Le cliché n'a pas pu toutes les intégrer. Côté Suisse, le regard se perd  vers une magnifique nature agricole préservée.P1030886.JPG

Le dossier est ...chaud car il touche à la vision franco-suisse de l'organisation commune.

Chaud car les temps idéologiques sont de couleur brune (couleur partagée des deux côtés de la frontière vues les thématiques électorales hexagonales !)

Certains populistes suisses lancent des brûlots pour mieux...brûler les maisons des frontaliers   (cf article du Point-web)

 

EXPLOSION DEMOGRAPHIQUE COMMUNE AU GRAND SUD EST

Ils se trompent en visualisant Genève comme «  envahie » par ces cohortes de français éventuellement  crève-la-faim qui compteraient sur la Suisse pour leur unique  subsistance. Non.

Tout le quart sud-est est impacté par des soldes migratoires quelquefois à 1% par an : Rhône-Alpes, Paca, Languedoc Roussillon. Le littoral plus  encore. Prévisions Insee :"Croissance à l'horizon 2031"(web)

Cette problématique de l'accroissement massif des villes en population  est parfaitement connue étudiée, mesurée par  les démographes.

Genève n'échappe pas à cette logique supranationale à l'échelon européen. Elle n'est donc pas la seule ville lumière qui attire les lucioles !

Grenoble, universitaire et cité des nanotechnologies est  très intéressante à comparer à la capitale calviniste. Comme son homologue suisse, elle est coincée géographiquement -par les montagnes. Elle aussi tient à préserver sa verdure et ne pas sacrifier sa vallée du Grésivaudan.

Les deux agglomérations portent  une population sensiblement  égale intramuros ( entre 150 et 200 000 habitants) idem en global (entre 400 et 450 000 habitants)

Population Grenoble

Ville :156 107          (2007)

Agglo :  404   196

Population Genève

Ville : 187 500          (2010)

Canton : 430  638

Grenoble

2750 neufs

5150 réhabilités

Genève

1000 constructions par an

 

*attention : chiffres  à ne prendre que comme indicatifs. Les statistiques varient suivant les sources et données précises qu'elles intègrent.Grenoble :sources de la  Metro

Pour un niveau similaire, des prospectives d'afflux de même échelle,  Grenoble construit trois fois plus de logements neufs que Genève en prévision d'apports de population estimés en milliers dans les années futures.

Sans parler du nombre des réhabilitations. Avec un résultat positif :densification et requalification présentent l'immense avantage d'un changement de physionomie de la ville. Verrues urbaines, vieux entrepôts laissent place à des programmes immobiliers visuellement agréables et aux dernières normes du développement durable.

A Lyon la rénovation urbaine va également bon train. Avec même  des choix architecturaux audacieux  tel le nouveau quartier  Confluence (web) qui prend des airs de Dubaï. Certes la mégapole Rhône-alpine (plus d'un million d'habitants, deuxième ville de France) joue dans la catégorie supérieure par sa taille et ses  projets urbains.

La ceinture verte de Genève est-elle juste ? Oui. Opinion personnelle: sanctuariser la verte campagne se justifie. Rien de pire que le mitage de paysage.

P1030882.JPG

Mais attention :  pas aux dépends d'un tiers,  les terres agricoles du genevois français en l'occurrence ! Les terres agricoles de ce coté ayant tout autant à profiter de la même logique de protection.

Densifier Genève un peu plus rapidement  semble de bon sens, tout comme l'amélioration des transports collectifs internes et transfrontaliers.

Actuellement, la muraille  se construit ...en France au grand dam les élus locaux qui eux aussi entendent  sanctuariser les terres agricoles proches de la frontière en réponse.

La muraille de Chine genevoise  côté  France : vous avez dit immeubles ou gratte-ciels ?

                                                                         Sylvie Neidinger

Crédit photos sylvie neidinger

 

 

Tags : ceinture verte, transfrontalier, muraille de Chine, densification urbaine, Genève, Grenoble, Lyon, démographie , Confluence, accroissement de population, grand Sud-est, populisme, , Torracinta, Conseil d'Etat, la Metro de Grenoble, Saint-Julien-en-Genevois

rubrique saute-frontière.png