rpr

  • Hommage infini à Jacques CHIRAC président et homme exceptionnel

    Imprimer

     

     

     

    Lire la suite

  • Implosion de l'UMP aujourd'hui 27 mai 14

    Imprimer

    L'UMP n'a ni queue ni tête. Les récentes élections européennes ont d'ailleurs  mis en évidence la multiplicité des lignes politiques suivies.

    Normal, ce parti est une alliance de contraires!    Qui, depuis 2002, l'année de sa création ne se porte pas très bien voire mal. Pour la même raison.

    L'article de ce blog qui date du 20 novembre 2012 n'a pas pris une ride:

    http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2012/11/20/l-upm-l-union-des-moustiques-et-des-pommes-doit-se-scinder-e.html

     

                    PROBLEME DU PARTI UNIQUE, PROBLEME DE LIGNE POLITIQUE

    La droite en France a toujours été plurielle avec la droite autoritaire, libérale et traditionaliste, au minimum.[cf les droites en France René Rémond. L'auteur de sciences politiques a lui même rebaptisé son ouvrage vedette au fur et à mesure des éditions. Il se nommait initialement "la droite en France"]

    Ou légitimiste, orléaniste, bonapartiste.

    Ou gaulliste, libérale, centriste.

    Et surtout qui marche sur deux pieds:  sarkoziste ou chiraquienne plus centriste, plus droite sociale version séguiniste.

    Deux pôles qui cohabitent au sein de l'UMP.

    Difficultés à la naissance de l'Union pour un Mouvement Populaire en 2002.

    Fondé il faut se rappeler pour contrer le...FN qui montait en puissance. Rappel du 21 avril 2002: éviction du candidat socialiste au profit de Jean Marie Le Pen arrivé second à l'élection présidentielle.

                 LE "CANAL HISTORIQUE" ET LE POLE SARKOZISTE

    Pour exemple ultra concret des modifications interne à la droite, à l'origine, en 2002: dans une zone droitière du sud-est du pays, le Var, DL , Démocratie  Libérale  petit parti -sans grands moyens alors mais avec des élus actifs - avait profité de la fusion au sein de l'UMP pour prendre d'assaut les structures locales: l'"héritage gaulliste" et surtout un parti bien organisé.  A Toulon Hubert Falco  nomma alors  dans la presse  le RPR le "canal historique"! Dont les membres devaient s'effacer si possible lors des élections internes....

    Beaucoup d'élus  DL (J Pons etc.)  prenaient alors  les commandes des nouvelles structures. Chiraquie moins assurée. Officieusement tout du moins.

     Une cuisine interne de recomposition, certes. De "rassemblement .Les cartes se redistribuant avec les nouveaux assemblements, nouveaux acteurs. Qui ensuite ont  d'ailleurs"fait le job" puisqu'ils  sont régulièrement ré-élus.


    Au fond les divers courants perduraient...

    Mais  le "mariage forcé" dans un parti unique tel l'UMP fut-il (est !) difficile en termes de positionnements politiques. Les uns pouvant penser le contraire des autres !

    Exemple flagrant que cette campagne 2012. Nicolas Sarkozy fut carrément maurrassien, son discours allant plus loin que celui du FN par moments! Et totalement inaudible pour une partie de la droite.

                            RAPPEL: COPE FUT MINISTRE DU ....BUDGET !

    Aux problèmes "idéologiques" certains, s'ajoute aujourd'hui  l'affaire Bygmalion qui s'avère majeure avec un Jérôme Lavrilleux en pleurs devant les caméras et surtout des faits de fausse facturation pour conventions visiblement inventées. Ce, lié à la dernière campagne présidentielle.

    Un Copé qui certainement, n'est pas seul dans le dossier-sous réserve de la présomption d'innocence. Rappel : il fut ministre délégué au budget ce qui donnerait un aspect encore plus incroyable si les fausses factures sont prouvées. "A la Cahuzac" cet autre ministre ...du budget !

    Ce, dans un contexte où il avait été demandé aux militants en automne de mettre la main à la poche pour boucher les trous financiers suite à l'invalidation des comptes de la campagne présidentielle perdue. Militants qui avaient bien répondu à l'appel du  sarkothon et sont stupéfaits aujourd'hui.

    Copéistes et sarkozistes à couteaux tirés sur les millions évaporés dans la nature, juste visibles sur des factures. Fausses ?

                COMPTES DE CAMPAGNE SARKOZY 2012 EXPLOSES

    Comptes de campagne explosés à la hausse  à l'image de la démesure de Nicolas Sarkozy, de la haute opinion que l'ancien président  a de lui-même, de son rôle, des moyens énormes  qu'il mettait pour sa réélection, meetings avions...

    Et surtout le montant global de ce qui a visiblement été dépensé semble supérieur aux frais réels des prestations - car on peut raisonnablement estimer le coût d'un meeting.

    Des millions se promènent donc dans la nature. Mais où ?

    Difficile retour au réel pour l'UMP. 

    Par force.   C'est bien par les comptes financiers  et non par les lignes politiques que l'implosion va avoir lieu. Parce que la Justice s'en saisit. L'image du parti s'en trouve encore plus dégradée.

    La confusion entre la caisse de l'UMP et la caisse de la campagne de Nicolas Sarkozy est une couleuvre probablement difficile à avaler pour les militants notamment ceux à qui il fut demandé de contribuer.

    Confusion tueuse d'image publique. Electeurs choqués aussi.

    Le scénario du pire se joue car le ménage pouvait être fait avant la mise en oeuvre des pratiques illégales ! Illégales sous réserve des résultats de l'enquête judiciaire. Mais la presse évoque   des "fausses factures". Un trésorier en pleurs...Certes le présomption d'innocence joue...

    L'autruche UMP  refuse de sortir sa tête du sable depuis plusieurs mois. Le droit d'inventaire du sarkozisme réclamé par certains a été  systématiquement totalement nié par les autres.

    Droit d'inventaire comptable aussi !

    Rappel: les comptes de" sa" campagne avec des millions de dépassement étaient évidemment connus de Nicolas Sarkozy. Le contraire serait impensable. Irresponsable.

    Marine Le Pen  traite ce matin N Sakozy de "tricheur".

    Le fantôme de Sarkozy plane toujours sur le parti en une bizarre présence-absence paralysante. Un chef en creux. Ancien chef plutôt qui se voudrait futur. Jusqu'à quand?

    Aujourd'hui émerge le nouveau pôle filloniste,  jupéiste, pourquoi pas?

    François Fillon va demander ce matin  le départ de Jean-François Copé.

    Tout ceci se nomme "recomposition à droite"           Mais aussi au...centre droit ? Recentrage évident.

    La situation politique française post élections européennes est tout simplement surréaliste voire délétère: en résumé, quand  le FN est au maximun, le PS au minimum, c'est l'UMP qui explose !

                                                                                           Sylvie Neidinger


    Suite...

    :Le bureau politique UMP du 29 mai. Fillon demande à JF Copé de se mettre en réserve:http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/0203525473377-en-direct-ump-la-journee-de-tous-les-risques-673972.php

    Suite: Copé démissionne

    Suite : Copé demande aux français  de le croire" dans les yeux" exactement comme un certain Cahuzac. Point commun entre les deux: les deux furent en charge du...ministère du budget.Ssuite :

    Attaques des sarkozistes contre le  triumvirat Juppé Fillon Raffarin:

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/06/02/les-sarkozystes-contestent-deja-la-direction-de-l-ump_4430205_823448.html

    Réponse

    bataille pôle gaulliste chiraquien (Debré) contre le pôle Sarkoziste (Morano Guéant)

    Véritable risque d'implosion:

    http://www.lepoint.fr/politique/francois-fillon-il-faut-sauver-l-ump-d-une-disparition-possible-04-06-2014-1831142_20.php

                                         http://www.leparisien.fr/politique/ump-nathalie-kosciusko-morizet-il-faudrait-changer-de-nom-et-vendre-le-siege-10-06-2014-3910613.php


    http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/06/10/les-sarkozystes-prets-a-en-decoudre-pour-le-controle-de-l-ump_4434926_823448.html

    http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20140704trib000838481/nicolas-sarkozy-declasse-et-en-sursis.html


  • L'UMP, l'Union des Moustiques et des Pommes doit se scinder en deux !

    Imprimer

     Fracture morale  et politique a dit François Fillon, commentant sa défaite à une poignée de voix près. Coupure  presque parfaite à 50,03 %.

     Evidente  fracture idéologique. Entre chiraquiens et sarkozistes.

    A l’origine de l’Union pour un Mouvement Populaire, le 17 novembre 2002,  se sont mariés les moustiques agités du sarkozisme, petits mais bruyants, piquants,  avec les pommes du terroir chères à Jacques Chirac  cf sa 2ème  campagne qui a usé du symbolisme fruitier, pommier toujours en position centrale  du logo de l'UMP)

    La pomme n'est pas très valorisante. Mais c'est bien le symbole qui avait été choisi pour la communication de campagne.

    rpr.GIF

    Il y a dix ans presque jour pour jour, le RPR, machine de guerre gaullo-chiraquien, parti puissant et riche à l’époque (issu en 1976 de l’ UDR , rassemblé autour du célèbre  corrézien) se dissout en  liant son destin à d'autres formations. Dont les atlantico-libéraux  de Démocratie Libérale (anciennement PR) ce parti minuscule sans grands fonds mais possédant des élus, notamment  bien implantés dans le sud-est droitier  de la France. Comme dans le Var.

    Où à Toulon, le ministre  Sarkozy devenu maître de l'UMP  lance le 26/02/2004 son appel à la capture des thématiques  de l’extrême-droite. Séance baptisée par les locaux:  Racolage à Toulon.

    Ce discours initial   de 2004 à Toulon  aboutira quelques élections plus tard au discours final  de Grenoble du 30 juillet 2010.

    Lors de la récente  présidentielle "folle" (2012) on a entendu de la bouche du candidat Sarkozy les thématiques extrêmes  de cet autre sudiste, Charles  Maurras (cf par son conseiller Buisson) Ne lisant même plus ses discours écrits, Nicolas S. proférait des élucubrations identitaires jusqu'à vouloir ...enfermer la France à l’intérieur de ses frontières.

    Tout  comme cet autre chantre du nationalisme, Maurice Barrès qui scrutait l’horizon de la France du haut de son Côna à Bourmont, Haute-Marne.

    Sarko : une ligne politique Maginot imaginaire anachronique  dans un France "internetisée", googelisée, mondialisée.

     Une seule femme politique, réaliste, a ouvertement réagi. Non pas Nathalie Kusciusko-Morizet, porteparole qui a avalé toutes les couleuvres sur le moment et ne parlera qu'après.  Mais Chantal Jouanno qui va elle...sur le moment vertement se faire rappeler à l'ordre par le patron.

    Elle quitte l’UMP, devenu imbuvable pour la droite sociale centriste en direction du néo Centre UDI de Jean Louis Borloo et se voit au passage accusée de trahison.

                                                  UMP : CHIMERE POLITIQUE

    Le mariage de la carpe et du lapin

    Le nouveau parti « attrape- tout » y a perdu ses plumes. Electorales surtout. Une à une, elles  s’envolent laissant l'animal, moins protégé du froid et de la pluie, s'enrhumer. La machine se grippe. Aboutissant au spectacle consternant de cette élection interne ratée, véritable flop médiatique.

     La création UMP/auto-dissolution du RPR fut aussi mal pensée que la dissolution ratée  de l’Assemblée nationale. Difficile en effet de  mélanger  l’eau à l’huile.

    Les chiraquiens d’une droite sociale modérée, les séguénistes, ne se reconnaissent pas du tout  dès le départ dans la méthode trop violente sarkoziste:  karchérisation, usage médiatique outrancier pour désigner des catégories de population à la vindicte,  bouc-émissairisation, discours chocs…

    Ils s’éloignent progressivement de ces idées véhiculées par cette droite qui en se disant décomplexée perd sur sa gauche ce qu’elle croit gagner à droite. "Croit gagner" car l’électorat extrême-droitier préfère évidemment l’original Le Pen, père/ fille  à la copie: Sarkozy/Copé.

    L’électorat chiraquien a d’ailleurs souvent choisi par anti-sarkozisme viscéral, de voter en 2012  pour ...François Hollande, l’autre corrézien, adoubé par Chirac. La consigne du 11 juin 2012  prononcée à Sarran,  lieu symbolique de  son musée- par  J. Chirac  n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd. web.

    Le trait verbal du président âgé  et  toujours populaire n’était pas du tout de l’humour...corrézien -comme Bernadette, son épouse a bien voulu le faire croire pour rattraper la sortie verbale de son homme...ump,rpr,dl,chirac,sarkozy,copé,fillon,chantal jouanno,nkm,disoucrs de grenoble,neidinger,le pen

     Jacques Chirac, homme  libéré du carcan de toute parole "diplomatique politico-fonctionnelle" le pensait sincèrement. Non seulement ses proches, sa fille. Egalement ceux que la presse a nommé son "clan". Mais aussi une partie de son électorat traditionnel a voté Hollande en conscience en pensant à lui …

    S'en mordront-ils les doigts ?

    Cela fut en tous cas efficace. L’exact petit gramme de voix qui fit basculer cette élection d’un camp à l’autre. Des voix  dont on dit « qu’elles vont manquer" puis "qu'elles ont manqué».

    Depuis, Sarkozy a quitté le champ politique national...

     

                                            ELECTIONS INTERNES A L'UMP

    Toutefois oui, le vainqueur de ces élections  internes  du 19 novembre 2012 à la tête de l’UMP est très certainement le camp sarkoziste de M. Copé, Mme Morano, M. Chatel. Tous gourmands de pains au chocolat et de quêtes identitaires. Des hyper -droitiers en course avec les véritables extrêmes–droitiers du FN.

    Oui. Le perdant est …la droite française karchérisée jusqu’ à l’os. Ce qui était prévisible. 

    Ceci, juste  la semaine où la France perd sont triple AAA et l’ancien président convoqué par un juge.

    Jacques Chirac aura été l’homme politique  du Rassemblement. Nicolas Sarkozy et un peu  François Copé (qui tient le même langage dit "super décomplexé") sont eux,  responsables d'une certaine  désintégration.

    Droite karchérisée qui ne pourra se reconstruire que lorsque les deux lignes idéologiques internes se seront  séparées l’une de l’autre. Clairement.

     Alors peut-être, le pôle politique droitier  pourra se reconstruire. Non pas du haut. Mais en écoutant la base.

    Sans suivre des personnalités mais plutôt des positionnements politiques bien identifiés.

                                                              Sylvie Neidinger