21/04/2017

Hollande et Fabius responsables du terrorisme islamiste (entre autres responsables)

Attentat du 20 avril 2017 sur les Champs. Solidarité avec les policiers.

A deux jours de la Présidentielle 2017.

A l'heure où François Hollande dresse tout seul son panégyrique (ouf!) où Laurent Fabius reçoit la légion d'honneur et dirige désormais le Conseil Constitutionnel (ouf!), il est important de rappeler leur "tripotage" au moyen-orient dès leur arrivée au pouvoir en 2012.

Ils ont soutenu Al Nosra relevant d'al Qaida, en alliés du Qatar et de l'Arabie Saoudite que Hollande a érigés en partenaires privilégiés.

L'info a longtemps été "blackaoutée"signalée uniquement par l'extrême-gauche et l'extrême-droite. Mieux connue aujourd'hui du grand public.

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2014/09/28/liaison-fabius-al-nosra-black-out-informationnel-totale-260212.html

Hollande et Fabius  ont livré des armes qui sont parties en direction de l'EI, dès 2013.

Vindicatifs et acharnés sur la Syrie ils ont été jusqu'auboutistes à détruire l'état  laïque en place ( avec leurs partenaires ).

Pour la France, ils ont supprimé l'autorisation de sortie du territoire. Combien de mineurs sont alors partis en Syrie??? Il semblerait même que à l'époque les tarifs de billets d'avion Paris-Istanbul aient chuté.

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2015/10/23/r...

Ils ont fait marche arrière tardivement et supprimé la.... suppression en 2015. En catimini. Sans tambours ni trompette.

 Hollande et Fabius sont directement responsables (mais pas les seuls... Voir l'intervention américaine totalement ratée en Irak) de la montée du terrorisme islamiste.

Le gouvernement socialiste sortant est pour partie responsable de la destabilisation du Proche-orient et du boomerang migratoire.

F. Hollande et L Fabius osent en plus, se vanter d'avoir bien agi !

                                                   Sylvie Neidinger

 

Présidentielles 2017: Blog-série n°14 du #blogneidinger

 

16/11/2015

France: l'opposition demande à Hollande une nette inflexion de sa politique étrangère

Les ténors de l'opposition reçus à l'Elysée n'ont pas joué l'Union Sacrée suite aux terribles attentats.

Bien au contraire. Ils demandent des comptes.

N Sarkozy réclame un changement d'orientation. Mais l'ancien président est lui-même à géométrie variable avec son interventionnisme hyper-actif en Libye sur lequel s'est directement calqué François Hollande  en Syrie.

Marine Le Pen réaffirme la position qu'elle tient depuis toujours: que la France cesse sa collaboration avec les états islamiques dont elle est particulièrement proche  et  avec lesquels a été  soutenu le jihadisme en Syrie depuis 2011.

Sur la diplomatie: « La France, dit-elle, doit enfin déterminer quels sont ses alliés et quels sont ses ennemis. Ses ennemis, ce sont ces pays qui entretiennent des relations bienveillantes avec l’islamisme radical. Ce sont aussi ces pays qui ont une attitude ambiguë avec les entreprises terroristes. Tous ceux qui les combattent sont des alliés de la France et doivent être traités comme tels. » On aura reconnu au passage, même si la présidente du FN ne les a pas nommés, l’Arabie Saoudite et le Qatar dans la catégorie « ennemis  Bachar el-Assad et Vladimir Poutine dans la catégorie « alliés ».

Même réflexion lancinante également de Bruno Lemaire  à propos du Qatar.

La Turquie elle aussi a beaucoup aidé l'EI jusqu'à ce que récemment elle soit elle même devenue cible.

François Fillon est net et précis: il fustige en  cynique la politique activiste de Hollande mal maîtrisée:

 "quand on rentre en guerre, ce n’est pas un jeu vidéo, on expose le territoire national à des risques et il faut en tirer les conséquences. Dans le passé, quand il y a eu des situations de guerre, on a mis en place des conditions exceptionnelles pour assurer la sécurité des Français : fouille à l’entrée des lieux publics, expulsions des étrangers qui présentent un danger pour la sécurité publique, mise en résidence surveillée de ceux qui présentent un danger pour la sécurité nationale mais qui ne sont pas étrangers…"

"L’erreur fondamentale, c’est d’avoir refusé une alliance avec les Russes". Et François Fillon de conclure : "quand on entre en guerre, on ne se contente pas de trois bombardements par semaine, on a une stratégie pour gagner la guerre, ce qui n’est absolument pas le cas aujourd’hui. Aucun bombardement n’a jamais permis de gagner une guerre. L’erreur fondamentale, c’est d’avoir refusé une alliance avec les Russes et refusé le dialogue avec les Iraniens".

                            REVISER LA DIPLOMATIE HOLLANDAISE

 La droite et l'extrême droit lancent  aujourd'hui une injonction  et veulent mettre en débat la diplomatie version Hollande.

Ceux qui connaissent la Syrie savent combien la position française violemment  anti russe et anti gouvernementale, très liée aux islamistes (encore aujourd'hui présentés par elle comme "modérés") semble vouée à l'échec.

Ne pas oublier combien la diplomatie hollandaise est "border line".

Ne pas oublier le déroulé de l'Histoire, des faits.

La France d'une manière plus affirmée encore que ses partenaires de l'Otan a soutenu l'insoutenable puisque NE JAMAIS L'OUBLIER  Laurent Fabius  affirmait en décembre 2012 à Marrakech que "Al-Nosra fait un bon travai!". Or, le groupe qu'elle rangeait dans les gens fréquentables  avait déjà décapité, et était  juste affilié à.... Al Qaida!!!!!

A ce jour personne n'a demandé à ce ministre de démissionner, preuve d'une grande désorientation de la politique étrangère française. Mais pourquoi finalement démissionnerait-il lui puisque cette position 100 % à côté de la plaque est bien celle du président Hollande.

 http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2014/09/28/l...

 Ce blog depuis longtemps évoque  dans sa rubrique spécifique Surya cette ambiguïté de la France très en pointe dans la mise en place du fondamentalisme islamiste en Syrie de 2011 à 2013, avec livraisons d'armes et conseillers, ses liens avec les états activistes.

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2013/02/22/q...

Aujourd'hui, François  Hollande certes lance ses  attaques sur  l'EI  mais reste ambigüe sur l'aide apportée aux autres rebelles islamistes qu'il continue à soutenir en le nommant "modérés"...

Or, les rebelles islamistes modérés cela n'existe pas.

La France a même armé ces islamistes immodérés

http://tempsreel.nouvelobs.com/la-revolte-syrienne/201303...

La France qui  se nommait encore l'Empire jusqu'aux décolonisations des années 60 se place toujours au plus épais, avec des interventions tous azimut (Mali, Syrie...)

Pour, ce que l'on entend à longueur de journaux télévisés:  "garder la place de la France dans le concert des grandes nations"

Mais pas toujours à bon escient.

Jacques Chirac avait refusé d'entrer en Irak, lui. Et le pays en avait alors sorti grandi, discours de Villepin applaudi à l'ONU, évènement rarissime.

La droite et extrême française voire l'extrême-gauche, choquée par l'orientation fortement  anti-russe et pro-islamiste de ce gouvernement socialiste  commencent à demander des comptes à celui qui a vêtu les habits de chef de guerre et ainsi relayer des questionnements de citoyens basiques

Enfin.

                               REPONSE AU CONGRES DE VERSAILLES

 Réponse de François Hollande cet après-midi devant le Congrès extraordinaire, les députés et sénateurs réunis à Versailles.

A mon avis, il ne faut pas attendre grande analyse nouvelle de celui qui a bien aimé se montrer en "chef de guerre"  opiniâtre dans ses alliances avec les états pétroliers qui sont de bons clients du marché interne de la vente d'armes.

http://www.liberation.fr/futurs/2015/06/14/ventes-d-armes...

L'Hexagone est désormais particulièrement ciblé par les vagues d'attentats ( janvier et novembre 2015) au point d'être nommé le "petit satan" contrairement à l'Allemagne, la Suisse , l'Italie ou l'Espagne....

Pourquoi ?!

En France se pose alors cette  question fondamentale sur les libertés publiques au delà de l'affaire syrienne: comment  à la fois s'impliquer militairement partout, vendre massivement  des armes et garder chez soi son mode de vie de démocratie à pouvoir encore s'attabler à une terrasse de bar en toute insouciance ???

A cela, pas de réponse.

                                                                                                Sylvie Neidinger

 

08/08/2014

Qui finance Daech (EI) ? Un ministre allemand désigne clairement le Qatar

Daesh ou Etat islamique en Irak et au Liban, rebaptisé Ei en juin n'est pas une génération spontanée. Ce mouvement jihadiste au drapeau noir et son "calife" procède à une épuration [non pas récemment à Mossoul mais depuis des mois. Des têtes coupées partout, des brûlés vifs  sans que ces infos ne marquent la tranquillité du monde!]

Epuration contre tous ceux de toutes confessions qui ne partagent pas son intégrisme: chrétiens surtout chaldéens,chiites, turkmènes, yazidis , sunnites et autres. A Mossoul, les portes des maisons chrétiennes marquées pour qu'ils dégagent ou meurent sur place ou se convertissent de force. Les  nuits de St Barthélémy. En...2014! Par Daesh.

Qui installe EI/EIIL/Daesh ? Qui tue les gens et détruit les biens culturels millénaires?

Ils ne viennent pas de nulle part tout de même, financièrement parlant!

Dans un monde moderne a fortiori au proche-orient où tous les services du renseignement militaires mondiaux sont en action depuis des années, où les satellites sont braqués sur la zone, la moindre conversation téléphonique écoutée, la communauté internationale n'arrive-t-elle donc  pas à comprendre avec quelles armes ces groupes commettent leurs crimes?

Dramatique: les communautés chaldéennes et yazidis et autres éliminées récemment  de Mossoul,  Karkoch errent actuellement  dans les montagnes, sans eau. Se rejoue un scénario de l'exode à l'arménienne: des populations qui marchent dans le désert et meurent en route. C'était en 1915.

Nous sommes au XXIème siècle !

Un chaldéen d'Irak, arrivé hier en France a demandé une enquête internationale sur les sources de financement de ces groupes. Selon lui des hommes d'affaire du golfe.  Qui exactement? Quels pays? Le Qatar?

Pourquoi attendre août 2014 pour freiner leur développement qui date de 2011 en Syrie/ Irak.

Le mouvement est fondé par Al Zarkaoui en 2004 en Irak en raison de l'invasion américaine.Il ne nomme Al Qaida en Mésopotamie.


N'ont ils pas été soutenus par les "services" occidentaux dans la première phase?

D'où viennent les milliards de dollars que possèdent ces extrémistes?

Qui enquête ? Personne à ce jour. Qui vend les armes ?

                                                         ONU DEPASSEE

Le silence politique international fut de mise lors des graves exactions contre les Coptes d'Egypte. La société égyptienne a alors elle même réagi en interne et procédé à un changement de gouvernance en installant le général Al Sissi. Elle a trouvé en elle les ressources pour maintenir la cohésion de la diversité de sa population. Malgré tout, les Coptes peuvent encore  subir  des actes fanatiques.

En Irak dans le contexte d'un  pays en guerre, personne ne protège les diverses communautés de toutes confessions  des atrocités de ces groupes intégristes. Le pays n' en a  plus les forces internes. Il est en délitement. Structures de l'Etat implosées. L'invasion américaine de 2003  l'a détruit de l'intérieur. Il n'a jamais repris le dessus depuis la brutale destruction de son armée, le renvoi des fonctionnaires par Paul Bremer. Il  s'est enfoncé depuis inexorablement  dans une grave guerre civile (pas de  jours sans attentats..).

Après des mois de silence face à  l'installation de EIIL en Syrie, en Irak,   face à sa progression fulgurante vers le nord, le Conseil de Sécurité a décidé de se réunir cette nuit.

Il semble que seule une solution militaire soit possible dans l'urgence ?Si celle-ci a l'aval de l'ONU donc dans le respect du droit international. Avec mandat.

France et USA proposent aujourd'hui leurs services. France aux côtés des Kurdes sur le terrain (ha bon ? il est estimé qu'il faudrait 100 000 militaires au sol pour contrer les jihadistes ) et USA par frappes aériennes ( pour protéger le consulat d'Erbil et les intérêts américains dans la zone a affirmé le Président  Obama ) et livraison de vivres aux populations éparpillées dans les montagnes.(urgence absolue) 

Pourquoi maintenant ?

La ficelle du silence international qui dure depuis des mois devient-elle trop lourde à porter ?

Parce que les talibans s'approchent trop près  du  Kurdistan détaché de l'Irak et de ses ressources pétrolières. Ils le mettent en danger? D'où cette action programmée?

Au final il serait urgent de déterminer réellement les sources de financement de ces groupe et l'origine de leurs armes. Qui va enquêter pour nommer les responsables de ces crimes contre l'humanité. Qui?

L'EIL contrôle actuellement...1/3 de l'Irak et le plus gros barrage sur l'Euphrate.

L'ONU semble dépassée par ce qui se passe au proche-orient.

Alors, quand la communauté internationale et le droit international se trouvent dépassés  à ce point, cela ne se nommerait-il pas un conflit...mondial?

A l'heure où les commémorations de la première guerre mondiale 1914-1918 s'éternisent...sous nos yeux semble se  jouer dans le monde arabe en direct...la 3ème du nom? Dans une Europe totalement inexistante !                                                                                                                 SN

 

DERNIERE NOUVELLE un ministre allemande Gerd Müller accuse directement  le Qatar:

Gerd Müller ministre de l'Aide au développement accuse explicitement el Qatar d’être derrière le financement des terroristes de l’ « Etat Islamique » (EI).  Ce membre du gouvernement d’Angela Merkel, a fait cette déclaration ce mercredi 20 à la chaîne de télévision publique ZDF en s’interrogeant au début «Qui finance ces troupes?», avant d’y répondre  «je pense au Qatar».

http://www.courrierinternational.com/article/2014/08/08/p...

Les monarchies pétrolières financent EIL par écrans interposés Article très intéressant du Figaro

" L'arc islamique contre l'occident:" l'émission C dans l'air cite nommément Qatar et Arabie Saoudite dans le financement. Jusqu'à récemment. car l'AS vient de  signaler ces groupes comme dangereux.

27/09/2013

Mondial de football/Qatar: morts de 44 "ouvriers esclaves" népalais

Scandale autour  de la Coupe du monde de football 2022 au Qatar.

Tout va très bien Madame la Marquise. Et dans le meilleur des mondes, footballistique, politique...

44 ouvriers népalais décédés cet été sur le chantier de construction.qatar,footlball,coupe du monde,népalais,ouvrier décédés,chaleur

Leurs journées  sur des chantiers  physiquement épuisantes, trop longues sous des conditions extrêmes...Quand on connait les températures du Qatar ! (plus de 50 °à l'ombre)

Les habitants du pays résistent eux ....sous les climatiseurs.

Au rythme actuel, 4000 décès sont "prévus" jusqu'à la fin du chantier de ce Mondial !

http://www.liberation.fr/sports/2013/09/26/mondial-2022-la-fifa-tres-preoccupee-par-l-exploitation-de-nepalais-au-qatar_934951

 Question: tout va-t-il  très bien dans la conscience des organisateurs FIFA de la Coupe du Monde ?

Réponse : certainement !

                                                                              Sylvie Neidinger

 

Suite: réponse de la Fifa du 27 septembre : elle se dit..préoccupée .Seulement préoccupée?    

                                                                  **

http://www.lemonde.fr/sport/article/2013/09/26/des-esclaves-nepalais-morts-au-qatar-sur-les-chantiers-de-la-coupe-du-monde_3484869_3242.html

http://www.liberation.fr/monde/2013/09/26/des-dizaines-d-ouvriers-nepalais-morts-sur-les-chantiers-du-qatar_934969

http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20130926trib000787337/qatar-des-dizaines-d-esclaves-nepalais-morts-sur-les-chantiers-la-coupe-du-monde-de-foot.

http://www.liberation.fr/sports/2013/09/26/mondial-2022-la-fifa-tres-preoccupee-par-l-exploitation-de-nepalais-au-qatar_934951

http://www.lemonde.fr/sport/article/2013/09/28/le-qatar-peut-il-perdre-la-coupe-du-monde_3486633_3242.html

07/07/2013

Egypte: Qatar politique éliminé... au profit de l'Arabie Saoudite

On voudrait parler d'autres choses et d'autres pays que du Qatar, l'Egypte...

Mais  le monde arabe est passionnant à décrypter. Chaque jour apporte son lot d'infos majeures. Une révolution sous nos yeux. Au coeur de l'actu.

Départ de l'émir à la tête du pays et dans le même temps, le départ du Qatar de l'Egypte:

L'analyse  de ce blog neidinger justement à propos du Qatar -au ton différent de ce que beaucoup de médias notamment français ont écrit cette semaine -comme cet article du Monde presque servile qui soulignait le caractère pratiquement " démocratique" (!?)  du départ volontaire de l'émir au profit de son fils... Alors que ce blog suggérait immédiatement  qu'on avait demandé à l'émir, trop impliqué de quitter immédiatement le pouvoir.

Petit rappel au journal le Monde, si laudatif: la démocratie c'est les urnes, et pas par les transmissions théocratiques de père en fils !

On sait désormais que l'imam islamiste  El Qardawi qui depuis Doha (Qatar) officiait  sur la tv  Al Djézira en  chauffant les esprits  à blanc, a quitté le Qatar du jour au lendemain pour rentrer en Egypte son pays d'origine.

Face à l'éviction des Frères musulmans, on note la nature des individus qui se sont réunis  autour de l'état-major égyptien, quelques heures avant l'ultimatum  de départ ordonné à M Morsi.

 w.lorientlejour.com/article/822089/reunion-autour-de-letat-major-en-egypte-sans-les-freres.html

05/07/2013

Changements Egypte-Qatar

Un lien de cause à effet est- il détectable?

Les observateurs ne peuvent que noter la faible distance temporelle entre l'abdication de l'Emir du Qatar al Thani  à l'activisme politico-religieux  et cette "révolution 2ème phase/coup d'Etat militaire" en Egypte pour déposer les Frères musulmans, élus démocratiquement.

Ces derniers tendaient à une captation progressive de tous les pouvoirs, en grande difficulté de gestion économique.

Ce changement intervenu face à des manifestations historiques : 14 millions dans la rue, un record de l'Humanité.

On citera cette discussion  fort intéressante entre deux points de vue sur ce thème du lien très net entre l'abdication au Qatar et  la reprise en main en Egypte par élimination rapide du président Morsi. Débat  sur le site Atlantico, entre Antoine Basbous et Arslavan Amir Aslani:

Ricochets au Moyen-Orient. Et si le coup d'Etat militaire en Egypte n'était que la première des conséquences de l'onde de choc déclenchée par l'abdication de l'émir du Qatar

                                                                       ***

 

- A noter cette info essentielle pour décrypter ces évènements: début juin  l'imam sunnite ultra controversé d'Al Djezira est déposé.  El Qardawi doit  quitter le Qatar au plus vite (Il  rentre en Egypte, son pays). Ordre du nouvel émir Tamim ! 

Explication possible ?Le 1er juin 2013, il avait passé un cran verbal en  appelant l'Egypte  à la guerre contre les chiites et la Syrie. Entre autres appels ouverts  au jihadisme sur les ondes de cette chaine devenue ultra militante religieuse. Ceci dit le "nouveau Qatar" continue à acheminer des armes au pays de Sham...

 - A noter ce qui semble analysé comme une erreur stratégique du Président Morsi,  la goutte d'eau de trop. Celui-ci  rompt les relations diplomatiques avec la Syrie dans un discours offensif du 15 juin 2013 au stade du Caire où il entend lui aussi contrôler la rebellion syrienne et surtout impliquer ...militairement  l'Egypte :

Lu sur Radinrue.com:du 5/7/2013 certes un article au point de vue affirmé :
"le règne des Frères musulmans en Egypte a été une succession d’erreurs. Mais leur erreur fatale est celle d’avoir convié tous les pontifes salafistes, il y a deux semaines, à déclarer le « djihad » contre les chiites et spécialement contre la Syrie.

C’est devant une foule hystérique au stade du Caire que Mohamed Morsi, qui se voyait encore au panthéon de sa puissance, décida, dans l’aveuglement absolu, de rompre les relations diplomatiques avec Damas. Ce fut, comme l’a écrit le journaliste Hassanine Haykel, « l’erreur fatale » qui décidera l’armée à mettre fin à cette mascarade, en choisissant – ou en provoquant – le moment opportun pour écarter Morsi et suspendre toutes les institutions issues des Frères musulmans. Une source militaire égyptienne a expliqué qu’il s’agissait, pour l’armée, de défendre avant tout la sécurité nationale que la folie des Frères musulmans au pouvoir mettait sérieusement en danger, en voulant s’attaquer à la Syrie, un pays avec lequel l’Egypte des Officiers libres scella un jour une union sacrée. Et ce n’est sans doute pas un hasard si le président syrien Bachar Al-Assad a été le premier chef d’Etat à se réjouir de l’intervention de l’armée en Egypte, en prédisant dans une déclaration officielle « la fin de l’islam politique ».

LIENS HISTORIQUES

Cette information sur les liens historiques, et encore actuels  entre  l'armée syrienne et égyptienne est confirmée par le journal en langue arabe Al Jemouryé (= la république) publié à  Beyrouth qui dit"selon des sources qui connaissent bien la situation égyptienne"que:

" les communication entre les deux directions des armées égyptiennes et syrienne n'ont pas cessé pendant les deux dernières années et la direction militaire égyptienne était derrière le retrait de M Morsi et qu'un conseil quadipartite  s'est tenu pour régler la situation syrienne, en ignorant le Qatar et en prenant l'Arabie Saoudite comme partenaire" Recité par Syrian News, dépêche du 6 juillet à 8h06 sous le titre "Journal : les communications entre les deux directions militaires syrienne et égyptienne."

 Un égyptien Hamdine Sabahi affirme qu'il ne s'agit pas d'un coup d'Etat.

Les Frères musulmans eux, éliminés brutalement  alors que leur pouvoir est issu des élections  crient leur colère. L'Egypte, divisée entre dans une période d'instabilité.

ARABIE SAOUDITE PLUTOT QUE QATAR 

 Analyse: une "real politique" US  a-t-elle  pris la mesure de cette ambiance jihadiste guerrière qui allait s'avérer incontrôlable ? Et agi en ce sens pour calmer  le jeu de cet affrontement sunnite-chiite global qui prenait depuis le Qatar puis relayé par le gouvernement de M Morsi des proportions propres à déclencher un conflit de dimension mondiale??

S'agit-il de repenser ce qui fait la base du "printemps arabe": le remplacement de régimes autoritaires mais laics par des pouvoirs religieux islamistes ? A voir

 


                                                                                                                S Neidinger


 


26/06/2013

L'émir du Qatar abdique. Pourquoi ? Trop impliqué?

 L'Emir al Thani transfert son pouvoir au fils de   Cheika Moza, seconde des trois épouses officielles: le prince Temim, considéré comme  le plus compétent des fils. qatar,abdication,journal le monde,mathieu guidière,émir tamim al thani,émir obligé de partir

Sans consultation  des 200 000 qatariotes qui font allégeance. Suivant le système tribal en place.

Observer ce qui se passe au Qatar est essentiel pour comprendre les évolutions du monde arabo-musulman tant l'Etat gazier a pris une place essentielle dans les rouages de la politique arabe des dix dernières années. Particulièrement avec le dit"printemps".

Inconnu du "grand public" dans les années 2000, le Qatar  a pris son essor au départ:

*Autour de l'énorme machine médiatique Al Djezira hyper professionnelle à l'anglo-saxonne. 

*Pas seulement: autour de  l' installation sur son territoire d'une très importante  base aérienne à Al Udeid insérée dans le commandement Centcom.

L'Arabie Saoudite, terre l'islam s'il en est, avait demandé en 2005 aux américains de positionner leur action militaire hors du pays. L'Emir du Qatar les a acceptés. Base de  Al Udeidqatar,abdication,mathieu guidière,émir tamim al thani,émir obligé de partir

 

*Autour de l'activisme diplomatique surdimensionné, quelquefois autoritaire de l'Emir

*Mais encore de son hyper activisme dans un sens islamiste. Jusqu'à  soutenir des groupes al quaidistes au Maghreb, en Afrique ( Mali) et en Syrie..Doha vient d'ouvrir récemment  un bureau de représentation des talibans afghans!

 Le problème est que l'Emir a soutenu l'insoutenable. Par un jeu trouble. Comme le signalait cet article du blog à propos du double jeu du Qatar au Mali autour du Croissant Rouge.

L'activisme personnel du Qatar en a agacé plus d'un. A commencer par les dirigeants de l'Arabie Saoudite...

L'EMIR TROP COMPROMIS DEVAIT -IL PARTIR ?

Le journal le Monde très laudatif  va presque jusqu'à souligner-limite !!- le caractère démocratique du départ d'un monarque de son plein gré. "Coup d'éclat, talent, flair" sont les termes carrément employés, pas moins. Aucun recul : ce n'est pas du journalisme mais bien du cirage de pompes ! Une  analyse....  idyllique,  non critique,  dans une rédaction où les Edwy Plenel manquent cruellement.

Un article au ton radicalement différent est à lire sur  mondialisation.ca "La fin sans gloire du Deus ex machina de la révolution arabe"  (attention toutefois. Le raisonnement et les infos de cet article canadien sont intéressants,  je le donne à lire en lien mais  le ton employé ne convient pas :ex comparer certaines dirigeants à des "bibendum" ne sert pas au débat )

Ce texte canadien apporte en effet  de l'eau au moulin de cette  analyse plus proche du réel: il aurait été fortement conseillé, en off,  à l'émir Al Thani de quitter le pouvoir rapidement.

Les analystes spécialisés moyen-orient  confirment ceci  indirectement  par leurs écrits lorsqu'ils indiquent que l'émirat s'engage désormais à ...moins de visibilité polémique.

Un certain Bichara Kader  professeur à UCL et Directeur d'un centre de recherche parle ainsi d'un nouvel émir prudent.

De facto  l'ancien émir était...imprudent  ?

L'abdication fortement recommandée est une information que l'on comprend en analysant par  l'envers du décor.  En matière d'info, décrypter le "non dit" ou plutôt du "peu dit" est tout aussi productif. C'est juste du décodage dans l'autre sens...

Le politologue Mathieu Guidère, très proche de la famille régnante et du futur monarque, interviewé  évoque lui aussi  "la vieille garde qui quitte le pouvoir"

Le Qatar a désormais une réputation à l'odeur très...sulfureuse. Combien d'écrits sur ce pays dans les deux dernières années, combien de publications rien  qu'en France ?

Après son père, le  nouvel Homme Fort, Tamim, 33 ans  a bien du travail pour rétablir une "normalité"ou simplement une... discrétion autour de l'image de son Emirat.

                                                                                         Sylvie Neidinger

 

 

Un hebdo évoque un changement de style"moins agressif".C'est le terme employé. Et valide de facto ...mon analyse SN

 

Crédit image:capture d'écran site web


24/06/2013

Hollande maintient la niche fiscale privilégiée "spécial Qatar"

 François Hollande n'a pas remis en cause lors de sa visite ce week-end dans l'émirat cette anormalité proprement extraordinaire au regard de sa politique fiscale: le  privilège  hexagonal spécifiquement accordé au Qatar.qatar,suisse,francois hollande,convention  fiscale bilatérale france qatar

En effet, cet état  dispose depuis 2009 d'un accord bilatéral avec la France  taillé à sa mesure.

Ceci date certes de l'ère Sarkozy. Une disposition adoptée à l'époque par le Parlement, en catimini et sans débat public.

De facto, le Président socialiste valide  ce privilège puisqu'il ne le supprime pas: étonnant !

Il a pourtant pris la Fiscalité comme cheval de bataille de son action  pour, selon ses promesses électorales, sauver l'économie française en panne,  par la voie de l'Impôt massif.

Jusqu'à indisposer la classe moyenne  en première ligne. Et d'accentuer les  effets  de  la récession par une moindre consommation.

Le levier fiscal est l'arme actuelle ultra visible de ce gouvernement pour  valider ses positions dites "anti-riches"et s'inscrire dans une politique dite de gauche.

Les responsables  dénoncent régulièrement tout ce  qui correspond  à un privilège fiscal, un paradis fiscal, une niche fiscale.

Mais avec  des dérapages internes dans le choix des acteurs. On pense à  l'énorme scandale moral  du ministre  Cahuzac, celui d'un Robespierre qui lavait  plus blanc les mouchoirs rougis, prêt à faire marcher la guillotine alors qu'il était lui -même coupable de ce qu'il dénonçait !

Des discours très durs sont prononcés autour de l'argent, vu comme toujours sale. Suivant une bizarre conception de l'économie où seuls les chiffres alignés au pied d'une fiche de paie salariée ont valeur légale d'argent "valide". Tout le reste ne serait que... "biens mal acquis" !

Au début, discours durs contre les patrons, villipendés. Actuellement paroles  fermes contre des  pays voisins telle   ...la Suisse au premier rang des stigmatisés. Comme l'inscription récente de la Suisse sur une liste noire  ou petit exempe concret des  bisbilles  la récente volonté de la France de taxer les vols suisses à Bâle et les problèmes divers de Tva et taxes  autour de l'EuroAirport.

Or, cette  politique fiscale au socle idéologique très marqué devient carrémement ....incompréhensible  quand on considère l'énorme privilège  fiscal accordé au Qatar  et aux personnes privées issues de cet Etat   dans le cadre de la  convention bilatérale spécifique signée entre ces deux pays.

Avec l' exonération des plus values immobilières, notamment.

Attention à la précision: les avantages fiscaux sont  bien accordée non seulement au Qatar en tant qu' Etat (signataire des convention)  mais concrêtement  personnes privées  dont  la dynastie régnante.  Car les deux sont  des entités  étroitement imbriquées.

En résumé: une super niche fiscale taillée sur mesure pour les résidents qatariotes dans l'Hexagone.

( lire France, paradis fiscal)

Cette exception accordée en France au plus riche d'entre les riches est incompréhensible. Si le Qatar est riche à milliards, pourquoi lui accorder une niche fiscale, des exonérations?

Cette politique de François Hollande qui confirme celle de Nicolas Sarkozy rend illisible l'actuelle politique socialiste impérative, impérieuse en  direction des.... non qatariotes.

Il ne s'agit pas ici  de dresser un comparatif saugrenu entre une hypothétique  trilogie  Suisse/France/Qatar.  Juste  observer  que:

-Pour le pays hélvète les mises en causes sont directes, récurrentes. Alors que ce pays est un véritable partenaire, francophone, voisin depuis toujours et mérite à ce titre une approche plus "diplomate".

-Pour le Qatar, les  dirigeants socialistes jouent une surprenante danse du ventre, comme l'avait fait l'ancien Président Sarkozy avant eux. A noter: le Qatar qui ne parle pas  un iota la langue de Molière ni celle  ...Rousseau a été intégré comme membre de la francophonie ! Tout s'achète donc ?

On a beaucoup parlé des fonds destinés spécifiquement aux banlieues, cela  a accaparé l'attention médiatique du week-end.

Or, la presse n'a pas  du tout évoqué le privilège fiscal  accordé par la France qui dans ce cadre s'offre elle-même -si on analyse la situation- en tant que  paradis fiscal spécifiquement au service du  Qatar.

Cela s'apparente  à de l'humour.  Une dichotomie toute....  cahusèque en fait !

                                                                        Sylvie Neidinger

 

* Et quid du Qatar lui-même comme ...paradis fiscal?

Convention fiscale bilatérale France Qatar et avenant du 14 janvier 2008 entré en vigueur en avril 2009.

 Dexia au Luxembourg : des  Fonds ...familiaux qatari : confusion

13/05/2013

PARIS perdu du PSG Qatari mégalo.

 Douce folie. Paris bosse. C'est lundi. Qu'est-ce que le foot à l'échelon d'une capitale, de ses habitants ? Rien.paris,psg,mégalomanie,14 juillet 1989,trocadero

Le projet "privé" de parade du PSG était mégalo: en pleine journée  entre 16 et 18 heures, heures de pointe de ceux qui quittent leur travail.

Des enfants qui rentrent de l'école.

Des touristes dans les rues....

Oui, les parisiens ont une vie quotidienne!

 La capitale n'est pas qu'une vitrine, qu'un orgueil national soigneusement entretenu par les medias car  présentée  comme "plus belle ville" ou "plus belle avenue"...du monde. Autre version souvent entendue celle "que le monde nous envie". Pas moins.

 Oui, mégalo cette invention d'une descente-remontée en fait!- de Seine prévue  à 21 heures, dite "parade sur péniche" avec la foule en surplomb. Totale exagération.

Cela ne s'était jamais fait, la remontée par le  fleuve du coeur historique de Paris avec le "peuple" en appaudissements. Louis XIV et Napoléon n'y avaient même pas songé! Inédit. Idée folle en terme de sécurité sur les abords. Même si cela s'était bien passé...Une foule compacte au bord d'un fleuve. Combien allait-on devoir en récupérer qui seraient tombés à l'eau, poussés par les mouvements dits "de foule".

Au nom de quoi cette mise en scène surjouée ?

Pour "parader".... comme des coqs après 24 heures d'une victoire...basiquement  sportive ?

Mais pourquoi ? Pour un sport ? Pour dire "PSG sacré"? Mais sacre de quoi ? De quel royauté ?? De quelle monarchie?

CEUX QUE LA PUB VEND COMME ETANT LES DIEUX DE STADE

Sacre pour une marque publicitaire, des produits commerciaux  d'un club et de sa tv ?

Choix du Trocadero pour enregistrer des images avec la tour Eiffel en toile de fond du  type" meeting Sarkozy" Pour  vendre ensuite  dans le monde l'image associée PSG /Tour Eiffel...

Champions de France de foot. Et alors ? Il y a chaque année des dizaines de  championnats de France: aux échecs, au basket,  à la pétanque etc. On n'en fait pas tout ce "circus médiatique"!

Certes il s'agit de l'équipe Phare de Paris. Les supporters étaient en droit de fêter une victoire . Mais que PSG reste dans ses locaux, dans son stade.

paris,psg

Les dirigeants du Club, l'équipementier ont exigé le Trocadero, rapidement, sans préparation. Ils l'ont obtenu.

Ceci confirme au passage  que le  Qatar obtient tout en France des politiques. De quel bord que ce soit...

Qui a permis? Légèreté. Paris privatisé. Faible organisation en amont. Espace ouvert livré sans défense.

Trente blessés, des dégâts très importants. Voitures, devantures  démolies à la barre de fer.

paris,psg,mégalomanie,trocaderoPour du foot et son argent qui coule à flot ? Pour des joueurs starisés, "cinematisés", beckamisés ?

La ville de Paris violentée. Vitrines explosées, voitures détruites. Riverains écoeurés. Champs Elysées caillassés. Touristes dévalisés, leur bus attaqué aux pieds de la tour.( Scène filmée qui va faire le tour du monde et servir d'anti-film de promotion du Paris touristique..)

Quel projet que cette " fête pour communier avec les joueurs" comme l'annonçait  la presse  .Mais ça veut dire quoi "communier" en matière de foule en délire joyeux ou délire agressif ?

Prendre en otage Paris pour quoi? Pour cette opération annoncée autour du sport fric. Pour des images TV valorisantes  qui devaient promouvoir le PSG/Qatar dans le monde?

Quel naif  a autorisé cette folle idée autour d'un club privé,  de tout lui permettre sans grande organisation,  de lui autoriser l'espace public du coeur de Paris  dans un contexte social global actuellement  très tendu, très dégradé.

Chronique d'une catastrophe annoncée:

*un projet mégalomane qui même s'il s'était bien passé investissait le coeur de Paris d'une manière trop impérative. Car si un tel accès au centre est accordé au foot pourquoi pas à d'autres ? Quel est le critère d'acceptation en fait: l'argent sans fin du Qatar? De quel droit? Choix sur quelles bases?

*une annonce de l'évènement  lancinante,"ouverte" sur les chaînes d'info en continu  avec cette  promesse folle "vous allez voir l'équipe gagnante de près" Quel amateur de foot pouvait résister? Ils sont venus de partout. De province  même.

*orgueil mal placé...de toute la chaîne de décision

*les Champs Elysée ayant été refusés, substitution par un projet totalement irrationnel de "parade "sur bateau-mouche, le public se massant au plus près sur les ponts pour voir ses héros passer en contre-bas.

*précipitation donc pas assez de forces de police pour les évènements

*par leur faible nombre les forces de police elles-mêmes mises en danger!

*hors stade, en espace public, en pleine ville.

*la facture, le maire va la présenter à qui? A lui-même?

*aucune prise en compte du passé non seulement du type de supporteur Psg ultra mais surtout de ce que signifie une fête ouverte à Paris: 

*Souvenir perso du 14 juillet 1989 à Paris. L'Europe touristique s'y donne rendez-vous. Exactement les mêmes travers qu'hier soir avec certes moins de casse. Des annonces préalables pour venir fêter à Paris et avec  les parisiens une Fête Nationale qui à l'occasion du bicentenaire était promue à l'international. Sur place,  la rue était brusquement devenue dangereuse. Les promeneurs se recevaient des pétards, des fumigènes en toute anarchie. Panique. Pris au piège. Danger. Blessés. La Fête avait viré au cauchemar. Touristes étrangers incrédules. Ils avaient fait des km, on les avait fait venir de loin de toute la France, de l'étranger,  par des annonces alléchantes. Ils se retouvaient piégés dans une nasse dangereuse. Effet de foule. D'individus qui profitent. Violences gratuites. Blessures.

On avait dit que Mai 2013 allait être chaud. Paris souffre. A souffert hier soir. 

Pourquoi? Pour un ballon?

L'amateurisme décisionnel, il monte jusqu'où?

                                                                                                   Sylvie Neidinger

photos=capture d'écran dont celle d'Europe 1 sur article fiasco

22:37 Publié dans Politis France | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : paris, psg, mégalomanie, qatar, 14 juillet 1989, trocadero | |  Facebook | | | |

15/03/2013

F.Hollande veut armer les Mohamed Merah syriens !

Parfaite schizophrénie, ou hypocrisie  ?

Le jour même des commémorations des douloureux attentats commis par Mohamed Merah, dans le plus grand bruit médiatique qui stigmatise -avec force grandiloquence-  l'idéologie salafiste combattante en cause, François Hollande décide de passer outre le droit international et les décisions européennes en armant les jihadistes combattants syriens.

De concert avec le Royaume-Uni. Curieux : même couple que pour la crise de Suez* ! Lire infra.

Les deux pays sont les anciens colonisateurs de la zone : France en Syrie. Angleterre  en Irak et en Palestine. Au moins, à l'époque du mandat français s'agissait-il de construire des routes, de mettre en place les postes et télécommunications, les sysèmes administratifs, le cadastre, l'enseignement...

Sous le système de colonisation du mandat français, les élèves syriens passaient le brevet des écoles et le baccalauréat.

Sous le système actuel de néo-colonisation alliée avec  les puissances gazo-pétrolières du Golfe, masqué sous la dénomination "printemps" va-t-on distribuer le brevet de jihadisme?

Aujourd'hui, ces deux puissances européennes, moyennes économiquement mais qui auto-agrandissent leur pouvoir par le levier militaire, veulent  offrir au Qatar, à l'Arabie Saoudite, au Bahrein et au Koweit une gestion politico-religieuse wahabite de la Syrie.

Un pays actuellement laic et hyper communautaire: une vingtaine de communautés ethniques ou religieuses. Qui, elles, sur place, n'envisagent pas l'avenir salafiste que François Hollande et ses alliés  leur dessine. Quelle que soit la politique actuelle du pays.

Leur projet ? Avec les Etas-Unis (qui affirment vouloir  "encore plus soutenir la rebellion" ): offrir la gestion politico-religieuse de "bilad-el-cham"aux théocraties du Golfe. Qui vont d'ailleurs probablement régler la facture de ces armes.

Pour mieux, entre occidentaux, se partager ensuite  le gaz et le reste du "business". Ainsi entériner la prise de possession d'une contrée géostratégiquement intéressante et actuellement dans le camp russo-chinois-iranien.

Curieusement en politique étrangère, la population hexagonale laisse faire ses dirigeants, sans trop critiquer. Au nom de la fantasmée "grandeur de la France" illustrée par son droit de veto.

Alors que l'activisme martial français est énorme:

-Trois conflits en deux ans : guerre pro-islamistes en Libye sous N Sarkozy, guerre anti-islamistes sous F Hollande au Mali, participation à la guerre civile pro-islamiste de Syrie.

-Graves décisions prises  de faire entrer la France en conflit sans avoir  demandé l'avis du Parlement.

-Refus par François Hollande de suivre la règle européenne: inquiétante  décision solitaire  de contrer l'embargo européen (au passage jamais la démocratie suisse n'enterinerait de tels actes politiques sans  discussion interne )

Peu de réactions en France...

Il faut aller vers les extrêmes (Marine le Pen, Dupont-Aignan, communistes soit l'extrême-droite et la gauche extrême  ) pour avoir des descriptifs exacts  des états de la situation réelle sur le terrain.

Ceci dit, la droite française commence à émettre des doutes sur les intentions belliqueuses tout azimut du Président de la République.

Le pays de Cham est actuellement  rallié par une internationale jihadiste combattante que même la population sunnite- et surtout la population sunnite!- commence à ne plus accepter. Al Nosra et tous les autres. Lire l'article sur les villageois syriens sunnites qui ne supportent plus l'extrêmisme  international importé.

On estime à 5000 uniquement  le nombre de Tunisiens ayant rallié la Syrie. Pays où les jihadistes arrivent de partout. Et même de France. Ils se nomment finalement des Merah bis, ou des clones-drones...

Et Le Président compte passer outre d'un embargo européen pour les armer !

Armer les rebelles qui viennent notamment de prendre en otage  les....soldats de  l'Onu sur le Golan !

Pour que les armes françaises  et anglaises tuent  par rebellion interposée: druzes, arméniens, chrétiens orthodoxes, alaouites, chiites, maronites, kurdes , sunnites, tcherkess, turcomans,  latins,  réfugiés palestiniens, irakiens...et soldats de l'Onu ?

Tout va pour  le mieux dans le meilleur des monde.

Au moins François Hollande et son gouvernement dont le ministre de la défense et Laurent Fabius devraient-ils  désormais s'interdire tout discours sur ...Mohamed Merah !

Un minimum...

                                                                                        Sylvie Neidinger

 Suite

-Réponse du berger (Russie) à la bergère ( France) Le 15 mars, la chaîne Al Djezira filme des bateaux russes accostés au port de Beyrouth. Leurs destination: la Syrie. Officiellement pour porter assistance aux ressortissants russes. En réalité pour réaffirmer les données du terrain.

*L'activisme  franco-britannique pour envoyer des armes en Syrie fait nettement  penser à la Crise de Suez ( 1956) Quand les européens, maîtres du monde du XVI ème au XIXème avaient l'illusion en 1956  d'être encore en position de force face à Nasser et la nationalisation du Canal. Ils se sont fait taper sur les doigts par les supra-puissances de l'époque.

Les évènements syriens s'inscrivent dans un terrible bras de fer ouest et nouvel-est (Russie, Chine, Brics)

-La proposition de F Hollande ne semble pas faire l'unanimité dans la classe politique : beaucoup de critiques en France (lire)

- Les commentaires du blog soulignent combien la France en réalité par ces conflits entend faire tourner son industrie de l'armement.

 - Article Chouet sur le Point :Syrie ce n'est pas en armant les salafistes qu'on trouvera la solution

-Les français ont déja commencé à armer les rebelles.

                                                        *****

Série Surya sur blog TDG "neidinger" :

Article 1-Baal Hadad lance ses foudres en Syrie.

Article 2-Le printemps néo-colonial arabe

Article 3- Clinton-Israël en "intelligence amie". Les Etats Arabes le sont-ils?

Article 4- Michel Aflak est mort trois fois

Article 5- Elimination progressive, systématique des leaders nationalistes panarabes

Article 6- 2007: Quand le général Wesley Clark dénonçait le projet US d'attaque de 7 pays arabes

Article 7- Néo-colonisation  arabe, Démocratie®, Freedom

Article 8-ADONIS, le nobelisable syrien publie son «  kitâb  II »

Article 9-Qatar: flagrant délit autour du... Croissant Rouge. Double-jeu occidental.

Article 10-Syrie et purée médiatique occidentale

Article 11-Femmes égyptienne. Video choc: la présentatrice, l'islamiste et le voile

 

                                      RUBRIQUE PROCHE-ORIENT SERIE SURYA